Championnat Du Monde De Formule 1 1960


Championnat Du Monde De Formule 1 1960

Championnat du monde de Formule 1 1960

Le championnat du monde de Formule 1 1960 a été remporté par l'Australien Jack Brabham sur une Cooper-Climax. La marque britannique Cooper remporte le championnat du monde des constructeurs.

Sommaire

Règlement sportif

  • Seuls les 6 meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points s'effectue selon le barême 8,6,4,3,2,1.

Le championnat du monde s'offre le tout premier changement de barême de son histoire. Le point du meilleur tour en course est supprimé et récompense désormais le 6e du Grand Prix.

Règlement technique

  • Moteurs atmosphériques: 2 500 cm³
  • Moteurs suralimentés: 750 cm³

Principaux engagés

Pas de changements chez les champions du monde : Jack Brabham et Bruce McLaren sont reconduits chez Cooper. Le succès de la petite monoplace britannique à moteur arrière a attiré beaucoup de privés puisqu'outre l'écurie de Rob Walker avec Stirling Moss et Maurice Trintignant, l'écurie BRP, désormais baptisée Team Yeoman Credit, engagera désormais des Cooper. Yeoman Credit a su notamment attirer Tony Brooks, un des hommes forts des dernières saisons.

D'autres équipes se convertissent au moteur arrière comme Lotus qui a perdu Graham Hill parti chez BRM mais récupéré John Surtees, star des compétitions motocyclistes, passé depuis peu à l'automobile. Surtees fera équipe avec Innes Ireland resté fidèle à l'équipe de Colin Chapman. C'est également le cas de BRM où, aux côtés de Joakim Bonnier, Graham Hill et Dan Gurney remplacent Harry Schell.

La Scuderia Ferrari, dont le conservatisme technique semble condamner ses pilotes aux seconds rôles a perdu Brooks et Gurney et aligne un trio composé de Phil Hill, Cliff Allison et Wolfgang von Trips, auquel devrait s'ajouter ponctuellement Richie Ginther.

Résumé du championnat du monde 1960

Lotus brille, mais Cooper engrange

1960 commence comme 1959 s'était terminé, avec une victoire de Bruce McLaren. Cette victoire doit beaucoup à la cascade d'abandons ayant émaillé le GP argentin. Parmi les pilotes s'étant succédé en tête de la course avant de renoncer, Innes Ireland sur la nouvelle Lotus 18 aura particulièrement impressionné.

Première conséquence de la performance de Ireland en Argentine, Rob Walker et Stirling Moss troquent leur Cooper pour une Lotus 18. A l'issue d'une course largement dominée sous la pluie (malgré un arrêt impromptu), Stirling Moss offre à Lotus sa première victoire en GP. Opportuniste deuxième, Bruce McLaren conforte sa première place au championnat. Cliff Allison sur sa Ferrari a été victime d'un grave accident et a été ejecté de sa voiture à la chicane. Le pilote britannique, sévèrement touché à la face, est contraint de renoncer au championnat.

Peu en réussite depuis le début de saison, le champion en titre Jack Brabham se rappelle au bon souvenir de tous à Zandvoort, non sans avoir eu à batailler ferme contre la Lotus de Stirling Moss, finalement classé quatrième après une crevaison.

Moss, blessé, offre un boulevard à J.Brabham

Le championnat connaît son premier rebondissement en Belgique avec un nouvel accident grave aux essais qui touche Stirling Moss. Moss est durement touché aux jambes et voit la suite de sa saison fortement compromise. Le malheur de Moss apparaît comme bien peu de choses comparé aux drames qui endeuilleront la course le lendemain. Chris Bristow sur la Cooper du Yeoman Credit se tue en sortant de la route puis Alan Stacey sur une Lotus officielle trouve la mort après avoir été heurté au visage par un oiseau. La course est remportée par Jack Brabham tandis que son coéquipier Bruce McLaren sauve sa place de leader au championnat en terminant deuxième. Irrésistible en l'absence de Stirling Moss, Brabham enchaînera par trois autres succès consécutifs, synonymes de titre mondial.

Boycotté par les écuries britanniques mécontentes de l'utilisation jugée anachronique de l'anneau de vitesse, le GP d'Italie est remporté sans concurrence par Phil Hill qui signe ainsi la première victoire en championnat du monde d'un pilote américain (Indianapolis 500 mis à part). Le dernier GP de la saison, à Riverside en Californie est remporté par Stirling Moss revenu à la compétition à l'occasion du GP du Portugal.

