Campanie

ÔĽŅ
Campanie
Campanie
Campanie Flag of Campania.svg
Administration
Pays Drapeau d'Italie Italie
Capitale Naples
Coordonn√©es 40¬į 45‚Ä≤ 00‚Ä≥ N 14¬į 47‚Ä≤ 00‚Ä≥ E / 40.75, 14.78333340¬į 45‚Ä≤ 00‚Ä≥ Nord
       14¬į 47‚Ä≤ 00‚Ä≥ Est
/ 40.75, 14.783333
  
Président Stefano Caldoro (PdL)
(2010-2015)
Provinces 5
Communes 442
Statistiques
Superficie 13 590 km2
Population 5 831 461 hab. (30/09/2010)
Densité 429 hab./km²
Autres données
NUTS 1 ITF (Italie méridionale)
ISO 3166-2 IT-72
Site officiel www.regione.campania.it
Localisation
Image illustrative de l'article Campanie

La r√©gion de Campanie (en italien : Regione Campania), plus couramment appel√©e la Campanie, est une r√©gion d'Italie m√©ridionale. Le mot Campanie est form√© de la contraction de deux termes latins : le mot campus (la campagne) et le nom de la ville de Capoue (Capua) qui √©tait alors la ville principale de cette r√©gion m√©ridionale de la p√©ninsule italienne.

Sommaire

Héraldique

La r√©gion de la Campanie s'est dot√©e, par la loi r√©gionale N.1 dat√©e du: 21/07/1971 de la r√©gion de la Campanie, du blason que s'√©tait donn√© la R√©publique maritime d'Amalfi :"d'argent √† la bande de gueules" (une bande rouge sur fond blanc).

Géographie

La Campanie s'√©tend √† l'ouest de la cha√ģne des Apennins, depuis le Garigliano, au nord, jusqu'au golfe de Policastro, au sud. Ses terres fertiles entourent le Golfe de Naples ; les cultures de tabac et de c√©r√©ales alternent avec les vignobles et les oliviers ainsi qu'aux orangers et surtout aux citronniers. Ici sont produites √©galement les meilleures tomates. La r√©gion est domin√©e par la dangereuse silhouette du V√©suve, c√©l√®bre volcan toujours en activit√©. Capitale de la pizza et du folklore italien dans le monde (chansons et spectacles comme la Tarantelle), Naples est le port d'une r√©gion qui a de plus en plus tendance √† s'industrialiser : industries alimentaires (notamment pour la production de p√Ętes), aci√©ries, raffineries de gaz et de p√©trole, industries m√©caniques.

Histoire

Elle fut associ√©e au Latium, une des 11 r√©gions de l'Italie romaine cr√©√©es par l'empereur Auguste au Ier si√®cle av.J-C

√Črig√©e en province √† part enti√®re au d√©but du IVe si√®cle au temps de l'empereur Diocl√©tien, la Campanie fut ensuite sous domination lombarde puis byzantine.

Elle fut ensuite morcelée par l'indépendance que quelques-unes de ses villes adoptérent.

Les rois normands de Sicile n'eurent pas grand mal √† la conqu√©rir √† partir du XIe si√®cle et √† l'int√©grer au royaume de Sicile.

Elle recouvra une certaine ind√©pendance aux √©poques o√Ļ, par suite de la r√©volte dite des V√™pres siciliennes (1282), exist√®rent simultan√©ment deux royaumes de Sicile, l'un install√© √† Palerme et l'autre √† Naples, d'o√Ļ la d√©signation commune et commode de royaume de Naples pour ce qui nominalement restait le royaume de Sicile, souvent d√©sign√© dans les √©crits comme ¬ę royaume de Sicile en de√ß√† du Phare ¬Ľ voire comme ¬ę royaume de Sicile p√©ninsulaire ¬Ľ ou, plus rarement, ¬ę royaume de Terre Ferme ¬Ľ.

Une premi√®re r√©unification intervient en 1442 sous titre de royaume des Deux-Siciles, mais d√®s 1458, le royaume de Naples se donne √† un b√Ętard de la couronne d'Aragon, mais finit par revenir en 1504 dans les domaines propres des rois d'Aragon. Ceux-ci et leurs successeurs rois d'Espagne port√®rent alors le titre de ¬ę roi de Sicile des deux c√īt√©s du d√©troit ¬Ľ.

Parmi les lointaines conséquences de la Guerre de succession d'Espagne figure la fondation d'un nouveau royaume des Deux-Siciles, attribué en 1734 à un cadet des Bourbon d'Espagne, fils du roi d'Espagne et d'Elisabetta Farnese, il divisera pour toujours la couronne d'Espagne et celle de Naples. Hormis l'intermède napoléonien, ce sera la fin de toute domination non italienne sur la Campanie. La région sera rattachée au nouveau royaume d'Italie en 1861, avec le reste du royaume des Deux-Siciles.

Le 23 novembre 1980, vers 19 heures, la Campanie fut secouée par un séisme d'intensité sept sur l'échelle de Mercalli. On dénombra près de trois mille morts dans la région et l'importance des destructions fit de nombreux sans-abris.

Lieux d'histoire

Antiquit√© greco-romaine :

Autre :

  • Ch√Ęteau de Caserte construit au XVIIIe sur les plans de Luigi Vanvitelli, architecte.

