Cavalier Bleu

ÔĽŅ
Cavalier Bleu

Le Cavalier bleu

Ballet russe (August Macke)
(Russisches Ballett)
1912

Le groupe d'artistes d‚Äôinspiration expressionniste, Der Blaue Reiter (le cavalier bleu) est form√© √† partir de 1911 √† Munich. Ses acteurs principaux sont Vassily Kandinsky, August Macke, Franz Marc, Paul Klee. Y ont particip√© √©galement Gabriele M√ľnter, Heinrich Campendonk, David Bruljuk, Alexej von Jawlensky.

Ce groupe est, de peu, post√©rieur √† l'autre grand groupe expressionniste allemand, n√© √† Dresde en 1905 : Die Br√ľcke (le pont).

Historique

Le 29 janvier 1909 est cr√©√© le Neue Kunstlervereinigung M√ľnchen (Nouvelle association des artistes munichois, abr√©g√© couramment par NKVM). Il regroupe des artistes modernes d‚Äô√©coles diverses, allant du n√©o-impressionnisme √† l'Art nouveau. Les plus c√©l√®bres repr√©sentants en sont Kandinsky, M√ľnter, Alexej von Jawlensky, rejoints peu apr√®s par Marc et Macke. Le NKVM organisera 3 cycles d¬īexpositions.

Rapidement, des divisions apparaissent au sein du groupe, entre peintres plus radicaux dans leur d√©sir de nouveaut√© (en t√™te Kandinsky et Marc qui se lient d‚Äôamiti√©) et ceux plus mod√©r√©s. Au cours de l‚Äėorganisation du troisi√®me cycle d‚Äėexposition en 1911 le comit√© organisateur rejette une peinture de Kandinsky (Composition V [1911]). La rupture apparait ! Kandinsky et Marc suivis par d‚Äôautres cr√©ent alors leur propre mouvement. Leur premi√®re exposition se fait, dans la pr√©cipitation, en parall√®le a celle du NKVM, au m√™me endroit - la galerie moderne de Munich - et au m√™me moment - en d√©cembre 1911.

Le nom de groupe est trouv√© par Kandinsky et Marc afin de donner un titre au recueil de textes sur l'art moderne qu'ils publient en 1912, mais pr√©par√© d√®s avant la scission en √©t√© 1911 : l'almanach der blaue reiter. Le titre en a √©t√© choisi en r√©f√©rence au th√®me de pr√©dilection de Marc (le cheval bleu) combin√© avec celui du cavalier, cher √† Kandinsky.

Leurs expositions s‚Äôappellent ainsi "exposition du comit√© √©ditorial du cavalier bleu". La premi√®re, ouverte a Munich, tourna en Allemagne et ailleurs en Europe de 1912 a 1914 (Venues a Cologne, Berlin, Bremen, Hagen, Frankfurt, Hamburg, Budapest, Oslo, Helsinki, Trondheim et G√∂teborg). Une seconde exposition est organis√©e √† la galerie de Hans Goltz √† Munich en f√©vrier 1912 r√©unissant 315 Ňďuvres graphiques d'artistes allemands, russes et fran√ßais, ainsi que des Ňďuvres du groupe Die Br√ľcke (m√™me si Kandinsky a prononc√© un jugement tr√®s critique sur leur production).

Ces expositions sont des moments importants pour la percée de l'art moderne en Allemagne. La première guerre mondiale met malheureusement fin aux activités du groupe - notamment a la création d’un second Almanach. Marc et Macke sont rapidement tués dans les combats tandis que Kandinsky et Jawlensky sont forcés de rentrer en Russie.

Idées

Ce qui ressort de la lecture de l'Almanach, c'est l'absence de toute division traditionnelle entre les diff√©rentes techniques artistiques : on y trouve √† la fois une homog√©n√©it√© de pens√©e, une commune croyance en la vie int√©rieure de l'artiste, dans la forme comme ext√©riorisation de l'intuition cr√©atrice du peintre ou du musicien, dans les liens qui unissent les arts nouveaux aux arts anciens, les arts europ√©ens aux arts africains ou asiatiques, savants ou populaires, liens situ√©s au tr√©fonds de l'homme, en ce qu'il a de plus arch√©typal. L'Almanach comprend un ensemble d'articles d'esth√©tique g√©n√©rale qui soulignent la volont√© de leurs auteurs, de ne pas enfermer leur pens√©e dans un syst√®me immuable, mais de se r√©v√©ler capables d'√©tendre et ramifier leur champ d'action autant que possible. La notion de vibration, de r√©sonance int√©rieure, seule capable d'instaurer un authentique vocabulaire de correspondances entre couleurs, sons et mots, appara√ģt comme un th√®me qui sous-tend l'Almanach tout entier. La pens√©e musicale a incontestablement constitu√© une source de r√©flexion privil√©gi√©e pour des artistes comme Kandinsky, Kupka ou Delaunay, qui ont pr√©cis√©ment recherch√© les structures d'organisation de l'espace plastique, susceptibles de s'√©loigner, voire d'√©chapper aux lois de la repr√©sentation. L'av√®nement de l'art abstrait co√Įncide assez justement avec un int√©r√™t accru pour les formes musicales. C'est en ce sens que Kandinsky d√©clarait la musique sup√©rieure √† la peinture en ce qu'elle n'avait pas besoin de cr√©er des ¬ę images ¬Ľ pour g√©n√©rer des sensations, des √©motions, affirmant ainsi que c'est en cela que notre oreille est bien sup√©rieure √† notre Ňďil. De nombreux artistes et musiciens ont particip√© √† sa r√©alisation, notamment Scriabine, dont les recherches sur la conjonction des arts du temps (musique) et de l'espace (peinture) g√©n√®re une longue lign√©e, qui se poursuit encore de nos jours, de cr√©ateurs dont les recherches portent sur la notion de synesth√©sie. Cet almanach regroupe articles et chroniques d‚Äôart r√©dig√©es uniquement par des artistes. Sch√∂nberg y donne un article, sa partition de Herzgew√§chse op.20 et deux reproductions de ses tableaux.

