Chiron (mythologie)

ÔĽŅ
Chiron (mythologie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chiron.
L'éducation d'Achille, par Delacroix (coupole du Palais Bourbon)

Dans la mythologie grecque, Chiron est un centaure, fils de Cronos et de l'Océanide Philyra, qui vivait dans une grotte sur le mont Pélion, en Thessalie. Réputé pour sa grande sagesse et ses nombreuses connaissances contrairement aux autres représentants de son espèce, il se vit offrir l'immortalité par les dieux et se fit confier par les hommes l'éducation de nombreux héros qui devinrent ses disciples, notamment Achille et Esculape. Héraclès tua Chiron par erreur, lors d'une bataille contre de nombreux centaures, il reçut une flèche empoisonnée par le sang de l'hydre de Lerne dans le genou. La blessure étant inguérissable et Chiron immortel, il demanda aux dieux le retrait de son immortalité pour cesser de souffrir. Zeus le transforma en constellation.

Sommaire

√Čtymologie

Le nom de Chiron est issu du grec ancien őßőĶőĮŌĀŌČőĹ / Khe√≠r√īn), d√©riv√© du mot grec Kheir qui signifie main[1], il peut √™tre mis en relation avec les Dactyles, (doigts), anciens ma√ģtres de l'art de la m√©tallurgie et des gu√©risons magiques dans la mythologie grecque. Cette racine √©tymologique √©voque aussi l'habilet√© avec les mains, et pourrait √™tre li√©e aux comp√©tences de Chiron en chirurgie[2].

Mythe

Comme la plupart des mythes grec, l'histoire de Chiron est racontée par fragments par plusieurs poètes.

Naissance et apprentissage

Chiron instruisant le jeune Achille, fresque de l'Herculanum

Chiron est le fils de l‚Äôoc√©anide Philyra, fille d‚ÄôOc√©an, et du Titan Cronos[3]. Apollonius de Rhodes donne les d√©tails de sa naissance dans ses Argonautiques :

¬ę La nuit tomb√©e, ils [les Argonautes] √©taient de passage √† l'√ģle de Philyra [√† l'extr√©mit√© orientale de la c√īte sud de la mer Noire]. C'est l√† que le fils d'Ouranos, Cronos, trompa son √©pouse Rh√©a en couchant avec la fille d'Oc√©an, Philyra √† l'√©poque o√Ļ il r√©gnait sur les Titans de l'Olympe et o√Ļ Zeus √©tait encore un enfant (...). Mais Cronos et Philyra furent surpris par la d√©esse Rhea. Alors Cronos sauta du lit et partit au galop sous la forme d'un √©talon √† la longue crini√®re, tandis que Philyra dans sa honte, quitta les lieux en abandonnant sa vieille retraite, et vint √† la longue cr√™te de P√©lagie. L√†, elle donna naissance √† Chiron, un √™tre monstrueux, mi-cheval et mi-divin, prog√©niture d'un amant √† la forme instable[4] ¬Ľ

‚ÄĒ Apollonius de Rhodes, Argonautiques (2. 1231)

De l√† vient le fait que Chiron soit mi-homme, mi-cheval, et ait l'apparence d'un centaure[2]. Il est consid√©r√© comme l'a√ģn√© des centaures[2] mais il se distinguait d'eux tant par son origine (car ceux-ci √©taient n√©s d'Ixion et d'une nu√©e) que par son caract√®re : √† l'oppos√© des centaures, √™tres frustes et cruels, Chiron √©tait r√©put√© pour sa sagesse et sa science. Art√©mis et Apollon lui avaient enseign√© la chasse, la m√©decine, la musique et la divination. Vers√© dans la connaissance des plantes, il en avait retir√© l'art de gu√©rir. C'est un h√©ros civilisateur et, selon Hom√®re, ¬ę le plus juste des centaures ¬Ľ[5]. Sa vie en pleine nature sauvage lui permit d'acqu√©rir de grandes connaissances du monde des animaux et de l'art de la chasse[1].

Il est considéré comme une divinité mineure car il s'était vu offrir l'immortalité[2].

