Super Outbreak

ï»ż
Super Outbreak
Super Outbreak
Image illustrative de l'article Super Outbreak
Trajectoires des 148 tornades

Type Tornades multiples
FormĂ©e 3 et 4 avril 1974
Durée 18 heures
Échelle de Fujita F1 à F5
Dommages matĂ©riels 3,5 milliard $US (2005)[1]
Mortalité 315 à 330
RĂ©gions affectĂ©es le bassin du fleuve Mississippi et certains États de l'Est des États-Unis, extrĂȘme Sud-Ouest de l'Ontario, Canada

Le Super Outbreak est l'Ă©ruption de tornades la plus importante jamais enregistrĂ©e en 24 heures aux États-Unis d'AmĂ©rique. Du 3 au 4 avril 1974, 148 tornades frappĂšrent treize États ainsi que l'extrĂȘme Sud-Ouest de l'Ontario au Canada, sur 1 440 km2 de territoire, la plus grande partie se trouvant entre le Michigan et l'Alabama[2]. Cet Ă©vĂšnement dĂ©passe de loin tout autre Ă©pisode d'orages violents dans l'histoire amĂ©ricaine[3], touchant les populations de l'Illinois, de l'Indiana, du Michigan, de l'Ohio, du Kentucky, du Tennessee, de l'Alabama, du Mississippi, de la GĂ©orgie, de la Caroline du Nord, de la Virginie, de la Virginie-Occidentale et de l'État de New York. L’éruption de tornades du 25 au 28 avril 2011 est celui qui s'est approchĂ© le plus de ce record.

Sommaire

Situation météorologique

Carte mĂ©tĂ©orologique de surface de 18 h locale le 3 avril 1974 (0 h TUC le 4 avril) montrant la dĂ©pression avec un front chaud (en rouge) et un front froid (en bleu)
Carte météorologique montrant un fort courant-jet d'ouest en haute altitude, au sud-ouest de la dépression de surface, et un courant-jet de bas niveau du sud dans son secteur chaud

Le 1er avril 1974, une importante dĂ©pression s'est dĂ©veloppĂ©e dans les Grandes Plaines d'AmĂ©rique du Nord alors que se formait en altitude un vaste creux baromĂ©trique sur le centre du continent. Traversant la vallĂ©e du Mississippi et celle de l'Ohio, la dĂ©pression permit Ă  de l'air doux et humide d'ĂȘtre aspirĂ© depuis le Golfe du Mexique pendant que de l'air arctique s'amassait Ă  l'arriĂšre. De plus, un courant-jet de 140 nƓuds amenait de l'air sec en altitude[4]. Pendant que la tempĂ©rature de surface Ă©tait prĂšs du point de congĂ©lation Ă  l'ouest de la dĂ©pression, la tempĂ©rature Ă©tait de 15 Ă  20 Â°C dans l'air remontant la vallĂ©e du Mississippi[5]. Ce diffĂ©rentiel de tempĂ©rature contribua Ă  creuser la dĂ©pression qui atteignit la pression de 983 hPa le 2 avril[4]. Plus elle se creusait et plus la diffĂ©rence augmentait. La tempĂ©rature atteignait de 20 Ă  26 Â°C, du nord au sud, dans le secteur chaud durant l'Ă©ruption du 3 avril[5].

DĂšs le premier avril, plusieurs tornades de force F2 (vents de 120–180 km/h) et F3 (180–250 km/h), sur l'Ă©chelle de Fujita, passĂšrent dans la vallĂ©e de l'Ohio et au sud, trois de celles-ci faisant des victimes au Kentucky, en Alabama et au Tennessee et une F3 dĂ©molit une partie de la ville de Campbellsburg (Kentucky)[6]. Les mĂ©tĂ©orologues du service mĂ©tĂ©orologique amĂ©ricain envisagĂšrent immĂ©diatement un risque de dĂ©veloppement massif d'orages violents dans le secteur chaud pour le 3 avril. Le Storm Prediction Center, alors Ă  Kansas City, avait demandĂ© aux bureaux locaux de la plupart des rĂ©gions qui seraient affectĂ©es d'avoir leurs radars mĂ©tĂ©orologiques prĂȘts Ă  suivre le temps dĂšs le 2 avril[7]. L’ampleur du phĂ©nomĂšne a dĂ©passĂ© leurs prĂ©visions les plus pessimistes.

DĂšs l'aube du 3 avril, bien avant le dĂ©but officiel de l'Ă©ruption, une tornade fut signalĂ©e en Indiana. Des veilles mĂ©tĂ©orologiques furent Ă©mises pour la rĂ©gion au sud des Grands Lacs pendant que la neige tombait encore dans le Nord du Midwest des États-Unis et qu'une pluie abondante arrosait le Michigan et l'Ontario[7]. En dĂ©but de l'aprĂšs-midi, Saint-Louis (Missouri) connaissait des orages violents donnant des grĂȘlons de plus de 5 cm de diamĂštre (grosseur de balles de baseball), mais aucune tornade[2],[8]. De nombreux orages supercellulaires et multicellulaires apparaissaient ensuite un peu partout au centre de l'Illinois et prĂšs des Appalaches, du Tennessee Ă  l'Alabama.

Analyse radar, satellite et carte de surface Ă  21 h TUC (16 h du Centre) le 3 avril 1974. On peut remarquer trois bandes parallĂšles Ă  droite qui forment trois longues lignes orageuses

L'Ă©ruption dĂ©buta peu aprĂšs. Toutes les tornades furent l'Ɠuvre de trois lignes d'orages supercellulaires dans le secteur chaud Ă  des distances diverses du front froid : la premiĂšre traversant le centre et le sud de l'État de l'Ohio, la seconde passant sur le sud de l'Indiana et la derniĂšre affectant une zone allant du Nord du Kentucky Ă  l'Alabama[3]. On peut voir l'organisation de ces lignes sur l'image de droite ; sur l'image du satellite mĂ©tĂ©orologique, on peut voir des triangles de diverses couleurs montrant la position des groupes de tornades avec leur intensitĂ© alors que l'image des radars mĂ©tĂ©orologiques montre l'organisation linĂ©aire.

Les pires orages se dĂ©veloppĂšrent dans la vallĂ©e de l'Ohio entre 15 h 30 et 18 h 30 locale alors que quatre des sept tornades F5 signalĂ©es (vents Ă©quivalents Ă  plus de 420 km/h) durant les deux jours s'y produisirent[3]. Les orages provoquĂšrent Ă©galement des tornades meurtriĂšres dans le Nord de l'Indiana, le Sud du Michigan et Ă  Windsor (Ontario) entre 18 h et 22 h locale[8]. Le Michigan subissait en mĂȘme temps de la pluie torrentielle sous orage dans le sud et une tempĂȘte de neige sur sa pĂ©ninsule nord[8].

