Bleu

ÔĽŅ
Bleu
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la couleur. Pour les autres significations, voir Bleu (homonymie).
Bleu
 
Composantes
RVB (r, v, b) (0, 0, 255)
Triplet hexa. 0000FF
CMJN (c, m, j, n) (100%, 100%, 0%, 0%)
TSL (t, s, l) (240¬į, 100%, 50%)

Le bleu est l'une des trois couleurs primaires.

Il a une longueur d'onde comprise approximativement entre 446 et 520 nm.

Elle varie en luminosité du cyan à une teinte plus sombre comme le bleu de Prusse ou le bleu de minuit.

Le bleu est la couleur du ciel et par réverbération celle de la mer (bleu marine).

Sommaire

√Čtymologie et synonymes

Bleu vient de l'ancien haut-allemand ¬ę blao ¬Ľ = brillant.

  • Synonymes :
    • azur (de l'arabe azraq)
    • cyan (du grec kyanos).
  • En h√©raldique :
Blason "de vair" de Fléville-devant-Nancy
    • le bleu s'appelle azur si c'est un √©mail,
    • et vair si c'est une fourrure : le soulier de vair de cendrillon. On qualifie en effet de bleue une fourrure gris√©e aux miroitements bleut√©s.

Comment obtenir cette couleur ?

Colorimétrie et perception des couleurs

Le bleu est l'une des trois couleurs primaires dans la synthèse additive. Le cyan qui est une nuance de bleu est également l'une des trois couleurs primaires dans la synthèse soustractive (imprimerie, peinture).

Bien que le ciel et la mer soient bleus, cette couleur est rare dans la nature : par exemple il y a beaucoup moins de fleurs bleues que de fleurs rouges ou jaunes. Par ailleurs, l'Ňďil humain discerne moins de nuances dans le bleu qu'il n'en discerne dans les autres couleurs.

Ainsi, avant l'arriv√©e des pigments de synth√®se, les pigments bleus √©taient plus rares et plus co√Ľteux. C'est pourquoi cette couleur symbolisait la richesse.

Cette difficulté à produire du bleu s'est avérée encore récemment au niveau des diodes électroluminescentes. Les premières diodes lumineuses (rouges et vertes, puis jaunes et orange) ont été inventées et produites dans les années 1960, mais il a fallu attendre la fin des années 1990, soit plus de 30 ans, pour que l'on parvienne à produire des diodes bleues.

C'est une couleur qualifiée traditionnellement de froide par opposition aux couleurs chaudes (jaune, orange, rouge) qui sont les couleurs du feu.

Pigments

Le bleu est une des couleurs préférées dans le monde occidental

Abondant dans le ciel et la mer, le bleu est peu présent sous la terre. La rareté des pigments bleus en a donc fait le parent pauvre de la famille pigmentaire. Difficiles à fabriquer et maitriser, les bleus furent longtemps la couleur la plus chère, devenant ainsi un symbole de noblesse et de luxe.

