Catalan


Catalan
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catalan (homonymie).
Catalan
Català
Parlée en Espagne, France, Andorre, Italie
Région Catalogne, Valence, Îles Baléares, Pyrénées-Orientales, Aragon (Franja de Ponent), Murcie (El Carxe), Sardaigne (Alghero)
Nombre de locuteurs 11.5 millions[1]
Typologie SVO
syllabique (controversé)
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle d’ Drapeau d'Andorre Andorre ; Catalogne Catalogne, Îles Baléares ÃŽles Baléares, Communauté valencienne Communauté valencienne, Drapeau d'Espagne Espagne et déclarée langue minoritaire à Alghero
Régi par Institut d'Estudis Catalans
Acadèmia Valenciana de la Llengua
Codes de langue
ISO 639-1 ca
ISO 639-2 cat
ISO 639-3 cat
IETF ca
Échantillon
Article premier de la Déclaration des Droits de l’Homme (voir le texte en français)

Article 1

Tots els éssers humans neixen lliures i iguals en dignitat i en drets. Són dotats de raó i de consciència i han de comportar-se fraternalment els uns amb els altres.

Le catalan (en catalan : català) est une langue romane[2]. Il compte entre 9,1 et 11,5 millions de locuteurs en Catalogne, dans la Communauté Valencienne (où il s’appelle valencien), dans les Îles Baléares, dans une petite partie de l’Aragon (la Franja de Ponent), en Andorre (où il est la seule langue officielle), dans la majeure partie des Pyrénées-Orientales et à Alghero (l’Alguer) en Sardaigne. Il est issu du latin vulgaire des Pyrénées catalanes (vers 900). Depuis le XVe siècle, dans certains territoires des zones catalanophones (principalement ceux incorporés au sein du royaume d’Espagne), il a subi l’influence du castillan ou espagnol, comme en témoignent de nombreux doublets (cercar / buscar, restar / quedar, vós / vostèetc.).

Par opposition au castillan, qui s’est imposé de fait à une grande partie de l’Espagne, une forte revendication est née en Catalogne demandant la reconnaissance officielle du catalan, qui a été réacquise dès la mort de Franco. Cette reconnaissance a été demandée aussi par le gouvernement espagnol auprès de la Commission européenne en 2004[3]. Aujourd’hui[Quand ?], dans les institutions de l’Union européenne et à l’ONU, il est possible d’utiliser le catalan, bien qu’il n’en soit pas langue officielle.

L’intercommunicabilité (orale et écrite) entre les diverses variantes du catalan est d’environ 95 %[réf. nécessaire]. On distingue habituellement deux grands blocs dialectaux : le bloc oriental d’une part, qui comprend le catalan central, parlé à Barcelone et à Gérone, le catalan insulaire, parlé dans les îles Baléares et le roussillonnais, parlé dans les Pyrénées-Orientales, et d’autre part le bloc occidental, regroupant le catalan nord-occidental, parlé autour de Lleida, ainsi que le valencien. La compréhension (orale et écrite) avec l’occitan est excellente. Outre l’occitan, le catalan a des traits communs avec l’ancien français, le rhéto-roman et le castillan.

Sommaire

Histoire

Catalan in Europe.png
Décret d’Interdiction Officielle de la Langue Catalane.

Écriture et orthographe

Article détaillé : Alphabet catalan (ca)

Le catalan utilise l’alphabet latin enrichi de digrammes, de signes diacritiques (accent aigu, accent grave, point médian dans le digramme l·l (appelé : ela geminada), cédille sous c, tréma) et de lettres diacritiques (u après g et q, i devant x et g). Il existe de nombreuses diphtongues, représentées par des paires de voyelles.

L’alphabet est le suivant :

a (à), b, c (ç), d (dj), e (é, è), f, g (gu, ig), h, i (í, ï), j, k, l (ll, l·l), m, n (ny), o (ó, ò), p, q (qu), r (rr), s (ss), t (tg, tj, tx), u (ú, ü), v, w, x (ix), y, z

Les lettres entre parenthèses sont les variantes possibles (avec diacritiques, dans des digrammes…) qui ne comptent pas comme lettres indépendantes. On classe les voyelles portant un accent aigu après les simples et avant celles portant le grave puis le tréma. Quand des homonymes sont distingués par l’accentuation, l’accent final précède les autres places (animà avant ànima).

Dialectologie

Article détaillé : Dialectologie catalane.
Les dialectes du Catalan (catalan).

