Bételgeuse

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bételgeuse (homonymie).
Bételgeuse
α Orionis
Betelgeuse star (Hubble).jpg
Bételgeuse vue à l'aide du télescope spatial Hubble
Données d'observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite 05h 55m 10,29s
Déclinaison +07° 24′ 25,3″
Constellation Orion
Magnitude apparente +0,0 à +1,3
Caractéristiques
Type spectral M1-2 Ia-Iab
Indice U-B 2,06
Indice B-V 1,86
Indice R-I  ?
Variabilité SR c (semi-régulière)
Astrométrie
Vitesse radiale +21,0 km/s
Mouvement propre μα=27,33 mas/a
μδ=10,86 mas/a
Parallaxe 7,63 ± 1,64 mas
Distance 427 ± 92 al
(131 pc)
Magnitude absolue -5,3 à -5,0
Caractéristiques physiques
Masse ~ 15 M
Rayon ~ 600 R
Gravité de surface (log g)  ?
Luminosité 63 000 L
Température 3 600 K
Métallicité  ?
Rotation  ?
Âge 1,0×107 a


Autres désignations
α Ori (Bayer), 58 Ori (Flamsteed), HR 2061, BD+7 1055, HD 39801, SAO 113271, FK5 224, HIP 27989.

Bételgeuse (α Orionis) est une étoile variable semi-régulière, une supergéante rouge de la constellation d’Orion, située entre 430 et 640 années-lumière. C’est la 9e plus brillante étoile du ciel. Bien qu'ayant la désignation de « alpha » dans la Désignation de Bayer, elle n'est souvent que la deuxième de la constellation d'Orion, derrière Rigel[1]. Elle forme l'un des angles du triangle d'hiver avec Sirius et Procyon.

Bételgeuse est une supergéante rouge, l'une des plus grandes étoiles connues. Si Bételgeuse était au centre du système solaire, son rayon s'étendrait entre l'orbite de Mars et celle de Jupiter.

Le diamètre angulaire de Bételgeuse a été la première mesure d'un diamètre d'étoile, faite en 1920-1921 par les astronomes Michelson et Pease avec le télescope Hooker de l'observatoire du Mont Wilson.

Sommaire

Nom

Bon nombre d'étoiles portent des appellations d'origine arabe, baptisées par de grands astronomes arabes tels que Al-Battani ; les étoiles les plus brillantes délimitant les contours de la constellation d'Orion portent toute un nom d'origine arabe : Bételgeuse, Mintaka, Alnilam, Alnitak, Rigel et Saïph sauf Bellatrix dont l'origine est latine. Le nom « Bételgeuse » viendrait de l’expression arabe « ibt al-ghül » signifiant « l’épaule du géant ». Une autre origine de ce mot pourrait être يد الجوزا, yad al-jawzā, « main de la centrale » (Orion), transcrit avec une erreur de lecture de diacritique en Bedalgeuze (les lettres bāʾ et sont similaires et possèdent respectivement un et deux points diacritiques en arabe).

Caractéristiques

Localisation de Bételgeuse dans la constellation d’Orion

Elle se situe sur l’épaule d’Orion, c’est une supergéante de couleur rouge, froide et bien apparente à l’œil. Il s’agit fort probablement de la plus grande étoile de cette région de la Voie lactée. Elle est en outre le seul astre connu de magnitude 1 dont l’éclat varie d’environ 1 magnitude sur une période de 5,7 années. Selon certains calculs, elle pourrait remplir, lorsqu’elle présente sa taille normale, la zone orbitale de Mars et lorsqu’elle croît, celle de Jupiter. En quinze ans, son diamètre a été réduit de 15 %, sans qu'on en connaisse encore les raisons.

Alpha Orionis est la première étoile extra-solaire ayant pu être résolue spatialement, avant l'avènement des techniques d'interférométrie.

Cette supergéante rouge est environ 1 000 fois plus grosse que le Soleil et rayonne plus que 100 000 Soleils réunis. Ces caractéristiques montrent clairement que l'on assiste à la fin de vie d'une étoile. Avec un âge de seulement quelques millions d'années, Bételgeuse est vouée à exploser en supernova qui sera facilement visible depuis la Terre même en plein jour, d'ici à quelques milliers d'années. Ses panaches atteignent une taille impressionnante équivalente à la taille du Système solaire entier. L'ESO et l'observatoire de Paris ont, en juillet 2009, obtenu des images d'une précision inégalée de la géante rouge en utilisant le Very Large Telescope basé au Chili[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

De plus, les recherches de Keiichi Ohnaka ont aussi montré une gigantesque bulle bouillonnante de matière sur la surface de Bételgeuse. De telles bulles seraient dues à d'énormes mouvements de convection de gaz ayant lieu à l'intérieur de l'étoile, comme de l'eau bouillant dans une casserole[3].

