Bienvenue chez les Ch'tis

ï»ż
Bienvenue chez les Ch'tis

Bienvenue chez les Ch'tis

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-aprÚs.

Dany Boon lors du tournage du film
Ă  Bergues en juin 2007

RĂ©alisation Dany Boon
Scénario Dany Boon
Alexandre Charlot
Franck Magnier
Acteurs principaux Kad Merad
Dany Boon
Zoé Félix
Anne Marivin
Sociétés de production Pathé
Hirsh
Les Productions du Chicon
TF1 Films Production
Pays d’origine Drapeau de France France
Genre Comédie
Sortie 2008
DurĂ©e 106 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bienvenue chez les Ch’tis est un film français rĂ©alisĂ© par Dany Boon, sorti le 20 fĂ©vrier 2008 dans le Nord-Pas-de-Calais et dans quelques salles de la Somme, le 27 fĂ©vrier 2008 dans le reste de la France, en Belgique et en Suisse, un jour aprĂšs au Luxembourg, et le 25 juillet 2008 au Canada.

Le film raconte les aventures de Philippe Abrams, directeur d’une agence de La Poste dans le sud de la France qui, par mesure disciplinaire, est mutĂ© pour une durĂ©e de deux ans Ă  Bergues, dans le Nord-Pas-de-Calais.

C’est le deuxiĂšme long mĂ©trage rĂ©alisĂ© par l’humoriste français Dany Boon aprĂšs La Maison du bonheur. C’est aussi la premiĂšre fois que Kad Merad occupe, seul, le rĂŽle principal d’un film. Bienvenue chez les Ch’tis a rencontrĂ© un immense succĂšs auprĂšs du public : Ă  la surprise de ses protagonistes, il a dĂ©passĂ© le nombre d’entrĂ©es rĂ©alisĂ©es par La Grande Vadrouille et devient alors, avec 20 479 826 entrĂ©es, le deuxiĂšme meilleur score du box-office français, derriĂšre Titanic (20 758 887 entrĂ©es).

Sommaire

Synopsis

Le Café de la Poste (Café de la Porte dans le film[1]), que Philippe emboutit avec son vélo.

Philippe Abrams est depuis de nombreuses annĂ©es directeur d’une agence de la Poste Ă  Salon-de-Provence dans les Bouches-du-RhĂŽne, oĂč il vit avec sa femme Julie, au caractĂšre dĂ©pressif, et leur fils RaphaĂ«l. Julie fait pression sur lui pour qu’il se fasse muter et trouve un poste au bord de la MĂ©diterranĂ©e. AprĂšs plusieurs Ă©checs et constatant que de nombreux employĂ©s handicapĂ©s sont prioritaires dans le choix des mutations, Philippe tente de tricher auprĂšs de son administration en se faisant passer pour un handicapĂ© en fauteuil roulant. Lorsque la supercherie est dĂ©couverte, il est sanctionnĂ© et Ă©cope d’une mutation disciplinaire de deux ans Ă  Bergues dans le Nord, prĂšs de Dunkerque. Il tente de cacher la nouvelle Ă  sa femme mais lorsque celle-ci dĂ©couvre la vĂ©ritĂ©, elle dĂ©cide de rester dans le Sud avec leur fils et annonce Ă  Philippe qu’il doit partir seul.


Philippe (Kad Merad) et Julie (ZoĂ© FĂ©lix) ne connaissent le Nord qu’à travers des clichĂ©s. Le grand-oncle de Julie (Michel Galabru), qui, enfant, a vĂ©cu dans le Nord, le dĂ©crit comme une rĂ©gion inhospitaliĂšre oĂč rĂšgne un froid polaire et des conditions de vie misĂ©reuses. Philippe quitte le Sud la mort dans l’ñme, avec de nombreux a priori nĂ©gatifs Ă  l’esprit. Ses premiers instants dans le Nord-Pas-de-Calais lui font croire que ces clichĂ©s sont bel et bien rĂ©els : des trombes d’eau s’abattent sur sa voiture lorsqu’il franchit le panneau autoroutier indiquant l’entrĂ©e dans la rĂ©gion. Lorsqu’il rencontre Antoine Bailleul (Dany Boon), l’un des prĂ©posĂ©s du bureau auquel il a Ă©tĂ© affectĂ©, il a des difficultĂ©s Ă  le comprendre. Antoine l’hĂ©berge provisoirement chez sa mĂšre (Line Renaud), envahissante et autoritaire, avec qui il vit. Cependant, aprĂšs quelques jours, Philippe apprend Ă  connaĂźtre ses autres collĂšgues Annabelle (Anne Marivin), Fabrice (Philippe Duquesne) et Yann (Guy Lecluyse). Il finit par se lier d’amitiĂ© avec Antoine, et dĂ©couvre finalement une rĂ©gion trĂšs hospitaliĂšre et chaleureuse.

Le canal de la Colme, Ă  Bergues, dans lequel Antoine et Philippe urinent.

Lorsque Philippe essaie de rassurer son Ă©pouse et de lui parler des bons cĂŽtĂ©s de sa vie dans le Nord, celle-ci ne veut pas le croire et se persuade elle-mĂȘme que son mari dĂ©prime encore plus qu’elle Ă  cause de leur sĂ©paration. Philippe finit donc par lui mentir pour ne pas la froisser. D’ailleurs, lorsqu’il est au tĂ©lĂ©phone avec Julie, Philippe continue d’autant plus de lui cacher la situation qu’il considĂšre que leur Ă©loignement temporaire est positif pour leur relation de couple. Il noircit donc le tableau concernant sa nouvelle vie afin de la dissuader de venir s’installer Ă  Bergues. Mais Ă  force de fausses mauvaises nouvelles, Julie croit son mari dĂ©primĂ© et souhaite le rejoindre pour le soutenir. Lorsque celle-ci lui annonce qu’elle « monte Â» lui rendre visite, pour la dĂ©courager de venir le rejoindre, il a dĂ©peint les Ch’tis comme peu raffinĂ©s, incultes, abrutis et ivrognes. Philippe prĂ©vient ses collĂšgues de ses propos, mais malgrĂ© leur dĂ©ception, ils lui font quand mĂȘme la surprise de venir chercher Julie avec un camion de la Poste lorsqu’elle dĂ©barque Ă  Lille. Ils jouent le jeu et se comportent avec elle comme Philippe les lui avait dĂ©crits. Ils l’emmĂšnent dans une ancienne citĂ© miniĂšre qu’ils font passer pour Bergues. Avec la complicitĂ© des habitants du lieu, ils font ainsi croire Ă  Julie que tous les clichĂ©s qu’elle a sur les gens du Nord sont vrais. Lors d’un barbecue, les collĂšgues de Philippe lui donnent l’impression que la nourriture servie est du chat. À table, tous se comportent de maniĂšre bruyante et dĂ©placĂ©e.

Le lendemain, cherchant Ă  se rendre au bureau de poste, Julie se rend compte que l’endroit oĂč elle se trouve n’a rien Ă  voir avec Bergues. Elle cherche Ă  voir son mari et lorsqu’elle dĂ©couvre qu’il lui a menti depuis le dĂ©but, elle dĂ©cide, vexĂ©e, de retourner dans le Sud.

Philippe s’aperçoit alors que son couple allait mieux grĂące Ă  la distance, mais lorsqu’Antoine lui fait remarquer que cette situation n’est pas trĂšs franche, il lui rĂ©pond qu’il est mal placĂ© pour lui donner des conseils Ă©tant donnĂ© que lui-mĂȘme n’a pas le courage de dire Ă  sa mĂšre ce qu’il pense vraiment d’elle. VexĂ©, Antoine prend la dĂ©cision de parler Ă  sa mĂšre et lui annonce qu’il va Ă©pouser Annabelle et quitter la maison. Cette nouvelle ravit sa mĂšre et elle s’empresse de se rendre au bureau de poste pour annoncer Ă  Annabelle qu’elle leur souhaite tous ses vƓux de bonheur mais qu’elle va cependant continuer Ă  les surveiller pour ĂȘtre sĂ»re qu’ils soient effectivement heureux.

Avec la complicitĂ© de Philippe, Antoine demande Annabelle en mariage en dĂ©ployant en haut du beffroi un drap sur lequel est Ă©crit « Annabelle Je t’m Ă©pouse moi biloute Â»[2]. Ils se marient quelque temps aprĂšs, Philippe et Julie sont invitĂ©s Ă  la cĂ©rĂ©monie. Lorsque Philippe redescend dans le Sud, il demande Ă  Julie de venir vivre avec lui dans le Nord. Deux ans plus tard, Philippe apprend qu’il est de nouveau mutĂ© dans le Sud, Ă  Porquerolles et doit alors quitter la rĂ©gion, avec regrets.


Fiche technique

  • Traductions du titre :
    • (br) A Riviera NĂŁo Ă© Aqui[26]
    • (ca) Benvinguts al nord
    • (da) Velkommen til Ch'tis[19]
    • (de) Willkommen bei den Sch’tis[11]
    • (el) Î•ÎŻÎœÎ±Îč Ï„ÏÎ”Î»ÎżÎŻ Î±Ï…Ï„ÎżÎŻ ÎżÎč ΒόρΔÎčÎżÎč
    • (en) Welcome to the Land of the Ch’tis (ancien nom)
    • (en) Welcome to the Sticks (nouveau nom, utilisĂ© pour le marchĂ© du film au Festival de Cannes 2008)[28]
    • (es) Bienvenidos al norte[14] (Espagne)
    • (es) Bienvenidos al PaĂ­s de la Locura[24] (Argentine)
    • (it) GiĂč al nord[12]
    • (no) Velkommen til Shti’ene[29]
    • (pl) Jeszcze dalej niĆŒ PóƂnoc[5]
    • (pt) Bem-vindo ao Norte[8]
    • (ru) Đ‘ĐŸĐ±Ń€ĐŸ ĐżĐŸŃ€Đ¶Đ°Đ»ĐŸĐČать

Distribution

Distribution complĂšte[30]

Notes :

  1. ↑ Épouse de Dany Boon.

Production

Naissance du projet

Le beffroi de Bergues, l'un des décors du film.

Dany Boon a commencĂ© Ă  Ă©crire le scĂ©nario de Bienvenue chez les Ch’tis en 2006, mais l’idĂ©e d’un film sur sa rĂ©gion d’origine remonte Ă  bien longtemps. Il avait toujours voulu se lancer dans la rĂ©alisation mais ne savait pas s’il en Ă©tait capable. Il a d’abord mis en scĂšne la piĂšce La Vie de chantier puis l’a adaptĂ©e en rĂ©alisant son premier film, La Maison du bonheur, sorti en 2006, avant de s’attaquer Ă  un sujet qui lui tenait plus particuliĂšrement Ă  cƓur[31]. Dany Boon est parti du constat que de nombreuses comĂ©dies françaises ont pour cadre le sud de la France (comme Brice de Nice, Taxi ou les films de Marcel Pagnol), alors que le nord sert souvent de cadre Ă  des films dramatiques (comme Germinal ou Ça commence aujourd'hui)[32]. Il est donc parti de l’idĂ©e que se font les gens qui ne connaissent pas le Nord-Pas-de-Calais, afin de tourner en dĂ©rision les clichĂ©s et les visions misĂ©rabilistes sur la rĂ©gion.

Pendant un an, il a travaillĂ© sur l’histoire, les personnages et un certain nombre de scĂšnes, puis durant les trois derniers mois, une fois la structure terminĂ©e, il s’est associĂ© Ă  deux autres scĂ©naristes, Franck Magnier et Alexandre Charlot, afin de peaufiner certaines situations et rĂŽles secondaires et d’obtenir le scĂ©nario dĂ©finitif. La principale difficultĂ© que ces derniers ont rencontrĂ©e lors de l’écriture consistait Ă  faire un film Ă  la fois humoristique et crĂ©dible, basĂ© sur les prĂ©jugĂ©s d’un personnage qui ne sait rien du Nord, tout en Ă©vitant la caricature[33].

D’autre part, le thĂšme du Nord-Pas-de-Calais avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© abordĂ© par Dany Boon dans plusieurs de ses sketches auparavant, et notamment dans son spectacle de 2003, A s'baraque et en ch'ti, dont une partie des gags et rĂ©pliques du film sont issus[34]. Cependant le film n’en est pas pour autant une adaptation au sens strict, Dany Boon lui-mĂȘme ne le considĂ©rant d’ailleurs pas comme un prolongement du spectacle mais comme une comĂ©die originale[35].

Choix de la distribution

Zoé Félix joue Julie Abrams

Plusieurs acteurs ont Ă©tĂ© pressentis pour le rĂŽle principal de Philippe Abrams. Dany Boon avait initialement pensĂ© Ă  JosĂ© Garcia mais celui-ci sortait du tournage d’AstĂ©rix aux Jeux olympiques et a refusĂ©[36]. Daniel Auteuil a aussi Ă©tĂ© sollicitĂ© pour le rĂŽle mais a refusĂ© car il tournait MR 73[37]. Jean Dujardin et Jean-Paul Rouve auraient aussi refusĂ© l’offre[38]. C’est Richard Pezet, producteur dĂ©lĂ©guĂ© du film pour PathĂ©, qui proposa Ă  Dany Boon de confier le rĂŽle Ă  Kad Merad, qui n’était alors pas en contrat avec un metteur en scĂšne. Ce dernier a lu le scĂ©nario, pour lequel il a eu un coup de foudre, puis il a appelĂ© Dany Boon pour lui donner son accord[33].

Dany Boon a eu une part importante dans le choix des acteurs pour les rĂŽles secondaires. Pour Julie, la femme de Kad Merad, il souhaitait une actrice originaire du Sud. L’agent de ZoĂ© FĂ©lix la lui avait prĂ©sentĂ©e comme venant du Sud mais lorsqu’elle a rencontrĂ© Dany Boon, celle-ci a dĂ©clarĂ© qu’elle Ă©tait de Paris mais qu’elle pouvait prendre l’accent. Il l’a cependant choisie car il avait apprĂ©ciĂ© ses performances dans DĂ©jĂ  mort et Le CƓur des hommes[33]. Pour jouer le rĂŽle de sa propre mĂšre, il a choisi Line Renaud, Ă©galement originaire d’ArmentiĂšres. Celle-ci a dĂ» s’entraĂźner Ă  parler ch’ti et Ă  retrouver son accent qu’elle avait perdu[39]. Dany Boon a aussi attachĂ© beaucoup d’importance au choix de certains figurants. C’est lui qui a choisi Sylviane Goudal qui joue la femme venant acheter des timbres lorsqu’il est soĂ»l afin « d’assurer une certaine cohĂ©rence Ă  l’ensemble Â».

