Championnat Du Monde De Formule 1 2008

ÔĽŅ
Championnat Du Monde De Formule 1 2008

Championnat du monde de Formule 1 2008

Championnat du monde de Formule 1 2008
Sport Formule 1
Organisateur(s) Fédération internationale de l'automobile
√Čdition 59e
Date du 16 mars 2008 au 2 novembre 2008
Participants 11 écuries et 22 pilotes
√Čpreuves 18 Grands Prix
Vainqueur
(pilotes)
Royaume-Uni Lewis Hamilton
Vainqueur
(constructeurs)
Italie Ferrari
Chronologie des compétitions
Championnat du monde de Formule 1 2007
Championnat du monde de Formule 1 2009

La saison 2008 de Formule 1, 59e édition du championnat du monde des pilotes, s'est déroulé sur 18 manches entre le 16 mars et le 2 novembre 2008. Il a été remporté par le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) chez les pilotes et par la Scuderia Ferrari chez les constructeurs.

Sommaire

Repères de début de saison

Pilotes

Rubens Barrichello, le pilote le plus capé du plateau 2008 avec 250 départs...
...devance David Coulthard avec 228 départs à l'entame de la saison

√Čcuries

Force India (ex-Spyker) est la première écurie indienne engagée en Formule 1
  • Engagement de la nouvelle √©curie Force India, cr√©√©e sur les cendres de l'√©ph√©m√®re √©curie n√©erlandaise Spyker F1 Team, anciennement propri√©t√© de Spyker Cars N.V. Force India appartient au consortium Orange India Holdings, constitu√© √† parts √©gales de Watson Ltd. (propri√©t√© de l'homme d'affaires indien Vijay Mallya) et Strongwind (propri√©t√© de la famille de Michiel Mol).
  • Prodrive, l'√©curie de David Richards devait √™tre la 12e √©quipe engag√©e en F1 pour la saison 2008 mais Richards a annonc√© √† la presse sp√©cialis√©e allemande que son √©curie ne disputera finalement pas le championnat du monde de Formule 1 cette ann√©e et √©met m√™me des r√©serves quant √† un √©ventuel engagement pour la saison 2009[1].

Grands Prix

Le Grand Prix de Singapour est le premier Grand Prix de Formule 1 disputé en nocturne
  • Les Grands Prix de Belgique et d‚ÄôItalie permutent leurs dates respectives. Le GP de Belgique aura lieu le 7 septembre 2008 et la course italienne une semaine plus tard, le 14 septembre 2008.
  • Les Grands Prix du Japon et de Chine permutent √©galement leurs dates pour se d√©rouler le 12 octobre 2008 pour Shanghai et le 19 octobre 2008 pour Fuji.
  • Le Grand Prix de Turquie se d√©roulera d√©sormais en mai, alors que ses trois premi√®res √©ditions se d√©roulaient en ao√Ľt.
  • Le Grand Prix d'Europe se d√©roulera d√©sormais sur le Circuit urbain de Valence en Espagne, le 24 ao√Ľt 2008, la FIA ayant donn√© son accord le 1er juin 2007.
  • Le nouveau Grand Prix de Singapour se d√©roulera sur le Circuit urbain de Singapour le 28 septembre 2008 et, pour la premi√®re fois depuis la cr√©ation du championnat du monde en 1950, se d√©roulera en nocturne.
  • Le Grand Prix des √Čtats-Unis, qui se d√©roulait depuis 2000 √† Indianapolis, est supprim√© du calendrier 2008.
  • Trois Grands Prix auront lieu cette saison sur des circuits urbains : Monaco, Singapour et Valence.
  • Le Grand Prix d'Allemagne se d√©roulera sur le Circuit d'Hockenheim.

Réglementation

Article d√©taill√© : R√©glementation de la Formule 1 2008.

R√®glement sportif : les nouveaut√©s

  • Le r√®glement sportif du Championnat du Monde de Formule 1 de la FIA 2008 a √©t√© ratifi√© par le Conseil Mondial du Sport Automobile lors de sa r√©union trimestrielle du 22 mars 2006. Le r√®glement 2008 a √©t√© publi√© par la FIA le 14 d√©cembre 2007.
  • Les moteurs continueront d'√™tre utilis√©s pendant deux courses et les d√©faillances entra√ģneront une p√©nalit√© sauf pour la premi√®re panne de la saison (r√©trogradation sur la grille).
  • Les bo√ģtes de vitesses devront durer quatre courses avec une p√©nalit√© de cinq places sur la grille en cas de d√©faillance.
  • La caution d'engagement de 48 millions de dollars a √©t√© supprim√©e pour faciliter l'acc√®s de nouvelles √©quipes √† la discipline.
  • La s√©ance de qualification Q1 passe de 15 √† 20 minutes, la s√©ance Q2 conserve sa dur√©e de 15 minutes tandis que la Q3 ou super-pole voit sa dur√©e r√©duite de 5 minutes pour passer √† 10 minutes. Les pilotes qualifi√©s pour la Q3 (super-pole) d√©buteront la course avec la quantit√© d'essence dont ils disposeront √† la fin de la super-pole, ils ne sont plus d√©sormais autoris√©s √† embarquer la quantit√© de carburant br√Ľl√© lors de la derni√®re s√©ance de qualification (ceci conduisait des pilotes √† embarquer beaucoup d'essence qu'ils br√Ľlaient en d√©but de s√©ance. Puis, une fois la monoplace all√©g√©e, ils r√©alisaient un temps leur permettant de d√©crocher une place en haut de grille tout en √©tant assur√©s de pouvoir prendre le d√©part avec un r√©servoir plein).

R√®glement technique : les nouveaut√©s

  • Un ¬ę d√©gel ¬Ľ des moteurs est autoris√© √† l'intersaison 2007/2008 avec possibilit√© de modifier les bougies, les pompes √† eau, les pompes √† essence, les pompes √† huile, les sondes √©lectroniques, les syst√®mes d‚Äôinjection, les syst√®mes d‚Äô√©chappement, l‚Äôembrayage et l‚Äôalternateur. √Ä l'issue de ce d√©gel, les moteurs ne pourront plus √™tre modifi√©s en profondeur pour une p√©riode fix√©e √† dix ans par la FIA.
  • La FIA, √† suite du Conseil Mondial du Sport Automobile de Paris, a d√©cid√© unilat√©ralement de ¬ę geler ¬Ľ le d√©veloppement des moteurs √† partir de la saison 2008 et pendant les dix prochaines ann√©es en pr√©voyant toutefois un syst√®me de r√©vision dans cinq ans (donc en 2012) avec l'accord unanime de tous les titulaires d'un si√®ge au Conseil Mondial et d'un pr√©avis de deux ans.
  • Seuls des √©l√©ments sp√©cifiques du moteur r√©pertori√©s par la FIA, en liaison avec les √©quipes, pourront √™tre modifi√©s chaque ann√©e.
  • Toutes les monoplaces seront munies d'un Electronic Control Unit (ECU), centrale √©lectronique unique fabriqu√©e par un fournisseur travaillant pour la FIA. Cette centrale √©lectronique fonctionnera avec des logiciels approuv√©s par la FIA et contr√īlera notamment le moteur, la bo√ģte de vitesses, l'embrayage, le diff√©rentiel, la pression des pneumatiques, les pressions hydrauliques et le syst√®me de radiocommunication.
  • Tous les senseurs et capteurs devront √™tre homologu√©s par la FIA. Tous les syst√®mes de saisie de donn√©es, de t√©l√©m√©trie ou capteurs suppl√©mentaires √† ceux li√©s au syst√®me √©lectronique de la FIA seront physiquement s√©par√©s et compl√®tement isol√©s des circuits de gestion de l'ECU.
  • La t√©l√©m√©trie entre les stands et la voiture est totalement interdite.
  • La bo√ģte de vitesses doit pouvoir √™tre utilis√©e pour disputer quatre Grands Prix cons√©cutifs.
  • L'antipatinage est d√©sormais prohib√©.
  • Le carburant utilis√© contiendra 5,75 % de composants d'origine biologique.
  • D'autres r√©glementations pr√©voient l'instauration d'un fournisseur de pneus unique pour trois ans et une limitation des essais √† 30 000 km par √©quipe.

