Boulazac Basket Dordogne

Boulazac Basket Dordogne Basketball pictogram.svg
Logo du club
Généralités
Nom complet SASP Boulazac Basket Dordogne Pro
Surnom(s) BBD
Date de fondation 1992
Couleurs Blanc et bleu
Salle Salle des sports du Palio
(4 228 places)
Siège Rue de Soci
24750 Boulazac
Championnat actuel Pro B
Président Jacques Auzou
Entraîneur Sylvain Lautié
Site web http://www.boulazacbasket.com/

Le Boulazac Basket Dordogne est un club français de basket-ball qui évolue en Pro B depuis la saison 2005-2006. Le club est basé dans la ville de Boulazac.

À l'origine, le club vient de Périgueux, sous la dénomination de l'US périgourdine. En 1992, la construction à Boulazac d'une salle de 2000 places incite les dirigeants de l'USP à migrer vers la banlieue.

Sommaire

Palmarès

Historique[1]

Avant 1997

Depuis bien des années, la ville de Périgueux, terre d'Ovalie, possédait une équipe de basket-ball qui évoluait dans le championnat départemental: l'Union Sportive Périgourdine USP Basket.

Le gymnase Clos Chassaing à Périgueux, d'une capacité maximum de 500 places, doublée par l'apport de gradins les soirs de grands matchs, était le lieu où évoluait cette équipe. Début des années 90 le club voyait sa persévérance et ses efforts récompensés et accédait enfin au niveau régional en ligue d'Aquitaine, puis national.

Forts de la réussite du club, l'affluence des spectateurs étant chaque semaine plus nombreuse, les dirigeants entamèrent des négociations avec la municipalité et son maire d'alors, Yves Guéna. Ils obtinrent la pose d'un nouveau parquet à Clos Chassaing mais point de club house, ni de salle plus importante.

Dans le même temps, en 1992, la petite commune de Boulazac, banlieue de Périgueux, avec à sa tête Jacques Auzou, prit la décision de la construction d'un gymnase d'une capacité de 2000 places environ, dans le tout nouveau quartier de l'Agora, bien que n'ayant aucun club à héberger.

C'est ainsi que les dirigeants de l'US Périgueux Basket, sentant là une occasion d'hébergement, prirent attache avec la municipalité de Boulazac et firent part de leur intérêt pour cette toute nouvelle salle, qui correspondait à leurs ambitions pour le club.

Les deux maires voisins Yves Guéna et Jacques Auzou se rencontrèrent et c'est avec le plein accord du premier magistrat de la ville de Périgueux que l'US Périgueux migra à Boulazac (Yves Guéna, avec son humour habituel aurait déclaré : « Périgueux a le rugby (Le CAP), Trélissac a le foot (FCTM), Coulounieix-Chamiers son équipe féminine de basket-ball (AS PTT) et bien, Boulazac aura son équipe masculine de basket-ball »). La messe était dite.

Les premières années à Boulazac, le club se nommant désormais l'US Périgord Boulazac, virent évoluer l'équipe aux premier niveau national, puis enfin, l'accession en Nationale Masculine 3 (NM3), durant la saison 1994/1995. En 1996/1997 ce fut une accession éclair en NM2 puis l'année suivante retour en NM3.

Saison 1997-1998

L'US Périgord Boulazac termine invaincue première de NM3 et accède à la NM2.

Saison 1998-1999

Sous la co-présidence de Gilles Gauthier et de Michel Prédignac, l'USPB évolue désormais en NM2 sous la férule de Sylvain Candelon, l'entraîneur. Les ambitions du club sont alors bien établies visant désormais le haut du tableau et plus si possible.

Saison 1999-2001

Suivent trois années où l'USPB à su conquérir et fidéliser un public chaque semaine plus nombreux. Ce ne sont pas moins de 2000 spectateurs chauffés par de magnifiques pom-pom girls qui accueillent le 25 mars 2000, lors de la saison 1999-2000, dans la salle de l'Agora, l'équipe de la Principauté de Monaco 1re du championnat devant son dauphin qui n'est autre que l'USPB avec son meneur emblématique Simon Darnauzan. Serge Villanova œuvre alors comme entraîneur, après avoir remplacé en cours de saison Sylvain Candelon parti pour entraîner l'équipe de Maurienne en Savoie (ProB).

