Budapest

ÔĽŅ
Budapest
Budapest
Blason de la ville de Budapest
Héraldique
De haut en bas, de gauche √† droite : le pont des cha√ģnes Sz√©chenyi, le ch√Ęteau de Buda, le New York Palace, le Mus√©e national, le Parlement, l'√©glise Matthias, le Mus√©e des arts d√©coratifs, la place des H√©ros et l'Op√©ra national

De haut en bas, de gauche √† droite : le pont des cha√ģnes Sz√©chenyi, le ch√Ęteau de Buda, le New York Palace, le Mus√©e national, le Parlement, l'√©glise Matthias, le Mus√©e des arts d√©coratifs, la place des H√©ros et l'Op√©ra national
Administration
Pays Drapeau de Hongrie Hongrie
Région Hongrie centrale
Comitat Pest
Langue(s) Hongrois
Arrondissements Vingt-trois arrondissements
Maire István Tarlós
Code postal 1010‚Äď1239
Site Web http://www.budapest.hu
Géographie
Coordonn√©es 47¬į 29‚Ä≤ 52‚Ä≥ Nord
       19¬į 02‚Ä≤ 25‚Ä≥ Est
/ 47.497778, 19.040278
Altitude 151 m
Superficie 52 516 ha = 525,16 km¬≤
Démographie
Population 1 733 685 hab. (2011)
Gentilé Budapestois
Localisation

(Voir situation sur la carte de l'Europe)

Budapest

(Situation sur une carte de Hongrie)

Localisation de la ville
Budapest

Budapest (en fran√ßais : /bydaňąp…õst/ ; en hongrois : /ňąbud…íp…õ Ét/ Prononciation du titre dans sa version originale) est la plus grande ville et la capitale de la Hongrie. Elle se situe en aval du coude du Danube entre le massif de Transdanubie et l'Alf√∂ld. Ses habitants sont les Budapestois (en hongrois, budapesti, -ek).

La ville actuelle est cr√©√©e en 1873 par la fusion de Buda - alors capitale de la Hongrie - de Pest et de √ďbuda[1]. Le site de Budapest est similaire √† celui d'Aquincum[2], un point de peuplement celte[3] devenu capitale de la Pannonie inf√©rieure pendant l'√©poque romaine[3]. Les Magyars arrivent dans la r√©gion[4] au IXe si√®cle. Leur premier point d'implantation est pill√© par les Mongols en 1241-1242[5]. La ville est reconstruite et devient l'un des centres de la culture humaniste de la Renaissance[6] au XVe si√®cle[7]. Apr√®s pr√®s de 150 ans de domination ottomane, la ville poursuit son d√©veloppement et conna√ģt son apog√©e avec l'√©panouissement de l'√®re industrielle aux XVIIIe et XIXe si√®cles. Apr√®s la fusion de 1873 et l'accession de la ville au rang de seconde capitale de l'Autriche-Hongrie, Budapest atteint les proportions et les caract√©ristiques d'une ville mondiale[8]. Marqu√©e par les diff√©rentes traces l√©gu√©es par l'histoire, Budapest a notamment √©t√© l'√©picentre de la r√©volution hongroise de 1848, de la R√©publique des conseils de Hongrie de 1919, de l'op√©ration Panzerfaust en 1944, de la bataille de Budapest de 1945 et de l'insurrection de 1956.

Consid√©r√©e comme l'une des plus belles villes d'Europe et comme la ¬ę perle ¬Ľ du Danube[9],[1],[4],[10], son panorama, le quartier du ch√Ęteau de Buda, l'avenue Andr√°ssy et le m√©tropolitain du Mill√©naire figurent au Patrimoine mondial de l'UNESCO[9],[11]. Destination touristique importante, la ville attire plus de 20 millions de visiteurs par an[12].

Plus grande ville du pays, elle en est le principal centre politique, culturel, commercial et industriel. Elle abrite le Parlement hongrois, les b√Ętiments minist√©riels et les ambassades du pays ainsi que les si√®ges sociaux des entreprises install√©es en Hongrie. Son ancien statut de co-capitale de l'Autriche-Hongrie lui conf√®re un rayonnement important dans la Mitteleuropa. La partition du royaume de Hongrie suite au Trait√© de Trianon en 1920 en fait une ville d√©mesur√©e pour la Hongrie dans ses fronti√®res actuelles. La macroc√©phalie dont est atteinte la ville se concr√©tise par la convergence de la plupart des r√©seaux routiers et ferroviaires du pays en son centre et des √©carts d√©mographiques et √©conomiques disproportionn√©s entre la capitale et la province[13] (pr√®s de 20 % de la population hongroise est budapestoise). Avec ses 1 702 297 habitants[14] (l'aire urbaine en compte 2 524 697), Budapest est √©galement la ville la plus peupl√©e d'Europe centrale. Elle en est √©galement consid√©r√©e du point de vue √©conomique comme une importante plaque tournante[15]. Budapest abritera vraisemblablement le si√®ge de l'Institut europ√©en d'innovation et de technologie (IET)[16].

Sommaire

Nom et attributs

Armoiries de Pest, église paroissiale de la cité. Les armes de la ville ornent le piédestal d'un tabernacle Renaissance commandé en 1507 par le conseil municipal à un artisan italien

Toponymie

Le toponyme de Budapest est directement issu de l'association des noms des trois villes ant√©rieures √† leur fusion : √ďbuda, Buda et Pest.

Héraldique

Article d√©taill√© : Armorial de Budapest.

Les armes de Budapest refl√®tent la s√©paration puis l'unification des deux rives Pest et Buda (avec √ďbuda) autour du Danube. Le blasonnement se d√©crit comme suit : ¬ę De gueules √† la fasce ond√©e d'argent accompagn√©e en chef d'une forteresse cr√©nel√©e somm√©e d'une tourelle cr√©nel√©e et couverte d'or, ma√ßonn√©e de sable, ouverte d'azur, et en pointe d'un ch√Ęteau cr√©nel√© somm√© de trois tourelles cr√©nel√©es et couvertes d'or, ouvert de deux portes d'azur ¬Ľ.

Données physiques

Topographie et hydrographie

Budapest vu par le satellite Spot

L'agglom√©ration de Budapest s'√©tend sur une surface de 525 km2 au nord de la Hongrie. La ville est entour√©e par les communes du comitat de Pest. Elle s'√©tend sur 25 km du nord au sud, 29 d'est en ouest.

Le Danube est l'axe m√©dian de Budapest. Il s'√©coule dans la ville sur une longueur de 28 km et une largeur de 290 √† 380 m. Deux √ģles sont pr√©sentes dans son lit au niveau de Budapest : l'√ģle d'√ďbuda au nord et l'√éle Marguerite un peu plus au sud. Une troisi√®me √ģle - l'√ģle de Csepel, qui est la plus grande des √ģles du Danube √† Budapest - fait seulement partie de la ville par son extr√©mit√© nord. Le fleuve, qui s√©pare les deux parties de la ville, fait 230 m de large √† son point le plus √©troit.

Budapest joue les contrastes d'une rive √† l'autre du fleuve. √Ä l'ouest, la vieille ville de Buda se d√©ploie au pied du Gell√©rt-hegy et sur la colline du ch√Ęteau. Son urbanisation r√©cente couvre de plus en plus les autres monts du Pilis de maisons individuelles et de villas. Cet √©talement est relativement contenu par les diff√©rents secteurs forestiers prot√©g√©s √† l'ouest de la ville. √Ä l'est, Pest, plus centr√© sur les activit√©s √©conomiques, avec son centre administratif, politique avec le Parlement, son centre universitaire et son a√©roport, s'√©tend sur la plaine de R√°kos et au-del√† sur les lisi√®res de l'Alf√∂ld[18].

Géologie et géomorphologie

Budapest est situ√©e entre plusieurs r√©gions naturelles de Hongrie. √Ä l'ouest s'√©tend le massif de Transdanubie avec d'une part les collines de Buda jusqu'√† Zs√°mb√©k et d'autre part les monts du Pilis jusqu'√† Esztergom et le coude du Danube. Avoisinant parfois les 500 m, ces massifs se sont form√©s au Trias et se composent principalement de calcaire et de dolomite dans lesquels l'eau a cr√©√© des grottes dont les plus c√©l√®bres sont la grotte P√°lv√∂lgyi et la grotte SzemlŇĎhegyi. Le point culminant de la ville est le J√°nos-hegy, √† 527 m√®tres au-dessus du niveau de la mer. Le point le plus bas est la surface du Danube qui se trouve √† 96 m√®tres au-dessus du niveau de la mer.

À l'est de la ville s'étend l'Alföld et ses grands espaces ouverts.

Pourvoyeuse de nombreuses sources d'eau thermale, Budapest d√©bite 40 000 000 litres d'eau chaude et 30 000 000 litres d'eau ti√®de par jour. Ces sources sont √† l'origine des √©tablissements de bain et des thermes qui ont fait la r√©putation de la capitale. Le plus vaste ensemble de thermes souterrains au monde a √©t√© d√©couvert √† Budapest en 2008[19].

Panorama nocturne depuis Gellért-hegy.

Climat

Budapest conna√ģt un climat continental marqu√© par de forts √©carts entre des hivers rigoureux mais assez secs, et des √©t√©s chauds et humides.

Relevé météorologique de Budapest
mois jan. f√©v. mar. avr. mai jui. jui. ao√Ľ. sep. oct. nov. d√©c. ann√©e
Temp√©rature minimale moyenne (¬įC) -2,7 -1,3 2,4 6,9 11,5 14,6 16,4 15,9 12,2 7,5 3,1 -0,6 7,2
Temp√©rature moyenne (¬įC) -1,1 1,0 5,8 11,8 16,8 20,2 22,2 21,4 17,4 11,3 5,8 1,5 11,2
Temp√©rature maximale moyenne (¬įC) 2,1 4,7 10,6 16,7 22,0 25,2 27,5 27,1 22,6 16,1 8,3 3,7 15,6
Précipitations (mm) 38,5 36,7 37,4 47,2 64,5 69,8 50,4 49,5 42,7 46,9 59,9 49,3 630
Record de froid (¬įC) -21,7 -23,4 -14,1 -4,6 0,0 3,0 8,9 7,0 1,2 -9,5 -11,9 -19,1 -23,4
Record de chaleur (¬įC) 15,1 19,1 25,4 30,2 34,0 39,5 40,7 39,0 35,2 30,8 22,6 19,2 40,7
Source : www.met.hu[20]


Aires faunistiques et floristiques

Une partie de Budapest fait partie du parc national Duna-Ipoly. La direction du parc g√®re ainsi la zone naturelle prot√©g√©e de Buda, qui comprend les grottes de dolomite de Buda et les zones bois√©es des collines de Buda. La zone naturelle prot√©g√©e permet ainsi de conserver le patrimoine floristique et faunistique de la capitale. Parmi les esp√®ces end√©miques, le gurgolya hongrois (Leucospermum Seseli), le Sesleria sadleriana (herbes) et le dompte-venin hongrois (Vincetoxicum pannonicum) sont particuli√®rement prot√©g√©s. Le lin du Pilis (Linum dolomiticum) dispose d'une aire taxonomique r√©duite aux collines du Sz√©n√°s. Du c√īt√© de la faune, les esp√®ces pr√©serv√©es sont la fourmi aux longues pattes, le saga pedo, le l√©zard de Pannonie (Ablepharus kitaibelii), le Coluber caspius (colubridae), le pic noir et le corbeau.

