Christopher Isherwood

ÔĽŅ
Christopher Isherwood
Christopher Isherwood
Christopher Isherwood (à gauche) et W. H. Auden (à droite), photographiés par Carl Van Vechten, 1939
Christopher Isherwood (à gauche) et W. H. Auden (à droite), photographiés par Carl Van Vechten, 1939

Activités écrivain
Naissance 26 ao√Ľt 1904
Disley, comté de Cheshire
Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni
D√©c√®s 4 janvier 1986
Santa Monica, Californie
Drapeau des √Čtats-Unis √Čtats-Unis

Christopher William Bradshaw-Isherwood est un √©crivain britannique naturalis√© am√©ricain en 1946, n√© le 26 ao√Ľt 1904 √† Disley (comt√© de Cheshire) et d√©c√©d√© le 4 janvier 1986 √† Santa Monica (Californie).

Sommaire

Biographie

Enfance et jeunesse

Un an apr√®s le mariage de sa m√®re Kathleen et de son p√®re Frank revenu de la guerre des Boers, Christopher Isherwood voit le jour √† Wyberslegh Hall, High Lane √† Disley. Dans sa petite enfance, il habite √† divers endroits au gr√© des affectations de son p√®re qui est lieutenant-colonel dans l'arm√©e britannique. De 1914 √† 1918, il √©tudie √† l'√©cole Saint-Edmund dans le Surrey o√Ļ il rencontre W. H. Auden dont il restera l'ami tout au long de sa vie. En mai 1915, son p√®re est tu√© en menant un assaut d√©sesp√©r√© lors de la deuxi√®me bataille d'Ypres. De 1919 √† 1922, il √©tudie √† Repton School o√Ļ il fait la connaissance de Edward Upward. De 1923 √† 1925, lors de ses √©tudes au Corpus Christi College de Cambridge, Auden lui fait conna√ģtre Stephen Spender avec lequel il √©tait √† l'universit√© d'Oxford. Il quitte cet √©tablissement en 1925 sans obtenir de dipl√īme car il √©choue d√©lib√©r√©ment √† ses examens. Pendant cinq ans, il va vivre avec le violoniste fran√ßais Andr√© Mangeot en tant que secr√©taire de son quatuor √† cordes. Simultan√©ment, il va gagner sa vie en donnant des cours particuliers, de 1928 √† 1929, √©tudier la m√©decine au King's College √† Londres qu'il va quitter au bout de six mois et √† l'occasion conseiller Auden qui lui envoie ses po√®mes pour qu'il les commente. En 1928, il √©crit sa premi√®re nouvelle All the conspirators, un pastiche de la litt√©rature √† la mode, dont l'anti-h√©ros est un jeune homme √©touff√© psychologiquement par sa m√®re.

Berlin

Rejetant l'√©lite conservatrice britannique qui ne comprendrait pas son attirance pour les hommes, en 1929, il se r√©fugie √† Berlin, capitale culturelle de l'entre-deux-guerres et de la R√©publique de Weimar, o√Ļ il compte passer quelques semaines avec Auden[1]. Il va y rester jusqu'en 1933, ann√©e o√Ļ le parti nazi prend le pouvoir et le chasse d'Allemagne. En 1931, il rencontre Jean Ross qui lui servira de mod√®le pour Sally Bowles, Gerald Hamilton qui lui servira de mod√®le pour M. Arthur Norris et, en septembre, le po√®te William Plomer lui fait rencontrer Edward Morgan Forster qui devient rapidement son mentor (ce dernier lui l√©guera, en 1970, √† sa mort, les droits d'auteur de Maurice). En 1932, il rencontre Gerald Heard et la m√™me ann√©e √©crit A quatre temps (en anglais : The M√©morial) qui exprime par le biais de la fiction les conflits qui l'opposent √† sa m√®re.

Pendant ces quatre ann√©es, il va enseigner l'anglais et c√©der sans retenue √† sa passion pour les beaux jeunes hommes dans cette soci√©t√© permissive. Ainsi il fera la connaissance d'Heinz, son premier grand amour[2]. Il √©crit sur la vie sexuelle underground √† Berlin ce qui servira √† John Henry Mackay pour √©crire The Hustler (Le Prostitu√©)[3]. Ces ann√©es sont d√©crites dans son ouvrage Adieu √† Berlin (Goodbye to Berlin), compilation de diff√©rentes nouvelles dont Mr. Norris Changes Trains. Cet ouvrage sera adapt√© plus tard au th√©√Ętre sous le titre I Am a Camera (en) par John Van Druten, dont la premi√®re a lieu le 8 novembre 1951 √† Hartford dans le Connecticut. Le m√™me mois la pi√®ce est reprise √† Broadway. En 1955, une premi√®re version cin√©matographique est r√©alis√©e par Henry Cornelius, Une fille comme √ßa (I am a camera), et en 1966, √† New York, John Kander et Fred Ebb en font une com√©die musicale avec pour titre Cabaret, adapt√©e au cin√©ma, en 1972, par Bob Fosse, avec le film Cabaret, interpr√©t√© notamment par Liza Minnelli qui tient le r√īle de Sally Bowles. Une plaque comm√©morative sur la maison o√Ļ a v√©cu Isherwood, √† Sch√∂neberg, rappelle son s√©jour √† Berlin.

