Bond 22

Quantum of Solace

Quantum of Solace
Titre original Quantum of Solace
Titre québécois 007 Quantum
Réalisation Marc Forster
Acteurs principaux Daniel Craig
Mathieu Amalric
Olga Kurylenko
Judi Dench
Scénario Paul Haggis
Neal Purvis
Robert Wade
Musique David Arnold
Décors Dennis Gassner
Costumes Louise Frogley
Photographie Roberto Schaefer
Montage Matt Chesse
Richard Pearson
Société de production EON Productions
Société de distribution Metro-Goldwyn-Mayer
Columbia Pictures
Sony Pictures Releasing France
Budget 230 millions USD
Format 2.35 : 1
Genre Action, espionnage
Durée 106 mn
Sortie Royaume-UniFrance 31 octobre 2008
BelgiqueSuisse 5 novembre 2008
Canada14 novembre 2008
Langue(s) originale(s) Anglais
Pays d’origine Royaume-Uni Royaume-Uni

Quantum of Solace est la 22e aventure cinématographique de James Bond. Réalisé par Marc Forster, son titre a été dévoilé le 24 janvier 2008 lors d'une conférence de presse aux Pinewood Studios. Il reprend le nom d'une des nouvelles composant le recueil de Ian Fleming Rien que pour vos yeux. Le titre français de la nouvelle est Quantum Of Solace : L'Essence de la Vie pour la sortie en France[1], alors qu'au Québec, c'est 007 Quantum.

Daniel Craig incarne pour une deuxième fois l'agent secret après sa première interprétation dans Casino Royale. Judi Dench (M), Giancarlo Giannini (René Mathis) et Jeffrey Wright (Felix Leiter) figurent également de nouveau au casting.

L'action commence une heure après les événements racontés dans Casino Royale. Le film est sorti le 31 octobre 2008 en France et le 14 novembre 2008 au Québec.

Sommaire

Synopsis

L'action du film reprend une heure après les évènements de Casino Royale ; Bond, au volant de son Aston Martin, est poursuivi par des hommes de main sur les routes du lac de Garde. Il réussit à s'en débarrasser et à livrer son prisonnier, M. White, à une antenne du MI-6 à Sienne. Commence alors l'interrogatoire du prisonnier, en présence de M.

M. White ne déclare que peu de choses : il est membre d'une organisation dont le MI-6 ne connaît pas l'existence et dont les membres sont partout. C'est à ce moment que Mitchell, garde du corps de M, se révèle être un traître. Il tente de tuer M tout en essayant de libérer White. Mitchell s'enfuit mais il est poursuivi à travers Sienne par Bond qui finit par le tuer.

M, consciente que le MI-6 a été infiltré, tente alors de remonter la piste vers la mystérieuse organisation Quantum à partir de billets de banque marqués en possession de Mitchell. Ceux-ci mènent Bond à Haïti, où il croise alors la route de Dominic Greene, mystérieux dirigeant de la société Greene Planet, qui se présente comme philanthrope et écologiste.

Production

Développement

En juillet 2006, alors que Casino Royale entre en post-production, EON Productions annonce que Bond 22 se base sur une idée originale du producteur Michael G. Wilson[2]. Une première ébauche est écrite à propos de Vesper Lynd et son petit-ami originaire d'Algérie. Il est décidé que le film sera une suite directe de Casino Royale après la mort de Vesper[3]. Tout comme le terrorisme est un thème de Casino Royale, la suite s'attarde sur les problèmes d'environnement. La sortie du film est confirmée pour le 2 mai 2008 avec Craig dans le rôle-titre. Le réalisateur Roger Mitchell, qui a déjà travaillé avec lui sur Délire d'amour et The Mother, a été pressenti pour réaliser ce nouvel opus mais refusa l'offre. « J'étais particulièrement inquiet d'avoir la date de début de tournage mais sans vraiment le scénario. Et je veux être bien préparé pour réaliser » dit-il[4]. Le vice-président de Sony Pictures Entertainment, Jeff Blake, admet que 18 mois pour une production telle que celle d'un James Bond est trop court et la sortie est repoussée fin 2008. En juin 2007, Marc Forster est nommé réalisateur de Bond 22. Il est surpris d'avoir été approché pour cette fonction, avouant n'avoir jamais été admirateur de Bond étant enfant et qu'il aurait refusé le poste avant Casino Royale. Il pense que le côté humain de Bond a été mis en avant dans ce film : « Les gens voyagent beaucoup plus maintenant et avec internet ils sont beaucoup plus conscients du monde qui les entoure. Dans un sens, le lieu le plus intéressant que James Bond puisse visiter c'est lui-même, aller au plus profond de lui. »