Pour le rĂŽle de Jean, DRH paranoĂŻaque de la Poste et supĂ©rieur de Philippe, c’est la femme de Dany Boon qui a choisi StĂ©phane Freiss[33].

Le rĂŽle de l’oncle de Julie, qui se remĂ©more sa jeunesse dans le Nord, a Ă©tĂ© directement attribuĂ© Ă  Michel Galabru par GĂ©rard MoulĂ©vrier, le directeur du casting[33]. L’apparition de Michel Galabru parodie la cĂ©lĂšbre scĂšne de la rencontre du capitaine Willard (Martin Sheen) avec le colonel Kurtz (Marlon Brando), dans Apocalypse Now[40], Ă©voquant « le Nord Â» et non « l'horreur Â».

Lors du recrutement des figurants et petits rĂŽles du film, alors que Dany Boon s’attendait Ă  en voir 200[39], plus de 1 400 habitants de Bergues se sont prĂ©sentĂ©s et ont Ă©tĂ© embauchĂ©s[33] pour un salaire de 90 euros la journĂ©e[41].

Budget, revenu et cachets

Le budget total du film est de onze millions d’euros[3], partagĂ© entre les coproducteurs. PathĂ© et Hirsch ont chacun investi entre quatre et cinq millions d’euros et la filiale cinĂ©ma de TF1 400 000 euros. Le film a Ă©galement Ă©tĂ© prĂ©-achetĂ© par Canal+ et TF1 pour 4,5 millions d’euros. Le nombre minimum de spectateurs pour couvrir les coĂ»ts de production Ă©tait de deux millions[42]. Le film a Ă©galement reçu une subvention de 600 000 euros de la part du conseil rĂ©gional du Nord-Pas-de-Calais pour la promotion et 300 000 euros de la part du centre rĂ©gional de ressources audiovisuelles du Nord-Pas-de-Calais, qui en a dĂ©jĂ  rĂ©cupĂ©rĂ© 1,2 million (au 23 mai 2008)[43] sur les deux millions qu’il recevra au total[44].

En fĂ©vrier 2009, le film gĂ©nĂšre un revenu de plus de 120 millions d’euros en France et 30 millions d’euros dans le reste du monde[45]. Un an aprĂšs, le film totalise prĂšs de 194 millions de dollars de recettes uniquement en France et approche les 245 millions de dollars sur l'ensemble du monde[46].

Dany Boon a Ă©tĂ© payĂ© 90 000 euros en tant que technicien-rĂ©alisateur et 900 000 euros en tant qu’acteur. De plus, il s’octroie 18 % sur les recettes du marchandisage et touche 0,30 euro par entrĂ©e au-delĂ  des deux millions. AprĂšs l’exploitation du film, il touchera Ă©galement 9 % des recettes nettes du film amorti[47] et 0,35 % sur l'adaptation cĂ©dĂ©e Ă  Will Smith[48]. En mai 2008, le succĂšs de Bienvenue chez les Ch’tis faisait de Dany Boon l’acteur français le mieux payĂ© avec un revenu total de 6,75 millions d’euros[49],[50]. Un mois plus tard en juin 2008, la cagnotte de Dany Boon Ă©tait estimĂ© Ă  15 millions d'euros[51]. En fĂ©vrier 2009, Le Figaro montre que Dany Boon, avec 26 millions d'euros de gain minimum (car tout n'est pas encore comptabilisĂ©), est le premier EuropĂ©en Ă  toucher une somme aussi Ă©levĂ©e[48]. Avec ce film, Dany Boon dĂ©passe mĂȘme la somme gagnĂ©e par les AmĂ©ricains Tom Cruise et Brad Pitt[48]. Il convient toutefois de souligner que parler d'« acteur le mieux payĂ© Â» est partiellement abusif si l'on tient compte de ses revenus en tant que rĂ©alisateur, scĂ©nariste et producteur.

En ce qui concerne les autres acteurs, Kad Merad a touchĂ© un salaire de 216 000 euros en tant qu’acteur et une avance fixe de 14 400 euros, un intĂ©ressement de 45 000 euros au bout de 1,5 million d’entrĂ©es puis 0,135 centime par entrĂ©e jusqu’à quatre millions de spectateurs pour un total de 337 500 euros[47].

Tournage

Le vrai bureau de Poste de Bergues, oĂč le film n'a pas pu ĂȘtre tournĂ©

Le tournage s’est dĂ©roulĂ© sur une durĂ©e de 53 jours[33] et les premiĂšres scĂšnes ont Ă©tĂ© tournĂ©es dans le sud de la France, Ă  Salon-de-Provence[36]. La maison dans laquelle Phillipe Abrams rend visite Ă  l'oncle de Julie est celle utilisĂ©e dans l'adaptation de La Gloire de mon pĂšre par Yves Robert[52]. L'essentiel du tournage a ensuite eu lieu Ă  Bergues du 21 mai au 13 juin 2007[53]. La sĂ©lection de la ville avait dĂ©butĂ© en fĂ©vrier 2007[54] et Dany Boon a choisi cette petite ville de l’arrondissement de Dunkerque, pour deux raisons : parce qu’il avait de la famille lĂ -bas, mais aussi parce qu’il voulait une ville peu connue et pas trop grande, ce qui ne correspondait pas avec sa ville natale, ArmentiĂšres[55].

D’un point de vue purement historico-linguistique, le choix de Bergues comme lieu de tournage principal du film Bienvenue chez les Ch’tis n’est pas vraiment adĂ©quat, dans la mesure oĂč, si une grande partie du Nord-Pas-de-Calais est de culture ch’timie (donc de langue picarde), ce n’est pas le cas de Bergues qui est de culture flamande[54].

La Poste n’a pas donnĂ© son autorisation Ă  Dany Boon pour tourner dans les vrais locaux de Bergues et le tournage s’est fait dans un bĂątiment appartenant Ă  Gaz de France oĂč l’on a recrĂ©Ă© un bureau de Poste[36]. Devant le succĂšs populaire du film, Gaz de France a dĂ©cidĂ© d’offrir le site Ă  la ville de Bergues[56]. La ville compte alors faire du site GDF une « maison des artistes et des cultures du Nord Â» oĂč des artistes pourront produire quelque chose pendant deux ans[57]. Finalement aprĂšs deux ans et demi sans exploitation, l'ancien site de GDF a accueilli, du 7 aoĂ»t eu 22 novembre 2010, des Ă©lĂ©ments de dĂ©cor et photos du tournage. Un bureau de Poste et la cuisine dans laquelle s'est dĂ©roulĂ©e la scĂšne du petit-dĂ©jeuner au maroilles et Ă  la chicorĂ©e ont Ă©tĂ© reconstruits[58]. Environ 10 000 personnes dont 7 000 payantes sont venues voir cette exposition dans ce bĂątiment central du film[59],[60]. L'intĂ©gralitĂ© de l'argent collectĂ©e a Ă©tĂ© reversĂ©e aux cinq associations locales d'entraide et de solidaritĂ© qui ont ƓuvrĂ© dans l'organisation et la gestion de l'exposition, comme cela Ă©tait prĂ©vu[61],[62].

Le CafĂ© que le personnage de Philippe emboutit Ă  vĂ©lo dans le film est le vĂ©ritable CafĂ© de la Poste, qui se situe Ă  proximitĂ© de la vraie Poste de Bergues. Dans le film, le cafĂ© a pris le nom de CafĂ© de la Porte pour ĂȘtre en accord avec le fait qu'il ne se situe pas Ă  cĂŽtĂ© de la fausse Poste du film[1].

D’autres sĂ©quences ont Ă©tĂ© tournĂ©es ailleurs qu’à Bergues. Une partie du film a par exemple Ă©tĂ© tournĂ©e le 16 mai 2007 Ă  Bruay-la-BuissiĂšre dans la citĂ© des Électriciens, qui est la plus vieille de la rĂ©gion[63]. La scĂšne avec les chars Ă  voile a Ă©tĂ© tournĂ©e sur la plage de Malo-les-Bains, Ă  Dunkerque[64]. La scĂšne du restaurant a Ă©tĂ© tournĂ©e au restaurant Chez Morel, place du ThĂ©Ăątre Ă  Lille, face Ă  la Chambre de commerce[65]. Quant au passage au stade FĂ©lix-Bollaert, il a Ă©tĂ© tournĂ© lors de la rencontre Lens-Nice le samedi 19 mai 2007[66].

GrĂące Ă  « l’implication totale de la commune dans le quotidien du tournage avec notamment la mise Ă  disposition de locaux municipaux pour l’équipe de Dany Boon Â», Bergues reçoit le TrophĂ©e Atalante 2009[67].

Promotion et marketing

Dany Boon lors de l’avant-premiùre du film à Dunkerque

La promotion de Bienvenue chez les Ch’tis a commencĂ© bien avant sa sortie avec une campagne de promotion radio et tĂ©lĂ©visĂ©e[68] estimĂ©e Ă  1,5 million d’euros[42], mais le succĂšs du film tient beaucoup au bouche-Ă -oreille. La sortie anticipĂ©e dans le Nord de la France a permis de limiter les coĂ»ts de communication tout en se faisant connaĂźtre et en suscitant la curiositĂ© dans le reste de la France. Dany Boon a lui-mĂȘme prĂ©sentĂ© le film en avant-premiĂšre dans 116 salles d’une soixantaine de villes[69].

Le Conseil rĂ©gional du Nord-Pas-de-Calais a Ă©galement prĂ©levĂ© la somme de 600 000 euros sur son budget communication afin d’accompagner la promotion du film et les avant-premiĂšres et afin d’obtenir le droit d’utiliser des portions du film pour la promotion rĂ©gionale[70]. Sur cette somme, 100 000 euros ont Ă©tĂ© dĂ©pensĂ©s pour affrĂ©ter un TGV spĂ©cial afin de faire venir des « stars Â» de Paris pour une sĂ©rie d’avant-premiĂšres Ă  Lille[71]. Cette subvention publique a Ă©tĂ© Ă  l’origine d’une polĂ©mique car elle s’ajoute Ă  la subvention de 300 000 euros dĂ©jĂ  accordĂ©e par le Centre rĂ©gional de ressources audiovisuelles. L’acteur Jacques BonnaffĂ©[70], les Ă©lus du PCF dont Éric Renaud et centristes[72] ont critiquĂ© cette dĂ©cision de subvention estimant que cette somme aurait pu aller Ă  de nombreuses autres associations culturelles ou aider Ă  la production d’autres films[73]. Elise Ovart-Baratte, chercheuse en histoire contemporaine et militante socialiste, a aussi contestĂ© les 600 000 euros de subvention dans son livre Les Ch’tis, c’était les clichĂ©s publiĂ© en aoĂ»t 2008[74].

Le film devait dĂ©passer les deux millions d’entrĂ©es pour que la subvention soit restituĂ©e Ă  la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais[75] mais uniquement les 300 000 euros du Centre rĂ©gional de ressources audiovisuelles seront rendus Ă  la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais[76].

RĂ©ception

En 2008, semaine du France[77] Suisse[78] Paris[77]
Place Entrées Cumul Cumul Cumul
20 fĂ©vrier au 26 fĂ©vrier[79] 4e 555 392 555 392 - -
27 fĂ©vrier au 4 mars 1er 4 458 837 5 014 229 20 035 776 775
5 mars au 11 mars 1er 3 940 634 8 954 863 40 517 1 421 360
12 mars au 18 mars 1er 3 637 899 12 592 762 - 1 926 816
19 mars au 25 mars 1er 2 720 713 15 313 475 123 504 2 281 927
26 mars au 1er avril 1er 1 386 646 16 700 121 185 885 2 453 833
2 avril au 8 avril 2e 945 011 17 645 132 216 634 2 560 345
9 avril au 15 avril 1er 921 791 18 566 923 240 169 2 648 950
16 avril au 22 avril 1er 685 392 19 252 315 255 732 2 721 225
23 avril au 29 avril 2e 307 528 19 559 843 263 274 2 764 393
30 avril au 6 mai 4e 186 616 19 746 459 295 580 2 794 040
7 mai au 13 mai 4e 156 427 19 902 886 315 957 2 809 786
14 mai au 20 mai 6e 102 321 20 005 207 353 103 2 824 460
21 mai au 27 mai 6e 71 929 20 077 136 360 396 2 835 542
28 mai au 3 juin 7e 66 143 20 143 279 375 552 2 846 793
4 juin au 10 juin 12e 38 145 20 181 424 380 923 2 853 494
11 juin au 17 juin 16e 25 641 20 207 065 383 714 2 857 815
18 juin au 24 juin 17e 15 748 20 222 813 387 946 2 860 682
25 juin au 1er juillet 16e 38 162 20 260 975 388 459 2 866 686
2 juillet au 8 juillet 21e 14 292 20 275 267 409 707 -
9 juillet au 15 juillet 24e 9 750 20 285 017 431 345 -
16 juillet au 22 juillet - 8 865 20 293 882 436 973 -
23 juillet au 29 juillet 11e 34 170 20 328 052 484 590 2 873 711
30 juillet au 5 aoĂ»t - 1 324 20 329 376 - -

La sortie de ce film s’est dĂ©roulĂ©e en plusieurs temps dans les pays francophones : tout d’abord en avant-premiĂšre dans le Nord de la France (qualifiĂ©e de « chortie ch’timie Â» dans la bande-annonce) puis une semaine aprĂšs dans toute la France (« chortie nachionale Â»), en Belgique et en Suisse, et un jour plus tard au Luxembourg. Le film a ensuite connu des sorties et prĂ©sentations dans divers pays du monde.

