Caius Galerius Valerius Maximianus

ÔĽŅ
Caius Galerius Valerius Maximianus

Galère (empereur romain)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galère.
Galère
Empereur romain
122 Galerius.jpg
Pièce à l'effigie de Galère.

Règne
C√©sar en Orient : 1er mars 293 - 1er mai 305 (~12 a.)
Auguste : 1er mai 305 - 5 mai 311 (~6 ans)
Période Deuxième et Troisième Tétrachie
Prédécesseur(s) Dioclétien (Orient)
Maximien Hercule (Occident)
Co-empereur(s) Constance Chlore (Occ., j.306)
Sévère (Occident 306-307)
Licinius (Occ. 308-310 puis Or.)
Constantin Ier (Occident, d.310)
Maximin II Da√Įa (Orient, d.310)
Usurpateur(s) Constantin Ier (Occident, 306-310)
Maxence (Rome, 306-312)
Maximien Herc. (Rome, 306-309)
D. Alexander (Afrique, 308-310)
Successeur(s) Constantin Ier (Occident)
Licinius (Orient)
Maximin II Da√Įa (Orient)
Biographie
Naissance v. 250 - Serdica (Mésie)
Nom originel Armentarius
D√©c√®s 5 mai 311 (~61 ans)
Gamzigrad (Mésie)
Inhumation Palais de Galère
Consort(s) Galeria Valeria

{{{liste souverains}}}
Liste des empereurs romains
Série Rome antique

Galère, Gaius Galerius Valerius Maximianus (v. 250 près de Serdica - 5 mai 311 à Felix Romuliana) est un empereur romain de la Tétrarchie, sous le Bas-Empire.

Sommaire

Ses origines

Gal√®re na√ģt sous le nom d‚ÄôArmentarius √† Felix Romuliana[1] (en Serbie), dans la province de M√©sie, de parents qui ne sont pas de sang romain. Son p√®re est originaire de Dacie, province romaine situ√©e au nord du Danube. Sa m√®re, Romula, vient, elle, d'au-del√† du Danube et est de sang barbare. Le couple a un niveau de vie tr√®s modeste puisque le p√®re est simple paysan. Gal√®re exerce un temps la profession de berger, √† proximit√© de son lieu de naissance.

Tr√®s vite cependant, il embrasse la carri√®re militaire, o√Ļ son ascension est fulgurante. Il sert sous Aur√©lien puis Probus et Carus et progresse de fa√ßon constante dans la hi√©rarchie.

Son accession au tr√īne

Il est finalement remarqu√© par l'empereur Diocl√©tien. Le 1er mars 293, celui-ci le nomme C√©sar (vice-empereur), et lui offre la main de sa fille, Valeria. Gal√®re, qui doit r√©pudier sa femme, devient ainsi l'h√©ritier d√©sign√© de Diocl√©tien, conform√©ment au mod√®le de la T√©trarchie.

Ce mod√®le pr√©voyait en effet que la d√©fense de l'Empire serait assur√©e par quatre empereurs l√©gitimes. Diocl√©tien s'√©tait ainsi √©paul√© de Maximien Hercule qu'il avait nomm√© Auguste (co-empereur) et qui avait donc rang √©quivalent au sien. Chacun d'entre eux, pour √©viter les probl√®mes de succession, s'√©taient √† leur tour adjoint un C√©sar (vice empereur). Constance Chlore pour Maximien, et Gal√®re pour Diocl√©tien. Maximien et Constance avait pour t√Ęche de d√©fendre l'Occident (notamment le Rhin), Diocl√©tien et Gal√®re s'occupant de l'Orient (entre autres, en surveillant les rives du Danube et la fronti√®re avec l'empire perse de Nars√®s).

Ainsi, tandis que Diocl√©tien lutte en M√©sopotamie contre l'ennemi s√©culaire perse, Gal√®re repousse les barbares mena√ßants sur le Danube : Goths en 294 et 295, puis Sarmates et Marcomans en 296 et 297.

Par la suite, alors que les usurpations, en √Čgypte, de Lucius Domitius Domitianus puis d'Aurelius Achilleus contraignent Diocl√©tien √† abandonner le front perse, Gal√®re le remplace et assure la direction des op√©rations.

