80 (nombre)


80 (nombre)
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le nombre 80. Pour l'année, voir 80.

80
Cardinal huitante / quatre-vingts
Ordinal huitantième / quatre-vingtième
80e
Préfixe grec octaconta
Adverbe huitantièmement / quatre-vingtièmement
Multiplicatif d'origine
latine
octogies
Propriétés
Facteurs premiers 24×5
Autres numérotations
Numération romaine LXXX
Système binaire 1010000
Système octal 120
Système duodécimal 68
Système hexadécimal 50

80 (quatre-vingts, huitante ou octante) est le nombre entier naturel qui suit 79 et qui précède 81.

Sommaire

Grammaire

Article détaillé : Nombres en français#Accords.

Vingt ne varie dans quatre-vingts que lorsqu'il n'est pas suivi d'un autre adjectif cardinal :

Il a quatre-vingts ans 
Les quatre-vingts passagers (mais les quatre-vingt-trois passagers) 
Quatre-vingts sur cent

Lorsque quatre-vingt est employé comme adjectif numéral ordinal, vingt est invariable :

La chambre quatre-vingt 
L’autobus quatre-vingt
Les années quatre-vingt (1980)

En mathématiques

80 est :

Dans d'autres domaines

80 est aussi :

Linguistique

Le français possède trois mots pour le nombre 80 : quatre-vingts, huitante et octante. Aujourd'hui, quatre-vingts est de loin le plus répandu dans la francophonie, huitante est courant dans plusieurs cantons de Suisse romande et dans la Vallée d'Aoste (Italie), et octante n'est pratiquement plus utilisé. Cependant, ces deux derniers termes ont été plus largement utilisés dans le passé[1]. L'existence du terme "quatre-vingts" semble s'expliquer par l'influence gauloise sur le français : les Gaulois comptaient par vingtaines et non par dizaines[2].

Quatre-vingts

Au Moyen Âge, les chiffres romains de 60 Ã  400 sont comptés en vingtaines : quatre-vingts s'écrit IIIIXX.

Huitante

Cette évolution de la forme latine octoginta est une recréation du XVIIe siècle. On trouve la forme « oitante Â» (prononcée "oilltante") au XIIe siècle (Voyage de Charlemagne, éd. Paul Aebischer, 96 et 99), écrite parfois "octante". Elle figure dans la première et la dernière édition du Dictionnaire de l'Académie française.

Une citation non attribuée par Littré dans son dictionnaire atteste l'emploi de ce terme au XIVe siècle[3].

Littré cite encore cette utilisation de huitante de Castil-Blaze (début du XIXe siècle) :

« La Révolte des femmes, ballet où Marie Taglioni brillait au premier rang, entourée de huitante amazones, s'escrimant de la lance et de l'arquebuse, obtint un succès prodigieux. Â»

— Castil-Blaze, Hist. de l'Académ. de musique, t. II, p. 240[3].

Aujourd'hui huitante est toujours utilisé officiellement dans les cantons suisses de Vaud, de Fribourg, du Valais, seuls les cantons de Genève, de Neuchâtel, du Jura, ainsi que le Jura bernois, utilisent quatre-vingts. C'est pourquoi ce terme est généralement noté par les dictionnaires comme un helvétisme, quoique son aire d'utilisation ait été bien plus étendue dans le passé, puisqu'il était en usage notamment en Savoie. Il est aussi utilisé au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, au Canada[4].

Octante

Le terme octante est une réfection du terme précédent d'après le latin octoginta. Il figure dans toutes les éditions du Dictionnaire de l'Académie française, au contraire de huitante, et était conseillé, avec septante et nonante, par les Instructions officielles françaises de 1945 pour faciliter l’apprentissage du calcul.