Fréquentation en France

Le 20 fĂ©vrier 2008, Bienvenue chez les Ch’tis sort dans la plupart des salles de la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais et dans certains cinĂ©mas de la Somme et est vu le mĂȘme jour par 67 665 spectateurs[80]. Selon un porte-parole de PathĂ©, c’est le meilleur dĂ©marrage pour un film dans cette rĂ©gion[81]. En une semaine, le film comptabilise 555 392 entrĂ©es et occupe la quatriĂšme place au box-office français avec seulement 64 salles diffusant le film, soit une moyenne de 7 097 spectateurs par copie[82]. Le 23 avril 2008, selon PathĂ©, le compteur est de plus de 1 957 000 spectateurs dans le Nord-Pas-de-Calais, ce qui Ă©quivaut Ă  prĂšs de la moitiĂ© de la population de la rĂ©gion[83].

Le 27 fĂ©vrier 2008, vu le succĂšs rencontrĂ© durant la semaine d’avant-premiĂšre, le film sort dans le reste de la France sur 788 Ă©crans[80] au lieu de 400 initialement[42]. En un jour, il est vu par 558 359 spectateurs[84], soit plus qu’AstĂ©rix aux Jeux olympiques sorti quelques semaines plus tĂŽt. Bienvenue chez les Ch’tis effectue le meilleur dĂ©marrage du cinĂ©ma français. Sans compter la semaine d’avant-premiĂšre dans le nord du pays, qui a nĂ©anmoins permis un bouche-Ă -oreille avant la sortie nationale, le film dĂ©marre en effet sa carriĂšre sur un record puisqu’il dĂ©trĂŽne Les BronzĂ©s 3 pour la meilleure premiĂšre semaine du box-office français avec 4 458 837 entrĂ©es contre 3 906 694[85]. Bienvenue chez les Ch’tis occupe la premiĂšre place du box-office pendant cinq semaines consĂ©cutives avant d’ĂȘtre dĂ©passĂ© par Disco mais redevient numĂ©ro un les deux semaines suivantes avant d’ĂȘtre Ă  nouveau devancĂ©, d’abord par le film Ca$h. Quatre semaines seulement aprĂšs la sortie nationale, le film de Dany Boon bat AstĂ©rix et ObĂ©lix : Mission ClĂ©opĂątre, dont le score, rĂ©alisĂ© en treize semaines, Ă©tait jusqu’alors le troisiĂšme plus gros succĂšs du box-office français.

En six semaines d’exploitation en France, il totalise 17 645 132 spectateurs et devient le film français le plus vu au cinĂ©ma, dĂ©passant La Grande Vadrouille (17,27 millions d’entrĂ©es en 1966)[86]. Il dĂ©passe les vingt millions de spectateurs en France le 20 mai 2008[87]. À l’occasion de la FĂȘte du cinĂ©ma, PathĂ© Distribution a ressorti le film dans 240 salles supplĂ©mentaires portant le nombre de copies Ă  498 afin de battre le record de Titanic mais n’a totalisĂ© que 38 162 entrĂ©es supplĂ©mentaires[88]. Fin juillet, se gardant bien de dire que l’objectif Ă©tait toujours de devenir numĂ©ro un, PathĂ© double de nouveau le nombre de copies pour une semaine Ă  trois euros la place, semaine dĂ©cevante au vu du rĂ©sultat de 34 170 entrĂ©es supplĂ©mentaires. Le 20 aoĂ»t, PathĂ© se sera dĂ©finitivement fait une raison, admettant, aprĂšs avoir tout essayĂ©, que son film ne rattrapera pas Titanic d’ici la sortie du DVD de Bienvenue chez les Ch’tis le 29 octobre, arrivant Ă  20 371 144 spectateurs au 20 aoĂ»t contre un peu plus de 20,7 millions de spectateurs pour le film de James Cameron. Le film termine l’annĂ©e 2008 avec prĂšs de 20,46 millions de spectateurs[89].

GrĂące au film de Dany Boon, la frĂ©quentation des salles de cinĂ©ma en France lors du premier trimestre 2008 a augmentĂ© de 14 % par rapport Ă  2007[90] et a atteint 25 millions de spectateurs pour le seul mois de mars. Ce mĂȘme mois, Bienvenue chez les Ch’tis a d’ailleurs Ă©tĂ© le film le plus vu au monde[91]. Cet afflux a notamment bĂ©nĂ©ficiĂ© aux petits cinĂ©mas associatifs et cinĂ©mas de campagne dont le film a reprĂ©sentĂ© 20 % des recettes annuelles Ă  lui seul pour certains et a permis ainsi des investissements de modernisation[92]. D'aprĂšs HervĂ© Dumoulin, responsable de PathĂ© Nord, le nombre de spectateurs est amputĂ© par le piratage sur Internet qui n'existait pas du temps de Titanic[93]. L'Agence de lutte contre la piraterie audiovisuelle recense 682 000 tĂ©lĂ©chargements illĂ©gaux durant la prĂ©sence du film en salles[93].

Précédé par Bienvenue chez les Ch'tis Suivi par
Ratatouille
Numéro 1 du box-office annuel en France
2008
Avatar

Fréquentation à l'étranger

Pays Box-office
Drapeau de France France 20 518 300 entrĂ©es[94]
Drapeau d'Allemagne Allemagne 2 327 728 entrĂ©es[95]
Drapeau de Belgique Belgique 1 148 179 entrĂ©es[96]
Drapeau de Suisse Suisse 807 484 entrĂ©es[97]
Drapeau d'Espagne Espagne 582 540 entrĂ©es[95]
Drapeau d'Italie Italie 533 741 entrĂ©es[95]
Drapeau : QuĂ©bec QuĂ©bec 200 529 entrĂ©es[98]
Drapeau d'Autriche Autriche 148 592 entrĂ©es[99]
Drapeau d'Australie Australie 107 000 entrĂ©es[98]
Drapeau de Pologne Pologne 105 972 entrĂ©es[95]
Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 87 710 entrĂ©es[95]
Drapeau du Luxembourg Luxembourg 41 777 entrĂ©es[95]
Drapeau d'Argentine Argentine 40 572 entrĂ©es[96]
Drapeau du Portugal Portugal 39 900 entrĂ©es[95]
Drapeau de Russie Russie 35 142 entrĂ©es[100]
Drapeau de Hongrie Hongrie 30 427 entrĂ©es[95]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 29 837 entrĂ©es[98]
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 16 853 entrĂ©es[96]
Drapeau de NorvĂšge NorvĂšge 14 289 entrĂ©es[95]
Drapeau du Maroc Maroc 14 000 entrĂ©es[99]
Drapeau : BrĂ©sil BrĂ©sil 10 775 entrĂ©es[96]
Drapeau du Liban Liban 5 000 entrĂ©es[99]
Drapeau du Chili Chili 4 477 entrĂ©es[96]
Drapeau du Danemark Danemark 4 094 entrĂ©es[95]
Drapeau de Croatie Croatie 3 542 entrĂ©es[95]
Drapeau de Singapour Singapour 1 853 entrĂ©es[98]
Drapeau d'Irlande Irlande 1 167 entrĂ©es[95]
Monde Total hors France 6 260 841 entrĂ©es
Monde Total 26 779 141 entrĂ©es

Le film a Ă©tĂ© proposĂ© aux acheteurs du monde entier lors du marchĂ© du film de la Berlinale le 8 fĂ©vrier 2008[101] puis celui du Festival de Cannes 2008 sous le titre Welcome to the Sticks, que l’on pourrait traduire par « Bienvenue chez les Ploucs Â» ou par « Bienvenue Ă  Trifouillis-les-Oies Â»[102]. Il a Ă©galement fait l’ouverture du festival du film français de Los Angeles, City of Lights, City of Angels, sous le titre anglais Welcome to the land of the Ch’tis[103] le 14 avril 2008. MalgrĂ© une premiĂšre Ă  l’accueil assez mitigĂ© par les professionnels[104], le film y a reçu un bon accueil auprĂšs du public et remportĂ© le « prix du public Â»[105]. Ces diffĂ©rentes opĂ©rations de promotion ont permis l’achat du film Ă  l’étranger, notamment au QuĂ©bec, au Maroc, en Italie, en Espagne ou encore en Allemagne[36].

Parmi les pays francophones, Bienvenue chez les Ch’tis est d’abord sorti en Belgique, au Luxembourg et en Suisse romande le 27 fĂ©vrier 2008 ou le lendemain. De par sa proximitĂ© culturelle avec le nord de la France, le film a connu un grand succĂšs en Belgique francophone. Le film y a totalisĂ© 125 000 entrĂ©es dĂšs la premiĂšre semaine[106] et atteint le million d’entrĂ©es le 13 avril 2008, devenant le film français le plus vu en Belgique[107], devant AstĂ©rix et ObĂ©lix : Mission ClĂ©opĂątre qui en avait rĂ©alisĂ© 843 000[108].

Le film est Ă©galement sorti dans d’autres pays (y compris non-francophones), avec quelques mois de dĂ©calage. Il est sorti dans quelques salles au Royaume-Uni dĂšs le 1er avril 2008 mais l’impact a Ă©tĂ© faible. Sorti en Allemagne et en Italie, respectivement le 30 et 31 octobre 2008, le film a rassemblĂ© le week-end de sa sortie 143 664 spectateurs pour l’Allemagne (soit 935 399 euros de recettes) et 207 000 spectateurs pour l’Italie (soit 1,01 million d’euros de recettes). Ainsi Bienvenue chez les Ch’tis s’est classĂ©, avec 160 copies, en deuxiĂšme position du box-office allemand[109], et avec 319 copies, en troisiĂšme place du box-office italien[110]. En Espagne, en deux semaines, le film a rĂ©alisĂ© plus de 200 000 entrĂ©es[45].

Au total, en 2008, le long mĂ©trage a cumulĂ© Ă  4 222 202 entrĂ©es dans le Monde hors-France[98], ce qui en fait le cinquiĂšme film français de l’annĂ©e. Avec 24,16 millions de spectateur en Europe, le film se place Ă  la sixiĂšme place des films europĂ©ens pour l'annĂ©e 2008[111].

Accueil du public

Selon une enquĂȘte rĂ©alisĂ©e par le magazine Écran Total Ă  la sortie des salles, 97 % des gens ont dit avoir aimĂ© le film ce qui est un chiffre « exceptionnel Â» d’aprĂšs son directeur Serge Siritzky[69]. Certains spectateurs disent toutefois qu’ils auraient espĂ©rĂ© mieux[112]. Une autre enquĂȘte, effectuĂ©e plus tard par l'observatoire de la satisfaction L’Echo du Public (qui Ă©tudie plus de 900 films depuis 1997), indique un taux beaucoup plus infĂ©rieur avec 67 % des spectateurs ayant aimĂ© le film[113].

Au 28 fĂ©vrier 2009, soit exactement un an et un jour aprĂšs la sortie nationale du film, un peu moins de la moitiĂ© jugent le film en quatre Ă©toiles sur AlloCinĂ© sur plus de 4 150 votes[114], plaçant ainsi le film Ă  la 49e place des films prĂ©fĂ©rĂ©s en 2008 selon le classement du site avec une moyenne de 2,94 points sur 4[115]. À la mĂȘme date, sur IMDb, un peu plus de 3 600 utilisateurs avaient votĂ© pour le film, et privilĂ©giaient les notes 7 et 8 sur 10, avec respectivement 25,4 % et 25,3 % des votes, le film obtenant alors une note globale de 7,1 sur 10 Ă  cette date[116]. Dans une synthĂšse des avis des internautes, le site CinĂ©fil constate qu’ils ont apprĂ©ciĂ© « cette fable sociale drĂŽle et Ă©mouvante Â», car « on y rigole du dĂ©but jusqu’à la fin Â»[117].

Selon une enquĂȘte rĂ©alisĂ©e par TNS Sofres et La Voix du Nord auprĂšs de 800 personnes[118], 90 % du public du nord de la France a vu le film et 93 % de celui-lĂ  l’a aimĂ©. Pour 70 % des sondĂ©s, l’image de la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais et de ses habitants a Ă©tĂ© amĂ©liorĂ©e, alors que 8 % pensent le contraire[119].

Dans une autre enquĂȘte, rĂ©alisĂ©e par l'Ifop pour France Soir, les personnes interrogĂ©es sont 57 % Ă  penser que Bienvenue chez les Ch’tis mĂ©ritait le CĂ©sar du meilleur film[120]. Le mĂȘme sondage montrait que le film Ă©tait surtout plĂ©biscitĂ© par les plus de 65 ans (64 %), les ouvriers (64 %) et les femmes (59 %), alors que seuls 41 % des 15-24 ans, et 46 % pour les cadres supĂ©rieurs apprĂ©ciaient le film.

Accueil des critiques

Bienvenue chez les Ch’tis a Ă©tĂ© diversement accueilli par les critiques, cela va de la « nullitĂ© Â» des Inrockuptibles Ă  « l’une des meilleures comĂ©dies françaises de ces derniĂšres annĂ©es Â»[121] de France Soir. Le film est vu par Le Figaro et Nice-Matin comme Ă©tant « une petite fable Â»[122], « bonne comĂ©die populaire pour vous faire aimer le Nord Â»[121], ou une « sympathique comĂ©die Â» pour Le Monde, apprĂ©ciĂ©e pour ses « quiproquos loufoques dus au parler local Â»[123] et Ă©galement pour son ambiance « d’humanitĂ© et de tendresse Â»[124] dĂ©gagĂ©e par les personnages du film selon TĂ©lĂ©rama. Également, selon Studio, la comĂ©die a « un sens aigu de la situation, des rĂ©pliques ciselĂ©es et un rythme sans temps mort pour crĂ©er une Ɠuvre chaleureuse Â»[121], Le Parisien salue le film comme « bien Ă©crit [et] excellemment jouĂ© Â» et qui contient des « sĂ©quences d’anthologie Â»[121]. France soir note des « progrĂšs depuis son premier film Â»[121]. Des critiques comme Le Parisien, CinĂ© Live, Le Figaro, L'HumanitĂ© Ă©voquent cependant les faiblesses du scĂ©nario, « argument assez mince Â»[122] en raison duquel le film demeure « Ă  la surface des choses Â»[125], et qui semble un peu trop stĂ©rĂ©otypĂ©, « catĂ©gorie futur prime-time de TF1 Â»[126]. La presse spĂ©cialisĂ©e est plus sĂ©vĂšre : le scĂ©nario est souvent jugĂ© « rĂ©pĂ©titif Â»[127],[126], Les Cahiers du cinĂ©ma ignorent la sortie[128], et Positif accuse « un scĂ©nario et un rythme indigents Â»[126]. Avec la presse spĂ©cialisĂ©e, Les Inrockuptibles, eux, soulignent la « nullitĂ© Â» du film, mais prĂ©fĂšrent son traitement des clichĂ©s qui Ă©chappent Ă  « l’idĂ©al passĂ©iste et cocardier Â» des films de GĂ©rard Jugnot ou GĂ©rard Krawczyk[129], de plus le site Critikat.com dit qu’« on ne pourra pas accuser Dany Boon de ne pas avoir mis beaucoup de lui-mĂȘme et de bonne volontĂ© [
] mais ce n’est pas du cinĂ©ma Â»[130]. Pour Le Canard enchaĂźnĂ©, qui propose une critique entiĂšrement en ch’ti, on ne retrouve « pas d’hachĂ©lĂšmes pourrites, pas d’érĂ©michtes, pas de misĂ©rapes, et mĂȘme pas d’Front national, qui pourtant cartonne par ichi Â», soit « pas d’HLM pourris, pas de RMistes, pas de misĂ©rable, et mĂȘme pas de Front national, qui pourtant cartonne par ici Â»[121].