Avant-guerre

Durant les ann√©es pr√©c√©dant la Seconde Guerre mondiale, il voyage √† travers l'Europe ; il s√©journe √† Copenhague, √† Sintra et ailleurs et collabore √† l'√©criture de trois pi√®ces de th√©√Ętre avec Auden : Le Chien sous la peau (1935), L'Ascension de F6 (1937) et Sur la fronti√®re (1938). C'est pendant cette p√©riode qu'il √©crit Le Lion et son ombre (1938), titre emprunt√© √† une nouvelle qu'il comptait √©crire, qui est le r√©cit semi-autobiographique de son enfance et de sa jeunesse.

En 1938, Auden et Isherwood voyagent en Chine ravagée par la guerre civile et l'invasion japonaise ce qui leur fournira la matière pour écrire Journal de guerre en Chine (1939).

Vie américaine

Apr√®s un premier voyage aux √Čtats-Unis en juillet 1938, il quitte √† nouveau Londres avec Auden, le 19 janvier 1939 pour arriver aux √Čtats-Unis le 26 janvier. Apr√®s avoir pass√© quelques mois √† New York avec Auden, au printemps, Isherwood s'installe au sud de la Californie o√Ļ il gagne sa vie en √©crivant des sc√©narios de films pour Hollywood et en donnant des cours tandis que Wystan Auden s'installe sur la c√īte Est. Cet exil est diversement appr√©ci√© en des temps o√Ļ la Grande-Bretagne s'appr√™te √† d√©clarer la guerre √† l'Allemagne.

√Ä Hollywood, en 1939, Isherwood continue ses rencontres spirituelles avec l'historien Gerald Heard, fondateur du monast√®re de Trabuco Canyon qu'il avait offert √† la Vedanta Society de Californie du Sud. Il adh√®re √† la philosophie hindouiste V√©danta partag√©e notamment par Aldous Huxley, Bertrand Russell, Chris Wood, John Yale et Jiddu Krishnamurti. Gr√Ęce √† Huxley, Isherwood se lie d'amiti√© avec le compositeur russe Igor Stravinski.

En juillet 1940, il h√©rite de Wyberslegh Hall, le manoir √©lisab√©thain que ses anc√™tres, des fermiers prosp√®res avaient achet√© au XVIe si√®cle et donne ce b√Ętiment situ√© dans un vaste parc humide √† son fr√®re Richard. La m√™me ann√©e, il embrasse la religion hindouiste suite √† sa rencontre avec Swami Prabhavananda. Le livre My Guru and His Disciple relate cette relation d√©cisive dans l'inspiration de l'√©crivain britannique et les nombreuses traductions de textes de cette philosophie qu'il va faire tout au long de son existence vont influencer toute son Ňďuvre litt√©raire.

√Ä la veille de la seconde guerre mondiale, il devient pacifiste et pendant le conflit, de 1941 √† 1942, il se rend √† Haverford en Pennsylvanie, dans un foyer quaker, o√Ļ il travaille avec des r√©fugi√©s allemands en tant qu'objecteur de conscience.

En 1943, il se rend dans un Centre Vedanta o√Ļ il reste 6 mois. Il rencontre par hasard, dans une librairie de Los Angeles, Ray Bradbury, des Chroniques martiennes duquel il fait une critique √©logieuse. Cela stimule la carri√®re de l'√©crivain de science-fiction et marque le d√©but d'une amiti√© entre les deux hommes.

Le 8 novembre 1946, il obtient la citoyennet√© am√©ricaine ce qui l'oblige √† faire son service militaire mais, faisant valoir son volontariat de 1941 √† 1942 aupr√®s de r√©fugi√©s europ√©ens dans un foyer quaker, il obtient le statut d'objecteur de conscience. Il vit avec le photographe William (Bill) Caskey avec lequel il voyagera √† travers l'Am√©rique du Sud en 1947. Il en tireront un livre Le Condor (1949) avec un texte d'Isherwood et des photographies de Caskey.