Histoire

La cité de Buda dans les Chroniques de Nuremberg (1493)

S'il existait d√®s le pal√©olithique des implantations humaines aux environs de la ville actuelle, l'histoire connue de Budapest remonte √† la cit√© romaine d‚ÄôAquincum, fond√©e aux alentours de 89 sur le site d'un ancien campement de Celtes Eravi, o√Ļ un r√©tr√©cissement du Danube facilite son franchissement, et proche de ce qui allait devenir √ďbuda. De 106 jusqu'√† la fin du IVe si√®cle, la cit√© est la capitale de la province de la Pannonie inf√©rieure (en latin Pannonia) avant de tomber aux mains des Huns et d'Attila, puis de leurs successeurs, les Goths et les Lombards. Aux environs de l'an 600, et pendant trois si√®cles, la r√©gion est domin√©e par les Avars.

Venus de l'Oural, les anc√™tres des hongrois, les Magyars, conduits par le prince √Ārp√°d dont la dynastie r√©gnera jusqu'au XIIIe si√®cle, atteignent le bassin des Carpates en 896 et viennent peupler le secteur d'√ďbuda. La nation hongroise est fond√©e un si√®cle plus tard, en l'an 1000, avec le couronnement de son premier roi, √Čtienne Ier, qui se convertit au catholicisme et sera canonis√© sous le nom de saint Etienne. Malgr√© sa destruction presque totale, suite √† une invasion mongole en 1241, B√©la IV installe la capital √† Buda en 1247. La ville ne commence toutefois √† se d√©velopper r√©ellement qu'avec l'arriv√©e sur le tr√īne des princes angevins. Apr√®s le d√©placement de la r√©sidence royale √† Visegr√°d en 1308, la ville devient la capitale du pays en 1361. Sigismond de Luxembourg introduit le style gothique √† Buda o√Ļ, √† l'instar du palais d'√©t√© de Visegr√°d, le Palais royal conna√ģt une importante reconstruction. La ville atteint son √Ęge d'or au XVe si√®cle pendant le r√®gne de Mathias Corvin, dont l'√©pouse B√©atrice de Naples, fait de la Hongrie un des foyers actifs de la Renaissance. Si√®ge du Parlement √† partir de 1298, Pest, sur l'autre rive du fleuve, affirme sa vocation commer√ßante.

Siège autrichien de Buda (1686)

Apr√®s la d√©faite de Moh√°cs, la conqu√™te de la majeure partie du pays au XVIe si√®cle par l'Empire ottoman brise le dynamisme des deux cit√©es pendant pr√®s de 150 ans. En 1526, Pest tombe aux mains de l'envahisseur par le sud. Buda, d√©fendue par son ch√Ęteau, conna√ģt le m√™me sort 15 ans plus tard. Alors que Buda devient le si√®ge d'un gouverneur turc, Pest est d√©sert√©e par une grande partie de ses habitants lors de sa reconqu√™te en 1686 par l'arm√©e imp√©riale men√©e par Charles V de Lorraine. Les Habsbourg √©taient rest√©s rois de Hongrie depuis 1526, malgr√© la perte de la majorit√© du pays.

La pose de la première pierre du Pont à chaines en 1842 symbolise l'unification des deux rives du Danube

Au cours des XVIIe et XVIIIe si√®cles, malgr√© le Grand Incendie de 1723 et une inondation d√©vastatrice en 1838 qui fit 70 000 morts, Pest conna√ģt le plus fort taux de croissance gr√Ęce √† un commerce tr√®s actif, contribuant tr√®s majoritairement √† la croissance combin√©e des trois villes. L‚Äôuniversit√© de Nagyszombat (aujourd'hui, Universit√© Lor√°nd E√∂tv√∂s), transf√©r√©e √† Buda en 1777 puis √† Pest en 1784, joua un r√īle important dans l'essor des deux cit√©s. La reconstruction de Buda, Pest et √ďbuda ne commence vraiment que pendant la deuxi√®me moiti√© du XVIIIe si√®cle ; l'imp√©ratrice Marie-Th√©r√®se et l'archiduc Joseph (le gouverneur de l'empereur), contribuent √† cette modernisation, mais la lenteur des r√©formes entra√ģne un soul√®vement nationaliste en 1848. La fusion des trois villes sous une administration commune prend effet une premi√®re fois en 1849, sous l'impulsion du gouvernement r√©volutionnaire, avant d'√™tre r√©voqu√©e suite √† la reconstitution de l'autorit√© des Habsbourg. Francois-Joseph Ier √©crase la r√©volte mais se voit contraint en 1867 de signer un compromis qui autorise les Hongrois √† former leur propre gouvernement. La fusion des trois villes est ent√©rin√©e d√©finitivement en 1873 par le gouvernement royal autonome hongrois issu de ce m√™me compromis et donne naissance √† une v√©ritable capitale en r√©unissant Buda, Pest et √ďbuda.

En 1900, la population de Pest d√©passe celles de Buda et √ďbuda r√©unies. Au cours du si√®cle suivant, la population de Pest sera multipli√©e par vingt, alors que celles de Buda et d'√ďbuda seront quintupl√©es. La population totale de la capitale unifi√©e est multipli√©e par sept sur la p√©riode 1840‚Äď1900, atteignant 730 000 habitants.

Arrestation de Juifs à Budapest en octobre 1944.

Au cours du XXe si√®cle, la plupart des industries du pays venant se concentrer dans la ville, la croissance de la population se poursuit, touchant principalement l'agglom√©ration. Ainsi, la population de √öjpest est plus que doubl√©e sur la p√©riode 1890‚Äď1910, et celle de Kispest est quintupl√©e entre 1900 et 1920. Les pertes humaines li√©es √† la Premi√®re Guerre mondiale, et la perte de plus des deux tiers du territoire de l'ancien royaume en 1920, ne causent qu'un trouble temporaire : Budapest demeure la capitale d'un √Čtat certes plus petit mais d√©sormais souverain. En 1930, la ville compte un million d'habitants, plus 400 000 en agglom√©ration.

Le d√©sir de reconqu√©rir les territoires perdus poussent la Hongrie √† soutenir l'Allemagne nazie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, les juifs sont rassembl√©s dans le ghetto de Budapest. Environ un tiers des 250 000 habitants juifs de Budapest meurent suite au g√©nocide nazi perp√©tr√© pendant l'occupation allemande de 1944. Entre d√©cembre 1944 et la fin de janvier 1945 dans des razzias nocturnes, les miliciens du Parti des Croix fl√©ch√©es arr√™tent les Juifs dans le ghetto ainsi que les d√©serteurs de l'arm√©e hongroise ou ennemis politiques, les ex√©cutent le long des rives du Danube et jettent les corps dans le fleuve. Une plaque comm√©morative a √©t√© pos√©e le 16 avril 2005 en bordure du fleuve o√Ļ des chaussures appartenant aux victimes sont fleuries.

Blason de la République populaire de Hongrie qui ornait les arches du Széchenyi Lánchíd à l'époque communiste. Musée national hongrois

Malgr√© cela, Budapest est aujourd'hui la capitale europ√©enne qui a le ratio de citoyens juifs par habitant le plus √©lev√©. En 1944, le diplomate su√©dois Raoul Wallenberg a sauv√© au moins 10 000 juifs hongrois.

Budapest subit de graves dommages en 1945 lors de sa lib√©ration par l'arm√©e rouge qui installe un pouvoir communiste. √Ä la fin de la guerre, la vieille ville fut reconstruite pierre par pierre. Budapest avait √©t√© presque enti√®rement d√©truite par les bombardements : 74 % des habitations et 97 % des usines avaient √©t√© ravag√©es. Au 1er janvier 1950, l'agglom√©ration de Budapest conna√ģt une expansion significative : de nouveaux arrondissements sont cr√©√©s √† partir des villes voisines. Durant les ann√©es 1950 et 1960, la ville se remet du si√®ge sovi√©tique de 1944, devenant, dans certaines limites, une vitrine de la politique pragmatique pratiqu√©e par le gouvernement communiste du pays (1947-1989). La d√©mocratisation est stopp√©e par l'insurrection de Budapest en 1956 et l'intervention militaire de l'Union sovi√©tique qui, selon les chiffres officiels publi√©s par le gouvernement apr√®s la chute du communisme, a fait 20 000 victimes dans la population civile, et entra√ģn√© l'exil de 160 000 citoyens hongrois [r√©f. n√©cessaire].

√Ä partir des ann√©es 1980, Budapest, tout comme l'ensemble du pays, conna√ģt une √©migration croissante coupl√©e √† une d√©croissance naturelle de sa population [r√©f. n√©cessaire].

En 1989, suite à des manifestations répétées, le pouvoir communiste tombe, laissant place à une démocratie parlementaire.

Démographie

Données démographiques

√Čvolution de la population de Budapest
Pyramide des √Ęges de Budapest en 2005.
Année Budapest Agglomération budapestoise
1720  12 200
1799  54 176
1848  151 016
1870  302 085 418 490
1910  1 110 453 1 315 183
1920  1 232 026 1 459 449
1941  1 712 791 2 025 402
1949  1 590 316 1 897 882
1980  2 059 226 2 626 702
1990  2 016 681 2 579 440
2001  1 777 921 2 454 150
2005  1 695 814 2 421 831
2009  1 612 210 2 403 205

Composition sociale

Composition ethnique

La Hongrie distingue la citoyennet√© hongroise (magyar √°llampolg√°rs√°g) de la nationalit√© (magyar nemzetis√©g). Cette distinction prend sens lors des enqu√™tes d√©mographiques et recensements de population. La terminologie adapt√©e √† la notion d'Hongrois ethnique est celle de l'autoethnonyme Magyars. Selon l'interpr√©tation faite de la notion de nationalit√©, un Sicule de Transylvanie peut tout √† fait se d√©clarer Magyar alors qu'il est ressortissant roumain. Lors du recensement de 2001[21], la r√©partition des appartenances √† une cat√©gorie ethnique √† Budapest est la suivante :

Selon un Portrait d√©mographique (Demogr√°fiai Portr√©) publi√© en 2009[22], 95,6 % de la population budapestoise est native de Hongrie (91 % de Magyars et 4,6 % de Roms de Hongrie) et 4,4% proviennent des minorit√©s hongroises des pays voisins. La population totale magyare constiturait donc 95,4% de la population.

Selon le recensement de 2001, la majorit√© de la population de Budapest se d√©clare chr√©tienne :

La population juive autrefois tr√®s pr√©sente √† Budapest p√®se d√©sormais 9 468 individus (0,5 % contre 19,7 % en 1880).

√Čquipements

√Čducation

Enseignement élémentaire

Lóczy est le nom d'une pouponnière hongroise créée en 1947 à Budapest pour les orphelins de guerre. La maison de Lóczy est célèbre pour la pédagogie innovante qui a été mise en place par sa directrice, la pédiatre autrichienne Emmi Pikler.

Enseignement secondaire

Enseignement supérieur

L'ancien palais de l'octroi, b√Ętiment principal de l'Universit√© Corvinus de Budapest.

Budapest accueille de nombreuses universit√©s et √©coles sup√©rieures, parmi les plus prestigieuses de Hongrie. L'Universit√© Lor√°nd E√∂tv√∂s (E√∂tv√∂s Lor√°nd Tudom√°nyegyetem) est l'h√©riti√®re de l'Universitas de Nagyszombat fond√©e par P√©ter P√°zm√°ny, de l'Universit√© de Pest et de l'Universit√© de Budapest. Plus ancienne universit√© de Hongrie encore en activit√©, on y enseigne les sciences humaines et sociales, l'art et la litt√©rature, le droit et l'histoire ainsi que les sciences naturelles. Ses sites universitaires se concentrent autour de De√°k Ferenc t√©r et du Mus√©e national hongrois, du c√īt√© de Pest. L'Universit√© Corvinus de Budapest (Budapesti Corvinus Egyetem) dispense une formation en sciences de l'√©conomie depuis 1948 ; son b√Ętiment principal est l'ancien palais de l'octroi (FŇĎv√°mpalota) situ√© √† c√īt√© des Halles centrales de Budapest. R√©put√©e pour avoir form√© des ing√©nieurs illustres au nombres desquels on compte ErnŇĎ Rubik, Dennis Gabor ou encore Le√≥ Szil√°rd, l'Universit√© polytechnique et √©conomique de Budapest (Budapesti MŇĪszaki √©s Gazdas√°gtudom√°nyi Egyetem) forme essentiellement des architectes, informaticiens, ing√©nieurs en g√©nie civil et environnement. Quant √† l'Universit√© d'√ďbuda, elle forme davantage √† l'ing√©nierie technique et industrielle (√ďbudai Egyetem). Enfin, l'Universit√© Semmelweis (Semmelweis Egyetem), fond√©e en 1769, est une grande universit√© de m√©decine.