  • Le premier pigment bleu fut d√©couvert par les Egyptiens et obtenu √† partir de l‚Äôazurite, un min√©ral naturel (carbonate de cuivre).
  • Au cours de la IIe dynastie, les Egyptiens mettent au point un bleu √† partir de verre color√© au cuivre et broy√© en poudre pigmentaire, que les Romains adoptent sous le nom de bleu d‚ÄôAlexandrie, qui devient plus tard le bleu √©gyptien. La recette se r√©pand rapidement √† travers le monde antique mais se perd au cours du Moyen Age.
  • L‚Äôindigo fonc√© est aussi connu pendant l‚ÄôAntiquit√© : obtenu en broyant des feuilles de gu√®de (isatis tinctoria). Sa culture en Languedoc √† partir du XIIe si√®cle va faire la richesse de la r√©gion : c‚Äôest le bleu de gu√®de ou bleu de pastel, concurrenc√© au XVIIIe par le bleu d‚ÄôYnde (indigo) du Portugal et de Hollande. Il fut surtout utilis√© en teinture.
  • Pendant le Moyen √āge, les seuls bleus disponibles pour les peintres sont le bleu de lapis-lazuli (le ‚Äė‚Äôbleu outremer‚Äô‚Äô) venu d‚ÄôAfghanistan et le bleu d‚Äôazurite, moins pr√©cieux.
  • Au XVe si√®cle (r√©)appara√ģt le smalt, mis au point √† partir de verre color√© au cobalt puis broy√©. Il sera tr√®s pris√© des peintres flamands.
  • Le premier pigment synth√©tique moderne est le bleu de Prusse, d√©couvert par hasard en 1704 √† Berlin par Heinrich Diesbach et Johann Conrad Dippel. Il est produit par r√©action de la potasse sur du sulfate de fer. Il parvient √† supplanter l'indigo.
  • Le bleu de cobalt est d√©couvert un si√®cle plus tard par Louis-Jacques Th√©nard, suivi par le bleu c√©rul√©um, autre bleu √† base de cobalt, mis au point par George Rowney en 1860.
  • En 1828, Guimet parvient enfin trouver un pigment de synth√®se capable d‚Äôimiter l‚Äôoutremer v√©ritable, si on√©reux.
  • Au XXe si√®cle l‚Äôindustrie des colorants a contribu√© √† la mise au point du bleu de phtalocyanine, appel√© √† ses d√©buts bleu monestial.

Colorants alimentaires

Code Origine Nom chimique D.J.A. (mg/kg m.c)
E 131 synthèse bleu patenté V 2,5
E 132 synthèse indigotine, carmin d'indigo 5,0
E 133 synthèse bleu brillant FCP
C37H34N2Na2O9S3
...
E 163 Pigments naturels de
fleurs, de feuilles, de fruits.
anthocyanes
nuances de
rouge, bleu et violet
-

Chimie et biologie

Symbolique

  • Le bleu est la couleur du ciel et de l'eau. Il symbolise l'infini, le divin, le spirituel. Il invite au r√™ve et √† l'√©vasion spirituelle. Par extension, il √©voque la paix, le calme, la volupt√©.
  • Associ√© au froid, le bleu est symbole de fra√ģcheur et de puret√©.
  • Symbole de puret√© et de fid√©lit√©, il est en Occident la couleur de la robe de la Vierge Marie. Comme elle, le bleu sert de lien entre la terre et le ciel, le terre-√†-terre et le spirituel. Dans la peinture occidentale, seul le bleu de lapis-lazuli, plus cher que l'or et utilis√© avec parcimonie, est digne du manteau de la Vierge. Le bleu est alors le signe de la richesse du commanditaire.
  • Au Moyen Age, en France, le bleu devient la couleur royale et aristocratique. La pourpre royale ou pourpre de Tyr, tomb√© en d√©su√©tude apr√®s la chute de Byzance et la raret√© (et chert√©) des colorants bleus √† partir de la gu√®de (indigo) provoquent un changement d'attra√ģt du pourpre au bleu. Les seigneurs s'empressent d'imiter les rois. Les gens du peuple s'habillent en vert et brun.
  • Les cap√©tiens font du bleu la couleur royale. Parce qu'il est rare et cher ou parce qu'il est la couleur du v√™tement de la Vierge, le bleu est adopt√© par Philippe Auguste puis par son petit-fils Saint Louis, les premiers √† l'adopter. Le bleu roi (bleu roy) ou bleu France est un bleu moyen soutenu. Il devient le bleu du drapeau fran√ßais.
  • Couleur des veines, de l'ombre et de la nuit, le bleu r√©f√®re aussi, dans les pays anglo-saxons notamment, √† la tristesse. Le ¬ę blues ¬Ľ est un √©tat de m√©lancolie (spleen) qui a donn√© le blues, un genre musical. Le Baby blues est le nom donn√© √† l'√©tat d√©pressif de la jeune m√®re pouvant survenir apr√®s l'accouchement.
  • Le bleu est g√©n√©ralement une couleur masculine, par opposition au rose pour les filles. Au temps de l'√Čgypte ancienne, le bleu fonc√© de la mer personnifiait la femme tandis que le bleu ciel (du ciel) √©tait associ√© au principe m√Ęle.

