Sion (Valais)

ÔĽŅ
Sion (Valais)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sion.
Sion
Sion
Vue g√©n√©rale de Sion avec le ch√Ęteau de Tourbillon et Val√®re.
Administration
Pays Suisse Armoiries de la commune.
Canton Valais
District Sion
Langue Français
Président(e) Marcel Maurer
N¬į OFS 6266
Code postal 1950
Site Web www.sion.ch
Géographie
Superficie 25,62 km²[1]
Altitude 512
Coordonn√©es 46¬į 13‚Ä≤ 40‚Ä≥ N 7¬į 21‚Ä≤ 31‚Ä≥ E / 46.2277777778, 7.3586111111146¬į 13‚Ä≤ 40‚Ä≥ N 7¬į 21‚Ä≤ 31‚Ä≥ E / 46.2277777778, 7.35861111111 
Communes limitrophes
(voir carte)
Conthey, Grimisuat, Mont-Noble, Nendaz, St-Léonard, Salins, Savièse, Vex, Les Agettes
Localit√©(s) Bramois, Champsec, Ch√Ęteauneuf, Molignon, Pont-de-la-Morge, Uvrier
Démographie
Population 29 718 (31 d√©cembre 2009)[2]
Densit√© 1 160 hab./km¬≤
Gentilé Sédunois
Localisation

Localisation de Sion en Suisse.

Sion, appelée en allemand Sitten, est une ville suisse et une commune de Suisse, chef-lieu du canton du Valais et du district homonyme.

Sommaire

Histoire

Article connexe : Histoire du Valais.
Vue générale de Sion au XIXe siècle.

La ville de Sion fut occupée dès le néolithique (nécropole du Petit-Chasseur), mais celle-ci semble avoir pris son essor surtout à l'époque celte.

La ville de Sion en 1572

Elle tire son nom actuel du latin Sedunum, lui-m√™me d√©riv√© de celui du peuple celte qui vivait l√†, les S√©dunes (en latin : Sedunii). Ceux-ci construisirent sur le site de Sion un oppidum habituellement identifi√© avec le Drousomagos, signifiant peut-√™tre march√© de Drusus ou march√© des buissons, cit√© par Ptol√©m√©e et qu'il situe en amont de Martigny.

Jusqu'√† la fin de l'√©poque romaine, Sion reste dans l'ombre de Massongex puis de Martigny, alors appel√©e Octodure, qui ont l'avantage de se trouver sur la route strat√©gique du Grand-Saint-Bernard. Ce n'est qu'au Ve si√®cle, lorsque l'√©v√™que y d√©place le si√®ge √©piscopal, que la ville devient le centre socio-culturel de la r√©gion.

D√®s 999, l'√©v√™que de Sion devint comte du Valais. Le Moyen √āge et la Renaissance voient s'affronter, sur le terrain de l'unification du Valais et de la lutte de pouvoir, l'√©v√™que et la Di√®te, qui si√®ge aussi √† Sion.

La ville de Sion fut détruite et pillée à plusieurs reprises jusqu'en 1475, date à laquelle les troupes savoyardes furent repoussées à ses portes lors de la bataille de la Planta.

La ville cro√ģt alors lentement jusqu'au terrible incendie de 1788. Elle est reconstruite, mais ses remparts sont abattus au XIXe si√®cle (il n'en reste aujourd'hui plus gu√®re que la Tour des Sorciers et la Tour de Guet).

Elle conna√ģt un essor important avec l'arriv√©e du train.

En 1968, la commune et le village de Bramois ont fusionné avec la municipalité de Sion.

Sion tenta à trois reprises d'obtenir les Jeux olympiques d'hiver, mais fut trois fois le dauphin malheureux du vainqueur (Denver qui finalement refusa en 1976 au profit d'Innsbruck, Salt Lake City en 2002 et Turin en 2006).

Géographie

Selon l'Office f√©d√©ral de la statistique, Sion mesure 25,62 km2[1].

La basilique (mineure) ou ch√Ęteau de Val√®re (ancienne r√©sidence des chanoines du chapitre) et le Ch√Ęteau de Tourbillon surplombent la ville.