Le jeu des acteurs est de son cĂŽtĂ© plutĂŽt apprĂ©ciĂ© pour sa finesse[125], notamment pour le duo Kad Merad-Dany Boon, jugĂ© « plutĂŽt harmonieux Â»[122], voire « irrĂ©sistible Â»[128]. L’apparition de Michel Galabru est jugĂ©e « croustillante Â», et Line Renaud « Ă©patante Â»[123]. Positif voit cependant « des performances d’acteurs trĂšs inĂ©gales Â»[126], tout comme Critikat[130]. Ce dernier, comme Le Figaro, ont reprochĂ© Ă  l'actrice ZoĂ© FĂ©lix d'ĂȘtre « complĂštement Ă©garĂ©e Â»[130] et « peu crĂ©dible en Ă©pouse dĂ©laissĂ©e et dĂ©pressive Â»[122].

Plusieurs magazines ont Ă©galement opposĂ© la simplicitĂ© du film et son budget modeste Ă  AstĂ©rix aux Jeux olympiques qui avait fait de son budget de 78 millions d’euros et de sa distribution de vedettes un de ses principaux arguments commerciaux mais dont le nombre d’entrĂ©es s’est rĂ©vĂ©lĂ© bien moindre[128]. Dany Boon revendique d’ailleurs avoir fait un film « anti-bling-bling Â»[131].

L’accueil critique du film est donc modĂ©rĂ©ment positif, plus sĂ©vĂšre de la part de la critique spĂ©cialisĂ©e, mais les qualitĂ©s du film sont globalement jugĂ©es suffisantes pour une comĂ©die qui ne vole « pas trĂšs haut Â»[122].

Réactions et polémiques

Pour les polĂ©miques Ă  propos des subventions, voir plus haut « Promotion et marketing Â». Pour celles liĂ©es Ă  l'unique nomination aux CĂ©sars, voir plus bas « Nominations Â»
Localisation de Bergues et de son canton dans l’arrondissement de Dunkerque

Un certain nombre de critiques ont Ă©tĂ© adressĂ©es par des personnalitĂ©s intellectuelles et politiques, notamment de la rĂ©gion, Ă  l’encontre du film et des clichĂ©s qu’il vĂ©hiculerait sous prĂ©texte de les parodier. L’écrivain Michel Quint voit ainsi en Bienvenue chez les Ch’tis « un exemple de dĂ©magogie et de populisme Â», dĂ©clarant : « Dany Boon me fait penser Ă  mes propres maladresses quand je tente d’amĂ©liorer numĂ©riquement les clichĂ©s transfĂ©rĂ©s sur mon ordinateur. Je fais pis que mieux. Et lui fait pis que pis Â»[132].

Certains sociologues portent Ă©galement un regard incisif sur Bienvenue chez les Ch’tis. Michel Wieviorka y voit un signe du « dĂ©clin français Â» et du « repli d’une certaine France sur son passĂ©, dĂ©connectĂ©e des rĂ©alitĂ©s et difficultĂ©s sociales actuelles Â»[128],[133]. De son cĂŽtĂ©, Philippe MarliĂšre rappelle « qu’une minoritĂ© de nordistes parle le patois, [
] essentiellement pratiquĂ© par les personnes ĂągĂ©es en milieu rural. Il est ainsi invraisemblable que les postiers Ă  Bergues puissent interpeler les usagers du bureau de poste en patois Â»[134]. Le rĂ©sultat de ce « sur-emploi Â» et de l’accumulation de clichĂ©s n’est pas fortuit selon MarliĂšre : « le Nord que l’on donne Ă  voir ici se conforme Ă  l’imagerie dominante d’une rĂ©gion Ă  la main-d’Ɠuvre peu qualifiĂ©e et peuplĂ©e d’assistĂ©s sociaux Â»[134]. Par consĂ©quent, le film « dĂ©gage un pessimisme social Â» et dĂ©crit « un prolĂ©tariat dĂ©vouĂ©, mais pas trĂšs futĂ©, dans une rĂ©gion Ă©conomiquement arriĂ©rĂ©e Â», ce qui en fait une « comĂ©die ambiguĂ« Â» qui « flatte les principaux poncifs anti-Nord Â» plutĂŽt qu’il ne les dĂ©molit[134]. De mĂȘme, l’historienne Elise Ovart-Baratte, chercheuse en histoire contemporaine, dĂ©nonce, dans son ouvrage Les Ch’tis, c’était les clichĂ©s, un film qui « vĂ©hicule le misĂ©rabilisme et porte l’image d’archaĂŻsme Â»[135].

Dans un autre registre, le leader du Front national de l'Ă©poque, Jean-Marie Le Pen, dĂ©clare Ă©galement que le film est « mĂ©diocre Â», et « plus une charge contre le Nord et le Pas-de-Calais qu’un film de promotion Â»[136] et que « les gens du Nord ils ne ressemblent pas aux hĂ©ros de ce film [
] vu qu’ils sont arabes tous les deux Â»[137].

Exploitation ultérieure

En France, 2,5 millions de DVD, 50 000 Blu-ray ainsi que 20 000 VHS ont Ă©tĂ© mis en vente le 29 octobre 2008[138]. À titre de comparaison, Casino Royale avait sorti 5 000 exemplaires en Blu-ray, le DVD des Choristes avait Ă©tĂ© Ă©ditĂ© Ă  2 millions d’exemplaires, Le Monde de Nemo Ă  1,5 million[139], et Camping Ă  un million[140]. La prĂ©sentation devant les magasins ressemble Ă  une « baraque Ă  frites Â», un « camion poste Â» ou encore un « beffroi Â». Le 29 octobre 2008 Ă  minuit, deux magasins Fnac, un Ă  Lille, l’autre Ă  Valenciennes, ont Ă©tĂ© ouverts avec plusieurs animations pour l’occasion[141]. Pour le reste de la France, aucun Ă©vĂ©nement n’était prĂ©vu. Toutefois, 650 000 copies ont Ă©tĂ© vendues le jour de sa sortie[142], un million sur les deux premiers jours[143], et aprĂšs une semaine, 1 800 000 DVD ont Ă©tĂ© vendus. L’éditeur a dĂ» produire de nouveaux exemplaires[144]. Au 24 fĂ©vrier 2009, 2,9 millions de DVD et 15 000 VHS ont Ă©tĂ© vendus, ce qui reprĂ©sente plus que les 2,8 millions de VHS pour le film Titanic[45].

Le film en vidĂ©o Ă  la demande (VoD) est Ă©galement disponible le mĂȘme jour, c’est-Ă -dire le 29 octobre 2008[145], sur plusieurs sites Internet. Sur Canalplay, le film est restĂ© en tĂȘte pendant trois semaines, c’est-Ă -dire jusqu’au 23 novembre, avant d’ĂȘtre dĂ©passĂ© par les films Taken, Les Randonneurs Ă  Saint-Tropez et Cloverfield[146]. Selon Satellifax, le film a Ă©tĂ© le plus vu en 2008 en VoD avec 93 928 actes d’achat[147].

En France, le vendredi 13 mars 2009 en premiĂšre partie de soirĂ©e, Canal+ diffusa le film, qui prit 11,4 % de part de marchĂ©, soit 2,7 millions[148] ou 2,8 millions de tĂ©lĂ©spectateur[149]. La chaĂźne cryptĂ©e a ainsi fait sa meilleure audience pour un film[150] en se plaçant en cinquiĂšme position des audiences de la soirĂ©e. En comparaison, le film La MĂŽme avait attirĂ© 1,5 million de tĂ©lĂ©spectateurs et AstĂ©rix aux Jeux olympiques, 1,9 million[149]. En Suisse, le lundi 8 fĂ©vrier 2010, TSR1 diffusa le film en clair. Le film ramena 331 000 tĂ©lĂ©spectateurs, soit 48,5 % de part de marchĂ©[151]. En Belgique, il a Ă©tĂ© vu par 1 404 200 tĂ©lĂ©spectateurs (soit environ un Belge francophone sur trois) lors de sa diffusion le 7 mars 2010 dans le cadre d'une soirĂ©e spĂ©ciale « Ch'tis Â» sur la chaine privĂ©e RTL-TVI pour une part de marchĂ© de 67,1 %, ce qui constitue un record depuis les premiĂšres mesures d'audiences dans le pays[152]. Le dimanche 28 novembre 2010, TF1 a diffusĂ© le film, jusqu'alors inĂ©dit sur une chaĂźne gratuite, en premiĂšre partie de soirĂ©e et a rĂ©uni plus de 14,396 millions de tĂ©lĂ©spectateurs et 51 % de part de marchĂ©[153]. La premiĂšre chaĂźne française rĂ©alise alors sa meilleure audience de l'annĂ©e hors Ă©vĂ©nement sportif, et Ă©galement la plus forte performance pour du cinĂ©ma depuis 1992[154].

Autour du film

La sortie du film a dĂ©clenchĂ© un vĂ©ritable effet de mode sur la culture du Nord que les journalistes qualifient de « ch’timania Â»[155] voire de « ch’timifolie Â»[156]. Le film a en tout cas eu une certaine influence dans plusieurs domaines, parfois Ă  court terme seulement.

Impact Ă©conomique du film

Le maroilles, une autre « star Â» du film

Depuis la sortie du film, la ville de Bergues a connu un vĂ©ritable essor touristique Ă  tel point qu’un circuit proposant de suivre les pas des hĂ©ros du film, le « Ch’ti tour Â», a Ă©tĂ© mis en place[157]. MĂȘme si la ville accueillait dĂ©jĂ  25 000 touristes par an, une telle affluence en dehors de la saison touristique est exceptionnelle[158] et certains commerces affichent une hausse de +30 %[159] de leur chiffre d’affaires. Ainsi, entre 2007 et 2008, c’est le double de touristes qui est venu[160]. En fĂ©vrier 2008, le site officiel de la ville a connu une augmentation de la frĂ©quentation de 203 % par rapport au mois de janvier[161]. Également grĂące au film, la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais a connu une bonne frĂ©quentation touristique pour l’étĂ© 2008[162]. On compte entre 3 et 5 % de nuitĂ©es de plus qu’en 2007[163].

Avec le tourisme, dĂ©but avril 2008, les producteurs de maroilles, le fromage « star Â» du film, annoncent une augmentation des ventes de 20 Ă  30 %[86]. N’ayant pas anticipĂ© cet engouement, plusieurs producteurs et revendeurs ont vite Ă©tĂ© en rupture de stock, la pĂ©riode d’affinage Ă©tant importante. D’autres fromages du Nord, comme le vieux-lille, bĂ©nĂ©ficient Ă©galement de cet engouement inhabituel. Autre emblĂšme du film, la baraque Ă  frites « Chez Momo Â», a permis de faire dĂ©coller les ventes de baraques Ă  frites partout en France[164]. La biĂšre Ch’ti, qui avait acceptĂ© de fournir des Ă©lĂ©ments du dĂ©cor au film, a aussi largement profitĂ© de l’énorme succĂšs du film, avec une demande de rĂ©fĂ©rencement par la plupart des sociĂ©tĂ©s de grande distribution françaises[165].

D’abord rĂ©ticent[166], Dany Boon a annoncĂ© qu’il allait faire du marchandisage caritatif en sortant des produits dĂ©rivĂ©s du film, tels que des mugs, des tee-shirts (en partenariat avec la marque LeGallodrome notamment[167]), assiettes, boĂźtes Ă  « hein ! Â» (sur le mĂȘme principe que les boĂźtes Ă  meuh) et tous les bĂ©nĂ©fices seront reversĂ©s Ă  des associations[168]. Par ailleurs, Lansay a Ă©ditĂ© en 2008 des cartes Ă  jouer et un jeu de sociĂ©tĂ©[169],[170] dĂ©rivĂ©s du film Bienvenue chez les Ch’tis.

Voulant surfer sur la vague populaire Ă  propos des Ch’tis, d’autres produits dĂ©rivĂ©s, comme des sonneries de portable ou un service en ligne permettant de traduire un site Internet en ch’ti, ont Ă©galement fait leur apparition aprĂšs la sortie du film[171]. Prenant le train en marche, diverses sociĂ©tĂ©s et mĂȘme des particuliers ont Ă©tĂ© nombreux Ă  dĂ©poser Ă  l’INPI des marques faisant rĂ©fĂ©rence Ă  l’univers du film et aux expressions qu’il a popularisĂ©es[172].

En musique, un pastiche de musique tecktonik en ch’ti, HĂ©, Biloute ! Monte l’son ! Hein ! de Ch’ti DJ, est sorti le 7 avril 2008 et a caracolĂ© en tĂȘte des ventes de single en France pendant une semaine[173]. Le succĂšs du film a aussi donnĂ© des idĂ©es Ă  certains Ă©diteurs. Par exemple, Scali publie dĂ©but mai 2008 Les Ch’tis, on va ch’tout vous dire de l’historienne Claire L'HoĂ«r, avec une caricature de Dany Boon en couverture[174].