Prononciation

Ne sont indiquées que les principales différences entre le français et le catalan central, proche de la variante barcelonaise. Il existe des différences phonologiques et phonétiques par rapport au bloc dialectal occidental du catalan (zones de Lleida et Valence) :

  • a et e, en position non accentuée, se prononcent comme le e du français dans « venir Â» : ə. Exemples : català [kətə'la], televisió [tələβizi'o], camí (chemin) [kə'mi], cama (jambe) ['kamə].
  • o en position non accentuée se prononce ou. Exemples : ofert (offert) [u'fɛrt], només (seulement) [nu'mes], ferro (le fer) ['fɛru].
  • u prononcé toujours ou. Exemples : vingut (venu) [biŋ'gut], bufar (souffler) [bu'fa].
  • h : toujours muet, même après un c dans certains noms propres. Par exemple dans Bosch ['bɔsk].
  • l : plus vélaire qu’en français, proche du « l sombre Â» anglais ou du l dur polonais ou russe, particulièrement à la fin d’un mot. Par exemple : central [sən'tɾaÉ«].
  • ll (l palatal ou mouillé : ʎ) : ressemble au ill de « rouille Â» et équivaut au « ll Â» du castillan, au « lh Â» de l’occitan et du portugais, au « gli Â» de l’italien, etc. Exemples : llengua (langue) ['ʎeŋgwə], palla (paille) ['paʎə].
  • tll : l palatal doublé : batlle (maire) ['baʎʎə].
  • l·l (l géminé) : double l (pour le distinguer du l palatal). Exemples : col·lega (collègue) [kul'lɛɣə], intel·ligent [intəlli'ʒen].
  • m et n ne donnent jamais lieu à des voyelles nasales : món (monde) [mon], rampa (rampe) ['rampə].
  • ny (n palatal) : comme le gn français, le nh portugais ou occitan ou le ñ castillan : juny (juin) [ʒuɲ], Catalunya (Catalogne) [kətə'luɲə], Perpinyà (Perpignan) [pərpi'ɲa].
  • r : battu entre deux voyelles, ou précédé d’une consonne et suivi d’une voyelle (ɾ). Exemples : pera (poire) ['pɛɾə] crema ['kɾemə]. Le r est roulé dans les autres cas –entre deux voyelles, on utilise le digramme rr– (r). Exemples : ruïna [ru'inə], Perpinyà [pərpi'ɲa], torre (tour) ['torə].
  • b et v : ces deux lettres se prononcent de la même façon, b ou β en fonction de leur place dans le mot ou la phrase. Toutefois, dans certaines variétés de catalan méridional ou Valencien on distingue la prononciation du b et du v, comme en français.
  • ig : se prononce tch en fin de mot. Exemples : puig (montagne) [puʧ], mig (demi) [miʧ], sauf exception : càstig (châtiment) ['kastik].
  • x : se prononce comme le ch français au commencement d’un mot : Xina (Chine), après une consonne : marxa (marche) ou après un i ou une diphtongue : caixa (caisse) ['kaʃə], sauf exception : fixar [fi'ksa] ; dans les autres cas il se prononce comme en français (boxa, taxi, examen).
  • ai, au, ei, eu, oi, ou sont des diphtongues en catalan, ne pas confondre avec les « fausses diphtongues Â» du français : peu (pied) [pɛw], rei (roi) [rej], taula (table) ['tawlə], bou (bœuf) [bɔw].

Statut et diffusion

Le catalan est utilisé quotidiennement et son usage tend à s’étendre. Interdit en public sous Franco (discours, documents, livres, théâtre…[6]), il restait une langue parlée. Depuis la nouvelle constitution espagnole de 1978, cette langue est redevenue officielle en Catalogne, aux Îles Baléares et dans la Communauté valencienne (sous la dénomination de valencien) à égalité avec le castillan (et l’aranais, variété de gascon, au Val d’Aran). On trouve en Catalogne une abondante littérature catalane et toutes les librairies, y compris dans les grandes surfaces, proposent des ouvrages écrits ou traduits dans cette langue. De même, la signalisation routière est en catalan, seulement doublée en castillan sur les axes autoroutiers. Les universités catalanes donnent leurs cours de préférence en catalan (cf. une illustration réaliste dans le film L’Auberge espagnole), y compris des cours très techniques (gestion des réseaux informatiques ou médecine vétérinaire par exemple). La plupart des thèses sont soutenues, comme cela était le cas avant 1750 de Perpignan / Perpinyà à Valence, en catalan. D’autres sont soutenues en castillan et une part non négligeable en anglais, toujours selon la base du volontariat du candidat.

