Bosnie (Région)

ÔĽŅ
Bosnie (Région)

Bosnie (région)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bosnie.
Limite approximative entre la Bosnie (zone claire) et l'Herzégovine (zone foncée)

Historiquement et g√©ographiquement, la r√©gion connue sous le nom de Bosnie (localement Bosna/–Ď–ĺ—Ā–Ĺ–į) comprend la partie nord de l'actuel √Čtat de Bosnie-Herz√©govine. Elle se situe dans les Alpes dinariques, jusqu'√† la limite m√©ridionale de la plaine de Pannonie, les rivi√®res Save et Drina marquant ses fronti√®res nord et est.

La superficie approximative de la Bosnie est d'environ 41 000 km¬≤, soit environ 80 % du territoire de l'actuel √Čtat de Bosnie-Herz√©govine. Officiellement, il n'existe pas de fronti√®re politique ou g√©ographique avec la r√©gion m√©ridionale de l'Herz√©govine, bien que le sujet soit r√©guli√®rement d√©battu. Les deux r√©gions ont form√© depuis le Moyen √āge une entit√© g√©opolitique commune, et le terme ¬ę Bosnie ¬Ľ est souvent utilis√© √† tort pour d√©signer l'√Čtat complet (Bosnie et Herz√©govine), et donc aussi la r√©gion de l'Herz√©govine.

Histoire

Dans l'Antiquit√©, la Bosnie a √©t√© peupl√©e de Maenz√©es, de Dalmates, de Ditiens, de D√©sitiates et de Narenses, des tribus Illyres, qui furent romanis√©es √† partir du 1-er si√®cle. Les Dalmates ont donn√© leur nom √† la Dalmatie, et les Narenses √† la rivi√®re Neretva. Le christianisme s'y implante √† partir du III-√®me si√®cle. En 454 les Ostrogoths y fondent un royaume (qui englobera aussi l'Italie en 493). En 535 le g√©n√©ral romain, B√©lisaire, chasse les Ostrogoths et r√©tablit le pouvoir romain (devenu chr√©tien). A partir de 640, les Crobates et les Sorabes, des peuples slaves, s'installent dans la r√©gion et passent au christianisme : la langue serbo-croate va d√®s lors devenir majoritaire.

En 870, le pays est divis√© entre les royaumes de Croatie (√† l'ouest) et de Bulgarie (√† l'est) mais l'actuelle Herz√©govine demeure romaine (byzantine). En 1137, les seigneurs de Rama (dans le centre du pays) s‚Äôassocient au royaume de Hongrie (comme l'avaient fait les rois de Croatie en 1090). D√®s lors le roi de Hongrie porte aussi le titre de ¬ę Rex Ramae ¬Ľ. Intervenant dans les querelles dynastiques de la couronne hongroise, l'empereur Manuel Ier Comn√®ne, r√©cup√®re en 1167 la Bosnie et la Dalmatie, mais sa mort marqua la fin de la pr√©sence byzantine dans les Balkans. Le roi B√©la III de Hongrie (1172-1196) re√ßut l‚Äôall√©geance du ban Kulin de Bosnie et du prince Miroslav de Chulmie (Herz√©govine actuelle). Le souverain du royaume hongrois-croate soumit toute la Bosnie en 1237.

√Ä la fin de la dynastie hongroise des Arpadiens, les princes croates de Bribir (dynastie des ҆ubińá) se rendent quasiment ind√©pendants en Bosnie vers 1300. Mais Charles Robert de Hongrie r√©ussit √† s'emparer en 1322 du chef de la maison des Bribir et affirme ainsi son autorit√© sur le nord et l'ouest de la Bosnie actuelle. Le ban catholique de Bosnie, √Čtienne Cotroman en profita pour annexer √† la Bosnie les "Pays du Ponant" (ouest du pays). √Ä partir de cette √©poque, le banat hongrois de Bosnie comprenait la majorit√© du territoire de l'actuel √Čtat de Bosnie-Herz√©govine.

√Ä ce moment, trois types de christianisme sont pr√©sents dans le pays: catholique (√©v√™ch√©s de Split au sud et de Kalocsa au nord, mais il y eut aussi un √©v√™que de Sarajevo de 1246 √† 1469), orthodoxe (Patriarcat d'Ipek ou Peńá) et l'√Čglise bosnienne (schismatique √† Rome).