Usages

  • Symbole de paix, le bleu est choisi pour les drapeaux de l'ONU et de l'Europe. Les soldats de l'ONU ont le surnom de ¬ę casques bleus ¬Ľ.
  • Le bleu est la couleur des v√™tements des policiers en tenue et des gendarmes en France et dans d'autres pays.
  • Dans l'hindouisme, la divinit√© Krishna, dont le nom signifie bleu-noir, est pr√©sent√© sous les traits d'un homme √† la peau bleue.

Usages pratiques

  • √Čvoquant le froid, le bleu a √©t√© choisi pour traduire le robinet d'eau froide (en opposition au rouge pour l'eau chaude), indiqu√© par une petite pastille bleue plac√©e en son milieu, autrefois r√©alis√©e en c√©ramique ou en porcelaine.
  • Dans le code de couleurs des r√©sistances √©lectriques et des condensateurs, la couleur bleue correspond au chiffre 6, au multiplicateur x106, √† une pr√©cision de 0,25 % et √† un coefficient de temp√©rature de 10ppm. Dans la norme CEI 60757, on le nomme BU (abr√©viation de blue).
  • En √©lectricit√©, en monophas√©, le fil bleu correspond au neutre, et le rouge √† la phase. En triphas√© : bleu = neutre, marron = phase1, noir=phase2, gris = phase3, vert et jaune = fil de terre phase.
  • Dans la signalisation routi√®re[O√Ļ ?], les panneaux √† fond bleu indiquent une obligation (ronds) ou une indication (carr√©s).
  • Avec le noir et le vert sombre, le bleu est une des trois couleurs g√©n√©ralement utilis√©es pour les sacs poubelles de grands volumes.
  • Avec le rouge, le jaune et le vert, le bleu est l'une des quatre couleurs adopt√©es par la communaut√© europ√©enne pour les conteneurs et poubelles du tri s√©lectif. Les conteneurs bleus sont en principe destin√©s √† recevoir les magazines, journaux, annuaires et prospectus (pour le recyclage du papier).

Usages politiques

  • Dans les guerres de Vend√©e, pendant la R√©volution fran√ßaise, le nom de Bleus fut donn√© aux soldats de l'arm√©e r√©publicaine par les royalistes, √† cause de la couleur de leur uniforme. Entre 1914 et 1941 (lorsqu'elle fut assimil√©e aux alli√©s apr√®s la d√©route de 1940) ce fut la couleur de l'uniforme de l'arm√©e fran√ßaise et donc indirectement celle de la majorit√© √† la chambre des d√©put√©s de 1919.
  • En politique fran√ßaise, canadienne, belge et grecque, elle symbolise les milieux plut√īt conservateurs. Aux √Čtats-Unis, c'est l'inverse, puisqu'elle symbolise les d√©mocrates (lib√©raux, class√©s plut√īt de gauche) alors que le rouge symbolise les r√©publicains (conservateurs).

Usages sportifs

  • Dans les sports collectifs comme le football, ¬ę les Bleus ¬Ľ d√©signe l'√©quipe nationale de France ou celle d'Italie, d'apr√®s la couleur du maillot.
  • En comp√©tition automobile, le bleu est la couleur de la France.
  • Le ruban bleu est un symbole pour un record de rapidit√©, notamment la travers√©e de l‚ÄôAtlantique en bateau.

Usages informatiques

  • En informatique c'est la couleur de r√©f√©rence d'IBM (¬ęBig Blue¬Ľ) et ce fut un temps celui des fonds d'√©cran de l'OS de Microsoft avant l'av√®nement de Windows. L'√Čcran bleu de la mort (BSOD : Blue Screen Of Death) est le nom de l'√©cran de plantage lors d'une erreur syst√®me majeure sous certaines versions du syst√®me d'exploitation Microsoft Windows.
  • Le bleu est utilis√© par d√©faut comme couleur pour les liens hypertextes non utilis√©s, le violet √©tant utilis√© pour les liens hypertextes d√©j√† utilis√©s.

