Bivouac

Bivouac sans tente, dans une dépression neigeuse creusée pour accueillir un sac de couchage adapté aux températures hivernales.

Un bivouac est un campement rudimentaire permettant de passer la nuit en pleine nature. Dans les pays développés le bivouac est le plus souvent pratiqué par des vacanciers lors de randonnée de plusieurs jours mais cette pratique existe depuis l'apparition de l'homo sapiens. Pour de nombreux peuples nomades dans le monde le bivouac est encore un mode d'hébergement courant. Même si le bivouac nécessite souvent l'usage d'une tente, le fait de dormir sans protection, ce qu'on appelle communément « dormir à la belle étoile » relève aussi du bivouac.

Sommaire

Étymologie

Le terme français « bivouac » est également utilisé en anglais depuis les guerres napoléoniennes. Il provient d'un mot de la langue allemande telle que parlée au Moyen Âge classique, biwacht, qui se décompose en bie- (aujourd'hui, bei-), « secondaire » et wacht, « surveillant. » Il faisait référence à la charge de surveillance externe des villes fortifiées, par contraste avec la surveillance interne (fonction de police). Les soldats chargés de cette mission utilisaient des abris temporaires[1].

Bivouac sans protection

Par temps chaud et sans vent, c'est-à-dire le plus souvent l'été, il est possible de dormir sans aucune protection, dans l'herbe ou à même le sol. Toutefois, les adeptes des nuits « à la belle étoile » emportent la plupart du temps un sac de couchage. D'autres utiliseront une grande moustiquaire ou une couverture de survie. Dans tous les cas, il est fréquent d'utiliser un drap, un sac à viande, un carrémat, un matelas pneumatique ou autogonflant pour recouvrir le sol, afin de niveler les micro-reliefs et d'assurer une isolation thermique minimale. Si le temps est pluvieux ou humide, l'utilisation d'un sur-sac imperméable et respirant protégeant le sac de couchage est souvent nécessaire. L'utilisation d'un sac de couchage spécial peut s'avérer indispensable par temps froid, en particulier dans la neige, mais dans ce cas-là rare on préférera l'usage d'une tente ou mieux d'un abri à neige. Le bivouac par temps difficile est davantage utilisé par les personnes qui entreprennent des treks, par des randonneurs en quête de défi, des alpinistes ou des aventuriers.

Bivouac avec tente

Bivouac extrême

L'usage d'une tente est courant soit par confort, soit par nécessité météorologique extrême (expédition polaire ou randonnée himalayenne par exemple). La tente est utilisée dans la plupart des randonnées. Il s'agit de tentes légères, prévues pour une à trois personnes maximum. Leur poids est de moins de un kilo par randonneur. Leur choix se fait en fonction de l'utilisation (familiale, sportive, randonnée, vélo tout terrain…), du lieu géographique (campagne, moyenne montagne, haute montagne, désert, jungle…), des saisons et des conditions climatiques.

Bivouac en canoë

Un canoë peut également servir d'abri (toit). L'essentiel sera de se protéger de l'humidité, du froid, de l'écoulement des eaux de pluie qui proviennent du sol, par des toiles en plastiques, bâches, couverture de survie ou des végétaux comme les fougères, les herbes, les écorces…

Bivouac utilisant la technique du trou dans la neige

La neige est un excellent isolant contre le vent et le froid de la nuit. Il n'est pas toujours nécessaire de construire un igloo, un trou dans la neige est souvent plus facile à réaliser. Cela demande une certaine et suffisante accumulation de neige. Pour cela, on utilise la sonde à neige et on décide du meilleur endroit,congère généralement, souvent dans les combes. Puis à l'aide d'une pelle à neige, on creuse le trou en fonction du nombre de personnes. Compter un travail continu de 1 heure minimum pour 1 personne. Il est préférable d'effectuer de petites cheminées d'aération afin d'éviter la condensation à l'intérieur du trou. Prévoir un bloc de neige afin de fermer la porte du trou durant la nuit. Il est possible également de créer un abri en recouvrant d'un épais manteau de neige, environ 90 à 100 cm, les sacs à dos, le matériel…, de bien tasser à l'aide de la pelle le dôme et ensuite de récupérer les affaires en les retirant doucement de la neige. Il se crée alors un espace creux qui servira au bivouac. C'est une technique fastidieuse mais fortement conseillée pour se protéger dans les meilleures conditions en cas de violentes tempêtes.