La Vieille-ville est un bourg m√©di√©val particuli√®rement bien conserv√© : outre les ch√Ęteaux sis sur les deux collines, de nombreux b√Ętiments importants s'y trouvent. On peut citer : le Ch√Ęteau de la Majorie, l'H√ītel de ville, la maison Supersaxo, le casino abritant le parlement cantonal, la Cath√©drale Notre-Dame (ou du Glarier) de Sion avec en face l'Ev√©ch√© qui est le si√®ge du dioc√®se de Sion, la Maison du Chapitre, l'√Čglise Saint-Th√©odule, le Palais du gouvernement valaisan, la maison de la Di√®te, et la Tour des Sorciers, un des rares vestiges du dernier mur d'enceinte avec la Tour du Guet situ√©e au pied du rocher de Val√®re.

Climat

On compte 97 jours par an de gel √† Sion. La temp√©rature maximale y est inf√©rieure √† 0 ¬įC 10,4 jours par an. Elle y est sup√©rieure √† +25 ¬įC 53,1 jours par an et sup√©rieure √† +30 ¬įC 8,9 jours par an.

Relevé météorologique de Sion - altitude: 482 m (période 1961-1990)
mois jan. f√©v. mar. avr. mai jui. jui. ao√Ľ. sep. oct. nov. d√©c. ann√©e
Temp√©rature minimale moyenne (¬įC) -3,8 -2,1 0,8 4,0 7,8 10,8 12,5 12,0 9,0 4,5 -0,1 -3,3 4,3
Temp√©rature moyenne (¬įC) -0,8 1,6 5,3 9,4 13,7 17,0 19,1 17,9 14,6 9,5 3,4 -0,4 9,2
Temp√©rature maximale moyenne (¬įC) 3,6 6,6 11,3 15,8 20,2 23,4 25,7 24,3 20,9 15,8 8,9 4,1 15,1
Précipitations (mm) 53 57 48 36 41 52 48 55 38 50 60 61 598
Nombre de jours avec pluie 7 6 7 6 7 8 8 8 6 6 7 7 83
Source : M√©t√©oSuisse www.meteosuisse.ch


Démographie

Selon l'Office f√©d√©ral de la statistique, Sion poss√®de 29 718 habitants fin 2009[2]. Sa densit√© de population atteint 1 160 hab./km¬≤. ; mais dans la journ√©e, plus de 55 000 personnes s'y trouvent, avec tous les travailleurs pendulaires qui y viennent pour travailler.[r√©f. n√©cessaire] Sise au cŇďur de la vall√©e du Rh√īne, Sion est en effet le centre √©conomique de la r√©gion[r√©f. n√©cessaire].

Politique

L'h√ītel de ville du XVIIe si√®cle avec son horloge astronomique.

Le conseil municipal est le pouvoir exécutif de la commune. Ses 15 membres, non permanents à l'exception du Président, sont élus tous les 4 ans par le peuple.

La commune de Sion comporte aussi une corporation de droit public issue de la commune m√©di√©vale: la Bourgeoisie. Le Conseil bourgeoisial compte sept personnes : un pr√©sident, un vice-pr√©sident et cinq conseillers; un chancelier les assiste[3].

Le 30 novembre 2008, lors des √©lections, Marcel Maurer est √©lu √† la Pr√©sidence de la Ville de Sion avec 5 473 voix.

√Čconomie

Le secteur tertiaire est la principale activit√© de la ville, en raison notamment de la pr√©sence de l'administration cantonale, du parlement valaisan, et du tribunal cantonal. Le tourisme (nombreux ch√Ęteaux et mus√©es) est √©galement une activit√© importante.

Le secteur secondaire est peu représenté, même si une certaine activité horlogère existe (sous-traitance).

Le secteur primaire, bien que marginalis√©, n'est pas n√©gligeable: Sion est la troisi√®me commune viticole de Suisse, la culture mara√ģch√®re y est √©galement notable. N√©anmoins, les surfaces consacr√©es √† l'agriculture et √† la viticulture sont en constante r√©gression, √† mesure que l'urbanisation progresse.

