Bordelongue

ÔĽŅ
Bordelongue

Bordelongue est un quartier de Toulouse o√Ļ fut d√©couvert le 4 septembre 1944 le charnier dans lequel avaient √©t√© jet√©s les corps de 28 r√©sistants fusill√©s par les Allemands entre septembre 1943 et avril 1944. Une st√®le porte les noms des martyrs.

Sommaire

Liste des martyrs de la stèle de Bordelongue à Lafourguette, Toulouse

ARLET, Henri, Joseph, Yves, √©tudiant, Sarlat (24), 19/05/1922 √† Sarlat (24) ARNAUD, Roger, Marie, Gonzague, Durfort (81), 13/03/1913 √† Revel (31) BETEILLE, Emile, Eloi Arfons (81)6/06/1909 √† l‚ÄôAlbar√®de (81) BLANCHETON, Roger, Jean, cultivateur Neuffons (33) 30/05/1909 √† Loubens(33) BOIZARD, Charles Fumel (47) 22/09/1922 √† Fumel (47) BRISSEAU, Jean, boucher-exp√©diteur Duras (47) 20/061910 √† Duras (47) COIRY, Emile COUDERC, Ernest, fruitier en gros Le Passage d‚ÄôAgen (47) 24/07/1897 √† Mazous (47) COULANGES, Louis, cultivateur, Saint-Vincent Lamontjoie (47) 1/02/1897 √† Laplume (47) DESBARATS, Aur√©lien, cultivateur Saint-Vincent Lamontjoie (47), 10/02/1887 √† Pouy (32) DUBOIS, Pierre, Alfred, Maurice, forgeron Duras (47) 14/06/1912 √† Duras (47) DUCES, Fernand L‚ÄôIsle de No√© (32) 13/11/1890 √† Miramon(32) FRAISSE, Henri, Lucien, au (64) 8/02/1913 √† Pau (64) GOUMY, Roland, comptable gen (47) 30/03/1916 √† Gu√©ret (23) GUYAUX, Edmond, Victor, √©tudiant Toulouse (31) 15/07/1922 √† Vireux Walbrand (08) LACABANNE, Henri, Pau (64), 30/03/1909 √† Monein (64) LAGUERRE, Fran√ßois, chef de gare, Duras (47), 31/03/1910 √† Toulouse(31) LARRIVE, Georges, Cahors (46), 20/21 ans (reconnu par une voisine) LASSAUQUE, Maurice, transporteur Le Passage d‚ÄôAgen (47) 18/03/1908 √† Lacourtine (23) LEVY, Roger, capitaine de r√©serve Sainte-Bazeille (47) 13/02/1901 √† Montb√©liard (25) MANIEN, Louis, Albert Bill√®re (64) 30/10/1919 √† Commerre (25) MATHOU, Jacques, Fran√ßois, Henri Bagn√®res de Bigorre (65) 31/08/1922 √† Tarbes (65) PORTE, Edouard, Adrien, Agen (47) 22/09/1906 √† Bernat de Bat (64) PUJOS, No√ęl, cultivateur Fals (47) 17/12/1899 √† Fals (47) QUANDALLE, Pau, Auguste, Fals (47) 28/09/1908 √† Saint-Martin Choquel (62) ROGALLE, Raoul, Guillaume, cultivateur Caudecoste (47)6/05/1998 √† Caudecoste (47) SAUVEGRAIN, Jacques, √©tudiant Toulouse (31) 8/10/1921 √† Paris (75) VASSEUR, Andr√©, employ√©, Toulouse (31) 24/01/22 √† Drucat (80)

Découverte du charnier

Jeanine Brisseau-Loaiza, fille de Jean Brisseau, qui a relev√© cette liste a √©crit la note suivante :

