Ceterum Censeo Carthaginem Delendam Esse

Delenda Carthago

« Delenda Carthago » est une célèbre citation latine dont l'authenticité syntaxique est incertaine, et souvent également écrite sous les formes « Carthago delenda est » ou « Delenda est Carthago ». Elle signifie « Il faut détruire Carthage ! » (littéralement « Carthage est à détruire »).

Origine

Bien que les Romains aient remporté les deux premières Guerres Puniques, ils connurent quelques revers et humiliations dans leur lutte d'influence contre la ville-état maritime et phénicienne de Carthage en Afrique du Nord. Cela les poussa à rechercher par vengeance la victoire totale qui s'exprime par cette formule.

Cette guerre totale envers Carthage s'acheva par la destruction complète de la ville et marqua la fin de la Troisième Guerre Punique. La cité fut rasée et les survivants vendus en esclavage. Les historiens se demandent si oui ou non les champs furent recouverts de sel, en tout cas cette légende est indicative de la haine romaine.

Selon la tradition, Caton l'Ancien, prononçait cette formule à chaque fois qu'il commençait ou terminait un discours devant le Sénat à Rome, quel qu'en soit le sujet.

Une autre version, plus souvent citée en Allemagne, ne semble pas présenter un plus grand caractère d'authenticité : « Ceterum censeo Carthaginem delendam esse » (« En outre, je pense que Carthage est à détruire »).

La formule de Caton n'est jamais rapportée au discours direct par les sources qui mentionnent cet épisode (Cicéron, Pline l'Ancien, Plutarque). Il est ainsi probable que la phrase restée dans les mémoires soit en réalité une simplification séduisante de la conclusion systématique des discours de Caton en 150 avant J.-C. L'expression s'emploie aujourd'hui pour parler d'une idée fixe, que l'on poursuit avec acharnement jusqu'à sa réalisation.

Utilisations

De nombreux auteurs reprennent l'expression pour indiquer leur acharnement à atteindre un but.

Elle survit également grâce à son inclusion dans les « pages roses » du Petit Larousse, et en tant qu'exemple-type de l'emploi de l'adjectif verbal dans les grammaires latines, de même que d'autres exemples comme « Mihi colenda est virtus ».

Lien externe

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail des Phéniciens et du monde punique Portail des Phéniciens et du monde punique
Ce document provient de « Delenda Carthago ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ceterum Censeo Carthaginem Delendam Esse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ceterum censeo Carthaginem esse delendam — (lateinisch: Im Übrigen bin ich der Meinung, dass Karthago zerstört werden muss) ist ein dem römischen Staatsmann Cato Censorius (234 v. Chr.; † 149 v. Chr.) zugeschriebener Ausspruch. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichtlicher Hintergrund 2 Ursprung 3 …   Deutsch Wikipedia

  • ceterum censeo carthaginem esse delendam — лат. (цэтэрум цэнзэо Картагинэм эссэ дэлэндам) «кроме того, я думаю, что Карфаген должен быть разрушен» (слова римского сенатора Катона Старшего, который все свои речи заканчивал призывом к войне с Карфагеном). Толковый словарь иностранных слов Л …   Словарь иностранных слов русского языка

  • ceterum censeo Carthaginem esse delendam — ceterum cẹnseo Carthaginem ẹsse delẹndam   [lateinisch], »übrigens (im Übrigen) bin ich der Meinung, dass Karthago zerstört werden muss«, stehender Schlusssatz der Senatsreden Catos des Älteren; danach: wiederholt vorgebrachte Forderung …   Universal-Lexikon

  • Ceterum censeo Carthaginem esse delendam — …   Википедия

  • Ceterum censeo — Carthaginem esse delendam (lateinisch: Im Übrigen bin ich der Meinung, dass Karthago zerstört werden muss.) ist ein Cato Censorius zugeschriebener Ausspruch. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichtlicher Hintergrund 2 Ursprung 3 Sprache und Übersetzung 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Ceterum censĕo — (lat., vollständig: ceterum censeo, Carthaginem esse delendam, d. h. »übrigens halte ich dafür, daß Karthago zerstört werden muß«), stehender Schlußsatz der Senatsreden des ältern Cato (s.d. 1), daher sprichwörtlich für etwas, worauf man als… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ceterum censeo — Cetĕrum censĕo, Carthagĭnem esse deléndam (lat.), Ausspruch des ältern Cato (s.d.), sprichwörtlich (oft bloß C. censeo, im übrigen bin ich der Ansicht) für etwas, worauf man als notwendig immer zurückkommt …   Kleines Konversations-Lexikon

  • ceterum censeo — ce|te|rum cẹn|seo 〈n.; ; unz.〉 immer wieder vorgebrachte Forderung, feste Überzeugung [lat., nach dem Schlusssatz der Reden des älteren Cato: Ceterum censeo Carthaginem esse delendam „Im Übrigen bin ich der Meinung, dass Karthago zerstört werden …   Universal-Lexikon

  • Ceterum censeo —         (лат.), полностью «Ceterum censeo Carthaginem esse delendam» («Впрочем, полагаю, что Карфаген должен быть разрушен»). Сохранилось предание, что Катон Старший, видя в Карфагене опаснейшего торгового конкурента Рима, заканчивал этими… …   Словарь античности

  • Cetĕrum censĕo — (lat.), im Übrigen stimme ich dafür, daß.... (nämlich Carthaginem esse delendam. d.i. daß Carthago zerstört werden muß, s.u. Cato 1), Ausdruck, wenn man bezeichnen will, daß mit Etwas ein entscheidender Schritt gethan werden muß …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.