Finalement, il convient de signaler la pr√©sence d'un important site m√©dical, l'h√īpital de Sion-R√©gion, qui regroupe les disciplines m√©dicales de pointe, est membre du R√©seau Sant√© Valais, et collabore avec le Centre hospitalier universitaire vaudois de Lausanne.

Toujours dans le secteur m√©dical, on trouve √† Sion l'Institut central des H√īpitaux valaisans (ICHV), la Clinique romande de r√©adaptation physique de la SUVA[4], et l'Institut de recherche en ophtalmologie (IRO - laboratoires en optique, biophysique et oculog√©n√©tique)[5].

La commune abrite une usine d'incinération d'ordures qui dessert 44 communes avoisinantes. Cette usine est équipée d'un catalyseur qui ramène les émissions de NOx au-dessous des valeurs limites tolérées. En outre, la chaleur de combustion est convertie en énergie électrique qui est injectée dans le réseau local.

Culture

Dot√©e de plusieurs cin√©mas et th√©√Ętres y compris, en saison, de th√©√Ętres et spectacles de plein air, comme par exemple Sion en Lumi√®res, la vie culturelle de Sion est anim√©e. De nombreux mus√©es cantonaux, tels que mus√©e d'histoire, d'histoire naturelle, d'arch√©ologie, des Beaux-Arts, le Tr√©sor de la Cath√©drale, la Maison de la nature de Montorge ou La Galerie de la Grenette[6], s'y trouvent. De plus, divers festivals de musique y ont lieu, dont les renomm√©s festival Tibor Varga et son concours international de violon ou encore le festival de l'orgue ancien, d√©di√© au plus vieil orgue jouable du monde (c. 1390-1430) qui se trouve dans la Basilique de Val√®re. Le chŇďur Novantiqua de Sion s'est fait conna√ģtre en Suisse et √† l'√©tranger, interpr√©tant les grandes pages du r√©pertoire classique, mais √©galement de la musique contemporaine[7]. Depuis 2003, la vieille ville de Sion est √©galement dot√©e d'un march√© traditionnel[8]. Il offre un contact direct avec le monde rural et artisanal, ainsi que des animations destin√©es aux familles.

Sports

Football

Les clubs de la ville sont le FC Sion, le FC Bramois, et le FC Ch√Ęteauneuf. Le FC Sion poss√®de la particularit√© d'avoir remport√© 12 finales de la Coupe de Suisse sur 12 dont la derni√®re en 2011 contre Neuch√Ętel Xamax. Le club √©volue actuellement en premi√®re division et dispute ses matches au Stade de Tourbillon.

Hockey sur glace

Le club de la ville est le HC Sion qui √©volue en 1re ligue (3e division suisse) dans le groupe 3. Le HC Sion dispute ses rencontres √† domiciles √† la patinoire de l'ancien stand (1 400 places).

Montagne

CAS Sion section Monte Rosa

Escrime

La société d'escrime de Sion existe depuis 1945. Fondée par Michel Evéquoz, elle a formé plusieurs escrimeurs qui ont obtenu des médailles lors de la tenue des jeux olympiques:

  • 2000 - JO de Sydney: Sophie Lamon, 2e par √©quipe, √©p√©e dame
  • 1976 - JO de Montr√©al: Jean-Blaise Ev√©quoz, 3e par √©quipe, √©p√©e homme
  • 1976 - JO de Montr√©al: Ev√©quoz Guy, 2e par √©quipe, √©p√©e homme

Médias

  • Le Nouvelliste est le quotidien valaisan √©dit√© √† Sion ;
  • Canal 9, (Sierre) t√©l√©vision r√©gionale valaisanne ;
  • Rh√īne FM, radio priv√©e valaisanne ;
  • TSR Valais r√©gion, la r√©daction valaisanne de la t√©l√©vision publique suisse ;
  • le Journal de Sion, publi√© mensuellement.

Enseignement

Enseignement secondaire

La ville de Sion poss√®de deux √©coles de maturit√© pour la formation des √©tudiants :

L'√Čcole des m√©tiers du Valais est √©galement implant√©e √† Sion (ainsi qu'√† Vi√®ge).

