Chronologie De La RĂ©publique Romaine

ï»ż
Chronologie De La RĂ©publique Romaine

Chronologie de la RĂ©publique romaine

rmn-military-header.png

Monarchie romaine
753 – 509 av. J.-C.
RĂ©publique romaine
509 – 27 av. J.-C.
Empire romain
27 av. J.-C. – 476
Empire byzantin
395 – 1453

Magistratures ordinaires
Consul
Proconsul
Préteur
Propréteur
Censeur
Tribun
Édile
Questeur
Magistratures extraordinaires
Dictateur
MaĂźtre de cavalerie
Tribun consulaire
Interroi
DĂ©cemvir
Triumvir
Titres et honneurs
Empereur romain
Auguste
CĂ©sar
Préfet du prétoire
TĂ©trarque
Dux
Magister militum
Princeps senatus
Pontifex maximus
Préfet de Rome
Imperator
LĂ©gat
Licteur
Institutions et lois
Constitution romaine
SĂ©nat romain
Assemblées
Magistrats
Cursus honorum
Auctoritas
Droit romain
Mos majorum
Citoyenneté
Imperium
Potestas
SĂ©rie Rome antique

Sommaire

La lutte pour la survie (509 Ă  350)

Rome, confinĂ©e sur un territoire restreint, poursuit la lutte contre tous les peuples voisins entamĂ©e sous la monarchie, tandis que Ă  l’intĂ©rieur de Rome, les patriciens monopolisent tous les pouvoirs mais doivent faire face aux revendications des plĂ©bĂ©iens.

Les dates antĂ©rieures au IVe siĂšcle av. J.-C. sont incertaines et varient parfois selon les ouvrages consultĂ©s. Les Ă©vĂ©nements de la premiĂšre moitiĂ© du Ve siĂšcle sont largement lĂ©gendaires, de l'avis des historiens modernes. Tite-Live, dĂ©jĂ , explique que les Ă©vĂšnements antĂ©rieurs Ă  la prise de Rome par les Gaulois en 390 sont sujets Ă  cautions car les archives publiques ont Ă©tĂ© dĂ©truites lors de la mise Ă  sac de Rome.

PremiÚres années de la République (509 à 486)

Rome et ses voisins au Ve siĂšcle av. J.-C.

Cette pĂ©riode d'une vingtaine d'annĂ©es depuis l'instauration lĂ©gendaire de la RĂ©publique romaine par Brutus, Tarquin Collatin et Valerius Publicola, est marquĂ©e par de nombreuses guerres pour repousser ces voisins. La bataille du lac RĂ©gille, ainsi que l'Ă©chec de Porsenna, marque dĂ©finitivement la fin du rĂšgne des Tarquins Ă  Rome. Le pouvoir est monopolisĂ©, au lendemain de la chute de la royautĂ©, par les patriciens, qui dirigent la jeune rĂ©publique oligarchique. La premiĂšre sĂ©cession de la plĂšbe est le premier pas dans la guerre des ordres qui durera jusqu'au IIIe siĂšcle av. J.-C. Enfin, Rome crĂ©Ă© autour d'elle un rempart contre les Volsques et les Èques, en crĂ©ant la Ligue latine et en s'alliant aux Herniques, par le FƓdus Cassianum. Ce traitĂ© est ratifiĂ© par Cassius Vecellinus, un consul plĂ©bĂ©ien des dĂ©buts de la RĂ©publique, exĂ©cutĂ© pour adfectatores regni, tentative de devenir roi, comme tant d'autres durant les premiers siĂšcles.

Un demi-siÚcle de luttes externes et internes jusqu'aux décemvirs (485 à 452)

  • ~460 Les Sabins s'emparent par surprise du Capitole Ă  la tĂȘte d'une armĂ©e d'esclaves et de bannis et l'occupent pendant quelques jours[78].

Des décemvirs au sac de Rome (451 à 390)

  • 451-449 : Les tribuns de la plĂšbe obtiennent enfin que les lois soient Ă©crites et connues de tous. Dix anciens consuls, les Decemviri, investis du pouvoir absolu, rĂ©digent la Loi des Douze Tables publiĂ©e sur le forum. Elle Ă©tablit l’égalitĂ© devant la loi entre patriciens et plĂ©bĂ©iens, mais interdit les mariages mixtes.
  • 449 : Les Decemviri qui se maintenaient illĂ©galement au pouvoir sont chassĂ©s par une rĂ©volte de l'armĂ©e et une menace de sĂ©cession de la plĂšbe.
  • 449 : Les praetores prennent le titre de consuls
  • 449 : Par la loi Horatia Valeria, les tribuns de la plĂšbe deviennent sacrĂ©s, leurs plĂ©biscites ont force de loi et ils peuvent faire appel auprĂšs du peuple (provocatio)
  • 445 : Le tribun de la plĂšbe Caius Canuleius obtient l’autorisation du mariage entre plĂ©bĂ©ien et patricien (Lex Canuleia).
  • 444-443 : Les plĂ©bĂ©iens rĂ©clament l’égalitĂ© politique. Les patriciens remplacent le consulat par le tribunat militaire avec pouvoir consulaire, accessible aux plĂ©bĂ©iens, et par la fonction de censeur rĂ©servĂ©e aux patriciens
  • 439 : RĂ©volte plĂ©bĂ©ienne, matĂ©e par le dictateur Cincinnatus
  • 437-435 Guerre contre la ville Ă©trusque de VĂ©ies pour le contrĂŽle de FidĂšnes sur le Tibre, et de la via Salaria
  • 426 : Chute de FidĂšnes, oĂč s’installe une colonie romaine
  • 421 : Pour la premiĂšre fois, un plĂ©bĂ©ien devient questeur
  • 405-396 : Veies est prise par le dictateur Camille aprĂšs 10 ans de siĂšge, ainsi que ses alliĂ©s, les citĂ©s de FalĂ©ries et de Capenes.
  • 398-390 : Guerre contre les villes Ă©trusques de Volsinies et Tarquinies
  • 390 : DĂ©faite romaine Ă  l’Allia contre les Gaulois menĂ©s par Brennus. Les vestales et les prĂȘtres sont mis en sĂ©curitĂ© dans la ville Ă©trusque de Caere (Cerveteri), Rome est mise Ă  sac, des sĂ©nateurs restĂ©s sur place sont massacrĂ©s. RĂ©sistance de Marcus Manlius Capitolinus sur le Capitole (Épisode des oies du Capitole). Brennus Ă©vacue Rome contre rançon. (formule du Vae Victis)