Usages commerciaux

  • Symbole de fra√ģcheur et de puret√©, le bleu se retrouve sur les produits d'entretien pour les toilettes ou les vitres, g√©n√©ralement color√©s en bleu. Les lessives contiennent √©galement des grains bleus cens√©s donner plus de blancheur au linge (en fait une l√©g√®re coloration bleue compense le jaunissement des tissus blancs). Les cachets effervescents destin√©s √† nettoyer les appareils dentaires sont aussi color√©s en bleu.
  • Le bleu √©tant particuli√®rement rare dans les aliments, certaines bonnes pratiques d'hygi√®ne et s√©curit√© recommandent que des objets qui risquent de se retrouver par inadvertance dans le processus de fabrication de nourriture soient bleus (poils de pinceau, balais ou balayette, tissus, bouchons, etc, de mani√®re √† les rep√©rer plus facilement).
  • C'est la couleur du bouchon des bouteilles de lait 2% demi-√©cr√©m√© (en opposition au rouge pour le lait entier et au vert pour le lait √©cr√©m√©) en France tout au moins (dans les pays anglo-saxons, le bleu est la couleur du lait entier).
  • Le ¬ę compteur bleu ¬Ľ EDF lanc√© dans les ann√©es 1960. Le tarif bleu de l'EDF.
  • Les cartouches de la marque Campingaz sont bleues. La couleur bleue est associ√©e au gaz car celui-ci produit une flamme bleue durant sa combustion.
  • La blanc bleu belge (BBB) est une race bovine belge destin√©e √† la production de viande.
  • La marque allemande Blaupunkt (connue pour ses autoradios) a pour symbole un point bleu s√©rigraphi√© sur ses appareils. Blaupunkt signifie exactement "point bleu" en allemand.
  • Le Ruban bleu cr√©√© en 1860 est une comp√©tition entre compagnies maritimes transatlantiques devenue par la suite une course de catamarans.

Autres usages

  • Dans le nord de la Lorraine, la couleur bleue est parfois d√©sign√©e sous le nom de fli et remplace le mot bleu dans ses usages courants (exemple: un ciel fli clair, une voiture fli turquoise...)
  • L'√©chelle des bleus sert √† mesurer la solidit√© des couleurs √† la lumi√®re du jour ou √† la lumi√®re artificielle.
  • Un Ballet bleu est le nom donn√© √† une orgie r√©unissant hommes m√Ľrs et jeunes gar√ßons.
  • Dans la th√©orie √©sot√©rique des ¬ę 7 Rayons ¬Ľ le ¬ę Rayon Bleu ¬Ľ serait le rayon de l'archange Micha√ęl.
  • Tarbouch, Tarbouche : coiffure port√©e par les hommes au Moyen-Orient (notamment en √Čgypte et en Turquie), qui se compose d'un bonnet en drap rouge entour√© d'un turban g√©n√©ralement blanc orn√© d'un gland bleu en soie.

Expressions

  • Se faire avoir comme un bleu : comme un d√©butant
  • √Ä l'arm√©e, et dans certains milieux professionnels, un bleu est un d√©butant, une jeune recrue sans exp√©rience (on dit aussi bleu-bite ou bleusaille) ;
  • En Belgique, dans les institutions d'enseignement sup√©rieur, le nom de bleu est donn√© √† un √©tudiant souhaitant faire son Bapt√™me (folklore √©tudiant).
  • Un bas-bleu : femme intellectuelle, √©crivaine pontifiante (p√©joratif)
  • Nom de bleu : Expression utilis√©e en Suisse par Nathalie Gallaz pour dire "nom de dieu" sans blasph√®me.
  • Un Cordon bleu √©tait, sous l'ancien R√©gime le surnom donn√© √† un chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit. Il d√©signe aujourd'hui un grand chef cuisinier.
  • Le sang bleu est le signe de la noblesse. L'expression ¬ę avoir le sang bleu ¬Ľ proviendrait en fait de l'Espagne m√©di√©vale, o√Ļ les rois, passant tout leur temps assis sur leur tr√īne, avaient une mauvaise circulation sanguine, d'o√Ļ la couleur bleue de leur sang.