L'activitĂ© orageuse principale se dĂ©plaça dans le Nord de l'Alabama, le centre du Tennessee et l'Est du Kentucky en soirĂ©e[3]. Plusieurs de ces tornades furent signalĂ©es sur le plateau de Cumberland. Finalement, au cours de la nuit, les orages se dĂ©placĂšrent vers les Appalaches et les derniĂšres tornades se produisirent sur les États de l'Est aux premiĂšres heures du matin le 4 avril.

Une Ă©tude faite en 2004 par Risk Management Solutions, une compagnie d'Ă©valuation des risques pour les assureurs, basĂ©e sur l'enquĂȘte antĂ©rieure du docteur Tetsuya ThĂ©odore Fujita, a conclu que les 148 tornades furent le fruit de trente familles de tornades et non d'orages individuels[2]. La plupart des tornades avaient Ă©tĂ© associĂ©es Ă  des orages supercellulaires de trĂšs longue vie et non Ă  des lignes de grain.

Les tornades

Le Super Outbreak demeure la plus grande Ă©ruption de tornades aux États-Unis. Il s'agissait Ă©galement Ă  l'Ă©poque du plus grand nombre de tornades de force F5 (7 tornades) et F4 (24 tornades) simultanĂ©es. Au plus fort, seize tornades avaient Ă©tĂ© signalĂ©es en mĂȘme temps. Le prĂ©visionniste Ă©mettant les alertes Ă  la population en Indiana fut dĂ©passĂ© par les Ă©vĂ©nements et dĂ©cida d'Ă©mettre un bulletin couvrant toutes les rĂ©gions de l'État ; c'est la premiĂšre fois que le National Weather Service a eu recours Ă  un tel expĂ©diant. AprĂšs dix-huit heures d'activitĂ© continue, une derniĂšre tornade frappa le comtĂ© de Caldwell en Caroline du Nord Ă  h du matin le 4 avril[4]. Quelques autres tornades s'ajoutĂšrent dans l'aprĂšs-midi du 4 avril[4]. Au total 330 personnes perdirent la vie et 5 484 furent blessĂ©es par 148 tornades et localement par des rafales descendantes. Les dommages se sont Ă©levĂ©s Ă  600 millions $US de 1974 (plus de 3 milliards $US en 2010)[4]. La Croix-Rouge amĂ©ricaine a mentionnĂ© que plusieurs des victimes sont mortes de crises cardiaques plutĂŽt que des effets directs[7].

Tornades par force et vents Ă©quivalents[2]
Total F0
(60–120 km/h)
F1
(120–180 km/h)
F2
(180–250 km/h)
F3
(250–330 km/h)
F4
(330–420 km/h)
F5
(420–510 km/h)
148 21 31 30 35 24 7
La tornade entrant dans le quartier d'Arrowhead, la partie sud de Xenia, Ohio.
Distribution des tornades dans les juridictions les plus touchées[2]
État Nombre Morts BlessĂ©s DĂ©gĂąts
($US de 1974)
Alabama 8 86 949 50 millions
GĂ©orgie 7 17 104 15 millions
Illinois 13 2 20 11 millions
Indiana 20 49 768 >100 millions
Kentucky 26 77 1 377 110 millions
Ohio[9] 9 41 2 000 >150 millions
Tennessee 28 50 635 30 millions
Province Nombre Morts Blessés Dégùts
($Can de 1974)
Ontario[10] 1 8 20 0,5 millions

Michigan et Ontario

Quelques tornades frappĂšrent le Michigan entre 19 h 30 et 21 h 30. La pire d'entre elles entra par l’Indiana vers 19 h 30 et frappa le long d’une ligne Ă  l’ouest de Hillsdale (Michigan) et du lac Clark dans le comtĂ© de Jefferson. Elle fit trois morts et entre 31 et 37 blessĂ©s, la plupart dans la destruction de leur maison mobile[8]. Une autre tornade passant au sud de DĂ©troit (Michigan) entra dans la province canadienne de l’Ontario. Elle passa dans le centre-ville de Windsor tuant huit personnes et blessant vingt autres[8],[16]. Il s’agit d’une des plus meurtriĂšres Ă  avoir frappĂ© cette province. Elle passa Ă  seulement cent mĂštres de la trajectoire d’une autre tornade qui fit dix-sept morts en 1946[18].

L’orage arriva, donnant des pluies torrentielles et de nombreux Ă©clairs vers 20 h. Cette F3 toucha d’abord le centre commercial Devonshire et endommagea fortement un magasin en construction. Il n’y avait personne Ă  l’intĂ©rieur et les dommages ne furent donc que matĂ©riels. L’entonnoir quitta le sol momentanĂ©ment pour traverser une autoroute et frappa ensuite l’usine de peinture en rĂ©novation de la compagnie automobile Chrysler Canada. Il n’y avait que deux gardiens de nuit en faction Ă  l’usine et ils purent se rĂ©fugier dans un abri avant que la tornade n’emportĂąt le toit. Le vortex ensuite traversa un terrain vague avant de frapper le Windsor Curling Club Ă  20 h 9 locale. Le toit fut soufflĂ© et le mur arriĂšre s’effondra. Les gens Ă  l’intĂ©rieur participaient Ă  un tournoi (bonspiel) de curling et n’avaient pas Ă©tĂ© informĂ©s des Ă©vĂšnements extĂ©rieurs[19],[20]. Huit de ces personnes sont dĂ©cĂ©dĂ©es alors qu’une femme survĂ©cut alors qu’elle entrait par la porte arriĂšre. Elle put agripper la poignĂ©e jusqu’à ce qu’un sauveteur non identifiĂ© pĂ»t la saisir par le bras.

Durant la journĂ©e du 3 avril, diffĂ©rentes alertes Ă  la tornade avaient Ă©tĂ© Ă©mises par le Weather Bureau (WB) pour la rĂ©gion de DĂ©troit, dont une pour la tornade qui se dirigeait vers Windsor. De son cĂŽtĂ© le service canadien avait Ă©mis une alerte d'orages violents pour de la grosse grĂȘle et des vents violents de plus de 100 km/h, mais la possibilitĂ© de tornade n'Ă©tait pas spĂ©cifiquement mentionnĂ©e. DĂšs le signalement de la tornade par la police, une alerte fut Ă©mise dans un dĂ©lai de 5 minutes pour les rĂ©gions en aval. Les mĂ©dias de la ville, recevant les bulletins du WB amĂ©ricain, avaient quand mĂȘme prĂ©venu la population par des alertes 19 minutes avant les Ă©vĂšnements, mais celles-ci avaient Ă©tĂ© souvent perçues comme Ă©tant peu fiables[21].

