Tourisme dans le Var

Le Tourisme dans le Var est l'une des activités économiques les plus importantes du département. Le département du Var est en France la seconde plus importante destination touristique après Paris, et le second département le plus boisé de France après les Landes. En 2009, le Var a accueilli 10,3 millions de touristes pour 68,4 millions de nuitées soit une consommation touristique de 2,7 milliards d'euros.

Cette position de leader sur le marché touristique national et international s’explique par la forte attractivité qu’exercent la notoriété de nombreux sites, paysages et espaces naturels, la diversité de ses modes d’hébergements, la qualité de sa gastronomie et de ses produits locaux et la diversité des activités de loisirs qu’elle propose.

Sommaire

Histoire

Le Casino de Hyères

Le tourisme se développe dans le Var dès la seconde moitié du 18e siècle (les environs de 1760) notamment à Hyères qui devient une station hivernale de renom auprès des Anglais avec en particulier les séjours du prince de Galles, le futur roi d'Angleterre Georges IV, en 1788 et 1789. De nombreuses autres personnalités y séjournent ou s’y fixent (le baron badois Stulz s'y établit en 1820) attirées par son climat ensoleillé et sa situation géographie de bord de mer. Au 19e siècle, la cité de Hyères se métamorphose accueillant la classe aristocratique s'y installant et réalisant pour la postérité, palaces et villas prestigieuses. À cette époque Hyères devient une ville de villégiature où il est bon de résider surtout en période hivernale.

À contrario, le chef-lieu du département, Toulon resta un temps une ville de passage (s'est moins le cas aujourd'hui) pour les voyageurs venant d'Aix-en-Provence ou de Marseille qui souhaitent rejoindre l'Italie. En effet, une grande partie de la rade de Toulon est occupée par le port militaire, ce qui s'accordait difficilement avec celle d'un lieu de vacances à l'époque, malgré sa situation géographique entre la Méditerranée et les collines alentours. Cependant, en 1834, grâce au journaliste et poète marseillais Joseph Méry qui s'était pris de passion pour cette cité, Toulon vit venir de nombreux écrivains, artistes et autres personnes du monde de la culture tels que Alexandre Dumas ainsi que Gustave Flaubert qui finirent par former une communauté qui partageait son temps libre entre l'exercice de leur art et les ballades, déjeuners au bord du littoral et autres loisirs de l'époque.

Au cours de cette époque, la classe aristocratique vient chercher le soleil d'hiver sur la Côte d'Azur et au bord du littoral varois notamment à Hyères (pour des raisons de santé), ainsi le tourisme balnéaire est une activité qui commence à se développer. Les premiers congés payés de 1936 vont contribuer aux premiers départs en vacances de milliers d'ouvriers et employés, ainsi un grand nombre d'entre eux vont découvrir pour la toute première fois les vacances à la mer.

Dès la fin de la seconde guerre mondiale début des années 1950, Saint-Tropez, première ville libérée lors du Débarquement de Provence, devient une station balnéaire internationalement connue grâce à l'engouement des artistes de la Nouvelle Vague puis des Yéyés et enfin, un lieu de villégiature de la Jet set européenne et américaine comme des touristes en quête d'authenticité provençale ou de célébrités. Le cinéma inspiré par les sites et paysages varois a contribué (et continue toujours) à la notoriété de la station balnéaire et du département à travers les films tels que Le Gendarme de Saint-Tropez ou encore Et Dieu… créa la femme.

Dans les années 1960, le Var connaît une explosion de l'activité touristique avec une forte urbanisation du littoral. Ainsi, des villes nouvelles apparaissent sur la côte comme Port-Grimaud, Les Issambres ou a l'intérieur des terres Cogolin. De multiples ports de plaisances voit le jour ou sont réaménagés: Port Lucia à Saint Raphaël, Port Fréjus...

Au 1er janvier 2007, le conseil général du Var a divisé les 153 communes du département en 8 territoires touristiques: l'Aire Dracénoise, le Cœur du Var, Fayence, le Golfe de Saint-Tropez, le Haut-Var Verdon, Provence Méditerranée, la Provence Verte et Var Esterel. Depuis le 8 février 2008, la région autorise le département du Var à mettre en œuvre ses dispositifs d'aides aux entreprises du secteur touristique marchand, conformément au code général des collectivités territoriales.

Aujourd'hui, le département du Var est le premier département français pour le nombre de touristes accueillis hors région parisienne (10,3 millions de touristes). Longtemps estivale et balnéaire, l'activité touristique varoise se diversifie avec le tourisme vert et connaît un développement d'avant et d'arrière-saison.