La télévision (CCRTV (ca)) est diffusée en catalan sur TV3 depuis 1981 ainsi que sur d’autres canaux publics : en analogique sur Canal33 (ca), chaîne culturelle et sportive, et K3/300 chaîne infantile et séries, mais sur la TDT (TNT), K3 (ca) et 300 (ca) sont séparées et s’y rajoute une chaîne d’information continue 3/24 (ca), une chaîne pour enfants et adolescents Canal Super3 (ca) et une chaîne interactive. À Valence, il existe aussi Canal 9, Andorra TV (ca). S’y rajoutent des chaînes privées comme Flaix TV (ca), Pirineu TV, Barcelona TV (ca), 8tv (ca), Urbe TV, Canal Català (ca), 25 tv (ca) ou encore Localia (ca). De très nombreuses radios sont émises en catalan : publiques catalanes (Catalunya Ràdio, Catalunya Música, Catalunya Informació, iCat FM) ou espagnole (Ràdio 4), ou privées (RAC 1 (ca), RAC 105 (ca)), Flaix FM, Flaixbac (ca)etc.). Tous ces programmes sont disponibles en Roussillon et Cerdagne où s’y rajoute une chaîne de radio Ràdio Arrels de Perpignan qui émet depuis 1981 (plus ancienne radio française à émettre exclusivement dans une langue autre que le français).

La Charte en faveur du catalan

Exemples

Mot Traduction Prononciation orientale
(par exemple central)
Prononciation occidentale
(par exemple valencien)
terre terra [ˈtɛrə] [ˈtɛra]
ciel cel [ˈsɛɫ] [ˈsɛɫ]
eau aigua [ˈajɣwə] [ˈajɣwa]
feu foc [ˈfɔk] [ˈfɔk]
homme home [ˈɔmə] [ˈɔme]
femme dona [ˈdɔnə] [ˈdɔna]
manger menjar [mənˈʒa] [menˈdʒa(r)]
boire beure [ˈbɛwɾə] [ˈbewɾe]
grand gran [gɾan] [gɾan]
petit petit / xic / xicotet [pəˈtit] / [ˈʃik] [peˈtit] / [tʃikoˈtet]
acheter comprar [kumˈpɾa] [komˈpɾa(r)]
nuit nit [nit] [nit]
jour dia / jorn [ˈdiə] / [ʒorn] [ˈdia] / [dʒɔrn]
anglais anglès / anglés [əŋˈglɛs] [aŋˈgles]
pourquoi per què [pərˈkɛ] [perˈke]
Valence València [bəˈɫɛnsiə] [vaˈɫensia]

Quelques mots français d'origine catalane

sardane (sardana), ─ abricot (albercoc) lui-même emprunté à l’arabe (al-barquq أَلْبَرْقُوق), qui l’avait pris au grec (πραικόκιον), lequel l’avait emprunté au latin, ─ aubergine (albergínia) lui aussi emprunté à l’arabe (al-bâdindjân), qui l’avait pris au perse, lequel l’avait pris à l’Inde, ─ baraque (barraca)…

Notes et références

  1. ↑ http://www.ethnologue.com/ethno_docs/distribution.asp?by=size
  2. ↑ (en)Entrée « Catalan language Â» sur l’Encyclopædia Britannica, édition en ligne consultable au 26/08/2011.
  3. ↑ Un argument fréquemment retenu en faveur de cette reconnaissance est le nombre de locuteurs : environ 10 millions de personnes pour le catalan en Europe, soit beaucoup plus que le danois, le maltais ou l’estonien et autant, par exemple, que le suédois.
  4. ↑ référence.
  5. ↑ (ca) Manifest, maig del 1934[PDF].
  6. ↑ (ca) Toni Soler, Història de Catalunya, éd. Columna, 1998, 246 p. (ISBN 84-8300-642-1), p. 232, discours Franco 1939 :  « Tened por segurro, catalanes, que vuestro lenguaje, en el uso privado y familiar, ne será perseguido. Â»
  7. ↑ http://www.cg66.fr/culture/patrimoine_catalanite/catalanite/charte.html

