Cauterets


Cauterets
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cauterets (homonymie).

42° 53′ 24″ N 0° 06′ 45″ W / 42.89, -0.1125

Cauterets
Mairie de Cauterets
Mairie de Cauterets
Administration
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Argelès-Gazost
Canton Argelès-Gazost
Code commune 65138
Code postal 65110
Maire
Mandat en cours
Michel Aubry
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de Saint-Savin
Démographie
Population 1 157 hab. (2007)
Densité 7,4 hab./km²
Géographie
Coordonnées 42° 53′ 24″ Nord
       0° 06′ 45″ Ouest
/ 42.89, -0.1125
Altitudes mini. 503 m — maxi. 3298 m
Superficie 156,84 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Cauterets (en occitan Cautarés) est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées et la région Midi-Pyrénées. Elle est à la fois une station thermale et une station de sports d'hiver.

Sommaire

Géographie

Vallée de Cauterets

Entouré de hautes montagnes (Pyrénées), Cauterets s'étale dans l'étroite vallée du Gave, torrent de montagne. Le village donne accès à de nombreux sentiers de randonnées qui desservent des sites naturels touristiques, comme le Péguère, le lac de Gaube, le Petit Vignemale (3 032 m), le Pont d'Espagne, village à flanc de montagnes traversé par une cascade ou encore le petit massif de la Fruitière.

Toponymie

Le -t final est une erreur, il n'est jamais employé avant le XIXe. La signification ne pose pas de problèmes : du latin (villa / vallis) caldarensis = (villa ou vallée) où il y a des bains chauds, en gascon « los cautarers ».

Histoire

Le XVIe siècle, Cauterets accroit son rayonnement

Le retour à des valeurs « antiques » au cours de la Renaissance favorise le retour aux bains et aux thermes. Les multiples visites de Marguerite de Navarre au cours de ce siècle vont donner à Cauterets sa véritable renommée.

Le XIXe siècle ou l'âge d'or du thermalisme

Les Thermes de César, le Grand Hôtel d'Angleterre, le Grand Hôtel Continental…, aux façades monumentales, sont autant de témoins d'un XIXe siècle, âge d'or du thermalisme. Parmi ses visiteurs fameux, George Sand s'y rend en 1825, Chateaubriand en 1829 et Victor Hugo en 1843. Mais les mondains ne sont pas les seuls à fréquenter Cauterets : Bernadette Soubirous, atteinte d'asthme, y est plusieurs fois allée en 1858 et 1859.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2006 2014 Michel Aubry[1]    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
1 034 1 130 1 065 1 105 1 201 1 305 1 157
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Tourisme

Thermalisme

Thermes de César

Cauterets est une ville thermale ayant des indications en ORL et Rhumatologie. Les eaux de ses onze sources sont exploitées dans deux établissements qui accueillent les curistes : les Thermes de César et les Thermes des Griffons. Les sources restent encore aujourd'hui la propriété d'un syndicat des communes limitrophes.

Sports d'hiver

Cauterets est une station de sports d'hiver ou l'on peut pratiquer le ski alpin et le ski de fond sur le domaine du Cirque du Lys et sur celui du Pont d'Espagne.

L'Association européenne d'athlétisme y a organisé le 8 juillet 2007, l'European Mountain Running Championships, championnats européens de course en montagne.

Lieux et monuments

Patrimoine architectural

Église Notre-Dame de Cauterets
Ancienne gare ferroviaire de Cauterets aujourd'hui devenue gare routière
  • L’église Notre-Dame a été reconstruite entre 1827 et 1834. En 1995, l’Association des Amis de l’Orgue a fait l’acquisition d'une œuvre de Baldi : « Le Chemin de croix », 1er prix mondial de peinture sacrée en 1996, trône aujourd'hui dans l'église.
  • Les Thermes de César, rénovés en 1999, ont été édifiés en 1844.
  • Inaugurée en 1901, l'ancienne gare ferroviaire de Cauterets a été classée monument historique. Il s'agit d'une construction originale que certains apparenterons aux chalets de montagne alors que d'autres voudront y voir les traits d'un décor de western. La ligne ferroviaire Pierrefitte-Cauterets ayant été abandonnée en 1949, elle a été transformée en une voie verte de trente kilomètres. La gare est elle-même aujourd'hui le lieu de spectacles et autres manifestations mais, seuls les bus l'abordent désormais. En effet, elle reste tout de même une gare routière.
  • Chalet Galitzine, datant de 1840.