Malgré une victoire éclatante sur Monaco, L'USPB termine la saison à la seconde place du championnat, non sans avoir remporté la super coupe du Sud Ouest dans les arènes de Pomarez, chères à nos amis landais.

Saison 2001-2002

Sous la double présidence de Laurent Gensou et d'Yves Lopez, Arnaud Ricoux le coach, a la lourde tâche d'emmener pour sa seconde année de contrat, son équipe au firmament, après avoir fait un important ménage en fin de saison dernière . Avec les arrivées de Cédric Bertorelle (Rodez NM1), Remy Conderanne (Bourg-en-Bresse Prêt Pro A) Gérôme Ortega (Ajaccio N2), Stéphane Wagner (Tourcoing N2), et l'américain Gilbert Wilburn (USA Los Angeles), c'est une équipe performante qui est mise sur pieds. Un seul élu, un seul promu en fin de saison. Hélas, pour la troisième année consécutive, le rêve s'est effacé. ce n'est encore qu' à la troisième place d'un championnat fort disputé que l'USPB vient se placer en fin de saison.

Saison 2002-2003

Toujours sous la présidence de Laurent Gensou et d'Yves Lopes avec Arnaud Ricoux comme entraîneur et les arrivées du pivot américain Kelvin Howell, de l'intérieur David Cilly et du meneur Jérôme Lavis, sera enfin la saison de la montée en Nationale Masculine 1 (NM1) avec un premier titre de Champion de France puisqu'à l'issue d'un championnat très disputé entre Boulazac et son dauphin La Rochelle en poule B (les deux faces à faces remportés par Boulazac, de 1 point à La Rochelle et de 36 points à l'Agora), la poule finale pour le titre oppose l'USPB à Saint Michel Le Portel. Les nordistes s'étant inclinés à domicile à l'aller de 14 points (89-103) c'est fort logiquement que sur le parquet d'une Agora surchauffée par 2300 spectateurs qu'ils se voient au retour le samedi 31 mai 2003, défaits sur un score de 109 à 90.

Saison 2003-2004

Avec la montée en Nationale Masculine 1, une autre page se tourne, Le club s'appelle désormais le BBD (Boulazac Basket Dordogne). Avec son nouveau logo et sa direction bicéphale Laurent Gensou et Yves Lopes, il affiche clairement ses intentions en Nationale 1, à savoir, bien figurer en se situant dans le premier tiers du championnat. Ce sera chose faite puisqu'en fin de saison le BBD mené par Arnaud Ricoux termine à la 7e place d'un championnat comptant trente journées.

Saison 2004-2005

Après les quelques remous de fin de saison, c'est une équipe dirigeante complètement renouvelée qui prend en main les destinées du BBD avec l'intention bien affirmée de le mener à la Pro B dans les trois années à venir.

Arnaud Ricoux remercié a été remplacé par John Douaglin un coach franco-canadien, assisté de Pierre Sagot qui quitte le parquet pour le banc. Le club est désormais dirigé par un couple de co-présidents, Jacques Auzou, maire de Boulazac et Philippe Alibeau qui avaient pris les commandes à l'intersaison dernière.

Cette saison voit la suprématie du BBD dans le championnat de NM1 composé de 18 équipes dont le célèbre CSP Limoges devenu le CSP Limoges Élite suite à sa descente en NM1. à l'issue de déboires financiers et d'un dépôt de bilan. À l'intersaison, Kelvin Howell, le chouchou du public pour cause d'opération du dos, doit laisser sa place à Mohamed Woni qui rempli pleinement son rôle au pied levé.