Pilotes et monoplaces

La Honda RA108
La BMW-Sauber F1.08
La Super Aguri SA08A


√Čcurie Constructeur Ch√Ęssis Moteur No Pilotes Pilotes d'essais
Italie Scuderia Ferrari Marlboro Ferrari F2008 Ferrari 1 Finlande Kimi Räikkönen Italie Luca Badoer
Drapeau de l'Espagne Marc Gené
Drapeau de l'Allemagne Michael Schumacher
2 Drapeau du Brésil Felipe Massa
Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber F1 Team BMW F1.08 BMW 3 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Autriche Christian Klien
Estonie Marko Asmer[2]
4 Pologne Robert Kubica
Drapeau de la France ING Renault F1 Team Renault R28 Renault 5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Drapeau du Brésil Lucas di Grassi[3]
Drapeau de la France Romain Grosjean
Japon Sakon Yamamoto
6 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet
Drapeau du Royaume-Uni AT&T Williams Williams FW30 Toyota 7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Drapeau de l'Allemagne Nico H√ľlkenberg [4]
8 Japon Kazuki Nakajima [5]
Autriche Red Bull Racing Red Bull RB4 Renault 9 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
10 Australie Mark Webber
Japon Panasonic Toyota Racing Toyota TF108 Toyota 11 Italie Jarno Trulli Japon Kamui Kobayashi [6]
12 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock [7]
Italie Scuderia Toro Rosso Toro Rosso STR2B
STR3 [8]
Ferrari 14 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
Japon Honda Racing F1 Team Honda RA108 Honda 16 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Autriche Alexander Wurz
Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway[9]
Italie Luca Filippi[10]
17 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello
Japon Super Aguri F1 Team Super Aguri SA08A Honda 18 Japon Takuma Sato[11] Drapeau du Royaume-Uni James Rossiter[12]
19 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson[13]
Inde Force India F1 Team Force India VJM-01 Ferrari 20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Italie Vitantonio Liuzzi
21 Italie Giancarlo Fisichella[14]
Drapeau du Royaume-Uni Vodafone McLaren Mercedes McLaren MP4-23 Mercedes 22 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau de l'Espagne Pedro de la Rosa
Drapeau du Royaume-Uni Gary Paffett
23 Finlande Heikki Kovalainen

Note : En raison de ses graves difficult√©s financi√®res, l'√©curie japonaise Super Aguri F1 a cess√© son activit√© peu avant le Grand Prix de Turquie 2008[15].

Déroulement de la saison et faits marquants du championnat

Grand Prix d'Australie

Lewis Hamilton, vainqueur du GP d'Australie

Robert Kubica ne tire pas partie de son premier départ en première ligne tandis que Nelson Angelo Piquet percute et contraint à l'abandon Giancarlo Fisichella. Peu après, Felipe Massa doit changer son aileron avant alors que Mark Webber, Anthony Davidson et Jenson Button abandonnent et provoquent la première sortie de la voiture de sécurité. Lewis Hamilton, Kubica et Nico Rosberg prennent alors le large, Kimi Räikkönen réalise une excellente opération en passant du 15e au 8e rang à l'issue du premier tour.

Au 26e passage, Massa accroche David Coulthard en tentant de le dépasser et provoque son abandon, ainsi qu'une nouvelle sortie du safety-car. Le Brésilien renonce quelques tours plus tard, moteur cassé. Après que la voiture de sécurité s'est effacée au 30e tour, Räikkönen échoue à doubler son compatriote Heikki Kovalainen pour la seconde place et se retrouve douzième.

Au 44e tour, Timo Glock sort large d'un virage et sa monoplace d√©colle sur un vibreur avant de finir contre un muret de protection, le v√©hicule de s√©curit√© doit alors intervenir pour la troisi√®me fois. Rubens Barrichello commet l'erreur de quitter son stand de ravitaillement alors que le tuyau de remplissage n'est pas encore d√©sacoupl√© de sa monoplace; de plus, il quitte de la voie des stands sous feu rouge, ce qui provoquera sa disqualification ult√©rieure. Au 47e tour, Kubica abandonne, accroch√© par le d√©butant Kazuki Nakajima qui sera p√©nalis√© pour l'√©preuve suivante. Fernando Alonso r√©ussit √† doubler concommitamment Kovalainen et R√§ikk√∂nen et pointe en cinqui√®me position. Au moment o√Ļ R√§ikk√∂nen se fait de plus en plus pressant sur Kovalainen, le pilote Ferrari abandonne sur panne m√©canique. S√©bastien Bourdais, dont c'est le premier Grand Prix, pointait alors au quatri√®me rang mais pour la troisi√®me fois de la course, le moteur Ferrari casse (Bourdais sera n√©anmoins class√©).

Alors qu'il ne reste qu'un tour à couvrir, Kovalainen prend l'avantage sur Alonso pour le gain de la quatrième place, mais l'Espagnol reprend quasi-immédiatement sa position initiale. Ainsi, Lewis Hamilton remporte le Grand Prix en devançant à l'arrivée les Allemands Nick Heidfeld et Nico Rosberg. Sébastien Bourdais, qui prenait son premier départ en Formule 1 et Kazuki Nakajima, dont c'était seulement le second ont chacun inscrit leurs premiers points. Heikki Kovalainen a réalisé son premier meilleur tour en course tandis que Nico Rosberg est monté sur son premier podium. 7 voitures seulement ont franchi la ligne d'arrivée, mais après la course, Rubens Barrichello, sur Honda, a été déclassé pour sortie des stands sous feu rouge.

Grand Prix de Malaisie

A l'extinction des feux, Felipe Massa traverse la piste pour emp√™cher son co√©quipier Kimi R√§ikk√∂nen de prendre l'avantage. Lewis Hamilton et Mark Webber bondissent respectivement √† la 5e et 4e place. D√®s le second virage, S√©bastien Bourdais finit dans le bac √† graviers puis Nico Rosberg entre en collision avec Timo Glock, d√©truisant ainsi son aileron avant. Au quatri√®me tour, Fernando Alonso et Nick Heidfeld prennent le dessus sur David Coulthard tandis qu'Adrian Sutil abandonne au sixi√®me tour. √Ä partir de la neuvi√®me boucle, es Ferrari creusent le trou en r√©alisant √† quatre reprises cons√©cutives le meilleur tour en course. Webber ouvre le bal des ravitaillements au seizi√®me tour, suivi de Massa, R√§ikk√∂nen et Hamilton qui perd une vingtaine de secondes car ses m√©caniciens ont des difficult√©s √† extraire sa roue avant gauche : il ressort des stands en 11e position.

Räikkönen passe pour la première fois en tête de la course lorsque le leader Robert Kubica regagne enfin les stands au vingt-et-unième passage. Hamilton parvient à se hisser jusqu'à la 7e place mais butte alors sur Webber. Massa commet une erreur et finit sa course dans les graviers au trente-et-unième tour, Räikkönen n'est alors plus menacé que par Kubica à plus de 20 secondes. Sebastian Vettel abandonne à la boucle suivante sur casse moteur. Après son second arrêt au stand, Hamilton se retrouve à 6 secondes de Jarno Trulli alors 4e. Alonso est quant à lui 8e derrière Webber.

