Collegiale Saint-Barthelemy de Liege


Collegiale Saint-Barthelemy de Liege

Collégiale Saint-Barthélemy de Liège

50° 38′ 52″ N 5° 34′ 58″ E / 50.647872, 5.5827767

Collégiale Saint-Barthélemy
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
50° 38′ 52″ Nord
       5° 34′ 58″ Est
/ 50.647872, 5.5827767
 
Pays Belgique Belgique
Région Drapeau de Wallonie Région wallonne
Ville Blason de Liège Liège
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattaché à Diocèse de Liège
Début de la construction fin XIe siècle
Fin des travaux XIIe siècle pour sa partie romane
Style(s) dominant(s) Ottonien, Roman Mosan, Néoclassique

Fondée en dehors des murs de la cité, la collégiale Saint-Barthélemy de Liège, caractéristique de l'imposant style ottonien, fut édifiée, en grès houiller, de la fin du XIe siècle (le chevet) aux dernières années du XIIe siècle (massif occidental, avec ses tours jumelles de modèle rhénan reconstruites en 1876) et connut, comme la plupart des édifices religieux, de nombreuses modifications au cours des siècles. Néanmoins le caractère roman mosan de Saint-Barthélemy est resté profondément ancré dans son architecture. Au XVIIIe siècle, on ajouta deux nefs, on perça le massif occidental d'un portail néo-classique et on décora l'intérieur en baroque français. L'intérieur du massif occidental a été restauré dans le style roman original.

Gravure de la collégiale Saint-Barthélemy

Saint-Barthélemy était une des sept collégiales liégeoises (Saint-Pierre, Sainte-Croix, Saint-Paul, Saint-Jean, Saint-Denis, Saint-Martin, Saint-Barthélemy).

L’église abrite de nombreuses œuvres d’art, notons surtout un tableau du peintre liégeois Bertholet Flémal (1614-1675), La Glorification de la Sainte-Croix ; un chef-d'œuvre du Liégeois Englebert Fisen (1655-1733), Le Crucifiement ; la statue de saint Roch réalisée par Renier Panhay de Rendeux (1684-1744). Le 28 mars 2006, l'église a été inaugurée après des travaux de rénovation très lourds (sept années, 10.000 pierres remplacées, la polychromie des murs restaurée)

Les fonts baptismaux

Article détaillé : Fonts baptismaux de Saint-Barthélemy.

La Collégiale Saint-Barthélemy abrite en son sein un véritable chef-d'œuvre d'Art Mosan, tant sur le plan esthétique que sur le plan technique. Certains disent d'eux qu'ils sont une des sept merveilles de Belgique : les fonts baptismaux de Saint-Barthélemy.
Ces fonts furent commandés au début du XIIe siècle (1107-1108) par l'abbé Hellin pour l'église Notre-Dame-aux-Fonts, aujourd'hui détruite, où l'on administrait traditionnellement le baptême. Depuis 1804, les fonts sont installés dans l'église Saint-Barthélemy après avoir été soustraits à l'avidité des révolutionnaires.

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Voir aussi

Lien externe

  • Portail de Liège Portail de Liège
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
Ce document provient de « Coll%C3%A9giale Saint-Barth%C3%A9lemy de Li%C3%A8ge ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Collegiale Saint-Barthelemy de Liege de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.