Comite de lecture

ÔĽŅ
Comite de lecture

√Čvaluation par les pairs

√Čvaluation d'une proposition de financement par un sp√©cialiste du NIH am√©ricain

Dans les disciplines scientifiques, l'√©valuation par les pairs d√©signe l'activit√© collective des chercheurs qui jaugent de fa√ßon critique les travaux d'autres chercheurs (leurs ¬ę pairs ¬Ľ). Ces √©valuations peuvent porter sur une recherche pr√©cise soumise pour publication dans une revue scientifique ou destin√©e √† √™tre pr√©sent√©e √† une conf√©rence mais elles peuvent aussi couvrir l'ensemble des travaux du chercheur ou du groupe de chercheurs √©valu√©s, notamment lors du recrutement d'un candidat √† un poste ou lors de l'√©valuation de projets de recherche par des institutions publiques (comme le CNRS) ou priv√©es (comme une fondation). Pour les revues scientifiques, l'√©valuation par les pairs est men√©e par des comit√©s de lecture qui d√©cident si le compte-rendu d'un travail de recherche soumis pour publication est acceptable ou non.

Sommaire

Introduction

L'√©valuation par les pairs est un principe fondamental de la recherche scientifique, que ce soit pour les sciences dites ¬ę exactes ¬Ľ ou les sciences humaines et sociales. Elle est utilis√©e aussi bien pour ce qui concerne la publication d'articles dans des revues que pour le recrutement et l'avancement des enseignants-chercheurs. En France, la remise en cause de ce proc√©d√© d'√©valuation par la loi LRU (2007) et ses d√©crets d'application est l'une des causes majeures de la mobilisation universitaire.

Les comités de lecture

Dans les sciences dites ¬ę exactes ¬Ľ, les comit√©s de lecture font partie int√©grante de la d√©marche scientifique. Le parcours normal d'un nouveau r√©sultat depuis sa d√©couverte jusqu'√† sa reconnaissance par la communaut√© scientifique passe en effet par la publication des travaux qui ont permis d'y aboutir dans des revues scientifiques o√Ļ ils seront soumis √† la critique des chercheurs travaillant dans le m√™me domaine. Traditionnellement, la diffusion des travaux scientifiques se fait essentiellement au travers de conf√©rences et de compte-rendus √©crits qui, afin d'√™tre accept√©s doivent d'abord faire l'objet d'une critique attentive par un nombre restreint d'experts nomm√©s par l'organisateur de la conf√©rence ou le comit√© √©ditorial de la revue scientifique. La m√™me √©valuation a lieu en ce qui concerne les revues scientifiques des sciences humaines et sociales; n√©anmoins, une part plus importante du travail en ces domaines √©chappe aux revues, qui peut utiliser d'autres supports, en particulier les livres.

Certaines revues scientifiques ont pouss√© le syst√®me du comit√© de lecture jusqu'√† inviter un tr√®s grand nombre voire l'ensemble des chercheurs du domaine √† critiquer les articles qu'elles publient : c'est le commentaire ouvert aux pairs. Seules les critiques jug√©es les plus int√©ressantes sont finalement publi√©es avec l'article original ainsi que, souvent, une r√©ponse des auteurs √† leurs critiques. C'est, par exemple, le cas de la revue Behavioral and Brain Sciences[1].

L'apparition des systèmes de publications à accès ouvert a légèrement changé la donne en matière de diffusion scientifique. En effet, selon ce système, les articles soumis sont directement publiés et sont librement accessibles aux autres chercheurs sans avoir au préalable été évalués par un comité de lecture. Toutefois, ce système est parfois associé à un système de commentaires ouverts. Voir par exemple le site arXiv (prononcer archive). Dans le cas de l'arXiv cependant il existe quelques règles restreignant légèrement la soumission: en effet un article doit être soumis depuis une adresse électronique hébergée par une institution scientifique et un auteur publiant pour la première fois doit voir sa soumission endossée par une personne ayant déjà soumis avec succès un article.

Fonctionnement

Dans le cas d'une publication dans un journal scientifique, le manuscrit propos√© par un ou plusieurs chercheurs est re√ßu par un des √©diteurs du journal. Les √©diteurs sont des personnalit√©s du monde de la recherche, souvent b√©n√©voles, dont le r√īle est de choisir les membres du comit√© de lecture et d'assurer la communication entre ces relecteurs et les auteurs de l'article.

À la réception du manuscrit, l'éditeur décide, après une lecture rapide, si l'article est potentiellement publiable dans le journal. En fonction des critères de publication propres à chaque revue, la pertinence de la question évoquée et l'intérêt des résultats pour les lecteurs du journal sont évalués. La proportion de manuscrits renvoyés aux auteurs au cours de cette première phase est fortement dépendante de la sélectivité des journaux; des journaux multidisciplinaires comme Nature ou Science par exemple prétendent rejeter 90% des articles à ce stade.