Au volant de sa Ferrari F2008, Kimi Räikkönen, champion du monde en titre, s'impose devant Robert Kubica (BMW Sauber) et Heikki Kovalainen (McLaren-Mercedes). Arrivé 5e, Lewis Hamilton conserve la tête du championnat du monde. Robert Kubica signe, en terminant second, le meilleur résultat de sa carrière.

Grand Prix de Bahre√Įn

Le premier tour du Grand Prix 2008 : Lewis Hamilton m√®ne le peloton tandis que Jenson Button est sorti de la piste et que Sebastian Vettel, est en t√™te-√†-queue √† l'arri√®re-plan.

Felipe Massa prend le meilleur au départ sur le poleman Robert Kubica, alors que Lewis Hamilton se loupe et se retrouve enfermé en milieu de peloton. Heikki Kovalainen bondit à la quatrième place à l'amorce du premier virage, Sebastian Vettel part en tête-à-queue suite à une casse moteur. Jenson Button est aussi mal loti puisqu'il doit regagner son stand après une crevaison à l'arrière et doit repasser par les stands avant de boucler son tour, tour qu'Hamilton termine en neuvième position, derrière Fernando Alonso.

Au tour suivant, Hamilton percute Alonso par l'arri√®re et d√©truit son aileron. Nelson Angelo Piquet est √† son tour victime d'une crevaison et commence √† se plaindre de soucis de bo√ģte de vitesses. David Coulthard rentre √† son stand, lui aussi sur crevaison. Le troisi√®me passage voit Jarno Trulli, Nico Rosberg et Mark Webber (6e, 7e et 8e) se livrer une lutte s√©v√®re sans pour autant r√©ussir √† se d√©passer. Ce n'est pas le cas de R√§ikk√∂nen qui prend le meilleur sur Kubica pour le gain de la seconde place. Il est imit√© par Nick Heidfeld qui double Kovalainen et se retrouve quatri√®me. Le ballet des ravitaillements d√©bute au 18e tour avec Kubica, suivi par Rosberg. Pendant ce temps, Button s'accroche avec Coulthard en essayant de le d√©passer. Button brise son aileron, repasse par les stands mais abandonnera au vingti√®me tours des cons√©quences de l'accrochage. Au quaranti√®me tour, la bo√ģte de vitesses de Piquet rend d√©finitivement l'√Ęme alors que Webber ravit la septi√®me place √† Rosberg et met la pression sur Trulli, sans toutefois trouver l'ouverture.

Felipe Massa remporte finalement sa première course de la saison (la première de sa carrière sans s'élancer de la pole) après deux résultats vierges. Il devance son coéquipier Räikkönen (à 3 secondes) et signent le 77e doublé de Ferrari. Kubica, troisième, monte sur son second podium consécutif tandis qu'Heidfeld se classe quatrième, ce qui permet à BMW Sauber de marquer à nouveau 11 points, égalant ainsi son meilleur résultat établi au Grand Prix précédent. Kovalainen, cinquième, sauve l'honneur de McLaren, Trulli, Webber et Rosberg complétant le top huit. Au championnat du monde des pilotes, Kimi Räikkönen ravit le commandement à Lewis Hamilton, arrivé seulement 13e, tandis que chez les constructeurs, BMW Sauber pointe en tête pour la première fois de son histoire. Robert Kubica aura décroché la première pole position de sa carrière et signé la première pole de l'écurie BMW Sauber et d'un pilote polonais.

Grand Prix d'Espagne

Felipe Massa et Lewis Hamilton prennent le meilleur d√©part √† l'extinction des feux alors qu'Adrian Sutil et Sebastian Vettel entrent en collision au quatri√®me virage, ce qui cause l'intervention de la voiture de s√©curit√© et une neutralisation de trois tours. Nelson Angelo Piquet sort de la piste au cinqui√®me tour et perd huit places pour se retrouver 18e. Au tour suivant, il s'accroche avec Sebastien Bourdais en tentant de le doubler et les deux pilotes doivent renoncer. Anthony Davidson les imite au tour suivant apr√®s qu'une pierre a perc√© son radiateur. Au 21e tour, l'explosion du pneu avant gauche de la monoplace d'Heikki Kovalainen, dans l'un des virages le plus rapides du circuit, l'envoie percuter le mur √† haute vitesse (la t√©l√©m√©trie a enregistr√© une d√©c√©l√©ration de 26 g), n√©cessitant son √©vacuation par h√©licopt√®re. Malgr√© la violence du choc, il ne souffre que de contusions l√©g√®res et la voiture de s√©curit√© fait une nouvelle apparition.

Apr√®s √™tre pass√© par les stands au 25e tour, Rubens Barrichello percute Giancarlo Fisichella et brise son aileron avant : il doit effectuer un tour complet avec l'aileron conc√© dans son fond plat et repasser par les stands, la r√©paration ne l'emp√™chera pas d'abandonner peu apr√®s. Dans le m√™me temps, Fernando Alonso abandonne sur casse moteur et la m√™me m√©saventure arrivera √† Nico Rosberg au 41e tour. Jarno Trulli perd deux places suite √† une m√©sentente avec son √©quipe technique et un passage inutile par les stands, il sauve le point de la huiti√®me place, mais permet √† Kazuki Nakajima de d√©crocher la septi√®me place, derri√®re Jenson Button qui inscrit les premiers points de son √©curie depuis le Grand Prix du Br√©sil 2006. Kimi R√§ikk√∂nen r√©alise le second hat-trick (pole position, meilleur tour en course et victoire) de sa carri√®re et Felipe Massa permet √† Ferrari de signer son 78e doubl√©. Lewis Hamilton monte sur le podium tandis que Robert Kubica termine quatri√®me devant Mark Webber, dans les points pour la troisi√®me fois depuis le d√©but de la saison. Au championnat du monde, R√§ikk√∂nen poss√®de d√©sormais 9 points d'avance sur Hamilton et 10 sur Kubica. Heidfeld n'ayant pas inscrit de point, la Scuderia Ferrari reprend le commandement au championnat des constructeurs et, avec 47 points, domine BMW Sauber (35 points) et McLaren (34 points).

Grand Prix de Turquie

Super Aguri n'ayant pas trouvé de solution à sa situation financière, seules vingt monoplaces s'alignent sur la grille de départ du grand prix de Turquie. Le départ de l'épreuve est émaillé d'accrochages légers puisqu'au premier virage, Kimi Räikkönen abime légèrement son aileron avant en percutant son compatriote Heikki Kovalainen, contraint de rentrer au stand alors que le pilote Ferrari ne changera pas son aileron. La même mésaventure se produit entre Sebastian Vettel et Adrian Sutil qui doivent passer par les stands (crevaison et changement d’aileron). Giancarlo Fisichella freine quant à lui trop tard et percute Kazuki Nakajima: il abandonne tandis que le Japonais doit changer ses ailerons avant et arrière. Lewis Hamilton par contre prend le meilleur sur son coéquipier et boucle le premier tour en seconde position derrière Felipe Massa.

Les leaders Massa et Hamilton r√©alisent √† tour de r√īle le meilleur tour en course mais Hamilton comble peu √† peu son retard. Apr√®s son premier passage au stand, l‚ÄôAnglais chute √† la sixi√®me place et, pendant l‚Äôarr√™t de Massa, R√§ikk√∂nen m√™ne temporairement la course. Ces ravitaillements termin√©s, Massa retrouve la t√™te de l‚Äô√©preuve mais Hamilton, plus l√©ger en essence, le rattrape et le double au vingt-quatri√®me tour. Hamilton creuse rapidement le trou et poss√®de pr√®s de quatre secondes d‚Äėavance sur Massa lorsqu‚Äėil rentre au stand pour chausser des pneus durs, d√©voilant sa strat√©gie √† trois arr√™ts. Il reprend la piste au troisi√®me rang, derri√®re R√§ikk√∂nen et Massa. Huit tours plus tard, Massa laisse le commandement √† son co√©quipier pour effectuer son second et dernier arr√™t. Hamilton passe une troisi√®me fois par les stands et laisse donc la victoire √† Massa (qui remporte donc pour la troisi√®me fois cons√©cutive ce Grand Prix), suivi par Hamilton. Derri√®re R√§ikk√∂nen, troisi√®me, les deux pilotes BMW, Robert Kubica et Nick Heidfeld se classent quatri√®me et cinqui√®me, Fernando Alonso, Mark Webber et Nico Rosberg compl√©tant le top-huit. Au championnat, derri√®re R√§ikk√∂nen, toujours leader, Massa se classe second, √† √©galit√© de points avec Hamilton. La Scuderia Ferrari conserve le commandement au championnat des constructeurs et, avec 63 points, domine BMW Sauber (44 points), toujours talonn√©e par McLaren (42 points).