Le BBD ayant pratiquement navigué en tête du championnat toute la saison, poursuivi par Levallois et Poitiers, il aura fallu cependant attendre l'issue de la 30e journée contre Autun, et une victoire à l'arrachée 79-75, pour que le Boulazac Basket Dordogne ait la certitude d'accéder à la Pro B et, cerise sur le gâteau après la chute de Poitiers à Saint-Chamond empocher son second titre de Champion de France en deux ans après celui de Nationale 2 en 2003. Champion de France NM2 2002-2003 Champions de France NM1 2004-2005

Saison 2005-2006

Montée en Pro B

La saison précédente, l’objectif fixé à John Douaglin était de mener le club en Pro B sur les 3 saisons à venir. Ce fut chose faite dès la première année. Ainsi, pour la première fois un club de basket en Dordogne accède au secteur professionnel. John Douaglin et son assistant, préparateur physique Pierre Sagot conservent quelques cadres issus de la Nationale 1 en la personne de Cédric Bertorelle, Stéphane Wagner, Jérôme Lavis (le capitaine), Franck Monpounga, Rémy Conderanne, Rodrigue Tetainanuarii et Kelvin Howell et recrutent des joueurs expérimentés : Milan Vasic, Michel Lasme, Cédric Beesley, Yuanta Holland et Maxime Renaud. Après un entame de saison tonitruante, au mois de février 2006 à la veille de recevoir Vichy pour le compte de la 22ème journée, le BBD est 4ème au classement derrière Orléans, Besançon et Vichy. Malheureusement la suite de la saison est moins brillante. Boulazac accumule les revers que ce soit à la maison ou à l’extérieur et termine le championnat par une nouvelle défaite à domicile face à Saint Quentin 88-74 ce qui le place au 14ème rang de Pro B avec 15 victoires pour 19 défaites.

Saison 2006-2007

La grogne chez les supporters.

Pour faire suite à cette première saison en demi-teinte, John Douaglin décide de « faire le ménage » dans son effectif. Il se sépare ainsi de tous ceux qui ont fait la gloire du club depuis la N2 pour redonner du sang nouveau à son équipe et démarrer un nouveau projet. Exit donc Kelvin Howell parti tenter sa chance à Bourg en Pro A, ainsi que les Bertorelle, Wagner, Lavis, Conderanne, Cilly au grand dam des supporters nostalgiques. De nouveaux visages apparaissent. John Douaglin appelle à lui deux joueurs confirmés de Chalons en Champagne, Rochel Chery et l’américain Alonzo Richmond, qui deviendra très vite la nouvelle coqueluche de l’Agora. Son effectif est complété par Maxime Renaud (qui arrive du pôle espoirs de Pau-Orthez), Michaël Vérove qui évoluait en Pro A à Rouen, Julien Sauret, Cédric Beesley, en provenance d’Antibes, Félix Indaye, Rodrigue Tetainuarii, Rick Cornett le second joueur US et..une perle rare découverte par John Douaglin le dominicain Ivan Almonte qui malgré sa relative petite taille (1m98) va exploser au poste 5 et devenir très vite le meilleur rebondeur de la saison dans la division.

Le premier match de cette nouvelle saison se déroule à l’Agora et d’entrée de jeu c’est une salle archicomble qui accueille la mythique équipe du CSP Limoges qui après les affres financières qui l’ont touchée à fait son purgatoire en N1 et gagné ses gallons en Pro B en compagnie de Poitiers,ce qui promet de futurs magnifiques derbys. Cette première journée voit la victoire du BBD et il faudra attendre la 4ème journée à domicile face à Vichy pour connaître la première défaite de la saison. Au final c’est à la 11ème place du classement avec 17 victoires pour 17 défaites et seulement à deux petits points de la qualification pour les play-offs que terminera le BBD.

