Casemates

Casemate

La plage de la Conche des Baleines, nord de l'Île de Ré - Charente-Maritime (a servi au tournage du film Le jour le plus long).
Porte blindée de bloc bétoné

La casemate désigne un local, souvent partiellement enterré, d'une fortification ou d'un fort, qui est à l'épreuve des tirs ennemis. On peut classer les casemates en deux catégories : les casemates passives destinées à abriter la troupe ou du matériel, comme par exemple, dans un casernement de fort Séré de Rivières ou actives protégeant ainsi des organes de tir (casemate d'artillerie ou d'infanterie).

Par extension, dans la Ligne Maginot et les fortifications du XXe siècle, une casemate peut être une construction isolée mais de taille assez importante.

La Casemate des Vernes construite par la STG (section technique du génie) fait partie intégrante de la Ligne Maginot mais, dit du "nouveau front". Ce type de construction n'est pas rare, bien que celle-ci soit particulière par son vaste étage inférieur. Elle est située dans le Haut-Rhin, (Alsace) comme de nombreuses autres plus ou moins grandes mais construite sur le même modèle, ses casemates imitent plus ou moins biens les constructions de la célèbre "CORF".

Sommaire

Autres appellations

Blockhaus

Fortin d'Amérique du Nord
Bloc d'artillerie de la ligne Maginot
Blockhaus de la pointe du Hoc
Blockhaus-observatoire du Mur de l'Atlantique

Blockhaus est la variante allemande du mot anglais blockhouse qui désigne à l'origine une maison forte, un fortin construit généralement avec des bois empilés, bruts ou facés, à la manière des fustes. C'est typiquement le fortin anglais d'Amérique du Nord.

Le terme est passé aux retranchements de campagne enterrés, d'abord blindés avec de gros troncs, puis en béton armé, utilisés massivement par l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale. Les poilus qui s'abritaient dans d'infâmes cagnas ont adopté le mot.

La langue allemande emploie toujours le mot blockhaus pour désigner une maison en rondin, une fuste.

En français, blockhaus est devenu un terme générique comme bunker ou casemate et désigne désormais tout type d'ouvrage militaire bétonné, a priori isolé ou de petite dimension. Son équivalent strict est tout simplement bloc, employé pour la Ligne Maginot. Les militaires du génie écrivent aussi bloc bétonné

Bunker

La casemate est appelée bunker principalement dans les pays anglo-saxons. Bunker est un mot anglais qui désignait un coffre, une soute (à charbon) de navire puis un abri à l'épreuve des obus ou des bombes. Il semblerait qu'il ait prit ce dernier sens pendant l'entre-deux-guerres mondiales. En français, il fait double emploi avec blockhaus et peut pratiquement toujours être rendu par casemate ou fortin.

En français, on utilise souvent le terme de "bunker" (parfois aussi le terme de "caveau") pour désigner une salle sécurisée et ventilée destinée à accueillir et à être utilisée pour le stockage de produits chimiques dangereux, dans les laboratoires de recherche et/ou d'enseignement en chimie.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Ce document provient de « Casemate ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Casemates de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • casemates — case·mate || keɪsmeɪt n. armored turret for guns; protective vault used as a barracks or for storing weapons; hollow molding to form a cornice (Architecture) …   English contemporary dictionary

  • Ligne Maginot — Emblème des unités de la ligne Maginot, représentant un canon pointant hors d un créneau, le tout couronné par une tourelle …   Wikipédia en Français

  • Casemate d'intervalle de la ligne Maginot — Une casemate typique de la ligne Maginot : la dalle de béton protège par deux visières d une part l entrée (à gauche), d autre part les créneaux de tir (à droite). Casemate de Rountzenheim Sud (C 50, secteur fortifié de Haguenau). Une… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Ouvrages De La Ligne Maginot — Voici la liste des ouvrages de la Ligne Maginot répartis par Secteurs Fortifiés et types d ouvrages: Sommaire 1 Secteur fortifié de l Escaut 1.1 Petit ouvrage 1.2 Casemates …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la ligne Maginot — Insigne du 28e RIF (régiment d infanterie de forteresse), reprenant la devise « on ne passe pas ». Ce régiment assurait la garde des fortifications autour de Neuf Brisach en 1939 …   Wikipédia en Français

  • Fortifications britanniques de campagne de la Seconde Guerre mondiale — Casemate hexagonale (type 22) Les fortifications défensives britanniques de la Seconde Guerre mondiale étaient de petites constructions fortifiées construites dans le cadre de la préparation à l invasion allemande. Elles ont été populairement… …   Wikipédia en Français

  • Ouvrage de la ligne Maginot — L entrée des munitions de l ouvrage du Galgenberg (en Lorraine) en 2004, une des deux entrées de l ouvrage …   Wikipédia en Français

  • Bloc de combat de la ligne Maginot — Le bloc 5 de l ouvrage de Rimplas : une casemate d artillerie protégeant trois créneaux pour canons de 75 mm. Les blocs de combat de la ligne Maginot sont les éléments de la ligne Maginot qui, abritant mitrailleuses et canons guidés par …   Wikipédia en Français

  • Liste des ouvrages de la ligne Maginot — Voici la liste des ouvrages de la ligne Maginot répartis du nord au sud par secteurs et types d ouvrages : Sommaire 1 Frontière franco belge 1.1 Secteur défensif des Flandres 1.2 Secteur défensif de Lille …   Wikipédia en Français

  • Percee de Sedan — Percée de Sedan Percée de Sedan Informations générales Date 13 mai 1940 Lieu Sedan, département des Ardennes Issue Percée décisive des forces allemandes Belligérants …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.