En plus de la tornade, Windsor reçut environ 150 mm de pluie, ce qui a causĂ© des inondations. Le Michigan a Ă©galement subi des pluies torrentielles dans le Sud et de la neige abondante dans le Nord[8].

États du Midwest

Trajectoire des tornades en Indiana, Illinois, Ohio et Kentucky
Illinois

Treize tornades ont tuĂ© deux personnes et blessĂ© vingt autres en Illinois entre 14 h 7 et 17 h locale (20 h 7 et 23 h TUC) le 3 avril. Six de celles-ci, frappant les comtĂ©s de Logan, McLean, Macon, Champaign et Vermilion, les autres ont Ă©tĂ© d'intensitĂ© moindre. Les deux morts sont survenues quand leurs maisons mobiles furent dĂ©truites, la premiĂšre Ă  Decatur Ă  14 h 40 et l’autre Ă  Tolono (comtĂ© de Champaign) Ă  15 h 38[22].

Indiana

La plus grande Ă©ruption de tornades de l’histoire de l’Indiana avait commencĂ© Ă  14 h 20 locale (20 h 20 TUC) dans la partie centre-sud de l’État et s'Ă©tait terminĂ©e peu avant 20 h dans le Nord-Est. Vingt tornades, dont certaines ayant plusieurs entonnoirs nuageux, firent 49 morts (dont neuf dans des maisons mobiles), 768 blessĂ©s et mirent 5 966 familles sans abris. Trente-neuf comtĂ©s ont rapportĂ© des dommages[23].

Kentucky

Entre 15 h 30 (21 h 30 TUC) le 3 avril et minuit (h TUC) le 4 avril, vingt-six tornades meurtriĂšres ont frappĂ© 39 comtĂ©s du Kentucky, soit le pire Ă©vĂšnement orageux de l’État. Les dommages s'Ă©tendirent le long d’un corridor de 250 km le long d’un axe nord-sud au centre de l’État. Soixante-dix-sept personnes perdirent la vie et 1 377 furent Ă©tĂ© blessĂ©es. Les dommages se sont Ă©levĂ©s Ă  110 millions $US de 1974. Plus de 6 000 familles furent jetĂ©es sur le pavĂ© et entre 1 800 et 2 000 fermes furent touchĂ©es[24].

La premiĂšre tornade causa les plus grands dommages, commençant Ă  8 km au sud-ouest de Hardinsburg (comtĂ© de Breckinridge) Ă  15 h 40 ; elle atteignit le niveau de F5 et tua trente-et-une personnes, dont des Ă©coliers en rĂ©crĂ©ation, Ă  Brandenburg (comtĂ© de Meade). Dans l’heure suivante, cinq autres tornades ont frappĂ© du nord au sud de l’État, dont une Ă  Louisville, la ville principale. L’activitĂ© orageuse s’était poursuivie jusqu’en soirĂ©e dans l’Est et le Sud. La derniĂšre tornade se produisit vers minuit dans le comtĂ© de Pulaski[24].

Ohio

L’Ohio fut surtout frappĂ© entre 15 h et 17 h 30 locale (21 h et 23 h 30 TUC) par des tornades qui firent quarante-et-un morts, 2 000 blessĂ©s et causĂšrent des dommages Ă  7 000 maisons[9]. La F5 de Xenia (Ohio) (trace n° 37 dans l'image) a frappĂ© Ă  16 h 40 locale (21 h 40 TUC), tuant trente-quatre personnes, blessant 1 150, dĂ©truisant un quart de la ville et endommageant sĂ©rieusement un autre quart[14]. Elle fut l’une des plus intenses de toute la journĂ©e. Une heure aprĂšs cette tornade, trois autres tourbillons frappĂšrent les banlieues nord et ouest de Cincinnati, certaines avec des entonnoirs doubles (37, 44 et 45). Cinq faibles tornades terminĂšrent la journĂ©e en Ohio entre 19 h et 19 h 30 locale dans les comtĂ©s de Paulding, Putnam, Brown et Adams[9].

Tornades de Monticello

Destruction de l'église presbytérienne de Monticello

La plus meurtriĂšre et spectaculaire de ces tornades est celle qui avait dĂ©butĂ© prĂšs de Monticello (Indiana) (numĂ©ros 12 et 13 sur l'image). Elle atteignit le niveau de F4 et un diamĂštre de 800 mĂštres, provoquant le plus de dommages de tout le Super Outbreak. Elle faisait partie d’une famille de tornades qui Ă©tait passĂ©e de l’Illinois au Michigan, connues sous le mĂȘme nom gĂ©nĂ©ral. La tornade de Monticello s’était formĂ©e prĂšs d’Otterbein dans le comtĂ© de Benton, dans le centre de l’État, et s’était dirigĂ©e vers le nord-est. La trajectoire a Ă©tĂ© initialement Ă©valuĂ©e Ă  194 km mais une Ă©tude du docteur Fujita a montrĂ© que des rafales descendantes de l’orage avaient perturbĂ© le courant ascendant dans le nuage ce qui a coupĂ© le vortex. Mais un nouvel entonnoir se fut rapidement formĂ© prĂšs de Brookston dans le comtĂ© de White (Indiana) Ă  16 h 50 locale. Cette tornade parcourut 174 km avant de se dissiper, juste au nord-ouest de Fort Wayne[25].

Le comtĂ© le plus touchĂ© fut celui de White, oĂč se trouve Monticello. Cette derniĂšre ville fut pratiquement rasĂ©e, incluant l’hĂŽtel de ville, des Ă©glises et cimetiĂšres, quarante commerces, trois Ă©coles. De plus le pont ferroviaire enjambant la riviĂšre Tippecanoe fut sĂ©rieusement endommagĂ©. Les dommages estimĂ©s par le National Weather Service, se montĂšrent Ă  250 millions $US de 1974 dont 100 millions $US Ă  Monticello. On avait dĂ©nombrĂ© dix-neuf morts avec cette seule tornade, dont cinq de Fort Wayne quand leur minibus fut projetĂ© dans la riviĂšre Tippecanoe, 15 mĂštres en contrebas[26],[27].

La cloche centenaire de l’horloge du palais de justice du comtĂ© de White put ĂȘtre retrouvĂ©e intacte alors qu'elle fut projetĂ©e Ă  une grande distance[28].