C'est √† ce titre qu'il subit une d√©faite face aux Perses aux environs de la ville de Carrhes en 295. De retour dans l'Empire, il est encourag√© par Diocl√©tien √† attaquer de nouveau. En 297, √† la t√™te d'une arm√©e reform√©e, il envahit l'Arm√©nie, v√©ritable ventre mou de la d√©fense ennemie. L'Arm√©nie a, en effet, √©t√© tr√®s r√©cemment annex√©e par les perses, et le sentiment national y est d'autant plus intense que la population, majoritairement chr√©tienne supporte mal l'intol√©rance du clerg√© zoroastrien perse. Le roi Tiridate, alli√© de Rome est remis sur le tr√īne, alors que l'arm√©e perse est d√©cim√©e. Gal√®re s'empare imm√©diatement de la capitale perse Ct√©siphon et contraint Nars√®s √† signer un trait√© de paix (la paix de Nisibe). Il est reconnu √† Rome la souverainet√© sur l'Arm√©nie qui redevient un protectorat romain. Par ailleurs, Nars√®s rend √† Rome ses provinces m√©sopotamiennes et ajoute cinq provinces dans la haute vall√©e du Tigre.

Galère guerroie ensuite longuement contre les Sarmates et les Carpes, entre 299 et 305, qu'il repousse au nord du Danube.

Galère, Auguste

En 305, suite à l'abdication de Dioclétien et de Maximien Hercule après vingt ans de règne, Galère et Constance Chlore accèdent à l'Augustat (ils deviennent donc empereurs principaux).

Aussit√īt, chacun d'entre eux s'adjoint un C√©sar pour le seconder. Gal√®re choisit son propre neveu, Maximin Da√Įa, tandis que Constance Chlore, renon√ßant √† nommer son fils Constantin est pouss√© √† d√©signer le g√©n√©ral S√©v√®re. Si en th√©orie, Constance est l'empereur principal (il est le premier des deux √† avoir acc√©d√© au C√©sarat), c'est Gal√®re, qui est influent tant aupr√®s de S√©v√®re que de Maximin et qui de plus maintient Constantin aupr√®s de lui √† sa cour, qui fait figure d'homme fort du r√©gime.

Cet √©quilibre est toutefois rompu. En ao√Ľt 306, Constance Chlore, qui venait de parvenir √† ramener son fils pr√®s de lui, d√©c√®de en d√©fendant la province romaine de Bretagne contre les Pictes qui avaient franchi le mur d'Antonin. Aussit√īt, son fils, Constantin, se fait acclam√© empereur par ses troupes, en violation des principes de la T√©trarchie (entre autre la non-h√©r√©dit√© du pouvoir).

Gal√®re, cette fois ma√ģtre incontestable l'Empire, devient du m√™me coup garant de la p√©rennit√© du syst√®me. Aussi, S√©v√®re succ√®de √† Constance Chlore, √† la t√™te de la partie occidentale de l'Empire. Toutefois, afin de parer √† la guerre civile, Gal√®re reconnait tout de m√™me Constantin et lui attribue le titre de C√©sar (soit d'empereur adjoint de S√©v√®re), ce que le principal int√©ress√© accepte.

La situation se complique cependant encore. En effet, d√®s lors que le principe de non-h√©r√©dit√© n'est plus valide, les autres fils d'empereurs peuvent l√©gitimement exiger ce qui ne leur avait pas √©t√© accord√©. Ainsi, le fils de Maximien Hercule (le co-empereur de Diocl√©tien, alors retir√© du pouvoir), Maxence se r√©sout √† suivre l'exemple de Constantin. Le 28 octobre 306, il se fait proclamer empereur par les cohortes pr√©toriennes de Rome et rappelle imm√©diatement aupr√®s de lui son p√®re Maximien, qui accepte de revenir au pouvoir √† ses c√īt√©s.

Refusant de laisser une telle situation se prolonger, Galère ordonne à Sévère de marcher contre l'usurpateur. Sévère marche sur l'Italie et assiège Rome. Cependant, les troupes d'Occident qui lui obéissent ne sont autres que les anciens vétérans de l'empereur Maximien. Sévère souffre de désertions croissantes dans ses rangs. Celles-ci deviennent telles que l'empereur est contraint de fuir vers Ravenne. Attiré par la ruse hors de sa forteresse, il est capturé et exécuté par les troupes de Maxence et Maximien, au début de l'année 307.

