Bourg-Saint-Andeol


Bourg-Saint-Andeol

Bourg-Saint-Andéol

Bourg-Saint-Andéol

Gare de Bourg-Saint-Andéol
Gare de Bourg-Saint-Andéol

Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Arrondissement de Privas
Canton Canton de Bourg-Saint-Andéol
Code Insee abr. 07042
Code postal 07700
Maire
Mandat en cours
Serge Martinez
2009-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Rhône aux gorges de l'Ardèche
Démographie
Population 7 638 hab. (2006)
Densité 175 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 26′ 53″ Nord
       4° 35′ 56″ Est
/ 44.44816968, 4.59886997
Altitudes mini. 48 m — maxi. 415 m
Superficie 43,74 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bourg-Saint-Andéol est une commune française, située dans le département de l’Ardèche et la région Rhône-Alpes. La ville est située sur la rive droite du Rhône, qui se jette dans la mer Méditerranée.

Ses habitants sont appelés les Bourguésans et Bourguésanes.

Sommaire

Histoire

Le premier nom connu de la ville est Bergoïata, nom d’origine celtique. Au début de l’ère romaine, ce nom devint Bergus ou Burgum. Le nom actuel, qui remonte au XVe siècle, perpétue la mémoire d’Andéol, sous-diacre de l’église de Smyrne venu évangéliser la région et qui fut persécuté et assassiné dans la ville. Sous la Révolution, la ville a porté le nom de Bourg-sur-Rhône. Elle a beaucoup souffert du bombardement américain du 15 août 1944 qui détruisit un tiers de la vieille ville et endommagea quelques-uns de ses plus beaux monuments, comme l’hôtel Nicolaÿ (XVe siècle), dont il ne reste plus qu’une tour octogonale.

Héraldique

Blason de Bourg-Saint-Andéol

Les armes de Bourg-Saint-Andéol se blasonnent ainsi :
De gueules aux trois bourdons d’argent posés en pal et rangés en fasce,
au chef cousu d’azur chargé d’un badelaire d'argent garni d’or.

His fulta manebit unitas : Appuyé sur ces choses, l’unité restera.
Enregistrées à Paris en 1696. La ville du bourg de Saint-Andéol porte :

de gueules à trois bourdons posés en pal d’or et un chef d’azur chargé d’un coutelas d’argent.

En bas est la Croix de la Légion d'honneur. Le couteau symbolise la mort qui mit fin au martyre de saint Andéol, les bourdons (bâtons de pèlerin) représentent l’affluence des pèlerins à son tombeau et la dévotion envers lui.

Géographie

La ville de Bourg-Saint-Andéol se trouve dans le Sud du département de l’Ardèche, dans une petite vallée ouverte sur l’axe Rhodanien tout en restant légèrement à l’écart. Faisant partie intégrante de l’Ardèche Méridionale, la ville est blottie contre le Rhône au pied de la forêt méditerranéenne du Laoul, essentiellement composée de chênes verts, de pins, buis et cyprès.

Entre ses collines, la ville est relativement bien abritée du mistral qui souffle avec violence dans toute la vallée. La commune bénéficie d’un climat particulier puisque diametralement opposé aux communes voisines. On note en effet régulièrement une différence négative d’un ou deux degrés avec Viviers, sa voisine septentrionale et Pierrelatte, côté Drôme.

Il n’est pas rare également de voir au-dessus de Bourg-Saint-Andéol un agglomérat de nuages qui se retrouvent coincés entre le Plateau des Gras (ou de St Remèze) et les premiers contreforts cevennols des gorges de l'Ardèche, distantes seulement de sept kilomètres.

C’est pour cela que le temps est régulièrement nuageux et frais sur la commune alors que le temps peut être ensoleillé et plus chaud dans les communes limitrophes.

Bourg-Saint-Andéol fut ainsi considéré à tort pendant longtemps comme la frontière de la culture de l’olivier en Méditerranée.

Assez protégée du mistral par ses collines situés au Nord, la ville s'ouvre donc sur la véritable plaine du Tricastin où naissent les cultures et l'atmosphère authentiquement méridionales, mais pas encore tout à fait provençales....

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Bourg-Saint-Andéol
Gras Saint-Montan Donzère (Drôme)
Bidon Brosen windrose-fr.svg Pierrelatte (Drôme)
  Saint-Marcel-d'Ardèche  

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 1983 mars 1989 Yves Alméras
mars 1989 mars 2001 Jean-Marc Serre RPR
mars 2001 mars 2009 Serge Martinez[1] PS
17 mars 2009 2 mai 2009 Claude Vincent Président de la délégation spéciale[2]
2 mai 2009 Serge Martinez[3] PS
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[4] et Cassini[5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 598 3 964 4 100 4 167 4 268 4 290 4 535 4 670 4 857
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
4 430 4 637 4 515 4 524 4 313 4 308 4 284 4 250 4 264
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 165 4 173 4 195 4 155 4 506 4 203 3 709 3 401 3 668
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
4 400 7 102 6 861 7 400 7 795 7 768 7 638[6] - -

Nombre retenu à partir de 1999 : population sans doubles comptes


Sites et monuments

Bourg-Saint-Andéol est une ville touristique par excellence. Le visiteur averti y trouvera encore de nos jours de nombreux monuments classés illustrant un passé historique et architectural majeur.

