Breme (ville)


Breme (ville)

Brême

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie).
Brême
Blason de Brême
Localisation de Brême en Allemagne
Transparent3x3.gif
Données générales
Toponyme officiel Bremen
Pays Allemagne Allemagne
Land Flag of Bremen.svg Brême
District
(Regierungsbezirk)
Arrondissement
(Landkreis)
Brême (ville-arrondissement)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
04 0 11 000
Code postal de 28001 à 28779
Indicatif téléphonique 0421
Immatriculation HB
Latitude
Longitude
53° 04′ 59″ Nord
       8° 48′ 00″ Est
/ 53.083, 8.800
Altitude (NN) 11,5 m
Superficie 325,42 km²
Population 547 765 hab. (1 mars 2007)
Densité 1 683 hab./km²
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
23
Site web www.bremen.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jens Böhrnsen SPD

Brême (nom officiel : Stadtgemeinde Bremen / Municipalité de la Ville de Brême), est une ville hanséatique de 550 000 habitants du nord-ouest de l'Allemagne. C'est une ville portuaire située le long du fleuve Weser, à environ 60 km au sud de son arrivée en Mer du Nord. Brême constitue une des deux villes appartenant au Land de Brême (nom officiel : Freie Hansestadt Bremen / Ville hanséatique libre de Brême, qui rappelle l'adhésion de la ville à la ligue hanséatique), l'autre ville étant Bremerhaven. En 2005, on estimait la population de la ville à 545 983 habitants, l'aire métropolitaine de Brême ayant une population de 1 184 407 d'habitants (source datapopulation).

Sommaire

Histoire

Au VIIIe siècle, les troupes de Charlemagne avancèrent jusqu'à la Weser afin de christianiser les tribus qui y étaient installées. Le viking suédois Riourik, à qui il avait été donné des terres en Frise, pilla la ville en 859, et en conséquence de l'ensemble de ses offenses, il fut expulsé par Louis II. Brême qui semble être d'installation ancienne, un acte proclamait la fondation de la ville en 788 mais est désormais reconnu comme un faux, ce qui fait que la date réelle de fondation de la ville reste inconnue, devint un évêché. Au cours des siècles, les évêques de Brême conduisirent la christianisation de la Scandinavie.

Au XIIe siècle, la puissance des évêques fut concurrencée par celle d'Henri le Lion, le duc sortit vainqueur et devint le suzerain de la ville. Cet événement conduisit à un gouvernement civil et à une perte du pouvoir clérical; Brême devint une ville marchande, ses navires dominant les parties méridionales de la Mer du Nord. Cette domination prit fin quand la ligue hanséatique, à l'origine une alliance marchande de la Mer Baltique seulement, prit position en mer du Nord. Au début du XIVe siècle, les navires de Brême agirent en pirate en abordant les nefs de la hanse. En 1358, afin d'éviter une guerre ouverte, les conseillers municipaux de Brême se rendirent au conseil de la ligue hanséatique à Lübeck et acceptèrent de devenir membre de la ligue.

Brême est resté un membre réticent de la ligue hanséatique. La ville a exigé le soutien de ses guerres contre les chefs de clan frisons qui ont régné la région autour de la bouche de Weser, mais a rarement rejoint les campagnes en mer Baltique. En 1425, le conflit a franchi un nouveau palier quand les citoyens ont brûlé les documents hanséatiques sur la place du marché. Brême a été expulsé de la ligue en 1427, ce qui n'est pas resté pas sans conséquence : la perte soudaine de puissance mena à des réclamations territoriales de ses états voisins (par exemple l'Oldenbourg) et des pertes territoriales significatives.

En 1620, le premier port artificiel d'Allemagne fut construit à Vegesack.

Le 6 mars 1901, une tentative d'assassinat eut lieu contre Guillaume II à Brême.

Après la Seconde Guerre mondiale, Brême fut d'abord occupé par les forces britanniques, qui ne tardèrent pas à l'évacuer suite au protocole du 14 novembre 1944, au profit des Américains qui souhaitaient également disposer d'un port sur la Mer du Nord et la placèrent donc dans leur Zone d'occupation. Cette situation permit alors d'éviter l'absorption de Brême au sein du Land de Basse-Saxe qui était alors en zone d'occupation britannique, et déboucha en 1947 à l'indépendance de la ville en tant que land autonome au sein de l'Allemagne de l'Ouest, auquel fut attribué également le port de Bremerhaven.