Galère met fin à sa campagne sur le Danube contre les Sarmates commencée en 306 et part en personne briser l'usurpation. Il installe son campement à Interamna, dans le Latium et songe à assiéger la ville éternelle. Cependant, la relative faiblesse de ses troupes et surtout les craintes de désertion l'amène à faire marche arrière. Alors qu'il retourne vers le nord de l'Italie, il fait ravager toutes les terres sur lesquelles il passe.

En 308, des dissensions √©clatent dans le camp de Maxence et Maximien. Maximien, dont le complot pour renverser son fils √©choue, se rapproche de Constantin (vice empereur l√©gitime d'Occident) et lui donne la main de sa fille Fausta pour sceller leur alliance. √Ä leur demande, Gal√®re organise une r√©union dont le but affich√© est de sauver la T√©trarchie. Elle se tient le 11 novembre 308, √† Carnuntum en Pannonie. Sont pr√©sent, outre Gal√®re, Maximin Da√Įa et Constantin (empereurs l√©gitimes), Maximien Hercule et surtout Diocl√©tien, le fondateur du syst√®me, seul √† avoir autorit√© sur Maximien. S'il a quitt√© sa vill√©giature de Split (Spalatum), Diocl√©tien n'a pas la moindre intention de revenir au pouvoir, m√™me pour reconsolider son Ňďuvre politique.

C'est donc Gratien qui dirige cette conf√©rence et d√©cide de ses r√©sultats. Le droit de Maximien √† revenir au pouvoir est ni√©, et le vide cr√©√© par la disparition de S√©v√®re est remplac√© par la nomination du g√©n√©ral Licinius √† l'augustat. Si celui-ci n'a pas suivi le cursus r√©glementaire (il n'est pas pass√© par l'√©tape du c√©sarat), Gal√®re r√©tablie tout du moins une structure √† quatre : Maximin II Da√Įa et Constantin (C√©sars et filii Augustorum), ainsi que Licinius et lui-m√™me. Maxence et Maximien, restent consid√©r√©s comme des usurpateurs et ne sont pas reconnus.

En 311, Maximien Hercule meurt dans des circonstances non élucidées, après avoir été impliqué dans un complot contre son beau-fils Constantin. La même année, Constantin se rapproche ostensiblement de Licinius à qui il propose une alliance, d'abord contre Maxence, puis contre les deux autres tétrarques.

C'est à cette date, en 311, à Serdica, que Galère prend la décision d'abroger toutes les lois anti-chrétiennes et de mettre fin à la grande persécution de Dioclétien. S'il est d'ailleurs connu dans les colinde sous le nom d'Empereur Ler, c'est moins à cause de son origine dace que de cet édit de tolérance.

Sa fin

Au terme d'une terrible maladie, peut-être une gangrène généralisée, Galère meurt, en 311, à Felix Romuliana (actuelle Gamzigrad, en Serbie), quelques mois seulement après son édit de tolérance.

Certains auteurs chr√©tiens comme Lactance et Eus√®be de C√©sar√©e accusent pourtant ce pa√Įen convaincu d'avoir √©t√© le principal instigateur des pers√©cutions de Diocl√©tien, et d'avoir persuad√© son sup√©rieur de leur n√©cessit√©. La communaut√© chr√©tienne de l'√©poque avait, par ailleurs, associ√© sa mort brutale √† une punition de Dieu pour son comportement anti-chr√©tien. Cette id√©e est reprise dans le De Mortibus Persecutorum, dont le nom √©vocateur renseigne sur les intentions de Lactance. D'une fa√ßon plus g√©n√©rale, les auteurs chr√©tiens contemporains de Gal√®re se sont efforc√©s de noircir sa m√©moire. Ainsi, Lactance n'h√©site t-il pas √† d√©clarer, en r√©f√©rence aux origines de la famille de Gal√®re :

¬ę Au moment o√Ļ il est devenu empereur, il s'est d√©clar√© l'ennemi du nom m√™me de "Romain" ; il proposa alors que l'empire soit appel√©, non pas l'Empire romain, mais l'Empire dace. ¬Ľ

‚ÄĒ La mort des pers√©cuteurs, chapitre XXVII - 8

Outre les questions religieuses, la fin de son règne reste troublée par la profonde crise de la Tétrarchie.

