Claude Louis Hector De Villars


Claude Louis Hector De Villars

Claude Louis Hector de Villars

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villars.
Claude Louis Hector de Villars
Claude Louis Hector de Villars
Naissance 8 mai 1653
Moulins[1]
Décès 17 juin 1734 81 ans)
Turin
Origine Français
Allégeance Royaume de France Royaume de France
Grade Maréchal de France
Conflits Guerre de Succession d'Espagne
Faits d’armes 1702 : Bataille de Friedlingen
1704 : Bataille de Höchstadt
1712 : Bataille de Denain
Distinctions Maréchal général des
camps et armées du roi
Autres fonctions Duc de Villars (1705)
Pair de France (1709)
Membre de l'Académie française
(1714)
Président du Conseil de la Guerre
(1715-1718)
Image : Louis Hector de Villars d'après Hyacinthe Rigaud

Claude Louis Hector duc de Villars (8 mai 1653 à Moulins[1] - 17 juin 1734 à Turin) est l'un des généraux les plus brillants du règne de Louis XIV.

Sommaire

Biographie

Issu d'une famille fraîchement anoblie, fils de Pierre de Villars et de Marie Gigault de Bellefonds, marié en 1702 avec Jeanne-Angélique Rocque de Varengeville, Villars ne débute son ascension militaire qu’à cinquante ans, lors de la guerre de Succession d'Espagne. Il devient maréchal de France en 1702, après sa victoire de Friedlingen.

En avril 1704 il part remplacer le maréchal de Montrevel dans la guerre contre les Camisards afin de négocier la fin des combats.[2]

Vainqueur à nouveau à bataille de Höchstadt en 1704, il est fait duc de Villars en 1705 et pair de France en 1709. La même année, il est blessé à la bataille de Malplaquet, où les alliés victorieux subissent plus de pertes que les vaincus, ce qui lui aurait fait dire : « Encore une défaite comme ça, sire, et nous avons gagné la guerre. »

En 1712 par sa victoire surprise de Denain, il sauve les armées de Louis XIV de la défaite.

La même année, il devient gouverneur général de Provence, fonction qu'il conservera jusqu'à sa mort, et à laquelle son fils lui succéda.

Il est élu membre de l'Académie française en 1714. De 1715 à 1718, il préside le conseil de la Guerre. En 1733, un an avant sa mort, il reçoit de Louis XV la rare dignité de maréchal général des camps et armées du roi. En 1734, Villars encore vert à quatre-vingt un ans prenait, en Italie, le commandement de 40 000 Français, de 12 000 Piémontais et de 21 000 Espagnols pour conquérir en trois mois le Milanais lors de la guerre de succession de Pologne, il devait mourir dans son lit à Turin le 17 juin 1734. Parmi les mots qu'on lui doit, quand il apprend que Berwick avait eu la tête emportée par un boulet lors du siège de Philippsburg, Villars dit « Cet homme a toujours eu plus de chance que moi ! »

Voltaire a dit de lui : « Il savait par cœur les beaux endroits de Corneille, de Racine, et de Molière. Je lui ai entendu dire un jour à un homme d’État fort célèbre, qui était étonné qu’il sût tant de vers de comédie : « J’en ai moins joué que vous, mais j’en sais davantage. »[3] » Le vers souvent attribué à Voltaire, « L’heureux Villars, fanfaron plein de cœur », considéré par certains comme une juste appréciation du duc de Villars, serait une interpolation[4].

Villars à la Bataille de Denain peinture de Jean Alaux(1788 - 1858)

Publications

  • Mémoires du duc de Villars, pair de France, Maréchal général des armées de S. M. T. C. (3 volumes, 1735-36). Les deux derniers volumes sont des faux fabriqués par l'abbé qui les édita.
  • Campagne de Monsieur le maréchal de Villars en Allemagne, l'an MDCCIII, contenant les Lettres de ce maréchal et celles de plusieurs autres officiers généraux au Roi et à Mr de Chamillart, avec les Réponses du Roi et de ce ministre ; recueil formé sur les originaux qui se trouvent en dépôt au Bureau de la guerre de la Cour de France (2 volumes, 1762)
  • Mémoires du maréchal de Villars, publiés, d'après le manuscrit original, pour la Société de l'histoire de France, et accompagnés de correspondances inédites, par M. le Mis de Vogüé (6 volumes, 1884-1904)
  • La dernière campagne de Villars Revue Historique de l'Armée. Ministère de la Guerre. Publication trimestrielle de l'État-Major de l'Armée. Service historique. Première année numéro I - Juillet 1945