Économie

Brême, l'une des principales villes de la Hanse, est depuis le milieu du Moyen Âge un port important, où transitait des marchandises variées entre l'Angleterre, les Flandres, le Danemark et la Russie. Le blé, l'orge, le vin, l'huile et les fourrures étaient les marchandises les plus fréquentes. Aujourd'hui deuxième port allemand en tonnage après Hambourg, il est situé sur la Weser. C'est aussi une ville industrielle avec la construction navale (Lürssen, Abeking et Rasmussen, Lloyd Werft), l'automobile (Mercedes), l'aéronautique avec EADS (Airbus, Astrium), l'agroalimentaire (siège social allemand de Kellogg's, Kraft Foods, et la brasserie industrielle avec une marque de bière blonde pils diffusée dans le monde entier : Beck's. Enfin, Brême est relié internationalement grâce à son aéroport.

Démographie

Évolution démographique
1810 1830 1850 1880 1900 1925 1998 2006
35 800 43 700 55 100 111 900 161 200 295 000 550 000 546 900

Monuments et lieux touristiques

Statue de Roland

Les principaux monuments de Brême se situent dans l'Altstadt (Vieille ville), une zone ovale entourée par la rivière Weser, au sud-ouest, et dans le Wallgraben, la ruine des anciens murs médiévaux de la ville, au Nord-Est. La partie la plus ancienne de l'Altstadt est sa moitié sud-est, commençant au Marktplatz et finissant au district de Schnoor.

Hôtel de Ville, Cathédrale St Pierre et parlement
  • La place du marché (Marktplatz) est dominée par l'opulente façade de l'Hôtel de Ville (« Rathaus »), érigé de 1405 à 1410 en style gothique et agrémenté au XVIIe siècle par une façade dans le style de la Weser-Renaissance. Il accueille de nos jours un restaurant au décor original d'énorme tonneau de vin qui propose une carte des vins de plus de 600 références de vins exclusivement allemands. Il s'agit également du lieu où l'on peut trouver les douze vins les plus anciens du monde qui reposent dans leurs tonneaux d'origine dans la chambre des apôtres.
Statue des Animaux musiciens de Brême
  • Au devant et sur le coté de l'Hôtel de Ville se tiennent deux statues: la première est statue de Roland datant de 1404, représentant Roland protecteur de la ville portant Durandal, l'épée de justice et un bouclier orné d'un aigle impérial en symbole de l'émancipation des Brêmois face à l'évêque. L'autre est une statue des Animaux musiciens de Brême réalisée par Gerhard Marcks et érigée en 1951, qui représente l'âne, le chien, le chat et le coq les uns sur les autres, en hommage au conte des Frères Grimm.
  • L'ensemble architectural de l'hôtel de ville et du Roland a été classé, en 2004, dans la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO.
Quartier du Schnoor
  • Le quartier du Schnoor est coincé entre la cathédrale et le fleuve. Il s'agit d'un petit quartier bien préservé constitué de sinueuses ruelles et d'anciennes maisons de pêcheurs remontant jusqu'au XVe siècle et XVIe siècle, maintenant occupées par des cafés, des échoppes d'artisan et des galeries d'art.
  • L'église Notre-Dame (Liebfrauenkirche) datant du XIe siècle est la plus ancienne des églises de la ville. Sa crypte comprend d'importantes peintures murales du XIVe siècle.
  • Les autres bâtiments intéressants aux environs de la place du marché (Marktplatz) sont le Schütting, hall de guilde d'inspiration flamande datant du XVIe siècle et le Stadtwaage, ancienne maison de pesage (construite en 1588), avec une façade Renaissance très ornée. Les maisons et leurs façades entourant la place du marché ont été les premiers bâtiments de Brême à être restaurés après la Seconde Guerre mondiale, par les citoyens de Brême eux-mêmes.
  • Du côté sud de la place du marché, la Böttcherstraße longue de 110 mètres a été transformé entre 1923 et 1931 par le Magnat de café Ludwig Roselius, qui a chargé des artistes locaux d'aménager l'étroite rue (Au Moyen-Age, rue des producteurs de barrique) selon une inspiration mixant gothique et art nouveau. Elle a été considérée "entartete Kunst" (art dépravé) par les nazis. Aujourd'hui, la rue est une des attractions les plus populaires de Brême.
  • À la fin de Böttcherstraße, vers les quai de la Weser, se situe l'église Saint-Martin (Martinikirche), une église Gothique de briques construite en 1229 et reconstruit en 1960 après sa destruction au cours de la Seconde Guerre mondiale.
  • Le Schlachte, le port médiéval de Brême (le port moderne est quelques kilomètres en aval) et aujourd'hui une rue avec d'un coté des pubs et des bars les uns à coté des autres et de l'autre côté la rivière Weser.
  • Près de la gare principale, dans le quartier de Schwachhausen, on peut voir une statue d'éléphant l' Antikolonialdenkmal.