Patrimoine naturel

  • On accède au Cirque du Lys, depuis Cauterets, via la télécabine du Lys puis le télésiège du Grand Barbat.

Personnalités liées à la commune

  • À Cauterets, Victor Hugo composa un poème inclus dans le livre troisième « Les Luttes et les Rêves » des Contemplations : « L’enfant voyant l’aïeule... » (25 août 1843).
  • Louis Varney, compositeur d'opérettes y est mort.
  • Sim, de son vrai nom Simon Jacques Eugène Berryer, était un acteur, comique et écrivain français né le 21 juillet 1926 à Cauterets.
  • Le 17 novembre 2008, le chef militaire présumé de l'ETA, Mikel Garikoitz Aspiazu Rubina, alias "Txeroki", 35 ans, a été arrêté à Cauterets, portant un coup sévère à l'organisation séparatiste basque.
  • Gaston Phoebus, Marguerite de Navarre, la reine Hortense, la duchesse de Berry, George Sand, Alfred de Vigny et Chateaubriand y ont également séjourné.

Cauterets dans la littérature

  • Cauterets constitue le cadre de L’Héptaméron, recueil de nouvelles inachevé écrit par Marguerite de Navarre. La crue des eaux retient à Cauterets, où ils étaient en cure, dix dames et gentilshommes qui décident de se divertir en racontant chacun une histoire par jour.

Sports

Arrivées du Tour d'Espagne

Arrivées du Tour de France

Notes et références

  1. Élu en mars 2006 lors d'élections partielles suite à la démission d'une partie du précédent conseil municipal
  2. Cauterets sur le site de l'Insee
  3. Histoire du Tour de FranceANNÉE 1989, Étape 9 Pau > Cauterets

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • René Flurin, Histoire de Cauterets, des origines à nos jours, éd. Créer, 1999.
  • René Flurin, Cauterets thermal au fil de l'histoire, éd. Monhélios, 2010.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cauterets de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cauterets — Saltar a navegación, búsqueda Cauterets …   Wikipedia Español

  • Cauterets — Cauterets …   Wikipedia

  • Cauterets — Cauterets …   Deutsch Wikipedia

  • Cauterets — (Cauterez, spr. Kohteräh), 1) tiefes Flußthal des Gave de Cauterets, Arrondissement Argeles, des französischen Departements Hautes Pyrénées, eingeschlossen vom Pic du Midi, 9000 F. hoch, u. Monné de Cauterets, 8400 F. hoch; waldig, mit… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Cauterets — (spr. kot rä), berühmtes Pyrenäenbad im franz. Depart. Oberpyrenäen, Arrond. Argelès, an der Südbahn, im tief eingeschnittenen Tal des Gavede C. Der modern gebaute Ort liegt 925 m ü. M. and beherbergt außer (1901) 1132 Einw. alljährlich nahezu 16 …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cauterets — (spr. kot reh), Badeort im franz. Dep. Hautes Phyrénées, (1901) 1547 E.; 24 Schwefelthermen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Cauterets — (frz. Coteräh), Badeort im Depart. der Oberpyrenäen; Schwefelquellen von 20–40° Wärme, gegen Rheumatismen und Hautausschläge besonders wirksam …   Herders Conversations-Lexikon

  • Cauterets —   [ko trɛ], Thermalbad und Wintersportplatz im Département Hautes Pyrénées, Frankreich, 932 m über dem Meeresspiegel in engem Tal, 1 200 Einwohner. Die heißen Schwefelthermen (u. a. gegen rheumatische und Hauterkrankungen angewendet) gehören zu… …   Universal-Lexikon

  • Cauterets — Original name in latin Cauterets Name in other language Cautares, Cautars, Cautars, Cauterers, Cauterets, Cauterrs, Koterets, Kotret, ke te lei te, Котеретс, Котрет State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 42.88333 latitude 0.11667… …   Cities with a population over 1000 database

  • CAUTERETS —    a fashionable watering place in the dep. of the Hautes Pyrénées, 3250 ft. above the sea, with sulphurous springs of very ancient repute, 25 in number, and of varying temperature …   The Nuttall Encyclopaedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.