Grand Prix de Monaco

Lewis Hamilton remporte le 66e Grand Prix de Monaco

Sous la pluie, Felipe Massa, en pole, part en tête tandis que Lewis Hamilton s'infiltre entre les deux Ferrari. Son coéquipier Heikki Kovalainen, alors quatrième est contraint de passer par les stands suite à une défaillance de son volant. Rapidement, le safety-car fait son apparition suite aux accrochages et touchettes qui impliquent Timo Glock, Nico Rosberg, Jenson Button, Fernando Alonso et Hamilton. Kimi Räikkönen, alors second cède sa place à Robert Kubica à cause d'un passage par les stands consécutif à une erreurs de ses mécaniciens. Le Polonais prend la tête de l'épreuve peu après lorsque Massa fait un tout-droit à Sainte Dévote. Après les arrêts aux stands de la mi-course, Hamilton prend la première place devant Massa, Kubica, Mark Webber et Adrian Sutil, alors le plus rapide en piste. Lorsque la piste s'assèche, autour du cinquantième tour, tous les pilotes procèdent à un changement de gommes, ce qui permet à Kubica de prendre le meilleur sur Massa. Le safety-car reprend la piste à cause de la violente sortie de piste de Rosberg à la piscine et, à la relance, Räikkönen, en difficulté à la sortie du tunnel, percute Sutil, alors quatrième, et le contraint à l'abandon. Hamilton conserve sa place de leader jusqu'au drapeau à damiers et s'impose devant Kubica, Massa, Webber, Sebastian Vettel, Rubens Barrichello, Kazuki Nakajima et Kovalainen. Hamilton prend la tête du championnat avec 38 points, devançant de trois longueurs Räikkönen et de quatre l'autre pilote Ferrari. Si Ferrari conserve la tête du classement des constructeurs, les onze points acquis par McLaren lui permettent de reprendre le premier accessit à BMW Sauber pour une seule unité.

Grand Prix du Canada

Robert Kubica remporte son premier Grand Prix au Canada.

Lewis Hamilton profite de sa pole position pour creuser rapidement l'√©cart sur ses poursuivants, mais la sortie du safety-car au quatorzi√®me tour suite √† l'abandon d'Adrian Sutil ruine ses efforts. Lors de la premi√®re salve des arr√™ts aux stands, Robert Kubica et Kimi R√§ikk√∂nen ravitaillent plus vite que le pilote britannique et quittent leur stand devant lui. La voie des stands demeurant ferm√©e, les deux pilotes se rangent c√īte-√†-c√īte derri√®re le feu clignotant tandis qu'Hamilton remarque trop tard le feu et s'encastre dans la Ferrari, ce qui contraint les deux pilotes √† l'abandon. Nico Rosberg commet la m√™me erreur et percute √† son tour la monoplace d'Hamilton. Heidfeld, qui n'est pas pass√© par les stands, est alors en t√™te de la course. Apr√®s son arr√™t, il r√©ussit √† conserver sa place mais est talonn√© par son co√©quipier et Fernando Alonso. Le Polonais finit par prendre le meilleur sur Heidfeld et √† conserver le leadership apr√®s son second passage par les stands. Toujours coinc√© en troisi√®me position par Heidfeld, Alonso tape le muret au quarante-cinqui√®me tour. Kubica et heidfeld r√©alisent ainsi le premier doubl√© de l'√©curie BMW Sauber, le Polonais signant sa premi√®re victoire en Grand Prix, la premi√®re √©galement de BMW en tant que constructeur. David Coulthard compl√®te le podium en devan√ßant les Toyota de Timo Glock et Jarno Trulli entre lesquelles s'est intercal√© Felipe Massa. Rubens Barrichello et Sebastian Vettel, comme lors de l'√©preuve pr√©c√©dente, se partagent les derniers points en jeu. Sur le circuit o√Ļ il avait subi un violent accident l'ann√©e pr√©c√©dente, Kubica prend la t√™te du championnat du monde avec 42 points et devance Hamilton et Massa de quatre points. Ferrari reste en t√™te du classement des constructeurs avec 73 points, trois de plus que BMW Sauber qui devance √† nouveau Mclaren.

Grand Prix de France

Felipe Massa remporte le Grand Prix de France à Magny-cours.

Assez nettement dominatrices sur le trac√© de Nevers Magny-Cours, les Ferrari de Kimi R√§ikk√∂nen et Felipe Massa monopolisent la premi√®re ligne de la grille de d√©part, R√§ikk√∂nen signant la 200e pole position de la Scuderia Ferrari. Les Rouges profitent de la baisse de forme des BMW Sauber ainsi que des soucis des pilotes McLaren : Lewis Hamilton qualifi√© √† la 13e place suite √† sa p√©nalit√© de 10 places pour avoir provoqu√© un accident au Canada et Heikki Kovalainen qualifi√© 11e apr√®s une p√©nalit√© de 5 places pour avoir g√™n√© Mark Webber. D√®s les premiers tours, R√§ikk√∂nen et Massa creusent l'√©cart sur le reste du peloton dans lequel Hamilton tente de remonter. Sa progression s'ach√®ve suite √† un "drive trought" pour avoir d√©pass√© un pilote en coupant une chicane, l'Anglais terminera la course en 10e position. En t√™te de course, R√§ikk√∂nen semble tenir Massa √† distance jusqu'√† ce qu'une rupture d'√©chappement fasse perdre 50 √† 70 chevaux √† son moteur. Le Finlandais √©chappe √† une r√©primande de la direction de course qui, pour raison de s√©curit√©, aurait pu lui enjoindre de rentrer aux stands pour r√©paration mais n'est pas en mesure de r√©sister √† Massa qui s'empare de la t√™te de la course et de la victoire. R√§ikk√∂nen parvient tout de m√™me √† sauver sa deuxi√®me place (79e doubl√© de la Scuderia) tandis que la troisi√®me marche du podium revient √† Jarno Trulli, sorti vainqueur d'une passe d'armes en fin de course avec Kovalainen et qui passe la barre des 200 points en championnat du monde (201 points). Robert Kubica se classe cinqui√®me devant Mark Webber, Nelsinho Piquet qui inscrit ses premiers points en championnat du monde en devan√ßant son co√©quipier Fernando Alonso qui inscrit son 500e point en championnat du monde. Pour la premi√®re fois de sa carri√®re Massa, avec 48 points, prend la t√™te du championnat du monde en devan√ßant de deux longueurs Kubica et de cinq son co√©quipier R√§ikk√∂nen. Le doubl√© Ferrari permet √† la Scuderia de prendre le large au classement des constructeurs avec 91 points contre 74 √† BMW Sauber et 58 √† McLaren.