Apr√®s la r√©forme des universit√©s de 2000, de nombreux √©tablissements d'enseignement sup√©rieur sont devenus des universit√©s √† part enti√®re. Parmi celles-ci, de nombreuses √©coles r√©put√©es dans les domaines artistiques ont vu leur statut √©voluer, √† l'instar de l'Universit√© hongroise des Beaux-Arts (Magyar K√©pzŇĎmŇĪv√©szeti Egyetem), l'Universit√© de musique Franz-Liszt (Liszt Ferenc ZenemŇĪv√©szeti Egyetem), l'Universit√© d'art appliqu√© Moholy-Nagy (Moholy-Nagy MŇĪv√©szeti Egyetem) et l'Universit√© d'art dramatique et cin√©matographique (Sz√≠nh√°z- √©s FilmmŇĪv√©szeti Egyetem). Enfin, l'arm√©e hongroise b√©n√©ficie √©galement d'une structure universitaire d√©di√©e √† la formation de ses membres : l'Universit√© de D√©fense nationale Mikl√≥s Zr√≠nyi (Zr√≠nyi Mikl√≥s Nemzetv√©delmi Egyetem).

La Ráday utca à Pest.

Parmi les universit√©s priv√©es g√©n√©ralistes, la plus visible sur le plan international reste l'Universit√© d'Europe centrale (K√∂z√©p-Eur√≥pai Egyetem) fond√©e par le milliardaire am√©ricain d'origine hongroise George Soros afin de promouvoir le lib√©ralisme politique et √©conomique dans les anciens pays communistes. Financ√©e par des l√§nder allemands, l'Autriche et la Suisse, l'Universit√© germanophone Gyula Andr√°ssy de Budapest (Andr√°ssy Gyula Budapesti N√©met NyelvŇĪ Egyetem) est une universit√© de langue allemande au statut priv√©.

Enfin, Budapest d√©nombre quelques universit√©s confessionnelles, parmi lesquelles se trouvent l'Universit√© th√©ologique √©vang√©lique-luth√©rienne (Evang√©likus Hittudom√°nyi Egyetem), l'Universit√© r√©form√©e G√°sp√°r K√°roli (K√°roli G√°sp√°r Reform√°tus Egyetem), le S√©minaire national de formation rabbinique - Universit√© juive (Orsz√°gos Rabbik√©pzŇĎ ‚Äď Zsid√≥ Egyetem) et l'Universit√© catholique P√©ter P√°zm√°ny (P√°zm√°ny P√©ter Katolikus Egyetem).

Budapest compte de nombreuses √©coles sup√©rieures √† l'instar de l'√Čcole g√©n√©rale de management (√Āltal√°nos V√°llalkoz√°si FŇĎiskola), l'Acad√©mie th√©ologique baptiste (Baptista Teol√≥giai Akad√©mia, l'√Čcole sup√©rieure de danse contemporaine de Budapest (Budapest Kort√°rst√°nc FŇĎiskola), l'√Čcole sup√©rieure de commerce de Budapest (Budapesti Gazdas√°gi FŇĎiskola), l'√Čcole sup√©rieure de communication et de commerce de Budapest (Budapesti Kommunik√°ci√≥s √©s √úzleti FŇĎiskola, l'√Čcole sup√©rieure D√©nes G√°bor (G√°bor D√©nes FŇĎiskola), l'√Čcole sup√©rieure Farkas Heller (Heller Farkas FŇĎiskola), l'IBS - √Čcole internationale de commerce (IBS Nemzetk√∂zi √úzleti FŇĎiskola et l'√Čcole monastique de th√©ologie Sapienta (Sapientia Szerzetesi Hittudom√°nyi FŇĎiskola).

Avec pr√®s de 100 000 √©tudiants venus de Budapest, de Hongrie mais √©galement des pays √† forte minorit√© magyare (Roumanie, Slovaquie et Serbie), la ville dispose d'un important quartier √©tudiant autour de K√°lvin t√©r et R√°day utca, ainsi qu'entre les Halles centrales de Budapest et L√°gym√°nyosi h√≠d.

Vie culturelle

Cinémas

Budapest compte un grand nombre de salles de cin√©ma, dont plusieurs √©tablissements ind√©pendants. Parmi les cin√©mas les plus embl√©matiques de l'histoire de Budapest figurent le cin√©ma Puskin, le cin√©ma national Ur√°nia (Ur√°nia Nemzeti Filmsz√≠nh√°z) ou encore le palais du film Corvin (Corvin Budapest Filmpalota). Ce dernier a notamment √©t√© un th√©√Ętre important de l'Insurrection de Budapest en 1956. Il existe √©galement plusieurs cin√©mas de plein-air dans Budapest, √† l'instar de celui de Margit-sziget ou celui du Szimpla Kert.

Enfin, de nombreux grands complexes de cinémas sont apparus dans les quartiers périphériques de la ville, en particulier dans les centres commerciaux ouverts après la fin du communisme.

Th√©√Ętres

La capitale hongroise compte de nombreux th√©√Ętres √©difi√©s en grande partie aux XIXe et XXe si√®cles. Parmi ceux-ci, les plus connus sont le J√≥zsef Attila Sz√≠nh√°z, le Katona J√≥zsef Sz√≠nh√°z, le Mad√°ch Sz√≠nh√°z, le Pesti Vigad√≥, le Radn√≥ti Mikl√≥s Sz√≠nh√°z et le V√≠gsz√≠nh√°z. Symbole du d√©veloppement de Budapest vers le Sud, √† proximit√© du Pont L√°gym√°nyosi, le nouveau Th√©√Ętre national (Nemzeti Sz√≠nh√°z) de Hongrie est √©galement une illustration du renouvellement architectural hongrois. Imposant b√Ętiment aux √©l√©ments classiques inaugur√© en 2002 au bord du Danube, il est l'h√©ritier de l'ancien th√©√Ętre national situ√© Blaha Lujza t√©r et d√©truit suite √† la construction de la ligne (2) du m√©tro de Budapest.

Musées

Façade du Musée des Arts décoratifs.

Budapest compte de nombreux mus√©es d'envergure nationale et internationale ou d'int√©r√™t local. Certains sont regroup√©s au ch√Ęteau de Buda comme la Galerie nationale hongroise (Magyar Nemzeti Gal√©ria) et le Mus√©e historique de Budapest (Budapesti T√∂rt√©neti M√ļzeum) et d'autres autour de la place des H√©ros √† l'instar du Mus√©e des beaux-arts (Budapesti Sz√©pmŇĪv√©szeti M√ļzeum), du Mus√©e hongrois de l'agriculture (Magyar MezŇĎgazdas√°gi M√ļzeum), du Mus√©e hongrois de la technologie et des transports (Magyar MŇĪszaki √©s K√∂zleked√©si M√ļzeum) et du MŇĪcsarnok. Le Mus√©e hongrois des arts d√©coratifs (Magyar IparmŇĪv√©szeti M√ļzeum) illustre la place occup√©e par la Hongrie dans l'histoire du design et des arts appliqu√©s. √Ä proximit√© de l'Universit√© Lor√°nd E√∂tv√∂s, le Mus√©e national hongrois (Magyar Nemzeti M√ļzeum) retrace l'histoire de la Hongrie de l'Antiquit√© √† la chute du communisme. Symbole du romantisme hongrois, c'est de ses marches que fut d√©clench√©e la R√©volution hongroise de 1848 √† l'appel de S√°ndor PetŇĎfi. En face du Parlement hongrois, le Mus√©e ethnographique (N√©prajzi M√ļzeum) restitue quant √† lui le folklore de la plaine des Carpates, des instruments de musique au mobilier paysan. De nombreuses expositions temporaires rappellent le lien qui unit les Magyars aux peuples finno-ougriens.

Quelques musées sont liés aux personnalités liées à Budapest, à l'instar de Béla Bartók, Endre Ady, Franz Liszt ou Ignace Philippe Semmelweis. Parmi les projets concrétisés après le communisme, Budapest compte également une Maison de la terreur (Terror Háza) située à l'ancien local de la Gestapo et de la Stasi et qui retrace les exactions commises par les régimes national-socialiste et communiste, ainsi qu'un Memento Park, qui abrite à quelques kilomètres de la capitale les nombreuses statues à la gloire de la révolution prolétarienne, déboulonnées après 1989.

Bibliothèques

Budapest abrite la Biblioth√®que nationale Sz√©ch√©nyi au cŇďur du Ch√Ęteau de Buda. L'une de ses missions est de collecter les Hungarica, √† savoir les ouvrages publi√©s dans les fronti√®res actuelles de la Hongrie (quelle que soit la langue), les ouvrages en hongrois, les ouvrages publi√©s par des Hongrois et les ouvrages traitant de la Hongrie. Elle conserve environ 7 millions de pi√®ces, dont 2 millions de livres et pr√®s d‚Äôun million de manuscrits. La r√©serve poss√®de environ 8 500 exemplaires d‚Äô√©ditions hongroises ant√©rieures √† 1711 (dont la Chronica Hungarorum, premier livre imprim√© en Hongrie, en 1473), pr√®s de 1700 incunables, le plus ancien texte connu en hongrois, plusieurs livres rescap√©s de la Bibliotheca Corviniana et de tr√®s nombreux manuscrits historiques et litt√©raires. Son autre mission est de centraliser des services pour l'ensemble des biblioth√®ques hongroises (attribution des ISBN et ISSN, r√©daction de la bibliographie nationale, catalogues collectifs, tenue √† jour de la liste des biblioth√®ques hongroises, etc.).

La Bibliothèque centrale Ervin Szabó est la bibliothèque municipale de Budapest. Elle se situe à proximité du quartier étudiant à Pest. Parmi les bibliothèques les plus importantes de la capitale, on peut également citer celles des instituts scientifiques, à l'instar de la bibliothèque de l'Académie hongroise des sciences, celle de l'Université Loránd Eötvös ou encore les fonds de l'Open Society à l'Université d'Europe centrale. Le Parlement hongrois compte également son propre fond accessible au public.

Quant aux Archives nationales hongroises, elles se situent √† proximit√© de la Porte de Vienne (B√©csi kapu), dans le quartier du ch√Ęteau de Buda, dans le 1er arrondissement.

Salles de concerts

Budapest poss√®de deux orchestres symphoniques, l'orchestre de la Soci√©t√© philharmonique de Budapest et l'Orchestre du Festival de Budapest. Outre la salle art nouveau de l'Acad√©mie de musique Franz-Liszt, Budapest dispose d'une nouvelle salle de concert (Palais des arts, en hongrois MŇĪv√©szetek Palot√°ja, dit MŇįPA) inaugur√©e en 2005.