Hébergements

En 2011, le Var comptait plus d’un million de lits touristiques dont 78% en hébergement touristique non marchand (résidences secondaires, parents et amis). Quant à l’hébergement marchand il représente seulement 22% des lits touristiques varois. L’accueil en hébergement s’organise principalement à proximité immédiate du littoral et autour des principaux axes routiers et autoroutiers du département. En effet, les communes telles que Fréjus, Saint-Raphaël, Roquebrune-sur-Argens, Cavalaire-sur-Mer, Hyères proposent une offre très importante en matière d'hébergement, a contrario les communes plus éloignées du littoral et notamment dans le Haut-Var enregistrent des volumes plus faibles. Cependant, les capacités d’accueil dans le Haut Var et le Verdon se localisent dans les communes à proximité du Lac de Sainte‐Croix et des Gorges du Verdon et se composent essentiellement d'hébergements en chambres d'hôtes et gîtes ruraux. À l'inverse, les stations balnéaires se composent essentiellement de résidences secondaires, de résidences de tourisme, d'hôtellerie de pleine aire, d'hôtels et de villages de vacances.

Classement par type établissement
Classement Nombre d'établissements
Hôtels
0 étoiles -
1 étoiles 26
2 étoiles 172
3 étoiles 137
4 étoiles 39
5 étoiles 8
Chambres d'hôtes
1 épis -
2 épis -
3 épis -
4 épis -
5 épis -

Auberges de jeunesse

Hôtels

En 2010, le Var compte 433 hôtels homologués et de chaîne non classés soit 12 360 chambres représentant plus de 3,5 millions de nuitées. Depuis le nouveau classement hôtelier français de 2009, le département compte 8 hôtels 5 étoiles: Hôtel du Castellet au Castellet, Hôtel Le Club de Cavalière au Lavandou, La Réserve de Ramatuelle, Hôtel Byblos, Château de La Messardière, Hôtel Sezz à Saint-Tropez, Hôtel Le Beauvallon à Sainte-Maxime et le Four Seasons Resort Provence à Tourrettes.

Chambre d'hôtes et gîtes

À l’initiative du sénateur Emile Aubert est créé, en 1951, le 1er gîte rural dans les Basses-Alpes. Quatre ans plus tard en 1955 est fondée la Fédération Nationale des Gîtes de France. Le relais départemental varois des Gîtes de France est créé cinq ans plus tard, en 1960. En 2010, le réseau présente 800 structures labellisées avec 4 000 lits touristiques et 10 000 clients par an[1].

Hôtellerie de plein air

L'hôtellerie de plein air dit "camping" est dans le Var le mode d'hébergement le plus importants de France. En 2010, le département compte 241 terrains de campings soit 46 447 places pour plus de 7 millions de nuitées (soit 7,1% du marché national), ce qui le place juste devant les départements de l'Hérault (7%) et de la Vendée (6,9%). Aujourd'hui, 64 campings varois sont engagés dans le label Camping Qualité, label créé en 1999 par la Fédération nationale d'hôtellerie de plein air et Fédération française de camping et de caravaning avec le soutien du Secrétariat d'État au Tourisme.

Locations de vacances

L'offre de locations de vacances est particulièrement importante dans le département, spécialement sur les villes du littoral côte où sont concentrées les grandes résidences. En dehors des principales zones touristiques, il est plus facile de trouver une offre diversifiée telle que les maisons, studios ou appartements.

Résidences de tourisme

Résidences secondaires

Villages de vacances

Le département compte sur son territoire 41 villages de vacances.

Restauration

Le Var est connu et reconnu internationalement pour la richesse de sa gastronomie. Les Maîtres restaurateurs varois (association de la loi 1901) créée il y a vingt ans (1991) et qui compte une cinquantaine de membres participe au dynamique développement de la restauration du département, offrant et faisant découvrir aux touristes des établissements variés et soucieux d'apporter un service de qualité. En 2010, 3 restaurants varois sont étoilés (2 étoiles) par le Guide Michelin: Le MonteCristo au Castellet, la Résidence de la Pinède à Saint-Tropez et le Faventia au Four Seasons Resort Provence à Tourrettes. De plus, le label Bistrot de pays né en 1992 par l'intermédiaire du syndicat intercommunal à vocations multiples du Pays de Forcalquier et Montagne de Lure (Alpes-de-Haute-Provence) est présent dans 8 communes rurales du département (Baudinard-sur-Verdon, Comps-sur-Artuby, La Martre, Moissac-Bellevue, Montfort-sur-Argens, Mons, Sainte-Anastasie-sur-Issole, Saint-Antonin-du-Var, Saint-Martin-de-Pallières, Sillans-la-Cascade) permettant ainsi de contribuer à la conservation et à l’animation du tissu économique et social en milieu rural par le maintien d’un lieu de vie du village notamment grâce une restauration à base de produits du terroir.