Gr√Ęce √† ses connaissances du monde naturel et ses bonnes relations avec les hommes, Chiron devint un excellent pr√©cepteur qui enseigna ce qu'il savait √† de nombreux h√©ros[2]. Il vivait dans une grotte sur le mont P√©lion, en Thessalie. Il √©pousa Chariclo qui lui donna End√©is, m√®re de P√©l√©e. C'est lui qui √©leva P√©l√©e, il le prot√©gea contre la brutalit√© des centaures du mont P√©lion et, plus tard, lui donna des conseils sur la fa√ßon de s√©duire Th√©tis. Aussi est-il naturel que P√©l√©e lui ait confi√© l'√©ducation d'Achille, le fils qu'il avait eu avec elle.

Disciples

Pélée confie Achille à Chiron, vers 500 av. J.-C., Musée national archéologique d'Athènes
Un vase représentant Chiron et Achille.

Gr√Ęce √† son savoir, Chiron fut le ma√ģtre d'Ascl√©pios, de Jason et d'Achille √† qui il enseigna les arts de la musique et de la guerre, la cyn√©g√©tique, et m√™me la m√©decine et la chirurgie[6], de nombreux autres h√©ros furent aussi ses disciples. Certaines personnes ont aid√© Chiron dans sa tache d'√©ducateur, comme PhŇďnix, fils d'Amyntor, le roi b√©otien, qui fut conduit par P√©l√©e apr√®s que son p√®re lui ait crev√© les yeux. La concubine de ce dernier l'avait accus√© faussement d'avoir voulu la violenter. Chiron lui rendit la vue et fit de lui roi des Dolopes en Thessalie[1].

Les héros de Troie

Achille et Patrocle

Quand la m√®re d'Achille, Th√©tis quitta son foyer familial pour retourner vivre chez les n√©r√©ides, Pel√©e amena son fils aupr√®s de Chiron qui le re√ßut comme son disciple et le nourrit avec les entrailles de lions et de sangliers, de la moelle de louves et d'ours afin qu'il acqui√®re la force de ces animaux. Devenu plus grand, Chiron offre √† Achille une √©ducation physique et intellectuelle de haut niveau, il lui apprend ainsi √† ma√ģtriser les sangliers, les ours, les tigres et les lions sans armes √† marcher sur la glace, √† passer au milieu des fleuves au plus fort du courant, et √† manier toutes les armes. Il l'initia √©galement √† la musique, √† la m√©decine, et aux secrets des plantes m√©dicinales, puis lui donna une √©ducation morale bas√©e sur la justice, la r√©sistance aux passions, et la mod√©ration. Chiron fit d'Achille l'exemple m√™me du ¬ę h√©ros parfait ¬Ľ[1].

P√©l√©e, p√®re d'Achille et fils de P√©lias connaissait Chiron pour avoir un jour √©t√© secouru par lui. Il venait d'√™tre purifi√© par Acaste pour avoir tu√© (sans intention de le faire) Eurytion. Toutefois, l'√©pouse d'Acaste, Astydamie, tomba amoureuse de lui, et comme il la repoussait, elle imagina un stratag√®me contre en disant √† son mari Acaste que P√©l√©e avait tent√© de la violer. Acaste ne voulait pas tuer l'homme qu'il avait purifi√©, mais l'emmena chasser sur le mont P√©lion o√Ļ, apr√®s une longue marche, P√©l√©e s'endormit, Acaste l'abandonna et cacha son √©p√©e. A son r√©veil, P√©l√©e partit √† la recherche de son √©p√©e et fut captur√© par les centaures, il aurait p√©ri s'il n'avait pas √©t√© sauv√© par Chiron, qui retrouva et reforgea √©galement son √©p√©e. Chiron arrangea le mariage de P√©l√©e avec Th√©tis. Il dit aussi √† P√©l√©e comment vaincre la N√©r√©ide Th√©tis qui avait le pouvoir de changer de forme. Dans d'autres l√©gendes, c'est Prot√©e qui aide P√©l√©e. Lorsque Th√©tis √©pouse P√©l√©e, il re√ßoit de Chiron une lance rouill√©e[7], avec laquelle Achille prit part √† la guerre de Troie. Cette lance est la m√™me qu'utilisa Achille pour gu√©rir T√©l√®phe en enlevant la rouille.

Le père de Patrocle laissa son enfant à la caverne de Chiron, afin qu'il étudie, pas à pas, avec Achille, l'art de la harpe, et apprenne à manier la lance et à chevaucher sur le dos de Chiron.

