Claque


Claque
Page d'aide sur les redirections « Gifle » et « Baffe » redirigent ici. Pour les autres significations, voir La Gifle et La Baffe.
Page d'aide sur les redirections Pour l'emploi masculin du mot claque, voir Tripot.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Cheerleading.

Sur les autres projets Wikimedia :

Une petite fille reçoit une claque

Une claque (ou une gifle) est un coup porté sur la joue avec le plat de la main ou un gant, éventuellement suivi par un coup semblable sur l'autre joue dans un mouvement inverse du bras. Cette agression concentrée sur le visage a pour intentions plus ou moins confuses et mêlées de surprendre, de mettre en cause et d'ébranler psychologiquement la personne. La douleur physique est ordinairement superficielle, mais cet apparent caractère bénin aurait plutôt pour conséquence de laisser toute sa place à l'impact émotionnel. Les propos qui ont pu la précéder ou qui la suivent de la part de l'agresseur renforcent aussi habituellement son impact sur le receveur qui saisi et occupé à dominer son émotion peut ne pas répliquer ni en gestes ni en paroles comme il l'aurait fait en cas d'action plus proprement physique. Il est fréquent que des larmes plus ou moins abondantes apparaissent suite à une gifle.

Les diverses cultures codifient plus ou moins précisément les conditions de recours aux claques et de réponses de la part des giflés. Ne portant pas à conséquence physique, la claque est la réprimande dont sont gratifiés couramment les enfants accompagnée en principe de l'explication verbale nécessaire pour leur « éducation » selon certains points de vue. Cette pratique subie, constatée ou expérimentée, renforce le caractère humiliant du geste et induit la position de subordination du giflé adulte au gifleur qui lui serait indéniablement supérieur en se permettant cette infantilisation. Par réaction plus ou moins codifiée, la réponse de l'humilié peut être de privilégier la restauration de sa fierté et dignité, par exemple en répondant favorablement à la provocation en duel sous-jacente à la gifle proprement dite. Ces rapports intenses sont encore compliqués par la présence de tiers, d'un entourage ou d'un public, comme une circonstance qui influe souvent sur les effets immédiats de la gifle et qui module ses répercussions de plus longue durée.

Des claques sont aussi portées sur d'autres parties du corps comme le haut du dos ou les fesses dans le cadre d'une fessée plus ou moins insistante.

Sommaire

Usages non agressifs

La claque est utilisée pour ramener une personne à la conscience, un peu brutalement s'il ne s'agit que d'interrompre un endormissement, mais de manière plus judicieuse s'il s'agit d'une perte de conscience.

Si la personne est bien vivante, la claque ramène le sang en surface de la peau avec plus ou moins d'intensité, intensité et rapidité susceptibles d'une interprétation sur l'état de la personne. Ainsi, pour satisfaire les questionnements de l'époque après l'invention de la guillotine, un bourreau jugea-t-il bon de tenter une expérience en giflant le chef de Charlotte Corday aussitôt séparé du reste de son corps, le constat du rosissement de l'épiderme devait être le signe permettant de conclure à un maintien de la conscience pendant quelques instants .


Langage

En français, le champ lexical du mot claque étant assez riche, d'autres mots peuvent être employés selon la violence de l'action, soit synonyme simple comme gifle, un soufflet, soit plus familier ou argotique, comme tarte, volée, torgnole, baffe, mornifle.

Expressions :

  • Tête à claques : se dit d'une personne qui mériterait de recevoir des claques ou à qui on en distribuerait volontiers
  • Claquer la porte : Partir
  • une claque est aussi, dans le vocabulaire de l'art lyrique et du théâtre, un groupe de personnes (ou claqueurs) stipendiées par un auteur pour faire la claque, c'est-à-dire agir pendant les représentations de manière favorable (en applaudissant) ou défavorable (en criant)

Notes et références


Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Claque de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • claque- — ⇒CLAQUE , élément préf. Élément de compos. empruntant différents sens du verbe claquer « faire entendre un son bref, frapper d un coup sec, manger, mourir... » pour former des subst. essentiellement dans le domaine de l arg. ou de la lang.… …   Encyclopédie Universelle

  • Claque — (French for clap ) is an organized body of professional applauders in French theatres and opera houses. Members of a claque are called claqueurs. Hiring people to applaud dramatic performances was common in classical times. For example, when the… …   Wikipedia

  • claque — 1. (kla k ) s. f. 1°   Coup donné du plat de la main. Donner une claque sur les fesses à un enfant. 2°   Troupe de claqueurs dans un théâtre. La claque s efforça en vain de soutenir la nouvelle pièce. 3°   Nom d une espèce de sandales que les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • claque — Voz tomada del francés claque, ‘grupo de personas a las que se paga para aplaudir en un espectáculo’ y, por extensión, ‘grupo de personas que aplauden o animan a alguien incondicionalmente’. Es de género femenino, al igual que en francés:… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Claque — (en francés ‘bofetada’) es, en su origen, un término que alude a un cuerpo organizado de aplaudidores profesionales presentes en los teatros y óperas franceses. Los miembros de una claque se denominan claqueros (claqueurs). Historia Contratar a… …   Wikipedia Español

  • Claque — 〈[ klạk] f. 10〉 Gruppe bezahlter Beifallklatscher [frz.; zu claquer „klatschen“] * * * Claque [klak ], die; , n [frz. claque, zu: claquer = klatschen, lautm.]: bestellte, mit Geld od. Freikarten bezahlte Gruppe Beifall Klatschender. * * * Claque …   Universal-Lexikon

  • claqué — claqué, ée (kla ké, kée) part. passé. 1°   Frappé d une claque. Ce polisson claqué comme il le méritait. 2°   Applaudi. •   De tous les yeux vous êtes remarquée ; De mille mains on vous verrait claquée, VOLT. Ép. LXXX.. 3°   Souliers claqués,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • claqué — Adaptación gráfica de la voz francesa claquette, ‘baile en el que se marca el ritmo con el tacón y la punta de los zapatos, reforzados con láminas de metal’. Es de género masculino: «Comenzaron a bailar en los años cuarenta, cuando el “one step”… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • claque — (Del fr. claque). 1. f. Grupo de personas que asisten a un espectáculo con el fin de aplaudir en momentos señalados. La claque. 2. Grupo de personas que aplauden, defienden o alaban las acciones de otra buscando algún provecho. La claque …   Diccionario de la lengua española

  • claque — CLAQUE. s. f. Coup du plat de la main. Il n est guère d usage que dans cette phrase, Une claque sur les fesses.Claque, est aussi Une espèce de sandale qu on met par dessus le soulier, pour se garantir de l humidité et des crottes …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • claqué — sustantivo masculino 1. Baile en el que se ejecuta un zapateado rítmico con unos zapatos especiales: El claqué es típico de los bailarines americanos. Bailas muy bien claqué …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.