Né en Allemagne et élevé en Suisse, Forster est le premier réalisateur d'un James Bond à ne pas venir du Commonwealth, même s'il fait remarquer que la mère de Bond est Suissesse, ce qui fait de lui en quelque sorte une personne apte à prendre en main le destin de l'icône[5].

Le réalisateur a collaboré de près avec Barbara Broccoli et Michael G. Wilson, mais ils ont du s'arranger pour retravailler les deux idées principales qu'il voulait voir sur l'écran. « Financièrement, il y a des limites, même sur un film comme James Bond mais autrement, j'ai toujours été capable de concrétiser ma vision. » Il voulait tourner dans les Alpes suisses mais ce lieu a disparu du scénario final. Forster a fait répéter les acteurs puisqu'il aime tourner les scènes en continu.

Les scénaristes Neal Purvis et Robert Wade ont terminé le scénario en avril 2007[6]. Wade déclare que le film va continuer à suivre la trajectoire de Casino Royale: « Il ne peut pas être que fort, en acier trempé et totalement imprévisible. Il y a des choses qu'il doit encore résoudre[7] ». Les mois suivants, Paul Haggis, qui avait finalisé le scénario de Casino Royale, commença un travail similaire[8].

Paul Haggis refusa le poste de réalisateur parce que « si vous vous engagez dans cette voie en plus de l'écriture, c'est un sacrifice de trois ans qui vous attend. » Haggis, Forster et Wilson ont réécrit l'histoire depuis le début. Haggis a terminé son travail seulement deux heures avant que la grève des scénaristes ne commence officiellement. Pendant le tournage, après la fin de la grève, Forster engagea Joshua Zetumer qui avait écrit un scénario qu'il avait aimé pour réécrire des scènes finales dont il était toujours insatisfait[9]. Zetumer a également réécrit les dialogues au jour le jour selon les idées quotidiennes des acteurs.

Michael G. Wilson a choisi le titre Quantum of Solace seulement « quelques jours » avant l'annonce officielle du 24 janvier 2008[10]. C'est le titre d'une nouvelle du recueil de Ian Fleming Rien que pour vos yeux, bien que le film ne soit en rien une transécriture. Daniel Craig reconnaît qu'il a tout d'abord « été dubitatif. Bond est à la recherche de ce quantum de réconfort et c'est cela qu'il veut, il veut en finir. Ian Fleming dit que si vous n'avez pas un quantum de réconfort dans votre relation alors cette relation n'a pas d'avenir. C'est cette étincelle de bonté dans une relation sans laquelle vous pourriez tout autant abandonner. Bond ne l'a pas parce que son amie a été tuée et donc Bond veut se venger afin de se réconcilier avec le monde. » Ensuite, Quantum est devenu le nom de l'organisation subversive dans Casino Royale.