Une autre explication : la noblesse espagnole se targuait de ne compter aucun ascendant maure ou juif. R√©sultat : une peau bien claire laissant appara√ģtrent les veines bleut√©es ‚Äú el sangre azul ‚ÄĚ. Derni√®re hypoth√®se, les nobles m√©di√©vaux √©taient sujets √† de l'argyrie, une affection issue de l'ingestion de particules d'argent provenant de leurs services. La peau pouvait √™tre teint√©e en bleue.

  • Ventrebleu, palsembleu, corbleu, maugrebleu, parcorbleu, morbleu, parbleu, sacrebleu, tubleu, vertubleu et autres jurons form√©s d'une alt√©ration volontaire de "nom de dieu", afin d'√©viter un sacril√®ge (on le pense mais on ne le dit pas) ;
  • Un col bleu (de travail) est un ouvrier alors qu'un col blanc est un employ√© (de bureau) ;
  • √ätre fleur bleue : √™tre na√Įf, r√™veur ou romantique ;
  • Dicton : ¬ę les yeux bleus vont aux cieux, les yeux gris au paradis, les yeux verts en enfer, les yeux noirs au purgatoire. ¬Ľ
  • ¬ę Yeux bleus : yeux d'amoureux ¬Ľ
  • Avoir une peur bleue : avoir √©norm√©ment peur
  • Le grand bleu d√©signe l'oc√©an, la grande bleue la mer ;
  • Or bleu : richesse repr√©sent√©e par la mer et le tourisme qui y est li√©.
  • Au billard, le bleu est une craie qui permet √† la queue d'adh√©rer sur la blanche pour lui donner des effets.
  • En bobologie, un bleu est une ecchymose, un √©panchement de sang situ√© sous la peau, souvent d√Ľ √† un traumatisme (choc, coup).
  • En imprimerie, un bleu est une √©preuve monochrome ou les valeurs de gris deviennent des valeurs de bleus servant au calage des maquettes entre autres, car les √©mulsions utilis√©es par les photograveurs ne sont pas sensibles √† la couleur bleue. Les bleus ont longtemps √©t√© utilis√©s pour la mise en couleurs des bandes dessin√©es. L'utilisation des bleus a perdu de son importance avec les pratiques num√©riques.
  • Les Bleus d√©signe l'√©quipe de France de football.
  • Le bleu de chauffe, le bleu de travail, est un v√™tement de couleur bleue utilis√© pour les travaux salissants. La salopette de Coluche √©tait √† rayures bleues et blanches.
  • "Se mettre bleu " l'expression qui d√©signe le fait d'√™tre ivre.

Littérature et cinéma

Gastronomie

  • Parmi les fromages, les bleus sont des fromages au lait de vache dont la p√Ęte contient des champignons formant des veines bleues, comme le Bleu de Bresse, Bleu d'Auvergne ;
  • Une viande dont la cuisson est dite bleue est saignante au cŇďur - temp√©rature 45¬į √† 50¬į.
  • Une truite est dite cuite au bleu lorsqu'elle est poch√©e dans du vinaigre ce qui fait virer sa couleur au bleu. La m√©thode de la cuisson au bleu exige que la truite vienne d'√™tre tu√©e juste avant sa cuisson. La fermet√© et la saveur de la truite sont ainsi conserv√©es;
  • Un cordon bleu est un fin cuisinier.
  • et c'est aussi une pr√©paration culinaire chaude et pan√©e contenant une tranche de jambon et une tranche de fromage.