Palamède

Palamède, fils de Nauplios et de Clyméné la crétoise, est l'inventeur de quelques caractères de langue grecque, des nombres, de la monnaie, des jeux de dés, d'osselets, et du jeu de dames qu'il inventa pour distraire les soldats grecs pendant leur long siège de la ville de Troie[1].

√Čn√©e

√Čn√©e est un guerrier valeureux qui affronta les Grecs pendant la guerre de Troie. Il faillit d'√™tre tu√© par Achille mais Pos√©idon le sauva. √Čn√©e assista √† la destruction de la ville de Troie, regroupa les survivants troyens et gagna avec eux l'Hesp√©rie[1].

Aristée et Actéon

Act√©on fut √©lev√© par Chiron pour devenir un grand chasseur, et sa mort l'a rendu c√©l√®bre : chang√© en cerf par Art√©mis, il fut d√©vor√© par ses propres chiens. Ceux-ci, ignorant ce qu'ils avaient fait, revinrent √† la caverne de Chiron en attendant leur ma√ģtre et le centaure fa√ßonna une petite statue d'Act√©on pour apaiser leur douleur[1].

Selon certains, les Heures et Chiron enseignèrent à Aristée les arts de la guérison, de la fabrication des fromages et de la prophétie. Aristée découvrit le miel et les olives. Après la mort de son fils Actéon, il émigra en Sardaigne.

Jason et Médos

√Čson confia son fils Jason au centaure Chiron au moment o√Ļ il √©tait destitu√© par le roi P√©lias. Jason devint le capitaine des Argonautes.

M√©dos est l'homme qui a donn√© son nom au pays de M√©die. Il √©tait le fils de M√©d√©e par √Čg√©e. M√©dos mourut durant une campagne militaire en Inde.

Un demi-dieu: Asclépios

Le grand savoir d'Asclepios en médecine est issu de l'enseignement de Chiron. Apollon tua la mère d'Asclepios, Coronis, alors qu'elle était enceinte mais il sauva l'enfant, pour l'amener à Chiron qui l'éleva et lui enseigna les arts de la guérison et la chasse.

Autres disciples

L'éducation d'Achille par Donato Creti, 1714 (Musei Civici d'Arte Antica, Bologna)

De plus, Chiron a également participé à l'éducation de Céphale, des Dioscures, d'Héraclès, d'Iphiclès et d’Ulysse.

Mort

La mort de Chiron fait partie d'un √©pisode connu sous le nom de centauromachie. Chiron avait √©t√© l'h√īte d'H√©racl√®s qui l'aimait et l'estimait, il se rallia donc √† ce h√©ros dans sa lutte contre les centaures. C'est au cours de ce combat qu'H√©racl√®s le blessa par m√©garde d'une fl√®che qui l'atteignit au genou. Il tenta d'appliquer un onguent sur la plaie, mais les blessures caus√©es par ces fl√®ches n'√©taient pas gu√©rissables : H√©racl√®s avait tremp√© les pointes de ses fl√®ches dans le sang de l'Hydre de Lerne, poison incurable. Trouvant ces douleurs intol√©rables, Chiron, bien qu'immortel, demanda la mort aux dieux[2]. Ceux-ci la lui accord√®rent apr√®s qu'il eut l√©gu√© son immortalit√© √† Prom√©th√©e. Zeus fit de Chiron la constellation du Centaure, ou du Sagittaire selon les sources[8],[2]. P√©l√©e fut tr√®s affect√© par la mort de Chiron, il pleura des jours durant en se rappelant les mains aimantes et des baisers qu'il √©changeait avec lui, et hurla ¬ę Je vous en prie, ne me quittez pas, cher p√®re ! Le neuvi√®me jour est arriv√© lorsque vous, le juste Chiron fut plac√© au milieu des √©toiles[9] ¬Ľ.

Représentation dans les arts

Dans la peinture sur vase ath√©nienne, Chiron √©tait repr√©sent√© avec le corps d'un homme, de la t√™te aux pieds, v√™tus d'une tunique et de bottes, avec corps de cheval √† partir de la croupe. Cette image refl√®te probablement son apparition dans le th√©√Ętre grec, o√Ļ les limitations sur les costumes r√©duisaient quelque peu sa forme centaurine. Les autres centaures, qui ne figurent pas dans le th√©√Ętre ath√©nien, sont d√©peints enti√®rement d√©v√™tus, avec des formes √©quine sous la taille[2].