Autour du film

James Bond est de nouveau aux commandes de l'Aston Martin DBS.
  • Ce film est le deuxième d'une trilogie sur la jeunesse de James Bond. C'est la suite de Casino Royale, sorti en 2006. Par ailleurs, la première scène du film se situe quelques heures après la scène finale de Casino Royale. C'est la première fois que les scénaristes de James Bond décident de réaliser une suite à un film (cette possibilité de suite avait déjà été envisagée pour Au service secret de sa majesté mais comme l'acteur incarnant James Bond dans ce film, George Lazenby, avait décidé de ne pas renouveler son contrat pour un nouveau James Bond, l'hypothèse avait été écartée)
  • Le tailleur de Bond n'est plus Brioni, qui avait fourni les costumes de GoldenEye à Casino Royale, mais Tom Ford[11]. Daniel Craig dit d'ailleurs qu'« une des choses importantes pour moi est qu'il porte des costumes incroyables, mais j'en détruis 30 à 40 pendant le tournage. C'est vraiment un crime - j'en pleure à chaque fois ! J'emporte quelquefois un costume chez moi ».
  • Un communiqué du 30 juillet 2008 venant des producteurs Michael G. Wilson et Barbara Broccoli a officialisé Alicia Keys et Jack White comme les interprètes de la BO du film. Intitulée Another Way to Die (Une autre façon de mourir), c'est également le premier duo pour un thème de James Bond[13].
  • Les personnages récurrents Q et Monneypenny, absents du précédent volet Casino Royale, ne sont pas non plus du casting de Quantum of Solace.
  • Pour la première fois, le Gun barrel ne se trouve pas au début du film, mais à la fin.
  • Une référence à Goldfinger, sorti 44 ans plus tôt, figure dans le film. Agent Fields, jouée par Gemma Arterton, est retrouvée morte dans la même position que Jill Masterson, jouée par Shirley Eaton, dans le troisième film de la saga. La seule différence est que Fields est recouverte de pétrole alors que Masterson était recouverte d'or.
  • Le producteur Michael G. Wilson fait un caméo durant la scène de l'hôtel Dessalines à Port-au-Prince. Lorsque James Bond passe à la réception pour récupérer la mallette de l'homme qu'il vient de tuer, Michael G. Wilson est assis dans le lobby du hall d'entrée et lit un journal.

Publicité

  • Une première bande-annonce est disponible depuis le 2 juillet 2008, diffusée avec la sortie du film Hancock[15], pour le reste du monde, sur Internet d'abord.
  • C'est en septembre 2007 qu'Activision a acquis les droits exclusifs pour développer et réaliser les jeux tirés de la saga. Bobby Kotick, président d'Activision, a déclaré que leur premier jeu vidéo sur James Bond sera commercialisé en mai 2008[16]. Auparavant, le magazine américain Variety a annoncé qu'Activision devait sortir un jeu vidéo en même temps que la sortie de Quantum of Solace.[17].
  • A nouveau, la firme japonaise Sony Ericsson est présente dans le film. Dans l'avion, on voit un écran mural de la marque, un Sony Ericsson W910, un W980, ainsi qu'un C902, le téléphone de James Bond, qu'il utilisera pour photographier les malfrats en Autriche, pour se localiser à Haïti, et recevoir divers documents. Une page web de Sony Ericsson est à cet effet spécialement dédiée au film. Il existe une version Quantum of Solace du Sony Ericsson C902[18].

Fiche technique

Box-office

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[21] Date
Box-office mondial 575 952 505 USD ? sem. 49e au total
Box-office États-Unis États-Unis/Canada Canada 168 368 427 USD 11 sem. 138e au total
Box-office France France 3 722 798 entrées 11 sem. - au total
Box-office Paris 971 915 entrées 7 sem. - 16/12/08
Box-office Suisse Suisse 787 556 entrées ? sem. 10e au total

Sources :