Tourisme de loisirs

Cyclotourisme

Riche d'un patrimoine naturel, le Var est une destination appréciable pour les amateurs de balades à vélo, les sportifs amateurs de sensations fortes et de grimpe, ou encore les passionnés de VTT. Le département compte un parcours cyclable du littoral (aménagés sur 79 kilomètres) partant de Six-Fours jusqu'à Saint-Raphaël, traversant une vingtaine de communes. Au terme de l'aménagement des pistes cyclables, le parcours devrai s'étaler sur 120 kilomètres. De plus, le département est doté de 22 circuits cyclotourisques labellisés par la Fédération française de cyclotourisme représentant plus de 1700 kilomètres d'itinéraires balisés. Ces circuits permettent de partir à la découverte du territoire varois, de ses paysages naturels, ses villages perchés, son patrimoine historique et architectural uniques en France et de visiter tout au long de l'année et à son rythme, les principaux sites touristiques en passant par les plateaux du Bas-Verdon aux châteaux de l'Ouest-Var, par la Sainte-Baume, les Gorges du Verdon, le massif de Sioux Blanc. Aussi, en limite du Var et des Bouches du Rhône entre Pourcieux et Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, existe une ancienne voie ferrée réaménagée en un parcours vélo-rail sur 15 kilomètres (aller-retour) permettant au travers d'une balade insolite de découvrir les différents viaducs, ponts, tunnel et gares d'autrefois.

Croisière et nautisme

Le Var compte 57 ports (2007) qui s’étendent de Saint-Cyr-sur-mer à Saint-Raphaël mais surtout de deux ports internationaux situés en cœur de ville: Toulon et la Seyne. Le nombre de places d'accueil dans les ports de plaisance est de 25 000 anneaux (2003). En 2010, ce sont plus de 230 000 passagers qui ont été accueillis à l’occasion des 230 escales prévues dans les ports varois. Le chiffre d’affaires généré par l’activité croisière s’élève de 10 à 15 millions d’euros par an. Cette opportunité de développement touristique et économique pour le Var va faire naitre en avril 2008 un club croisière, le Var Provence Cruise Club, structure partenariale entre la Chambre de commerce et d'industrie du Var et le Conseil général du Var. La première et ses partenaires se sont fixés comme objectifs de 600 000 passagers d’ici 2012.

Golf

Le département du Var est une destination golfique unique en France avec ses 15 parcours: le golf de Valescure et le golf Estérel Latitudes à Saint-Raphaël, le golf de Sainte-Maxime, le golf de Beauvallon à Grimaud, le Gassin Golf et Country Club, le golf de Dolce Frégate à Saint-Cyr-sur-Mer, le golf de Valcros à La Londe-les-Maures, le golf de Valgarde à La Garde, le golf de Barbaroux à Brignoles, le Golf de Saint Endréol à La Motte, le Golf de Roquebrune Le Roc à Roquebrune-sur-Argens, le golf de la Sainte-Baume à Nans-les-Pins, le golf du Château de Taulane à La Martre, le golf de Terre Blanche à Tourrettes et le Prince de Provence à Vidauban.

Oenotourisme

Le vignoble varois est le plus ancien des vignobles français. Le Var est le leader incontesté des vins rosés en France et le premier producteur de vins rosés au niveau mondial. Aujourd'hui trois Appellations d'Origine Contrôlée coexistent dans le Var : Bandol, Côtes de Provence et Côteaux Varois. Dans le département il existe 6 routes des vins : Route de la Provence verte, Route Cœur du Var, Route de la Provence d’Azur, Route de Bandol, Route de l'Estérel Côte d'Azur et Route du Golfe de Saint-Tropez. Ces routes viticoles permettent d’enrichir l’offre touristique varoise et de faire découvrir les trésors de la Provence de Fréjus à Bandol.

Sports équestres

Le Var est sillonné par 550 kilomètres de pistes équestres, entre vignobles, châteaux, villages, bord de mer... et propose une vingtaine de centres équestres. De plus, le conseil général du Var propose une nouvelle offre touristique les "Équi'Découverte"[2]. Ce réseau équestre permet de découvrir à cheval le patrimoine naturel et culturel du massif des Maures.