Reconstruction et crises internes (389 Ă  350)

  • ~386 : victoires en Étrurie du Sud, crĂ©ation de 4 tribus rustiques et installation de colons romains sur ce territoire
  • 385 : Guerre contre les Volsques et les Eques (Victoires de Camille)
  • 384 AccusĂ© d’aspirer Ă  la royautĂ©, Marcus Manlius Capitolinus est prĂ©cipitĂ© du haut de la roche TarpĂ©ienne
  • 380 : Rome annexe la citĂ© latine de Tusculum
  • 378 : Construction (ou rĂ©fection) de la muraille de Rome, restauration des monuments pillĂ©s par les Gaulois
  • 378 : Alliance avec les Latins et les Herniques
  • 375 Ă  370 : Blocage politique Ă  Rome, les tribuns de la plĂšbe Lucius Sextius Lateranus et Caius Licinius Stolon empĂȘchent la tenue des Ă©lections tant que leur projet de loi n'est pas soumis au vote du peuple
  • 367 : Fin de la pĂ©riode des tribuns militaires Ă  pouvoir consulaire : les tribuns de la plĂšbe Lucius Sextius Lateranus et Caius Licinius Stolon font enfin voter leur loi qui rĂ©tablit le consulat avec obligatoirement un consul plĂ©bĂ©ien ; crĂ©ation en rĂ©action des fonctions de prĂ©teur et d’édile curule, rĂ©servĂ©es aux patriciens,
  • 366 : Lucius Sextius Lateranus est le premier plĂ©bĂ©ien Ă©lu consul. Le SĂ©nat doit valider son Ă©lection sous la menace d'une sĂ©cession populaire.
  • 364 : pour la premiĂšre fois, un plĂ©bĂ©ien, devient Ă©dile curule
  • 358-354 : incursions gauloises jusqu'aux monts Albins
  • ~357-353 : crĂ©ation de 2 tribus rustiques en territoire volsque
  • 356 : pour la premiĂšre fois, un plĂ©bĂ©ien, Caius Marcius Rutilus devient dictateur. IndignĂ©s, les particiens refusent l'Ă©lection de consul plĂ©bĂ©ien, jusqu'Ă  ce que l'agitation populaire l'impose de nouveau en 352
  • 354 : TraitĂ© entre Rome et la confĂ©dĂ©ration samnite
  • 353 : AprĂšs la dĂ©faite de la citĂ© Ă©trusque de Tarquinia, trĂšve de cent ans avec Caere, la voisine de Rome
  • 351 : Arbitrage de nombreuses dettes populaires. Nouvelle tentative d'Ă©carter les plĂ©bĂ©iens du consulat. En rĂ©action populaire, un plĂ©bĂ©ien Caius Marcius Rutilus devient censeur pour la premiĂšre fois.

ConquĂȘte de l’Italie (350-264)

Rome contrĂŽle le petit territoire du Latium, mais va entrer en conflit avec les montagnards des Apennins, dont les Samnites qui s’étendent vers la Campanie. Les conflits gagnent toute l’Italie centrale, impliquant mĂȘme les Étrusques et les Gaulois.

