Tribus chaouis

Le patriarche des Chaouis serait Medghassen ancêtre des Zénètes et des Botrs selon Ibn Khaldoun[1] .Les Historiens modernes classent les berbères de la région dans le groupe des Gétules formés par les Zénètes( principalement les habitants des Aurès au Moyen Âge)[2].

Les Chaouis font partie des Zénètes (Ifren, Maghraoua, Djerawa, Abdalwadides[1]), des Houaras[1] et des Awarbas[3].

Sommaire

Les grandes tribus chaouiyas de la rive nord ou les Aurès inférieures

Maison traditionnelle chaouie

Les grandes tribus de la rive nord sont :

  1. Ait Ali u sabor, originaire de dj Guetiane à Ras el Aioun, Ngaous et Ain Azel.
  2. Ait Moussa u Yahia, originaire de dj Boutaleb.
  3. Ouled Abdennour chaouis ou pas (bir el arch, hammam sokhna, tadejnenat) contrairement aux Ait Taghlemat qui eux le sont (chelghoum laid, mchira, tlgherma ...)
  4. Ayth Sellam, originaire de Ras El Aioun et Ouled Sellam, tribu berbère ayant Sellam comme ancêtre (un Romain chrétien).
  5. Ayth Fatma, originaire de Merouana, selon la légende, ils descendent de Fatma Tazoughert, mais revendique leur ancienne appartenance aux Fatimides.
  6. les Haraktas ou ih'erkateyyen, tribu issue des Houaras originaire de El Madher, Bouarif. Ils sont voisins des Achaach et des Ayth Ali.
  7. Ijratnen
  8. Isegneyyen, comprenant les Ayth Bouabdallah, les Ayth H'med, les Dhouafriya et les Ayth Ke'aaba
  9. Ayth A'ziz ou Aziz (on les trouve aux Aurès et à Annaba. Cette tribu est mélangée aux Zemouls et aux Sellaoua[4].
  10. Ayth Mhenna
  11. Ihlaymiyan
  12. Ihidousen Hidoussa(Merouana)
  13. Houaras, tribu ancienne Berbère à Djerma
  14. Ayth Mhemmed
  15. Ayth Sidi Lhadj
  16. Ayth Soltane Sefiane, Belezma et N'gaous (voisine de la tribu des Banou Ifren)[5] et Merouana. Une tribu que serait apparentée à la grande tribu des Ouled Soltane berbère. Mais selon la légende, ils seraient des descendants de Fatma Tazoughert. Ils ont construit le Ksar de Belezma dans les montagnes de Belezma.
  17. Ouled Moumen et les Ouillens, du cercle de la Calle extreme nord de Souk Ahras[6]
  18. Ayth Si Slimane, voisine des Banou Ifren de N'gaous et originaire de Ouled Si Slimane
  19. Ayth boufnar (présente uniquement à Constantine)
  20. Meghouche à Tiberguent El Sraouia (wilaya de Mila)
  21. Ouled Kebbab à Bouhatem et à Chelghoum Laïd (wilaya de Mila)
  22. Ayth Bou Aoun, origine de Zanat El Beida[7]
  23. Tletes de Seriana[7]
  24. Sedrata, tribu Zénète, également présente à Sedrata dans la Wilaya de Souk-Ahras
  25. Berzal, originaire de M'Sila et Zénète. Au Moyen Âge, ils réussissent à fonder un État indépendant en Andalousie à Carmona (ville espagnole), ils étaient alliés à Abu Yazid[8].
  26. Ulhasa au nord, environ de Annaba et dans la région de témouchent sont des Zénètes.

Le regroupement tribal a été facilité, car ses individus présentent un ensemble de caractères artistiques, linguistiques, communs. Cette ethnie occupe toute la région plate et montagneuse au nord-ouest de la ville de Batna, au sud est de la ville de Sétif et au nord est de la ville de M'Sila.

C’est dans ces poches montagnardes que subsistent encore les dernières originalités culturelles et linguistiques chaouies. Du point de vue nombre, nul ne peut donner un chiffre exact d’évaluation de ce premier ensemble, tant les éléments de ce groupe social sont mobiles. On les retrouve à Batna, Merouana, Ras El Aioun, Seriana, Oued El Ma (Ighzer n'waman), N'gaous, Oued Chaaba, Aïn Fakroun, Aïn Kercha, Hanchir Toumghani, Oum-El-Bouaghietc..