Par son mariage avec √Člisabeth Cotromanińá, fille du ban de Bosnie, Louis Ier de Hongrie acquit la Chulmie (l‚ÄôHerz√©govine occidentale actuelle). En 1366, il contraignit son vassal Tvrtko, ban de Bosnie qui s‚Äô√©tait rebell√©, √† reconna√ģtre √† nouveau son autorit√©. Mais apr√®s la mort du dernier roi de Hongrie de la dynastie des Angevins de Naples, le banat de Bosnie s‚Äô√©mancipa d√©finitivement de la tutelle hungaro-croate et devint un royaume ind√©pendant englobant la majeure partie de la Dalmatie. Tvrtko Ier (1338-1391), de la famille catholique des Cotromanińá, se fit couronner roi de Bosnie et de Dalmatie en 1377. Comme sa m√®re √©tait de la dynastie orthodoxe des Nemanjińá, il en profita pour se faire couronner en m√™me temps roi de Serbie, dont il contr√īlait aussi la partie occidentale (tandis que l'est de la Serbie tomba aux mains des turcs).

En 1463, les Ottomans s‚Äôempar√®rent de la Bosnie pratiquement sans livrer bataille. Toutefois Matthias Ier de Hongrie r√©ussit √† arracher au sultan Mahomet II la forteresse de Jajce et organisa Bosnie septentrionale deux banats contre les incursions turques. Mais ils succomb√®rent sous les attaques turques en 1482. La Bosnie fut donc enti√®rement int√©gr√©e pour quatre si√®cles dans l'Empire ottoman (1463 - 1878). Jusqu'au milieu du XIXe si√®cle, le sandjak de Bosnie comprenait aussi l'Herz√©govine et un territoire couvrant le nord de l'actuel Mont√©n√©gro et le sud-ouest de l'actuelle Serbie. Dans ces territoires, une partie de la population passa √† l'islam pour ne plus avoir √† payer le Hara√ß (double-imp√īt sur les non-musulmans). Comme entre-temps le Bogomilisme a disparu, les historiens musulmans de Bosnie pensent que ce sont principalement les Bogomiles qui sont devenus musulmans. La r√©gion prit le nom de ¬ę Bosnie et Herz√©govine ¬Ľ en 1853 suite √† des remodelages politiques.

Le Parti du Droit d‚ÄôAnte Starcevińá s'√©tait cr√©√© en 1861 en l‚ÄôAutriche-Hongrie. Son programme pr√īne la r√©unification et l‚Äôind√©pendance √† l'√©gard de Vienne ou de Budapest de tous les ¬ę territoires croates ¬Ľ, Bosnie comprise. L‚Äô√©v√™que croate de ńźakovo, Josip Juraj Strossmayer, √©labore le premier programme d‚Äôunification des Slaves du Sud (1866) de l'Autriche-Hongrie sous l‚Äôappellation, alors in√©dite, de ¬ę yougo-slave ¬Ľ (sud-slave). Le premier congr√®s ¬ę yougoslave ¬Ľ se tient √† Ljubljana en 1870.

√Ä la suite du congr√®s de Berlin de 1878, l'Autriche-Hongrie occupe la Bosnie-Herz√©govine, et en 1908 elle en annexe la plus grande partie (seul le territoire du sud-est, autour de Novipazar, est rendu √† l'Empire ottoman ; il sera partag√© entre le Mont√©n√©gro et la Serbie en 1912). Au sein de l'Empire des Habsbourg (qui d√©veloppe voies ferr√©es et industries) la Bosnie-Herz√©govine constitue une troisi√®me entit√©, √† c√īt√© de l'Autriche et de la Hongrie. Mais les orthodoxes, qui auraient pr√©f√©r√© un rattachement √† la Serbie, acceptent mal cette situation. L‚Äôattentat de Sarajevo, perp√©tr√© en 1914 contre le prince h√©ritier Fran√ßois-Ferdinand d'Autriche par un jeune Serbe, Gavrilo Princip, d√©clenche la Premi√®re Guerre mondiale.

√Ä l'issue de celle-ci, la doctrine du pr√©sident am√©ricain Woodrow Wilson: le droit des peuples √† disposer d'eux-m√™mes, aboutit √† la dislocation de l'Autriche-Hongrie et √† la cr√©ation du Royaume des Serbes, des Croates et des Slov√®nes, renomm√© plus tard Royaume de Yougoslavie. Les Serbes, cette fois, y trouvent leur compte, mais les Bosniaques musulmans (qui ne sont pas reconnus comme un peuple constitutif du royaume) et une partie des Croates (les Oustachis) s'y estiment marginalis√©s. L'assassinat √† Marseille du roi Alexandre Karageorgevińá par l'oustachi Vlado Chernozemski, montre la fragilit√© de la Yougoslavie.