  • 348 : DeuxiĂšme traitĂ© entre Rome et Carthage, interdiction d'accĂšs des commerçants romains aux cĂŽtes d'Afrique.
  • 347-343 : Nouvelles interventions gauloises contre Rome
  • 343-341 : PremiĂšre guerre samnite. Les Romains interviennent pour protĂ©ger Capoue des Samnites, le tribun militaire Publius Decius Mus est vainqueur mais doit se replier Ă  cause du soulĂšvement des Latins
  • 340-338 : SoulĂšvement infructueux des Latins contre Rome. Rome victorieuse dissout la Ligue latine et accorde aux Latins la citoyennetĂ© romaine, mais sans droit de vote. ContrĂŽle du Latium par la fondation d'une colonie militaire Ă  Antium (Anzio) et la crĂ©ation de 2 nouvelles tribus rustiques.
  • 336 : Pour la premiĂšre fois, un plĂ©bĂ©ien, Quintus Publilius Philo, devient prĂ©teur
  • ~335 : Fondation de la colonie romaine d'Ostie, port de Rome
  • 332-329 DerniĂšres apparitions gauloises dans le Latium. Rome impose une paix de trente ans aux Gaulois.
  • 328 : Fondation de la colonie romaine de Fregellae, Ă  proximitĂ© du territoire samnite.
  • 327-304 : DeuxiĂšme guerre samnite. MalgrĂ© leur dĂ©faite aux Fourches Caudines (321), les Romains sont vainqueurs d’une coalition gĂ©nĂ©rale des Samnites et de tous les peuples voisins de Rome (Étrusques, Marses, Ombriens, etc.). Annexion de Capoue et construction de la Via Appia de Rome Ă  Capoue.
    • 314 : Guerre contre les Aurunces (soumission de ce peuple)
    • 306 : Guerre contre les Herniques (Annexion de leur territoire et soumission de ce peuple)
    • 305 : Victoires contre les Marses, les PĂ©ligniens, les Marrucins, les Frentans, et les Vestins
    • 304 : Campagne de P. Sempronius contre les Èques, fondation des colonies militaires de Alba Fucens (Massa d'Albe) et de Carseoli (Carsoli) au bord du territoire Marse
  • 306 : TroisiĂšme traitĂ© entre Rome et Carthage.
  • 306 : TraitĂ© commercial entre Rome et le comptoir de Rhodes.
  • 303 : TraitĂ© commercial entre Rome et Tarente, limitant l’accĂšs des navires romains Ă  l’Est de Crotone.
  • 300 : La lex Ogulnia permet aux plĂ©bĂ©iens d’accĂ©der aux fonctions religieuses de pontifes et d’augures.
  • 299-290 TroisiĂšme guerre samnite, victoire romaine en 295 Ă  la bataille de Sentinum, victoire finale de Curius Dentatus, Rome occupe le Samnium, le Picenium et la Sabine.
  • 290-283 Guerre contre les Gaulois, les Étrusques et les Ombriens alliĂ©s (bataille du lac Vadimon – 283)
  • 287 : La Lex Hortensia, les plĂ©biscites ont valeur de loi
  • 282 : La citĂ© grecque de Thurii en Grande-GrĂšce demande l'aide romaine contre les montagnards de Lucanie
  • 280 : Installation d'une lĂ©gion formĂ©e de Campaniens Ă  Rhegium (Reggio de Calabre)
  • 280-272 : Guerre de Pyrrhus alliĂ© de Tarente.
  • ~280 : PremiĂšre frappe monĂ©taire Ă  Rome pour financer la guerre (drachmes d'argent romano-campaniens)
  • 273 : Rome et l'Égypte signent un accord commercial.
  • ~269 : Nouvelles monnaies romaines en argent (denier et sesterce)
  • 268 : Fondation des colonies de BĂ©nĂ©vent en pays samnite et de Ariminum (Rimini) en protection contre les Gaulois du Po
  • 267 : Le consul Marcus Atilius Regulus prend Brindisi : Rome domine l'Italie du Sud
  • 265 : Prise et destruction de la citĂ© Ă©trusque de Volsinies
  • 264 : Les villes Ă©trusques au Sud de l'Arno sont rattachĂ©es Ă  Rome

Rome contre Carthage (264-201)

MaĂźtres de l’Italie, les Romains sont confrontĂ©s Ă  Carthage, puissance commerciale dominante du bassin mĂ©diterranĂ©en occidental.

  • 264-241 PremiĂšre Guerre punique pour le contrĂŽle de la Sicile. Alternance de victoires et de dĂ©faites romaines. Victoire finale de la flotte romaine aux Ăźles Égates. Signature de la paix de Lutatius. La Sicile devient la premiĂšre province romaine
  • 238-229 : Rome oblige Carthage Ă  lui cĂ©der la Sardaigne et la Corse, seconde province romaine
  • 233 : Le recensement dĂ©nombre 270 713 citoyens romains en Ăąge de combattre (selon Tite-Live)
  • 229 Ă  228 : PremiĂšre guerre illyrienne contre les pirates illyriens. Rome s'empare de Dyrrachium, tĂȘte de pont vers la MacĂ©doine et la GrĂšce
  • 227 : CrĂ©ation des promagistrats pour administrer les nouvelles provinces
  • 225 : Une armĂ©e gauloise est battue Ă  la bataille de TĂ©lamon, en Étrurie
  • 225-221 : Guerre contre les Gaulois dans la plaine du PĂŽ, prise de Mediolanum (Milan) en 222, soumission de la Gaule cisalpine
  • 221-219 DeuxiĂšme guerre illyrienne
  • 219 ou 218 : La loi Claudia limite l’exercice du commerce et de l’industrie pour les sĂ©nateurs. Cette loi a pour consĂ©quence la montĂ©e d’une nouvelle classe d’hommes d’affaires, les chevaliers
  • 218 : fondation des colonies latines de Plaisance et CrĂ©mone en Gaule cisalpine
  • 218-201 DeuxiĂšme Guerre punique. Attaque d’Hannibal Barca en Italie, contre-attaques romaines en Espagne, puis en Afrique. Victoire finale de Scipion l'Africain contre Hannibal Ă  Zama (202)
    • Pour financer la guerre, dĂ©valuation du denier d'argent qui passe de 16 Ă  10 as de bronze et monnayage de la rĂ©serve d'or romaine. Le trĂ©sor romain sera renflouĂ© par le butin pris sur Syracuse, Tarente, Capoue, etc. et par l’indemnitĂ© payĂ©e par Carthage.
    • Pour renouveler le SĂ©nat romain dĂ©cimĂ© par le conflit, le censeur y inscrit les anciens magistrats. DĂ©sormais, l'Ă©lection Ă  une magistrature ouvre l'accĂšs au SĂ©nat
    • Les villes d’Italie qui avaient ralliĂ© Hannibal sont frappĂ©es de confiscations de territoire au profit de l’ager publicus romain
    • CrĂ©ation des provinces d’Hispanie citĂ©rieure et ultĂ©rieure, alliance avec le royaume Numide
  • 215-205 : PremiĂšre guerre macĂ©donienne, Hannibal s’allie avec Philippe V de MacĂ©doine, Rome rĂ©plique en s’alliant avec la ligue Ă©tolienne. Paix aprĂšs des opĂ©rations militaires limitĂ©es
  • 204 : le recensement dĂ©nombre 214 000 citoyens romains