Les attractions touristiques plus contemporaines incluent :

  • L'Universum, un musée de science moderne
  • Le Botanika, une extension à un parc public de rhododendron, qui se veut le pendant de l'Universum pour la biologie.
  • La Brasserie Beck's, des visites guidées sont ouverte au public et comprennent de goûtage de bière.
  • Le Centre spatial, ouvert en 2004, à l'intérieur du Parc Spatial dans le quartier de Gröpelingen, fermé le 26 septembre de cette année.
  • La Kunsthalle de Brême, un musée d'art avec des peintures du XVIIe siècle au XXe siècle.
  • Le Musée Neues Weserburg, un musée d'art avec des peintures et des sculptures modernes.

Politique

Drapeau de Brême

Le Stadtbürgerschaft (assemblée municipale) est constituée de 68 des 83 conseillers du conseil du Land, le Bürgerschaft de Brême (Bremische Bürgerschaft), qui est installé à Brême (Bremerhaven possède sa propre assemblée municipale). Le conseil est élu par les citoyens de Brême tous les quatre ans.[1]

Un des deux maires (Bürgermeister) des villes constituant le Land est élu Président du sénat (Präsident des Senats) et est le chef de l'exécutif de la ville et de l'État. L'actuel président est Jens Böhrnsen.

Enseignement supérieur

Brême dispose d'une université d'État (Universität Bremen), et une université privée (Jacobs University Bremen), une école d'art (Hochschule für Künste Bremen et une Hautes-Écoles (Hochschule Bremen), ainsi que de nombreux instituts comme l'Institut international d'économie maritime de logistique à la renommée internationale, l´Institut Alfred Wegener (recherche polaire), l'Institut Max Planck (microbiologie marine). En tout Brême/Bremerhaven compte environ 25 000 étudiants.

Sport

Club Sport Fondé en Ligue Stade Entraineur
Werder de Brême Football 1899 Bundesliga Weserstadion Thomas Schaaf

Spécialités culinaires

Les brêmois aiment particulièrement un plat appelé « Kohl und Pinkel ». Il s'agit d'un plat constitué d'une saucisse fumée et fourrée à la farine de gruau, que l'on accompagne de toutes sortes de choux. À Brême, c'est un plat convivial que l'on partage entre amis ou entre collègues pendant une sortie. D'ailleurs l'expression « sortie Kohl und Pinkel » existe.

Jumelages

Dicton

  • « Hamburg ist das Tor zur Welt, Bremen hat den Schlüssel. » : « Hambourg est la porte sur le monde, Brême détient la clef. » (en référence aux armoiries des deux cités).

Personnages célèbres

À Brême sont nés :

Personnages célèbres à Brême ou qui ont participé à la célébrité de la ville-état :

  • Otto Rehhagel, né le 9 août 1938 à Essen, a été entraîneur de football du Werder de Brême en 1976, et de 1981 à 1995. Il est de nos jours l'un des entraîneurs allemands ayant eu le plus de succès dans le championnat allemand et européen.

Références

  1. www.bremische-buergerschaft.de

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne

Ce document provient de « Br%C3%AAme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Breme (ville) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Brême (Ville) — Brême Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie). Brême …   Wikipédia en Français

  • Brême (ville) — Brême Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie). Brême …   Wikipédia en Français

  • Brême — Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie). Brême L’hôtel de ville, la cathédrale et l’assemblée municipale …   Wikipédia en Français

  • BRÊME — Réplique modeste de Hambourg, Brême (552 300 hab. en 1990) présente la même situation de fond d’estuaire, le même passé prestigieux de ville hanséatique, la même structure générale du trafic (pondéreux, conteneurs, marchandises générales), la… …   Encyclopédie Universelle

  • Breme (Land) — Brême (Land) Pour les articles homonymes, voir Brême. Freie Hansestadt Bremen (Ville hanséatique libre de Brême) …   Wikipédia en Français

  • Brême (Länder) — Brême (Land) Pour les articles homonymes, voir Brême. Freie Hansestadt Bremen (Ville hanséatique libre de Brême) …   Wikipédia en Français

  • Brême (land) — Pour les articles homonymes, voir Brême. Freie Hansestadt Bremen (Ville hanséatique libre de Brême) …   Wikipédia en Français

  • Brême-Verden — Brême et Verden Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie). Brême et Verden est le nom donné à un ancien État du Saint Empire romain germanique, formé par le duché de Brême et la principauté de Verden (en allemand Herzogtum Bremen und… …   Wikipédia en Français

  • Brême (duché) — Brême et Verden Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie). Brême et Verden est le nom donné à un ancien État du Saint Empire romain germanique, formé par le duché de Brême et la principauté de Verden (en allemand Herzogtum Bremen und… …   Wikipédia en Français

  • Brême et Verden — Pour les articles homonymes, voir Brême (homonymie). Brême et Verden est le nom donné à un ancien État du Saint Empire romain germanique, formé par le duché de Brême et la principauté de Verden (en allemand Herzogtum Bremen und Fürstentum Verden) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.