Abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne

ÔĽŅ
Abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne
Abbaye de Saint-André-le-Bas
de Vienne
Image illustrative de l'article Abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne

Fondation VIe si√®cle
Diocèse Diocèse de Vienne
Fondateur duc Ansemond
Localisation
Emplacement Vienne
Pays Drapeau de France France
Coordonn√©es 45¬į 31‚Ä≤ 38‚Ä≥ N 4¬į 52‚Ä≤ 26‚Ä≥ E / 45.527203, 4.87400645¬į 31‚Ä≤ 38‚Ä≥ Nord
       4¬į 52‚Ä≤ 26‚Ä≥ Est
/ 45.527203, 4.874006
  

G√©olocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Saint-André-le-Basde Vienne

L'Abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne est une abbaye située à Vienne (Isère).

L'abbaye fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 8 f√©vrier 1954[1].L'√©glise Saint-Andr√©-le-Bas fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[1].

Sommaire

Histoire

L'abbaye de Saint-Andr√©-le-Bas est fond√©e au VIe si√®cle par le duc Ansemond, d'apr√®s son testament dont une copie tardive est conserv√©e aux archives d√©partementales de l'Is√®re. Apr√®s avoir restaur√© l'√©glise des saints Ap√ītre Pierre et Paul (√©glise Saint-Pierre) et enrichi le couvent f√©minin l'Abbaye de Saint-Andr√©-le-Haut de Vienne), il fonde ce monast√®re masculin implant√© au confluent du Rh√īne et de la G√®re. Les premiers temps de l'abbaye sont mal connus. L'√©glise du monast√®re devient chapelle du palais des rois de Bourgogne √† la fin du IXe si√®cle. Le monast√®re adopte la r√®gle b√©n√©dictine sans doute √† la fin du Xe si√®cle. Attirant les donations, il devient l'abbaye la plus puissante de la ville, derri√®re l'Abbaye Saint-Pierre de Vienne. Au XIIIe si√®cle l'abb√© obtient du pape le droit de porter la mitre. Le quartier dans laquelle elle est implant√©e, appel√© la Grande Paroisse joue un r√īle particulier dans la ville : d'une part, la population juive y est nombreuse (elle appara√ģt √† ce titre fr√©quemment dans les archives de l'abbaye), d'autre part, les premi√®res r√©unions des consuls de la ville se tiennent fr√©quemment √† proximit√© de l'abbatiale. Les difficult√©s li√©es √† la guerre de Cent Ans et la concurrence des nouveaux ordres religieux r√©duisent le dynamisme du couvent qui ne parvient pas √† se relever des guerres de Religion. Le nombre de moines se r√©duit et l'union du monast√®re avec celui de Saint-Chef en 1774, puis avec celui de Saint-Pierre en 1780 fait cesser la vie monastique sur le site √† la veille de la R√©volution. L'√©glise abbatiale devient paroissiale et les b√Ętiments conventuels sont vendus et partiellement d√©membr√©s.

Abbatiale

L'√©glise Saint-Andr√©-le-Bas a √©t√© √©difi√©e sur une plateforme artificielle romaine, dont un passage vo√Ľt√© subsiste sous les trav√©es occidentales. Deux campagnes principales de constructions sont visibles : de la premi√®re (Xe si√®cle) subsiste l'√©l√©vation des murs gouttereaux, aux baies en plein cintre combl√©es ainsi que l'abside, reconnaissables √† l'alternance d'assises de briques et de pierre. Il s'agissait d'un √©difice basilical sans transept remployant de part et d'autre de l'abside deux colonnes antiques aux chapiteaux corinthiens. La seconde campagne est dat√©e par une inscription plac√©e √† la base d'un des pilastres de la nef : "Willelmus Martini me fecit anno Domini 1152" (Guillaume fils de Martin m'a fait ou m'a fait faire en l'an du Seigneur 1152). Elle a consist√© √† accro√ģtre la hauteur des murs, vo√Ľter l'ensemble de l'√©difice, l'√©tayer par des arcs-boutants et lui adjoindre un clocher. C'est √† cette campagne qu'on doit un ensemble de chapiteaux proches d'Ňďuvres bourguignonnes contemporaines (Autun notamment). A partir du XIIIe si√®cle des chapelles sont ajout√©es √† l'√©difice. Les stalles du chŇďur datent du d√©but du XVIIIe si√®cle. Au cours du XIXe si√®cle plusieurs projets de reconstruction de la fa√ßade qui mena√ßait de s'effondrer se succ√®dent, avant d'aboutir au d√©but du XXe si√®cle √† la fa√ßade actuelle due √† l'architecte Jules Formig√©.