Notes et références

  1. a  et b Né à Moulins selon le Grand Larousse encyclopédique, Victor Adolphe Malte-Brun, dans la France illustrée (v. 1882), le donne comme natif de Condrieu, Rhône.
  2. Source : site internet du Musée virtuel du protestantisme Français - http://www.museeprotestant.org/Pages/Notices.php?scatid=138&noticeid=738&lev=1&Lget=FR
  3. Le siècle de Louis XIV, Catalogue de la plupart des écrivains français qui ont paru dans le Siècle de Louis XIV, pour servir à l’histoire littéraire de ce temps (1751)
  4. La Pucelle d'Orléans, Chant III (1756). Voir : [1]

Liens internes

Lien externe

Précédé par Claude Louis Hector de Villars Suivi par
Daniel Voysin de La Noiraye
Secrétaire d'Etat français à la Guerre (1715-1718)
Claude Le Blanc


Précédé par
Jean-François de Chamillart
Fauteuil 18 de l’Académie française
1714-1734
Suivi par
Honoré-Armand de Villars
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Claude Louis Hector de Villars ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Claude Louis Hector De Villars de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Claude louis hector de villars — Pour les articles homonymes, voir Villars. Claude Louis Hector de Villars Nai …   Wikipédia en Français

  • Claude Louis Hector de Villars — Pour les articles homonymes, voir Villars. Claude Louis Hector Duc de Villars …   Wikipédia en Français

  • Claude Louis Hector de Villars — Marshal General Claude Louis Hector de Villars Secretary of State for War In office 1 October 1715  …   Wikipedia

  • Claude Louis Hector de Villars — Retrato de Villars, por Hyacinthe Rigaud. Claude Louis Hector de Villars, príncipe de Martigues, duque de Villars y vizconde de Melún (Moulins (Allier), 8 de mayo de 1653 – Turín, 17 de junio de 1734) fue el último gran general …   Wikipedia Español

  • Claude-Louis-Hector de Villars — Marschall Villars (1653–1734), Gemälde von Hyacinthe Rigaud Claude Louis Hector de Villars, prince de Martigues, marquis et duc de Villars et vicomte de Melun (* 8. Mai 1653 in Moulins (Allier); † 17. Juni 1734 in Turin), Marschall von Frankrei …   Deutsch Wikipedia

  • Claude Louis Hector, duc de Villars — Claude Louis Hector de Villars Pour les articles homonymes, voir Villars. Claude Louis Hector de Villars Nai …   Wikipédia en Français

  • Villars, Claude-Louis-Hector, duke de — (1653 1734)    marshal of France    Born in Moulins, Claude Louis Hector, duke de Vil lars, as a military commander during the War of the spanish succession, won a great victory at Fried lingen, Baden, over the Imperial armies (1702). Sent to the …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Villars, Claude-Louis-Hector, duc de — ▪ French general (duke of) born May 8, 1653, Moulins, Fr. died June 17, 1734, Turin, Italy       French soldier, King Louis XIV s most successful commander in the War of the Spanish Succession (Spanish Succession, War of the) (1701–14).       The …   Universalium

  • Villars, Claude-Louis-Hector, duke de — born May 8, 1653, Moulins, France died June 17, 1734, Turin, Sardinia French soldier. He distinguished himself in France s war against the Dutch (1672–78) and in the War of the Grand Alliance. After leading French forces to early victories in the …   Universalium

  • Villars, Claude Louis Hector, duque de — ► (1653 1734) Militar y diplomático francés. Fue miembro del Consejo de Regencia y ministro de Estado en 1723. Intervino en la campaña de Italia donde tomó Milán y Mantua …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.