Chajar ad-Durr


Chajar ad-Durr

Chajar ad-Durr[1],[2] (?-1257) est une esclave devenue favorite du sultan ayyoubide d'Égypte As-Salih Ayyûb. Elle a ensuite régné avec le titre de sultan de 1250 jusqu'à sa mort en 1257.

Sommaire

Biographie

Marié à As-Salih Ayyûb elle lui donne un premier fils appelé Khalîl d'où son nom d’Umm Khalîd. As-Salih Ayyûb a eu un autre fils Tûrân Châh. Khalîl meurt avant son père[3].

Mort d'As-Salih Ayyûb

Louis IX conduit 25 000 croisés devant Damiette en Égypte

En 1249, Le roi de France Louis IX lance la septième croisade. Les croisés font escale à Chypre.

À ce moment As-Salih Ayyûb est à Damas, pendant son absence, Chajar ad-Durr va jouer le rôle de régente et va organiser la défense de l'Égypte. À peine As-Salih Ayyûb est-il rentré qu'il meurt. Pour ne pas affoler les troupes Chajar ad-Durr cache cette mort en disant que son époux est simplement malade. Lorsque finalement elle annonce le décès d'As-Salih Ayyûb et que son fils Tûrân Châh est l'héritier désigné[4]. Partis de Chypre les croisés arrivent à Damiette dans le delta du Nil, en mai 1249 avec 1800 navires. La ville est prise le 8 juin. Cette lourde défaite provoque chez les généraux turcs de la défiance à l'égard de Tûrân Châh, jugé inapte.

La prise du pouvoir

L'armée des croisés se dirige ensuite vers Le Caire. De février à avril 1250 les croisés font le siège de la citadelle de Mansourah. Le scorbut et la dysenterie déciment les soldats et forcent le roi à battre en retraite. Un sergent félon fait alors courir le bruit que le roi s'est rendu. La plupart des soldats se rendent et sont faits prisonniers. Louis IX est également fait prisonnier. Ces victoire font la gloire de l’émir Baybars qui était à la tête des armées égyptiennes. Un mois plus tard, en mai 1250, le roi et l'ensemble des prisonniers sont libérés contre une forte rançon payée par l'Ordre du Temple.

Les Mamelouks avec Baybars à leur tête, tuent Tûrân Châh au cours d’un banquet qu’il donnait pour fêter la victoire. Chajar ad-Durr est mise sur le trône par ces généraux mamelouks turcs factieux[5].

L'Égypte était, depuis la prise du pouvoir par Saladin, sous l'autorité du calife `abbaside de Bagdad. Le calife Al-Musta'sim n'accepte pas qu'une femme puisse avoir le titre de sultan. Il envoie une lettre aux émirs mamelouks disant que si les émirs ne sont pas capables de trouver un homme à la hauteur de la tâche, il se ferait un devoir de leur en envoyer un. Chajar ad-Durr tient tête pendant moins de deux mois. Le mamelouk Al-Mu`izz `Izz ad-Dîn Aybak est désigné par l'assemblée des émirs. Mais cela ne satisfait pas les Ayyoubides qui voient un mamelouk prendre le pouvoir. Par amour, par intérêt commun ou par ambition, Chajar ad-Durr séduit Aybak et l'épouse. On dit qu'ils étaient amoureux l'un de l'autre. Le calife envoya au sultan d'Égypte un poignard orné d'un décor de jasmins en signe de bonne volonté. Mais il refusa d'envoyer les robes de cérémonie.

Pendant les sept années qui suivent, c'est Chajar ad-Durr plutôt qu'Aybak qui gouverne[5]. Elle continue à signer les décrets au nom du sultan, on bat monnaie à son nom et elle ose se faire appeler sultan(e).

La fin

Chajar ad-Durr était très jalouse, lors de son mariage avec Aybak, il avait dû divorcer de sa première épouse. Lorsqu'il parle de prendre une deuxième épouse Chajar ad-Durr trouve cela inacceptable. Elle organise le meurtre de son mari à la sortie du bain après une partie de polo. Elle cherche à cacher son crime mais de vieux adversaires se réveillent alors. La première épouse d'Aybak demande réparation. Les généraux sont divisés sur l'attitude à prendre. Finalement au cours d'une émeute Chajar ad-Durr est frappée à mort à coup de bâtons par les esclaves du harem. Son cadavre à moitié nu est jeté dans les fossés de la citadelle (Avril 1257). Le fils d’Aybak, Al-Mansûr Nûr ad-Dîn `Âlî, un adolescent de onze ans, monte sur le trône avec l’émir Qutuz comme régent malgré sa rivalité avec Baybars[5].