Tourisme balnéaire

Le parc national de Port-Cros situé à Hyères

Le tourisme balnéaire est une activité importante et très ancienne, remontant au 19e siècle lorsque la classe aristocratique est venu chercher le soleil d'hiver à Hyères, pour des raisons de santé. Les premiers congés payés de 1936 vont contribuer aux premiers départs en vacances, ainsi de nombreux ouvriers et employés prennent peu à peu des vacances pour la première fois de leur vie et découvrent par la même occasion les vacances et séjours au bord de mer. Ainsi les plages françaises sont prises d'assaut notamment celles de la Méditerranée et donc celles des côtes varoises. Aujourd'hui le tourisme balnéaire continue d'attirer un nombre important de touriste à la recherche du soleil et du farniente sur les 420 kilomètres de côtes, les 26 villes littorales (dont 14 stations balnéaires et 10 communes labellisées Pavillon Bleu d'Europe en 2010[3]) et les 233 plages que compte le département[4].

Tourisme culturel

Châteaux et forts

Musées et écomusées

Article détaillé : Liste des musées du Var.

Créé en 1794, le musée d'art et d'histoire de Draguignan est le plus ancien musée du Var. Aujourd'hui, le département compte 84 musées (dont 14 «Musées de France») offrant à l'ensemble de la population locale et aux touristes une large offre de collections diverses et intéressantes mettant en valeur les racines et l'identité propres aux huit territoires que compte le département varois. En 2004, près de 532 250 visiteurs ont foulés ces espaces[5].

Sites religieux

L'église abbatiale

Le Var dispose d'un patrimoine religieux remontant souvent aux origines du christianisme. Entre les XIIème et XIIIème siècles, le département voit naître de très nombreux couvents, abbayes, cathédrales et chartreuses. Parmi les plus remarquables l'Abbaye du Thoronet, l'une des 3 abbayes cisterciennes de Provence, visitée par plus de 120.000 touristes par an, classée monument historique en 1840 et monument national, la Cathédrale Saint-Léonce située dans le centre historique de Fréjus est classée monument historique depuis 1862 et elle aussi monument national, la Chartreuse de la Verne, isolée au cœur d'antiques châtaigniers, ou la Basilique de Saint-Maximim, seul édifice gothique du Sud-est de la France.

Tourisme vert

Parcs et jardins

De Bandol à Fréjus, en passant par Hyères, les espaces verts sont le lieu de détente privilégié des varois mais aussi des touristes. Privés ou publics, les jardins dans le Var sont nombreux. Le département compte aujourd'hui 8 jardins remarquables: le Jardin Germaine l’Hardy-Denonain à Gassin, le Parc Olbius Riquier, le Parc Saint Bernard, le Jardin du castel Sainte Claire et Le Plantier de Costebelle à Hyères, le Jardin d’oiseaux tropicaux à La Londe-les-Maures, le Jardin d’Elie Alexis à La Roquebrussanne, le Domaine d'Orvès et le Jardin de Baudouvin à La Valette-du-Var et Domaine du Rayol au Rayol-Canadel-sur-Mer.

Dans le cadre du concours des villes et villages fleuris qui contribuent à la qualité générale du fleurissement des communes, créant ainsi un environnement favorable à l’accueil et au séjour aussi bien des habitants du Var que des touristes, le département compte 45 communes fleuries (3 communes à 4 fleurs, 17 communes à 3 fleurs, 7 communes à 2 fleurs et 18 communes à 1 fleur[6]).

Espaces protégés

Le parc national de Port-Cros situé à Hyères

Le Var qui est l'un des départements les plus verts (2ème département le plus boisé de France) après les Landes est composé d'un espace naturel très variés (où se côtoient mer, îles, montagnes, lacs, espaces boisés, maquis et garrigues…) mais très sensibles aussi. Le département développe une politique d'acquisition d'espaces naturels sensibles afin de lutter notamment contre la pression foncière et préserver ces derniers afin de maintenir les nombreuses activités agricoles, touristiques et autres qui sont liées. À ce jour, le Var compte 259 espace naturel sensible répartis sur 10 071 hectares. Le département compte aussi un parc naturel régional, le parc naturel régional du Verdon créé en 1997 qui s'étend sur 180 000 hectares dans les départements du Var mais aussi des Alpes-de-Haute-Provence et un parc national, le parc national de Port-Cros situé à Hyères et créé en 1963, couvrant 700 hectares de terres émergées et 1 288 hectares de surfaces marines ce qui en fait le premier parc marin européen.