Tornades de DePauw et Madison

Parmi les tornades F5 rĂ©pertoriĂ©es durant le Super Outbreak, la tornade de DePauw, en Indiana, fut la premiĂšre Ă  frapper vers 15 h 20 local. Cependant, elle est moins connue car elle avait affectĂ© un milieu rural du sud de l’État, traversant les comtĂ©s de Perry et Harrison sur une distance de 104 km. DePauw fut le principal centre touchĂ© mais les communautĂ©s de Palmyra, Martinsburg, et Borden le furent Ă©galement. Par exemple, toutes les maisons de Martinsburg, sauf une dizaine, furent dĂ©truites. Les photographies de la tornade montrent un mur de nuages et un champ de dĂ©bris trĂšs larges mais souvent l’entonnoir nuageux Ă©tait invisible[14]. Six personnes sont mortes et plus de soixante-quinze furent blessĂ©es par cette tornade, la seule F5 Ă  avoir eu un diamĂštre de plus de 1,6 km).

Peu de temps aprĂšs sa fin, une F4 s’était formĂ©e dans la rĂ©gion de Hanover/Madison et avait traversĂ© le comtĂ© de Jefferson (Indiana). Elle fit onze morts et 300 blessĂ©s. La tornade a dĂ©truit ou endommagĂ© sĂ©rieusement 90 % de la petite communautĂ© de Hanover, selon WHAS-TV de Louisville, incluant le collĂšge dont 32 des 33 Ă©difices furent touchĂ©s pour des dommages estimĂ©s Ă  10 millions $US de 1974. Le mĂȘme orage qui produisit cette tornade se dirigea ensuite vers Cincinnati oĂč il enfanta plusieurs aux tornades, incluant une F5.

Tornades de Cincinnati/Sayler Park

La F5 passant à Bridgetown dans la région de Cincinnati.

La tornade qui avait frappĂ© Cincinnati ce jour-lĂ  fut l’une des deux F5 dans les annales Ă  avoir traversĂ© trois États aux États-Unis, soit le Sud de l'Indiana, le Nord du Kentucky et l’Ouest de Ohio. Cette tornade faisait partie d’une famille de tornades ayant frappĂ© ces rĂ©gions Ă©galement.

Vers 16 h 30 locale (21 h 30 TUC), l'entonnoir s’était formĂ© dans le sud-est de l’Indiana, au nord de la ville de Rising Sun prĂšs de la riviĂšre Ohio. Il traversa la frontiĂšre dans le comtĂ© de Boone (Kentucky) avant d’atteindre son maximum en passant en Ohio dans la rĂ©gion mĂ©tropolitaine de Cincinnati. La banlieue la plus touchĂ©e fut celle de Sayler Park quand la tornade devenue une F5 rasa cette zone de terrain ondulĂ© prĂšs d’un lac. Bridgetown, Mack, Dent et Delhi furent Ă©galement touchĂ©s. Dans ce dernier cas, les dommages avaient Ă©tĂ© estimĂ©s Ă  ceux d’une F4[29]. Une autre tornade F4 venant du mĂȘme orage frappa ensuite Montgomery et Mason. Les deux ensembles firent quatre morts[9].

Tornade de Xenia

Tornade frappant le centre-ville de Xenia, Ohio. Elle est Ă  ce moment-lĂ  de force F5 et a un diamĂštre de 800 mĂštres

La tornade qui frappa la ville Xenia en Ohio fut la plus meurtriĂšre de toute l’éruption de tornades du 3-4 avril 1974, tuant trente-deux personnes et dĂ©truisant une bonne partie de la ville[30]. Environ 1 150 personnes furent blessĂ©es Ă  Xenia[14]. Elle a Ă©tĂ© l’une des deux F5 en Ohio durant le Super Outbreak, l’autre a frappĂ© le secteur de Sayler Park Ă  Cincinnati. La tornade avait parcouru une trajectoire de 48km et atteignit un diamĂštre de 0,8 km[14]. Le mĂȘme orage avait produit une seconde tornade plus faible au nord-est de Columbus[11].

Elle s’était formĂ©e prĂšs de Bellbrook (Ohio), au sud-ouest de Xenia, vers 16 h 30 locale et s’ intensifia en se dirigeant vers le nord-est Ă  80 km/h[30],[11]. Un automobiliste qui la filma Ă  son dĂ©but nota qu’il s’agissait de deux entonnoirs qui s'Ă©taient unis. Le mĂ©tĂ©orologue de la station de tĂ©lĂ©vision WHIO-TV de Dayton mit en ondes les images du radar mĂ©tĂ©orologique local. Celles-ci montraient un Ă©cho en crochet typique des orages super-cellulaires tornadiques. Il avait ainsi rĂ©ussi Ă  prĂ©venir ses auditeurs des comtĂ©s de Montgomery et Greene du danger, quelques prĂ©cieuses minutes avant les Ă©vĂ©nements de Xenia[31].

À 16 h 40, la tornade atteignait Xenia, dĂ©truisant tout sur son chemin, les Ă©difices, les maisons, l’école secondaire et certaines Ă©glises[30],[32]. Environ 1 400 Ă©difices, environ la moitiĂ© de la ville, furent dĂ©truits ou fortement endommagĂ©s pour une perte estimĂ©e de 100 millions $US de 1974. Des wagons furent soulevĂ©s et soufflĂ©s quand le vortex travers la route d’un train de marchandises de la compagnie Penn Central au centre-ville[30]. Les quartiers les plus touchĂ©s ont Ă©tĂ© ceux d'Arrowhead et Windsor Park, prĂšs de la route nationale 68, mais le centre-ville a aussi subi de nombreux dommages.

Exemple de dommages laissĂ©s par la tempĂȘte.

Un rĂ©sident de 16 ans, Bruce Boyd, put filmer 1 minute et 42 secondes du passage de la tornade grĂące Ă  sa camĂ©ra Super 8. Un autre rĂ©sident, prĂšs de lĂ , avait mis en marche son magnĂ©tophone, juste un peu avant que la tornade ne frappĂąt la bĂątisse et qu'il partĂźt se mettre Ă  l’abri. RetrouvĂ© dans les dĂ©bris, il avait continuĂ© Ă  fonctionner un certain temps et le son de la tornade a pu ĂȘtre rendu public[33]. L’audio et la vidĂ©o ont Ă©tĂ© combinĂ©s plus tard pour faire un film que l’on trouve sur YouTube[34]. Sur ce dernier on peut voir clairement les tourbillons multiples de tornade.

Des photographies furent Ă©galement prises montrant que la tornade s’était Ă©largie en traversant la ville alors qu’elle passait en catĂ©gorie F5. En sortant de Xenia, elle fut passĂ©e sur le campus de l’universitĂ© de Wilberforce et celui de Central State University, causant lĂ  encore des dommages importants[30]. La tornade s’était ensuite dissipĂ©e prĂšs de South Vienna dans le comtĂ© de Clark.

