Cadre Noir


Cadre Noir

Cadre noir

Un des champions olympiques 2004 en concours complet (CCE) par équipe, Didier Courrèges

Le Cadre Noir est un corps de cavaliers d'élite français, instructeurs à l'École nationale d'équitation ou ENE près de Saumur dans le Maine-et-Loire.

La doctrine du Cadre Noir, fixée par le général L’Hotte au XIXe siècle, est « Le cheval calme, en avant, et droit ».

Sommaire

Histoire

À la fin du XVIe siècle, Henri IV missionne Duplessis-Mornay à Saumur pour y fonder une « université Protestante » au sein de laquelle une académie d'équitation fut établie. L'académie d'équitation est dirigée par Monsieur de Saint-Vual formé à l'Académie catholique d'Angers selon les principes d'Antoine de Pluvinel. L'académie fut fermée lors de la révocation de l’édit de Nantes.

En 1763, Louis XV réorganise la cavalerie française par l'intermédiaire du duc de Choiseul. Une école, gérée et encadrée par le « Corps Royal des Carabiniers », fut créée à nouveau à Saumur pour accueillir les officiers de tous les régiments de Cavalerie. Elle fonctionnera jusqu'en 1788. Liée à l'histoire des monarques et des cours, à la fois prestige et privilège presque exclusif de la noblesse, la haute équitation subit par la suite les effets des conspirations et des guerres de l'empire[1].

À la fin de l'an 1814, Louis XVIII crée à Saumur l’École d'instruction des troupes à cheval. Son activité allant décroissant à partir de 1822, cette école fut régénérée par Charles X sous le nom d’École royale de cavalerie. Un manège militaire et un manège d'académie composaient l'essentiel des structures[2]. Constitué d'écuyers civils, le manège académique est destiné à parfaire la formation équestre des officiers[3].

Le premier carrousel fut présenté en 1828. Les écuyers exécutèrent les reprises de Sauteurs et d'Instructeurs. Lors de cette présentation les écuyers étaient déjà coiffés du Chapeau de Manège, aussi appelé Lampion ou Bicorne.

À partir de 1830, avec la disparition de l'École de Versailles, Saumur devient la seule école dépositaire de la tradition équestre française[4].

La couleur noire de l'uniforme fut décidée sous le règne de Louis-Philippe pour les différencier des écuyers de l'"École de Cavalerie", qui étaient alors habillés en bleu. À partir de cette époque, l'école a été le cadre presque exclusif des instructeurs d'équitation de l'École de Cavalerie plus tard devenue l’École d'application de l'arme blindée et de cavalerie.

Le nom de « Cadre Noir » s'est donc ainsi imposé d'évidence et devient officiel en 1986.

Le Cadre Noir est devenu civil en 1968[5]. Ses membres sont composés majoritairement de civils mais aussi de militaires, neuf écuyers en 2006.

Avant les années 1970, l'école de Saumur n'était pas une école d'équitation pure comme l'était l'École de Versailles où comme l'école de Vienne. C'était une école de cavalerie où le cheval était utilisé surtout à des fins militaires.

En 1972, l’École nationale d'équitation est créée par décret. Elle doit l'édification de sa doctrine à l'influence de deux chefs d'école du milieu du XIXème siècle.[3] Depuis 1989, le directeur de l’école a toujours été un civil.

Le Cadre Noir

Bien que le Cadre Noir possède toujours une forte composante détachée par le ministère de la Défense, c'est le ministre des Sports, après consultation de son homologue de la Défense, qui nomme l'écuyer en chef [5].

Les missions du Cadre Noir :

  • perpétuer la tradition équestre française, notamment en l'enseignant à l'ENE,
  • la valoriser et la mettre en scène lors des nombreux spectacles musicaux que donnent les écuyers,
  • représenter la France aux compétitions équestres internationales.

Les écuyers, outre le travail de dressage traditionnel, travaillent aussi les sauts d'école, montés ou à pied. Ces sauts sont au nombre de trois :

  • la courbette, « Le cheval se dresse vers le ciel, antérieurs ployés; le cavalier garde sa position et se retrouve en arrière de la verticale »[6],
  • la croupade, « le cheval exécute une ruade énergique en étendant complètement les membres postérieurs »,
  • la cabriole, combinaison presque simultanée d'une courbette et d'une croupade.

Les sauts montés sont effectués sans étriers.

Écuyers

Écuyers en chef

  • 1814 : création de l'École de Saumur par ordonnance de Louis XVIII
  • 1815 : général Levesque de La Ferrière
  • 1825 : Charles X fonde l'École royale de cavalerie de Saumur
  • 1825 - 1833 : M. Cordier 1er écuyer en chef
  • 1834 - 1836 : commandant Renaux
  • 1837 - 1840 : commandant Champet
  • 1841 - 1846 : commandant de Novital
  • 1847 - 1854 : comte d'Aure
  • 1857 - 1863 : commandant Alexandre Guérin
  • 1864 - 1870 : général L’Hotte
  • 1871 - 1874 : commandant Lignère
  • 1875 - 1876 : commandant Duthil
  • 1877 - 1881 : commandant Pietu
  • 1882 - 1886 : commandant de Bellegarde
  • 1887 - 1889 : commandant d'Aviau de Piolant
  • 1890 - 1895 : commandant de Canisi
  • 1896 - 1897 : commandant de Vauloge
  • 1898 - 1899 : commandant de Contades Gizeux
  • 1899 - 1901 : commandant Varin
  • 1901 - 1903 : commandant de Contades Gizeux
  • 1903 - 1909 : commandant de Montjou
  • 1909 - 1913 : commandant Blaque-Belair
  • 1913 - 1914 : commandant Destroyat
  • 1919 - 1928 : général Wattel
  • 1929 - 1933 : colonel Danloux
  • 1933 - 1935 : commandant Walon
  • 1935 - 1939 : commandant Xavier Lesage
  • 1941 - 1943 : commandant Aublet
  • 1943 - 1944 : commandant de Balloire
  • 1944 - 1945 : commandant de Minvielle
  • 1945 - 1958 : lieutenant-colonel Margot († 1998)
  • 1958 : commandant de Thiollaz
  • 1959 - 1964 : lieutenant-colonel Patrice Lair
  • 1964 - 1972 : colonel Jean de Saint-André († 1996)
  • 1972 - 1974 : lieutenant-colonel de Boisfleury (premier directeur de l'ENE : colonel O'Delant)
  • 1974 - 1975 : lieutenant-colonel Alain Bouchet († 15-7-75)
  • 1975 - 1984 : colonel Pierre Durand (devient en octobre 1984 directeur de l'ENE)
  • 1984 - 1991 : colonel François de Beauregard
  • 1991 - 1999 : colonel Christian Carde
  • 2000 - 2006 : colonel Loïc de la Porte du Theil
  • 2006 -  : colonel Jean-Michel Faure