Grand Prix de Grande-Bretagne

Lewis Hamilton remporte la course avec plus d'une minute d'avance sur Nick Heidfeld

Lewis Hamilton, quatrième sur la grille de départ prend d'emblée le dessus sur Kimi Räikkönen et Mark Webber tandis que son coéquipier Heikki Kovalainen, qui venait de réaliser sa première pole position, conserve la tête de la course. Hamilton le déborde au 5e tour tandis qu'Alonso et Räikkönen harcèlent le Finlandais. Massa, alors leader au championnat est relégué en fond de peloton suite à deux têtes-à-queues dus à la piste détrempée. Hamilton rentre au stand pour changer ses pneumatiques tandis que Räikkönen, revenu sur ses talons, fait le pari de conserver ses gommes, persuadé que la pluie va cesser. Ce choix s'avère être le mauvais puisque la pluie redouble et Räikkönen chute en 11e position. Nick Heidfeld atteint la seconde position et devance Kovalainen et Kubica qui part ensuite à la faute. Barrichello, chaussé en pneus "pluie extrême" remonte de la 16e à la 3e place et signe son premier podium depuis qu'il a quitté Ferrari. Hamilton remporte son troisième succès de l'année, devant Heidfeld et Barrichello. Räikkönen termine quatrième et devance Kovalainen, Alonso, Trulli et Nakajima. Hamilton reprend la tête du championnat du monde à égalité de points avec Massa et Räikkönen (48 points) tandis que le classement du championnat constructeur ne change pas, Ferrari devançant toujours BMW-Sauber et McLaren.

Grand Prix d'Allemagne

Lewis Hamilton tire avantage de sa pole position et creuse peu √† peu l'√©cart sur ses rivaux. √Ä la mi-course, Felipe Massa pointe d√©j√† √† 11 secondes et Heikki Kovalainen √† 18. Cette avance confortable est r√©duite √† n√©ant par la sortie du safety-car suite √† l'accident dont est victime Timo Glock qui fracasse sa monoplace contre le muret des stands. Alors que presque tous les concurrents profitent de la neutralisation pour ravitailler, Hamilton reste en piste. √Ä la relance, il devance Nelsinho Piquet et Nick Heidfeld (qui ne sont pas non plus pass√©s par les stands) mais le Br√©silien poss√®de l'avantage certain de ne plus avoir √† ravitailler pour atteindre l'arriv√©e. Apr√®s son arr√™t au stand, Hamilton n'est plus que 5e, il force alors son talent et d√©borde Kovalainen et Massa. Le passage par les stands d'Heidfeld lui permet de pointer en seconde position et de se lancer √† l'attaque de Piquet. Il reprend la t√™te de l'√©preuve au 59e passage et remporte son quatri√®me succ√®s de la saison en devan√ßant Piquet (qui d√©croche son premier podium) et Massa. Heidfeld se classe quatri√®me devant Kovalainen, R√§ikk√∂nen, Kubica et Sebastian Vettel. Le podium du Grand Prix est le plus jeune de l'histoire de la Formule 1, la moyenne des √Ęges d'Hamilton, Piquet et Massa √©tant de 24 ans et 7 mois. Hamilton est d√©sormais seul leader au championnat avec 58 points et devance Massa et R√§ikk√∂nen de 4 et 7 points. Le classement des constructeurs ne change pas, Ferrari (105 points) devan√ßant toujours BMW Sauber (89 points) et McLaren (86 points).

Grand Prix de Hongrie

Alors que les pilotes McLaren monopolisent la premi√®re ligne (Lewis Hamilton ayant d√©croch√© la pole position devant Heikki Kovalainen), Felipe Massa, r√©alise le meilleur envol et d√©borde d'embl√©e les fl√®ches d'argent. Timo Glock, qualifi√© en 5e position, l'imite et prend le meilleur sur Robert Kubica de m√™me qu'Alonso qui d√©borde Kimi R√§ikk√∂nen. Massa et Hamilton creusent peu √† peu l'√©cart alors que les ravitaillements aux stands se profilent. Ceux-ci seront mouvement√©s pour S√©bastien Bourdais, Rubens Barrichello et Kazuki Nakajima dont les monoplaces fr√īlent l'incendie et fatal pour Kubica qui perd trois places. Le tournant de la course a lieu au 40e tour lorsqu'Hamilton, toujours second, cr√®ve et doit effectuer un tour complet avant de regagner son stand. Massa semble avoir course gagn√©e et pr√©c√®de Kovalainen et Glock. √Ä trois tours du but, il est contraint √† l'abandon sur casse moteur, ce qui permet √† Kovalainen de d√©crocher la premi√®re victoire de sa carri√®re. Glock d√©croche quant √† lui son premier podium, R√§ikk√∂nen sauvant l'honneur de la Scuderia √† la 3e place. Alonso termine 4e devant Hamilton qui sauve quelques points, Nelsinho Piquet, Trulli et Kubica. Hamilton conserve la t√™te du championnat avec 62 points, tandis que R√§ikk√∂nen est d√©sormais second devant son co√©quipier Massa. Au classement des constructeurs, Ferrari (111 points) voit son avance se r√©duire sur McLaren, nouveau deuxi√®me avec 100 points, BMW Sauber pointant d√©sormais √† la troisi√®me place en n'ayant engrang√© qu'un seul point (90 points).

Grand Prix d'Europe

Felipe Massa, premier vainqueur en Formule 1 sur le circuit de Valence.

Felipe Massa se met en √©vidence en d√©crochant la pole position sur le nouveau circuit de Valence. Il r√©ussit son envol en contenant Lewis Hamilton et Robert Kubica alors que Kimi R√§ikk√∂nen se fait d√©passer par son compatriote Heikki Kovalainen. Fernando Alonso, devant son public, est contraint √† l'abandon d√®s le premier tour apr√®s un accrochage avec Kazuki Nakajima. Massa contr√īle parfaitement la course bien qu'il manque de s'accrocher avec Adrian Sutil dans la pit-lane. Alors que Massa domine de la t√™te et des √©paules et r√©alise un hat-trick gr√Ęce √† sa victoire et le record du tour, son co√©quipier conna√ģt le pire : il fauche un de ses m√©caniciens lors de son arr√™t aux stands puis doit renoncer sur casse moteur. Hamilton termine second de l'√©preuve, Kubica compl√©tant le podium. Kovalainen se classe 4e devant Jarno Trulli, Sebastian Vettel, Timo Glock et Nico Rosberg. Gr√Ęce √† sa deuxi√®me place, Hamilton conserve la t√™te du championnat avec 70 points tandis que Massa (64 points) repasse devant R√§ikk√∂nen qui reste √† 57 points. Au classement des constructeurs, Ferrari (121 points) voit encore son avance se r√©duire sur McLaren qui n'a plus que 8 points de retard. BMW Sauber conserve la troisi√®me place avec 96 unit√©s.

Grand Prix de Belgique

Felipe Massa, vainqueur sur tapis vert.

Lewis Hamilton ne tire pas longtemps avantage de sa pole position puisqu'il part en t√™te-√†-queue √† l'√©pingle de la Source d√®s le second tour, laissant le leadership √† Kimi R√§ikk√∂nen. Au d√©part, l'empilement √† l'√©pingle p√©nalise Heikki Kovalainen, Jarno Trulli et Nick Heidfeld tandis que Felipe Massa est troisi√®me, suivi par Fernando Alonso et S√©bastien Bourdais. Le classement ne va gu√®re √©voluer jusqu'au 42e des 44 tours de l'√©preuve, au moment o√Ļ la pluie fait son apparition. Hamilton revient tr√®s fort sur R√§ikk√∂nen et coupe une chicane pour √©viter un accrochage. Il laisse le Finlandais reprendre l'avantage pour √©viter une p√©nalit√© mais cette manŇďuvre √† bris√© l'√©lan du pilote Ferrari qui se fait doubler √† la Source. R√§ikk√∂nen, peu apr√®s, en chasse derri√®re Hamilton, part √† la faute en √©vitant Nico Rosberg en toupie sur la piste. Si Hamilton franchit en t√™te le drapeau √† damiers, il sera r√©trograd√© au troisi√®me rang pour avoir tir√© avantage de sa manŇďuvre sur R√§ikk√∂nen. Massa h√©rite donc de la victoire tandis que Heidfeld, qui a chauss√© des interm√©diaires, se classe second en doublant six monoplaces dans les derniers tours. Bourdais, longtemps troisi√®me se fait d√©passer par Alonso (quatri√®me), Vettel (cinqui√®me) et Robert Kubica (sixi√®me) et devance Timo Glock pour l'attribution des points. Au championnat du monde, Massa revient √† 2 points seulement d'Hamilton (74 contre 76) tandis que Kubica d√©passe R√§ikk√∂nen d'une unit√© (58 contre 57). Ferrari conserve sa place de leader chez les constructeurs o√Ļ BMW Sauber r√©alise une bonne op√©ration en revenant sur les talons de McLaren (107 points contre 119).