Les grandes tribus chaouiyas de l’Aurès central ou Moyen Aurès

1. Les chaouias arabisés (par tribus) :

  1. Bouazid
  2. Ouled si Ahmed Benameur
  3. Ouled Derradj, originaire de Barika et de la wilaya de M'Sila
  4. Bni Tazaght
  5. Fezazna de la ville de Batna. Ils sont originaires de Fezzan(Sanhadja)

Ce groupe s’exprime dans une proportion de 15 à 20% en chaoui. Le reste s’exprimant en arabe dialectal ou tadzarit. Ils constituent l’essentiel de l’exode rural vers les villes de Batna, Tebessa, Aïn M'lila, Biskra, Khenchela, Guelma, etc

2. Les chaouiyas de la plaine par tribu : (berbérophones)

  1. Beni Ifren (qui veut dire grottes en chaoui), établies à N'Gaous et appartiennent aux Zénètes.
  2. Ayth Chlih, originaire de Oued Chaaba et voisin des Ouled Fatema de Merouana.
  3. Ayth Sidi Yahia, un groupe Zénète, originaire de Lambèse.
  4. Ayth Hamla (Condorcet), non loin de la ville de Batna.

Devant une telle variété, on se rend aisément compte qu’il est facile de signaler certains traits de similitude culturelle de ce groupe avec leurs cousins de la rive nord.

Les chaouis de l’Aurès supérieure (Rive sud)

Les grandes tribus de la rive sud sont : Les Ayth Yakoub regroupent les quatre tribus suivantes les Ayth Ali ben Youcef, les Ayth ali ben Daoud, les ouled Madhi et les ouled Messelem[9]. Chaque village est formé du moins de ces quatre tribus. Ils étaient obligés à vivre ensemble[9]. Avant l'occupation française les quatre tribus faisaient la guerre contre les Touabas et lee Ayth Zeyan (Zianides). Les regroupement majeur de cette région d'après le livre de la Société de géoghraphie française est:

  • Touabas, Ayth Zeyan, Ayth Nara, Ayth Taghout, Ayth Bouzina, Ayth Fédhala, moitié des Beni Frah, Ayth Mouchenach.
  • Ayth Abdi, Ayth Oumm er reha, Ayth El arbaâ, moitié de Ayth Maafa (Zénète ou Sanhadja ou Masmouda), Ayth Azouz, Ayth Bouslimane, Ayth Melloul, Ayth Oudjana origine le massif de Oudjana et sont Zénètes, ils ont été attaqués par les Ayth Daoud, ces derniers voulaient leur prendre les terres de Médina, Ayth Laâchach ont été chassés de Oued Taga par les Ayth Zian et les Ayth Daoud.
  • Ayth Habbas, tribu venant du Maroc s'installe à Menaa,ils vont joué un rôle important en unifiant les tribu chaouis pouqu'ils puissent vivre ensemble dans une même ville. Ils vont prendre de chaque tribu des familles et les font placées ensemble dans un village.
  • Ayth Daoud aussi appelés « Les Touabas » origine Tighanimine près des gorges de Ghoufi(Tighanimine qui veut dire les roseaux), Delartigue les places dont le groupe des Awrabas. Avant, ils luttaient contre les Ayth Abdi, les Ayth Oudjanaet les Ayth Bouslimane[10]

D'autres recherches livrent des noms de tribus ainsi que leur localité et une brève histoire.