Saison 2007-2008

Pour cette troisième saison en Pro B, John Douaglin se sépare de 80 % de son effectif ne conservant qu’Alonzo Richmond et le stagiaire Thomas Massoubre, l’enfant du pays. Tandis qu’ Ivan Almonte écoutant le chant des sirènes limousines quitte le club, Kelvin Howell qui a passé une saison presque blanche à Bourg, suite à une grave blessure au dos, est de retour à Boulazac en compagnie de joueurs d’expérience, tels Jacques Wampfler de Limoges, Florent Eleleara à la mène venant de Besançon, lequel sera assisté d’un jeune espoir de Dijon, (international espoir), Olivier Romain, Lionel Tisba venant également de Bourg, John Beugnot arrivant directement d’une université US, Mamadou Sy, Martin Ringstrom le suédois ainsi que le fantasque joueur britannique Jermayne Forbes qui deviendra très vite le chouchou de l’Agora de par son jeu et son sens du comique. Cette année est également l’aboutissement d’un projet saison 2007-2008- effectifsd’envergure, la construction d’une salle de sport et de spectacle d’une capacité d’accueil de près de 5000 places, Le Palio, afin de répondre aux ambitions du club, avec des moyens et des infrastructures dignes d’un grand club pro. C’est le projet et la feuille de route qui sont remis par le staff Boulazacois à John Douaglin : il doit mener l’équipe aux play-offs. Hélas, le sort en décidera autrement et c’est une saison bien terne avec 14 victoires et 20 défaites qui place le BBD à la 15ème place du classement. C’est la fin d’une belle aventure pour John Douaglin qui est lâché et remercié par les dirigeants Boulazacois qui se séparent de lui en fin de saison, malgré une année de contrat lui restant.

Saison 2008-2009

Une nouvelle saison pleine de promesses voit le jour. L'équipe dirigeante du BBD a fait appel à un duo de qualité pour reprendre les rênes de l'équipe pro, Philippe Ruivet qui a drivé durant cinq ans l'équipe d'Aix-Maurienne et son adjoint Sylvain Maurice . La feuille de route est simple: atteindre les play-offs. Philippe Ruivet n'ayant pas tout à fait les coudées franches, doit bâtir une équipe autour des quelques "cadres" restés au club, lesquels sont encore sous contrat: Kelvin Howell qui n'est pas au mieux souffrant encore des séquelles d'opérations de son dos, Alonzo Richmond (toujours blessé à l'épaule depuis la fin de la dernière saison), Florent Eleleara et Mamadou SY. Il fait alors appels à des joueurs d'expérience qu'il a connu et suivis depuis l'époque où il entraînait Poissy. L'international meneur franco-portugais Philippe Da Silva qui jouait dans le championnat portugais à Madère, deux joueurs venus d'Evreux Sambou Traoré et Bob Ménama, Thomas Andrieux l'ex-stéphanois, Mory Correa venu de Challans (NM1) après être passé par des clubs de prestige (Besançon, Charleville- BBD-29Mezieres, Châlons en Champagne), Darius Lane le second US (joker médical de Alonzo Richmond), Thomas Compaore ex Evreux venu du Qatar et le jeune meneur, Ibrahim Saounera qui n'entrera jamais sur le parquet cette saison, puisque blessé sérieusement au genou dans la dernière seconde de jeu d'un match amical contre Clermont, à la veille du début de saison officielle. Tout est réuni en ce début de saison pour qu'elle soit une réussite. Le public répond présent dans la toute nouvelle sallle du Palio inaugurée quelques jours avant par un grand tournoi amical. Très vite ce début de saison devient galère suite à de nombreuses blessures qui obligent Philippe Ruivet à de constants remaniements, dus à l'arrivée de jokers médicaux. De plus la mayonnaise ne semble pas prendre entre certains joueurs et le staff. A la trêve de Noel, le BBD est au plus mal dans le classement, aux portes de la rélégation, Philippe Ruivet qui conserve la confiance des dirigeants est maintenu dans ses fonctions et procède à une refonte en profondeur de l'équipe. Il se sépare de Philippe Da Silva, de Thomas Compaore, qui n'a pas donné toute satisfaction à son poste de meneur. Il fait appel à ce poste Ronnie Taylor relevant d'une blessure au genou, un meneur US qui jouait la saison dernière à Brest, puis à Billy Knight. De nouvelles têtes viennent completer l'effectif au gré des blessures: Lavar Simmons, Daniel Gilbert, Jonathan Aka, Thierry Zig ce qui redonne en ces mois de janvier et février un nouveau visage à cette équipe qui malgré tout est capable du meilleur à domicile comme du pire à l'extérieur. Le Palio ne désemplit pas offrant même la seconde meilleure fréquentation de Pro B après Limoges avec près de 4000 spectateurs de moyenne. Les têtes de série telles que Paris-Levallois, Limoges, Clermont viennent chuter sur le parquet boulazacois. C'est finalement à la quatorzième place du classement que le BBD termine cette 4ème saison en Pro B.