Culture

Cinq sites culturels de la Campanie sont class√©s au patrimoine mondial de l'UNESCO: le centre historique de Naples (depuis 1995)[1]; la C√īte amalfitaine (1997)[2]; le Palais de Caserte, avec le parc, l‚Äôaqueduc de Vanvitelli et l‚Äôensemble de San Leucio) (1997)[3]; les sites arch√©ologiques de Pomp√©i, Herculanum et Oplontis (1997)[4]; le Parc national du Cilento et du Val de Diano, avec les sites arch√©ologiques de Paestum et Velia et la Certosa di Paluda (1998)[5].

Administration

Les cinq provinces de Campanie.

La Campanie est divis√©e en 5 provinces :

Politique

La Campanie bascule √† droite √† l'occasion des √©lections r√©gionales de 2010. Conduite par Stefano Caldoro, du Nouveau Parti socialiste italien, la droite l'emporte nettement avec 54,25 % des voix contre 43,04 % des voix √† la gauche.

À l'issue du scrutin, le conseil régional compte 21 élus du Peuple de la liberté, 14 élus du Parti démocrate, 6 élus de l'Union du centre, 4 élus de l'Italie des valeurs, 4 élus de la liste commune Mouvement pour les autonomies-Nouveau Parti socialiste italien-Parti républicain italien, 2 élus pour la liste Liberté et autonomie, 2 élus pour Gauche, écologie et liberté, 2 élus pour l'Union des démocrates pour l'Europe, 1 élu de la liste Campanie libre, 1 élu de la liste commune Alliance du centre-Démocratie chrétienne, 1 élu de l'Alliance du peuple et 1 élu de La Droite.

Compl√©ment : le campanile

La Campanie était célèbre dans les premiers siècles de l'ère chrétienne pour ses activités métallurgiques et en particulier la fabrication de cloches et de sonnailles destinées aux troupeaux ou aux activités publiques comme les assemblées ou les ventes à la criée. Les premiers monastères reprendront cet usage pour avertir les moines des diverses prières et l'utilisation des cloches s'associera petit à petit aux offices religieux. Les églises comporteront peu à peu des clochers ou des campaniles séparés pour l'installation de cloches de plus en plus grosses[6].

Liens internes

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Campanie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CAMPANIE ‚ÄĒ La Campania felix , c√©l√©br√©e par les √©crivains latins, n‚Äôa que peu de rapports avec la Campanie actuelle, et les voyageurs du XVIIIe si√®cle qui allaient admirer les ruines de Pomp√©i ne songeaient certes pas aux solitudes pastorales du Matese ni… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • campanie ‚ÄĒ CAMP√ĀNIE, campanii, s.f. 1. Totalitatea operaŇ£iilor executate de forŇ£ele armate ale unei Ň£ńÉri sau de o parte a lor, pe un c√Ęmp de luptńÉ, √ģntr o anumitńÉ perioadńÉ de timp, cu scopuri strategice parŇ£iale. ‚ôĘ loc. adj. De campanie = destinat sńÉ fie… ‚Ķ   Dic»õionar Rom√Ęn

  • camp√°nie ‚ÄĒ s. f. (sil. ni e), art. camp√°nia (sil. ni a), g. d. art. camp√°niei; pl. camp√°nii, art. camp√°niile (sil. ni i ) ‚Ķ   Romanian orthography

  • CAMPANIE ‚ÄĒ Campaniae ‚Ķ   Abbreviations in Latin Inscriptions

  • CAMPANIE (g√©ographie) ‚ÄĒ CAMPANIE, g√©ographie R√©gion la plus peupl√©e d‚ÄôItalie (5 809 000 hab. en 1990) apr√®s la Lombardie, la Campanie n‚Äôest que la douzi√®me par la surface (13 600 km2). Tr√®s riche en souvenirs historiques, elle se montre tr√®s active, mais conna√ģt,… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Crise des d√©chets en Campanie ‚ÄĒ La crise des d√©chets en Campanie est caract√©ris√©e par l ¬ę √©tat d urgence ¬Ľ concernant le traitement ordinaire des d√©chets m√©nagers et assimil√©s (DMA) dans cette r√©gion d Italie. Elle commence en 1994 au moment de la d√©claration de l… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Tour de Campanie ‚ÄĒ Infobox comp√©tition sportive Tour de Campanie Giro di Campania (it) Cr√©ation 1911 √Čditions 63 Type / Format Course d un jour ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • √Čtrurie de Campanie ‚ÄĒ Carte des expansions √©trusques. √Čtrurie de Campanie est une d√©nomination moderne afin de d√©finir pour une meilleure compr√©hension les zones arch√©ologiques principales de la civilisation √©trusque. (√Čtrurie m√©ridionale, padane et de Campanie et… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Liste des communes de Campanie ‚ÄĒ La r√©gion Campanie compte 551 communes, r√©parties entre ses cinq provinces  : Liste des communes de Campanie, par province Communes de la province d Avellino Communes de la province de B√©n√©vent Communes de la province de Caserte Communes de… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Cal√®s (Campanie) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Cal√®s. Carte de la Campanie antique, avec Cal√®s au nord de Capoue et de Cumes ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.