La st√®le porte 28 noms ; la liste recopi√©e dans le dossier Bordelongue du mus√©e de la R√©sistance de Toulouse n‚Äôen donne que 27 et parle d‚Äôun corps √† l‚Äôidentit√© inconnue. Un document de la police de Toulouse du 5 f√©vrier 1944, transmis par les Archives d√©partementales de la Haute-Garonne r√©v√®le qu‚Äôil s‚Äôagit vraisemblablement du corps d‚ÄôEmile Coiry. Un avis du commandement allemand du 29 avril 1944 signalait que trois ressortissants fran√ßais avaient √©t√© condamn√©s √† mort √† Toulouse et fusill√©s le 19 avril : Charles Boizard, Georges Larrive et Emile Coiry. ¬ę Les corps des deux premiers ayant √©t√© retrouv√©s √† Bordelongue, le seul cadavre non identifi√© peut √™tre celui d‚ÄôEmile Coiry ¬Ľ et un signalement est donn√© dont un √Ęge √©valu√© √† 25 ans environ.

Les articles de deux journaux de septembre 1944 relatant la d√©couverte du charnier et les dires de Mme Ramon, habitante de la ferme : le n¬į 4 du vendredi 8 septembre 1994 de VAINCRE (quotidien des Forces Fran√ßaises Int√©rieures) et le PATRIOTE DU SUD-OUEST, n¬į 18 du jeudi 7 septembre 1944 ne parlent pas d‚Äôex√©cutions sur place mais de transport de corps en camion de nuit et de jour et d‚Äôinhumations. Sept dates ont √©t√© not√©es par Mme Ramon. : - Le 9 novembre 1943 au matin. Il s‚Äôagit d‚Äôun employ√©, Andr√© Vasseur, et de 3 √©tudiants, Henri Arlet et 2 √©tudiants du lyc√©e Fermat de Toulouse (Edmond Guyaux et Jacques Sauvegrain) partis apr√®s leurs examens dans le maquis Bir-Hakeim de la Montagne Noire, arr√™t√©s et emprisonn√©s puis fusill√©s le 9 novembre √† la prison Saint-Michel. Du sang frais est signal√© par Mme Ramon pr√®s de la fosse. - Dans la nuit du 27 au 28 d√©cembre 1943 ; puis le 5 janvier au matin, deux camions portant les corps des neuf membres d‚Äôun groupe de Lot-et-garonnais condamn√©s √† mort le 4 d√©cembre 1943 par un conseil de guerre allemand de l‚Äôarm√©e du sud de la France comme ¬ę francs-tireurs et pour avoir favoris√© l‚Äôennemi et pris part √† la r√©sistance arm√©e contre l‚Äôarm√©e allemande ¬Ľ (jugement envoy√© le 10 janvier 1944 au Pr√©fet √† Agen, tir√© d‚Äôun dossier portant la cote 5278 W5 des Archives d√©partementales de Haute-Garonne) et ex√©cut√©s le 5 janvier 1944 : Maurice Lessauque, Edouard Porte, Raoul Rogalle, Roland Goumy, Aur√©lien Desbarats, Louis Coulanges, Ernest Couderc, Paul Quandalle et No√ęl Pujos. - Le 8 avril 1944 (veille de P√Ęques) sont transport√©s les corps des 10 r√©sistants jug√©s le matin par un ¬ę tribunal ¬Ľ allemand dont Jean-Roger Blancheton, Jean Brisseau, Maurice Dubois, Fran√ßois Laguerre et Roger Levy, fusill√©s vers 17h √† la prison Saint-Michel de Toulouse, selon les lettres adress√©es aux familles et en particulier celle de Fran√ßois Laguerre donnant les d√©tails horaires. - Le 18 avril √† 18h et enfin le 19 avril √† 7 h du matin, avec les 3 corps de Charles Boizard, Georges Larrive et vraisemblablement Emile Coiry.

Il y avait deux autres s√©pultures clandestines dans la r√©gion : - Le champ de tir, route de Lacroix-Falgarde : 3 corps tous reconnus - Castelmoron : 15 corps dont 5 reconnus en octobre 1944.

On remarquera le lourd tribut pay√© par le d√©partement de Lot-et-Garonne. Sur les 28 noms de la st√®le de Bordelongue : 14, la moiti√©, habitaient ce d√©partement.