Grands Prix de la saison 1960

Date Grand Prix Circuit Vainqueur Voiture Résumé
85 7 février Argentine Grand Prix d'Argentine Buenos Aires Nouvelle-Zélande Bruce McLaren Cooper-Climax Résumé
86 29 mai Monaco Grand Prix de Monaco Monaco Drapeau du Royaume-Uni Stirling Moss Lotus-Climax Résumé
87 30 mai Drapeau des États-Unis Indianapolis 500 Indianapolis Drapeau des États-Unis Jim Rathmann Watson-Offy Résumé
88 6 juin Drapeau des Pays-Bas Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort Australie Jack Brabham Cooper-Climax Résumé
89 19 juin Drapeau de la Belgique Grand Prix de Belgique Spa-Francorchamps Australie Jack Brabham Cooper-Climax Résumé
90 3 juillet Drapeau de la France Grand Prix de France Reims-Gueux Australie Jack Brabham Cooper-Climax Résumé
91 16 juillet Drapeau du Royaume-Uni Grand Prix de Grande-Bretagne Silverstone Australie Jack Brabham Cooper-Climax Résumé
92 14 août Portugal Grand Prix du Portugal Porto Australie Jack Brabham Cooper-Climax Résumé
93 4 septembre Italie Grand Prix d'Italie Monza Drapeau des États-Unis Phil Hill Ferrari Résumé
94 20 novembre Drapeau des États-Unis Grand Prix des États-Unis Riverside Drapeau du Royaume-Uni Stirling Moss Lotus-Climax Résumé

Classement des pilotes

Classement Pilote Pays Voiture Nombre
de points
1er Jack Brabham Australie Australie Cooper-Climax 43
2e Bruce McLaren Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Cooper-Climax 34 (37)
3e Stirling Moss Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 19
4e Innes Ireland Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 18
5e Phil Hill États-Unis États-Unis Ferrari 16
6e Wolfgang von Trips Allemagne Allemagne Ferrari 10
7e Olivier Gendebien Belgique Belgique Cooper-Climax 10
8e Richie Ginther États-Unis États-Unis Ferrari 8
9e Jim Clark Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 8
10e Jim Rathmann États-Unis États-Unis Watson-Offenhauser 8
11e Tony Brooks Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-Climax 7
12e Cliff Allison Royaume-Uni Royaume-Uni Ferrari 6
13e Rodger Ward États-Unis États-Unis Watson-Offenhauser 6
14e John Surtees Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 6
15e Paul Goldsmith États-Unis États-Unis Epperly-Offenhauser 4
16e Graham Hill Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 4
17e Joakim Bonnier Suède Suède BRM 4
18e Willy Mairesse Belgique Belgique Ferrari 4
19e Giulio Cabianca Italie Italie Cooper-Ferrari 3
20e Don Branson États-Unis États-Unis Phillips-Offenhauser 3
21e Henry Taylor États-Unis États-Unis Cooper-Climax 3
22e Carlos Menditeguy Argentine Argentine Cooper-Maserati 3
23e Johnny Thomson États-Unis États-Unis Lesovsky-Offenhauser 2
24e Ron Flockhart Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-Climax 2
25e Eddie Johnson États-Unis États-Unis Trevis-Offenhauser 1
26e Lucien Bianchi Belgique Belgique Cooper-Maserati 1
27e Hans Hermann Allemagne Allemagne Porsche 1

Classement des constructeurs

Classement Pays Voiture Nombre
de points
1er Royaume-Uni Royaume-Uni Cooper-Climax 40
2e Royaume-Uni Royaume-Uni Lotus-Climax 32
3e Italie Italie Ferrari 24
4e États-Unis États-Unis Watson-Offenhauser 8
5e Royaume-Uni Royaume-Uni BRM 8
6e États-Unis États-Unis Epperly-Offenhauser 4
7e États-Unis États-Unis Philipps-Offenhauser 3
8e États-Unis États-Unis Lesovsky-Offenhauser 2
9e Allemagne Allemagne Porsche 1
10e États-Unis États-Unis Trevis-Offenhauser 1


  • Portail de la Formule 1 Portail de la Formule 1
  • Portail des années 1960 Portail des années 1960
Ce document provient de « Championnat du monde de Formule 1 1960 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Championnat Du Monde De Formule 1 1960 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1960 Sports — 1960 en sport Années : 1957 1958 1959  1960  1961 1962 1963 Décennies : 1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990 Siècles : XIXe siècle   …   Wikipédia en Français

  • 1960 en sport — Années : 1957 1958 1959  1960  1961 1962 1963 Décennies : 1930 1940 1950  1960  1970 1980 1990 Siècles : XIXe siècle  XXe siècle …   Wikipédia en Français

  • 500 miles d'Indianapolis 1960 — Indianapolis Motor Speedway Nombre de tours …   Wikipédia en Français

  • Alfa Romeo (Formule 1) — Détail d une Alfetta 159. Alfa Romeo participa aux compétitions de Formule 1 en tant que constructeur et motoriste de 1950 à 1988. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • 2007 en sport — Années : 2004 2005 2006  2007  2008 2009 2010 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2006 en sport — Années : 2003 2004 2005  2006  2007 2008 2009 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2005 en sport — Années : 2002 2003 2004  2005  2006 2007 2008 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • 2008 en sport — Années : 2005 2006 2007  2008  2009 2010 2011 Décennies : 1970 1980 1990  2000  2010 2020 2030 Siècles : XXe siècle  XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Alain Prost — Pour les articles homonymes, voir Prost. Alain Prost Alain Prost en 2009 Années d activité 198 …   Wikipédia en Français

  • Alberto Ascari — Années d activité 1950 1955 Date de naissance 13 juillet 1918 Lieu de naissance …   Wikipédia en Français

  • Alexander Wurz — Années d activité 1997 2000, 2005, 2007 (F1) Date de naissance 15 février 1974 (1974 02 15) (37 ans) Lieu de naissance …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.