Betsileo


Betsileo

Betsileos

Betsileo
Femmes Betsileo (1908)
Femmes Betsileo (1908)
Populations significatives par régions
Flag of Madagascar.svg Madagascar 2 292 000
Population totale
Langue(s)
Religion(s)
christianisme

Betsileo est la dénomination générique des populations occupant la partie sud des terres centrales de Madagascar.

Le territoire traditionnel betsileo s'étendait depuis la rivière Mania au nord jusqu'au pied du Massif d'Andringitra au sud. Vers l'ouest, celui-ci est limité par la chaîne du Bongolava et vers l'est par la forêt orientale occupée par les Tanala. Le nom même de Betsileo (les « nombreux invincibles ») semble avoir été hérité de celui porté initialement par les Merina du royaume d'Andrantsay et ne fut appliqué que tardivement à leurs voisins du sud, après que l'Andrantsay se retrouva réintégré dans le reste de l'Imerina. Cela s'expliquerait par le fait qu'au moment de sa formation sous Andrianampoinimerina et Radama 1er, la province du Vakinankaratra servit également à étendre l'autorité merina sur l'ensemble du pays nouvellement conquis des futurs Betsileo qui, jusque-là, ne paraissent pas avoir possédé eux-mêmes un nom commun.

Avec les Sihanaka de la partie nord-est des hautes terres, les Betsileo sont ceux dont la langue et la civilisation traditionnelle possèdent le plus d'affinité avec celles des Merina. Sur tous les autres plans cependant, les différences l'emportent et depuis toujours, les membres des deux groupes tiennent à bien marquer leur identité respective.

Avant la conquête merina, le pays betsileo n'a jamais connu d'unité politique, même si les traditions rapportent que les souverains des différents royaumes qui allaient s'y développer étaient au départ issus des rois du Manandriana, le royaume du nord occupant l'actuelle région d'Ambositra. Ce royaume du Manandriana aurait été constitué vers le XVIe siècle et avait pour premier grand souverain Andriantara Ier. Les autres royaumes qui apparurent par la suite sont :

  1. l'Isandra dans le sud-ouest qui atteignit son apogée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle sous Andriamanalina 1er;
  2. le Lalangina dans le sud-est (région de l'actuelle Fianarantsoa), fondé par le roi Rahasamanarivo;
  3. l'Arindrano dans le sud (région actuelle d'Ambalavao) qui ensuite se scinda lui-même en deux pour donner naissance au royaume plus méridional du Vohibato.

Leur histoire montre qu'au cours des derniers siècles, les populations betsileo étaient en constante expansion, d'abord vers le sud et l'ouest et ensuite vers le nord en pays merina où ils représentent de nos jours d'importantes minorités.

Tombeau Betsileo dans la réserve d'Anjà

À partir de la fin du XIXe siècle, les Betsileo se convertissent massivement au catholicisme, une religion qui a fini par devenir un élément important de leur identité moderne.

Sommaire

Notes

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Sandra Johanna Theodora Maria Evers, Constructing history, culture and inequality : the Betsileo in the extreme southern highlands of Madagascar, Brill, Leyde, Boston, Cologne, 2002, 241 p. (ISBN 90-04-12460-8)
  • (en) Mariette Razivelo, The doctrine of the holy spirit in the Betsileo context : implications of the Betsileo understanding of "spirit", "human spirit" and "spirits" for the christian understanding of the holy spirit, Luther Seminary, Université de St. Paul (MN), 1994, 254 p.
  • (fr) Henri-Marie Dubois, Monographie des Betsileo (Madagascar), Institut d'ethnologie, Paris, 1938, 1 510 p.
  • (fr) Noël Jacques Gueunier, Les monuments funéraires et commémoratifs de bois sculpté betsileo (Madagascar), Centre universitaire régional, Tuléar (Madagascar), 1977, 790 p. (texte remanié d'une thèse soutenue à l'Université de Paris 1 en 1974)
  • (fr) Sophie Moreau, Les gens de la lisière : la forêt, l'arbre et la construction d'une civilisation paysanne : Sud Betsileo, Madagascar, Université de Paris 10, 2002, 667 p. (thèse)
  • (fr) Adolphe Rahamefy, Le roi ne meurt pas : rites funéraires princiers du Betsiléo, Madagascar, L'Harmattan, 1997, 236 p. (ISBN 2-7384-5556-5)
  • (fr) Roland Rakotovao, Anarandray et Tanindrazana à Madagascar : l'identité des migrants Betsileo en Imerina pendant la période coloniale (1895-1960), Université de Paris 7, 2008, 382 p. (thèse)
  • (fr) Ernest Ratsimbazafy, Deux pratiques traditionnelles de combat à Madagascar : Savika du Betsiléo et Moraingy du Menabe : significations historiques, sociales et culturelles, Université de La Réunion, 2006, 530 p.