Finale de la Coupe de la Ligue 2008

Quelques semaines aprĂšs la sortie du film, la finale de la Coupe de la Ligue française de football 2007-2008 voit s’affronter les Ă©quipes du Racing Club de Lens (vĂ©ritable guest-star du film) et du Paris Saint-Germain (PSG) au Stade de France. Des supporters du PSG y dĂ©ploient une banderole indiquant « PĂ©dophiles, chĂŽmeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis Â»[175], rapidement surnommĂ©e « la banderole de la honte Â»[176],[177] par la presse française. Plusieurs personnes s'en indignent[178] et des plaintes sont dĂ©posĂ©es de la part de la FFF, de la LFP, des deux clubs et du dĂ©putĂ©-maire de Lens Guy Delcourt[179],[180]. Le 30 avril 2008, le PSG est condamnĂ© par la LFP Ă  l’exclusion de la Coupe de la Ligue française de football 2008-2009[181]. Le club de football de Paris est ensuite Ă  nouveau autorisĂ© Ă  jouer la coupe de la Ligue 2009 aprĂšs un passage au Tribunal Administratif de Paris[182].

En rĂ©ponse, le 5 avril 2008, un millier de supporters des rugbymen de l’USAP, qui se rendent en Angleterre pour le quart de finale de la H-Cup contre les London Irish, y dĂ©ploient une autre banderole indiquant « L’USAP avec les Ch’tis[183] Â», affichant ainsi une solidaritĂ© entre les clubs perpignanais et lensois qui partagent les mĂȘmes couleurs « sang et or Â». Le mĂȘme jour, la Brigade Sud-Nice, groupe de supporters de l’OGC Nice, fait Ă©galement un clin d’Ɠil Ă  cette affaire lors du match de Ligue 1 contre Lille, en faisant de l’auto-dĂ©rision sur une banderole indiquant : « Escrocs, Mafieux, Putes, CamĂ©s, Messieurs les Ch’tis, bienvenue Ă  Nice[184] Â».

Les rĂ©flexions politiques et sportives dĂ©gagĂ©es aprĂšs la rencontre sont parfois dĂ©noncĂ©es. Pour Le 10 Sport la banderole est « l’évĂ©nement footballistique qui a fait rĂ©agir en 2008 le plus de gens qui n’y connaissent rien au ballon rond[185] Â» et, pour un site sur le Paris Saint-Germain, la banderole sur Pape Diouf dĂ©ployĂ©e par l’Olympique lyonnais est « passĂ©e quasiment comme une lettre Ă  la poste[186] Â» et crie Ă  l’anti-parisianisme Ă  l’envers de la banderole anti-ch’ti. L’historienne Elise Ovart-Baratte estime par ailleurs que cet incident est un exemple des clichĂ©s nĂ©gatifs qui sont relayĂ©s par le film[74].

Projection Ă  l'ÉlysĂ©e

Le film a fait l’objet d’une projection privĂ©e au Palais de l'ÉlysĂ©e le 15 avril 2008 Ă  19 h. Ce n’est que la troisiĂšme fois que ce type de projection privĂ©e y est organisĂ©e. Charles de Gaulle avait fait amĂ©nager la salle de projection de l’ÉlysĂ©e afin de visionner La Grande Vadrouille, puis Jacques Chirac en 2001 y avait vu Le Fabuleux Destin d'AmĂ©lie Poulain[187]. Bienvenue chez les Ch’tis a Ă©tĂ© projetĂ© en prĂ©sence du PrĂ©sident Nicolas Sarkozy et de Carla Bruni, ainsi que des deux ministres « ch’tis Â» du gouvernement, Jean-Louis Borloo et ValĂ©rie LĂ©tard[188].

MĂ©dias

Le succĂšs ch’ti n’a pas seulement eu une visibilitĂ© dans les salles de cinĂ©ma. La France a pu Ă©galement le dĂ©couvrir grĂące aux mĂ©dias qui ne se sont pas contentĂ©s de la promotion habituellement accordĂ©e aux films dans diverses Ă©missions. Ils se sont en effet emparĂ© du phĂ©nomĂšne, notamment Ă  la tĂ©lĂ©vision.

Pour cĂ©lĂ©brer l’immense succĂšs de Bienvenue chez les Ch’tis, Michel Denisot cĂ©da sa place de prĂ©sentateur du Grand Journal de Canal+ Ă  Dany Boon et son Ă©quipe, le temps de la 700e Ă©mission, le 10 avril 2008. Cette invitation Ă©tait partie d’un pari lancĂ© le 21 fĂ©vrier 2008 lors de la promotion du film : si le nombre d’entrĂ©es dĂ©passait les 6 millions, le comĂ©dien et humoriste aurait en charge le choix des invitĂ©s de l’émission qu’il animerait. Pour annoncer la nouvelle, Canal+ avait envoyĂ© un communiquĂ© de presse en ch’ti[189]. Cette soirĂ©e remporta une forte audience, proche des records rĂ©alisĂ©s pendant la campagne prĂ©sidentielle française. La premiĂšre partie a rĂ©alisĂ© 9,7 % de la part de marchĂ© avec 1,7 millions de tĂ©lĂ©spectateurs et la seconde, 2,2 millions de tĂ©lĂ©spectateurs, soit 9,6 % de part de marchĂ© ; la fin de l’émission a Ă©tĂ© suivie par 4 millions de tĂ©lĂ©spectateurs[190].

Pour rendre hommage au record d’entrĂ©es du 6 avril, la radio RTL proposait une journĂ©e « spĂ©ciale Ch’tis Â» le 9 avril 2008, avec la prĂ©sence de Dany Boon dans toutes les Ă©missions de la radio[191].

Sur TF1, en hommage au film que la chaĂźne a co-produit, le jeu 1 contre 100 a fait jouer des personnes de la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais du 21 au 25 avril[192] et Qui veut gagner des millions ? recevait les acteurs du film dans une Ă©mission qui a par la suite Ă©tĂ© proposĂ©e en bonus dans le DVD du film ; l’émission de Jean-Pierre Foucault obtint 36,7 % de part de marchĂ© lors de sa diffusion, avec 7,61 millions de tĂ©lĂ©spectateurs[193]. M6 a aussi mis les Berguois Ă  l’honneur en proposant, du 23 au 27 juin, des Ă©pisodes d’Un dĂźner presque parfait avec uniquement des habitants de Bergues. Cette semaine spĂ©ciale ramena sur cet horaire jusqu’à 2,2 millions de tĂ©lĂ©spectateurs[194]. Quelques mois auparavant, le 1er avril 2008, dans le journal local et national de M6, il Ă©tait annoncĂ© que la dĂ©esse de la Grand’Place de Lille serait remplacĂ©e par une statue de Dany Boon. Il s’agissait d’un poisson d’avril[195].

La Voix du Nord, quotidien rĂ©gional du Nord-Pas-de-Calais, avait organisĂ©, le vendredi 30 mai 2008, une soirĂ©e sur la Grand’Place de Lille avec les principaux acteurs du film. Huit mille personnes avaient fait le dĂ©placement pour voir Dany Boon et le reste de l’équipe du film[196]. Le mĂȘme soir, une Ă©mission de TF1, Nord / Sud, le grand match, opposant des personnalitĂ©s du Nord et du Sud de la France, Ă©tait diffusĂ©e en prime time ; Dany Boon et Kad Merad y participaient en duplex depuis la soirĂ©e organisĂ©e Ă  Lille. L’émission fut suivie par 5,8 millions de tĂ©lĂ©spectateurs[197].

MalgrĂ© l’audience importante de ces Ă©missions, un sondage a montrĂ© par la suite que 62 % des Français considĂ©raient que les mĂ©dias avaient « trop parlĂ© Â» du film[198].

En 2010, la chaĂźne RTL-TVI diffusait en Belgique une soirĂ©e spĂ©ciale dĂ©diĂ©e au film et aux Ch'tis, incluant la diffusion du film, une Ă©mission, Le phĂ©nomĂšne Ch'tis, animĂ©e par Sandrine Corman depuis Bergues, et un documentaire au sujet des Ch'tis, PlanĂšte Ch'tis[152]. L'Ă©mission Ă©voquait le tournage et le succĂšs du film mais aussi la cĂ©lĂ©britĂ© dont bĂ©nĂ©ficie Bergues depuis[152]. Alors que le film battit des records d'audience avec 67,1 %, l'Ă©mission qui le prĂ©cĂ©dait obtenait une part de marchĂ© de 46,7 %, et le documentaire, diffusĂ© aprĂšs le film, 38,5 %[152]. Sur l'ensemble de la soirĂ©e, RTL-TVI rĂ©ussissait une moyenne de 48 % de part d'audience[152].

Parodies

Le succĂšs du film a donnĂ© lieu Ă  des parodies et dĂ©tournements. Pendant toute la durĂ©e du Festival de Cannes 2008, Les Guignols de l'info ont fait rĂ©fĂ©rence au film en parodiant en ch’ti les films ayant obtenu la Palme d'or les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes. La marionnette de Michel Denisot disait comme un leit-motiv que plus rien ne se passait Ă  Cannes, mais plutĂŽt dans le nord de la France, justifiant la prĂ©sence d’un envoyĂ© spĂ©cial Ă  « Bergueswood Â».

En 2008, est sorti en sex shop un film pornographique parodique tournĂ© en partie Ă  Bergues, Bienvenue chez les ch’tites coquines (sous-titrĂ© : Sortez vos biloutes !)[199],[200], qui raconte l'histoire d'un couple venu en vacances Ă  Bergues. Ce film, rĂ©alisĂ© par Fabien Lafait, a Ă©galement rencontrĂ© un certain succĂšs, tel que le DVD fut rapidement en rupture de stock dans certains sex-shops du Nord[201]. Une suite, Bienvenue chez les ch’tites coquines 2, a Ă©galement Ă©tĂ© produite en 2009[202].

Biloute

Sur les autres projets Wikimedia :

D’aprĂšs un article du Parisien, le mot « biloute Â» Ă©tait pressenti pour entrer dans les Ă©ditions 2009 des dictionnaires de langue française tant son emploi s’est rĂ©pandu partout en France[203]. Le mot peut signifier « mon gars Â» ou encore « petite bite Â». MalgrĂ© cette derniĂšre signification, ce terme n’est pas utilisĂ© de façon insultante mais au contraire comme marque d’affection.

Adaptations

Pour les adaptations parodiques, voir plus haut « Parodies Â»
Will Smith, producteur du remake américain
Cinéma

DĂšs dĂ©but avril 2008, la possibilitĂ© d’un remake amĂ©ricain avait Ă©tĂ© annoncĂ©e[204] mais PathĂ© avait d’abord prĂ©fĂ©rĂ© faire monter les enchĂšres en se rĂ©jouissant : « pour une fois que les AmĂ©ricains se disputent un scĂ©nario français[205] Â»! Lors du Festival de Cannes 2008, Dany Boon confirme que Bienvenue chez les Ch’tis allait ĂȘtre adaptĂ© aux États-Unis et en Italie[206].

Pour les États-Unis, Warner Bros. et Overbrook Entertainment, la sociĂ©tĂ© de l’acteur Will Smith, ont acquis auprĂšs de PathĂ© International les droits d’adaptation du film. Produit par Will Smith, Ken Stovitz et James Lassiter et rebaptisĂ© Welcome to the Sticks (qu’il est possible de traduire par « Bienvenue chez les Ploucs Â» ou « Bienvenue Ă  la cambrousse Â»), il raconterait l’histoire d’un personnage travaillant dans une multinationale qui souhaite se faire muter Ă  HawaĂŻ[207] et qui se retrouve mutĂ© Ă  la « cambrousse Â», oĂč il trouve finalement tout ce qui lui manquait[208],[209]. L’action ne se passera pas au Texas, comme l’aurait voulu Dany Boon, mais Ă  la frontiĂšre canadienne[210] et plus prĂ©cisĂ©ment dans le Dakota du Nord[207]. Dans le rĂŽle de Kad Merad, Steve Carell serait pressenti par Will Smith[211]. Cependant le projet a pris du retard car Dany Boon a refusĂ© trois scenarii d'adaptation proposĂ©s par Will Smith et la Warner[212].

Pour l'Italie, avec un budget de 4,5 millions d'euros, le remake s'intitule Benvenuti al Sud, produit par Medusa Film, qui distribue dĂ©jĂ  le film de Dany Boon dans ce pays[213]. À l’inverse du film de Dany Boon, il s'agit d'un Milanais qui quitte le Nord de l’Italie lorsqu'il est mutĂ© dans le Sud[210]. Comme pour les autres films, il part avec des prĂ©jugĂ©s sur les rĂ©gions du Sud italien[213]. Dans le rĂŽle du postier mutĂ©, appelĂ© Alberto, le rĂ©alisateur Luca Miniero a choisi Claudio Bisio[214]. Ce remake, sorti le 1er octobre 2010 en Italie, a rapportĂ© quatre millions d'euros en un week-end avec en moyenne 7 128 spectateurs par salle[215]. Le film sort en France le 24 novembre 2010.

Jeu vidéo

Le film a Ă©galement Ă©tĂ© adaptĂ© en jeu vidĂ©o sur PC, DS et Wii[216], versions respectivement sorties les 29 octobre, 31 octobre et 19 novembre 2008. Ce jeu est dĂ©conseillĂ© aux enfants de moins de sept ans pour la version PC, tandis qu’il est classĂ© comme « tous publics Â» pour les versions DS et Wii. L’accueil critique du jeu est trĂšs mauvais sur les sites spĂ©cialisĂ©s : la version Wii, par exemple, a obtenu une note gĂ©nĂ©rale de 1/10 sur Gamekult[217], de 3/20 sur Jeuxactu.com[218] et de 1/5 sur Micromania[219]. Jeuxvideo.com n’a pas notĂ© la version Wii mais a par exemple attribuĂ© une note de 1/20 pour la version DS[220]. De plus, Pockett classe le jeu sur Nintendo DS comme Ă©tant le pire jeu de l’annĂ©e 2008[221].

Bande dessinée

Le 29 octobre 2008, une adaptation en bande dessinĂ©e a Ă©tĂ© mise en vente. FidĂšle au film, elle est dessinĂ©e par le Nantais FrĂ©dĂ©ric Coicault et scĂ©narisĂ©e par Pierre Veys[222]. Cette adaptation a Ă©tĂ© aussi publiĂ©e en feuilleton dans le quotidien gratuit romand Le Matin Bleu.

