Cathédrale de l'Immaculée Conception de Denver

ÔĽŅ
Cathédrale de l'Immaculée Conception de Denver

Cathédrale de l'Immaculée Conception de Denver

Cathédrale de l'Immaculée Conception de Denver
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Nom local Cathedral Basilica of the Immaculate Conception
Latitude
Longitude
Non renseigné
(Chercher ce lieu) 
Pays √Čtats-Unis √Čtats-Unis
R√©gion Colorado Colorado
Ville Denver
Culte Catholique
Type Cathédrale
Début de la construction 1902
Fin des travaux 1921
Style(s) dominant(s) Néo-gothique

La cathédrale de l'Immaculée Conception est l'un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Denver, dans l'état américain du Colorado. Située à l'intersection de Logan street et de Colfax avenue, à quelques centaines de mètres à l'est du Capitole, elle est l'un des monuments emblématiques du quartier de North Capitol Hill.

√Čglise-m√®re de l'archidioc√®se catholique de Denver, elle a √©t√© √©lev√©e au rang de basilique mineure par le pape Jean-Paul II le 25 d√©cembre 1979[1].

Sommaire

Historique

C'est en 1860 qu'est édifiée la première église paroissiale catholique de la ville de Denver, laquelle se situait autrefois à l'intersection de 15th et de Stout street. Consacrée sous le vocable de Sainte-Marie, ce modeste édifice en brique est élevé au rang de cathédrale lors de la création du vicariat apostolique du Colorado en 1868, mais ne tarde cependant pas à se révéler insuffisant aux besoins du culte. En 1890, l'évêque Nicholas C.Matz décide de construire un sanctuaire provisoire sur un terrain bordant Logan street. Cette pro-cathédrale, bien que plus spacieuse, ne règle en rien le problème et les autorités catholiques lancent un appel aux dons afin de pouvoir débuter la construction d'un sanctuaire digne de sa fonction de première église du diocèse.

Plusieurs éminentes personnalités catholiques répondent à cet appel, parmi lesquelles des entrepreneurs et des magnats de la mine, tels Dennis Sheedy, John F. Campion ou John K. Mullen, ce qui permet au diocèse d'acquérir huit parcelles de terrain à la jonction de Logan street et de Colfax avenue, en plein centre-ville de Denver, pour la somme de $28000[2]. L'ancienne cathédrale Sainte-Marie, pourtant en fort pitoyable état, est vendue à un important homme d'affaire, Winfield Scott Stratton, pour la somme de $24000[2].

La t√Ęche de dessiner les plans de la nouvelle cath√©drale est confi√©e √† un architecte originaire de D√©troit, Leon Coquard, qui imagine une vaste √©glise n√©o-gothique s'inspirant de l'architecture fran√ßaise. Apr√®s une premi√®re b√©n√©diction, les travaux d√©butent en 1902. Cette premi√®re phase de travaux est pourtant interrompue quelques mois plus tard par la r√©v√©lation d'un scandale financier touchant le recteur de la cath√©drale Michael Callahan. Suite √† des placements malheureux, ce dernier perd pr√®s de $53000 (il parviendra cependant √† rembourser $20000 de ses propres deniers)[2] mettant en p√©ril la poursuite du chantier. Il faut toute la persuasion d'un des assistants de l'√©v√™que, le p√®re Hugh Mc Menamin, pour que la confiance des investisseurs revienne, permettant de red√©marrer les travaux en 1905. Pour autant, la maladie de l'architecte Leon Coquard contraint le dioc√®se √† confier le chantier √† deux architectes originaires de la ville, Aaron Gove et Thomas Walsh, c√©l√®bres pour avoir dessin√© les plans de la Gare de l'Union de Denver. D√®s lors, les travaux se poursuivent sans interruption - mais dans la crainte constante de manquer de fonds - jusqu'en 1911, date de l'ach√®vement des fl√®ches.

Quelques mois plus tard pourtant, la fl√®che occidentale est frapp√©e par la foudre lors d'un violent orage, causant quelques d√©g√Ęts √† la structure √† peine achev√©e. Le 27 octobre 1912, tandis que le gros-Ňďuvre est achev√©, a lieu la premi√®re messe solennelle dans le sanctuaire[3]. Il faut attendre encore quelques ann√©es pour que le chantier s'ach√®ve d√©finitivement et que la cath√©drale, qui aura co√Ľt√© pr√®s de $500000, puisse √™tre consacr√©e en pr√©sence de plusieurs dizaines d'eccl√©siastiques et d'une importante foule de fid√®les[3].

Le 25 d√©cembre 1979 voit l'√©l√©vation de la cath√©drale au rang de basilique mineure par un bref apostolique du pape Jean-Paul II. Les 13 et 14 ao√Ľt 1993, ce dernier visite le sanctuaire et y c√©l√®bre la messe √† l'occasion des VIIIe journ√©es mondiales de la jeunesse[3].

La flèche orientale est touchée par la foudre à son tour en 1997. Après plusieurs mois de réparations, elle est bénie le 23 juin 1998.