Le cadavre de Chajar ad-Durr serait actuellement dans un mausolée à son nom, qu'elle aurait fait construire de son vivant, au Caire.

Notes et références

  1. arabe : šajar ad-durr, شجر الدرّ, forêt de perles
  2. arabe : ʾumm ḫalīd ʿaṣma ad-dunyā wa ad-dīn al-mustaʿsimiya šajar ad-durr,
    أم خليل عصمة الدنيا والدين "المستعصمية" شجر الدرّ, Mère de Khalîd protecteur du pouvoir et de la foi "La triomphatrice" Chajar ad-Durr
  3. Shagar Al-Durr ou Esmat al-Din Um Khalil sur L’Égypte éternelle
  4. André Clot, op. cit., « De saint Louis aux Mongols / Une esclave gouverne l’Égypte », p. 24-25 
  5. a, b et c André Clot, op. cit., « De saint Louis aux Mongols / Conflits pour le pouvoir », p. 26-27 

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chajar ad-Durr de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chajar ad-Dur — Chajar ad Durr Sommaire 1 Biographie 1.1 Mort d As Salih Ayyûb 1.2 La prise du pouvoir 1.3 La fin …   Wikipédia en Français

  • Al-Mu'adham — Tûrân Châh Al Malik al Mu azzam Tûrân Châh[1] ou Al Mu adham ou Tûrân Châh (Turquemin) fut le dernier sultan ayyubide effectif d’Égypte (1249 1250), fils de Malik al Salih Ayyoub. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Al-Muizz Izz ad-Dîn Aybak — Aybak[1] ou Al Mu izz Izz ad Dîn Aybak[2] est le premier sultan mamelouk d Égypte. Il est mort en 1257. D origine turque il fonde la dynastie des Mamelouks bahrites[3]. Son règne dure de 1250 à 1257. Biographie …   Wikipédia en Français

  • As-Salih Ayyoub — Malik al Salih Ayyoub Al Malik as Sâlih Najm ad Dîn Ayyûb[1] (v. 1207 † 1249) est sultan ayyubide d’Égypte de 1240 à 1249 et de Damas de 1245 à 1249. Il est fils d’Al Kamel, sultan d’Égypte et de Damas, et d’une concubine nubienne. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Malik Al-Salih Ayyoub — Al Malik as Sâlih Najm ad Dîn Ayyûb[1] (v. 1207 † 1249) est sultan ayyubide d’Égypte de 1240 à 1249 et de Damas de 1245 à 1249. Il est fils d’Al Kamel, sultan d’Égypte et de Damas, et d’une concubine nubienne. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Malik al-Salih Ayyoub — Al Malik as Sâlih Najm ad Dîn Ayyûb[1] (v. 1207 † 1249) est sultan ayyubide d’Égypte de 1240 à 1249 et de Damas de 1245 à 1249. Il est fils d’Al Kamel, sultan d’Égypte et de Damas, et d’une concubine nubienne. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Malik al-salih ayyoub — Al Malik as Sâlih Najm ad Dîn Ayyûb[1] (v. 1207 † 1249) est sultan ayyubide d’Égypte de 1240 à 1249 et de Damas de 1245 à 1249. Il est fils d’Al Kamel, sultan d’Égypte et de Damas, et d’une concubine nubienne. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français

  • Turan Chah — Tûrân Châh Al Malik al Mu azzam Tûrân Châh[1] ou Al Mu adham ou Tûrân Châh (Turquemin) fut le dernier sultan ayyubide effectif d’Égypte (1249 1250), fils de Malik al Salih Ayyoub. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Tûrân Châh — Assassinat de Tûrân Châh Al Malik al Mu azzam Tûrân Châh[1], Al Mu adham, Touran Shah ou Tûrân Châh (Turquemin) fut le dernier sultan ayyubide effectif d’Égypte (1249 1250), fils de Malik al Salih Ayyoub …   Wikipédia en Français

  • Baharites — La mosquée d An Nâsir Muhammad dans la citadelle du Caire. Les Bahrites[1] ou Baharites[2] …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.