Clo√ģtre

Seul clo√ģtre roman complet de Rh√īne-Alpes, il a √©t√© construit au milieu du XIIe si√®cle. Ses sculptures sont proches de celles qui ornent le clocher de l'abbatiale. Il n'√©tait pas vo√Ľt√© mais simplement charpent√© comme ceux de Notre-Dame de l'Isle (Vienne) ou de Saint-Donat-sur-l'Herbasse. Une partie du plafond lambriss√© actuel date de la fin du XVe si√®cle. Il √©tait dot√© d'un √©tage. Apr√®s la fin de la vie conventuelle, l'aile sud a √©t√© d√©membr√©e et les autres ont √©t√© int√©gr√©es dans des constructions adjacentes. La restauration men√©e par Jules Formig√© (inaugur√©e en 1938) lui a donn√© son aspect actuel : l'aile sud a √©t√© reconstitu√©e √† l'aide des √©l√©ments sculpt√©s restitu√©s par leur propri√©taires et l'ensemble du plafond a √©t√© reconstitu√©. Les chapiteaux sont essentiellement v√©g√©taux, plus ou moins fortement inspir√©s de mod√®les corinthiens. Parmi eux figurent Samson d√©chirant le lion ou encore un ours dans une vigne. Certains f√Ľts de colonnes sont orn√©s de motifs inspir√©s de l'architecture antique : imbrications de feuilles, rais de cŇďurs, perles notamment.

Autres b√Ętiments de l'abbaye

L'ancienne église Saint-Pierre-entre-les-Juifs, église paroissiale dépendant de l'abbaye, conserve deux fenêtres incluses dans la façade d'un immeuble de la rue de la Table-Ronde. La chapelle de l'abbé n'est plus signalée que par un fragment de corniche et un modillon sur la façade sud de l'école de la Table-Ronde. La maison du Chamarier (intendant de l'abbaye), accolée au sud de l'église abbatiale, conserve des éléments du XIIIe siècle. Enfin le palais abbatial aujourd'hui englobé dans l'école de la Table-Ronde conserve un escalier du XVIIIe siècle.

Notes et références

Liens externes

Bibliographie

Vienne d'une rive √† l'autre, ouvrage collectif, coll ¬ę Des objets qui racontent l'histoire ¬Ľ, Lyon, EMCC, 2008


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye de Saint-Martin d'Autun ‚ÄĒ Pr√©sentation Nom local Abbaye Saint Martin Culte Catholique romain Type Abbaye Rattach√© √† Ordre des B√©n√©dictins D√©but de la construction 589 5 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Abbaye de Saint-Sauveur-le-Vicomte ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Abbaye Saint Sauveur. Abbaye de Saint Sauveur le Vicomte L‚Äôabbaye Saint Sauveur actuelle (2007) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cath√©drale Saint-Andr√© d'Avranches ‚ÄĒ  Cette ancienne cath√©drale n‚Äôest pas la seule cath√©drale Saint Andr√©. Cath√©drale Saint Andr√© d Avranches ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Vienne (Is√®re) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Vienne. 45¬į 31‚Ä≤ 31‚Ä≥ N 4¬į 52‚Ä≤ 33‚Ä≥ E ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Vienne (Isere) ‚ÄĒ Vienne (Is√®re) Homonymes de ¬ę Vienne ¬Ľ : (Autriche) (Is√®re) (d√©partement) (rivi√®re) ... Vienne ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-Maurice l'Exil ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Maurice. Saint Maurice l Exil Pays  France ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-maurice-l'exil ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Maurice. Saint Maurice l Exil Pays  France ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint Maurice l'Exil ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Maurice. Saint Maurice l Exil Pays  France ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-Maurice-l'Exil ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint Maurice. 45¬į 24‚Ä≤ 00‚Ä≥ N 4¬į 47‚Ä≤ 00‚Ä≥ E ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-Laud ‚ÄĒ Saint L√ī Pour les articles homonymes, voir L√ī. Saint L√ī Saint L√ī ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.