L'Op√©ra national de Budapest d√©fend le r√©pertoire hongrois de ballet et d'op√©ra (Ferenc Erkel, K√°roly Goldmark, Ernst von Dohn√°nyi, B√©la Bart√≥k, Zolt√°n Kod√°ly, Gy√∂rgy Ligeti ou P√©ter E√∂tv√∂s pour les plus connus). Le Th√©√Ętre musical de l'Op√©rette de Budapest (Budapesti Operettsz√≠nh√°z[23]) se consacre quant √† lui √† un r√©pertoire plus l√©ger.

Bars, cafés et restaurants

Le r√®gne des Habsbourg a laiss√© un h√©ritage important √† Budapest du point de vue des caf√©s, restaurants et salons de th√©. Certains restaurants ont notamment connu leur apog√©e pendant la p√©riode communiste, √† l'instar du Restaurant Gundel situ√© √† proximit√© d'HŇĎs√∂k tere ou du M√°ty√°s Pince non loin du Danube. D'autres restaurants en cave ou sur les quelques bateaux √† quai sur le fleuve sont encore des √©tablissements pris√©s par les touristes. Les Budapestois fr√©quentent quant √† eux davantage les restaurants de quartier, les kocsma ou les services de restauration rapide. De nombreux √©tablissements Mc Donald's et Burger King se sont implant√©s dans la capitale apr√®s la fin du communisme. Plus r√©cemment, les grands axes se sont peupl√©s de nombreuses enseignes de D√∂ner Kebab et de restauration asiatique.

Parmi les autres h√©ritages de l'influence viennoise, Budapest compte √©galement de nombreux salons de th√© et maisons de p√Ętisserie. La plus r√©put√©e d'entre elles reste la maison Gerbeaud situ√©e sur la V√∂r√∂smarty t√©r. Ferm√© pendant des ann√©es pour r√©fection, le caf√© New York symbolise quant √† lui le lustre retrouv√© du patrimoine du XIXe si√®cle.

Budapest est connue pour ses fameux romkocsmas la plupart du temps aménagés dans d'anciens immeubles désaffectés du centre-ville. Ce sont souvent d'anciens logements dont l'agencement respecte la tradition budapestoise des coursives et d'une cour intérieure. L'exemple le plus connu de ces bars, hauts lieux de la vie nocturne alternative, reste le Szimpla Kert situé dans l'ancien ghetto juif.

Bains et thermes

Les Thermes Kir√°ly, vestiges du thermalisme turc.

Le thermalisme √©tait une activit√© d√©j√† r√©pandue chez la population romaine d'Aquincum (qui signifie litt√©ralement ¬ę riche en eaux ¬Ľ). Des ruines des bains construits pendant l'Antiquit√© tardive sont encore visibles √† √ďbuda. Entre 1541 et 1686, les Ottomans d√©veloppent les bains √† vocation m√©dicinale, dont certaines sont encore en activit√© aujourd'hui. La r√©putation thermale de Budapest s'installe apr√®s 1920, date √† laquelle un √©tat des lieux du potentiel √©conomique de l'eau thermale est dress√©. D√®s 1934, Budapest devient officiellement une ville thermale.

La fr√©quentation des bains passe pour partie int√©grante du mode de vie budapestois. Si de nombreuses personnes √Ęg√©es fr√©quentent encore des √©tablissements de quartier, la forte augmentation des grilles tarifaires pour le grand public restreint le thermalisme de la capitale √† ses vocations touristiques et m√©dicinales (on y soigne les rhumatismes et l'arthrite). Certains √©tablissements organisent des soir√©es de musique √©lectronique ou de cinetrip dans leurs bassins, attirant ainsi une client√®le plus jeune.

Extérieur des thermes Széchenyi.

Il existe diff√©rentes cat√©gories de bains √† Budapest. La premi√®re est celle des bains turcs, dont les thermes Kir√°ly (1565) et les thermes Rudas sont les plus embl√©matiques. Ils sont structur√©s autour d'une piscine octogonale coiff√©e d'une coupole dont les minces trous laissent p√©n√©trer de fins faisceaux de lumi√®re. La deuxi√®me cat√©gorie de bains date de la monarchie austro-hongroise. Ainsi, les thermes Gell√©rt, de style art nouveau attenants √† l'h√ītel du m√™me nom, sont achev√©s en 1918. Les thermes Szent Luk√°cs, d'origine turque, restructur√©s √† la fin du XIXe si√®cle, sont consid√©r√©s depuis 1950 comme un lieu de rencontres du milieu intellectuel et des artistes budapestois. Enfin, les thermes Sz√©chenyi sont l'un des plus grands complexes de baignade d'Europe et le seul √©tablissement thermal de Pest. L'int√©rieur des bains m√©dicinaux date de 1913 et les piscines en plein air de 1927. Les services qui y sont propos√©s rappellent √† la fois la tradition des bassins romains, des baignoires grecs et le sauna caract√©ristique d'Europe du Nord. Les trois piscines ext√©rieures sont ouvertes toute l'ann√©e, y compris l'hiver. √Ä l'int√©rieur se trouve un vaste complexe de bassins et de salles destin√©s √† des traitements m√©dicaux. Enfin, la derni√®re cat√©gorie renvoie aux bassins thermaux disponibles dans les quelques grands bains de la ville, √† l'instar du bain thermal Palatinus sur Margit-sziget ou du bain thermal Dag√°ly au Nord de Pest.

Marchés et halles

Une des allées des Halles Lehel.

Il existe de nombreux march√©s couverts ou de plein air √† Budapest. Dans la premi√®re cat√©gorie, le r√©seaux de grandes halles est sans doute le plus visible dans l'espace urbain. Les Halles centrales de Budapest situ√©es FŇĎv√°m t√©r en sont l'√©difice le plus important. Du c√īt√© de Pest, on d√©nombre cinq halles de taille moindre : les Grandes halles de Hold utca, celles de Hunyadi t√©r, celles de Klauz√°l t√©r et celles de R√°k√≥czi t√©r. Sur Buda, il n'existe que les Grandes halles de Batthy√°ny t√©r qui font face au Parlement hongrois au bord du Danube. Outre ce r√©seau historique, certains march√©s d'alimentation sont tout aussi implant√©s et autant fr√©quent√©s que leurs illustres pr√©curseurs. Ancien march√© de plein air, les Halles Lehel se pr√©sentent d√©sormais sous l'aspect d'un b√Ętiment √† l'architecture fantaisiste, en plein cŇďur d'√öjlip√≥tv√°ros.

Il existe au moins deux march√©s aux puces tr√®s r√©put√©s √† Budapest. Le march√© aux puces Ecseri, situ√© dans la p√©riph√©rie sud de la capitale est r√©put√© pour les objets qui y sont vendus : des reliques du Troisi√®me Reich aux objets de propagande sovi√©tiques, en passant par des bibelots domestiques ou des objets traditionnels hongrois. Le march√© de J√≥zsefv√°ros est devenu au fil des ann√©es le territoire des marchands chinois et asiatiques de Budapest. On y trouve de nombreux objets de faible qualit√© import√©s d'Asie (v√™tements, chaussures, accessoires, ustensiles, jouets).

√Čv√©nements

La Grande scène du Sziget Festival après un concert

Budapest accueille une s√©rie d‚Äô√©v√®nements culturels tout au long de l'ann√©e. Au printemps est organis√© le Festival du printemps de Budapest (Budapesti Tavaszi Fesztiv√°l), dont la programmation est multi-site et pluridisciplinaire (danse, th√©√Ętre, op√©ra, concerts, expositions, etc.). L'√©t√©, Budapest accueille sur l'√éle d'√ďbuda l'un des plus grand festival de musique d'Europe : le Sziget Festival (Sziget Fesztiv√°l) suivi du Budapest Par√°d√© organis√© sur le mod√®le de la Love Parade berlinoise, ainsi que le Metalfest en ao√Ľt. √Ä l'automne, le Festival d'automne de Budapest (Budapesti Ňźszi Fesztiv√°l) concentre sa programmation sur de la musique jazz et sur des expressions exp√©rimentales (cin√©ma, danse, expositions, etc.). Il existe √©galement des programmations r√©guli√®res qui s'√©tendent tout au long de l'ann√©e, √† l'instar de BalkanBeats au G√∂d√∂r Klub et des √©v√©nements culturels organis√©s par l'Institut fran√ßais de Budapest.

Capitale de la Hongrie, Budapest est √©galement le lieu privil√©gi√© des festivit√©s nationales. La c√©l√©bration du 15 mars 1848 est l'occasion de multiples c√©r√©monies publiques dans la ville pour f√™ter la R√©volution hongroise de 1848 (Nemzeti √ľnnep). Le 20 ao√Ľt est comm√©mor√©e la fondation de l'√Čtat hongrois sous l'√©gide d'√Čtienne Ier de Hongrie (Szent Istv√°n √ľnnepe). √Ä cette occasion, un march√© m√©di√©val est traditionnellement tenu au Ch√Ęteau de Buda et un feu d'artifice est tir√© du Gell√©rt-hegy ou au milieu du Danube.

Santé et sécurité

H√īpitaux et cliniques

Police

La préfecture de police de Budapest.

La police hongroise (Magyar K√∂zt√°rsas√°gi RendŇĎrs√©g) est structur√©e nationalement en pr√©fectures comitales. A Budapest, elle suit √©galement un fonctionnement par arrondissement. La pr√©fecture de police de Budapest est le si√®ge administratif de la police hongroise dans la capitale. Son brigadier-chef est Tam√°s T√≥th. L'immeuble en verre d'allure moderne de la police budapestoise est situ√© dans le 13e arrondissement, √† quelques dizaines de m√®tres du √Ārp√°d h√≠d. Initi√© en 1991 par le ministre de l'int√©rieur de l'√©poque : P√©ter Boross, il est alors per√ßu comme une vitrine du changement politique en Hongrie. Son toit accueille un h√©liport.

Il existe par ailleurs des directions de la police hongroise, dont les si√®ges sont √† Budapest et qui ne suivent par la m√™me organisation territoriale d√©centralis√©e : le Bureau national d'investigation (Nemzeti Nyomoz√≥iroda), la Garde r√©publicaine (K√∂zt√°rsas√°gi Ňźrezred), la Police d'intervention (K√©szenl√©ti RendŇĎrs√©g, proche des fonctions de maintien de l'ordre attribu√©es en France aux CRS).

Pompiers

La direction m√©tropolitaine des pompiers (FŇĎv√°rosi TŇĪzolt√≥parancsnoks√°g) g√®re l'ensemble des forces d'intervention sur le secteur de Budapest. Son responsable est Ferenc Varga.

Armée

Réseaux intra-urbains

Les r√©seaux de transport intra-urbains sont principalement structur√©s par une importante offre de transports publics. Celle-ci est g√©r√©e par la soci√©t√© publique de transport de Budapest (Budapesti K√∂zleked√©si Zrt., BKV Zrt.). Elle dispose d'un r√©seau de trois lignes de m√©tro, quatre lignes de train suburbain (H√ČV), trois lignes de navette fluviale, une trentaine de lignes de tramway, quinze lignes de trolleybus et 258 lignes d'autobus. Une quatri√®me ligne de m√©tro est en chantier et une cinqui√®me est envisag√©e. Il convient d'ajouter √† cela le FogaskerekŇĪ (train √† cr√©maill√®re), le Budav√°ri Sikl√≥ (funiculaire) qui permet d'acc√©der au Quartier du ch√Ęteau ainsi que le LibegŇĎ, t√©l√©si√®ge qui descend du J√°nos-hegy.

Métro

Article d√©taill√© : M√©tro de Budapest.
Station : Bajcsy-Zsilinszky √ļt sur l'Avenue Andr√°ssy du m√©tro (M)(1)

Budapest est dotée d'un réseau de métro depuis 1896, inaugurant ainsi la première ligne métropolitaine d'Europe continentale. Si l'on intègre le Royaume-Uni, la ligne (M)(1) du métro de Budapest est la deuxième d'Europe après le métro londonien.