Le prĂ©sident Nixon fit une visite surprise quelques jours aprĂšs les Ă©vĂšnements, la seule dans une ville affectĂ©e par l’éruption, et dĂ©clara la rĂ©gion zone sinistrĂ©e mĂȘme si la loi le permettant n’était pas encore adoptĂ©e par le CongrĂšs. Il fallut plusieurs mois pour dĂ©blayer et rĂ©parer les dommages. La Croix-Rouge et les rĂ©servistes de la Garde nationale de l’Ohio ont largement participĂ© Ă  cet effort[35]. Deux rĂ©servistes de l’armĂ©e de l’air sont morts dans l’incendie de leur baraquement temporaire le 17 avril alors qu’ils travaillaient au secours.

Avant les Ă©vĂšnements, la ville n’avait pas de sirĂšne d’alerte. Dix furent installĂ©es aprĂšs les Ă©vĂšnements[36]. Xenia fut frappĂ© Ă  nouveau par une tornade de force F4 en septembre 2000, tuant deux personnes et blessant une centaine. Sa trajectoire Ă©tait un peu au nord de celle de 1974. Un monument aux victimes a Ă©tĂ© construit prĂšs de l’hĂŽtel de ville[37].

États du Sud

Carte des trajectoires des tornades dans les États du Sud
Alabama

En fin d’aprĂšs-midi et durant la soirĂ©e le 3 avril, au moins huit tornades eurent touchĂ© l’Alabama, Quatre d’entre elles furent extrĂȘmement violentes et de longue durĂ©e. Elles causĂšrent la mort de quatre-vingt-six personnes, et blessĂšrent 949 et firent pour 50 millions $US de dommages (de 1974). Seize comtĂ©s du Nord de l’État furent ainsi durement touchĂ©s[38].

Vers 16 h 30 locale (22 h 30 TUC), une tornade brĂšve provoqua quelques dĂ©gĂąts dans la rĂ©gion de Concord, environ 15 kilomĂštres Ă  l’ouest de Birmingham (trace 99). Moins d’une heure plus tard, une seconde coupa le courant dans la rĂ©gion de Jacksonville (comtĂ© de Calhoun) (n° 112). À 18 h 30, la troisiĂšme tornade faisait vingt blessĂ©s dans le comtĂ© de Cherokee (n° 108)[38]. L’intensitĂ© orageuse augmenta en se dirigeant vers le nord-ouest et la premiĂšre tornade majeure frappa prĂšs de Newburg (comtĂ© de Franklin) a peu prĂšs au mĂȘme moment (n° 90). Elle avait parcouru prĂšs de 150 kilomĂštres avant d’entrer au Tennessee. Elle avait tout dĂ©truit sur son passage, en particulier la communautĂ© de Tanner dans le comtĂ© de Limestone. Une seconde tornade du mĂȘme type suivit sur 32 kilomĂštres le mĂȘme chemin, parfois Ă  moins de quelques pĂątĂ©s de maisons, Ă  moins de trente minutes d’intervalle ce qui rendit l’arrivĂ©e des secours difficile (n° 91). Plus de la moitiĂ© des dĂ©cĂšs et blessures est due Ă  ce duo[38].

Plus au sud, d’autres tornades tracĂšrent leur chemin dans les comtĂ©s de Pickens, Walker et Cullman entre 19 h et 21 h (n° 97). Juste comme ces vortex se dissipaient, une nouvelle salve de tornades reprenait prĂšs de la frontiĂšre ouest avec l’État du Mississippi. L’une d’elles (n° 95) fut particuliĂšrement violente, celle qui Ă©tait passĂ©e Ă  Guin Ă  21 h 4[38].

GĂ©orgie

Sept tornades avaient frappĂ© treize comtĂ©s du Nord de la GĂ©orgie en deux vagues. Passant dans des secteurs ruraux, elles tuĂšrent quand mĂȘme dix-sept personnes et firent pour 15 millions $US de dommages. La premiĂšre vague (n° 113) avait dĂ©butĂ© Ă  14 h locale et fut brĂšve, la seconde avait commencĂ© vers 18 h pour se terminer vers 21 h. Dans cette seconde vague, les tornades n° 114 et 109 ont tuĂ© neuf personnes et fait 6,3 millions $US de dĂ©gĂąts[39].

Tennessee

Au moins vingt-huit tornades touchĂšrent dix-neuf comtĂ©s du centre et de l’Est du Tennessee entre le dĂ©but de l’aprĂšs-midi du 3 avril et le matin du 4. Cinquante personnes sont mortes, 635 furent blessĂ©es et les pertes se sont montĂ©es Ă  30 millions $US de 1974. La premiĂšre tornade frappa Ă  14 h locales (20 h TUC) dans un secteur rural de l’Est du Tennessee[40]. Deux heures plus tard, la petite ville de Cleveland subissait un coup direct. Le mĂȘme entonnoir poursuivait sa route et frappait ensuite Etowah, dĂ©truisant une bonne partie du centre-ville.

AprĂšs un couple de faibles tornades, l’action s’était ensuite dĂ©placĂ©e Ă  17 h locale vers le centre de l’État (numĂ©ro 100 dans l'image). À 18 h, deux tornades frappĂšrent la rĂ©gion de Nashville, l’une Ă  l'est-nord-est et l’autre au sud, faisant peu de dĂ©gĂąts (66 et 81). Entre le coucher du soleil et minuit, une succession de dix-huit tornades s'Ă©tait dĂ©veloppĂ©e le long d’un corridor Ă©troit, 80 km Ă  son plus large, dans l’Est de l’État entre la frontiĂšre du Kentucky et celle de l’Alabama. Ce sont ces tornades qui sont responsables de la majoritĂ© des dĂ©cĂšs[40].

Tornades de Jasper, Guin et Huntsville, Alabama

Pendant que des tornades dĂ©vastaient le Nord-Ouest de l’Alabama, une nouvelle super-cellule traversait la frontiĂšre Mississippi-Alabama et touchait le comtĂ© de Pickens. Cette F4 a continuĂ© durant prĂšs de deux heures de faire des ravages en se dirigeant vers la petite ville de Jasper qu’elle frappa vers 20 h locale. L’entonnoir a fait trois morts et plus de 15 blessĂ©s, a dĂ©truit cinq cents Ă©difices et endommagĂ©s prĂšs de quatre cents autres.

Au mĂȘme moment, une troisiĂšme cellule orageuse traversait la frontiĂšre et suivait une trajectoire similaire aux premiĂšres. Elle a donnĂ© la F5 qui est la tornade qui a durĂ© le plus longtemps durant tout le Super Outbreak. Elle s’était formĂ©e Ă  20 h 50 (heure locale) prĂšs de la frontiĂšre, parcourut environ 160 km jusqu’à Huntsville avant de se dissiper Ă  22 h 30. L’orage avait Ă©galement donnĂ© de la grosse grĂȘle et des rafales descendantes aux alentours de Starkville, Mississippi. Cette tornade est connue comme celle de Guin (Alabama) pour les dommages qu’elle a causĂ©s dans cette ville, tuant vingt-trois personnes dans la ville et la laissant en ruines.