Tourisme d'affaires

Au cœur de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, troisième région économique française, le Var propose un tourisme d'affaires toute l'année et dispose pour cette activité 3 palais et sites des Congrès: le Forum du Casino des Palmiers à Hyères, au cœur du centre ville, le Saint–Raphaël Palais des Congrès situé sur le port de plaisance Santa Lucia et le Palais des Congrès Neptune de Toulon, à proximité du port de plaisance. Le département compte aussi pour ses séminaires et congrès des lieux de prestige tels que notamment des domaines viticoles très prisés par la clientèle affaire.

Grands événements

Voici une liste des principaux grands évènements (sportifs, culturels, gastronomiques et autres). Cette liste n'est pas exhaustive.

Événements sportifs Événements culturels Événements musicales
  • Festival de Musique de Toulon et sa région
  • Festival international de musique de Chambre
  • Janvier dans les Etoiles
  • Jazz à Ramatuelle
  • Jazz à Toulon
  • Joutes Musicales de Printemps à Brigoles
  • Rencontres de Musique Médiévale du Thoronet

Événements gastronomiques

Quelques sites phares du tourisme varois

Article détaillé : Sites touristiques du Var.
Cathédrale Saint-Léonce

Emplois touristiques

En 2008, les emplois touristiques représente dans le département du Var plus de 230 349 emplois salariés, soit 16% des emplois de Provence Alpes Côte d’Azur. Près d’un tiers des saisonniers d’été régionaux travaillent dans le Var. Le département varois est ainsi le premier employeur de saisonniers d’été en région PACA devant les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône. Les principales activités employant des saisonniers d'été dans le Var sont la restauration (31%), l’hôtellerie (19%), le secteur du commerce (23%), les activités faiblement touristiques recensent (16%).

Principaux marchés émetteurs varois

Marchés étrangers

Dans le Var, en 2008, les touristes internationaux représentent 14,5% des séjours et engendre 16% des nuitées varoises. Les marchés étrangers prioritaires sont la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Italie. Les marchés étrangers secondaires sont la Belgique et les Pays Bas.

Marchés français

Dans le département du Var, en 2008, les touristes français sont la principale clientèle de l'activité touristique du département (85,5% des séjours) notamment l’Ile de France, Rhône Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur et le Nord Pas de Calais.

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tourisme dans le Var de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tourisme dans les vosges — Le tourisme dans les Vosges est souvent qualifié de familial du fait des activités praticables dans le département. Cela étant les Vosges c est tout d abord le 3e département le plus boisé de France et donc de fait les ballades et randonnées… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans le Nord — Pas de Calais Longtemps, la région a semblé aux antipodes de ce qu’un visiteur parisien, hexagonal ou étranger pouvait attendre de ses vacances. Doublement marquée par la tradition industrielle et sa conséquence, la crise économique des années 70 …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans le nord-pas-de-calais — Longtemps, la région a semblé aux antipodes de ce qu’un visiteur parisien, hexagonal ou étranger pouvait attendre de ses vacances. Doublement marquée par la tradition industrielle et sa conséquence, la crise économique des années 70, tout ici… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans l' Yonne — Le tourisme dans l Yonne permet de découvrir des vestiges anciens, des monuments historiques et des musées, des vignobles et des spécialités culinaires, ainsi que de vastes parcs naturels dont celui de Boutissaint, au coeur de la Puisaye, et une… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans l'orne — Le tourisme dans l’Orne est un tourisme qui, outre un patrimoine architectural et culturel relativement riche, est très axé sur le caractère naturel du département. Cathédrale Notre Dame de Sées, rosace Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans l'yonne — Le tourisme dans l Yonne permet de découvrir des vestiges anciens, des monuments historiques et des musées, des vignobles et des spécialités culinaires, ainsi que de vastes parcs naturels dont celui de Boutissaint, au coeur de la Puisaye, et une… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans le pas-de-calais — Sommaire 1 Sites naturels et tourisme sportif 1.1 La côte d Opale 1.2 Dans les terres 2 Tourisme culturel …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans la manche — Le tourisme dans la Manche est le troisième secteur d activité du département (chiffre d affaires de 500 millions d Euros en 2006) après l agroalimentaire et le bâtiment. La Manche accueille de nombreux touristes sur ses plages et dans ses… …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans les alpes-maritimes — La Croisette de Cannes sur la route du bord de mer …   Wikipédia en Français

  • Tourisme dans le calvados — Le tourisme dans le Calvados est l un des moteurs de l économie du département et de la Normandie. Sommaire 1 Tourisme balnéaire 2 Tourisme historique 3 Tourisme architectural 4 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.