Architecture

Dessin√©e par l'architecte Leon Coquard (mais poursuivie ult√©rieurement par les architectes Aaron Gove et Thomas Walsh), la cath√©drale est caract√©ristique de l'architecture gothique flamboyante. Elle s'inspire librement de la coll√©giale Saint-Nicolas de Munster[4] d'o√Ļ √©tait originaire l'√©v√™que Nicholas C. Matz, commanditaire de l'√©difice. Bas√©e sur un plan en forme de croix latine, elle peut accueillir pr√®s de 1000 personnes (800 places assises). Ses fondations sont enti√®rement en granite de Gunisson[5], tout comme le Capitole tout proche. Le reste de l'√©difice est en pierre calcaire de l'Indiana.

La nef est divis√©e en quatre trav√©es couvertes de crois√©es d'ogives quadripartites s'√©levant √† 21 m√®tres du sol. De part et d'autre du vaisseau principal, de grandes arcades ogivales s√©par√©es par des faisceaux de colonnes ouvrent sur des collat√©raux, √©galement couverts de crois√©es d'ogives. Le transept, long de 35 m√®tres, est couvert de vo√Ľtes ogivales barlongues, hormis au niveau de la crois√©e. Le chŇďur est form√© d'une trav√©e droite flanqu√©e de deux chapelles lat√©rales et d'un rond-point √† sept pans s'√©levant sur trois niveaux divis√©s comme suit : au niveau inf√©rieur, une s√©rie d'arcades ogivales aveugles, surmont√©es d'arcades g√©min√©es en berceau bris√© et de larges baies √† deux lancettes.

Le sanctuaire est r√©put√© pour la qualit√© de ses vitraux, r√©alis√©s par le ma√ģtre-verrier munichois F.X. Zettler du Royal Bavarian Art Institute. Pos√©s en 1912, leur co√Ľt a avoisin√© $34000 de l'√©poque. Parmi les th√®mes d√©velopp√©s figurent principalement des sc√®nes tir√©es du nouveau testament : notons ainsi l'√©pisode des noces de Cana (Jean 2:1-11), J√©sus b√©nissant des enfants (Matthieu 19:13-15) ou encore J√©sus calmant les flots d√©cha√ģn√©s (Marc 4:35-41), qui ornent les baies de la nef. L'iconographie mariale caract√©rise les verri√®res du transept : ainsi du croisillon ouest, enti√®rement d√©di√© √† l'Immacul√©e Conception, ou du croisillon est, o√Ļ est repr√©sent√©e le couronnement de Marie, reine des Cieux et de la Terre. Les vitraux du chŇďur prennent pour th√®me la passion du Christ (la Crucifixion, la C√®ne notamment), tandis qu'√† l'oppos√©, au revers de la fa√ßade (derri√®re les grandes-orgues) la grande rosace est orn√©e d'un vitrail repr√©sentant Sainte C√©cile, patronne des musiciens[5].

La fa√ßade est √† quatre niveaux d'√©l√©vation. Le portail principal est bord√© de deux portails lat√©raux garnis de tympans sculpt√©s, l'ensemble comprenant √©galement g√Ębles et pinacles, dans la plus pure tradition gothique. Une arcature s√©pare ce premier niveau de la grande rose et des baies g√©min√©es situ√©es de part et d'autre de celle-ci, et qui s'inspirent de l'architecture rayonnante. La fa√ßade est bord√©e de deux puissants clochers qui se prolongent par deux fl√®ches octogonales √† crochets, cantonn√©es de pinacles, et qui s'√©l√®vent √† pr√®s de 64 m√®tres dans le ciel de Denver.

Liens externes

Notes et références


  • Portail de l‚Äôarchitecture chr√©tienne Portail de l‚Äôarchitecture chr√©tienne
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail des √Čtats-Unis Portail des √Čtats-Unis
Ce document provient de ¬ę Cath%C3%A9drale de l%27Immacul%C3%A9e Conception de Denver ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathédrale de l'Immaculée Conception de Denver de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cath√©drale de l'Immacul√©e-Conception de Denver ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Cath√©drale de l Immacul√©e Conception. Cath√©drale de l Immacul√©e Conception de Denver ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cath√©drale de l'Immacul√©e-Conception ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents √©difices religieux partageant un m√™me nom. Liste des √©glises cath√©drales consacr√©es sous le nom de cath√©drale de l‚ÄôImmacul√©e Conception, toutes catholiques romaines : Sommaire 1 Afrique 2 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • L'Insubmersible Molly Brown ‚ÄĒ Margaret Brown Margareth Tobin Brown Naissance 18 juillet 1867 Hannibal, Missouri D√©c√®s ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Molly Brown ‚ÄĒ Margaret Brown Margareth Tobin Brown Naissance 18 juillet 1867 Hannibal, Missouri D√©c√®s ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Munster (Moselle) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Munster. 48¬į 54‚Ä≤ 58‚Ä≥ N 6¬į 54‚Ä≤ 24‚Ä≥ E ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Margaret Brown ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Brown. Margaret Brown ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Liste von Kathedralen in Nordamerika ‚ÄĒ Inhaltsverzeichnis 1 Gr√∂nland 2 Kanada 3 Mexiko 4 Vereinigte Staaten 5 Siehe auch ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Basiliken der R√∂misch-katholischen Kirche ‚ÄĒ Das ist eine Liste der Basiliken der R√∂misch katholischen Kirche. Eine Basilika ist eine Kirche mit bestimmten Privilegien, die ihr der Papst einger√§umt hat. Nicht alle Kirchen mit der Bezeichnung Basilika in ihrem Titel haben diesen… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.