Apr√®s l'invasion de la Yougoslavie par les nazis en 1941, la Bosnie-Herz√©govine est rattach√©e √† l'√Čtat ind√©pendant de Croatie d'Ante Pavelińá, satellite de l'Allemagne o√Ļ les Serbes sont massacr√©s en grand nombre. Deux mouvement de r√©sistance se forment en Yougoslavie, les Tchetniks majoritairement serbes, dirig√©s par le l√©gitimiste serbe DraŇĺa Mihajlovińá, et les Partisans, mouvement multi-ethnique communiste dirig√© par le croate Josip Broz Tito. Vers la fin de la Deuxi√®me Guerre mondiale, les alli√©s pr√©f√®rent Tito √† Mihajlovińá : en cons√©quence, Tito est seul vainqueur et la Yougoslavie se reconstitue, mais comme f√©d√©ration de six R√©publiques socialistes : la Bosnie-Herz√©govine est l'une d'elles. Au bout de quelques ann√©es, en 1973 les ¬ę Musulmans ¬Ľ y sont reconnus comme¬ę  nationalit√© ¬Ľ, au m√™me titre que les Croates et que les Serbes.

En 1992 la Bosnie-Herz√©govine, comme avant elle la Slov√©nie et la Croatie, proclame son ind√©pendance par rapport √† la f√©d√©ration de Yougoslavie. Mais la majorit√© des Serbes, d√©sormais appel√©s "Bosno-Serbes" n'acceptent pas cette ind√©pendance, et une guerre civile se d√©clenche entre Bosniaques musulmans, Croates et Serbes. Par les Accords de Dayton, en 1996, la guerre cesse et deux R√©publiques f√©d√©r√©es deviennent les √©tats constitutifs de la Bosnie-Herz√©govine ind√©pendante : la F√©d√©ration Croato-Musulmane, et la R√©publique serbe de Bosnie (ou ¬ę Republika Srpska ¬Ľ).

Liens internes

  • Portail de la Bosnie-Herz√©govine Portail de la Bosnie-Herz√©govine
Ce document provient de ¬ę Bosnie (r%C3%A9gion) ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bosnie (Région) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bosnie (region) ‚ÄĒ Bosnie (r√©gion) Pour les articles homonymes, voir Bosnie. Limite approximative entre la Bosnie (zone claire) et l Herz√©govine (zone fonc√©e) Historiquement et g ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bosnie (r√©gion) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Bosnie. Limite approximative entre la Bosnie (zone claire) et l Herz√©govine (zone fonc√©e) Historiquement et g√©ographiquement, la r√©gion connue sous le nom de Bosnie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • BOSNIE - 1995, un espoir de paix ‚ÄĒ Bosnie: 1995, un espoir de paix Apr√®s trois ans et demi de guerre, plus de 200 000 morts et pr√®s de 2,7 millions de r√©fugi√©s, la diplomatie am√©ricaine a r√©ussi √† imposer une paix qui s‚Äôapparente plut√īt √† une tr√™ve. Cette paix fragile n‚Äôa √©t√©… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Bosnie-Herzegovine ‚ÄĒ Bosnie Herz√©govine Pour les articles homonymes, voir Bosnie. Bosna i Hercegovina (bs) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bosnie-et-Herz√©govine ‚ÄĒ Bosnie Herz√©govine Pour les articles homonymes, voir Bosnie. Bosna i Hercegovina (bs) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bosnie Herz√©govine ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Bosnie. Bosna i Hercegovina (bs) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bosnie et Herz√©govine ‚ÄĒ Bosnie Herz√©govine Pour les articles homonymes, voir Bosnie. Bosna i Hercegovina (bs) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Region francaise ‚ÄĒ R√©gion fran√ßaise D√©partements et r√©gions de France m√©tropolitaine. La France est divis√©e en 26 r√©gions, dont 22 r√©gions situ√©es en France m√©tropolitaine (en comptant la collectivit√© territoriale de Corse) et 4 r√©gions d outre mer. Plus hau ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Region fran√ßaise ‚ÄĒ R√©gion fran√ßaise D√©partements et r√©gions de France m√©tropolitaine. La France est divis√©e en 26 r√©gions, dont 22 r√©gions situ√©es en France m√©tropolitaine (en comptant la collectivit√© territoriale de Corse) et 4 r√©gions d outre mer. Plus hau ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • R√©gion de france ‚ÄĒ R√©gion fran√ßaise D√©partements et r√©gions de France m√©tropolitaine. La France est divis√©e en 26 r√©gions, dont 22 r√©gions situ√©es en France m√©tropolitaine (en comptant la collectivit√© territoriale de Corse) et 4 r√©gions d outre mer. Plus hau ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.