Trois lignes de m√©tro sont actuellement en fonctionnement et une quatri√®me est en construction. √Ä chaque ligne est associ√©e une couleur :

  • la ligne (M)(1) de couleur jaune a √©t√© restaur√©e √† l'original offrant un trajet historique au cŇďur de la ville ;
  • la ligne (M)(2) (rouge) traverse Budapest d'Est en Ouest ; elle est la seule √† passer sous le Danube et √† desservir Buda ;
  • la ligne (M)(3) (bleue) effectue un arc de cercle du Nord au Sud-Est de Pest et est emprunt√©e pour se rendre √† l'A√©roport international de Budapest-Ferihegy.

Le r√©seau du m√©tro de Budapest s'√©tend sur 33 km et compte 42 stations, dont 3 se trouvent en surface. La station : De√°k Ferenc t√©r repr√©sente l'unique p√īle d'√©change entre les trois lignes, en plein centre de Pest.

Le métro circule tous les jours de la semaine, de 4 h 30 du matin à 23 h 10.

Train suburbain (H√ČV)

Article d√©taill√© : Train suburbain de Budapest.

La desserte de la proche banlieue de Budapest s'effectue par quatre lignes de train suburbain (Budapesti Helyi√©rdekŇĪ Vas√ļt, H√ČV), effectuant des liaisons vers l'√éle de Csepel au Sud : (H)(6)(7) ; √ďbuda et le Nord de Budapest vers Szentendre : (H)(5) ; ainsi que l'Est de la capitale vers G√∂d√∂llŇĎ : (H)(8)(9). Il n'existe pas de jonction entre les diff√©rentes lignes, uniquement des liaisons avec certaines lignes de tramway ou de m√©tro. Un projet de liaison entre les trois lignes Nord-Sud par une ligne de m√©tro (N¬į5) est √† l'√©tude.

Tramway

Article d√©taill√© : Tramway de Budapest.
Station : Margit h√≠d sous la neige

Le tramway de Budapest s'√©tend en un r√©seau de 32 lignes structurant l'essentiel de l'offre de transports en commun de la capitale. Les lignes (Tramway) 4 et (Tramway) 6 parcourent quasiment le m√™me trajet le long du Nagyk√∂r√ļt sur Buda et Pest (Szent Istv√°n-, Ter√©z-, Erzs√©bet-, J√≥zsef- et Ferenck√∂r√ļt). Terminus commun des deux lignes, la station : Sz√©ll K√°lm√°n t√©r constitue d'ailleurs le principal p√īle multimodal de Budapest (m√©tro, autobus, tramway). De cette station situ√©e au pied du quartier du Ch√Ęteau de Buda, les lignes traversent une premi√®re fois le Danube √† hauteur du Pont Marguerite, parcourent Pest puis retraversent le fleuve par le pont PetŇĎfi. C'est la ligne la plus utilis√©e[r√©f. n√©cessaire] √† Budapest car elle dessert les principaux points d'int√©r√™t touristiques et √©conomiques (vieille ville de Buda, centre-ville de Pest). Cette ligne relie surtout toutes les lignes de m√©tro, deux ligne de train suburbain sur quatre, ainsi que les principales lignes d'autobus et de trolleybus.

Les lignes marquées A ou B suivent un trajet plus court ou avec une bifurcation minime en terminus.

Autobus

Article d√©taill√© : Autobus de Budapest.

Le réseau d'autobus de Budapest permet une desserte fine des quartiers en complément des réseaux ferrés. Il est organisé d'une part en un réseau de plus de 500 lignes gérées par la BKV Zrt., dont le maillage concerne essentiellement la ville-centre et l'agglomération et un autre réseau géré par la société Volánbusz qui assure des liaisons régulières avec les municipalités du comitat de Pest.

Trolleybus

Article d√©taill√© : Trolleybus de Budapest.

Les trolleybus de Budapest irriguent le centre-ville de Budapest par les axes secondaires, uniquement du c√īt√© de Pest. Le nŇďud du r√©seau se situe aux abords de la Gare de Budapest-Keleti.

Autres moyens de transport

Le Gyermekvas√ļt- 7 √† la station : Normafa

Budapest comporte des moyens de transports en commun adapt√©s au relief accident√© de Buda. Pour relier les rives du Danube au Ch√Ęteau de Buda, un funiculaire (Budav√°ri Sikl√≥) effectue des liaisons tr√®s r√©guli√®res √† la mani√®re d'un ascenseur √† balancier le long d'une pente d'une centaine de m√®tre extr√™mement abrupte. Inaugur√© en 1870, le funiculaire √† vapeur servait de transport public aux employ√©s de l'administration qui travaillaient au Ch√Ęteau. R√©nov√© en 1986, il fonctionne aujourd'hui √† l'√©lectricit√©.

Afin d'acc√©der aux collines de Buda, un train √† cr√©maill√®re (FogaskerekŇĪ-(Tramway) 60) g√©r√© par la BKV Zrt. fait la liaison entre les abords de la station : Sz√©ll K√°lm√°n t√©r et de Sz√©chenyi-hegy, d'o√Ļ part le Gyermekvas√ļt. Ligne (TRAIN) 7 de la Magyar √Āllamvasutak. Il a la particularit√© d'√™tre enti√®rement g√©r√© par des enfants, sauf les conducteurs de train (autrefois par les pionniers, mouvement de jeunesse communiste, d'o√Ļ son ancien nom ¬ę Train des pionniers ¬Ľ : √ött√∂rŇĎvas√ļt). La gare de J√°nos-hegy permet enfin de prendre le t√©l√©ph√©rique de Budapest : le LibegŇĎ.

Pour traverser le Danube ou effectuer des trajets Nord-Sud, la BKV Zrt met également à disposition des usagers une navettes fluviales faisant des liaisons régulières entre plusieurs embarcadères de la capitale.

La ville propose enfin des modes de déplacement individuels alternatifs à la voiture, en développant notamment les pistes cyclables.

Réseaux extra-urbains

Routes

Le pont Megyeri au Nord de Budapest.

Budapest est le plus grand p√īle d'√©changes routier de Hongrie : toutes les grandes autoroutes du pays s'y rejoignent :

L'autoroute hongroise M0 a vocation √† remplir la fonction de p√©riph√©rique de Budapest. Deux ouvrages d'art : le pont Megyeri et le pont Ferenc De√°k permettent de traverser le Danube respectivement au Nord et au Sud.

Gares ferroviaires

Façade de la Gare de Budapest-Keleti

Budapest est le nŇďud du r√©seau ferroviaire hongrois. Elle abrite de nombreuses gares secondaires et compte quatre grandes gares :

Exploit√©es par la soci√©t√© hongroise des chemins de fer (Magyar √Āllamvasutak), ces quatre gares offrent des liaisons nationales et internationales. Les lignes int√©rieures sont divis√©es en deux services : les lignes normales et les lignes InterCity (plus rapides). La ligne circulaire 1A dessert toutes les gares de la capitale.

Budapest était l'un des principaux arrêts de l'Orient-Express jusqu'en 2001, lorsque la ligne fut limitée à la liaison Paris-Vienne.

Gares routières

Les liaisons régulières en autobus à l'intérieur de la Hongrie sont prises en charge par la société nationale Volánbusz. Celle-ci gère également les liaisons entre Budapest et sa lointaine agglomération par un réseau complémentaire à celui du BKV Zrt. ainsi que les liaisons internationales en partenariat avec Eurolines.

Il existe quatre grandes gares routi√®res √† Budapest :

Port fluvial

Budapest vue d'avion. Pest à gauche et Buda à droite. Île Marguerite au centre.

Budapest dispose de plusieurs ports sur le Danube destin√©s au trafic local (navettes fluviales), national et international de voyageurs. L'embarcad√®re pour les liaisons internes √† la Hongrie se situe entre le pont Elisabeth et le pont de la Libert√© c√īt√© Pest et celui pour les croisi√®res longues se situe en amont entre le Pont √† cha√ģnes et le pont Elisabeth.

Le port franc de Budapest (Budapesti Szabadkik√∂tŇĎ) est le grand port commercial de Hongrie. Il se situe en aval dans la zone industrielle de l'√éle de Csepel dans le 21e arrondissement de Budapest. En 2007, le port a trait√© un total de 273 800 tonnes de marchandises, dont 196 800 tonnes de fret √† l'arriv√©e et presque 77 000 tonnes de fret au d√©part. Situ√© √† la jonction des voies navigables d'Europe centrale, le port de Budapest fournit des services tourn√©s vers le commerce international et la logistique. Son terminal √† conteneurs est le plus important du pays. Il est directement connect√© √† Vienne, Bratislava, Belgrade et la mer noire par le Danube. Gr√Ęce aux diff√©rents canaux du fleuve, le Danube est une voie de transport marchand qui permet de relier la mer du Nord et le port de Rotterdam √† la mer noire.

Situ√© √† proximit√© du centre-ville, le port dispose d'une grande zone de d√©veloppement permettant d'autres activit√©s en dehors des fonctions logistique portuaires. Il s'√©tend sur 108 hectares et dispose de trois bassins : deux bassins sont connect√©s au Danube par une rade commune. Le bassin situ√© √† l'entr√©e Sud du port est d√©di√© au p√©trole et aux mati√®res li√©es au p√©trole. Un troisi√®me bassin b√©n√©ficie d'une entr√©e s√©par√©e[24].

Aéroports

Vue du terminal SkyCourt.

L'a√©roport international de Budapest-Franz Liszt (code AITA : BUD) est situ√© √† environ 25 km au sud-est du centre ville, √† la fronti√®re entre Budapest (18e arrondissement) et la commune de Vecs√©s. Il est constitu√© de trois terminaux : terminal 1 (pour les compagnies low-cost), terminal 2/A et terminal 2/B.

Le bus (BUS) 200E relie les terminaux 1 et 2 avec le terminus du m√©tro (M)(3) (Station : KŇĎb√°nya-Kispest). La gare de Ferihegy permet de relier le terminal 1 avec la gare de Budapest-Nyugati. Un service de minibus (commun avec d'autres voyageurs) est √©galement disponible.

L'a√©roport de Budapest dessert toutes les capitales et grandes villes europ√©ennes. Quelques liaisons concernent l'Est du bassin m√©diterran√©en, notamment Isra√ęl et l'√Čgypte.

Depuis le début de 2006, l'aéroport est la propriété de la British airports authority (BAA), qui souhaite en faire l'un des plus importants aéroports d'Europe centrale.

Télécommunication et Internet

√Čconomie

Emplois et tissu économique

Secteurs d'activité

Import et export

Sièges d'entreprises

La ville-centre de Budapest héberge les sièges sociaux des principales entreprises de Hongrie ainsi que ceux des filiales hongroises des grandes multinationales, à savoir Hungarian Telekom, General Electric, Vodafone, Telenor, Erste Bank, CIB Bank, K&H Bank, UniCredit, Budapest Bank, Generali, ING, Aegon, Allianz, Volvo, Saab, Ford, etc. MOL (société pétrolière hongroise) et l'OTP (caisse d'épargne de Hongrie) ont également leur siège à Budapest. Budapest est le centre de services, conseils financiers, opérations financières, commerciales et de services immobiliers. Le commerce et les services logistiques y sont bien développés.

Organisation administrative

Municipalité

Les citoyens de Budapest √©lisent au cours d'une m√™me √©lection le maire de la ville, les membres du conseil municipal, le maire de leur arrondissement ainsi que le conseil d'arrondissement. Le maire de Budapest ainsi que les maires d'arrondissement sont √©lus au scrutin majoritaire simple, les arrondissement de plus de 10 000 habitants disposent d'un conseil √©lu au scrutin mixte ; enfin, le conseil municipal de la capitale b√©n√©ficie d'un scrutin √† la proportionnelle int√©grale avec un seuil de 5 % des suffrages exprim√©s.