Grand Prix d'Italie

Sébastian Bourdais réalise la meilleure qualification de sa carrière en partant quatrième, son coéquiper Vettel décrochant la pole position

Les qualifications, perturb√©es par la m√©t√©o, voient les pilotes de pointe en difficult√© (Robert Kubica est 11e, Kimi R√§ikk√∂nen 14e et Lewis Hamilton 15e tandis que les pilotes de la galaxie Red Bull tirent leur √©pingle du jeu. En effet, Sebastian Vettel d√©croche la pole position (et devient le plus jeune poleman de l'histoire) et la deuxi√®me ligne est occup√© par Mark Webber devant S√©bastien Bourdais. Le Fran√ßais ne r√©coltera pourtant pas les fruits de ses efforts car un incident m√©canique l'obligera √† s'√©lancer des stands un tour apr√®s le l√Ęcher de la meute. Vettel conserve son avantage au d√©part et ne sera jamais inqui√©t√©, le second Heikki Kovalainen restant sous contr√īle √† bonne distance. Hamilton anime de d√©but de la course en remontant spectaculairement jusqu'au second rang avant d'effectuer un ravitaillement. La piste s'ass√©chant progressivement, tous les pilotes chaussent des gommes interm√©diaires en lieu et place des "extr√™me pluie". Kubica, Fernando Alonso et Nick Heidfeld r√©alisent une bonne op√©ration en couplant ce changement de pneus √† leur unique ravitaillement en carburant, ce qui leur permet se se rapprocher de la t√™te de course (troisi√®me, quatri√®me et cinqui√®me). Felipe Massa, Hamilton, Webber et R√§ikk√∂nen sont alors rel√©gu√©s aux sixi√®me, septi√®me et huiti√®me places tandis que Vettel devient le plus jeune vainqueur de Grand Prix de l'histoire. Au championnat du monde, Massa ne reprend qu'un seul point √† Hamilton toujours en t√™te (78 points √† 77) tandis que l'abandon de R√§ikk√∂nen fait le jeu de Kubica, troisi√®me avec d√©sormais 7 points d'avance. Chez les constructeurs, Ferrari devance toujours McLaren et BMW Sauber tandis que Renault F1 Team ramarre Toyota F1 Team avec 41 points chacun.

Grand Prix de Singapour

Victoire pour Fernando Alonso, et pour Renault qui n'avait plus gagné depuis le Grand Prix du Japon en 2006

Profitant de sa pole position, Felipe Massa s'√©chappe peu √† peu, poursuivi par Lewis Hamilton qui perd progressivement son avance sur Kimi R√§ikk√∂nen. Le tournant de la course a lieu au 13e tour lorsque Nelsinho Piquet part √† la faute et crashe sa monoplace contre un muret. La voiture de s√©curit√© est envoy√©e en piste pour une longue neutralisation de l'√©preuve juste apr√®s que Fernando Alonso est entr√© aux stands pour ravitailler. Le ravitaillement de Massa tourne √† la catastrophe lorsque celui-ci, suite √† une erreur de son √©quipe, arrache le tuyau d'alimentation en essence : il reprend la piste en derni√®re position. √Ä ce moment de la course, Nico Rosberg est en t√™te devant Jarno Trulli et Giancarlo Fisichella mais les deux Italiens n'ont pas encore ravitaill√© tandis que l'Allemand √©coppe d'un drive-through pour avoir ravitaill√© alors que la pit-lane √©tait ferm√©e (il en sera de m√™me pour Robert Kubica). Si Rosberg r√©ussit √† sauver une troisi√®me place, le Polonais sombre dans le classement tandis qu'Alonso, qui, lui, a ravitaill√© au bon moment, prend la t√™te de la course et signe le premier succ√®s de Renault F1 Team depuis deux ans. Rosberg r√©ussit √† pr√©server sa deuxi√®me place devant Hamilton. En fin de course, Adrian Sutil heurte le muret, ce qui provoque une nouvelle sortie du safety-car et R√§ikk√∂nen part √©galement √† la faute en tentant de d√©passer Timo Glock pour le gain de la quatri√®me place. Sebastian Vettel, Nick Heidfeld, David Coulthard et Kazuki Nakajima se partagent les derniers points. Massa r√©alise une mauvaise op√©ration en championnat, d√©sormais √† 7 longueurs d'Hamilton et son co√©quipier ne dispose plus que d'un point d'avance sur Nick Heidfeld (57 contre 56). Au championnat des constructeurs, Ferrari c√®de la t√™te √† McLaren pour un point (135 contre 134) et Renault F1 Team subtilise la quatri√®me place √† Toyota F1 Team.

Grand Prix du Japon

Fernando Alonso lors de son tour d'honneur après sa seconde victoire consécutive de la saison.

D√®s le d√©part, Lewis Hamilton perd l'avantage conf√©r√© par sa pole position et, en tentant de reprendre son bien ravi par Felipe Massa, bloque ses roues, tire droit et manque d'entra√ģner Kimi R√§ikk√∂nen avec lui. Plus loin dans le peloton, David Coulthard tape le rail suite √† une rupture de suspension. Hamilton, second derri√®re Massa, le passe d√®s le deuxi√®me passage sur la ligne mais le Br√©silien l'accroche : les deux pilotes √©copent alors chacun d'un drive-through pour cette passe d'armes litigieuse. Robert Kubica et Fernando Alonso en profitent pour prendre le large en t√™te, l'Espagnol doublant le Polonais √† l'issue des ravitaillements. Alonso ne sera d√®s lors plus jamais √† la merci de ses adversaires et remporte sa seconde victoire cons√©cutive de la saison. Kubica doit alors faire face au retour de R√§ikk√∂nen et les deux hommes manquent de s'accrocher, la BMW conservant toutefois son avantage. Si Nelsinho Piquet compl√®te la bonne prestation des Renault en se classant quatri√®me, devant Jarno Trulli, S√©bastien Bourdais se voit retirer ses points de la sixi√®me position sur tapis vert, les commissaires estimant qu'il avait g√™n√© Massa lors de sa sortie des stands. Cette sanction permet √† son co√©quipier Sebastian Vettel de r√©cup√©rer trois points et √† Massa de se classer septi√®me devant Mark Webber. En championnat, McLaren Mercedes perd huit points sur son rival Ferrari en ne marquant aucun point (Hamilton terminant douzi√®me et Kovalainen ayant abandonn√©) et se retrouve sous la menace directe des BMW Sauber revenues √† 7 longueurs (128 points contre 135). Renault prend le large par rapport √† Toyota en comptant d√©sormais 16 points d'avance sur le constructeur japonais. Chez les pilotes, Massa ne reprend que 2 points √† Hamilton, toujours en t√™te et Kubica se relance avec seulement 7 points de retard sur Massa.

Grand Prix de Chine

Lewis Hamilton réalise un hat-trick au Grand Prix de Chine.