À la fin du XIXe siècle, Littré note, dans son dictionnaire, que ce terme est vieilli mais est encore en usage dans le Midi de la France[5]. L'écrivain argentin Jorge Luis Borges, qui vécut en Suisse au début du XXe siècle avant la Première Guerre mondiale, a signalé que l'usage du terme octante était largement répandu à Genève (Suisse)[réf. nécessaire] ; la citation suivante montre cependant qu'il était déjà vieilli en Suisse romande pendant l'Entre-deux-guerres :

« Nos anc. textes donnent très souvent octante; il est […] hors d'us. en SR [Suisse Romande] Â»

— Pierrehumbert, William, Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand, Neuchâtel, Attinger 1926. Cité dans la remarque de l'article Huitante du Dictionnaire suisse romand, éd. Zoé, Genève 2004

.

Notes et références

  1. ↑ http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombres_en_fran%C3%A7ais#Suisse
  2. ↑ Bien écrire et parler juste, guide pratique d'expression et de communication - Sélection du Reader's Digest, encadré p.21
  3. ↑ a et b XMLittré - Huitante
  4. ↑ Yves Cormier, Dictionnaire du français acadien, Fides, 2009 (ISBN 978-2-7621-3010-2), p. 253 .
  5. ↑ XMLittré - Octante

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 80 (nombre) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nombre D'or —  Pour l’article homonyme, voir Nombre d or (astronomie).  La proportion définie par a et b est dite d extrême et de moyenne raison lorsque a e …   Wikipédia en Français

  • Nombre d'Or —  Pour l’article homonyme, voir Nombre d or (astronomie).  La proportion définie par a et b est dite d extrême et de moyenne raison lorsque a e …   Wikipédia en Français

  • Nombre d’or — Nombre d or  Pour l’article homonyme, voir Nombre d or (astronomie).  La proportion définie par a et b est dite d extrême et de moyenne raison lorsque a e …   Wikipédia en Français

  • nombre — [ nɔ̃br ] n. m. • déb. XIIe; lat. numerus I ♦ 1 ♦ Concept de base des mathématiques, une des notions fondamentales de l entendement que l on peut rapporter à d autres idées (de pluralité, d ensemble, de correspondance), mais non définir.… …   Encyclopédie Universelle

  • Nombre Parfait — Un nombre parfait est un nombre entier n strictement supérieur à 1 qui est égal à la somme de ses diviseurs stricts, autrement dit, tel que où σ(n) est la somme des diviseurs entiers positifs de n, n non compris. Le premier nombre parfait est 6,… …   Wikipédia en Français

  • Nombre Premier — 7 est un nombre premier car il admet exactement deux diviseurs positifs …   Wikipédia en Français

  • Nombre+transcendant — Nombre transcendant En mathématiques, un nombre transcendant est un nombre réel ou complexe qui n est racine d aucune équation polynomiale : où et les coefficients sont des nombres entiers (donc des rationnels), dont au moins l un an est non …   Wikipédia en Français

  • Nombre (grammaire) — Nombre grammatical Le nombre est, en grammaire et linguistique, un trait grammatical caractérisant certains lemmes comme les noms et adjectifs, les pronoms ainsi que les verbes. Dans le système nominal et pronominal, le nombre représente de… …   Wikipédia en Français

  • Nombre Complexe — Pour les articles homonymes, voir complexe. Les nombres complexes forment une extension de l ensemble des nombres réels. Ils permettent notamment de définir des solutions à toutes les équations polynomiales à coefficients réels. Les nombres… …   Wikipédia en Français

  • Nombre Composé — Un nombre composé est un nombre entier positif qui possède un diviseur positif autre que un ou lui même. Par définition, chaque entier plus grand que un est soit un nombre premier, soit un nombre composé. Les nombres zéro et un ne sont considérés …   Wikipédia en Français

  • Nombre De Liouville — En théorie des nombres, un nombre de Liouville est un nombre réel x avec la propriété suivante : pour tout nombre entier positif n, il existe des entiers p et q avec et tels que . Un nombre de Liouville peut ainsi être approché « de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.