Saison 2009-2010

  • Cinquième saison en Pro B

Philippe Ruivet est reconduit comme entraineur pour la seconde année consécutive malgré les aléas de la saison précédent n'a conservé que trois joueurs du précédent effectif, Thomas Andrieux, Ibrahim Saounéra et Jonathan Aka. Il fait appel à Ivan Almonté la coqueluche de l'Agora qui avait quitté le club deux années auparavant pour jouer à Limoges puis Nanterre. La future équipe est construite autour de ce joueur. Gauthier Darrigand arrivé de Strasbourg (Pro A) doit en être le meneur de jeu avec Terry Williams venu de Saint-Étienne (MVP 2008-2009). Jahsha Bluntt le second américain meilleur joueur de NM1 vient étoffer l'effectif ainsi que Yannick Gaillou venu d'Aix-Maurienne. Le jeune Aaron Cel passé par les espoirs du Mans et venant de Brest vient compléter l'effectif ainsi que Roland N'Kembé transfuge de Liévin (NM1). Ivan Almonte arrive blessé au club où il ne dispute en tout et pour tout que deux matchs pendant la saison. Philippe Ruivet doit composer avec ceci et les blessures à répétition viennent mettre à mal l'homogénéité de l'équipe et c'est le défilé des jokers médicaux au BBD. Une cuisante défaite sur le parquet de Limoges met en exergue la mauvaise ambiance qui règne au sein de l'équipe. La défaite à domicile de la 14e journée contre Aix-Maurienne sonne le glas pour Philippe Ruivet qui est remercié et remplacé par Sylvain Lautié, ancien entraîneur de Nancy avec lequel il a remporté la Coupe Korac en 2002, et avait dirigé Levallois avant de signer à Besançon. Sylvain Lautié réussit, alors que l'équipe n'était plus qu'à 3 points du dernier relégable, à la remettre sur les rails grâce à six victoires consécutives et ainsi à assurer son maintien. La fin de saison est chaotique, les espoirs de participer aux Play-Offs se sont envolés et c'est finalement à la 11e place du championnat que le BBD termine sa saison.

Saison 2010-2011

  • Sixième saison en Pro B

Sylvain Lautié et Nicolas Meistelman sont reconduits dans leurs fonctions. Très vite Sylvain Lautié met une équipe sur pieds avec des joueurs d'expérience. Yannick Gaillou, déjà sous contrat est le seul rescapé de l'équipe 2009-2010, il est rejoint par Thomas Dubiez (Bourg), William Gradit (Clermont), Amadi McEnzie, Dramane Diarra, Corey McIntosh (St-Vallier), Malick Badiane (Nanterre), Arnaud Kerchof et Frédéric Adjiwanou (Antibes). L'effectif est renforcé par trois stagiaires Oumar Samassa, Nicolas Arteil et Nicolas Jolivet. La saison commence avec 11 victoires et 6 défaites à l'issue des matchs aller et le BBD occupe la 4e place à l'entrée de la 19e journée face à Rouen le second.

McIntosh et Gradit partis, Adjiwanou, Kerckhof et Diarra blessés, l'équipe s'écroule. Ce n'est pas la défaite après deux prolongation face à Châlons-Reims qui arrange les affaires d'une équipe boulazacoise diminuée : manque de remplaçants donc peu de rotation (ce qui en début de saison faisait la force de cette équipe). Les espoirs d'une première participation aux play-offs s'envolent définitivement avec la défaite à domicile face à une équipe de Nantes en plein renouveau. Le BBD termine à la 12e place du championnat.