Distinctions

RĂ©compenses

Nominations

À la suite de l’annonce des nominations pour les CĂ©sars 2009, qui ne citaient qu’une seule fois son film Ă  succĂšs, Dany Boon avait annoncĂ© qu’il n’assisterait pas Ă  la cĂ©rĂ©monie, mettant en avant le peu d’intĂ©rĂȘt qu’ont les CĂ©sars pour les comĂ©dies : « Il n’y a qu’à regarder cette annĂ©e, il n’y a que deux nominations pour des comĂ©dies, sur 100 nominations. Je ne trouve pas ça normal et je dis que je n’ai pas ma place dans une soirĂ©e qui boycotte, elle, les comĂ©dies Â»[229].

Ayant proposĂ© la crĂ©ation d’un CĂ©sar de la meilleure comĂ©die, le rĂ©alisateur avait ensuite renoncĂ© Ă  son boycott aprĂšs que Alain Terzian, prĂ©sident de l’AcadĂ©mie des arts et techniques du cinĂ©ma qui organise les CĂ©sars, lui a annoncĂ© que la crĂ©ation Ă©ventuelle d’une telle rĂ©compense serait discutĂ©e au sein de l’AcadĂ©mie[230]. La participation de Dany Boon lors de la cĂ©rĂ©monie a finalement Ă©tĂ© d'autant plus remarquĂ©e que, vĂȘtu d'un bas de jogging orange, il a mis en scĂšne cette polĂ©mique en prĂ©tendant, sur le ton de la dĂ©rision, que tout cela Ă©tait en fait une idĂ©e de buzz imaginĂ© par Jacques SĂ©guĂ©la[231].

Le 7 octobre 2009, Alain Rocca, trĂ©sorier de l'AcadĂ©mie des arts et techniques du cinĂ©ma, affirme au quotidien belge Le Soir que l'AcadĂ©mie a rĂ©flĂ©chi Ă  propos de son dĂ©sintĂ©rĂȘt apparent pour le cinĂ©ma de divertissement et a donc dĂ©cidĂ© de crĂ©er un CĂ©sar du box-office, dont le premier serait remis par Dany Boon lui-mĂȘme lors de la cĂ©rĂ©monie des CĂ©sar 2010[232]. NĂ©anmoins, l'AcadĂ©mie se ravise un mois plus tard lors de la publication d'un communiquĂ© laconique : « Aucune des propositions Ă©tudiĂ©es n'ayant Ă©tĂ© retenue, le Conseil a dĂ©cidĂ© Ă  l'unanimitĂ© de ne pas modifier le nombre et le mode d'attribution des vingt trophĂ©es pour la CĂ©rĂ©monie 2010 Â»[233], dĂ©cision qui implique de facto l'abandon de la nouvelle rĂ©compense pourtant annoncĂ©e un mois auparavant.