Budapest est considérée comme une ville de gauche, ouverte aux idées libérales. Réputée comme un bastion imprenable de l'Alliance des démocrates libres (Szabad Demokraták Szövetsége, SzDSz) alliée au Parti socialiste hongrois (Magyar Szocialista Párt, MSzP), la ville a basculé à droite lors des dernières élections municipales de 2010. Le nouveau maire conservateur-nationaliste István Tarlós a ainsi bénéficié de la fronde électorale qui a touché la gauche au pouvoir en Hongrie depuis 2002 et d'un contexte marqué par des affaires de corruption touchant la municipalité de Budapest. À la tête d'une coalition Fidesz-Union civique hongroise-Parti populaire démocrate-chrétien (Fidesz, KDNP), il met ainsi un terme à vingt ans de mandat de Gábor Demszky.

Listes Têtes de liste Soutiens Suffrages Pourcentages Répartition des sièges
Un vrai maire pour Budapest ! Istv√°n Tarl√≥s Fidesz, KDNP 321908 53,37%
17 / 33
J'ai une bonne nouvelle Budapest ! Csaba Horv√°th MSzP 177783 29,47%
10 / 33
Une nouvelle page pour Budapest ! Benedek J√°vor LMP 59638 9,89%
3 / 33
Budapest, la capitale des Hongrois G√°bor Staudt Jobbik 43839 7,27%
3 / 33

Arrondissements

Article d√©taill√© : Arrondissement de Budapest.
H√ītel de ville du 4e arrondissement.

Les arrondissements de Budapest sont numérotés en spirale, dans le sens des aiguilles d'une montre, de façon analogue aux arrondissements de Paris.

√Ä l'origine, lors de la r√©unification des trois villes en 1873, Budapest √©tait constitu√©e de dix arrondissements. Le 1er janvier 1950, alors que Budapest s'agrandit en absorbant les agglom√©rations voisines, douze nouveaux arrondissements sont cr√©√©s, portant leur nombre √† 22 ; les arrondissements existants voient leur ordre et leur taille modifi√©s. En 1994, le 20e arrondissement est scind√© en deux parties, donnant naissance au 23e et dernier arrondissement.

Les arrondissements sont r√©partis de la mani√®re suivante : six √† Buda, seize √† Pest, et le dernier sur l'√ģle de Csepel entre les deux rives du Danube. Le centre-ville de Budapest est ainsi contenu par les grands boulevards circulaires (Nagyk√∂r√ļt et Kisk√∂r√ļt) qui structurent le tissu urbain. Ce sont le 1er arrondissement (quartier du ch√Ęteau de Buda), le 5e (autour du Parlement hongrois, quartier des minist√®res), le 6e (Andr√°ssy √ļt et Oktogon t√©r), le 7e (ancien Ghetto de Budapest), le 8e et le 9e.

L'arrondissement le plus peupl√© est le 11e arrondissement avec 139 049 habitants, tandis que le moins peupl√© est le 23e avec seulement 20 387 habitants. Celui-ci est pourtant le deuxi√®me par sa taille, juste derri√®re le 17e arrondissement (54,83 km2). Le plus petit est le 7e (2,09 km2) mais aussi le plus dense (29 918,66 hab./km¬≤). L'arrondissement le moins dense est √©galement le 23e (499,93 hab./km¬≤).

Avant les élections municipales de 2010, la majorité des arrondissements était tenue par la coalition entre l'Alliance des démocrates libres et le Parti socialiste hongrois et seuls les 1er et 3e arrondissement de Budapest faisaient figure de bastions conservateurs. En 2010, la vague électorale qui porte le Fidesz-Union civique hongroise au pouvoir en Hongrie modifie largement les rapports de force politiques au sein de la capitale. Ainsi, l'immense majorité des arrondissements passent à droite et seuls les 13e, 19e et 20e arrondissements gardent une assemblée dominée par la gauche.

Budget

Politiques publiques

Patrimoine urbain

Politiques de protection du patrimoine

Quartiers

Article d√©taill√© : Quartier de Budapest.
Kapy √ļt dans V√©rhalom, quartier du 2e arrondissement de Budapest, au pied du J√°nos-hegy.

Les arrondissements de Budapest ne respectent pas totalement les d√©limitations des quartiers historiques de la capitale. Ces derniers sont encore figur√©s sur les panneaux de rue et dans le langage courant. Du c√īt√© de Buda, le 1er arrondissement de Budapest est organis√© autour du ch√Ęteau de Buda (qui comprend par extension tout le quartier jusqu'√† la porte de Vienne) et de Tab√°n qui court jusqu'au pied du Gell√©rt-hegy. Au pied de la colline du ch√Ęteau s'√©tend V√≠ziv√°ros √† cheval entre le 1er et le 2e arrondissement de Budapest. Litt√©ralement ¬ę ville de l'eau ¬Ľ, ce quartier fait face au Parlement hongrois et comporte entre autres les thermes Kir√°ly, l'√Čglise paroissiale Sainte-Anne de FelsŇĎv√≠ziv√°ros et l'Institut fran√ßais de Budapest. Krisztinav√°ros s'√©tend derri√®re la colline du ch√Ęteau jusqu'aux pieds de V√°rosmajor et ses maisons cossues. L'ancienne ville d'√ďbuda constitue d√©sormais qu'une partie du 3e arrondissement de Budapest.

Du c√īt√© de Pest, Belv√°ros, Lip√≥tv√°ros, Ter√©zv√°ros, Erzs√©betv√°ros, J√≥zsefv√°ros et Ferencv√°ros sont les anciens quartiers compris entre le Danube et le grand boulevard circulaire qui emprunte parfois leur nom. Si ces noms √©voquent en g√©n√©rale les avenues larges et les fa√ßades haussmaniennes du centre-ville budapestois, le quartier de J√≥zsefv√°ros a la particularit√© d'√™tre l'un des plus pauvres de la capitale. Situ√© entre la Gare de Budapest-Keleti et Blaha Lujza t√©r, il a la r√©putation d'√™tre le quartier des Roms de Budapest[25]. Parmi les quartiers les plus recul√©s, les plus embl√©matiques sont ceux ayant fait l'objet de vastes politiques de construction de logements pendant la p√©riode communiste, √† l'instar de √öjpest, PestszentlŇĎrinc, Kispest, Csepel et Soroks√°r, dont les barres et tours de b√©ton constituent des paysages caract√©ristiques.

Espaces verts

Les grands parcs de la ville

Ville de parcs et de squares, Budapest dispose de trois grands espaces verts bois√©s en plein cŇďur du son tissu urbain :

Situ√©e en marge du centre-ville, l'√ďbudai-sziget accueillait jadis les chantiers navals de Budapest. Depuis 1993, le parc h√©berge chaque √©t√© le Sziget Festival. Enfin, le N√©pliget (¬ę bois populaire ¬Ľ), √©galement excentr√©, n'en reste pas moins un espace de d√©tente et de divertissement pour de nombreuses familles budapestoises.

Les collines de Buda

Le libegŇĎ relie le sommet du J√°nos-hegy au centre-ville.

Les collines de Buda constituent la partie orientale du Massif de Transdanubie au Sud des monts du Pilis. Ils s'√©tendent √† l'Ouest de Budapest, de la localit√© de Zs√°mb√©k au Danube et structurent en grande partie le relief vallonn√© de Buda. √Ä la fronti√®re occidentale de la capitale, sur la route de Nagykov√°csi, les collines sont recouvertes de for√™ts en partie prot√©g√©es et dans lesquelles circule le Gyermekvas√ļt qui relie le Sz√©chenyi-hegy √† HŇĪv√∂sv√∂lgy. Dans son parcours, ce petit train dessert √©galement le Normafa et le J√°nos-hegy, point culminant de Budapest (527 m) et l'un des principaux sommets du massif derri√®re le Nagy-Kopasz (559 m) situ√© en dehors des fronti√®res de la ville. Aux abords du Danube, surplombant directement la ville du Sud vers le Nord, le Gell√©rt-hegy et sa citadelle, la colline du ch√Ęteau de Buda, le R√≥zsadomb et le H√°rmashat√°rhegy pour sa tour de t√©l√©vision font int√©gralement partie du paysage urbain de Budapest.

Ces collines sont des lieux de détente et de promenade pour la population budapestoise. La zone naturelle protégée de Buda (Budai Tájvédelmi Körzet) permet de préserver en partie ces espaces de l'étalement urbain de la capitale.

Cimetières

Budapest compte seize cimeti√®res d'importance vari√©e. Le cimeti√®re national de Fiumei √ļt (Fiumei √ļti Nemzeti S√≠rkert, connu √©galement sous le nom de Kerepesi temetŇĎ) est consid√©r√© comme le panth√©on national hongrois (Magyar Nemzeti Pantheon). Situ√© √† quelques centaines de m√®tres de la Gare de Budapest-Keleti, il abrite de nombreuses s√©pultures, monuments, statues de personnalit√©s ayant compt√© dans l'histoire de la Hongrie mais √©galement des tombes individuelles et familiales de personnalit√©s non c√©l√®bres. Parmi les plus connus, reposent dans ce cimeti√®re J√≥zsef Antall, Mih√°ly Babits, Mikl√≥s Barab√°s, Ferenc De√°k, Ferenc Erkel, M√≥r J√≥kai, Attila J√≥zsef, J√°nos K√°d√°r, Lajos Kossuth, Mih√°ly Munk√°csy, Tivadar Pusk√°s, Mikl√≥s Radn√≥ti, Ignace Philippe Semmelweis, Le√≥ Szil√°rd, √Ārmin V√°mb√©ry ou encore Mih√°ly V√∂r√∂smarty.

Parmi les autres cimeti√®res notables figurent le cimeti√®re d'√ďbuda (√ďbudai temetŇĎ), le cimeti√®re de Farkasr√©t (Farkasr√©ti temetŇĎ) ou encore le nouveau cimeti√®re municipal (√öj k√∂ztemetŇĎ), plus grand cimeti√®re de Budapest (2,07 km2). Dans le centre-ville, le cimeti√®re de la Grande synagogue de Budapest abrite les s√©pultures de nombreux juifs hongrois morts pendant la Seconde guerre mondiale.

Ponts et ouvrages d'art

Du nord au sud, voici les ponts qui enjambent le Danube √† Budapest :

Grands projets urbains

La municipalité de Budapest a adopté en 2003 un projet de développement de la ville (Budapest Városfejlesztési Koncepciója)[26], qui définit les grandes priorités du développement urbain pour les années à venir. La municipalité a également adopté en 2005 un programme de développement à moyen terme de la capitale inscrit dans les objectifs spécifiques de l'Union européenne pour la période 2007-2013 intitulé Programme Podmaniczky[27]. Le Programme Podmaniczky prévoit 130 projets urbains répartis dans toute la ville, parmi lesquels figurent la construction de la ligne (4) du métro de Budapest, la rénovation des routes, l'assainissement des eaux usées de Csepel, le développement commercial et la construction d'immeubles de bureaux.

Médias

Presse locale

Budapest compte un certain nombre de titres de la presse locale, généraliste ou spécialisée. Si les quotidiens nationaux comme Népszabadság ou Magyar Nemzet sont populaires dans la capitale, ils souffrent de la concurrence du quotidien gratuit Metropol uniquement vendu dans la capitale. Certains journaux locaux sont vendus à l'échelle de la ville, à l'instar de Budapest ou de Budai Polgár tandis que d'autres traitent essentiellement l'actualité des arrondissements. Certains magazines culturels nationaux comme Magyar Narancs ou Est (ancien PestiEst) sont surtout axés sur l'actualité budapestoise.