Voir aussi

Bibliographie

  • (ca) Gramàtica normativa valenciana, Valence, Acadèmia Valenciana de la Llengua, septembre 2006 (réimpr. 2), 1re Ã©d., 408 p. (ISBN 978-84-482-4422-2) 
  • (ca) Pompeu Fabra, Grammaire catalane, Les Belles Lettres, Paris, 1946 (réimpr. 1984), 2e  Ã©d. (1re  Ã©d. 1941), 132 p. (ISBN 2-251-37400-0)
  • (ca) Torres i Pla (dir.), Enrico Chessa, Joaquim Sorolla et Joan-Albert Villaverde, Llengua i societat als territoris de parla catalana a l’inici del segle XXI : L’Alguer, Andorra, Catalunya, Catalunya Nord, la Franja, Illes Balears i Comunitat Valenciana, Barcelone, Generalitat de Catalunya, 2007, 226 p. (ISBN 978-84-393-7515-9) 
  • (ca) Joan Veny, Els parlars catalans : Síntesi de dialectologia, Palma de Majorque, editorial Moll, 2002 (1re Ã©d. 1982), 173 p. (ISBN 84-273-1038-2) 

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Ressources linguistiques

Dictionnaires


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Catalan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • catalan — catalan, ane [ katalɑ̃, an ] adj. et n. • cathalain 1452; probablt du catalan català, de Catalunya « Catalogne » ♦ De Catalogne (française et espagnole). La littérature catalane. ♢ N. Les Catalans. N. m. Ling. Le catalan : langue romane parlée en …   Encyclopédie Universelle

  • Catalan — can refer to:* Catalan people * Catalan language * Catalan wine * An inhabitant of Catalonia * Catalan Ornithological Institute * Eugène Charles Catalan, a mathematician * Catalan solid, a concept in mathematics * Catalan number, a concept in… …   Wikipedia

  • Catalán — Saltar a navegación, búsqueda Catalán puede referirse a: algo relativo a Cataluña; el idioma catalán. el pueblo catalán. En geografía: Catalán (Estado Nueva Esparta), Venezuela. Arroyo Catalán, arroyo de Uruguay. En astronomía: Catalán, un cráter …   Wikipedia Español

  • Catalan —    Catalan is the most widely spoken language in Spain, after Spanish. It is the (co )official language of Catalonia, the Balearic Islands and Valencia, although, given the close relationship between linguistic status and political autonomy,… …   Encyclopedia of contemporary Spanish culture

  • Catalán — bezeichnet: Catalán (Mondkrater) Catalan ist der Familienname folgender Personen: Alfie Catalan (* 1982), philippinischer Radrennfahrer Eugène Charles Catalan (1814–1894), belgischer Mathematiker Siehe auch: Katalanische Sprache Arenales Catalán …   Deutsch Wikipedia

  • catalan — CATALÁN, Ă, catalani, e, subst., adj. 1. s.m. şi f. (La pl.) PopulaÅ£ie care se găseşte pe teritoriul Cataloniei (Spania) şi izolat în FranÅ£a, Italia, America Latină etc.; (şi la sg.) persoană care aparÅ£ine acestei populaÅ£ii. 2. adj. Care aparÅ£ine …   Dicționar Român

  • Catalan — Catalán bezeichnet: Catalán (Mondkrater) Catalan ist der Familienname folgender Personen: Alfie Catalan (* 1982), philippinischer Radrennfahrer Eugène Charles Catalan (1814–1894), belgischer Mathematiker Siehe auch: Katalanische Sprache Arenales… …   Deutsch Wikipedia

  • catalán — catalán, na 1. adj. Natural de Cataluña. U. t. c. s.) 2. Perteneciente o relativo a este antiguo principado, hoy comunidad autónoma de España. 3. m. Lengua romance vernácula que se habla en Cataluña y en otros dominios de la antigua Corona de… …   Diccionario de la lengua española

  • catalan — catalan, ane (ka ta lan, la n ) adj. Qui appartient à la Catalogne. La langue catalane, ou, substantivement, le catalan, langue parlée dans la Catalogne, qui est un des idiomes romans et qui a les plus grandes affinités avec l ancien provençal.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Catalan — (Альгеро,Италия) Категория отеля: Адрес: Via A. Manzoni 41, 07041 Альгеро, Италия О …   Каталог отелей

  • Catalan — Cat a*lan, a. Of or pertaining to Catalonia. n. A native or inhabitant of Catalonia; also, the language of Catalonia. [1913 Webster] {Catalan furnace}, {Catalan forge} (Metal.), a kind of furnace for producing wrought iron directly from the ore.… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.