Chanson

ÔĽŅ
Chanson

Une chanson est une Ňďuvre compos√©e d'un texte et d'une musique indissociables l'un de l'autre. Simple comptine enfantine de quelques mots ou bien diff√©rents comme la musique traditionnelle ou folklorique, la musique classique ou √©thnique, le rock 'n' roll ou le jazz.

Elle peut être chantée a cappella (sans accompagnement instrumental), à une voix (monodie) ou plusieurs comme dans un choral (polyphonie), mais le plus souvent, la chanson est accompagnée par un ou plusieurs instruments (guitare, piano, groupe...), voire un big band ou un grand orchestre symphonique.

"Longtemps, longtemps après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues..." Charles Trenet, 1951.

La cr√©ation d'une chanson n√©cessite g√©n√©ralement la complicit√© de deux artistes : l'auteur des paroles (parolier), le compositeur de la musique. Leur travail se fait √† leur gr√©, la m√©lodie naissant parfois du texte ou le texte de la m√©lodie, ou m√™me les deux simultan√©ment comme pour certains auteurs-compositeurs. Alain Souchon/Laurent Voulzy, Boris Bergman/Alain Bashung, Myl√®ne Farmer/Laurent Boutonnat, Jacques Lanzmann/Jacques Dutronc ont form√© des duos auteur/compositeur devenus c√©l√®bres en France.

Intervient ensuite l'interpr√®te (le chanteur ou la chanteuse) qui donnera vie √† la cr√©ation. Certains comme Georges Brassens, Jacques Brel ou Charles Aznavour r√©unissent les trois fonctions et sont donc nomm√©s auteurs-compositeurs-interpr√®tes ou chansonniers dans la tradition jusqu'au d√©but du XXe si√®cle.

Parfois, un quatri√®me musicien intervient : l'arrangeur musical, celui qui harmonise et donne la couleur particuli√®re √† la chanson par son orchestration (organisation des instruments d'accompagnement, notamment lors d'un enregistrement).

Sommaire

Débuts de la chanson française

Pr√©sente dans toutes les activit√©s humaines et dans toutes les civilisations, la chanson s'est adapt√©e aux besoins tr√®s divers des hommes. La plus ancienne forme que l'on rencontre est le chant sacr√©, qui accompagne les c√©r√©monies religieuses dans presque toutes les civilisations. En Europe au Moyen √āge naquit ainsi le chant gr√©gorien, puis, au XVIe si√®cle, sous la R√©forme, les cantiques populaires chant√©s dans la langue du peuple.

Presque aussi anciennes sont les chansons de divertissement. À l'opposé des chants religieux, généralement graves et solennels, ces chansons sont vives et rythmées, car elles sont destinées à être dansées. Ou des chansons écrites sur des musiques de rock and roll, qui donnent envie de bouger.

D'autres chansons de distraction, par exemple le chevalier de la table ronde, se chantent lors des repas.

Mais il est encore d'autres usages de la chanson. Le besoin de rythmer les gestes du travail et de mieux supporter l'effort a donné naissance aux chansons de métiers.

Chansons engagées

Longtemps jusqu‚Äôau milieu du XIXe si√®cle, la chanson a jou√© le r√īle du journal : des chanteurs ambulants allaient de village en village, r√©pandant, par des complaintes, les tristes r√©cits de crime ou les hauts faits des grands g√©n√©raux. Dans les p√©riodes de crise, la chanson se transformait en arme contre le roi et le gouvernement : ainsi, des mazarinades (dirig√©es contre le cardinal Mazarin), n√©es par centaines √† Paris sous la Fronde, ou des chansons ouvri√®res, chant√©es dans les manifestations de rues, servaient √† r√©pandre des id√©es et √† exprimer des aspirations communes √† un groupe ou un peuple. Il en est de m√™me des hymnes patriotiques comme la Marseillaise. D'autres chansons, enfin, expriment des √©motions, des sentiments et des id√©es de fa√ßon plus personnelle. Plut√īt que chanter en cŇďur, elles sont destin√©es √† √™tre √©cout√©es, dans les salles de spectacle ou chez soi.

La chanson fran√ßaise au XXe si√®cle

Depuis les ann√©es 1950 et m√™me avant, on peut dire que l'on retrouve deux grandes tendances dans la chanson fran√ßaise : Une tentation de la chanson facile et l√©g√®re, plut√īt insouciante incarn√©e par la vague y√©y√© dans les ann√©es 1960 (Sheila, France Gall, Antoine, Salvatore Adamo, Herv√© Vilard, Pascal Danel, Richard Anthony, Christophe, etc.), les artistes tr√®s m√©diatiques des ann√©es 1970 (Claude Fran√ßois, Dalida, Mireille Mathieu, Sylvie Vartan, Michelle Torr, Johnny Hallyday, Carlos, etc.), et la vari√©t√© actuelle (Garou, Gr√©goire, H√©l√®ne S√©gara, Aliz√©e, Amel Bent, etc.).