Effectif

Entraîneur : Sylvain Lautié (FRA)
Adjoint : Nicolas Meisteman (FRA)

Numéro Nom Né en Taille Nationalité Poste
4 Issife Soumahoro 1988 1,96m Drapeau de France France-Drapeau de Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Ailier
5 Saidou N'Joya 1989 1,88m Drapeau de France France-Drapeau du Cameroun Cameroun Meneur
6 Amadi McKenzie 1986 2,01m Drapeau des États-Unis États-Unis Intérieur
7 Thomas Dubiez 1980 1,95m Drapeau de France France Arrière
8 Yannick Gaillou 1979 1,94m Drapeau de France France Ailier
9 Ryan Ayers 1986 2,01m Drapeau des États-Unis États-Unis Ailier
10 Arnaud Kerckhof 1984 1,93m Drapeau de France France Meneur
11 Frédéric Adjiwanou 1980 2,04m Drapeau de France France Pivot
12 Mehdi Cheriet 1987 2,05m Drapeau de France France Intérieur
13 Darryl Monroe 1986 2,02m Drapeau des États-Unis États-Unis Pivot
14 Laurian Tarris 1990 1,97m Drapeau de France France Ailier

Classement

  • 2005 - 2006 : 14e de Pro B
  • 2006 - 2007 : 11e de Pro B
  • 2007 - 2008 : 15e de Pro B
  • 2008 - 2009 : 14e de Pro B
  • 2009 - 2010 : 11e de Pro B
  • 20010- 2011 : 12e de Pro B

Joueurs et entraîneurs marquants

Galerie

Notes et références

  1. (Avec l'autorisation de Jean Philippon http://www.boulazac.net)

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boulazac Basket Dordogne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boulazac — 45° 10′ 19″ N 0° 46′ 23″ E / 45.1719444444, 0.773055555556 …   Wikipédia en Français

  • Le Palio (Boulazac) — Le Palio Généralités Adresse Espace Agora, Rue de Soci 24750 Boulazac Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Liste de salles de basket-ball en France — Cet article présente une liste des principaux stades ou salles de basket ball en France. Palais omnisports de Paris Bercy …   Wikipédia en Français

  • Championnat de France de basket-ball de Nationale masculine 2 — Infobox compétition sportive Nationale masculine 2 Sport basket ball Création 1999 Organisateur(s) FFBB Catégorie 4e division (2 …   Wikipédia en Français

  • Nationale masculine 2 (basket-ball) — Nationale masculine 2 Création 1999 Organisateur(s) FFBB …   Wikipédia en Français

  • Nationale masculine 2 (basket ball) — Nationale masculine 2 Création 1999 Organisateur(s) FFBB …   Wikipédia en Français

  • Championnat de France de basket-ball de Nationale masculine 1 — Infobox compétition sportive Nationale masculine 1 Sport basket ball Création 1949 Autre(s) nom(s) 1949 1959 (Honneur) 1959 1973 (Fédérale 1) 1973 1987 (Nationale 3) 1987 1998 (Nationale 2) Organisateur(s) …   Wikipédia en Français

  • Liste De Clubs Français De Basket-Ball — Clubs français de basket ball, professionnels et amateurs, existant ou ayant existé. (Liste très incomplète pour le moment manque la majeure partie des ligues régionales + toutes les divisions inférieures) Sommaire : Haut A B C D E F G H I J …   Wikipédia en Français

  • Liste de clubs français de basket ball — Clubs français de basket ball, professionnels et amateurs, existant ou ayant existé. (Liste très incomplète pour le moment manque la majeure partie des ligues régionales + toutes les divisions inférieures) Sommaire : Haut A B C D E F G H I J …   Wikipédia en Français

  • Nationale Masculine 1 (basket) — Nationale masculine 1 (basket ball) Nationale masculine 1 Création 1999 Organisateur(s) FFBB …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.