Mentions ultérieures

Chiron est une figure m√©morable du chant XII de l'Enfer de Dante : il appara√ģt avec deux autres centaures, tirant des fl√®ches. Ce chant est d'ailleurs nomm√©, d'un commun accord, chant des centaures[6]. Plus r√©cemment, le roman de Robert Belfiore Loup et le cristal d'√©rax √©dit√© chez Bayard Presse met en sc√®ne Chiron, ainsi que la s√©rie de roman Percy Jackson (Rick Riordan)

Notes et références

  1. ‚ÜĎ a, b, c, d, e, f et g Chiron le centaure sur http://www.aly-abbara.com/. Consult√© le 1er septembre 2009
  2. ‚ÜĎ a, b, c, d, e, f, g et h (en)Kheiron sur http://www.theoi.com/, Theoi greek mythology. Consult√© le 1er septembre 2009
  3. ‚ÜĎ Apollodore, Biblioth√®que [d√©tail des √©ditions] [lire en ligne] (1. 8 - 9)
  4. ‚ÜĎ Apollonius de Rhodes, Argonautiques (2. 1231)
  5. ‚ÜĎ Hom√®re, Iliade XI, 832
  6. ‚ÜĎ a et b Jorge Luis Borges, Le livre des √™tres imaginaires, Paris, Gallimard, coll. L'imaginaire, juin 2009, 188e √©d., 254 p. (ISBN 978-2-07-071102-4), p. 66 
  7. ‚ÜĎ Hom√®re, Iliade [d√©tail des √©ditions] [lire en ligne](xvi. 143, xix. 390)
  8. ‚ÜĎ Portraits de m√©decins : Chiron le centaure sur http://www.medarus.org/. Consult√© le 1er septembre 2009
  9. ‚ÜĎ Ovide, Fastes [d√©tail des √©ditions] [lire en ligne] 5. 379 ff

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

Anciens

Modernes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chiron (mythologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chiron (Mythologie) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Chiron. L √©ducation d Achille, par Delacroi ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Chiron-Werke GmbH & Co. KG ‚ÄĒ Chiron Werke GmbH Co. KG Unternehmensform GmbH Co. KG Gr√ľndung 18. Juni 1921 ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Chiron-Werke ‚ÄĒ GmbH Co. KG Rechtsform GmbH Co. KG Gr√ľndung 18. Juni 1921 Sitz ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Chiron ‚ÄĒ oder Cheiron steht f√ľr: Cheiron, Held der griechischen Mythologie Chiron (T√∂pfer) und Cheiron (T√∂pfer), zwei attische T√∂pfer im 6. Jahrhundert v. Chr. Chiron (Zeitschrift), Fachzeitschrift f√ľr Alte Geschichte Chiron ist der Familienname von:… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Chiron ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Dans la mythologie grecque, Chiron est un centaure, mentor de nombreux h√©ros. En astronomie, (2060) Chiron est un plan√©to√Įde. En astronomie, Chiron est… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Mythologie grecque ‚ÄĒ Le buste de Zeus d√©couvert √† Otricoli, en Italie. La mythologie grecque est la mythologie, c est √† dire l ensemble organis√© des mythes, provenant de la Gr√®ce antique. Elle se d√©veloppe au cours d une tr√®s longue p√©riode allant de la civilisation… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Chiron (Zentaur) ‚ÄĒ Cheiron belehrt einen jungen Achill Cheiron (lat. Chiron) ist in der griechischen Mythologie der Sohn des Kronos und der Philyra, Halbbruder des Zeus und einer der Kentauren. Cheiron gleicht k√∂rperlich diesen wilden D√§monen, doch wird er bereits… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Centaure (Mythologie) ‚ÄĒ Centaure Pour les articles homonymes, voir Centaure (homonymie). Figurine de centaure mena√ßant, terre cuit ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Centaure (mythologie) ‚ÄĒ Centaure Pour les articles homonymes, voir Centaure (homonymie). Figurine de centaure mena√ßant, terre cuit ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Ocyrho√©, fille de Chiron ‚ÄĒ Ocyrho√© fille de Chiron Pour les articles homonymes, voir Ocyrho√©. Dans la mythologie grecque, Ocyrho√© (en grec ancien ő©őļŌÖŌĀőŅő∑ / √Ēkyrho√™, ¬ę courant rapide ¬Ľ) est la fille du centaure Chiron et de Chariclo. Son histoire n est attest√©e que ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.