La partie sud de Huntsville fut frappĂ©e par une tornade F3 venant du mĂȘme orage super-cellulaire. PrĂšs de 1 000 structures de tous genres furent dĂ©truites[41]. La tornade s'Ă©tait ensuite dĂ©placĂ©e sur le Monte Sano qui est un plateau Ă  492 mĂštres d’altitude[38],[42]. Le bureau du National Weather Service Ă  l’aĂ©roport international de Huntsville dut ĂȘtre Ă©vacuĂ© briĂšvement Ă  cause de la menace[43].

Ailleurs

Dans les États du Missouri, du Mississippi, de New York, de Virginie-Occidentale, de Virginie et des deux Caroline, des tornades avaient Ă©tĂ© signalĂ©es, mais leurs effets ont Ă©tĂ© limitĂ©s, sauf pour sept morts en Caroline du Nord[8]. Par contre, la grĂȘle et les vents violents avaient causĂ© des dommages importants. Par exemple, Ă  Saint-Louis, de la grĂȘle de plus de 5 cm de diamĂštre (grosseur de balles de baseball) et les vents ont fait pour 45 millions $US de dĂ©gĂąts, ainsi que vingt-cinq blessĂ©s[8]. Il y eut Ă©galement des lignes de grains dont l’une avait causĂ© la mort de deux personnes en Virginie[8].

EnquĂȘte

Graphique montrant le maximum hebdomadaire de tornades de F2 et plus aux États-Unis. Il fait ressortir le caractùre exceptionnel du Super Outbreak dans le pic de 1974

Le docteur Tetsuya ThĂ©odore Fujita, trĂšs connu pour l'Ă©chelle de classement des tornades publiĂ©e en 1971, a pris lui-mĂȘme la tĂȘte de l’équipe d’enquĂȘte sur l’éruption de tornades[1]. Durant prĂšs de dix mois, les chercheurs rĂ©pertoriĂšrent les dommages, incluant le type et la soliditĂ© des constructions (voir Ă©chelle de Fujita), fait des survols pour dĂ©terminer la trajectoire exacte de chaque tornade et recueillis des tĂ©moignages. Ces donnĂ©es furent rĂ©sumĂ©es dans les diffĂ©rentes cartes de cet article oĂč il est montrĂ© non seulement le tracĂ© des tornades mais la variation d'intensitĂ© durant leur vie, l'original ayant Ă©tĂ© publiĂ© par l'UniversitĂ© de Chicago[1]. De plus, il Ă©tudia les films amateurs, comme celui de la tornade de Xenia, et put en tirer des informations prĂ©cieuses sur ce phĂ©nomĂšne. En raison du trĂšs grand nombre de tornades, et de la variĂ©tĂ© d'intensitĂ©, l'enquĂȘte a Ă©galement permis de donner de nouvelles preuves infirmant certaines croyances Ă  propos des tornades.

La premiĂšre de celles-ci voulait qu'une tornade ne pĂ»t frapper la rĂ©gion de confluence de deux cours d'eau importants, alors que la ville de Cairo (Illinois), Ă  la jonction de l'Ohio et du Mississippi avait durement Ă©tĂ© touchĂ©e. La seconde croyance voulait que les tornades Ă©pargnassent les lieux Ă©levĂ©s, alors que la tornade de Guin (Alabama) gravit une pente raide de prĂšs de 300 mĂštres du Monte Sano tout en s'intensifiant et d'autres eurent traversĂ© des ravins de 1 000 mĂštres[44].

Les compagnies d'assurance ont utilisĂ© ces donnĂ©es pour estimer les pertes Ă©conomiques des Ă©vĂšnements de tornades et de rafales descendantes[1]. Par exemple, l'Ă©chelle de Fujita Ă©tant reliĂ©e aux dommages selon le type de structure, les modĂšles peuvent estimer que si la mĂȘme Ă©ruption se reproduisait en 2010, son effet serait proportionnellement plus grand Ă  cause de l'augmentation de la population, de la valeur des propriĂ©tĂ©s et de leur complexitĂ©[1]. Cette enquĂȘte a Ă©galement permis d'amĂ©liorer les techniques de construction dans les zones Ă  risque. Par exemple, les Ă©coles avaient particuliĂšrement Ă©tĂ© frappĂ©es et les experts se sont rendus compte que les salles de classe donnant sur les murs externes et les gymnases, avec leur large toit, Ă©taient particuliĂšrement vulnĂ©rables Ă  l'effondrement alors que les corridors internes Ă©taient les endroits les plus sĂ»rs[44].

Études ultĂ©rieures

Boucle des images du satellite météorologique montrant l'évolution de l'évÚnement

Une étude faite on octobre 1975, par Hoxit et Chappell, et une autre de 2004 par Stephen Corfidi et al., du Storm Prediction Center américain, ont conclu que cinq facteurs ont contribué à cet évÚnement exceptionnel[3],[45]. PremiÚrement, le courant-jet d'ouest à travers les Grandes Plaines américaines a permis de développer une importante dépression.

Ensuite, l'humiditĂ© venant du Golfe du Mexique s'Ă©tait retrouvĂ©e capturĂ©e Ă  bas niveau par une inversion de tempĂ©rature aux niveaux moyens qui a pu ĂȘtre brisĂ©e par le rĂ©chauffement de l'aprĂšs-midi et l'arrivĂ©e simultanĂ©e d'un front froid et d'un front de point de rosĂ©e : le tout est similaire Ă  un couvercle sur une marmite qui est soudainement retirĂ©. La circulation rapide du sud-ouest de bas niveau avait Ă©galement permis de diffuser l'air humide Ă  grande distance de sa source tout en prĂ©venant la formation de lignes de grain. Des ondes de gravitĂ© dans la circulation atmosphĂ©rique avaient permis d'initier la convection. DerniĂšrement, le tout Ă©tait trĂšs bien synchronisĂ© avec le cycle de rĂ©chauffement diurne.