Cérémonies

Chaque année a lieu après le 8 mai une cérémonie d'hommage aux martyrs. En 2008, cette cérémonie a été honorée par la présence de Pierre Cohen, nouveau maire de Toulouse en la présence du président du Conseil Général, de la députée…

Photo d'une cérémonie d'hommage aux martyrs

Sources

  • VAINCRE ; n¬į 4 du vendredi 8 septembre 1994, quotidien des Forces Fran√ßaises Int√©rieures.
  • PATRIOTE DU SUD-OUEST, n¬į 18 du jeudi 7 septembre 1944
  • Archives D√©partementales de la Haute-Garonne
  • Mus√©e de la r√©sistance de Toulouse

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bordelongue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ambroise bordelongue ‚ÄĒ Place de Verdun (Pau) Aires de p√©tanque sous les platanes ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lycee Pierre-de-Fermat ‚ÄĒ Lyc√©e Pierre de Fermat Fa√ßade de l h√ītel de Bernuy Le lyc√©e Pierre de Fermat est un √©tablissement d enseignement secondaire et sup√©rieur, situ√© Parvis des Jacobins √† Toulouse √† proximit√© imm√©diate du Capitole; il occupe un espace consid√©rable… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lyc√©e Fermat ‚ÄĒ Lyc√©e Pierre de Fermat Fa√ßade de l h√ītel de Bernuy Le lyc√©e Pierre de Fermat est un √©tablissement d enseignement secondaire et sup√©rieur, situ√© Parvis des Jacobins √† Toulouse √† proximit√© imm√©diate du Capitole; il occupe un espace consid√©rable… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lyc√©e Pierre-De-Fermat ‚ÄĒ Fa√ßade de l h√ītel de Bernuy Le lyc√©e Pierre de Fermat est un √©tablissement d enseignement secondaire et sup√©rieur, situ√© Parvis des Jacobins √† Toulouse √† proximit√© imm√©diate du Capitole; il occupe un espace consid√©rable dans le centre ville dont… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lyc√©e Pierre-de-Fermat ‚ÄĒ Fa√ßade de l h√ītel de Bernuy Le lyc√©e Pierre de Fermat est un √©tablissement d enseignement secondaire et sup√©rieur, situ√© Parvis des Jacobins √† Toulouse √† proximit√© imm√©diate du Capitole ; il occupe un espace consid√©rable dans le centre ville ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lyc√©e Pierre de Fermat ‚ÄĒ Fa√ßade de l h√ītel de Bernuy Le lyc√©e Pierre de Fermat est un √©tablissement d enseignement secondaire et sup√©rieur, situ√© Parvis des Jacobins √† Toulouse √† proximit√© imm√©diate du Capitole; il occupe un espace consid√©rable dans le centre ville dont… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lyc√©e pierre-de-fermat ‚ÄĒ Fa√ßade de l h√ītel de Bernuy Le lyc√©e Pierre de Fermat est un √©tablissement d enseignement secondaire et sup√©rieur, situ√© Parvis des Jacobins √† Toulouse √† proximit√© imm√©diate du Capitole; il occupe un espace consid√©rable dans le centre ville dont… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lafourguette ‚ÄĒ est un quartier de Toulouse, situ√© au Sud de la ville (secteur 6). Le nom de La Fourguette, ou La Forguette (occitan La Forgueta) signifie ¬ę la petite forge ¬Ľ. Un quartier voisin, plus proche du centre ville, s appelle la Faourette,… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Douch (hameau) ‚ÄĒ Eglise et presbyt√®re de Douch Douch est un hameau de la commune de Rosis, H√©rault dans lequel s est d√©roul√© le 10 septembre 1943 un des premiers combats de la r√©sistance fran√ßaise. Sommaire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Quartiers de Toulouse ‚ÄĒ Depuis le conseil municipal du 18 d√©cembre 2009, la municipalit√© de Toulouse applique un d√©coupage de la ville en six secteurs et 22 quartiers[1]. Sommaire 1 Nouveaux quartiers 1.1 Secteur 1 Toulouse centre ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.