Olmia

Olmia (Ulmia en corse) était une pieve de l'en « Deça des Monts », territoire correspondant à peu de chose près à l'actuel département de Haute-Corse.

Sommaire

Géographie

Olmia était l'une des composantes de la Balagna, ancienne province génoise qui comprenait vers 1520, les pievi de Toani, Aregnu, Santo Andrea, Pino et Ulmia[1].

La pieve qui comptait alors environ 1 250 habitants, comportait les lieux habités suivants :

Au nord d'Olmia, se situent la cité de Calvi et la pieve de Pino, à l'est la pieve du Jussani, et au sud les pievi d'Armito et de Chiomi qui disparaitront des registres des tailles de Balagna en 1537.

Histoire

En août 1324, dans l'inféodation faite par l'Aragon à Enrico et Opicinello de Cinarca, l'expression podesteria di Balagna était employée[2].

La pieve d'Olmia a été formée vers 1330, sous l'administration du Giò[3] Pietro. Plusieurs lieux habités se sont unis pour former le village de Calensani, d'autres (U Campusiligu, E Scupuline, E Crucichje et E Cuntee) ont constitué le village de Mucale.

En 1366 la podestérie de Balagna comprenait les mêmes pievi que cent ans plus tard en 1454 : Chiomi, Armito, Olmia, Pino, Sant'Andria, Tuani, Giussani et Ostricone[4].

En 1367, la pieve est divisée en deux paroisses : Calensana et Mucale.

La pieve d'Olmia doit son nom à un culte antique pour l'orme, arbre alors sacré.

Au début du XVIIIe siècle, suite au redécoupage de pievi dont celles de Pino et d'Olmia, la pieve d'Olmia a pour lieux habités : Ziglia, Longhignani, Cassani.

Avant les événements qui, dès 1729, agitèrent cette région pendant la grande révolte des Corses contre Gênes, l’abbé Francesco Maria Accinelli avait dressé une estimation des populations à partir des registres des paroisses dont voici un extrait (texte en italien) : « Giurisditione di Calvi : Lumio 590. I. Pieve di Olmi : Longhiniani 187. Ziglia 684. Cassani 368 - II. Pieve di Pino : Moccale 249. Calenzana 1615. Monte maggiore 552. Presidio di Calvi, e suo Borgo 1062 », les chiffres étant ceux des populations des lieux cités[5].

Après la cession de la Corse à la France, la pieve d'Olmia fusionnera avec la pieve de Filosorma, l'ex-Chiomi, pour former la pieve de Monte Grosso avant que celle-ci devienne le canton de Calenzana en 1790.

Notes et références

  1. CORSE : ELEMENTS POUR UN DICTIONNAIRE DES NOMS PROPRES
  2. M.G. Meloni, "La Corona d'Aragona e la Corsica…", op.cit. p.606, d'après ACA, Cancelleria, Papeles Para Incoporuar, caja 27, doc.97)
  3. la classe dominante des sgiò (latin gens)
  4. U. Assereto, "Genova e la Corsica (1358-1378)", op.cit, puis G. Petti Balbi, ibid., pp.45-46. À noter qu'Olmia et Armito ont été transcrits par U. Assereto, et non par G. Petti Balbi
  5. Francesco Maria ACCINELLI L’histoire de la Corse vue par un Génois du XVIIIe siècle - Transcription d’un manuscrit de Gênes - ADECEC Cervioni et l’Association FRANCISCORSA Bastia 1974

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Olmia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Olmĭä — (a. Geogr.), Vorgebirg am Isthmus in Korinthia, bildete die Grenzscheide des Korinthischen u. Halkyonischen Meerbusens; j. Cap Melangavi …   Pierer's Universal-Lexikon

  • OLMIA — melius HOLMIA, nrbs Ciliciae Trachiae, postea Seleucia dicta. Plin. l. 5. c. 27. Seleucia supra amnem Calycadmum Trachiotis cognomine, a mari relata, ubi vocabatur Holmia, Ὅλμους et Ὅλμην alii vocârunt. Steph. Ὅλμοι πόλις τραχείας Κιλικίας, ὅπου… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Moncale — 42° 30′ 38″ N 8° 50′ 10″ E / 42.5105555556, 8.83611111111 …   Wikipédia en Français

  • Balagne — La Balagne est une région de Haute Corse, située sur la côte nord ouest de l île. Elle s étend entre le Nebbio (désert des Agriates) que délimite l Ostriconi, le pays de Sevi in Fora en Corse du Sud et le massif du Monte Cinto. Ses villes… …   Wikipédia en Français

  • Zilia — 42° 31′ 52″ N 8° 54′ 06″ E / 42.5311111111, 8.90166666667 …   Wikipédia en Français

  • Manso — Pour les articles homonymes, voir Manso (homonymie). 42° 22′ 00″ N 8° 47′ 35″ E …   Wikipédia en Français

  • Chiomi — (Chiumi en corse) était une pieve du « Deça des Monts », territoire correspondant, à peu de chose près, à l actuel département de Haute Corse. Sommaire 1 Géographie 2 Histoire 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Calenzana — 42° 30′ 31″ N 8° 51′ 21″ E / 42.5086111111, 8.85583333333 …   Wikipédia en Français

  • Aregnu — était une pieve de Balagna, de l en « Deça des Monts », territoire équivalant à l actuel département de Haute Corse. Sommaire 1 Histoire 1.1 La pieve civile 1.2 La pieve religieuse …   Wikipédia en Français

  • Armito — (Armitu en corse) était une pieve de l en « Deça des Monts », territoire correspondant à peu de chose près à l actuel département de Haute Corse. Sommaire 1 Géographie 2 Histoire 3 Piévanie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.