Les francophones disposent √©galement d'un journal en direction des expatri√©s : le Journal francophone de Budapest.

Télévision locale

Blogs et sites d'information locaux

Tissu associatif

Associations locales

Clubs et équipements sportifs

Le Papp László Budapest Sportaréna est la plus grande salle omnisports de Hongrie.

Le Papp László Budapest Sportaréna est la plus grande salle omnisports de Hongrie. D'une capacité de 12500 places, elle accueille régulièrement des concerts ou des manifestations sportives d'envergure internationale, à l'instar des Championnats du monde d'athlétisme en salle 2004, du Championnat d'Europe de handball féminin 2004 ou encore du Championnat d'Europe de futsal 2010.

Le circuit Hungaroring de Budapest, situé à Mogyoród.

Budapest poss√®de un circuit automobile qui accueille r√©guli√®rement le Grand Prix de Hongrie de Formule 1 : le Hungaroring situ√© √† 19 km de la capitale, √† Mogyor√≥d. Circuit lent, tr√®s poussi√©reux et tr√®s √©troit, il est surnomm√© le ¬ę tourniquet ¬Ľ. Il a la particularit√© de n'avoir connu qu'un seul Grand Prix sous la pluie, en 2006. Le premier Grand prix de Formule 1 en Hongrie s'y est tenu en 1986 ; une premi√®re pour un pays du bloc communiste.

Le sport national fut et reste le water-polo, m√™me si le football gagne du terrain. La Hongrie est un des grands pays de cette discipline en comptabilisant 9 titres aux Jeux olympiques depuis 1932 (dont 2000, 2004, et 2008), et 2 titres de Champions du Monde depuis 1973. Six joueurs hongrois sont triples m√©daill√©s d'or des Jeux Olympiques de 2000, 2004 et 2008. Sur Margit-sziget se trouve une piscine de taille olympique (50 m) qui a notamment accueilli les Championnats d'Europe de natation 2006 et 2010 : la Piscine nationale Alfr√©d Haj√≥s. On trouve √©galement √† Budapest d'autres piscines d√©di√©es au sport, comme par exemple la Piscine B√©la Cs√°sz√°r-Komj√°di ou la Piscine BVSC.

Le Stade Ferenc-Pusk√°s dans le quartier des stades.

Les historiens et journalistes du football n'h√©sitent pas √† dire que l'√©quipe du Budapest Honv√©d fut durant les ann√©es 1950 la meilleure √©quipe du monde. √Ä c√īt√© du club mythique de Ferenc Pusk√°s, les autres clubs de la capitale, MTK Hung√°ria FC et √öjpest Football Club, √©voluent aussi en premi√®re division du championnat de Hongrie de football. Le Ferencv√°rosi Torna Club, souvent appel√© Ferencv√°ros issu du club omnisports Ferencv√°ros TC est l'un des clubs les plus populaires du pays. Au cours de son histoire, il a remport√© 28 Championnats de Hongrie, 20 Coupes de Hongrie, quatre Supercoupes de Hongrie, une Coupe des villes de foires (anc√™tre de la Coupe UEFA) et deux Coupes Mitropa. Par ailleurs, le club a atteint la finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1975 contre le Dynamo Kiev. Il s'agit du seul club hongrois √† avoir conquis un titre continental.

La capitale hongroise abrite notamment un stade d'envergure internationale : le Stade Ferenc-Pusk√°s ainsi que le Stade Fl√≥ri√°n Albert, le Stade Bozsik, le Stade Rudolf Illovszky ou le Stade de SzŇĎnyi √ļt.

Parmi les installations sportives budapestoises figurent également le Parc Kincsem, hippodrome de la capitale et occasionnellement scène de concert ou encore le Vélodrome Millenáris.

Cultes

√Čglises catholique romaine et catholiques de rites orientaux

Pour des raisons historiques, le si√®ge m√©tropolitain archidioc√©sain dont d√©pend Budapest se situe √† Esztergom, ancienne capitale de la Hongrie. L'archev√™que de Esztergom-Budapest b√©n√©ficie ainsi du titre de Prince Primat de Hongrie. Avec pr√®s de la moiti√© de sa population catholique, Budapest dispose d'une vingtaine d'√©glises vou√©es au culte catholique, dont les plus importantes sont l'√Čglise Notre-Dame-de-l'Assomption de Budav√°r (Budav√°ri Nagyboldogasszony-templom connue sous le nom de M√°ty√°s templom) dans le quartier du Ch√Ęteau de Buda, la Basilique Saint-√Čtienne de Pest (Szent Istv√°n Bazilika), l'√Čglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption (Nagyboldogasszony FŇĎpl√©b√°nia) et l'√Čglise paroissiale Sainte-Anne de FelsŇĎv√≠ziv√°ros (FelsŇĎv√≠ziv√°rosi Szent Anna-pl√©b√°nia).

Parmi les autres √©glises notables, on peut citer √† Pest l'√Čglise paroissiale Sainte-√Člisabeth de la maison √Ārp√°d (√Ārp√°d-h√°zi Szent Erzs√©bet-pl√©b√°niatemplom), l'√Čglise paroissiale Sainte-Marguerite de la maison √Ārp√°d (√Ārp√°d-h√°zi Szent Margit-templom), l'√Čglise Notre-Dame-de-la-Nativit√© (Kisboldogasszony templom) de Belv√°ros, l'√Čglise paroissiale Sainte-Th√©r√®se-d'√Āvila (Avilai Nagy Szent Ter√©z Pl√©b√°niatemplom), l'√Čglise paroissiale d'Eus√®be-le-bienheureux (Boldog √Ėzs√©b Pl√©b√°niatemplom), l'√Čglise et monast√®re carm√©lite Notre-Dame-du-mont-Carmel (K√°rmelhegyi Boldogasszony k√°rmelita templom √©s rendh√°z), l'√Čglise Notre-Dame-de-l'Assomption (Nagyboldogasszony-templom) de Kispest, l'√Čglise paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue (P√°duai Szent Antal-pl√©b√°niatemplom) de Bosny√°k t√©r, l'√Čglise paroissiale Saint-Ladislas de KŇĎb√°nya (KŇĎb√°nyai Szent L√°szl√≥-pl√©b√°niatemplom), l'√Čglise paroissiale Saint-Ladislas d'Angyalf√∂ld (Szent L√°szl√≥-pl√©b√°niatemplom), l'√Čglise Saint-Michel d'Angyalf√∂ld (Szent Mih√°ly-templom), l'√Čglise Saint-Ladislas de PestszentlŇĎrinc (Szent L√°szl√≥-templom), etc.

Sur Buda, on peut √©galement mentionner de fa√ßon non exhaustive l'√Čglise Marie-Madeleine (M√°ria Magdolna-templom), l'√Čglise paroissiale Notre-Dame-des-Neiges de Krisztinav√°ros (Krisztinav√°rosi Havas Boldogasszony pl√©b√°niatemplom), l'√Čglise Notre-Dame-de-la-Nativit√© (Kisboldogasszony templom) de M√°riaremete ou encore l'√Čglise paroissiale Saint-Antoine-de-Padoue (P√°duai Szent Antal-pl√©b√°niatemplom) de Pasar√©ti t√©r.

Une curiosit√© de la ville reste l'√Čglise troglodyte Saint-G√©rard (Szent Gell√©rt-sziklatemplom) situ√©e dans la roche du Gell√©rt-hegy, √† proximit√© du Szabads√°g h√≠d sur Buda.

Avec pr√®s de 30 000 fid√®les, l'√Čglise Uniate, √©glise de rite byzantin, en communion avec l'√©glise latine, reconnaissant l'autorit√© du Pape, dispose √©galement de quelques √©glises dans la capitale, parmi lesquelles l'√Čglise grecque-catholique de R√≥zs√°k tere, l'√Čglise grecque-catholique Saint-Florian de Buda ou encore l'√Čglise grecque-catholique de Csepel. Celles-ci sont int√©gr√©es √† l'√©parchie de Hajd√ļdorog de l'√Čglise grecque-catholique hongroise, lui-m√™me membre de l'archidioc√®se d'Esztergom-Budapest. Les fid√®les de l'√Čglise grecque-catholique ruth√®ne d√©pendent quant √† eux de l'exarchat apostolique de Miskolc.

√Čglises protestantes

Parmi les autres √©glises protestantes, Budapest compte une importante communaut√© unitarienne essentiellement constitu√©e par l'immigration des Magyars de Transylvanie. Cette communaut√© dispose de trois √©glises dans la capitale. La premi√®re - la plus ancienne - est situ√©e pr√®s du Parlement hongrois et dispose d'une librairie consacr√©e au culte unitarien et √† la Transylvanie : le Temple unitarien de Budapest. La deuxi√®me √©glise est am√©nag√©e dans un immeuble d'habitation √† c√īt√© du Mus√©e des Arts d√©coratifs de Budapest (le Temple unitarien B√©la Bart√≥k) et la troisi√®me est l'Ňďuvre des migrants eux-m√™mes ; elle est situ√©e dans le quartier de PestszentlŇĎrinc, dans le 18e arrondissement de Budapest (le Temple unitarien de PestszentlŇĎrinc).

Budapest compte également l'église luthérienne de Deák Ferenc tér achevée en 1808 et l'église calviniste, construite entre 1893 et 1896, avec une flèche néo-gothique située en bordure de la rive occidentale du Danube.

Juda√Įsme

Alors que la communaut√© juive pesait pr√®s de 20 % de la population budapestoise au d√©but du XXe si√®cle, elle est d√©sormais r√©duite √† un peu moins de 10 000 individus. Malgr√© cela, il s'agit proportionnellement de la communaut√© la plus importante d'Europe. Le patrimoine juif est particuli√®rement visible dans le quartier d'Erzs√©betv√°ros dans le 7e arrondissement. Ancien Ghetto de Budapest, ce quartier abrite la Grande synagogue de Budapest, plus grande d'Europe et deuxi√®me du monde apr√®s celle de New York. √Ä quelques rues de celle-ci se situent la Synagogue de Kazinczy utca et la Synagogue de Rumbach utca. Le quartier h√©berge √©galement le S√©minaire national de formation rabbinique - Universit√© juive de Budapest.

Le deuxi√®me quartier juif de Budapest se situe dans le 13e arrondissement, dans le quartier de √öjlip√≥tv√°ros. Situ√© le long du Szent-Istv√°n k√∂r√ļt, entre le Danube et la Gare de Budapest-Nyugati, ce quartier abrite la Synagogue de HegedŇĪs Gyula utca et la Synagogue de Visegr√°di utca. Il existe deux autres synagogues √† Budapest : la Synagogue de Teleki t√©r dans le 8e arrondissement et la Synagogue d'√ďbuda dans le 3e arrondissement de Budapest.

Budapest est connue pour √™tre la place forte du juda√Įsme n√©ologue.

Islam

Tombeau de G√ľl Baba dans le quartier de R√≥zsadomb

La pr√©sence de l'Islam en Hongrie et √† Budapest est ancienne. Aux XIe si√®cle et XIVe si√®cle, les Ismailis (B√∂sz√∂rm√©ny, -ek), assimil√©s aux Turcs et Bulgares de la Volga s'installent dans la plaine hongroise et forment plusieurs communaut√©s villageoises. Au XVIe si√®cle, l'occupation de la majorit√© de la Hongrie par les Ottomans fait se d√©velopper le culte musulman dans le pays. √Ä Buda, le pacha Baba G√ľl s'installe sur R√≥zsadomb, une des collines de sa capitale. Son turbeh coiff√© d'un croissant est devenu un lieu de p√®lerinage pour certains courants proche du soufisme, il est r√©put√© comme le plus septentrional du monde musulman. Le mausol√©e, inscrit √† la liste des monuments historiques hongrois, est r√©guli√®rement entretenu par le gouvernement turc depuis la fin de l'Empire ottoman en 1914.

