Camisards


Camisards

Camisard

Camisard

Les Camisards étaient des protestants français (Huguenots) de la région des Cévennes, en France, qui ont mené une insurrection contre les persécutions qui ont suivi l'Édit de Fontainebleau en 1685. La révolte des Camisards éclate en 1702, avec les affrontements les plus importants en 1704, puis une lutte moindre jusqu'en 1710 avant une paix définitive en 1715.

Sommaire

Les origines

Après les dragonnades c'est-à-dire la conversion forcée de la quasi totalité des protestants du Languedoc, l'Édit de Nantes est révoqué le 18 octobre 1685.

De nombreux protestants s'enfuient à l'étranger et ceux qui restent deviennent des clandestins parmi lesquels seront les premiers prédicants. La violence débute pour protéger les assemblées et éliminer traitres et persécuteurs. Les protestants qui sont arrêtés sont condamnés à mort, à la prison à vie ou aux galères.

En 1689 alors que les Vaudois viennent de revenir au pays de Vaud, Vivent organise un soulèvement qui est un échec mais ses troupes tuent de nombreux prêtres ou des apostats. Vivent est tué le 19 février 1692 à Saint-Sébastien-d'Aigrefeuille dans le Gard.

D'autres prédicants célèbres sont condamnés à mort, comme Brousson exécuté le 3 novembre 1698 à Montpellier.

Une troupe de protestants de la Gardonnenque délivre le prédicant Roman le 10 août 1699, et il s'exile en Suisse. Il n'y a plus de prédicants en Cévennes.

Dans les assemblées, ce sont des jeunes qui prophétisent. En juin 1701 a lieu l'affaire de Vallérargues : la population arrache des prophètes des mains des prêtres, et saccage l'église.

La révolte

Le meurtre de l'abbé du Chaila au Pont-de-Montvert (Gévaudan, aujourd'hui Lozère) le 24 juillet 1702 marque le début de la guerre des Camisards, nommée à l'époque guerre des Cévennes. Le 28 juillet 1702, Esprit Séguier, premier chef camisard, natif du hameau du Magistavols, commune de Cassagnas est arrêté. Il sera exécuté, ainsi que Moïse Bonnet et Pierre Nouvel, deux autres des probables auteurs du meurtre de l'abbé du Chaila.

Combats et exécutions vont alors s'enchaîner : meurtre de Mr de Saint-Côme le 13 août 1702, combat de Champdomergue le 11 septembre 1702, bataille du vallon de Témélac le 22 octobre 1702, où Gédéon Laporte, premier chef militaire des Camisards, trouve la mort.

Le 24 décembre 1702, la troupe de Jean Cavalier met en déroute la bourgeoisie d'Alès au Mas de Cauvi; et le 27 décembre les camisards prennent Sauve.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Site officiel du Musée du Désert, installé dans la maison natale du chef camisard Pierre Laporte, dit Rolland

Bibliographie

Notes et références

  • Portail du protestantisme Portail du protestantisme
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Lozère et du Gévaudan Portail de la Lozère et du Gévaudan
  • Portail de l’Ardèche Portail de l’Ardèche
Ce document provient de « Camisard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Camisards de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Camisards — • Eighteenth century French sect Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Camisards     Camisards     † …   Catholic encyclopedia

  • CAMISARDS — Nom donné aux calvinistes cévenols révoltés à la fin du règne de Louis XIV et qui vient du patois languedocien camiso , chemise, parce qu’ils portaient, dans leurs opérations nocturnes, une chemise blanche sur leurs vêtements pour se reconnaître… …   Encyclopédie Universelle

  • Camisards — (franz., spr. sār), s. Kamisarden …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Camisards —   [kami zaːr, französisch] Plural, die Kamisarden …   Universal-Lexikon

  • Camisards — Kamisarden (franz. Camisards) war der Name der Hugenotten in den Cevennen, welche Abkömmlinge der Waldenser waren und sich im 16. Jahrhundert der Reformation angeschlossen hatten. Ein erster Aufstand der Kamisarden nach der Aufhebung des Edikts… …   Deutsch Wikipedia

  • Camisards —    Derived from the Languedoc word camiso, meaning shirt, Camisards was the name given to the Calvinists of the Cévennes because they wore a white shirt under their garments as a sign of recognition among themselves during their night raids… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Camisards — Protestant militants in southern France who opposed Louis XIV s persecution of Protestantism. The armed insurrection, which began in 1702, came in response to Louis s revocation of the Edict of Nantes, ending religious toleration. The well… …   Universalium

  • camisards — Campesinos protestantes de la región de Cévennes en el sur de Francia que se opusieron a la persecución de Luis XIV a los protestantes. La insurrección armada, que comenzó en 1702, surgió en respuesta a la revocación real del edicto de Nantes,… …   Enciclopedia Universal

  • CAMISARDS —    Huguenots of the Cévennes, who took up arms by thousands in serious revolt against Louis XIV., in which others joined, under Jean Cavalier their chief, after, and in consequence of, the revocation of the Edict of Nantes (1685); so called… …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Camisards —  French Calvinists disaffected by the revocation of the Edict of Nantes (1703) …   Bryson’s dictionary for writers and editors


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.