La dimension religieuse de cette illustre cité n’est également pas négligeable. Il existe encore, en surplomb des quais du Rhône, l’ancien couvent des Visitandines, aujourd’hui maison mère des Sœurs de la Présentation de Marie, ordre fondé pendant la tourmente révolutionnaire par la bienheureuse Marie Rivier. Le bâtiment abrite encore des éléments architecturaux rares, un mobilier d’époque intéressant et une grande chapelle où se réunissent fidèles et religieuses, le dimanche matin. L'hôpital de la ville, situé dans les prolongement du centre historique et autrefois hors-les-murs fut également un couvent géré par l'ordre de Recollets. Un élégant clocher en pierre de taille domine un cloitre et des bâtiments.

L’hôtel de ville, largement remanié suite à la vague de bombardements meurtriers de 1944, à également été un couvent, celui des Ursulines qui prenaient en charge l’éducation des jeunes filles de Bourg-Saint-Andéol.

Le centre ville ancien possède également une série d’hôtels particuliers des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Une partie d’entre eux furent largement détruits pendant la guerre. On notera l’hôtel de la célèbre famille Nicolay, dont il ne reste plus qu’un fragment de tour ; l’hôtel de Longevialle, admirablement bien restauré et transformé en musée, l'hôtel Doize, également converti en musée, l'hôtel de Digoine, qui, placé à proximité de la grande fontaine abrite aujourd'hui un "Chambres d'Hotes" de prestige.

D’autres n’ont pas eu cette chance et ont disparu du paysage urbain du bourg : l’hôtel de Pelagey, la maison de villégiature des Madier de Montjau, autrefois situés entre l’église Saint-Andéol et la place du Champ de Mars, l’hôtel particulier des Mahue de Tricastin ainsi que la demeure des De Féraudy De Saint Pantaléon (originaire de Valréas), situés au coeur du centre historique, furent entièrement ravagés par le bombardement du 15 août 1944.

Malgré ces tragiques événements qui ont profondément marqué la ville et son urbanisme, Bourg-Saint-Andéol reste une commune ayant un patrimoine exceptionnel.

Aujourd’hui, on rencontre un ensemble de monuments dignes d’intérêt, la plupart concentrés dans le centre historique et ses abords immédiats :

Un des monuments aux morts de Bourg-Saint-Andéol
  • Tour de l’hôtel Nicolaÿ (1450).
  • Palais des Évêques de Viviers (XVIe siècle).
  • Hôtels particuliers (XVIIIe siècle).
  • Lavoir près des sources de la Tourne.
  • Vieux quartiers riches en curiosités (15 monuments historiques).
  • Plusieurs châteaux classés (origine XIIe siècle).
  • Chapelle Notre-Dame-de-Chalon.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Cousignac (XIIe siècle).
  • Chapelle Saint-Féréol.

Un pôle national des arts du cirque : La Cascade

L’ancien collège Saint-Joseph, réhabilité, abrite aujourd’hui les activités de La Cascade, maison des arts du clown et du cirque

La Cascade, maison des arts du clown et du cirque se situe dans le quartier du Dieu Mithra, à proximité immédiate des sources de Tourne.

L’ancienne école privée Saint-Joseph, réhabilitée autour d’un cloître intérieur, abrite aujourd’hui les activités de cette « Maison Â» dédiée aux arts du cirque et du clown, et par extension à la musique, la danse et le théâtre.

C’est un lieu singulier qui rassemble les différents maillons de la chaine artistique : l’initiation, la formation continue, la création et la recherche où les rôles de chacun ne sont pas figés, l’artiste peut revenir pour être formateur ; le spectateur peut devenir stagiaire, l’enfant deviendra peut-être artiste…

Un lieu où l’on donne le temps aux artistes et aux projets artistiques de se développer, où l’on peut à la fois semer et récolter.

Pôle National des arts du cirque (10 en France, unique en Rhône-Alpes) inscrit dans le réseau « Territoires de cirque Â», ce lieu bénéficie d’équipements exceptionnels : salle de spectacle, terrain de jeu pour les disciplines circassiennes, salle de danse, théâtre d’été…

Porté par deux compagnies professionnelles, Les Nouveaux Nez (clowns musiciens) et Les Colporteurs (acrobates, funambules), à la renommée internationale, ce lieu est géré par l’Association de Gestion de la Cascade, en partenariats pluriannuels avec les organismes publics qui en financent l’investissement et le fonctionnement : l’Europe, l’État, la région Rhône-Alpes, le département de l’Ardèche et la Commune de Bourg-Saint-Andéol.