L'écuyer en chef est surnommé le « grand dieu », en référence à sa maîtrise parfaite de l'art équestre. Il est aussi l'adjoint du directeur de l'ENE.

Écuyers compétiteurs

Les instructeurs du Cadre Noir sortent régulièrement en concours. Plusieurs cavaliers sont ou ont été champions olympiques ou champions du monde.

Exemples :

Écuyers de la noblesse française

  • 1841 - 1846 : commandant de Novital
  • 1898 - 1899 : commandant de Contades Gizeux : marquis
  • Jean Philibert d'Ourches (1852 - 1933) voir famille d'Ourches: Cavalier de l'école de Saumur, Colonel. Officier de la Légion d'Honneur. Officier de l'ordre du Lion et du Soleil.

Les chevaux

À la différence de l'École espagnole de Vienne, où ne sont montés que des lipizzans, le Cadre Noir fait appel à plusieurs races de chevaux[7] :

  • ce sont principalement des chevaux de selle français ;
  • ainsi que des anglo-arabes ;
  • mais également des pur sangs, en fonction des disciplines sportives qui leur sont demandés.

L’École nationale d’équitation

Article détaillé : École nationale d'équitation.
Grand Manège

L'ENE, qui dépend du ministère de la Jeunesse et des Sports, a été créée avec trois missions :

  • formation de l’élite des enseignants (instructeurs et professeurs),
  • participation aux compétitions et développement du haut niveau (notamment pour les disciplines olympiques),
  • conservation et présentation de la tradition équestre française.

Actuellement, l’ENE compte plus de 400 chevaux, dix carrières olympiques, 50 km de pistes aménagées, plusieurs centaines d’obstacles, cinq manèges olympiques dont le plus grand d’Europe.

Notes et références

  1. Stéphane Angers et michel Denance, L'univers du cheval et du cavalier, Paris, SOLAR, 1998
  2. cheval bleu (30 octobre 2006)
  3. a  et b Stéphane Angers et Michel Denance, L'univers du cheval et du cavalier, Paris, SOLAR, 1998
  4. site officiel (30 octobre 2006)
  5. a  et b Le Monde
  6. Voir le site de l'ENE
  7. http://www.equinfo.org/saumur/

Voir aussi

Articles connexes

  • Persival, programme de recherche et simulateur équestre.

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du monde équestre Portail du monde équestre
Ce document provient de « Cadre noir ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cadre Noir de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cadre noir — Un des champions olympiques 2004 en concours complet (CCE) par équipe, Didier Courrèges Le Cadre noir est un corps de cavaliers d élite français, instructeurs à l École nationale d équitation (ou ENE) près de Saumur en Maine et Loire. La doctrine …   Wikipédia en Français

  • Cadre Noir — Didier Courrèges Der Cadre Noir in Saumur ist die berühmteste französische Reitschule. Gegründet wurde der Cadre Noir 1814 als reiterliches Ausbildungs und Elitekorps des französischen Militärs. Hierher rührt auch der Name, da die Rittmeister zur …   Deutsch Wikipedia

  • Cadre Noir — The Cadre Noir is an equestrian display team based in the city of Saumur in western France. The troop was founded in 1828, and gets its name from the black uniforms that are still used today. It is one of the most prestigious horsemanship school… …   Wikipedia

  • Pont du Cadre Noir — Pays  France …   Wikipédia en Français

  • Pont du Cadre Noir, Saumur — Pont du Cadre Noir Pont du Cadre Noir Pays  France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Ville Saumur Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • cadre — [ kadr ] n. m. • quadre 1549; it. quadro « carré », lat. quadrus I ♦ 1 ♦ Bordure entourant une glace, un tableau, etc. ⇒ encadrement. Cadre rectangulaire, rond, ovale. Cadre en bois, peint, doré. Mettre une photographie, une peinture dans un… …   Encyclopédie Universelle

  • Noir — bedeutet französisch schwarz und bezeichnet die Farbe Schwarz beim Roulette bzw. Rouge et noir und Trente et quarante eine Anime Serie: Noir (Anime) das Verbandsmagazin der Jugendpresse Baden Württemberg (JPBW) einen Roman des US SF… …   Deutsch Wikipedia

  • Cadre — ist eine Disziplin beim Carambolage Billard der Nachname von Adam Cadre (US amerikanischer Schriftsteller) Siehe auch: Cadre Noir (französische Reitschule) Diese Seite ist eine Begriffsklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Noir — Pour les articles homonymes, voir Noir (homonymie). Noir   Composantes RVB (r, v, b) …   Wikipédia en Français

  • Cadre — Cet article possède un paronyme, voir : CADR. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.