Impérialisme romain en Méditerranée (200-133)

HĂ©ritiĂšre de l’empire carthaginois, Rome multiplie les interventions militaires et diplomatiques, autant pour protĂ©ger ses conquĂȘtes que pour neutraliser toute menace Ă©ventuelle. Les butins considĂ©rables pris sur l'Orient financent l'effort de guerre.

  • 201 : Rome, Pergame et Rhodes s’allient contre Philippe V de MacĂ©doine.
  • 200-196 : Seconde Guerre macĂ©donienne contre Philippe V de MacĂ©doine, ancien alliĂ© d’Hannibal qui attaque la GrĂšce. Victoire de Flamininus Ă  CynocĂ©phales en 197, protectorat romain sur le royaume de MacĂ©doine, Rome garantit l’indĂ©pendance de la GrĂšce en 196
  • 203-191 Soumission des Gaulois BoĂŻens en Gaule cisalpine,
  • 192-190 Guerre contre le roi sĂ©leucide Antiochos III, dont l’expansion menace la GrĂšce. Les conquĂȘtes de Antiochos III en Asie mineure sont partagĂ©s en 189 entre des royaumes protĂ©gĂ©s par Rome : Pergame, Pont, Bithynie. Guerre contre les Galates d'Asie mineure
  • 189 : fondation de la colonie de Bononia (Bologne), construction en 187 de la via Æmilia de Rimini Ă  Plaisance
  • 197-179 RĂ©voltes des CeltibĂšres et des Lusitaniens contre les Romains en Espagne
  • 184 : Le traditionaliste Caton l'Ancien, Ă©lu censeur, tente de s’opposer Ă  la montĂ©e du luxe et de la culture hellĂ©nique.
  • 183 : Fondation des colonies de Mutina (ModĂšne) et Parme en Gaule cisalpine
  • 181-176 : RĂ©volte en Corse puis en Sardaigne
  • 181 : fondation de la colonie d’AquilĂ©e
  • 180 : Loi Villia Annalis (dĂ©finition d'un Ăąge minimal pour les diffĂ©rentes magistratures)
  • 178-177 : ConquĂȘte de la pĂ©ninsule istrienne, Ă  partir d’AquilĂ©e
  • 178-175 : Soumission des tribus guerriĂšres de Ligurie et de l'Apennin septentrional
  • 171-168 : TroisiĂšme Guerre macĂ©donienne contre PersĂ©e de MacĂ©doine : La MacĂ©doine vaincue est divisĂ©e en quatre cantons. Paul Émile le MacĂ©donien ramĂšne un fabuleux butin depuis la GrĂšce
  • 167 : Le tribut annuel de 100 talent imposĂ© Ă  la MacĂ©doine permet d'exonĂ©rer les Romains du tributum, impĂŽt de contribution aux dĂ©penses militaires.
  • 166 : Rome installe Ă  DĂ©los un port franc et un marchĂ© aux esclaves, qui devient un grand centre du commerce de MĂ©diterranĂ©e orientale.
  • 166-163 RĂ©volte en Corse
  • 147-138 : En Hispanie, rĂ©volte des Lusitaniens animĂ©e par Viriatus. Massacre des rĂ©voltĂ©s et assassinat de Viriatus
  • 153-151 : Guerre contre les CeltibĂšres
  • 153 : Caton l'Ancien dirige une mission d'arbitrage entre Carthage et le roi numide Massinissa sur des diffĂ©retns frontaliers. Il en revient dĂ©cidĂ© Ă  faire dĂ©truire Carthage (Delenda est Carthago)
  • 149-146 : QuatriĂšme Guerre macĂ©donienne : rĂ©volte de la MacĂ©doine et de la ligue achĂ©enne. Pillage de Corinthe, crĂ©ation des provinces de MacĂ©doine et d'AchaĂŻe
  • 149-146 : TroisiĂšme Guerre punique. Prise et destruction de Carthage par Scipion Émilien et crĂ©ation de la province d’Afrique
  • 148 : Mort du roi numide Massinissa, alliĂ© de Rome. Scipion Émilien rĂšgle sa succession en partageant son royaume entre ses fils.
  • 143-133 : Insurrection des CeltibĂšres au nord de l’Espagne, guerre de Numance, prise par Scipion Émilien
  • 133 : Rome hĂ©rite du royaume de Pergame qui devient la province d’Asie en 129