Bien que l'ensemble de ces facteurs se retrouvent dans les Ă©ruptions de tornades en gĂ©nĂ©ral, c'est leur superposition et leur intensitĂ© qui a amplifiĂ© les effets. Dans l'Ă©tude de 2004, un modĂšle de prĂ©vision numĂ©rique du temps rĂ©cent a Ă©tĂ© utilisĂ© pour simuler le dĂ©roulement du Super Outbreak : les rĂ©sultats se rapprochent de la rĂ©alitĂ© Ă  l'Ă©chelle synoptique du dĂ©veloppement gĂ©nĂ©ral, mais n'a pas encore rĂ©ussi Ă  simuler parfaitement l'initiation et l'Ă©volution de tous les orages. Il existe donc encore des points d'incertitude sur les circonstances exactes de la genĂšse de cette Ă©ruption, catastrophe naturelle sans prĂ©cĂ©dent connu[3].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (en) Jacqueline A. Ball et Daniel H. Franck, Tornado! the 1974 super outbreak, New York, Bearport Publications, 2005, 32 p. (ISBN 1-59716-009-1) 
  • (en) Barbara Lynn Riedel et Peter Wayne Kyryl, Tornado at Xenia, April 3, 1974, Cleveland., OH, 1974, 95 p.
    numéro de la Librairie du CongrÚs 75314665
     
  • (en) Verta A. Taylor, G. Alexander Ross et E. L. Quarantelli, Delivery of mental health services in : the Xenia tornado and some implications, Columbus, OH, Disaster Research Center, Ohio State University, 1976, 328 p.
    numéro de la Librairie du CongrÚs 76380740
     
  • (en) William S. Butler, Tornado: A look back at Louisville's dark day, April 3, 1974. A 30th Anniversary Publication, Butler Books, 2004, 176 p. (ISBN 1-884532-58-6) 
  • (en) J. Ray Hartsfield, Robin Garr, Phyllis Morrisette, Jay Harris, Dave Knapp, Tom Scott, Terry Cowan, Mary Ann Woosley et Allen Hammer, April 3, 1974: The Kentucky Tornadoes, C. F. Boone, 1974, 96 p. 
  • (en) Mark Levine, F5: Devastation, Survival and the Most Violent Tornado Outbreak of the Twentieth Century, New York, Hyperion, 2007, 307 p. (ISBN 978-1-4013-5220-2) 

Références

  1. ↑ a, b, c, d et e (en) Kyle A. Beatty, « Potential insurance losses from a major tornado outbreak: the 1974 Super Outbreak example Â», dans 22nd Conference on Severe Local Storms, American Meteorological Societey, 4 octobre 2004, p. 3.B1 [rĂ©sumĂ©, texte intĂ©gral (pages consultĂ©es le 2010-07-03)] 
  2. ↑ a, b, c, d et e (en)Analysis and reconstruction of the 1974 Tornado Super Outbreak, Risk Assessment Solutions. ConsultĂ© le 2007-03-03[PDF]
  3. ↑ a, b, c, d, e et f (en) Stephen F. Corfidi, Jason J. Levit et Steven J. Weiss, « The Super Outbreak: Outbreak of the century Â», dans 22nd Conference on Severe Local Storms, American Meteorological Society, 5 octobre 204, p. 5.2 [texte intĂ©gral (page consultĂ©e le 2010-06-23)] 
  4. ↑ a, b, c, d et e (en)Bureau National Weather Service Ă  South Bend Indiana, « Super Outbreak Â», NOAA, 4 novembre 2005. ConsultĂ© le 2010-06-22
  5. ↑ a et b (en) Stephen Corfidi, « The Super Outbreak: Outbreak of the Century (prĂ©sentation) Â», Storm Prediction Center, 4 mai 2004, p. 20 Ă  28. ConsultĂ© le 2010-06-23
  6. ↑ (en)National Weather Service (Louisville), « April 1, 1974 Â». ConsultĂ© le 2010-06-20
  7. ↑ a, b et c (en)U.S. Department of Commerce, The widespread tornado outbreak of April 3-4, 1974 : Natural Disaster Survey Report 74-1, Rockville, MD, NOAA, 1974, 42 p. [prĂ©sentation en ligne] 
  8. ↑ a, b, c, d, e, f, g, h et i (en)Affaires publiques, « Other States Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  9. ↑ a, b, c et d (en)Affaires publiques, « Ohio Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  10. ↑ Ressources naturelles Canada, « Principales tornades Â», Atlas du Canada, Gouvernement du Canada. ConsultĂ© le 2010-07-02
  11. ↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (en)DonnĂ©e du 3 avril 1974, Tornado history project, 2010. ConsultĂ© le 2010-06-25
  12. ↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p (en)Thomas Grazulis, « Descriptions of the strongest and deadliest April 3, 1974 Super Outbreak tornadoes in the Northern Indiana Â», National Weather Service, 4 novembre 2005. ConsultĂ© le 2010-06-25
  13. ↑ (en)Bureau de Nashville, Tennessee, « Fentress County Tornadoes Â», National Weather Service, 8 janvier 2010. ConsultĂ© le 2010-06-24
  14. ↑ a, b, c, d et e (en) Thomas P. Grazulis, Significant Tornadoes 1680-1991, St. Johnsbury, Vermont, The Tornado Project of Environmental Films, juillet 1993 (ISBN 1-879362-03-1) 
  15. ↑ a et b (en)Bureau de Huntsville (AL), « Listing of Tornado occurrences that have affected the Huntsville County Warning Area in 1974. Â», National Weather Service, 10 novembre 2009. ConsultĂ© le 2010-06-24
  16. ↑ a et b Service mĂ©tĂ©orologique du Canada, « De 1961 Ă  1980 Â», Les phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques les plus importants du 20e siĂšcle, Environnement Canada, 27 mai 2010. ConsultĂ© le 2010-07-02
  17. ↑ a, b, c et d (en)DonnĂ©e du 4 avril 1974, Tornado history project, 2010. ConsultĂ© le 2010-06-25
  18. ↑ Service mĂ©tĂ©orologique du Canada, « De 1940 Ă  1961 Â», Les phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques les plus importants du 20e siĂšcle, Environnement Canada, 27 mai 2010. ConsultĂ© le 2010-07-02
  19. ↑ (en)CBC Radio News, « Deadly Skies: Canada's Most Destructive Tornadoes Â», Archives : Topic spans: 1946 - 2000, Canadian Broadcasting Corporation, 4 avril 1974. ConsultĂ© le 2010-07-02
  20. ↑ (en)Winnipeg Free Press Manitoba, « Windsor, ON Tornado Destruction, Apr 1974 Â», Events That Touched Our Ancestors' Lives, GenDisaster, 21 janvier 2010. ConsultĂ© le 2010-07-02
  21. ↑ (en) Rodney M. Kueneman et Ross, G. Alexander, The Warning Phase Activities of the 1974 Windsor Tornado, Columbus (Ohio), UniversitĂ© du Delaware, coll. Â« DRC Working Papers Â», avril 1974, pdf, 7 p. [lire en ligne] [prĂ©sentation en ligne] 
  22. ↑ (en)Affaires publiques, « Illinois Â», The worst Tornado Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  23. ↑ (en)Affaires publiques, « Indiana Â», The worst Tornado Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  24. ↑ a et b (en)Affaires publiques, « Kentucky Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  25. ↑ (en)Bureau National Weather Service Ă  South Bend Indiana, « The Monticello Tornado Â», NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-22
  26. ↑ (en)National Climatic Data Center, « Storm Events Â», NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  27. ↑ (en)Anonyme, « Monticello, Indiana April 3, 1974 : Fort Wayne Girl Survives Van's Plunge Â», The Monticello Herald Journal, 4 avril 1974. ConsultĂ© le 2010-06-27
  28. ↑ (en)Anonyme, « Monticello, Indiana April 3, 1974 : 122-year-old Bell Survives Â», The Monticello Herald Journal, 4 avril 1974. ConsultĂ© le 2010 -06-27
  29. ↑ (en)Horstmeyer, Steve, « Sayler Park Tornado - April 3, 1974 Â». ConsultĂ© le 2010-06-27
  30. ↑ a, b, c, d et e (en)Ohio Historical Society, « April 3, 1974: Xenia Tornado Â». ConsultĂ© le 2010-06-25
  31. ↑ (en)Simpson, Jamie, « Radar Provides Life-Saving Warnings Of Tornadoes Â», WHIO-TV (Dayton, Ohio), 31 mars 2004. ConsultĂ© le 2010-06-25
  32. ↑ (en)History of the Xenia Community Schools' Buildings, Xenia Community Schools. ConsultĂ© le 2010-06-25
  33. ↑ (en)Ramby, Homer, « Xenia, Ohio - Tornado - April 3, 1974 Â». ConsultĂ© le 2010-06-25
  34. ↑ (en)Boyd, Bruce, « Xenia Ohio Tornado Â», YouTube, 10 fĂ©vrier 2010. ConsultĂ© le 2010-06-25
  35. ↑ (en)Ohio Memory On-line Scrapbook, « 30th Anniversary of the 1974 Xenia Tornado Â». ConsultĂ© le 2010-06-25
  36. ↑ (en)Taylor, David, « Few warned of twister Â», The Cincinnati Enquirer, 22 septembre 2000. ConsultĂ© le 2008-05-09
  37. ↑ (en)Sharp, Debra, « Super tornado outbreak : Xenia, Ohio, serves as twister memorial Â», USA Today, 2 avril 2, 1999. ConsultĂ© le 2008-05-09
  38. ↑ a, b, c, d et e (en)Affaires publiques, « Alabama Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  39. ↑ (en)Affaires publiques, « Georgia Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  40. ↑ a et b (en)Affaires publiques, « Tennessee Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-27
  41. ↑ (en) Dennis Sherer, « Night of April 3, 1974, marked change in severe weather alerts, preparedness Â», dans Times Daily, Florence, AL, 3 avril 2004, p. B1 [texte intĂ©gral (page consultĂ©e le March 20, 2010)] 
  42. ↑ (en)NWS Birmingham, « Alabama Tornado Database (1974 tornadoes) Â», NOAA. ConsultĂ© le 2010-07-01
  43. ↑ (en) Associated Press, « 42 Persons Dead in Severe Storms, Tornadoes in Alabama Â», dans The Times-News, Hendersonville, NC, 25 mars 1974, p. 19 [texte intĂ©gral (page consultĂ©e le 2010-07-01)] 
  44. ↑ a et b (en)Pat Slattery, « Tornado Outbreak opened eyes about myths, school safety Â», The worst Tornodo Outbreak in U.S. History, NOAA. ConsultĂ© le 2010-06-22
  45. ↑ (en) Lee R. Hoxit et Charles F. Chappell, Tornado Outbreak of 3-4 April, 1974 ; Synoptic Analysis, Boulder Colorodo, NOAA, coll. Â« NOAA Technical Report Â», octobre 1975, 49 p. [lire en ligne (page consultĂ©e le 2010-06-22)] [PDF]