Autres √©coles 
  • l'√Čcole cantonale d'agriculture, situ√©e √† Ch√Ęteauneuf / Sion ;
  • l'√Čcole de Cirque de Sion sous son chapiteau rouge et jaune ;
  • l'√Čcole de jazz et de musique actuelle.

Enseignement supérieur et recherche

  • IRO, Institut de Recherche en Ophtalmologie (www.irovision.ch)
  • Institut universitaire Kurt B√∂sch (IUKB)[9]
  • Haute √©cole sp√©cialis√©e de Suisse occidentale valais (HES-SO)
    • Sciences de l'ing√©nieur-e
      • Syst√®mes industriels, Technologies du vivant
    • √Čconomie et services
      • Informatique de gestion, √Čconomie d'entreprise
    • Sant√©-Social
      • Mobilit√© et r√©habilitation, Travail social, Soins et √©ducation √† la sant√©
  • √Čcole sup√©rieure de Commerce de Sion.
  • Haute √©cole de Musique (HEM-Vs) (√©galement connue sous le nom de Conservatoire sup√©rieur et Acad√©mie de musique Tibor Varga)[10]
  • Conservatoire cantonal de musique de Sion

Personnalités

Transport

Jumelages

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sion (Valais) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SION (Valais) ‚ÄĒ SION, Valais Chef lieu du canton du Valais, dans la moyenne vall√©e du Rh√īne, Sion (allemand: Sitten), occupe une situation centrale, au cŇďur d‚Äôune r√©gion abrit√©e, chaude, s√®che et tr√®s fertile. Elle est adoss√©e, au nord, aux contreforts du… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Sion Woodcutters ‚ÄĒ Club fond√© en 2009 Couleurs Vert, Blanc Si√® ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • VALAIS ‚ÄĒ Avec 5 225 kilom√®tres carr√©s, le Valais (etymologie latine: vallis , vall√©e) est le troisi√®me canton suisse par la superficie, mais la moiti√© de celle ci est improductive. La r√©gion est faiblement peupl√©e (262 400 hab., selon les estimations de… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Valais (vignoble) ‚ÄĒ Valais {{{l√©gende}}} D√©signation(s) Valais Appellation(s) principale(s) Type d appellation(s) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Si√≥n ‚ÄĒ puede ser: ‚óŹ Si√≥n (en hebreo Tzi√≥n): ciudad del antiguo Jerusal√©n. ‚óŹ Sion: capital del cant√≥n del Valais (Suiza). * * * ‚Ėļ C. de SO de Suiza, cap. del estado de Valais; 24 500 h. * * * La m√°s oriental de las dos colinas del antiguo Jerusal√©n,… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Sion ‚ÄĒ may refer to:* A transliteration of ZionIn geography: *Sion, Switzerland, the capital of the canton of Valais *Sion, Gers, a municipality in France *Sion, India, a suburb of Mumbai *Sion, Netherlands, part of Rijswijk in South Holland *Sion,… ‚Ķ   Wikipedia

  • Sion (homonymie) ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom.  Pour l‚Äôarticle homophone, voir Scion (homonymie). Sommaire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Sion (desambiguaci√≥n) ‚ÄĒ Sion puede referirse a: Sion (en hebreo Tzion), ciudad del antiguo Jerusal√©n. Sion, capital del Cant√≥n del Valais (Suiza). FC Sion, club de f√ļtbol de la ciudad suiza. Sion, comuna francesa en Gers. Sion, Monte franc√©s cercano a Annemasse. Zion… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Sion ‚ÄĒ une des collines de J√©rusalem (sur laquelle √©taient b√Ętis l anc. citadelle et le Temple). Synonyme, dans le langage biblique, de J√©rusalem. Sion v. de Suisse, ch. l. du Valais, sur le Rh√īne; 23 400 hab. Vins (fendant de Sion). Tourisme. √©v√™ch√©… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Valais ‚ÄĒ m. *Madero del marco de √Āvila, que tiene 12 pies de largo, 4 pulgadas de tabla y 2 y 4 de canto, que se emplea, entre otras cosas, para hacer *cercas. * * * valais. m. Pieza de madera de sierra del marco de √Āvila, que tiene doce pies de largo,… ‚Ķ   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.