De l'autre c√īt√© : la chanson √† texte, la chanson engag√©e Foule sentimentale, ou simplement une chanson plus adulte et aux vell√©it√©s artistiques plus affirm√©es semble inamovible (Charles Trenet, Boris Vian, Juliette Gr√©co, Francis Lemarque, Serge Gainsbourg, Jacques Brel, Georges Brassens, Claude Nougaro, L√©o Ferr√©, Jean Ferrat, Barbara, Charles Aznavour, etc.), qui a connu un nouveau souffle dans les ann√©es 1970 (Renaud, Francis Cabrel, Alain Souchon, Jacques Higelin, Lavilliers, Daniel Balavoine) puis dans les ann√©es 1980 la confirmation des pr√©c√©dents et l'affirmation de nouveaux artistes tels que : √Čtienne Daho, Myl√®ne Farmer, T√©l√©phone, Vanessa Paradis, etc. jusqu'√† H√©l√®ne S√©gara, Zazie, Juliette, T√™tes Raides, Matthieu Chedid, Jean-Louis Murat, Miossec, Mathieu Boogaerts, Dominique A et la nouvelle sc√®ne fran√ßaise des ann√©es 2000, Daniel Darc, Vincent Delerm, B√©nabar, Cali, Benjamin Biolay, etc. On assiste cependant √† une plus grande fluidit√© et mixit√© des genres depuis les ann√©es 1990 notamment avec une mixit√© et une ouverture plus grande dans la musique rock et √† un recyclage permanent des modes pass√©es comme le disco, le funk, la new wave des ann√©es 1980 et la vari√©t√© ultra-l√©g√®re style Chantal Goya, notamment sous l'influence des compilations, √©l√©ments de rentabilit√© maximum pour les maisons de disques.

On retrouve la m√™me distinction aupr√®s des chanteurs pour enfants ou pour jeune public : √† c√īt√© d'artistes de grande vari√©t√© (Chantal Goya, Doroth√©e, Henri D√®s, etc.), on trouve des artistes qui s'efforcent de faire des chansons alternatives (Mamemo, Jofroi, Raphy Rafa√ęl, etc.).

De plus en plus d'artistes populaires tentent d'obtenir une certaine ind√©pendance par rapport √† l'industrie n'h√©sitant pas √† se produire exclusivement sous leur propre label afin de pouvoir ma√ģtriser l'ensemble de leur production (Prince aux USA) ou √† attaquer en justice leur maison de disques (Johnny Hallyday).

Certains artistes pass√©s par les grosses machines comme la Star Academy (ph√©nom√®ne m√©diatique des ann√©es 2000 ou pour la premi√®re fois la t√©l√©vision secr√®te elle-m√™me ses propres chanteurs et les met elle-m√™me sur le march√© du disque) se tournent ensuite vers un parcours plus classique, cherchant √† travailler avec des auteurs de qualit√© : Olivia Ruiz avec Juliette ou les T√™tes Raides, Jenifer avec Marc Lavoine et Calogero, Vanessa Paradis avec Serge Gainsbourg et Matthieu Chedid, Nolwenn Leroy avec Laurent Voulzy, etc.

En dehors de ces √©missions de fabrique d'hypoth√©tiques et rares ¬ę nouvelles stars ¬Ľ la t√©l√©vision des ann√©es 2000 accorde une place moins importante √† la chanson actuelle de qualit√©, sauf lors des Victoires de la musique ou des concerts enregistr√©s live de Taratata.

La crise du Disque des années 2000 a entrainé la non-reconduction de contrat de certains grands noms de la chanson comme Alain Chamfort ou de talents émergents moins connus comme par exemple Françoiz Breut.

L'industrie du disque

Face aux géants du disque de l'époque (CBS, Sony, Phonogram, Polygram…) les années 1980 ont vu l'éclosion de nombreux labels indépendants en Europe dont certains se sont maintenus jusqu'à aujourd'hui… Des sociétés comme Universal, Virgin, TF1, la Fnac mais aussi Harmonia Mundi et son réseau de disquaires ont pris une importance croissante dans l'industrie musicale. Les disquaires indépendants ont vu leur nombre se réduire, très sensiblement en France, la grande distribution s'appropriant de nombreuses parts de marché.

Dans le même temps les radios ont tendance à passer une diversité de titres inférieure à ce qu'elle était dans les années 1990.

La diffusion et la vente se font aujourd'hui de plus en plus fréquemment par l'Internet. Le marché du disque serait en crise, à cause de l'avènement du numérique et le téléchargement gratuit, bouleversements techniques que l'industrie musicale a tardé à prendre en compte.

Certains voient dans les mutations récentes (Téléchargement gratuit, mp3, iTunes, podcast, etc.) une transformation profonde des usages de consommation de musique.

La Chanson populaire (Variétés) est au centre d'un important marché dont les principaux acteurs se réunissent chaque année lors du marché international de l'édition musicale (MIDEM).