Liste des nominations

Notes et références

  1. ↑ a et b La porte ou la poste ? sur bergues.net. ConsultĂ© le 5 mars 2011
  2. ↑ Photo du message sur le beffroi.
  3. ↑ a et b Bienvenue chez les Ch’tis, AlloCinĂ©.
  4. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis, sortie en DVD, Fnac.com
  5. ↑ a et b (pl) Jeszcze dalej niĆŒ PóƂnoc, Site officiel polonais. ConsultĂ© le 31 octobre 2008
  6. ↑ Fiche du film, Cinoche.com
  7. ↑ (en) Australia Box Office, September 4–7, 2008, Boxofficemojo.com
  8. ↑ a et b (pt) Bem-vindo ao Norte, Cinema PTGate. ConsultĂ© le 31 octobre 2008
  9. ↑ (en) Lebanon Box Office, September 25–28, 2008, Boxofficemojo.com
  10. ↑ (en) Singapore Box Office, October 9–12, 2008, Boxofficemojo.com
  11. ↑ a et b (de) Willkommen bei den Sch’tis, Filmstarts.de. Page consultĂ©e le 8 mars 2011.
  12. ↑ a et b (it) AGI, « Cinema: Boon, in “GiĂč al nord” Ribalto i luoghi comuni Â», La Repubblica, 2008. ConsultĂ© le 31 octobre 2008
  13. ↑ (en) Austria Box Office, November 14–16, 2008, Boxofficemojo.com
  14. ↑ a et b (es) Bienvenidos al norte, Sensacine, 2008. ConsultĂ© le 11 dĂ©cembre 2008
  15. ↑ (en) New Zealand Box Office, February 12–15, 2009, Boxofficemojo.com
  16. ↑ Diana Shapira, « News : CinĂ©ma France IsraĂ«l - Les Ch’tis en IsraĂ«l - Les Flamands de Dany Boon s’en viennent dĂ©rider les IsraĂ©liens
 Â», Israel Valley, 2009. ConsultĂ© le 6 fĂ©vrier 2009
  17. ↑ (en) Greece Box Office, 16-19 avril 2009, Boxofficemojo.com
  18. ↑ (en) Hungary Box Office, Avril 30– May 3, 2009, Boxofficemojo.com
  19. ↑ a et b (da) Velkommen til Ch'tis, CinemaZone.dk. ConsultĂ© le 27 juillet 2009
  20. ↑ http://www.unifrance.org/film/28483/bienvenue-chez-les-ch-tis/distribution
  21. ↑ (en) South Africa Box Office, June 26–28, 2009, sur Boxofficemojo.com.
  22. ↑ (en) Norway Box Office, July 03–05, 2009, Boxofficemojo.com
  23. ↑ Hong kong Box-Office, september 10-13, 2009 (2009), Box-Office Mojo. ConsultĂ© le 17 avril 2010
  24. ↑ a et b (ar) Bienvenidos al PaĂ­s de la Locura (2008), CinemaKi. ConsultĂ© le 27 juillet 2009
  25. ↑ Chile Box-Office, March 11-14, 2010, Box-Office Mojo. ConsultĂ© le 17 avril 2010
  26. ↑ a et b (br) A Riviera NĂŁo Ă© Aqui (2008), Omelete. ConsultĂ© le 9 avril 2010
  27. ↑ (ru) Cinemovies.fr (2010), Cinemovies.fr. ConsultĂ© le 15 mai 2010
  28. ↑ (en)Welcome To The Sticks (Bienvenue chez les ch’tis),Screen Daily, 27 mars 2008.
  29. ↑ (no) Velkommen til Shti'ene, Film Web, 2009. ConsultĂ© le 26 juillet 2009
  30. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis : Casting complet, AlloCinĂ©.
  31. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis : Secrets de tournage, page 1, AlloCinĂ©.
  32. ↑ SupplĂ©ment de La Voix du Nord, mercredi 20 fĂ©vrier 2008, page 4.
  33. ↑ a, b, c, d, e, f et g Dossier de presse, ChtiNN.
  34. ↑ 20 minutes, lundi 10 mars 2008, page 30.
  35. ↑ Christophe Carron, « Dany Boon : « Dans le Nord, il y a une fiertĂ© Ă  ĂȘtre simple Â» Â», La Voix du Nord, 2008. Mis en ligne le 20 fĂ©vrier, consultĂ© le 26 mai 2008
  36. ↑ a, b, c et d Christophe CarriĂšre, « Dany Boon : « Ma matiĂšre premiĂšre, ce sont les gens Â» Â», L'Express, 2008. ConsultĂ© le 11 mars 2008
  37. ↑ Daniel Auteuil : « Je rĂȘvais d’ĂȘtre chanteur ! Â», Le Parisien, 2008. ConsultĂ© le 25 mai 2008
  38. ↑ Thomas Langmann battu Ă  plate couture par
 son pĂšre Claude Berri !, PurePeople, 2008. ConsultĂ© le 1er novembre 2008
  39. ↑ a et b Bienvenue chez les Ch’tis : Secrets de tournage, page 2, AlloCinĂ©
  40. ↑ Films comiques français : un « Bienvenue chez les Ch’tis Â» exemplaire, Version originale, 2008. ConsultĂ© le 7 dĂ©cembre 2008
  41. ↑ François-Guillaume Lorrain, « Bienvenue chez les Ch’tis, la visite guidĂ©e Â», Le Point, 2008. ConsultĂ© le 7 mars 2008
  42. ↑ a, b et c Éric Hubert, producteur dĂ©sintĂ©ressĂ© des « Ch’tis Â», La Tribune. ConsultĂ© le 12 mars 2008
  43. ↑ À qui profite le jackpot de Bienvenue chez les Ch’tis ?, 20 minutes. ConsultĂ© le 8 avril 2008.
  44. ↑ Premier bilan sur l’effet ch’ti, La Voix du Nord. ConsultĂ© le 23 mai 2008
  45. ↑ a, b et c Les « Ch’tis Â» : un an aprĂšs, l’heure des comptes, La Voix du Nord, 2009. ConsultĂ© le 24 fĂ©vrier 2009
  46. ↑ Bienvenue chez les Ch'tis, Box Office Mojo. ConsultĂ© le 21 fĂ©vrier 2010
  47. ↑ a et b Emmanuel Beretta, « Dany Boon, un Ch’ti qui vaut 3,3 millions d’euros Â», Le Point, 2008. ConsultĂ© le 11 mars 2008
  48. ↑ a, b et c LĂ©na Lutaud, « Revenus des acteurs : Dany Boon dĂ©croche le jackpot Â», Le Figaro, 2009. ConsultĂ© le 15 mai 2009
  49. ↑ A. P., « Dany Boon, Daniel Auteuil et GĂ©rard Depardieu, acteurs français les mieux payĂ©s Â», Le Nouvel Observateur. ConsultĂ© le 21 mai 2008
  50. ↑ AP, « Dany Boon, l'acteur français le mieux payĂ© Â», La Libre, 2008. ConsultĂ© le 15 mai 2009
  51. ↑ Dany Boon : bienvenue chez les millionaires !, News de star, 2008. ConsultĂ© le 15 mai 2009
  52. ↑ Canalsat : Le magazine des abonnĂ©s n°145, p.6
  53. ↑ Un film Ă  Bergues !, site officiel de la ville de Bergues.
  54. ↑ a et b Julien Bordier, « L’adjoint au maire de Bergues : « ici, on ne parle pas ch’ti Â» Â», L'Express, 2008. ConsultĂ© le 3 mars 2008
  55. ↑ Ça chatte avec Dany Boon !, La Voix du Nord, 18 fĂ©vrier 2008.
  56. ↑ Justine Paul, « Gaz de France offre Ă  Bergues le site du tournage Â», Gaz de France, CommuniquĂ© de presse, 2008. ConsultĂ© le 25 avril 2008
  57. ↑ Laurent Leys, « La fausse poste des « Ch'tis Â», futur lieu d'accueil pour des artistes Â», La Voix du Nord, 2009. ConsultĂ© le 26 juillet 2009
  58. ↑ M. H. S., « Le succĂšs fou de la fausse poste de Bergues : prĂšs de 350 entrĂ©es ! Â», La Voix du Nord, 2010. ConsultĂ© le 8 aoĂ»t 2010
  59. ↑ Laurent Leys, « Clap de fin pour la fausse poste des « Ch'tis Â» aprĂšs quatre mois et demi de succĂšs Â», La Voix du Nord, 2010. ConsultĂ© le 24 novembre 2010
  60. ↑ L.L., « La fausse poste des « Ch'tis Â», c'est fini Â», La Voix du Nord, 2010. ConsultĂ© le 27 novembre 2010
  61. ↑ Les « Ch’tis Â» : un an aprĂšs, l’heure des comptes, La Voix du Nord, 2009. ConsultĂ© le 15 juin 2011
  62. ↑ C. C., « 4L de «Rien Ă  dĂ©clarer» : un million d'euros aux associations Â», La Voix du Nord, 2011. ConsultĂ© le 15 juin 2011
  63. ↑ Arnaud DĂ©thĂ©e, « Dany Boon et Kad Merad en tournage Ă  Bruay-La BuissiĂšre, duo comique en sol mineur Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 28 janvier 2008
  64. ↑ Galerie photo du tournage Ă  Malo-les-Bains, histoires-de-chtis.com. ConsultĂ© le 19 avril 2008
  65. ↑ (en)Film locations for Bienvenue chez les Ch’tis, IMDb.
  66. ↑ Lance, « Bienvenue chez les Ch’tis ! Â», 2008. ConsultĂ© le 8 janvier 2008
  67. ↑ a et b L. L., « Tournage de « Bienvenue chez les Ch’tis Â» : un trophĂ©e rĂ©compense Bergues pour son accueil Â», La Voix du Nord, 2009. ConsultĂ© le 29 janvier 2009
  68. ↑ Bruno Bouvet, Arnaud Schwartz, Florence Quille, « Bienvenue chez les ch’tis : une contagieuse bouffĂ©e d’optimisme Â», La Croix, 2008. ConsultĂ© le 14 mars 2008
  69. ↑ a et b Bienvenue chez les Ch’tis bat tous les records, France 2. ConsultĂ© le 7 avril 2008
  70. ↑ a et b Jacques BonnaffĂ© : « Fricadelles et baraques Ă  fric, LibĂ© Lille. ConsultĂ© le 15 fĂ©vrier 2008
  71. ↑ « En dĂ©but de soirĂ©e, un TGV spĂ©cial affrĂ©tĂ© par PathĂ© et la RĂ©gion Nord - Pas-de-Calais pour cette soirĂ©e de lancement – une partie de la fameuse subvention de 600 000 euros
 Â», La Voix du Nord, dimanche 17 et 18 fĂ©vrier 2008, page 3.
  72. ↑ Christophe Caron, « PolĂ©mique chez les Ch’tis : « PathĂ© doit renoncer aux 600 000 euros ! Â» Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 6 dĂ©cembre 2008
  73. ↑ L’image chĂšre payĂ©e des Ch’tis, 20 minutes, 18 fĂ©vrier 2008.
  74. ↑ a et b Geoffroy Defrennes, « Un livre dĂ©nonce les « clichĂ©s Â» portĂ©s par Bienvenue chez les Ch’tis Â», Le Monde, 2008. ConsultĂ© le 28 aoĂ»t 2008
  75. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis le nouveau film de Dany Boon, RTL Info
  76. ↑ Jean-Baptiste Mouttet, « Bienvenue chez les Ch’tis : une promo bĂ©ton
 et des subventions Â», Rue89, 2008. ConsultĂ© le 1er mars 2008
  77. ↑ a et b Bienvenue chez les Ch’tis : Box-office, AlloCinĂ©
  78. ↑ ProCinema
  79. ↑ Sortie uniquement dans la rĂ©gion Nord-Pas-de-Calais et quelques villes de Picardie.
  80. ↑ a et b (en) David Hayhurst, «  'Bienvenue' breaks box office records Â», Variety, 2008. ConsultĂ© le 27 fĂ©vrier 2008
  81. ↑ 20 minutes Lille, 22 fĂ©vrier 2008, page 2.
  82. ↑ Olivier Corriez, « DĂ©marrage monstre pour Bienvenue chez les Ch’tis Â», TF1, 2008
  83. ↑ 19 252 315 spectateurs
 pour l’instant, La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 26 avril 2008
  84. ↑ Christophe Caron, « La France bascule Ă  son tour dans la ch’timi folie Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 29 fĂ©vrier 2008
  85. ↑ Olivier Corriez, « Box office - Record historique pour Bienvenue chez les Ch’tis Â», LCI, 2008. ConsultĂ© le 6 mars 2008
  86. ↑ a et b Bienvenue chez les ch’tis dĂ©trĂŽne La Grande Vadrouille et cingle vers Titanic, La Tribune, 2008. ConsultĂ© le 4 avril 2008
  87. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis dĂ©passe les 20M d’entrĂ©es, Le Nouvel Observateur, 2008. ConsultĂ© le 21 mai 2008
  88. ↑ Clarisse Fabre, « Les Ch’tis ne devraient pas battre Titanic Â», Le Monde, 2008. ConsultĂ© le 3 juillet 2008
  89. ↑ AP, « CinĂ©ma 2008 : le box-office France Â», Le Nouvel Observateur, 2008. ConsultĂ© le 25 dĂ©cembre 2008
  90. ↑ [PDF] Hausse de la frĂ©quentation des salles de cinĂ©ma au premier trimestre 2008 : +14 %, FĂ©dĂ©ration nationale des cinĂ©ma français
  91. ↑ LĂ©na Lutaud, « Les Ch’tis, champions du cinĂ©ma français Â», Le Figaro, 2008. ConsultĂ© le 7 avril 2008
  92. ↑ Reportage sur France Info (chronique diffusĂ©e le 12 avril 2008 dans la tranche 16 h-16 h 30)
  93. ↑ a et b Estelle Dumont, « Le record d'entrĂ©es de Bienvenue chez les Ch'tis entravĂ© par le piratage ? Â», ZdNet, 2008. ConsultĂ© le 16 avril 2010
  94. ↑ Box-office 2008 : 36 millions de Français dans les salles ! sur AlloCinĂ©. Mis en ligne le 25 fĂ©vrier 2009, consultĂ© le 13 dĂ©cembre 2009
  95. ↑ a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Film Bienvenue chez les Ch'tis, LumiĂšre. ConsultĂ© le 19 mai 2011
  96. ↑ a, b, c, d et e [PDF] Les films français Ă  l'Ă©tranger : bilan 2010, Unifrance, 2010. ConsultĂ© le 19 mai 2011
  97. ↑ Bienvenue chez les Ch'tis sur procinema.ch. ConsultĂ© le 23 fĂ©vrier 2011
  98. ↑ a, b, c, d et e Bilan des rĂ©sultats 2008, Unifrance. ConsultĂ© le 24 juin 2011
  99. ↑ a, b et c Ch. D., « Bienvenue chez les Ch’tis en tournĂ©e mondiale Â», Daily Nord, 2009. ConsultĂ© le 28 dĂ©cembre 2010
  100. ↑ Box-office français dans le monde - Mai 2010, unifrance.org. Mis en ligne le 8 juin 2010, consultĂ© le 28 dĂ©cembre 2010
  101. ↑ Dates de sortie, IMDb
  102. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis, TV5
  103. ↑ a et b Programme 2008, COL-COA, 2008
  104. ↑ Swiss Txt, « Les Ch’tis n’emballent pas l’AmĂ©rique. Un premier accueil frileux pour le film de Dany Boon Â», TĂ©lĂ©vision suisse romande, 2008. ConsultĂ© le 15 avril 2008
  105. ↑ Los Angeles : un prix pour les Ch’tis, Le Figaro, 2008. ConsultĂ© le 20 avril 2008
  106. ↑ Le phĂ©nomĂšne Ch’ti touche aussi la Belgique, 7 sur 7, 2008. ConsultĂ© le 6 mars 2008
  107. ↑ Belgique : Bienvenue chez les Ch’tis bat le record des films français, Agence France-Presse, 2008. ConsultĂ© le 14 avril 2008
  108. ↑ Un Belge sur dix a vu Bienvenue chez les Ch’tis, La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 14 avril 2008
  109. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis affole le box-office en Allemagne et en Italie, La DerniĂšre Heure, 2008. ConsultĂ© le 11 dĂ©cembre 2008
  110. ↑ L’Allemagne et l’Italie reçoivent les Ch’tis, UniFrance, 2008. ConsultĂ© le 11 dĂ©cembre 2008
  111. ↑ Nouveau record de production cinĂ©matographique dans l'UE en 2008, AFP, 2009. ConsultĂ© le 28 mai 2009
  112. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis, TotalVod, 2008. ConsultĂ© le 29 octobre 2008
  113. ↑ Site de L’Echo du Public
  114. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis : Critique spectateurs, AlloCinĂ© ConsultĂ© le 28 fĂ©vrier 2009.
  115. ↑ Les meilleurs films 2000-2008 selon les spectateurs, page 4, AlloCinĂ©. ConsultĂ© le 28 fĂ©vrier 2009
  116. ↑ (en) User rating for Bienvenue chez les Ch’tis, IMDb. Page consultĂ©e le 28 fĂ©vrier 2009.
  117. ↑ SĂ©bastien Cahn, « SynthĂšse CinĂ©fil : la presse en parle, les internautes aussi Â», CinĂ©fil, 2008. ConsultĂ© le 8 dĂ©cembre 2008
  118. ↑ PersonnalitĂ© prĂ©fĂ©rĂ©e des nordistes : Dany Boon passe devant De Gaulle, Agence France-Presse, 2009. ConsultĂ© le 27 janvier 2009
  119. ↑ « Bienvenue chez les Ch’tis Â» : phĂ©nomĂ©nal !, La Voix du Nord, 2009. ConsultĂ© le 27 janvier 2009
  120. ↑ A.P., « Sondage: pour 57 % des Français, "Les Ch'tis" mĂ©ritaient le CĂ©sar Â», NouvelObs.com, 2009. ConsultĂ© le 14 mai 2009
  121. ↑ a, b, c, d, e et f « Critiques presse du film Bienvenue chez les ch’tis. Â» Le Blog TV News
  122. ↑ a, b, c, d et e Dominique Borde, « Une petite fable Â», Le Figaro du 27 fĂ©vrier 2008
  123. ↑ a et b Jacques Mandelbaum, « "Bienvenue chez les Ch’tis" : sympathique comĂ©die au pays des Ch’tis Â», Le Monde du 19 fĂ©vrier 2008
  124. ↑ CĂ©cile Mury, « Bienvenue chez les Ch’tis, TĂ©lĂ©rama du 23 fĂ©vrier 2008
  125. ↑ a et b D.W., « Fleurs de chicorĂ©e Â», L’HumanitĂ© du 27 fĂ©vrier 2008
  126. ↑ a, b, c et d Bienvenue chez les Ch’tis : Revue de presse, AllocinĂ©
  127. ↑ « Revue de critiques Â» sur nouvelobs.com
  128. ↑ a, b, c et d RĂ©gis Soubrouillard, « Bienvenue chez les ch’tis : la critique sourit 
 mais n’en pense pas moins Â», Marianne2, 15 avril 2008
  129. ↑ Jacky Goldberg, « Une mauvaise comĂ©die pourtant frĂ©quentable Â», Les Inrockuptibles du 27 fĂ©vrier 2008
  130. ↑ a, b et c OphĂ©lie Wiel, « Si t’as fro tĂ© fait comme mi, tĂ© mets tin capiau su’tĂȘte ! Â», Critikat, 2008. ConsultĂ© le 2 dĂ©cembre 2009
  131. ↑ Alexandre Dinin, « Dany Boon : « on va couler le Titanic une deuxiĂšme fois Â» Â», Le Journal du dimanche, 2008. ConsultĂ© le 6 avril 2008
  132. ↑ Michel Quint, « Anatomie de Bienvenue chez les Ch’tis Â», Le Nouvel Observateur du 13 mars 2008
  133. ↑ Philippe Cibois, « "Ch’tis" : pourquoi un tel succĂšs ? [PDF] Â», Association des Sociologues Enseignants du SupĂ©rieur
  134. ↑ a, b et c Philippe MarliĂšre, « Â« Bienvenue chez les Ch’tis Â», Germinal comique Â», sur www.lemonde.fr., 20 avril 2008
  135. ↑ Cyriel Martin, « Une militante socialiste du Nord dĂ©nonce le « misĂ©rabilisme Â» des Ch’tis Â», Le Point, 2008. ConsultĂ© le 12 mars 2008
  136. ↑ Marc Vignaud, « Le Pen : « Le succĂšs des Ch’tis, c’est la dĂ©cadence de l’esprit français Â» Â», Le Point, 2008. ConsultĂ© le 13 dĂ©cembre 2008
  137. ↑ Le Pen dĂ©rape sur les Ch’tis, RMC Info, 2008. ConsultĂ© le 13 dĂ©cembre 2008
  138. ↑ KĂ©vin Prin, « Bienvenue chez les Ch’tis : un lancement historique ! Â», FilmsActu.com, 2008. ConsultĂ© le 27 octobre 2008
  139. ↑ LĂ©na Lutaud, « Nouveau suspense autour des « Ch’tis Â» Â», Le Figaro, 2008. ConsultĂ© le 27 octobre 2008
  140. ↑ Magali Louvard, « Sortie DVD record pour « Bienvenue chez les Ch’tis Â» Â», CinĂ©Actu.com, 2008. ConsultĂ© le 27 octobre 2008
  141. ↑ C. C., « Sortie du DVD « Bienvenue chez les Ch’tis Â» : la vague dĂ©bute ce soir, Ă  minuit ! Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 28 octobre 2008
  142. ↑ KĂ©vin Prin, « Bienvenue chez les ch’tis bat tous les records de vente ! Â», FilmsActu.com, 2008. ConsultĂ© le 30 octobre 2008
  143. ↑ Ch’tis : 1 million de DVD en deux jours, Le Figaro, 2008. ConsultĂ© le 31 octobre 2008
  144. ↑ Nouveau record battu pour les Ch’tis, Vibration. ConsultĂ© le 5 novembre 2008
  145. ↑ Arnaud Devillard, « Â« Bienvenue chez les Ch’tis Â» distribuĂ© en mĂȘme temps en DVD et en VOD Â», 01net.com, 2008. ConsultĂ© le 29 octobre 2008
  146. ↑ Top VoD : « Taken Â» dĂ©loge « Bienvenue chez les Ch’tis Â», Comment ça marche ?, 2008. ConsultĂ© le 2 dĂ©cembre 2008
  147. ↑ « Bienvenue chez les Ch’tis Â» a dominĂ© la VoD en 2008, Le Journal du Net, 2009. ConsultĂ© le 21 fĂ©vrier 2009
  148. ↑ Julien Lalande, « Audiences : les Ch’tis cartonnent sur Canal+ Â», Ozap, 2009. ConsultĂ© le 15 mars 2009
  149. ↑ a et b Triomphe de Bienvenue chez les Ch’tis sur Canal +, Toute la tĂ©lĂ©, 2009. ConsultĂ© le 15 mars 2009
  150. ↑ Julien Martin, « Les Ch’tis Ă  la tĂ©lĂ©, c’est un carton ! Â», News France, 2009. ConsultĂ© le 15 mars 2009
  151. ↑ Bienvenue chez les Ch'tis s'offre un nouveau record, Toute la tĂ©lĂ©, 2010. ConsultĂ© le 10 fĂ©vrier 2010
  152. ↑ a, b, c, d et e Les Ch'tis battent un nouveau record sur 7sur7.be, 8 mars 2010. ConsultĂ© le 9 mars 2010
  153. ↑ Julien Lalande, « Audiences : "Bienvenue chez les Ch'tis" Ă©crase la concurrence, sauf Canal+ Â», Ozap, 2010. ConsultĂ© le 29 novembre 2010
  154. ↑ Plus de 14 millions de Français pour Bienvenue chez les Ch’tis, Toute la tĂ©lĂ©, 2010. ConsultĂ© le 29 novembre 2010
  155. ↑ Bruno Bouvet, Florence Quille, « La ch’timania s’empare de la France Â», La Croix, 2008. ConsultĂ© le 14 mars 2008
  156. ↑ La Voix du Nord, dimanche 6 avril 2008, page 1 à 4
  157. ↑ Marc Mahuzier, « Les habitants de Bergues dĂ©couvrent la « ch’timania Â» Â», Ouest-France, 2008. ConsultĂ© le 10 mars 2008
  158. ↑ Alexandre Duyck, « Un Ch’ti tour Ă  Bergues Â», Le Journal du dimanche, 2008. ConsultĂ© le 10 mars 2008
  159. ↑ Bergues surfe sur le succĂšs du film de Dany Boon, France 3. Mis en ligne le 13 mai 2008, consultĂ© le 26 mai 2008
  160. ↑ Tourisme : Bergues continue Ă  profiter de la « Ch’ti mania Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 31 juillet 2008
  161. ↑ JĂ©rĂŽme G., « La mode Ch’ti frappe le site de la ville de Bergues Â», GNT. Mis en ligne le 17 mars 2008, consultĂ© le 8 avril 2008
  162. ↑ 42 % des Français ne partent pas en vacances cet Ă©tĂ©, Le Monde, 2008. ConsultĂ© le 31 juillet 2008
  163. ↑ Laurent Decotte, « GrĂące Ă  l’effet Ch’ti, le « Noooord Â», lui, a la cote Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 31 juillet 2008
  164. ↑ La vague ch’tie profite Ă  de nombreuses PME du Nord, Actionco.fr. Mis en ligne le 21 mars 2008, consultĂ© le 7 avril 2008
  165. ↑ Dany Boon fait mousser la biĂšre Ch’ti, Les Échos. ConsultĂ© le 7 mars 2008
  166. ↑ Ch’tis : la dĂ©ferlante n’est pas finie !, M6, 2008. ConsultĂ© le 29 octobre 2008
  167. ↑ T-shirts Bienvenue chez les Ch’tis, legallodrome.com. ConsultĂ© le 27 mai 2008
  168. ↑ La Voix du Nord, La Voix du Nord. ConsultĂ© le 1er avril 2008
  169. ↑ DĂ©couvrez le jeu Bienvenue ches les Ch'tis de Lansay !, FHCOM. ConsultĂ© le 3 mars 2010
  170. ↑ Lansay - CrĂ©ateurs de jouets - Produit Bienvenue chez les Ch’tis, Lansay. ConsultĂ© le 10 mars 2009
  171. ↑ Doan Bui, « Bich’tiness is bich’tiness - Les Objets du culte Â», Le Nouvel Observateur. Mis en ligne le 17 avril 2008, consultĂ© le 26 mai 2008
  172. ↑ Quelques exemples de dĂ©pĂŽts de marques : premiĂšre sĂ©rie de marques, deuxiĂšme sĂ©rie de marques, Chtiramisu
  173. ↑ Freddy, Ch’ti DJ et compagnie
 Ceux qui ont fait mieux que Michael Jackson, La Voix du Nord. Mis en ligne le 27 avril 2008, consultĂ© le 26 mai 2008
  174. ↑ Reportage dans l’émission Capital diffusĂ©e sur M6 le 11 mai 2008.
  175. ↑ Coupe de la Ligue : indignations et plaintes contre une banderole anti-Ch’tis, Yahoo!, 2008. ConsultĂ© le 31 mars 2008
  176. ↑ StĂ©phane GuĂ©rard, « La banderole de la honte Â», L'HumanitĂ©, 2008. ConsultĂ© le 27 fĂ©vrier 2010
  177. ↑ Maxime Dupuis, « La banderole de la honte Â», Eurosport, 2008. ConsultĂ© le 27 fĂ©vrier 2010
  178. ↑ Voir notamment la rĂ©action de Dany Boon sur Yahoo News,. ConsultĂ© le 31 mars 2008.
  179. ↑ Foot- Justice Lens et la Ligue portent plainte, Yahoo!, 2008. ConsultĂ© le 30 mars 2008
  180. ↑ Banderole anti-Ch’tis : Sarkozy condamne, la Ligue et la fĂ©dĂ©ration portent plainte, Yahoo!, 2008. ConsultĂ© le 31 mars 2008
  181. ↑ Le PSG privĂ© de Coupe, Eurosport, 2008
  182. ↑ Foot - Coupe Ligue - Le Paris-SG rĂ©intĂ©grĂ©, L'Équipe, 2008. ConsultĂ© le 7 dĂ©cembre 2008
  183. ↑ L’USAP avec les Ch’tis, RMC Info, 2008
  184. ↑ Weetabix, « Banderole : Ă  Nice, on sait accueillir les « ch’tis Â» Â», i-actu, 2008. ConsultĂ© le 8 avril 2008
  185. ↑ Yves Leroy, « La banderole de la honte Â», Le 10 Sport, 2008. ConsultĂ© le 27 dĂ©cembre 2008
  186. ↑ RMC, « Qui a parlĂ© d’antiparisianisme ? Â», lemeilleurdupsg.com, 2008. ConsultĂ© le 27 dĂ©cembre 2008
  187. ↑ L’information a Ă©tĂ© rapportĂ©e par Ludovic Vigogne dans L’Express le 3 avril 2008.
  188. ↑ DĂ©pĂȘche AFP du 2008-04-14, Le Monde, 2008
  189. ↑ Jean-Marc Morandini, « Dany Boon Ă  la place de M. Denisot au Grand Journal Â», Blog de Jean-Marc Morandini, 2008. ConsultĂ© le 8 avril 2008
  190. ↑ Le Grand Journal : Record d’audience avec Dany Boon et Ch’tis, Un Web, 2008. ConsultĂ© le 25 janvier 2009
  191. ↑ La journĂ©e Ch’tis de RTL, Le Nouvel Observateur, 2008. ConsultĂ© le 8 avril 2008
  192. ↑ Jean-Marc Morandini, « Un contre 100 va rendre hommage aux Ch’tis Â»
  193. ↑ Carton des Ch’tis Ă  Qui veut gagner des millions ?, Toute la tĂ©lĂ©, 2008. ConsultĂ© le 25 janvier 2009
  194. ↑ Un dĂźner presque parfait surfe sur la vague Ch’tis, Toute la tĂ©lĂ©, 2008. ConsultĂ© le 25 janvier 2009
  195. ↑ Le Six' de M6 du 1er et du 2 avril 2008
  196. ↑ SĂ©bastien BergĂšs, « Dany, l’idole des jeunes et de tous les autres Â», La Voix du Nord, 2008. ConsultĂ© le 25 janvier 2009
  197. ↑ Pascal, « PrĂšs de six millions de tĂ©lĂ©spectateurs pour Nord / Sud, le match. Â», Le Blog TV News, 2008. ConsultĂ© le 25 janvier 2009
  198. ↑ Sondage : les journalistes ne sont pas libres, Le Nouvel Observateur, 2009. ConsultĂ© le 10 janvier 2009
  199. ↑ Bienvenue chez les ch’tis parodiĂ© en film X, Nord Ă©clair, 2008. ConsultĂ© le 10 septembre 2008
  200. ↑ Affiche du film (page |consultĂ©e le 28 avril 2010)
  201. ↑ Le film X « Bienvenue chez les Ch’tites coquines Â» en rupture de stock, Zigonet, 2008. ConsultĂ© le 2 novembre 2008
  202. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis
 passe au X sur cpourcinema.skynetblogs.be. Mis en ligne le 4 juillet 2009, consultĂ© le 6 mars 2011
  203. ↑ « Biloute Â» bientĂŽt dans le dico, Le Parisien, 2008. ConsultĂ© le 12 avril 2008
  204. ↑ Cette possibilitĂ© a Ă©tĂ© annoncĂ©e par Dany Boon lui-mĂȘme dĂšs le dimanche 6 avril 2008 sur le plateau du journal de 20 h de France 2.
  205. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis version black, une idĂ©e signĂ©e Will Smith !, purepeople.com, 2008. ConsultĂ© le 24 avril 2008
  206. ↑ Dany Boon annonce un remake italien de « Bienvenue chez les Ch’tis Â», AFP, 2008. ConsultĂ© le 21 mai 2008
  207. ↑ a et b Festival de Deauville : Dany Boon livre les premiĂšres informations sur le remake de Bienvenue chez les Ch'tis, PremiĂšre, 2009. ConsultĂ© le 9 septembre 2009
  208. ↑ Will Smith va co-produire un remake du film Bienvenue chez les Ch’tis, AFP, 2008. ConsultĂ© le 21 mai 2008
  209. ↑ (en) Michael Fleming, « Will Smith to produce 'Sticks' Â», Variety, 2008. ConsultĂ© le 19 mai 2008
  210. ↑ a et b Christophe CarriĂšre, « Dany Boon Ă  l’Inch’tirnational Â», L'Express, 2009. ConsultĂ© le 18 fĂ©vrier 2009
  211. ↑ Laure Croiset, « Steve Carell dans la peau de Kad ? Â», Tout le cinĂ©, 2008. ConsultĂ© le 25 dĂ©cembre 2008
  212. ↑ Dany Boon n'aime pas les Ch'tis version US, mais son auto fait des heureux, Pure People, 2011. Mis en ligne le 14 juin 2011, consultĂ© le 15 juin 2011
  213. ↑ a et b Cyriel Martin, « Bienvenue chez les Ch'tis : et maintenant une version italienne ! Â», Le Point, 2009. ConsultĂ© le 17 octobre 2009
  214. ↑ (it) Benvenuti al Sud (2010), movieplayer.it. ConsultĂ© le 17 avril 2010
  215. ↑ C.P., « Un «Bienvenue chez les Ch'tis» Ă  la sauce napolitaine fait un tabac en Italie Â», 20 minutes, 2010. ConsultĂ© le 4 octobre 2010
  216. ↑ Bienvenue sur la Wii, les Ch’tis !, Jeuxvideo.com. Mis en ligne le 10 avril 2008, consultĂ© le 26 mai 2008
  217. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis sur Wii, Gamekult, 2008. ConsultĂ© le 9 dĂ©cembre 2008
  218. ↑ Pierre Delorme, « Bienvenue chez les Ch’tis sur Wii Â», Jeuxactu, 2008. ConsultĂ© le 9 dĂ©cembre 2008
  219. ↑ Marion Renard, « Bienvenue chez les Ch’tis : Le Jeu (Wii) Â», Micromania, 2008. ConsultĂ© le 9 dĂ©cembre 2008
  220. ↑ Bienvenue chez les Ch’tis sur DS, Jeuxvideo.com, 2008. ConsultĂ© le 7 novembre 2008
  221. ↑ Les pires jeux vidĂ©o de l’annĂ©e 2008, Pockett, 2008. ConsultĂ© le 25 dĂ©cembre 2008
  222. ↑ Christophe Jaunet, « Un Nantais dessine les Ch’tis Â», Ouest-France, 2008. ConsultĂ© le 12 octobre 2008
  223. ↑ Bienvenue chez les ch’tis rĂ©compensĂ©, Le Figaro, 2008. ConsultĂ© le 23 mai 2008
  224. ↑ Palmarùs 2008, site officiel du festival
  225. ↑ Magali Louvard, « BFM - PalmarĂšs des BFM Awards 2008 Â», RadioActu, 2008. ConsultĂ© le 27 juillet 2009
  226. ↑ (en)Official Awards 2008 Seville European Film Festival, Sevilla Festival de Cine Europeo, 2008. ConsultĂ© le 11 novembre 2008
  227. ↑ PalmarĂšs des prix Raimu, Raimu, 2008. ConsultĂ© le 19 dĂ©cembre 2008
  228. ↑ Laure Croiset, « Un TrophĂ©e pour Dany Boon Â», Tout le cinĂ©, 2009. ConsultĂ© le 29 janvier 2009
  229. ↑ Dany Boon revient sur son boycott des CĂ©sars, RTLinfo.be, 2009. ConsultĂ© le 10 mars 2009
  230. ↑ Dany Boon et les CĂ©sar : « Je n’ai jamais boudĂ© Â», Le Matin, 2009. ConsultĂ© le 10 mars 2009
  231. ↑ Regardez Dany Boon dĂ©barquer par "surprise" aux CĂ©sars, jeanmarcmorandini.com, 2009. ConsultĂ© le 27 fĂ©vrier 2009
  232. ↑ Dany Boon a gagnĂ© : il remettra le premier cĂ©sar du box-office en 2010 !, News de stars, 2009. ConsultĂ© le 11 octobre 2009
  233. ↑ Dany Boon, grosse colĂšre en perspective : l'AcadĂ©mie des CĂ©sar a dit non !, Purepeople.com, 2009. ConsultĂ© le 8 novembre 2009
  234. ↑ European Film Awards 2008 (21Ăšme Ă©dition), AllocinĂ©, 2008. ConsultĂ© le 11 octobre 2009