Donald Bachardy

En 1953, le jour de la Saint-Valentin, (le 14 f√©vrier), √† 48 ans, il rencontre Don Bachardy √Ęg√© de 19 ans, au milieu d'amis sur la plage de Santa Monica. Jusqu'√† sa mort, Isherwood, malgr√© des crises, partagera la vie de ce portraitiste am√©ricain[4]. Ce couple, en raison de la diff√©rence d'√Ęge fera jaser mais ils arriveront √† s'int√©grer √† la soci√©t√© californienne et se feront de nombreux amis. Au d√©but de leur vie commune, Isherwood va √©crire Le Monde au cr√©puscule, m√©ditation d'un jeune √©crivain sur les √©checs de sa vie conjugale et ses d√©sirs homosexuels que Bachardy tapera √† la machine √† √©crire. Leur vie commune sera illustr√©e par le film Chris & Don: A Love Story (2007)[5].

De 1959 √† 1962, Isherwood est sollicit√© pour donner des cours d'√©criture au Coll√®ge d'√Čtat de Los Angeles, √† l'universit√© de Californie √† Santa Barbara, √† Riverside et finalement √† Los Angeles de 1965 √† 1966.

Le 15 juin 1960, √† 91 ans, sa m√®re meurt et il d√©cide de ne pas se rendre √† son enterrement. Un homme au singulier √©crit en 1964, est sans doute sa meilleure nouvelle : la journ√©e de George, un homosexuel dans la force de l'√Ęge qui se retrouve seul apr√®s la mort de son ami. Ce r√©cit est adapt√© au cin√©ma par Tom Ford en 2009 : A Single Man. La m√™me ann√©e, il participe comme sc√©nariste √† la r√©alisation du film de Tony Richardson, Le Cher Disparu qui est une satire d'une ironie grin√ßante sur le business des entreprises priv√©es de pompes fun√®bres aux Etats-Unis. En 1973, W. H. Auden et Jean Ross meurent. En 1975, il est nomm√© au Nebula Award, meilleure mise en sc√®ne, pour Frankestein: The true Story √† la t√©l√©vision, et obtient la m√©daille Brandeis pour ses fictions mais Swami Prabhavananda dispara√ģt puis en 1979 c'est au tour de son fr√®re Richard de d√©c√©der. En 1976, Christopher and his kind est publi√© et Heinz qui, entre temps, s'est mari√© et est devenu p√®re d'un petit Christophe en hommage √† leur amiti√©, en est tr√®s choqu√© ; ils ne se reverront plus. En 1981, on lui diagnostique un cancer de la prostate qui l'emportera le 4 janvier 1986, chez lui, √† Santa Monica en Californie. Bachardy qui entre-temps est devenu un dessinateur renomm√© a ex√©cut√© pour la post√©rit√© les derniers portraits de son compagnon.