Lewis Hamilton s'√©lance de la pole position et contr√īle parfaitement les Ferrari de Felipe Massa et Kimi R√§ikk√∂nen tandis que S√©bastien Bourdais et Jarno Trulli s'accrochent en milieu de peloton. Fernando Alonso r√©ussit quant √† lui √† prendre le meilleur sur Heikki Kovalainen pour le gain de la quatri√®me place. Au trente-quatri√®me tour, Kovalainen est victime d'une crevaison qui lui fait quitter les avant-postes avant qu'il n'abandonne. Les deux salves de ravitaillements n'ont aucune incidence sur le classement de la course et Hamilton signe un hat-trick. Afin de pr√©server les chances de son pilote le mieux plac√© au championnat, la Scuderia Ferrari demande √† R√§ikk√∂nen de s'effacer au profit de Massa qui termine second. Alonso termine quatri√®me devant les BMW de Nick Heidfeld et Robert Kubica tandis que Timo Glock se classe septi√®me, Nelsinho Piquet raflant le dernier point mis en jeu.

Au championnat du monde, Felipe Massa perd quelques longueurs sur Hamilton (87 points contre 94) tandis que le mauvais résultat de Kubica le prive définitivement de ses chances de devenir champion du monde. La Scuderia Ferrari, en marquant 14 points contre 10 à McLaren, se rapproche de plus en plus d'une nouvelle couronne mondiale, BMW Sauber pouvant encore ravir la seconde place avec seulement 10 points de retard sur McLaren (135 points contre 145). Renault s'assure de la quatrième place finale avec 20 points d'avance sur Toyota.

Grand Prix du Brésil

Malgré un hat-trick pour son Grand Prix national, Felipe Massa échoue pour un point dans la conquête du titre mondial.

La situation est tr√®s claire pour Felipe Massa qui doit absolument remporter son Grand Prix national ou au moins terminer second pour esp√©rer √™tre titr√©. Il ne tient n√©anmoins pas son destin entre ses mains car Lewis Hamilton peut se contenter d'une cinqui√®me place finale en cas de victoire du Br√©silien pour empocher le titre. Massa r√©ussit la premi√®re partie de sa t√Ęche en d√©crochant la pole position devant Jarno Trulli et son co√©quipier Kimi R√§ikk√∂nen alors qu'Hamilton n'est que quatri√®me sur la grille. √Ä quelques minutes du d√©part, une violente averse contraint tous les pilotes √† chausser les pneus pluie. D√®s que le drapeau √† damier est abaiss√©, David Coulthard, dont c'est le dernier Grand Prix, perd le contr√īle de sa monoplace et finit dans le rail, provoquant la sortie de la voiture de s√©curit√©. √Ä la relance, les positions n'√©voluent pas et restent stables jusqu'aux premiers ravitaillements. Sebastian Vettel, qui a ravitaill√© avant tout le monde, pointe alors au second rang et harc√®le Massa tandis qu'Hamilton est d√©sormais sixi√®me derri√®re Giancarlo Fisichella : l'Anglais ne prend l'avantage qu'au bout de six tours puis remonte √† la quatri√®me place quand Vettel effectue son deuxi√®me arr√™t au stand. En t√™te de course, Massa signe le meilleur tour tandis que R√§ikk√∂nen fait de son mieux pour se rapprocher d'Alonso, solide second. √Ä seulement sept tours du terme, la pluie refait son apparition : certains pilotes rentrent aux stands chausser des gommes adapt√©es tandis que d'autres font le pari de rester en pneus pour le sec. Hamilton, qui a stopp√©, se retrouve alors cinqui√®me derri√®re Timo Glock en pneus secs mais dans l'avant-dernier tour, Vettel d√©passe Hamilton, qui perd virtuellement le titre de champion du monde puisque Massa franchit la ligne en vainqueur en signant un hat-trick devant Alonso et R√§ikk√∂nen. Dans le dernier virage, Glock, √† l'agonie avec ses pneus non adapt√©s √† l'√©tat de la piste, est d√©pass√© par Hamilton qui se classe donc cinqui√®me de la course, r√©sultat suffisant pour d√©crocher la couronne mondiale. Heikki Kovalainen se classe septi√®me et Trulli empoche le dernier point mis en jeu. Comme l'ann√©e pr√©c√©dente, le titre des pilotes est remport√© avec seulement 1 point d'√©cart (98 contre 97) et Lewis Hamilton devient le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1. Les pilotes Ferrari compl√®tent le podium mondial, R√§ikk√∂nen se classant troisi√®me avec 75 points, √† √©galit√© de points avec Robert Kubica, quatri√®me. Chez les constructeurs, Ferrari d√©croche son 16e titre de champion avec 172 points, McLaren terminant second avec 151 points, BMW Sauber compl√©tant le podium avec 135 unit√©s.

Grands Prix de la saison 2008

N¬į Date Grand Prix Lieu Vainqueur √Čcurie Pole position Record du tour R√©sum√©
786 16 mars Australie Grand Prix d'Australie Melbourne Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Finlande Heikki Kovalainen Résumé
787 23 mars Malaisie Grand Prix de Malaisie Sepang Finlande Kimi Räikkönen Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Résumé
788 06 avril Bahre√Įn Grand Prix de Bahre√Įn Sakhir Drapeau du Br√©sil Felipe Massa Ferrari Pologne Robert Kubica Finlande Heikki Kovalainen R√©sum√©
789 27 avril Drapeau de l'Espagne Grand Prix d'Espagne Barcelone Finlande Kimi Räikkönen Ferrari Finlande Kimi Räikkönen Finlande Kimi Räikkönen Résumé
790 11 mai Turquie Grand Prix de Turquie Istanbul Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Finlande Kimi Räikkönen Résumé
791 25 mai Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Drapeau du Brésil Felipe Massa Finlande Kimi Räikkönen Résumé
792 08 juin Drapeau du Canada Grand Prix du Canada Montréal Pologne Robert Kubica BMW Sauber Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Finlande Kimi Räikkönen Résumé
793 22 juin Drapeau de la France Grand Prix de France Magny-Cours Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari Finlande Kimi Räikkönen Finlande Kimi Räikkönen Résumé
794 06 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Finlande Heikki Kovalainen Finlande Kimi Räikkönen Résumé
795 20 juillet Drapeau de l'Allemagne Grand Prix d'Allemagne Hockenheim Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld Résumé
796 03 ao√Ľt Drapeau de la Hongrie Grand Prix de Hongrie Hungaroring Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Finlande Kimi R√§ikk√∂nen R√©sum√©
797 24 ao√Ľt Europe Grand Prix d'Europe Valence Drapeau du Br√©sil Felipe Massa Ferrari Drapeau du Br√©sil Felipe Massa Drapeau du Br√©sil Felipe Massa R√©sum√©
798 07 septembre Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Finlande Kimi Räikkönen Résumé
799 14 septembre Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Finlande Kimi Räikkönen Résumé
800 28 septembre Singapour Grand Prix de Singapour Singapour Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault Drapeau du Brésil Felipe Massa Finlande Kimi Räikkönen Résumé
801 12 octobre Japon Grand Prix du Japon Mont Fuji Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé
802 19 octobre République populaire de Chine Grand Prix de Chine Shanghai Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Résumé
803 02 novembre Drapeau du Brésil Grand Prix du Brésil Interlagos Drapeau du Brésil Felipe Massa Ferrari Drapeau du Brésil Felipe Massa Drapeau du Brésil Felipe Massa Résumé