Bivouac sous terre

En spéléologie, l'exploration de certaines cavités nécessite un bivouac. Un campement est installé pour éviter des aller-retours qui peuvent être épuisants entre la zone d'exploration et la surface. On peut utiliser des hamacs ou des matelas. Les sacs de couchages, la cantine, etc. sont descendus pour toute la durée de l'exploration qui peut nécessiter plusieurs expéditions. La localisation du bivouac doit être étudiée avec attention : il faut que l'endroit soit relativement sec, horizontal, à l'abri des courants d'air (pour le confort), éloigné des crues, mais néanmoins disposer d'eau (alimentaire) à proximité. Il ne doit pas être trop éloigné de la zone d'exploration. Parfois, une ligne téléphonique (avec possibilité de transfert de données parfois) est tirée entre le bivouac et la surface pour tenir les explorateurs au courant des conditions météorologiques, ainsi que pour transmettre des données topographiques ou scientifiques (Lechuguilla, Siebenhengste). Certains bivouacs ont été installés post-siphon (par exemple, pour l'exploration de la Baerenschacht près de Beatenberg).

Sites naturels

Dans la plupart des sites naturels français, le bivouac est généralement autorisé mais le camping de plusieurs nuits est interdit. Il s'agit là en fait d'établir un campement temporaire du coucher au lever du soleil. Cela permet de réglementer le camping sans pour autant interdire aux individus de dormir en pleine nature lors d'activités de plein air. Il est presque toujours interdit de faire du feu sur ces sites protégés.

Article détaillé : Liste de sites naturels de France.

Notes et références

  1. bivouac. The American Heritage Dictionary of the English Language, Fourth Edition. Houghton Mifflin Company, 2004. 10 Jan. 2008. <Dictionary.com http://dictionary.reference.com/browse/bivouac>.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bivouac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bivouac — [ bivwak ] n. m. • bivoie 1650; du suisse all. Biwacht « patrouille supplémentaire de nuit » 1 ♦ Vx Garde de nuit. 2 ♦ Installation provisoire en plein air de troupes en campagne. ⇒ campement, cantonnement. Coucher au bivouac. Feux de bivouac. Le …   Encyclopédie Universelle

  • Bivouac — may refer to: * Bivouac shelter, an encampment * Bivouac sack, or bivy sack or bivy bag, an extremely lightweight alternative to traditional tent systems * A military camp * Bivouac (ants), where a nest is constructed out of the living ant worker …   Wikipedia

  • bivouac — BIVOUAC. s. m. Quelques uns escrivent Bihouac. Garde extraordinaire qu on fait la nuit pour la seureté d un camp. Estre de garde au bivouac. aller au bivouac. coucher au bivouac …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bivouac — Biv ouac, n. [F. bivouac, bivac, prab. fr. G. beiwache, or beiwacht; bei by, near + wachen to watch, wache watch, guard. See {By}, and {Watch}.] (Mil.) (a) The watch of a whole army by night, when in danger of surprise or attack. (b) An… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bivouac — (n.) 1702, from Fr. bivouac (17c.), ultimately from Swiss/Alsatian biwacht night guard, from bei double, additional + wacht guard. Original meaning was an army that stayed up on night watch; sense of outdoor camp is 1853. Not a common word in… …   Etymology dictionary

  • Bivouac — Biv ouac, v. i. [imp. & p. p. {Bivouacked} (?); p. pr. & vb. n. {Bivouacking}.] (Mil.) (a) To watch at night or be on guard, as a whole army. (b) To encamp for the night without tents or covering. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bivouac — Bivouac, s. Biwak …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Bivouac — (frz. Bihwuak), aus dem altdeutschen Beiwacht. Lager der Truppen unter freiem Himmel, seit dem 7jährigen Kriege und noch mehr seit dem Revolutionskriege bei schnellen Bewegungen und besonders kurz vor der Schlacht gewöhnlich. Die früher… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Bivouac — A woollen dress goods fabric made with the nub yam in small twill effects to keep the small nubs on the face …   Dictionary of the English textile terms

  • bivouac — verb has inflected forms bivouacked, bivouacking …   Modern English usage


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.