Ňíuvres

  • The Mortmere Stories, 1920, √©crites avec Edward Upward dont une seule fut publi√©e de son vivant. Certaines furent r√©sum√©es dans Le lion et son ombre mais l'int√©gralit√© ne fut publi√©e qu'en 1994.
  • People One Ought to Know, entre 1925 et 1930, 18 po√®mes illustr√©s par Sylvain Mangeot, √Ęg√© de 11 ans, fils du violoniste Andr√© Mangeot, √©dit√©s en 1982
  • All the Conspirators, 1928, (Tous les conspirateurs) son premier roman.
  • The Intimate Journals Of Charles Baudelaire, 1930, traduction de "Journaux Intimes (1851-1862)" de Charles Baudelaire
  • A quatre Temps, 1945 ((en) The Memorial, 1932) [6] son second roman.
  • The Dance of death, 1933, √©crit avec W. H. Auden.
  • Little Friend, 1934, sc√©nariste avec Margaret Kennedy, Ernest Lothar et Berthold Viertel de ce film.
  • The Last of Mr. Norris ou Mr. Norris changes Trains, 1935, (Mr. Norris change de train) qui, en 1945, est √©dit√© avec (L'Adieu √† Berlin) sous le titre Berlin Stories
  • The Dog beneath the skin ou Where is Francis?, 1935, (Le chien sous la peau) pi√®ce de th√©√Ętre en 3 actes √©crite avec W. H. Auden
  • The Ascent of F6, 1937, (L'Ascension de F6) pi√®ce de th√©√Ętre √©crite avec W. H. Auden adapt√©e √† la t√©l√©vision
  • A Penny For The Poor, 1937, r√©√©dit√© sous le titre Threepenny Novel, traduction avec Edmond I. Vesey du "Roman de Quat'sous" de Bertolt Brecht
  • Sally Bowles, 1937.
  • On the Frontier, 1938, (Sur la fronti√®re) sa derni√®re pi√®ce de th√©√Ętre √©crite avec W. H. Auden
  • Lions and Shadows : an education in the '20', 1938, (Le Lion et son ombre) roman semi autobiographique.
  • Goodbye to Berlin, 1939, (Adieu √† Berlin) qui, en 1945, est √©dit√© avec (Mr. Norris change de train) sous le titre Berlin Stories. Cet ouvrage a √©t√© √©dit√© en 1946 sous le titre Intimit√©s Berlinoises.
  • Journey to a War, 1939, (Journal de guerre en Chine) √©crit avec W. H. Auden
  • Rage in Heaven, 1941, (La Proie du Mort) sc√©nariste avec Robert Thoeren, Edward Chodorov et James Hilton de ce film qui est une adaptation du roman de James Hilton.
  • Forever and a Day ou The Changing World, 1943, (Et la Vie recommence) sc√©nariste avec 21 autres de ce film.
  • The Song of The God : the Bhagavad Gita, 1944, traduction avec Swami Prabhavananda de "La Bhagavad-Gita" de S. Radhakrishnan
  • Jacob's Hands, 1944, √©crit avec Aldous Huxley pour le cin√©ma, √©dit√© en 1998
  • Vedanta For The Western World, 1944.
  • Prater Violet, 1945, (La Violette du Prater)
  • Shankara's Crest-Jewel of Discrimination, 1947, avec Swami Prabhavananda
  • The Great Sinner, 1949, (Passion Fatale) , sc√©nariste avec Ladislas Fodor et Ren√© F√ľl√∂p-Miller de ce film qui est une adaptation de la nouvelle de Fiodor Dosto√Įevski, Le Joueur.
  • The Condor and the cows, 1949, (Le Condor) journal de voyage en Am√©rique du Sud
  • Adventure in Baltimore ou Bachelor Bait, 1949, sc√©nariste avec Lionel Houser et Lesser Samuels de ce film.
  • Vedanta for modern man, 1951, (Une Approche du Vedanta)
  • What Vedanta Means to Me, 1951, pamphlet
  • How to Know God : the Yoga Aphorisms of Patanjali, 1953, avec Swami Prabhavananda et Patanjali.
  • The World in the Evening, 1954, (Le Monde au cr√©puscule) , roman.
  • I am a Camera, 1955, (Une fille comme √ßa) , sc√©nariste avec John Van Druten et John Collier de ce film qui est une adaptation du livre de Christopher Isherwood, Berlin Stories
  • Great English Short Stories, 1957.
  • Diane, 1956, (Diane de Poitiers) , sc√©nariste de ce film, adaptation du livre de John Erskine.
  • Down There on a Visit, 1962, (L'ami de passage)
  • An approach To Vedanta, 1963.
  • A Single Man, 1964, (Un Homme au singulier) adapt√© par Tom Ford et David Scearce en 2009 pour le film √©ponyme.
  • The Loved One, 1965, (Le Cher Disparu) , sc√©nariste avec Terry Southern de ce film qui est une adaptation du livre √©ponyme d'Evelyn Waugh
  • Ramakrishna and his disciples, 1965.
  • Exhumations, 1966.
  • A Meeting by the River, avril 1967, (Rencontre au bord du fleuve) son dernier roman.
  • The Sailor from Gibraltar, 1967, (Le Marin de Gibraltar) , sc√©nariste avec Don Magner, Tony Richardson et Marguerite Duras de ce film qui est une adaptation de l'Ňďuvre √©ponyme de Marguerite Duras
  • Essentials of Vedanta, 1969.
  • Kathleen and Frank, 1972, (Kathleen et Frank) biographie de ses parents.
  • Frankestein: The True Story, 1973, sc√©nariste avec Don Bachardy de ce t√©l√©film
  • Christopher and His Kind, 1976, (Christopher et son monde) o√Ļ il raconte sa vie avec W. H. Auden
  • My Guru and his disciple, 1980, (Mon Gourou et son disciple)
  • October, 1983, (Octobre).
  • The Wishing Tree, 1986.
    • Where Joy Resides : An Isherwood Reader, 1989, n'est pas une nouvelle Ňďuvre mais une anthologie comprenant en texte int√©gral La violette du Prater et Un homme au singulier, des √©pisodes de L'adieu √† Berlin, L'ami de passage et Le lion et son ombre, des extraits de Exhumations, Kathleen et Frank et de Mon gourou et son disciple
  • Diaries: 1939-1960, √©dit√© en 1996.
  • Lost Years: A Memoir 1945-1951, 2000.
  • Les Joyaux de l'Architecture Belge, 2002, recueil de 8 nouvelles
  • Kathleen and Christopher, 2005, lettres √† sa m√®re
  • Isherwood on Writing, 2007.