Discographie

  • Madagascar : musique paysanne Betsileo Lalangina (collecteur Victor Randrianary), Buda Musique, Paris, Adès, date ?, 1 CD (64') + 1 brochure (23 p.)
  • Madagascar : Antandroy, Antanosy, Bara, Betsileo, Betsimisaraka, Mahafaly, Merina, Sakalava (collecteur Charles Duvelle), Universal Division Mercury, Antony, 1999, 1 CD (53' 55) + 1 brochure (22 p.)

Filmographie

  • Dadalira, mémoire des Antalana : Betsiléo, polyphonies paysannes, film réalisé par Luc Bongrand (conseiller scientifique Victor Randrianary), Université Nancy 2, Vidéoscop, 2003, 53' (VHS)

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l'anthropologie Portail de l'anthropologie
  • Portail de Madagascar Portail de Madagascar
Ce document provient de « Betsileos ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Betsileo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BETSILEO — BETSILE Issus de la fusion des populations autochtones et des conquérants vazimba, les Betsileo, d’origine africaine, sont installés sur le plateau central de Madagascar, au sud du pays imerina, à l’ouest du gradin Tanala. Au XVIIe siècle, quatre …   Encyclopédie Universelle

  • Betsileo — Betsileo,   der Südteil des Hochlandes von Madagaskar, benannt nach den dort lebenden Betsileo, mit 1,2 Mio. Menschen drittgrößte Bevölkerungsgruppe der Madagassen. Die Landschaft ist dank günstigem Klima und vulkanischen Böden sehr fruchtbar;… …   Universal-Lexikon

  • Betsileo — Betsileo, ein den Hova nahe verwandter Volksstamm von 1,200,000 Seelen im Innern Madagaskars, südlich vom 20.° südl. Br., zerfällt in zwei Gruppen: stämmige, kupferrote Leute im N., und schlankere mit gelblicher Hautfarbe und feinern,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Betsileo — ethnic group group=Betsileo poptime= c. 1 million popplace=Madagascar rels= langs=Malagasy related=Merina, other Malagasy people The Betsileo are a highland clan of Madagascar, the third largest in terms of population, numbering around one… …   Wikipedia

  • Betsileo — Dorf der Betsileo Die Betsileo sind ein bedeutender Volksstamm im südlichen zentralen Hochland Madagaskars in der Gegend von Fianarantsoa, ihrer Hauptstadt, und Ambositra. Sie sind bekannt für ihren Reisanbau in Terrassen, die sich an den Hängen… …   Deutsch Wikipedia

  • Betsileo — ▪ people       a Malagasy people living in the central highlands of south central Madagascar. They speak a dialect of Malagasy, the West Austronesian language that is common to all Malagasy peoples. River valleys inhabited and farmed by Betsileo… …   Universalium

  • betsileo —  adj. D un peuple de Madagascar …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • Betsileo-Wieselmaki — Systematik Ordnung: Primaten (Primates) Unterordnung: Feuchtnasenaffen (Strepsirhini) Teilordnung: Lemuren (Lemuriformes) Familie …   Deutsch Wikipedia

  • Betsileo-Wollmaki — Systematik Ordnung: Primaten (Primates) Unterordnung: Feuchtnasenaffen (Strepsirrhini) Teilordnung: Lemuren (Lemuriformes) Familie …   Deutsch Wikipedia

  • Betsileo Sportive Lemur — Taxobox name = Betsileo Sportive Lemur status = DD status system = iucn3.1 regnum = Animalia phylum = Chordata classis = Mammalia ordo = Primates familia = Lepilemuridae genus = Lepilemur species = L. betsileo binomial = Lepilemur betsileo… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.