Une série d'observations spectropolarimétriques de Bételgeuse, réalisées avec le Télescope Bernard Lyot de l'Observatoire du Pic du Midi, a révélé la présence d'un faible champ magnétique à sa surface, suggérant que les mouvements convectifs eux-mêmes peuvent être à l'origine de ce champ magnétique, à travers des mécanisme de dynamo à petite échelle[4].

En fiction

Douglas Adams, l'auteur de la série des best-sellers Le Guide du Voyageur Galactique, a créé un personnage du nom de Ford Prefect, journaliste pour ledit Guide, et natif d'une petite planète aux confins de Bételgeuse.

C'est également autour de Bételgeuse que gravite la planète des singes de Pierre Boulle.

Bételgeuse est le siège d'un étrange gouvernement galactique dans le roman Le Gambit des étoiles de Gérard Klein (1958).

Bételgeuse est une planète en orbite autour de l'étoile du même nom dans Les Mondes d'Aldébaran, bande dessinée de Léo.

Notes et références

  1. Rigel, l'étoile β, est légèrement plus brillante que Bételgeuse, pourtant l'étoile α. Cependant, la magnitude de Bételgeuse varie, et il se peut qu'elle soit plus brillante que Rigel, d'où la hiérarchie dans du classement par Johann Bayer.
  2. Des images de Bételgeuse d'une précision sans précédent révèlent comment les supergéantes perdent leur masse, Observatoire de Paris. Consulté le 30 juillet 2009.
  3. [PDF] K. Ohnaka, K.-H. Hofmann, M. Benisty, A. Chelli, T. Driebe, F. Millour, R. Petrov, D. Schertl, Ph. Stee, F. Vakili et G. Weigelt, « Spatially resolving the inhomogeneous structure of the dynamical atmosphere of Betelgeuse with VLTI/AMBER », Astronomy & Astrophysics, 2009. Consulté le 31 juillet 2009.
  4. [PDF] M. Aurière, J.-F. Donati, R. Konstantinova Antova, G. Perrin, P. Petit, T. Roudier, « The magnetic field of Betelgeuse : a local dynamo from giant convection cells ? », Astronomy & Astrophysics, 2010. Consulté le 4 juillet 2010.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bételgeuse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Betelgeuse — Posición de Betelgeuse en Orión. Datos de observación (Época J2000.0) Constelación …   Wikipedia Español

  • Betelgeuse — ist: Ein Stern im Sternbild Orion, siehe Beteigeuze Ein Öltanker, siehe Betelgeuse (Schiff) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Betelgeuse — Betelgeuse, también llamada a Orión, es una gran estrella roja en la constelación de Orión. Es la 12ª estrella más brillante en el cielo, una supergigante roja. El color caracteristico de esta estrella proviene de las bajas temperaturas de su… …   Enciclopedia Universal

  • Betelgeuse — [bēt′ l jo͞oz΄, bet′ l jo͞oz΄] n. [Fr Bételgeuse < Ar baytal jauzāʾ, lit., house of the middle (of the sky)] a reddish, supergiant variable star in the constellation Orion: magnitude, 0.4 to 0.9: sometimes sp. Betelgeux …   English World dictionary

  • Bételgeuse — étoile supergéante rouge d Orion …   Encyclopédie Universelle

  • Betelgeuse — bright star in the shoulder of Orion, 1515, from Arabic Ibt al Jauzah the Armpit of the Central One. Intermediary forms include Bed Elgueze, Beit Algueze …   Etymology dictionary

  • Betelgeuse — Starbox begin name =Betelgeuse, Alpha OriStarbox image caption = Betelgeuse is the upper left star (pink arrow) in the rectangle of bright stars in Orion.Starbox observe epoch = J2000.0 constell = Orion ra = RA|05|55|10.3053cite web… …   Wikipedia

  • Betelgeuse — Alpha Orionis Pour les articles homonymes, voir Bételgeuse. Bételgeuse (α Orionis) Bételgeuse vue à l aide du tél …   Wikipédia en Français

  • Betelgeuse — Be·tel·geuse (bēt’l jo͞oz′, bĕt’l jœz′) n. ▸ A bright red intrinsic variable star, 527 light years from Earth, in the constellation Orion. ╂ [French Bételgeuse, ultimately from Arabic yad al jawzā : yad, hand; see yd + al , the + jawzā , Gemini… …   Word Histories

  • Betelgeuse — /beet l joohz , bet l juez /, n. Astron. a first magnitude red supergiant in the constellation Orion. Also, Betelgeux. [1790 1800; < F < Ar bit al jauza shoulder of the giant (i.e., of Orion)] * * * (from Arabic bat al dshauza, the giant s… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.