  1. Ayth sâada (commune de Menaa, Tigherghar, Ain Zaatout à Biskra, Maafa)
  2. Ighassiren
  3. Ayth Yehmedh
  4. Ayth Timessounin
  5. Icherkyene (Ahmar khedou) à Amantane (qui veut dire en chaoui le sommet élèvé)
  6. Nememchas, ils sont issus de la tribu des Houaras, ils sont à Tebessa
  7. Ayth Fédhala, ils trouvent à Tahament, Djebel Groum, Meryem.
  8. Ayth Larbaa, ils sont d'origine Zénètes
  9. Ayth Frah, selon Delartigue, il les classe parmi les Zénètes.Il se trouvent à Ain Zaatout[11]
  10. Ayth Fadhel
  11. Ayth Abdi
  12. Laâchach sont originaire de Bouarif et habitent Timgad et ses environs, ils sont Zénètes.
  13. Ayth Sidi Ali
  14. Ayth Ameur sont Zénètes
  15. Ayth Si Moussa sont Zénètes
  16. Ayth Badchia sont Zénètes
  17. Ayth Menacer sont Zénètes
  18. Ayth Oudjana sont Zénètes, ils se trouvent à Taouzient, Chélia, Mellagou, Yabous.
  19. Amraoui, ils sont de Chemora
  20. Amamra la plus noble[12] des tribus chaouis et sont formées de dix tribus(deux viennent des romains, trois berbère, les autres se sont formés après l'ère musulman). Ils sont d'origine de l'ouest de Khenchela[13]. Cette partie des Aurès correspond aux territoires des tribus des Djerawa de la reine Dihya.Ils sont nombreux dans la montagne de Fraoun[14].
  21. Ayth Imloul (Fils de "rené" en chaoui a M'Sara, Ouldja, Chemorra, Oum Bouaghi, Tébessa, Souk Naaman ... etc) et font partie des Banou Ifren.
  22. Iberjyen (Djebel Cherchar)
  23. Ayth Bouslimane, formé par: Saadna et les Ouled Saadia T'Kout
  24. Ayth Bouzina(Ayth Benou et Ayth Nouacer) deux tribus sont originaires de Bouzina
  25. Ayth Souik
  26. Ayth Sidi Abdeslem
  27. Ayth Gacem
  28. Ayth Messaoud Ben Salah
  29. Ayth Mansour
  30. Ayth Yahia
  31. Amanras
  32. Rechaîch
  33. Tiffouragh
  34. Abderrezag sont Sanhadja
  35. Ameur sont Sanhadja
  36. Zerara sont Sanhadja
  37. Sidi Abdeslem Tkout
  38. Gacem Tkout
  39. Sidi Aissa
  40. Meradsa
  41. Alaoua origine Houara et prétendent descendre d'un romain qui porte le nom de Sellem.
  42. Ayth El Hadj ou Hazini
  43. Halha
  44. Ah Wuzza
  45. Ayth Aissa de Blihoud ou Ah Aicha de blihoud (Arris)
  46. Izahaffen à Arris
  47. Ihaddaden
  48. Igusar
  49. Ait smail de Mzata
  50. Ait Hakhribt à Arris
  51. Ugana[15]
  52. Abdaoui
  53. Ouled Mimu
  54. Ulech
  55. Iquliain
  56. Maghraoua (Aimgharen en chaoui) la plus importante tribu Zénète originaire du village Maghraoua et de Biskra au Moyen Âge, la relation entre les gens de Médina (Ichmoul) et les Maghraoua est étroite[16]. Plusieurs tribu sont issue de cette tribu qui était sous la gouvernance des Khezar émir des Maghraouas avant le conflit entre chiite et kharidjite. les Izmerten et les Sadrata étaient établie dans cette région[16].


Surnommés ayth wed'rar, ces Chaouis sont de rudes montagnards et une partie est citadine. La plupart des tribus descendent des Zénètes, d'après Masqueray[17].

Autres tribus

Ouled Sahnoun, Ouled Abderahmen, Zoui, Ouled Amor, Ouled Medjda, Beni Maâta, Kesseron, Azel, Ouled Ensighn, Ouled Zaid, Herman, Ouled Bou Djemaâ, Ouled ben Mohamed, Ouled ben Feroudj, Ouled Bechatch, Ouled Otsman, Ouled Bou derhem[18], les Ayth Ouchechna origine Zénète (Briket), Bou Diaf et Ben Abdallah, Bou Diaf, Ben chenouf, Ayth Idir et Ayth Bou Okkaz, Ayth Ahmed, Ayth Alouie, Ayth Ktir, Ayth Azziz, Ben Nacer Ben Sidi Nadji, selon Delartigue. Les Aouf. Les Srahouis ou Sraouis autre tribu se rattachant aux Chaouis installés dans la wilaya de Mila à Tiberguent.