Acteurs

Voir aussi

Liens externes

Notes

  1. Dernières news de James Bond
  2. (en) Tatiana Siegel et Borys Kit, « Roger Michell in Talks for Bond 22 », dans The Hollywood Reporter, 17 juillet 2006 [texte intégral] 
  3. (en) Liane Bonin, « 10 Questions With: Daniel Craig », dans Moviefone, 4 avril 2008 [texte intégral] 
  4. (en) « They call him Director No », dans The Times, 4 juillet 2007 [texte intégral] 
  5. (en) Terrence Rafferty, « A License to Pursue the Inner Bond », dans The New York Times, 9 décembre 2007 [texte intégral] 
  6. (en) Michael Fleming, « 'Barbarella' back in action », dans Variety, 11 avril 2007 [texte intégral] 
  7. (en) « Film writers who 'rebuilt' Bond », dans BBC News, 17 novembre 2006 [texte intégral] 
  8. (en) « Paul Haggis onboard to work on Bond 22 script, but turns down directing role », dans MI6.co.uk, 23 mai 2007 [texte intégral] 
  9. (en) « A James Bond Set Visit and Seven Exclusive Quantum of Solace Images! », dans Rotten Tomatoes, 4 avril 2008 [texte intégral] 
  10. (en) « New Bond film title is confirmed », dans BBC News Online, 24 janvier 2008 [texte intégral] 
  11. Note du site MI6.co.uk du 10 mars 2008 http://www.mi6.co.uk/news/index.php?itemid=5980&catid=106 reprenant un article du Times http://entertainment.timesonline.co.uk/tol/arts_and_entertainment/film/article3506636.ece du 10 mars 2008.
  12. Communiqué de l'ESO.
  13. http://www.jamesbond-fr.com/news-1217383479-36-Alicia-Keys-et-Jack-White-interpretront-le-theme-.html
  14. (en) Anthony Devlin/PA Wire, « Mathieu Amalric to model Bond Villain on Tony Blair », dans thelondonpaper, 24 janvier 2008 [texte intégral (page consultée le 8 janvier 2009)] 
  15. MI6 News :: `Quantum of Solace` trailer release date set for July 2nd
  16. New Call of Duty, Guitar Hero, and 007 coming in 2007-8 - Xbox 360 News at GameSpot
  17. New James Bond Game from IGN
  18. Page dédiée au film et aux produits sur le site de Sony Ericsson
  19. Business sur l'Internet Movie Database - consulté le 19 mai 2008
  20. http://007.com/international Worlwide release dates
  21. Tous les temps - All Time



  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail du renseignement Portail du renseignement

Ce document provient de « Quantum of Solace ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bond 22 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bond — bond …   Dictionnaire des rimes

  • bond — 1 n 1 a: a usu. formal written agreement by which a person undertakes to perform a certain act (as appear in court or fulfill the obligations of a contract) or abstain from performing an act (as committing a crime) with the condition that failure …   Law dictionary

  • Bond — Bond, bonds, bonded, and bonding may refer to:Fiduciary bonds*Bond (finance), in finance, a debt security, issued by Issuer **Government bond, a bond issued by a national government ***Government bond register, a register of bonds issued by a… …   Wikipedia

  • bond — [ bɔ̃ ] n. m. • 1390; de bondir 1 ♦ Action de bondir, de s élever de terre par un mouvement brusque. ⇒ saut. D un bond, il franchit l obstacle. Les bonds d un danseur. Avancer par petits bonds. Le chien faisait des bonds de joie (⇒ gambader) .… …   Encyclopédie Universelle

  • Bond — steht für: ein verzinsliches Wertpapier eine durch Drahtbonden hergestellte Verbindung BOND e.V., Bund der Osteologen in Norddeutschland Bond (Band), ein britisch australisches Streichquartett BOND, einen Hersteller von Bibliothekssoftware Bond… …   Deutsch Wikipedia

  • Bond — (b[o^]nd), n. [The same word as band. Cf. {Band}, {Bend}.] 1. That which binds, ties, fastens, or confines, or by which anything is fastened or bound, as a cord, chain, etc.; a band; a ligament; a shackle or a manacle. [1913 Webster] Gnawing with …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bond — Saltar a navegación, búsqueda Este artículo trata sobre música. Para el personaje de ficción, véase James Bond. Información personal Origen …   Wikipedia Español

  • Bond — /bond/, n. 1. Carrie (nee Jacobs), 1862 1946, U.S. songwriter and author. 2. Julian, born 1940, U.S. civil rights leader and politician. * * * I In construction, the systematic arrangement of bricks or other building units (e.g., concrete blocks …   Universalium

  • BOND — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • bond — bond·ag·er; bond; bond·er·ize; bond·less; bond·maid; bond·man; bond·wom·an; vag·a·bond·age; vag·a·bond·ish; vag·a·bond·ism; vag·a·bond·ize; an·ti·bond·ing; eu·ro·bond; spun·bond·ed; bond·age; vag·a·bond; bond·a·ble; …   English syllables

  • bond — BOND. s. m. Le saut, le rejaillissement que fait un balon, une bale, ou autre chose semblable, lors qu elle tombe en terre, ou y est jettée. La bale n a point fait de bond. attendre la bale au bond. prendre la bale au bond. quand on ne prend la… …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.