Classement saison 2008

Pilotes

Lewis Hamilton devient le plus jeune champion du monde de l'histoire de la Formule 1
Felipe Massa s'incline d'un point dans la lutte pour le titre mondial
Kimi Raikkonen perd son titre et termine à la troisième place du championnat
Classement pilotes
Classement Pilote Total Flag of Australia.svg Flag of Malaysia.svg Flag of Bahrain.svg Espagne Flag of Turkey.svg Flag of Monaco.svg Flag of Canada.svg Flag of France.svg Flag of the United Kingdom.svg Flag of Germany.svg Flag of Hungary.svg Flag of Europe.svg Flag of Belgium.svg Flag of Italy.svg Flag of Singapore.svg Flag of Japan.svg Flag of the People's Republic of China.svg Flag of Brazil.svg
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton 98 10 4 - 6 8 10 - - 10 10 4 8 6 2 6 - 10 4
2 Drapeau du Brésil Felipe Massa 97 - - 10 8 10 6 4 10 - 6 - 10 10 3 - 2 8 10
3 Finlande Kimi Räikkönen 75 1 10 8 10 6 - - 8 5 3 6 - - - - 6 6 6
4 Pologne Robert Kubica 75 - 8 6 5 5 8 10 4 - 2 1 6 3 6 - 8 3 -
5 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso 61 5 1 - - 3 - - 1 3 - 5 - 5 5 10 10 5 8
6 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld 60 8 3 5 - 4 - 8 - 8 5 - - 8 4 3 - 4 -
7 Finlande Heikki Kovalainen 53 4 6 4 - - 1 - 5 4 4 10 5 - 8 - - - 2
8 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel 35 - - - - - 4 1 - - 1 - 3 4 10 4 3 - 5
9 Italie Jarno Trulli 31 - 5 3 1 - - 3 6 2 - 2 4 - - - 4 - 1
10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock 25 - - - - - - 5 - - - 8 2 - - 5 - 2 3
11 Australie Mark Webber 21 - 2 2 4 2 5 - 3 - - - - 1 1 - 1 - -
12 Drapeau du Brésil Nelsinho Piquet 19 - - - - - - - 2 - 8 3 - - - - 5 1 -
13 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg 17 6 - 1 - 1 - - - - - - 1 - - 8 - - -
14 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello 11 - - - - - 3 2 - 6 - - - - - - - - -
15 Japon Kazuki Nakajima 9 3 - - 2 - 2 - - 1 - - - - - 1 - - -
16 Drapeau du Royaume-Uni David Coulthard 8 - - - - - - 6 - - - - - - - 2 - - -
17 Drapeau de la France Sébastien Bourdais 4 2 - - - - - - - - - - - 2 - - - - -
18 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button 3 - - - 3 - - - - - - - - - - - - - -
19 Italie Giancarlo Fisichella 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - -
20 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - -
21 Japon Takuma Sato 0 - - - -
22 Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson 0 - - - -
  • Pour la premi√®re fois dans l'histoire de la Formule 1, toutes les √©curies ont align√© les deux m√™mes pilotes sur chaque Grand Prix de la saison.

Constructeurs

Classement constructeurs
Classement Ecurie Total Flag of Australia.svg Flag of Malaysia.svg Flag of Bahrain.svg Espagne Flag of Turkey.svg Flag of Monaco.svg Flag of Canada.svg Flag of France.svg Flag of the United Kingdom.svg Flag of Germany.svg Flag of Hungary.svg Flag of Europe.svg Flag of Belgium.svg Flag of Italy.svg Flag of Singapore.svg Flag of Japan.svg Flag of the People's Republic of China.svg Flag of Brazil.svg
1 Italie Ferrari 172 1 10 18 18 16 6 4 18 5 9 6 10 10 3 - 8 14 16
2 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 151 14 10 4 6 8 11 - 5 14 14 14 13 6 10 6 - 10 6
3 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 135 8 11 11 5 9 8 18 4 8 7 1 6 11 10 3 8 7 -
4 Drapeau de la France Renault 80 5 1 - - 3 - - 3 3 8 8 - 5 5 10 15 6 8
5 Japon Toyota 56 - 5 3 1 - - 8 6 2 - 10 6 - - 5 4 2 4
6 Italie Toro Rosso-Ferrari 39 2 - - - - 4 1 - - 1 - 3 6 10 4 3 - 5
7 Autriche Red Bull-Renault 29 - 2 2 4 2 5 6 3 - - - - 1 1 2 1 - -
8 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 26 9 - 1 2 1 2 - 1 - - - 1 - - 9 - - -
9 Japon Honda 14 - - - 3 - 3 2 - 6 - - - - - - - - -
10 Inde Force India-Ferrari 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - -
11 Japon Super Aguri-Honda 0 - - - -

Notes et références

  1. ‚ÜĎ F1-Live.com : Non-engagement de Prodrive
  2. ‚ÜĎ F1-Live.com : Klien et Asmer troisi√®mes pilote chez BMW
  3. ‚ÜĎ F1-Live.com : Grosjean et Di Grassi 3√®s pilotes
  4. ‚ÜĎ F1-Live.com : Nicolas H√ľlkenberg chez Williams
  5. ‚ÜĎ F1-Live.com : Kazuki Nakajima chez Williams
  6. ‚ÜĎ F1-Live.com : Kamui Kobayashi chez Toyota
  7. ‚ÜĎ F1-Live.com : Timo Glock chez Toyota
  8. ‚ÜĎ F1-Live.com : La nouvelle Toro Rosso en piste
  9. ‚ÜĎ Formula1.com : Mike Conway pilote d'essais
  10. ‚ÜĎ F1-Live.com : Luca Filippi pilote d'essais
  11. ‚ÜĎ autosport.com : Sato confirm√© chez Super Aguri
  12. ‚ÜĎ F1-Live.com : James Rossiter pilote d'essais
  13. ‚ÜĎ autosport.com : Davidson confirm√© chez Super Aguri
  14. ‚ÜĎ F1-Live.com : Fisichella chez Force India
  15. ‚ÜĎ (en) Super Aguri withdraw from Formula One autosport.com, 6 mai 2008


  • Portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1
Ce document provient de ¬ę Championnat du monde de Formule 1 2008 ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Championnat Du Monde De Formule 1 2008 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Championnat du monde de formule 1 2008 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Organisateur(s) F√©d√©ration internationale de l automobile √Čdition 59e Date du 16 mar ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de Formule 1 2008 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Cr√©ation 1950 Organisateur(s) FIA √Čdition 59 e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de Formule 1 2009 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Cr√©ation 1950 Organisateur(s) FIA √Čdition 60e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de Formule 1 2010 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Cr√©ation 1950 Organisateur(s) FIA √Čdition 61e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de Formule 1 2007 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Cr√©ation 1950 Organisateur(s) FIA √Čdition 58e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de formule 1 2010 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Organisateur(s) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat Du Monde De Formule 1 2007 ‚ÄĒ Le championnat du monde de Formule 1 2007 s est d√©roul√© sur 17 manches entre le 18 mars et le 21 octobre 2007. Il a √©t√© remport√© par le Finlandais Kimi R√§ikk√∂nen (Ferrari) chez les pilotes et par la Scuderia Ferrari chez les constructeurs.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de Formule 1 2006 ‚ÄĒ Sport Formule 1 Cr√©ation 1950 Organisateur(s) FIA √Čdition 57e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat du monde de formule 1 2007 ‚ÄĒ Le championnat du monde de Formule 1 2007 s est d√©roul√© sur 17 manches entre le 18 mars et le 21 octobre 2007. Il a √©t√© remport√© par le Finlandais Kimi R√§ikk√∂nen (Ferrari) chez les pilotes et par la Scuderia Ferrari chez les constructeurs.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Championnat Du Monde De Formule 1 2006 ‚ÄĒ La saison 2006 de Formule 1 a compt√© 18 Grands Prix au lieu de 19 apr√®s l annulation du Grand Prix de Belgique, qui devait se d√©rouler en septembre sur le circuit de Spa Francorchamps. Sommaire 1 R√®glements sportif et technique : les… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.