Dans le cas o√Ļ l'√©diteur d√©cide de poursuivre le processus, il contacte plusieurs (le plus souvent deux) sp√©cialistes mondialement reconnus, dont le profil correspond aux th√®mes et aux techniques abord√©s dans l'article. Ces sp√©cialistes disposent alors de quelques semaines pour lire le manuscrit de mani√®re approfondie et r√©diger un rapport, abordant leur impression g√©n√©rale sur l'article, ainsi que leurs commentaires pr√©cis sur d'√©ventuelles erreurs ou impr√©cisions.

L'éditeur prend alors connaissance des rapports des membres du comité de lecture, et fait part aux auteurs de sa décision de publier ou non l'article. L'éditeur suit fréquemment l'avis des relecteurs, mais sa décision reste indépendante. En cas de doute (par exemple si les rapports sont manifestement contradictoires), l'éditeur peut faire appel à un troisième, voire un quatrième avis. Dans tous les cas, il transmet aux auteurs une lettre d'explications sur sa décision, ainsi qu'une copie des rapports. Outre l'acceptation et le rejet sans conditions, la décision peut être plus nuancée (acceptation sous réserve de corrections, ou encouragement à resoumettre une nouvelle version). Traditionnellement, les rapports sont anonymes, seul le nom de l'éditeur est connu des auteurs. Cependant, de plus en plus de journaux encouragent une gestion transparente du processus, et autorisent, voire imposent, la divulgation des noms des membres du comité de lecture.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Voir son site ici

Voir aussi

Liens externes

Ce document provient de ¬ę %C3%89valuation par les pairs ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Comite de lecture de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Comit√© de lecture ‚ÄĒ ‚óŹ Comit√© de lecture r√©union d √©crivains ou d acteurs charg√©s d admettre ou de rejeter des √©crits, des pi√®ces ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Revue scientifique √† comit√© de lecture ‚ÄĒ Revue scientifique  Cet article concerne les revues scientifiques utilis√©es par les chercheurs. Pour les revues de vulgarisation scientifique, voir M√©diation scientifique. Pour l‚Äôancienne Revue scientifique, voir Revue scientifique… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • lecture ‚ÄĒ [ l…õktyr ] n. f. ‚ÄĘ 1495; ¬ę r√©cit ¬Ľ 1352; lat. m√©di√©v. lectura 1 ‚ô¶ Action mat√©rielle de lire, de d√©chiffrer (ce qui est √©crit). Lecture d un texte difficile dans une langue √©trang√®re. Lecture et correction d √©preuves. √Ä la premi√®re, √† la seconde… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • comit√© ‚ÄĒ [ k…Ēmite ] n. m. ‚ÄĘ 1690; h. 1650; angl. committee, de to commit ¬ę confier ¬Ľ, lat. committere ‚ô¶ R√©union de personnes prises dans un corps plus nombreux (assembl√©e, soci√©t√©) pour s occuper de certaines affaires, donner un avis. ‚áí cellule,… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Comit√© de relecture ‚ÄĒ √Čvaluation par les pairs √Čvaluation d une proposition de financement par un sp√©cialiste du NIH am√©ricain Dans les disciplines scientifiques, l √©valuation par les pairs d√©signe l activit√© collective des chercheurs qui jaugent de fa√ßon critique les ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • COMIT√Č ‚ÄĒ s. m. R√©union de personnes commises par une autorit√© quelconque, par une assembl√©e, etc., pour la discussion de certaines affaires, de certains objets. Nommer un comit√©. Il s est tenu plusieurs comit√©s sur cette affaire. Le rapport d un comit√©.… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COMIT√Č ‚ÄĒ n. m. R√©union de personnes commises par un groupement (assembl√©e, soci√©t√©, syndicat, etc.) pour l‚Äôexamen et la pr√©paration de certaines affaires ou pour assurer la marche de toutes les affaires concernant ce groupement. Nommer un comit√©. Le… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • LECTURE ‚ÄĒ n. f. Action d‚Äôune personne qui lit √† haute voix. Sa lecture est parfaite. Sa lecture est monotone. Il se dit le plus souvent de la Reproduction par la voix d‚Äôun texte √©crit ou imprim√©. On fit la lecture du contrat de mariage en pr√©sence de tous… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • comit√© ‚ÄĒ (ko mi t√©) s. m. 1¬į¬†¬†¬†R√©union d un nombre relativement restreint de personnes, ou, plus sp√©cialement, de membres d un corps plus nombreux, d une assembl√©e, laquelle r√©union est charg√©e de s occuper d affaires d√©termin√©es, de donner un avis, de… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • lecture ‚ÄĒ (l√® ktu r ) s. f. 1¬į¬†¬†¬†Action de lire. ‚Äʬ†¬†¬†Ah ! seigneur, ce billet n est point coup d aventure ; C est pourquoi h√Ętez vous d en faire la lecture, MAIRET Soliman, III, 2. ¬†¬†¬†Particuli√®rement. Action d une personne qui lit √† haute voix. On fit la… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.