Acteur

  • A Stravinsky Portrait, 1966 , √† la t√©l√©vision dans son propre r√īle
  • M√©mories of Berlin: The Twilight of Weimar Culture, 1976 : interview √† la t√©l√©vision
  • (The) Hollywood Greats, 1978 , dans son propre r√īle pour un √©pisode
  • Charles Laugton, 1978 , √† la t√©l√©vision dans son propre r√īle pour un √©pisode
  • Rich and Famous, 1981 , Riches et c√©l√®bres. Dans ce film de George Cukor il est un invit√© d'une r√©union mondaine √† Malibu

Bibliographie

  • Norman Page, Auden and Isherwood: The Berlin Years, 2000
  • Peter Parker, Isherwood: the Biography, 2004
  • Bamber Gascoigne, Christopher Isherwood (1906-1986) - Byname of Christopher William Bradshaw-Isherwood for Books and Writers.
  • Conversations with Christopher Isherwood, √©dited by James J. Berg and Chris Freeman.
  • Page Wikipedia en Anglais de Christopher Isherwood
  • "Library thing" en Fran√ßais
  • Un t√©l√©film britannique Christopher et Heinz r√©alis√© Geoffrey Sax en 2010 avec Matt Smith dans le r√īle de Christopher Isherwood donne quelques indications sur sa vie et ses relations avec Heinz, employ√© √† la voirie √† Berlin, avec Jean Ross et d'autres.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Norman Page, Auden and Isherwood: The Berlin Years, Palgrave Macmillan, 1998.
  2. ‚ÜĎ Jonathan Bates, Hello to Berlin, The Telegraph, 18 mai 2004.
  3. ‚ÜĎ Hubert Kennedy, John Henry Mackay, glbtq encyclopedia.
  4. ‚ÜĎ Peter Parker, Isherwood, Picador, 2004.
  5. ‚ÜĎ Chris & Don: A Love Story sur Imdb
  6. ‚ÜĎ A quatre temps, Editions Nagel, trad de l'anglais par Henri de Briel et Guillot de Saix

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Christopher Isherwood de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Christopher Isherwood ‚ÄĒ Born Christopher William Bradshaw Isherwood 26 August 1904(1904 08 26) Wyberslegh Hall, High Lane, Cheshire, England Died ‚Ķ   Wikipedia

  • Christopher Isherwood ‚ÄĒ y W. H. Auden en 1939 ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Christopher Isherwood ‚ÄĒ (links) und W. H. Auden (rechts) fotografiert von Carl van Vechten, 6. Februar 1939 ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Christopher Isherwood ‚ÄĒ (1904 1986) fue un escritor brit√°nico nacido el 26 de agosto de 1904 en Disley, Cheshire (Gran Breta√Īa). Estudi√≥ en Cambridge aunque fue en Oxford donde formo parte del grupo de escritores radicales de la d√©cada de 1930. Trab√≥ amistad con W. H.… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Christopher Isherwood ‚ÄĒ noun United States writer (born in England) whose best known novels portray Berlin in the 1930 s and who collaborated with W. H. Auden in writing plays in verse (1904 1986) ‚ÄĘ Syn: ‚ÜĎIsherwood, ‚ÜĎChristopher William Bradshaw Isherwood ‚ÄĘ Instance… ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Christopher Isherwood ‚ÄĒ ‚ě° Isherwood * * * ‚Ķ   Universalium

  • Christopher and His Kind (television film) ‚ÄĒ Christopher and His Kind Region 2 DVD cover Directed by Geoffrey Sax Produced by ‚Ķ   Wikipedia

  • Christopher William Bradshaw Isherwood ‚ÄĒ Christopher Isherwood (links) und W. H. Auden (rechts) fotografiert von Carl van Vechten, 6. Februar 1939 ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Isherwood, Christopher William Bradshaw ‚ÄĒ Christopher Isherwood (links) und W. H. Auden (rechts) fotografiert von Carl van Vechten, 6. Februar 1939 ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Isherwood ‚ÄĒ Christopher Isherwood Christopher Isherwood (√† gauche) et W.H. Auden (√† droite), photographi√©s par Carl Van Vechten, 1939 Christopher William Bradshaw Isherwood est un √©crivain britannique naturalis√© am√©ricain en 1946, n√© le 26  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.