Crise de la RĂ©publique Romaine (133-27)

Rome est maintenant la premiĂšre puissance du bassin mĂ©diterranĂ©en, mais les guerres longues et lointaines et les conquĂȘtes sont sources de tensions sociales : le systĂšme du paysan-soldat n’est plus adaptĂ©, le blĂ© Ă  bas prix qui afflue de Sicile, de Sardaigne, puis d'Afrique ruine les petits propriĂ©taires, les classes populaires s’appauvrissent. Le clivage patricien/plĂ©bĂ©ien s’est effacĂ© de la vie politique, mais la classe sĂ©natoriale monopolise le pouvoir politique et la richesse fonciĂšre, et s’oppose aux affairistes de l’ordre Ă©questre, nĂ©gociants, publicains et banquiers enrichis par l’exploitation des provinces. Les factions poliques se divisent en populares menĂ©s par des aristocrates progressites ou dĂ©magogues qui s’appuient sur les prolĂ©taires et les chevaliers, et optimates, groupes d'aristocrates conservateurs.

Les Gracques

Marius contre Sylla

  • 114-101 Guerre Germanique contre les Scordisques, les Cimbres et les Teutons :
    • 114 Guerre contre les tribus thraces (Scordisques): DĂ©faite des romains
    • 113 DĂ©faite romaine Ă  NorĂ©ia par les Cimbres et les Teutons
    • 109 DĂ©faite romaine sur l'Èbre en Espagne par les Cimbres et les Teutons
    • 107 DĂ©faite romaine Ă  Tolosa par les Cimbres et les Teutons
    • 105 DĂ©faite romaine des consuls Ă  Arausio par les Cimbres et les Teutons : ces dĂ©faites affaiblissent l'aristocratie romaine et menacent l'Italie d'invasion.
  • 111 : abolition des lois agraire et frumentaire proposĂ©es par les Gracques
  • 111-105 Intervention en Numidie contre Jugurtha : Victoire de Quintus Caecilius Metellus Numidicus en 108, Marius, consul en 107, prend Cirta en 106 et capture Jugurtha en 105. La Numidie est divisĂ©e en deux royaumes clients de Rome
  • 106 : Marius supprime la condition d’un cens minimum de 1600 sesterces pour servir dans l’armĂ©e romaine, autorisant l’enrĂŽlement des prolĂ©taires romains. Il amĂ©liore la tactique militaire par la subdivision des lĂ©gions en cohortes
  • 104-100 Marius est rĂ©Ă©lu consul annĂ©e aprĂšs annĂ©e, malgrĂ© la loi sur l’espacement des consulats. Il anĂ©antit les Teutons Ă  Aquae Sextiae en 102, et les Cimbres Ă  Vercueil en 101
  • 104 Ă  101 : Guerre servile en Sicile et en Campanie
  • 103 : L'aide aux soldats dĂ©mobilisĂ©s est rĂ©glementĂ©e Ă  Rome.
  • 103 et 100 : Le tribun de la plĂšbe Saturninus favorise l’élection de Marius au consulat et propose d’admettre les alliĂ©s italiens dans les rĂ©partitions frumentaires. Opposition violente des optimates qui empĂȘchent le vote.
  • 99 : le tribun Saturninus fait assassiner le candidat au consulat Memmius. Marius l’abandonne et le fait lapider.
  • 98 : PtolĂ©mĂ©e Apion lĂšgue la CyrĂ©naĂŻque Ă  Rome
  • 91 : Le tribun de la plĂšbe Livius Drusus projette d'accorder la citoyennetĂ© romaine aux Italiens. Le refus du SĂ©nat et son assassinat dĂ©clenchent la rĂ©volte de l'Italie du centre et du sud (Guerre des AlliĂ©s ou guerre sociale)
  • 91-89 Sylla et Marius rĂ©priment la rĂ©volte des Italiens. La lex Julia accorde la citoyennetĂ© romaine aux Latins et aux Italiens qui dĂ©posent les armes
  • 89 et suivante : inscription des Italiens comme nouveaux citoyens dans les 35 tribus romaines
  • 88-85 : PremiĂšre guerre de Mithridate Guerre contre Mithridate VI, roi du Pont, qui a envahi l'Asie puis la GrĂšce et massacrĂ© des milliers de commerçants romains.
  • 88 : Sylla Ă©lu consul obtient le commandement contre Mithridate. Une insurrection populaire Ă  Rome donne le commandement Ă  Marius. Sylla chasse Marius de Rome et part avec les lĂ©gions en Orient.
  • 87 : Marius et Cinna marchent sur Rome, se dĂ©clarent consuls et font rĂ©gner la terreur Ă  Rome par leurs proscriptions.
  • 86 : DĂ©cĂšs de Marius par maladie. Cinna s'autoproclame consul en 86, 85, 84 jusqu'Ă  son assassinat par un soldat mĂ©content
  • 84 : Paix de Dardanos. Mithridate VI vaincu par Sylla doit restituer les territoires conquis, livrer sa flotte et payer 3000 talents.
  • 83-82 : Retour de Sylla et son armĂ©e en Italie, guerre civile entre Sylla et les marianistes
  • 83-82 : DeuxiĂšme guerre de Mithridate.
  • 82-79 : Dictature de Sylla, nouvelles proscriptions. Sylla diminue le pouvoir des tribuns de la plĂšbe, augmente celui du SĂ©nat et abdique soudainement en 79