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes


Bon article
Cet article est reconnu comme « bon article Â» depuis sa version du 20 dĂ©cembre 2008 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complĂ©mentaire, consulter sa page de discussion et le vote l’ayant promu.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bienvenue chez les Ch'tis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bienvenue Chez Les Ch'tis — Bienvenue chez les Ch’tis Dany Boon lors du tournage du film Ă  Bergues en juin 2007 RĂ©alisation 
   WikipĂ©dia en Français

  • Bienvenue chez les Ch’tis — Bienvenue chez les Ch tis Bienvenue chez les Ch’tis Dany Boon lors du tournage du film Ă  Bergues en juin 2007 RĂ©alisation 
   WikipĂ©dia en Français

  • Bienvenue chez les ch'tis — Bienvenue chez les Ch’tis Dany Boon lors du tournage du film Ă  Bergues en juin 2007 RĂ©alisation 
   WikipĂ©dia en Français

  • Bienvenue chez les Ch'tis — French film poster Directed by Dany Boon Produced by 
   Wikipedia

  • Bienvenue chez les Ch'tis — ЀаĐčĐ»:Bienvenue chez les Ch’tis cover.jpg Đ–Đ°ĐœŃ€ ĐșĐŸĐŒĐ”ĐŽĐžŃ РДжОссёр Đ”Đ°ĐœĐž Đ‘ŃƒĐœ ĐŸŃ€ĐŸĐŽŃŽŃĐ”Ń€ ĐšĐ»ĐŸĐŽ БДррО Đ–Đ”Ń€ĐŸĐŒ ĐĄĐ”ĐčЎу АĐČŃ‚ĐŸŃ€ ŃŃ†Đ”ĐœĐ°Ń€ĐžŃ Đ”Đ°ĐœĐž Đ‘ŃƒĐœ АлДĐșŃĐ°ĐœĐŽŃ€ ĐšĐ°Ń€Đ»ĐŸ Đ€Ń€Đ°ĐœĐș ĐœĐ°ĐœŃŒĐ” 
   ВоĐșĐžĐżĐ”ĐŽĐžŃ

  • Bienvenue chez les Ch'tis — Saltar a navegaciĂłn, bĂșsqueda Bienvenue chez les Ch tis TĂ­tulo Bienvenidos al Norte Bienvenidos al paĂ­s de la locura Dany Boon durnate el rodaje de la pelĂ­cula en 
   Wikipedia Español

  • Bienvenue chez les Ch'tis — Filmdaten Deutscher Titel: Willkommen bei den Sch’tis Originaltitel: Bienvenue chez les Ch’tis Produktionsland: Frankreich Erscheinungsjahr: 2008 LĂ€nge: 106 Minuten Originalsprache: Französisch 
   Deutsch Wikipedia

  • Bienvenue chez les Ch’tis — Filmdaten Deutscher Titel: Willkommen bei den Sch’tis Originaltitel: Bienvenue chez les Ch’tis Produktionsland: Frankreich Erscheinungsjahr: 2008 LĂ€nge: 106 Minuten Originalsprache: Französisch 
   Deutsch Wikipedia

  • Bienvenue chez les Chtis — Bienvenue chez les Ch tis Bienvenue chez les Ch’tis Dany Boon lors du tournage du film Ă  Bergues en juin 2007 RĂ©alisation 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les Ch'tis Ă  Ibiza — Production Lieu de tournage Ibiza, Espagne Diffusion Date de premiĂšre diffusion 5 septembre 2011 Lien externe 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.