Événements

Émetteur de télévision de Bourg-Saint-Andéol se trouvant à 414 mètres d’altitude sur la route de Saint-Remèze. Puissance d’émission : 280 W
  • Chaque été ont lieu les « noctambulations Â» dans les rues du village. Des bénévoles déguisés retracent l’histoire du bourg à travers saynètes et dialogues.
  • La gare de Bourg-Saint-Andéol vit s’installer au début 2008, l’équipe du film de Roger Delattre, "Le Missionnaire", une journée durant. Le lycée Régis Vernet en garda le souvenir grâce aux photos prises, où les acteurs du film côtoient les élèves de Terminale ES.

Personnalités liées à la commune

  • Christian Chabanis (août 1936 - 25 avril 1989) : enfant de Bourg-Saint-Andéol, écrivain catholique et journaliste, a écrit de nombreux livres d’entretiens ainsi que des essais.

Jumelages

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • A. Deirmendjian, L’église Saint-Polycarpe à Bourg-Saint-Andéol, Ardèche, Mémoire de maîtrise, Université d’Aix Marseille I, 1997
  • Y. Esquieu, Bourg-Saint-Andéol, l’église de Saint-Andéol, dans Congrès archéologique de France – Moyenne vallée du Rhône, 1995, p. 33-47
  • J.-M. Gardès, Bourg-Saint-Andéol, dans L’Ardèche à la page, Privas, Fédération des œuvres laïques de l’Ardèche, 1986, p. 104-122
  • R. Gaspin, Rencontre avec le dieu Mithra : le bas-relief de Bourg-Saint-Andéol, Bourg-Saint-Andéol, Association Bourg initiative, 1987
  • J.-L. Issartel, Les bois communaux de Bourg-Saint-Andéol et de Saint-Marcel, dans Les Cahiers de mémoire d’Ardèche temps présent, no 35, 1992, p. 7-12
  • J.-L. Issartel, La Révolution, images de Bourg-Saint-Andéol, dans Les Cahiers de mémoire d’Ardèche temps présent, no 13, 1989, p. 23-28
  • R. Labrely, Le vieux Bourg-Saint-Andéol, Bourg-Saint-Andéol, Syndicat d’initiative, 1990
  • R. Saint-Jean, Un témoin de la première sculpture rhodanienne : le sarcophage de saint Andéol, Ardèche, dans Hommage à Fernand Benoît - Revue d’études ligures, tome V, Bordighera (Italie), 1972, p. 189-199


  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail de l’Ardèche Portail de l’Ardèche
  • Portail de l’Occitanie Portail de l’Occitanie
Ce document provient de « Bourg-Saint-And%C3%A9ol ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bourg-Saint-Andeol de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bourg-Saint Andéol — Gare de Bourg Saint Andéol Détail …   Wikipédia en Français

  • Bourg-Saint-Andéol — Bourg Saint Andéol …   Deutsch Wikipedia

  • Bourg-Saint-Andéol — Saltar a navegación, búsqueda Bourg Saint Andéol País …   Wikipedia Español

  • Bourg-Saint-Andéol — (spr. burk. ßängtangdeóll), Stadt im franz. Dep. Ardèche, r. an der Rhône, (1901) 4165 E.; Seidenindustrie, Weinbau …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Bourg-Saint-Andéol — 44° 22′ 24″ N 4° 38′ 39″ E / 44.3733, 4.6442 …   Wikipédia en Français

  • Bourg-Saint-Andéol — French commune nomcommune=Bourg Saint Andéol région=Rhône Alpes département=Ardèche arrondissement=Privas canton=Bourg Saint Andéol insee=07042 cp=07700 maire=Serge Martinez mandat=2001 2008 intercomm=Rhône aux gorges de l Ardèche… …   Wikipedia

  • Bourg-Saint-Andeol — Original name in latin Bourg Saint Andol Name in other language Bourg Saint Andeol, Bourg Saint Andol, Bourg sur Rhone, Bourg sur Rhne, Bur Sent Andeol, Bur Sent Andeol , Commune Libre, Lo Borg Sant Andiou, Lo Borg Sant Andiu, bu er sheng ang dai …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Bourg-Saint-Andéol — Bourg Saint Andéol La gare Localisation Commune Bourg Saint Andéol Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Canton de Bourg-Saint-Andéol — Situation du canton de Bourg Saint Andéol dans le département Ardèche Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Canton De Bourg-Saint-Andéol — Situation du canton de Bourg Saint Andéol dans le département Ardèche Administration Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.