Pompée et Crassus

  • 80-72 : En Espagne, Sertorius, partisan de Marius, tient les lĂ©gions en Ă©chec pendant des annĂ©es. PompĂ©e n’en vient Ă  bout qu’en le faisant assassiner
  • 74 Annexion de CyrĂšne
  • 74 : Le roi NicomĂšde IV lĂšgue la Bithynie Ă  Rome. Mithridate VI occupe la Bithynie (TroisiĂšme guerre de Mithridate). Lucullus le bat en 72, ainsi que son alliĂ© Tigrane II d'ArmĂ©nie en 69.Mais la rĂ©volte de ses lĂ©gions oblige Lucullus Ă  se replier en 67
  • 73 Ă  71 : RĂ©volte d'esclaves et de gladiateurs menĂ©s par Spartacus en Italie du Sud, rĂ©primĂ©e par Crassus.
  • 70 : le recensement dĂ©compte 910 000 citoyens romains, soit prĂšs du double d'avant la guerre sociale
  • 70 : ProcĂšs des Siciliens contre les extorsions de Verres, gagnĂ© par CicĂ©ron
  • 70 consulat de Crassus et de PompĂ©e, rĂ©tablissement des pouvoirs des tribuns de la plĂšbe
  • 67 : PompĂ©e dotĂ© des pleins pouvoirs pour l’Orient par la lex Gabinia , anĂ©antit les pirates qui Ă©cumaient le littoral italien, leur repaire la CrĂšte devient province romaine
  • 66-63 TroisiĂšme guerre de Mithridate (fin) : Victoires de PompĂ©e sur Mithridate VI et Tigrane Ier en 66. Annexion de la Bithynie et du Pont, l'ArmĂ©nie paie tribut Ă  Rome. ConquĂȘte de la Cilicie, autre repaire de pirates, et de la Syrie, prise de JĂ©rusalem en 63.
  • 63 : La charge de grand pontife devient Ă©lective. Jules CĂ©sar est Ă©lu aprĂšs une campagne financĂ©e par Crassus
  • 63 : la conjuration de Catilina est dĂ©jouĂ©e par le consul CicĂ©ron. La rĂ©volte de Catilina Ă©crasĂ©e par Crassus et Jules CĂ©sar
  • 62 : PompĂ©e revient d’Orient et licencie ses lĂ©gions

Le premier triumvirat

  • 60 : Triumvirat secret entre Jules CĂ©sar, Licinius Crassus et PompĂ©e le Grand
  • 59 : Le pharaon d'Égypte PtolĂ©mĂ©e IX reçoit le titre d'alliĂ© et ami du peuple Romain
  • 59 : consulat de Jules CĂ©sar
  • 58 : L'Ăźle de Chypre est annexĂ©e par Rome par traitĂ© de succession au dĂ©triment de l'Égypte. À cause de ses relations amicales avec Rome, PtolĂ©mĂ©e IX Alexandre est chassĂ© du pays par le peuple d'Alexandrie.
  • 58 : le tribun de la plĂšbe Clodius Pulcher instaure des distributions gratuites de blĂ© et fait exiler CicĂ©ron.
  • 58-51 ConquĂȘte de la Gaule chevelue par le proconsul Jules CĂ©sar
  • 56 : renouvellement du triumvirat entre Jules CĂ©sar, Crassus et PompĂ©e
  • 55 : DeuxiĂšme consulat de PompĂ©e et Crassus
  • 56 : Crassus reçoit le proconsulat de Syrie. PompĂ©e reçoit le proconsulat d'Espagne, mais y envoie des lĂ©gats pour rester Ă  Rome
  • 54-53 : Crassus mĂšne une guerre dĂ©sastreuse contre les Parthes : suite Ă  la bataille de Carrhes, il fut capturĂ© et exĂ©cutĂ©.
  • 53 : Les dĂ©sordres Ă  Rome empĂȘchent la tenue des Ă©lections
  • 52 : Clodius Pulcher est tuĂ© par Titus Annius Milon lors d’une bagarre sur la via Appia. PompĂ©e est nommĂ© consul sine collega (consul unique) pour rĂ©tablir l'ordre. Milon est exilĂ© malgrĂ© la dĂ©fense asurĂ©e par CicĂ©ron
  • 50 : le proconsulat de Jules CĂ©sar va arriver Ă  expiration. Il ne peut faire valider sa candidature au consulat de 49.
  • 49 : Guerre civile : sommĂ© de rendre ses lĂ©gions, CĂ©sar passe le Rubicon, prend le contrĂŽle de Rome et de l'Italie, tandis que PompĂ©e fuit en Orient. CĂ©sar se fait nommer dictateur pour un an, avec Marc Antoine comme maĂźtre de cavalerie. Victoire de CĂ©sar en Espagne et Ă  Marseille, dĂ©faite de son lieutenant Curion en Afrique
  • 48 : Victoire de CĂ©sar Ă  Pharsale, exĂ©cution de PompĂ©e Ă  Alexandrie par le pharaon PtolĂ©mĂ©e XIII
  • 47 : Victoire de CĂ©sar Ă  Alexandrie sur l'armĂ©e Ă©gyptienne, puis sur Pharnace Ă  ZĂ©la.
  • 46 : Victoire de CĂ©sar sur les PompĂ©iens Ă  Thapsus en Afrique. CĂ©sar se fait nommer dictateur pour 10 ans.
  • 45 : Victoire de CĂ©sar sur les PompĂ©iens Ă  Munda en Espagne. CĂ©sar se fait nommer dictateur Ă  vie. Il renouvelle les effectifs du SĂ©nat, qui passe de 600 Ă  900 membres
  • ~45 DĂ©but de l’émission rĂ©guliĂšre de monnaies en or (aureus)
  • 44 : Assassinat de CĂ©sar par un groupe de sĂ©nateurs entraĂźnĂ©s par Marcus Junius Brutus et Cassius. Le consul Marc Antoine et le maĂźtre de cavalerie LĂ©pide conservent leurs titres, les sĂ©nateurs tergiversent malgrĂ© les efforts de CicĂ©ron, les assassins de CĂ©sar ne sont pas poursuivis, le jeune Octave (19 ans), fils adoptif et hĂ©ritier de CĂ©sar, tente de s’imposer