Dernier garant du syst√®me politique invent√© par Diocl√©tien, sa mort en consacre la fin. En effet, ne reste plus alors dans l'Empire que trois empereurs, tous ayant, de plus, un titre √©quivalent : Licinius, Maximin II Da√Įa et Constantin Ier, ainsi que deux usurpateurs, Maxence et Domitius Alexander.

Noms successifs

  • Na√ģt Armentarius
  • 284, acc√®de √† l'Empire : Imperator Caesar Caius Aurelius Valerius Diocletianus Pius Felix Invictus Augustus
  • 293, re√ßoit le titre de C√©sar : Caius Galerius Valerius Maximianus Nobilissimus Caesar
  • 305, re√ßoit le titre d'Auguste : Imperator Caesar Caius Galerius Valerius Maximianus Pius Felix Invictus Augustus
  • 311, titulature √† sa mort : Imperator Caesar Caius Galerius Valerius Maximianus Pius Felix Invictus Augustus, Pontifex Maximus, Tribuniciae Potestatis XIX, Imperator VII, Consul VIII

Références

  1. ‚ÜĎ Timothy Barnes, The New Empire of Diocletian and Constantine, Cambridge, MA: Harvard University Press, 1982. p. 37. (ISBN 0783722214)

Voir aussi

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de ¬ę Gal%C3%A8re (empereur romain) ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Caius Galerius Valerius Maximianus de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maximianus, Caius Galerius Valerius ‚ÄĒ ¬†¬†¬†See Galerius Valerius Maximianus, Caius. Historical Dictionary Of Ancient Egypt by Morris L. Bierbrier ‚Ķ   Ancient Egypt

  • Galerius Valerius Maximianus, Caius ‚ÄĒ (d. 311) ¬†¬†¬†Roman Emperor. He was born at Serdica in the Balkans. He was named Caesar by Diocletian on 1 March 293 and crushed a revolt in Egypt in the same year. He became Augustus, one of the two senior emperors, in 305. He died in May 311.… ‚Ķ   Ancient Egypt

  • Gal√©rius ‚ÄĒ Gal√®re (empereur romain) Pour les articles homonymes, voir Gal√®re. Gal√®re ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Valerius ‚ÄĒ Valerii Principales gentes romaines Gens Aemilia Gens Claudia Gens Cornelia Gens Fabia Gens Iulia Gens Iunia ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Gaius Valerius Galerius Maximinus ‚ÄĒ Gal√®re (empereur romain) Pour les articles homonymes, voir Gal√®re. Gal√®re ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Consuls romains du Bas-Empire ‚ÄĒ Liste des consuls romains du Bas Empire Liste des consuls ordinaires romains de la mort de Commode, en 192 ap. J. C.aius jusqu en 541. Pour les consuls du Haut Empire, consulter Liste des consuls romains du Haut Empire Les consuls ordinaires qui… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Liste Des Consuls Romains Du Bas-Empire ‚ÄĒ Liste des consuls ordinaires romains de la mort de Commode, en 192 ap. J. C.aius jusqu en 541. Pour les consuls du Haut Empire, consulter Liste des consuls romains du Haut Empire Les consuls ordinaires qui entraient en charge au d√©but de l ann√©e… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Liste des consuls romains du Bas-Empire ‚ÄĒ Liste des consuls ordinaires romains de la mort de Commode, en 192 ap. J. C.aius jusqu en 541. Pour les consuls du Haut Empire, consulter Liste des consuls romains du Haut Empire Les consuls ordinaires qui entraient en charge au d√©but de l ann√©e… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Liste des consuls romains du bas-empire ‚ÄĒ Liste des consuls ordinaires romains de la mort de Commode, en 192 ap. J. C.aius jusqu en 541. Pour les consuls du Haut Empire, consulter Liste des consuls romains du Haut Empire Les consuls ordinaires qui entraient en charge au d√©but de l ann√©e… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Galere (empereur romain) ‚ÄĒ Gal√®re (empereur romain) Pour les articles homonymes, voir Gal√®re. Gal√®re ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.