Les meilleures ventes de disques donnent lieu à différents types de classements (Charts, Hit-Parade) qui peuvent être hebdomadaire, annuel, par genre, par format (single ou album), par pays, etc. Un de ces classements le plus connus est le Top 50 pour la France.

voir : Classement des meilleures ventes de disques en France

Chanson contemporaine

Aujourd'hui, la chanson n'est plus seulement une forme d'expression naturelle, elle est devenue un v√©ritable art, illustr√© par d'authentiques cr√©ateurs (Charles Trenet, L√©o Ferr√©, Georges Brassens, Jacques Brel et tant d'autres), auteurs, compositeurs et interpr√®tes de leurs propres chansons, et par de grands interpr√®tes, comme √Čdith Piaf, Juliette Gr√©co c√©l√®bres dans le monde entier. Enfin, elle est devenue une v√©ritable industrie. Par la radio, la t√©l√©vision, et le disque, les succ√®s du jour p√©n√®trent partout, tandis que les vedettes font se d√©placer les foules lors de leurs tourn√©es en province ou de leurs galas dans les grandes salles parisiennes. Derri√®re les vedettes gravite tout un monde, auteurs, musiciens, impr√©sarios, directeurs de salles, etc., qui vit de la chanson.

Chanteurs et chanteuses


Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chanson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CHANSON ‚ÄĒ Chanson: un mot cl√© dans l‚Äôhistoire de la sensibilit√©, un mot d√©concertant aussi, tant le sens en est √† la fois multiple et impr√©cis. Car le sp√©cialiste qui voudrait r√©capituler toutes les significations du terme ¬ęchanson¬Ľ devrait en appeler √† la ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • chanson ‚ÄĒ CHANSON. s. f. Genre de Po√©sie. Vers que l on chante sur quelque air. Chanson nouvelle. Vieille chanson. Chanson amoureuse. Chanson √† danser. Danser aux chansons. Chanson √† boire ou chanson bachique. Faire une chanson. Un couplet de chanson. Le… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie Fran√ßaise 1798

  • chanson ‚ÄĒ Chanson. s. f. v. Paroles en vers que l on chante sur quelque air. Chanson nouvelle. vieille chanson. chanson spirituelle. chanson amoureuse. chanson √† danser. danser aux chansons. chanson √† boire, ou chanson bachique. faire, composer une chanson ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Chanson ‚ÄĒ es un t√©rmino franc√©s, que en espa√Īol se refiere a cualquier canci√≥n con letra en franc√©s y, m√°s espec√≠ficamente, a piezas vocales de tema amoroso, y tambi√©n a las de cr√≠tica social y pol√≠tica, en particular las pertenecientes al estilo de los… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • chanson ‚ÄĒ Chanson, Cantio, Praecentio, Musa, Carmen, Canticum, Psalmus. Belle chanson, Lepida et suauis cantio. Chanson legiere qui n est point de choses graves, Cantiuncula. Chansons mal basties et faconn√©es, qui sont sans aucune mesure, Carmina incondita ‚Ķ   Thresor de la langue fran√ßoyse

  • Chanson ‚ÄĒ Sn geselliges Lied erw. fach. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. chanson f. Lied , dieses aus l. cantio f., einer Ableitung von l. canere (cantum) singen . Zun√§chst entlehnt als (franz√∂sisches) Liedchen ; dann im Kabarett ein freches,… ‚Ķ   Etymologisches W√∂rterbuch der deutschen sprache

  • Chanson ‚ÄĒ Le nom pourrait venir du Cantal, o√Ļ il est tr√®s pr√©sent. D√©signe celui qui est originaire de Chanson, toponyme rencontr√© parfois dans le Massif Central (notamment dans le 42 et le 43), mais dont le sens pr√©cis ne m est pas connu. Il semble… ‚Ķ   Noms de famille

  • chanson ‚ÄĒ (izg. Ň°ans»Źn) m DEFINICIJA glazb. pov. krańáa svjetovna vokalna kompozicija, ob. s francuskog govornog podruńćja, od 11. st. do danas, usp. Ň°ansona SINTAGMA chanson de geste (izg. chanson d Ňĺ»Öst) knjiŇĺ. pov. francuski ep razvijenog srednjeg vijeka… ‚Ķ   Hrvatski jezińćni portal

  • Chanson ‚ÄĒ Chanson: Das in der 1. H√§lfte des 18. Jh.s aus frz. chanson entlehnte Fremdwort wurde zun√§chst in dessen Bedeutung ¬Ľ‚ÄĻVolks‚Äļlied¬ę gebraucht. Unter dem Einfluss des Kabaretts wurde es dann zur Bezeichnung eines den Zeitgeist persiflierenden,… ‚Ķ   Das Herkunftsw√∂rterbuch

  • chanson ‚ÄĒ ANS√ďN/ s. n. compoziŇ£ie vocalńÉ polifonicńÉ, cu text francez, ajunsńÉ la √ģnflorire √ģn epoca RenaŇüterii. (< fr. chanson) Trimis de raduborza, 15.09.2007. Sursa: MDN ‚Ķ   Dic»õionar Rom√Ęn

  • Chanson ‚ÄĒ Chan son, n. [F., fr. L. cantion song. See {Cantion}, {Canzone}.] A song. Shak. [1913 Webster] || ‚Ķ   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.