Le second triumvirat

  • 44-43 : Violents discours de CicĂ©ron contre Marc Antoine (Philippiques)
  • 43 : Guerre de ModĂšne : Octave et les consuls Pansa et Hirtius battent Marc Antoine en Gaule Cisalpine, mais les deux consuls meurent dans la bataille
  • 43 : Le SĂ©nat confirme les pouvoirs de Junius Brutus en MacĂ©doine, Cassius en Syrie et Sextus PompĂ©e en Sicile
  • novembre 43 : RĂ©conciliation de Octave et Marc Antoine, grĂące Ă  l’intervention de LĂ©pide, formation du Second triumvirat. La Lex Titia accorde les pouvoirs exceptionnels au triumvirat pour cinq ans. Nouvelles proscriptions Ă  Rome, exĂ©cutions de nombreux sĂ©nateurs dont CicĂ©ron (150 selon Tite-Live, 300 selon Appien) et de nombreux chevaliers
  • 42 : Guerre civile en Orient contre les assassins de Jules CĂ©sar : Victoire de Marc Antoine et d’Octave Ă  la Bataille de Philippes, suicide de Junius Brutus et Cassius. Partage des provinces entre les triumvirs : l’Afrique pour LĂ©pide, les Gaules et l’Orient pour Marc Antoine, l’Espagne, la Sardaigne et la Sicile pour Octave, l’Italie Ă©tant indivise.
  • 41 : Rencontre de Marc Antoine et ClĂ©opĂątre VII Ă  Tarse en Cilicie
  • 41-40 : Guerre de PĂ©rouse, contre Lucius Antonius frĂšre de Marc Antoine qui intrigue contre Octave. Octave s’empare des Gaules, Marc Antoine dĂ©barque en Italie. Mais le traitĂ© de Brindes nĂ©gociĂ© par MĂ©cĂšne et Asinius Pollion Ă©vite la guerre et confirme la nouvelle rĂ©partition des provinces. Marc Antoine Ă©pouse Octavie, sƓur d’Octave.
  • 40 : Triomphe commun de Marc Antoine et Octave Ă  Rome.
  • 39 : Octave et Antoine doivent traiter avec Sextus PompĂ©e dont la flotte sicilienne bloque le ravitaillement de Rome. On lui cĂšde la Sicile, la Corse et la Sardaigne, et on lui promet l’AchaĂŻe et le consulat, contre le ravitaillement en blĂ© de Rome
  • 39-36 : Guerre de Marc Antoine contre les Parthes qui ont attaquĂ© la Syrie. Marc Antoine monte une grande expĂ©dition contre eux en 36, mais harcelĂ© sur ses arriĂšres, il doit battre en retraite
  • 37 : Reconduction officielle du second triumvirat, pour cinq ans
  • 36 : Sextus PompĂ©e est battu en Sicile Ă  la bataille de Nauloque par Octave, Agrippa et LĂ©pide. LĂ©pide, accusĂ© d’entente avec Sextus PompĂ©e, est dĂ©mis de sa fonction de triumvir, tandis que Octave reçoit du SĂ©nat la puissance tribunicienne Ă  vie
  • 35-33 : Campagne victorieuse d'Octave en Illyricum
  • 34 : Soumission par Marc Antoine de l'ArmĂ©nie, alliĂ©e des Parthes. Il cĂ©lĂšbre un triomphe Ă  Alexandrie, et fait donation de territoires romains Ă  ClĂ©opĂątre et Ă  leurs enfants
  • 33 : Tensions diplomatiques entre Octave et Marc Antoine
  • 32-30 : Le triumvirat arrive Ă  expiration, mais Octave garde le pouvoir Ă  Rome. Guerre civile entre Octave et Marc Antoine: Victoire d'Octave Ă  Actium en 31
  • 30 : Suicides de Marc Antoine et de ClĂ©opĂątre VII: L'Égypte devient une province romaine
  • 27 : Octave reçoit le titre d’Auguste