Voir aussi

Notes

  1. a, b et c Ibn Khaldoun, Histoire des Berbères
  2. Recueil des notices et mémoires de la Société archéologique de la province ... De Société archéologique, page 112 et 113 Recueil des notices et mémoires de ... - Google Livres
  3. Histoire de l'Afrique septentrionale depuis les temps les plus reculés jusqu'à la conquête française 1830, p 188, Enest Mercier, tome 1
  4. http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:qx45_odZHXgJ:aureschaouia.free.fr/telecharg/monographie-de-l-aures-lt-col-de-lartigue.pdf+monographie+de+l'aures&hl=fr&gl=fr&pid=bl&srcid=ADGEESjKlsbH_myomFwwZbw6AKVENrm52r_xyNPyW4n5-jmCCr63Co7VKqCqV6Dr92SSsk6YHP-6dmDYmkJiOy7tvkl-gwaVcyveyMGrjah2SbahGd0vZWUI-PE_szR_6m4Gb7_uLhuS&sig=AHIEtbR_QRndaC4sczUHk__t0dz0auhuEg
  5. El Waten, M Bourki, 2006 Elwaten, Bourki
  6. http://books.google.com/books?pg=PA365&dq=oulad+moumen+calle&ei=bPbLTZizGZHKswaG8dCmAw&ct=result&id=ByEYAAAAYAAJ#v=onepage&q&f=false
  7. a et b Au forgeron de Batna De Jean-Pierre Marin Livre en ligne
  8. Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique. De M. le baron de slane, 1856 version du livre en ligne
  9. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées ReferenceA.
  10. Journal de la Société des africanistes De Centre national de la recherche scientifique (France)., Société des africanistes (France) Publié par Au siège de la Société, 1950 vesrion du livre en ligne
  11. http://www.berberes.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2953:biskra&catid=36:rubriques&Itemid=58
  12. Le Christianisme en Afrique: déclin et extinction. De J. Mesnage. Publié par Adolpe Jourdan, 1915. Notes sur l'article: v. 2 version en ligne. Ils se trouvent à Ouled Tamza, Oued Ensigha, Khenchela, Ouled Bou Derhem, Remila.
  13. Recueil des notices et mémoires de la Société archéologique, historique, et géographique du département de Constantine. De Société archéologique, historique, et géographique du Département de Constantine, Société archéologique du département de Constantine Publié par s.n., 1872. Notes sur l'article: v.15-16 version en ligne
  14. L'Aurès, ou, Le mythe de la montagne rebelle. De Jean Morizot. L'Harmattan, 1991. (ISBN 2-7384-0965-2). Page 133 version du livre en ligne
  15. Persée
  16. a et b De Société asiatique (Paris, France), Centre national de la recherche scientifique (France). Publié par Société asiatique., 1859. Notes sur l'article: ser. 5, v. 13 (1859), page 66 version du livre en ligne
  17. Le djbel Chercah et son exploration, Revue géographique internationale. Hédé, p 255, 1879 La revue en ligne
  18. Législation de l'Algérie: lois, ordonnances, décrets et arrêtés. De Algeria. 1884. Notes sur l'article: 2 version du livre en ligne

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tribus chaouis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chaouis — Cet article concerne le peuple chaoui. Pour sa langue, voir chaoui. Chaoui Populations Population totale plus de 3 085 500[1] …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Tribus Africaines — par pays Peuples d Afrique  Afrique du Sud Xhosa Zoulou  Algérie …   Wikipédia en Français

  • Liste des tribus africaines par pays — Peuples d Afrique  Afrique du Sud Xhosa Zoulou  Algérie …   Wikipédia en Français

  • Chawis — Chaouis  Cet article concerne le peuple chaoui. Pour sa langue, voir chaoui. Les Chaouis ou Chawis (Icawiyen) sont un peuple berbère d Algérie. Géographiquement, ces Berbères habitent principalement dans les Aurès, mais aussi les régions… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des Aurès — L histoire des Aurès est liée à une partie de ce qui allait devenir l Algérie, peuplée prinicipalement de Chaouis. Pendant la préhistoire, les Aurès furent habités par le peuple caspien[1] et les troglodytes comme l atteste les anciennes… …   Wikipédia en Français

  • L'histoire des Aurès — Histoire des Aurès L histoire des Aurès est, depuis l Antiquité, liée à une partie de la civilisation humaine au Maghreb. Plusieurs royaumes ont émergé dans l antiquité dans les Aurès.L histoire des Aurès faisait partie intégrante de l histoire… …   Wikipédia en Français

  • Aurès — 35°20′N 6°41′E / 35.333, 6.683 …   Wikipédia en Français

  • Aures — /* */ Aurès Aurès …   Wikipédia en Français

  • Ifrenides — {{{nom}}} 790 – 1066 Drapeau Informations générales Statut confédération tribale …   Wikipédia en Français

  • Afer — Ifrenides الإفرنيون ar al Ifriniyoune 790   1066 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.