Galerie

Dans la nature

Objets fabriqués

Quelques exemples de panneaux de signalisation

Quelques drapeaux ou pavillons nationaux

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Bibliographie



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bleu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bleu ‚ÄĒ bleu ‚Ķ   Dictionnaire des rimes

  • bleu ‚ÄĒ bleu, bleue [ bl√ł ] adj. et n. m. ‚ÄĘ bloi, blo, blefXIe; frq. ¬įblao;cf. all. blau I ‚ô¶ 1 ‚ô¶ Qui est d une couleur, entre l indigo et le vert, dont la nature offre de nombreux exemples, comme un ciel d√©gag√© au milieu du jour (‚áí azur), certaines… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • bleu ‚ÄĒ bleu, bleue (bleu, bleue) adj. 1¬į¬†¬†¬†Qui est de la couleur du ciel sans nuage. Des rubans bleus. Une robe bleue. Des yeux bleus. ‚Äʬ†¬†¬†Une personne √† la mode ressemble √† une fleur bleue [bluet], LA BRUY. 13. ‚Äʬ†¬†¬†Trois fioles d eau bleue, autrement d ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • bleu ‚ÄĒ BLEU, EUE. adj. Qui est de couleur d azur, de la couleur du Ciel. Satin bleu. Jupe bleue. Avoir les yeux bleus.Bleu, se dit quelquefois De la couleurque certains √©panchemens de sang, certaines contusions font prendre √† la peau. Quand le sang lui… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie Fran√ßaise 1798

  • BLEU ‚ÄĒ (Bilingual Evaluation Understudy) is a method for evaluating the quality of text which has been translated from one natural language to another using machine translation. BLEU was one of the first software metrics to report high correlation with… ‚Ķ   Wikipedia

  • bleu ‚ÄĒ BLEU, [ble]ue. adj. Qui est de couleur d azur, de la couleur du ciel. Satin bleu. jupe bleu√ę. cette femme a les yeux bleus. quand les convulsions le prirent, il devint tout bleu. On appelle, Cordon bleu, Un grand ruban de tabis bleu que portent… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • bleu ‚ÄĒ adj. invar., s.n. Albastru deschis; azuriu. [pr.: bl√∂] ‚Äď Din fr. bleu. Trimis de paula, 20.08.2002. Sursa: DEX 98 ÔĽŅ BLEU adj. invar. azuriu, (√ģnv.) havaiu. (De culoare bleu.) ‚Ķ   Dic»õionar Rom√Ęn

  • BLEU ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda BLEU (Bilingual Evaluation Understudy) es un m√©todo de evaluaci√≥n de la calidad de traducciones realizadas por sistemas de traducci√≥n autom√°tica. Una traducci√≥n tiene mayor calidad cuanto m√°s similar es con respecto… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Bleu ‚ÄĒ or BLEU may be * French for blue * A 1993 movie, . * Bilingual evaluation understudy * Belgium Luxembourg Economic Union * Bleu (musician), born William James McAuley III in Boston, Massachusetts and bandmember of pop group L.E.O.. * Bleu, a type ‚Ķ   Wikipedia

  • bleu ‚ÄĒ ‚Ć©[ bl√ł:] Adj.; undekl.‚Ć™ gr√ľnlich blau ‚óŹ ein Kleid in Bleu * * * bleu [bl√ł: ] <indekl. Adj.> [frz. bleu = blau, aus dem Germ., verw. mit ‚ÜĎ blau]: blassblau. * * * bleu ¬† [bl√ł; franz√∂sisch ¬Ľblau¬ę], blassblau. * * * Bleu, das; s, , ugs.: s:… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • Bleu ‚ÄĒ (fr., spr. Bl√∂), Blau, so Bleu de France (spr. Bl√∂ d Frangs), Kaliblau, s.u. Blauf√§rben Bleu mourant (spr. Bl√∂murang, das im Deutschen verderbte Bl√ľmerant), s. Bla√üblau; Bleu Thenard (Kobaltultramarin), eine aus Thonerde u. Kobaltoxydul… ‚Ķ   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.