Sources

  • George Hacquard, Jean Dautry, O Maisani, Guide romain antique, Hachette, 1963, (ISBN 2-01000-488-4)
  • Marcel le Glay, Rome, Grandeur et DĂ©clin de la RĂ©publique, 1990, Ed Perrin, rĂ©Ă©ditĂ© en 2005 (ISBN 2-26201-897-9)

Notes et références

  1. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre I, 60
  2. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre IV, 85
  3. ↑ a  et b  Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 1
  4. ↑ a  et b  Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 1
  5. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 2
  6. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 12
  7. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 6
  8. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 15
  9. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, X.
  10. ↑ Polybe, Histoire gĂ©nĂ©rale, Livre III, Chap. 5
  11. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 9
  12. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 21
  13. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 14-15
  14. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 10,12&13
  15. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XI,XII&XIII.
  16. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 23,27&33
  17. ↑ a , b , c  et d  Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 16
  18. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 40
  19. ↑ SuĂ©tone, Vie des douze CĂ©sars, TibĂšre, I
  20. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 42
  21. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 48
  22. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XV.
  23. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre V, 44-47
  24. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 18
  25. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 19
  26. ↑ a , b  et c  Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 20
  27. ↑ a  et b  Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 2-14
  28. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XVI.
  29. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 21
  30. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 21
  31. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, VIII.
  32. ↑ a  et b  Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 33
  33. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 95
  34. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 23-24
  35. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 23-28
  36. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 24-28
  37. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 29-32
  38. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 27-29
  39. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 33-38
  40. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 30
  41. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 39-42
  42. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 31
  43. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 39-43
  44. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 32
  45. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 44-60
  46. ↑ Dion Cassius, Histoire romaine, Livre IV, Frag. 23
  47. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XVIII.
  48. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VI, 87-89
  49. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 34
  50. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VII, 21
  51. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 35
  52. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VIII, 1
  53. ↑ Dion Cassius, Histoire romaine, Livre V, XXXVI-XXXVIII
  54. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 39
  55. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 40
  56. ↑ Dion Cassius, Histoire romaine, Livre V, XXXVIII-XL
  57. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XIX.
  58. ↑ Denys d'Halicarnasse, AntiquitĂ©s romaines, Livre VIII, 64&68
  59. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 42
  60. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 43
  61. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 47
  62. ↑ a  et b  Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 48
  63. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 48-49
  64. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 49-50
  65. ↑ Dion Cassius, Histoire romaine, Livre V, XLV
  66. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XIV.
  67. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 51
  68. ↑ a  et b  Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 53
  69. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 58-59
  70. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 59
  71. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 62-64
  72. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre II, 65
  73. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 1-3
  74. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 4-5
  75. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 7-10
  76. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 9-10
  77. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 14
  78. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 15
  79. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 25
  80. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 26-29
  81. ↑ Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, XVII.
  82. ↑ Tite-Live, Histoire romaine, Livre III, 31

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Chronologie de la R%C3%A9publique romaine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chronologie De La République Romaine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chronologie de la RĂ©publique romaine — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. RĂ©publique romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 
   WikipĂ©dia en Français

  • Republique romaine — RĂ©publique romaine Pour les articles homonymes, voir RĂ©publique romaine (homonymie). RĂ©publique romaine Res Publica Romana 
   WikipĂ©dia en Français

  • RĂ©publique romaine — Pour les articles homonymes, voir RĂ©publique romaine (homonymie). RĂ©publique romaine Res Publica Romana (la) 509 av. J. C. – 27 av. J. C 
   WikipĂ©dia en Français

  • Chronologie de la RĂ©publique de Weimar — Cette page dresse une chronologie de la rĂ©publique de Weimar (1918–1933). Pour la pĂ©riode suivante, voir la Chronologie du TroisiĂšme Reich Sommaire 1 AnnĂ©e 1918 2 AnnĂ©e 1919 3 AnnĂ©e 1920 4 
   WikipĂ©dia en Français

  • Chronologie de la Gaule romaine (-50 Ă  486) — Article principal : Chronologie de la France. Sommaire 1 Av. J. C. 2 Ier siĂšcle 3 IIe siĂšcle 4 IIIe siĂšcle 
   WikipĂ©dia en Français

  • AvĂšnement de la RĂ©publique romaine — RĂ©publique romaine Pour les articles homonymes, voir RĂ©publique romaine (homonymie). RĂ©publique romaine Res Publica Romana 
   WikipĂ©dia en Français

  • Crises de la RĂ©publique romaine — RĂ©publique romaine Pour les articles homonymes, voir RĂ©publique romaine (homonymie). RĂ©publique romaine Res Publica Romana 
   WikipĂ©dia en Français

  • Histoire de la RĂ©publique romaine — Chronologie de la RĂ©publique romaine Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. RĂ©publique romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 
   WikipĂ©dia en Français

  • ConquĂȘte de l'Italie par la RĂ©publique romaine — RĂ©publique romaine Pour les articles homonymes, voir RĂ©publique romaine (homonymie). RĂ©publique romaine Res Publica Romana 
   WikipĂ©dia en Français

  • ConquĂȘte de la MĂ©diterranĂ©e par la RĂ©publique romaine — RĂ©publique romaine Pour les articles homonymes, voir RĂ©publique romaine (homonymie). RĂ©publique romaine Res Publica Romana 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.