Malgr√© sa bri√®vet√©, le Cavalier Bleu a v√©ritablement marqu√© une √©poque : autour de ce mouvement se sont ralli√©s de grands cr√©ateurs unis par une m√™me foi de renouveau spirituel de notre civilisation, imaginant un art qui ne conna√ģtrait ¬ę ni peuple, ni fronti√®re, mais la seule humanit√© ¬Ľ (Kandinsky). Au-del√† de diff√©rences formelles, cette vision spirituelle de l'art leur a permis d'√©tablir une parent√© fondamentale entre l'abstraction naissante et le r√©alisme d'un Douanier Rousseau, entre les arts de l'Afrique ou le folklore bavarois et les derni√®res productions de l'avant-garde europ√©enne. Pour r√©sumer, le Cavalier Bleu et plus particuli√®rement l'almanach ne se confondent pas avec les d√©marches artistiques des deux cr√©ateurs, dans le sens o√Ļ le parall√®le entre atonalit√© et abstraction ne se trouve pas au centre de leurs contributions. Ainsi, l'ouvrage se caract√©rise par l'extension du champ artistique qu'il propose : d'une part dans l'espace (arts primitifs, gothique, renaissance, venant d'Europe ou extra-europ√©ens, en l'occurrence africains, chinois‚Ķ), d'autre part dans diff√©rents domaines (arts plastiques, musique, litt√©rature, art des enfants‚Ķ). Le mouvement du Cavalier bleu repr√©sente un exemple d'ouverture inhabituelle √©manant d'un petit groupe d'avant-garde.

  • Portail de l‚Äôhistoire de l‚Äôart Portail de l‚Äôhistoire de l‚Äôart
Ce document provient de ¬ę Le Cavalier bleu ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cavalier Bleu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cavalier bleu ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Le Cavalier bleu (Der Blaue Reiter), un groupe d artistes d inspiration expressionniste au d√©but du XXe si√®cle ; Cavalier bleu, un album de la… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cavalier bleu (Blueberry) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Cavalier bleu . Cavalier bleu (Blueberry) 3e album de la s√©rie La Jeunesse de Blueberry Sc√©nario Jean Michel Charlier Dessin ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cavalier Bleu de Drancy ‚ÄĒ Le Cavalier Bleu de Drancy est un club d √©checs, situ√© √† Drancy (Seine Saint Denis). Pendant la saison 2008 2009 le club a √©volu√© dans le Top 16, championnat de premi√®re division de ce sport. Sommaire 1 Historique 2 Les personnalit√©s du club 2.1… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Le Cavalier Bleu ‚ÄĒ Ballet russe (August Macke) (Russisches Ballett) 1912 Le groupe d artistes d‚Äôinspiration expressionniste, Der Blaue Reiter (le cavalier bleu) est form√© √† partir de 1911 √† Munich. Ses acteurs principaux sont Vassily Kandin ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Le cavalier bleu ‚ÄĒ Ballet russe (August Macke) (Russisches Ballett) 1912 Le groupe d artistes d‚Äôinspiration expressionniste, Der Blaue Reiter (le cavalier bleu) est form√© √† partir de 1911 √† Munich. Ses acteurs principaux sont Vassily Kandin ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Le Cavalier bleu ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Cavalier bleu . La tour de chevaux bleus (Turm der blauen Pferde), Franz Marc, 1913 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čditions du Cavalier Bleu ‚ÄĒ Le Cavalier Bleu est une maison d √©dition fran√ßaise. Cr√©√© en 2000 par Marie Laurence Dubray, Le Cavalier Bleu publie des ouvrages de sciences humaines. La maison s attache √† renouveler, sous des angles in√©dits, des domaines bien √©tablis de l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cavalier (electronique) ‚ÄĒ Cavalier (√©lectronique) Quelques cavaliers de diff√©rentes couleurs et cavalier bleu fonc√© en position sur un disque dur IDE En √©lectronique, un cavalier ou strap (ou jumper en anglais) est un composant qui permet de relier deux broches et ainsi… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cavalier (√Člectronique) ‚ÄĒ Quelques cavaliers de diff√©rentes couleurs et cavalier bleu fonc√© en position sur un disque dur IDE En √©lectronique, un cavalier ou strap (ou jumper en anglais) est un composant qui permet de relier deux broches et ainsi de faire circuler le… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cavalier (√©lectronique) ‚ÄĒ Quelques cavaliers de diff√©rentes couleurs et cavalier bleu fonc√© en position sur un disque dur IDE En √©lectronique, un cavalier ou strap (ou jumper en anglais) est un composant qui permet de relier deux broches et ainsi de faire circuler le… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.