Source

Bon article
Cet article est reconnu comme « bon article Â» depuis sa version du 27 juillet 2010 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complĂ©mentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Super Outbreak de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Super Outbreak — (1974) Dauer 3. April 1974 4. April 1974, 18 Stunden Anzahl der Tornados 148, davon 6 F5 Tornados Gesamtschaden geschĂ€tzte 3,5 Milliarden US Dollar 
   Deutsch Wikipedia

  • Super Outbreak — Infobox tornado|name=Super Outbreak (1974) image location=Super Outbreak Map.png date=April 3 4, 1974 duration= 18 hours fujitascale=F5 tornadoes=148 confirmed (Most ever in a single day outbreak) total damages (USD)=$3.5 billion (2005 dollars)… 
   Wikipedia

  • Super Outbreak of 1974 — â–Ș meteorology       series of tornados that caused severe damage to the midwest and east United States and Ontario, Can., on April 3–4, 1974. The largest outbreak of tornados ever recorded, it consisted of 144 tornados and resulted in more than… 
   Universalium

  • List of Super Outbreak tornadoes — This is the list of tornadoes confirmed that occurred during the record breaking Super Outbreak tornado event that occurred on April 3–4, 1974 across the eastern half of the United States and in Ontario, Canada.Tornadoes confirmedApril 3… 
   Wikipedia

  • Super Tuesday, 2008 — Super Tuesday 2008, Super Duper Tuesday, Mega Tuesday, [cite web|url=http://blogs.twincities.com/city hall scoop/2008/01/mega tuesday 1.html|title=Mega Tuesday] Giga Tuesday, [cite web|url=http://www.observer.com/2008/news producers gird their… 
   Wikipedia

  • Super Cup (rugby union) — The Super Cup is an annual international rugby union competition contested by national teams from Canada, Japan, Romania and the United States. It was previously known as the Super Powers Cup.The Super Powers Cup was first contested in 2003. It… 
   Wikipedia

  • Super star (ride) — Superstar is an thrill ride manufactured by Super rides International in the UK.The ride rotates causing the seat units to swing out. The ride simultaneously raises into its elevated position. When at the top the boom then rotates through 360… 
   Wikipedia

  • November 1992 tornado outbreak — Outbreak death toll State Total County County total Georgia 6 Greene 1 Lumpkin 1 Putnam 4 Kentucky 1 Carroll 
   Wikipedia

  • 2008 Super Tuesday tornado outbreak — Infobox tornado outbreak name = 2008 Super Tuesday Tornado Outbreak image location = Noaa outbreak graphic.png date = February 5–6, 2008 duration = 15 hours, 20 minutes fujitascale = EF4 tornadoes = 87 confirmed total damages (USD) = ≄$507… 
   Wikipedia

  • May 2003 tornado outbreak sequence — Date of tornado outbreak: April 30–May 11, 2003 Duration1: 12 days Maximum rated tornado2: F4 tornado Tornadoes caused: 401 confirmed (most ever in an outbreak sequence) Damages 
   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.