Il n'existe qu'un seul lieu de culte musulman √† Budapest ; il s'agit de la Mosqu√©e Dar-Alszalam situ√©e √† Buda.

La ville dans les représentations

Littérature

Budapest est l'objet de plusieurs po√®mes d'auteurs hongrois tels S√°ndor PetŇĎfi (Pest), J√°nos Arany (H√≠davat√°s), DezsŇĎ Kosztol√°nyi (√úllŇĎi √ļti f√°k) ou Attila J√≥zsef (A Dun√°n√°l). Parmi les romans √©crits sur Budapest, on peut citer Sz√∂szi de Gergely M√°rta, Budapesti tavasz (¬ę Printemps de Budapest ¬Ľ) de Ferenc Karinthy, A v√∂r√∂s postakocsi (¬ę La voiture de poste rouge ¬Ľ) de Gyula Kr√ļdy, Egy budai polg√°r vallom√°sai de S√°ndor M√°rai, A P√°l utcai fi√ļk (¬ę Les gar√ßons de la rue P√°l ¬Ľ) de Ferenc Moln√°r et Buda de G√©za Ottlik.

Peinture

Cinématographie

Les films les plus connus prenant Budapest pour d√©cors sont TŇĪzolt√≥ utca 25. (¬ę Le 25 de la rue des pompiers ¬Ľ) et Budapesti mes√©k (¬ę Contes de Budapest ¬Ľ) d'Istv√°n Szab√≥, A Long Weekend in Pest and Buda de K√°roly Makk, Moszkva t√©r de Ferenc T√∂r√∂k et Kontroll de Nimr√≥d Antal. Certains films ont √©t√© tourn√©s √† Budapest sans pour autant que la ville soit le lieu de l'action ; ainsi, de nombreuses sc√®nes de Spy Game, jeu d'espions ont √©t√© tourn√©es √† Budapest alors que l'action se d√©roulait √† Berlin-Est.

Photographie

Quelques vues de la ville

Relations internationales

Jumelages

Budapest est jumel√©e avec :

Partenariats

Personnalités liées à la commune

√Ä Budapest sont n√©s :

Autres personnages en rapport avec la ville :

  • Franz Liszt (1811‚Äď1886), auteur compositeur de nationalit√© hongroise, connu pour ses partitions pour piano que sont les Rhapsodies hongroises.
  • B√©la Bart√≥k (1881-1945), compositeur. La municipalit√© de Budapest a ouvert en 2006 un mus√©e consacr√© au compositeur dans son ancienne demeure situ√©e sur les collines de Buda.
  • Zolt√°n Kod√°ly (1882‚Äď1967), c√©l√®bre compositeur hongrois, notamment pour son approche p√©dagogique. D√©c√©d√© √† Budapest.
  • Le su√©dois Raoul Wallenberg (1912-1947 ?) a jou√© un r√īle cl√© en 1944, en aidant des milliers de juifs √† √©chapper √† la Shoah.
  • Le journaliste fran√ßais Jean-Pierre Pedrazzini, grand reporter √† Paris Match, est mort des suites de ses blessures sur les barricades de Budapest lors de la prise du si√®ge du PC en 1956. Une plaque lui rend hommage Place de la R√©publique (K√∂zt√°rsas√°g t√©r) √† Budapest.
  • Imre Nagy homme politique hongrois ex√©cut√© par pendaison √† la prison de Budapest en 1958.

Bibliographie

  • √Čva Izs√°k et Ferenc Prob√°ld (trad. de Vincent Bertrand et Simon Edelblutte), ¬ę Le d√©veloppement de l‚Äôagglom√©ration de Budapest : l‚Äôexemple de Buda√∂rs ¬Ľ, dans Revue G√©ographique de l'Est, [En ligne], vol. 43 / 1-2 | 2003, mis en ligne le 08 d√©cembre 2010, consult√© le 21 novembre 2011. URL : http://rge.revues.org/2504

Notes et références

  1. ‚ÜĎ a et b (en)Beauty and the Feast, Time, 18 mars 2002. Consult√© le 22 mai 2008
  2. ‚ÜĎ P√©ter F. Sug√°r, P√©ter Han√°k, Tibor Frank, A History of Hungary, Indiana University Press, 1990, 3 p. (ISBN 025320867X) [lire en ligne (page consult√©e le 19 mai 2008)] 
  3. ‚ÜĎ a et b Encyclop√¶dia Britannica, Aquincum, Encyclop√¶dia Britannica, Inc., 2008 [lire en ligne (page consult√©e le 22 mai 2008)] 
  4. ‚ÜĎ a et b Budapest, Travel Channel. Consult√© le 22 mai 2008
  5. ‚ÜĎ Budapest, 1911 Encyclop√¶dia Britannica Eleventh Edition. Consult√© le 30 janvier 2008
  6. ‚ÜĎ Miriam A. Drake, Eastern Europe, England and Spain, Encyclopedia of Library and Information Science, 2003, 2498 p. (ISBN 0824720806) [lire en ligne (page consult√©e le 22 05 2008)] 
  7. ‚ÜĎ Fred L. Casmir, Communication in Eastern Europe: The Role of History, Culture, and media in contemporary conflicts, Lawrence Erlbaum Associates, 1995, 122 p. (ISBN 0805816259) [lire en ligne (page consult√©e le 21 05 2008)] 
  8. ‚ÜĎ Erreur dans la syntaxe du mod√®le ArticleJ. V. Beaverstock, R. J. Smith, P. J. Taylor, ¬ę A Roster of World Cities ¬Ľ, dans , Loughborough University, 1999 [texte int√©gral (page consult√©e le 22 mai 2008)] 
  9. ‚ÜĎ a et b (en)Nomination of the banks of the Danube and the district of the Buda Castle, International Council on Monuments and Sites. Consult√© le 31 janvier 2008
  10. ‚ÜĎ (en)Budapest Is Stealing Some of Prague‚Äôs Spotlight, The New York Times, 3 octobre 2006. Consult√© le 29 janvier 2008
  11. ‚ÜĎ (en)World Heritage Committee Inscribes 9 New Sites on the World Heritage List, Unesco World Heritage Centre. Consult√© le 31 janvier 2008
  12. ‚ÜĎ (en)Budapest City Guide, European Rail Guide. Consult√© le 4 f√©vrier 2008
  13. ‚ÜĎ ¬ę Budapest ¬Ľ, dans Encyclop√¶dia Britannica, Encyclop√¶dia Britannica, Inc., 2008 [texte int√©gral (page consult√©e le 30 janvier 2008)] 
  14. ‚ÜĎ (en)Gazetteer of the Republic of Hungary, Hungarian Central Statistical Office, 1er janvier 2008. Consult√© le 16 ao√Ľt 2008
  15. ‚ÜĎ (en)Doing Business : Budapest, the soul of Central Europe, International Herald Tribune, 4 ao√Ľt 2004. Consult√© le 29 janvier 2008
  16. ‚ÜĎ (en)¬ę EU nations pick Budapest for technology institute ¬Ľ, dans International Herald Tribune, The New York Times Company, 18 juin 2008 [texte int√©gral (page consult√©e le 20 juin 2008)] 
  17. ‚ÜĎ http://www.ngw.nl/int/hon/b/budapest.htm
  18. ‚ÜĎ G√©o no 132 f√©vrier 1990
  19. ‚ÜĎ (en)Big underground thermal lake found, publi√© le 19 novembre 2008
  20. ‚ÜĎ (en)Monthly Averages for Budapest, Hungary (based on data from 1901‚Äď2000), Hungarian Meteorological Service. Consult√© le 26 septembre 2008
  21. ‚ÜĎ Population by nationalities, Hungarian Central Statistical Office, 2001. Consult√© le 2008-05-30
  22. ‚ÜĎ Budapest's population is increasing, Index.hu, 2010. Consult√© le 2010-03-30
  23. ‚ÜĎ http://www.operettszinhaz.hu/operett.php
  24. ‚ÜĎ http://www.worldportsource.com/ports/HUN_Port_of_Csepel_3174.php
  25. ‚ÜĎ http://www.cafebabel.fr/article/32687/tourisme-et-prostitution-jozsefvaros-budapest.html
  26. ‚ÜĎ Tosics Iv√°n (szerk.)et al. 2002. Budapest V√°rosfejleszt√©si Koncepci√≥ja. Budapest: V√°roskutat√°s Kft.
  27. ‚ÜĎ Tosics Iv√°n et al. 2005. Podmaniczky Program ‚Äď Budapest K√∂z√©pt√°v√ļ V√°rosfejleszt√©si Programja, √Ėsszefoglal√≥ (Podmaniczky Programme ‚Äď Medium-term Development Programme of Budapest, Summary). Budapest: Studio Metropolitana

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Budapest de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Budapest ‚ÄĒ Budapest ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Budapest ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Budapest Bandera ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • BUDAPEST ‚ÄĒ BUDAPEST, capital of Hungary, formed officially in 1873 from the towns of Buda, Obuda, and Pest, which each had Jewish communities. Buda (Ger. Ofen; Heb. ◊ź◊ē◊Ď◊ü) A community was formed there by the end of the 11th century. Its cemetery was located… ‚Ķ   Encyclopedia of Judaism

  • BUDAPEST ‚ÄĒ BUDAPES La capitale hongroise, avec sa population estim√©e √† 2 015 955 habitants en 1992, est une grande ville d‚ÄôEurope centre orientale, mais aussi un grand centre √©conomique. C‚Äôest une des plus belles et des plus agr√©ables cit√©s d‚ÄôEurope.… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Budapest ‚ÄĒ (spr. budapescht, hierzu der Stadtplan mit Registerblatt), Haupt und Residenzstadt von Ungarn (96‚Äď105 m √ľ. M.), liegt unter 47¬į25‚Äď35 n√∂rdl. Br. und 36¬į36‚Äď53 √∂stl. L. und erstreckt sich zu beiden Seiten der Donau, deren Bett sich am Fu√ü des… ‚Ķ   Meyers Gro√ües Konversations-Lexikon

  • Budapest ‚ÄĒ es la capital de Hungr√≠a, as√≠ como su principal centro industrial, comercial y de transportes. Cuenta con 1,7 millones de habitantes seg√ļn el censo de 2005, una disminuci√≥n significativa respecto de los casi 2,1 millones con que contaba a… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Budapest ‚ÄĒ (spr. pescht), Haupt und Residenzstadt von Ungarn sowie Hauptort des Komitats Pest Pilis Solt Kleinkumanien, an beiden Seiten der Donau, aus den 1872 vereinigten St√§dten Buda und Pest bestehend, (1900) mit Garnison (15.846) 732.322 E. (38.811… ‚Ķ   Kleines Konversations-Lexikon

  • Budapest ‚ÄĒ er Ungarns hovedstad. Navnet er sammensat af 2 bynavne Buda og Pest. Byen spreder sig over et areal p√• godt 500 kvadratkilometer, der ligger p√• hver sin side af floden Donau. P√• Buda siden ligger Gellert bjerget med citadellet, borgh√łjen med det… ‚Ķ   Danske encyklop√¶di

  • Budapest ‚ÄĒ Hungarian capital, formed 1872 from merger of two cities on opposite shores of the Danube, Buda (probably from a word originally meaning water ) + Pest, a Hungarian word meaning furnace, oven, cove, also in Slavic (Cf. Rus. pech ). Cf. Ger. Ofen ‚Ķ   Etymology dictionary

  • Budapest ‚ÄĒ Ňĺ DEFINICIJA v. BudimpeŇ°ta ‚Ķ   Hrvatski jezińćni portal


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.