Berio


Berio

Luciano Berio

Luciano Berio
Naissance 24 octobre 1925
Oneglia, Italie Italie
Décès 27 mai 2003
Rome, Italie Italie
Activité principale Compositeur
Style
Années d'activité 1946-2003

Luciano Berio, né le 24 octobre 1925 à Oneglia en Italie et décédé le 27 mai 2003 à Rome, était un compositeur italien réputé pour ses travaux expérimentaux et son travail de pionnier dans la musique électroacoustique.

Sommaire

Biographie

Son père et son grand-père étaient des organistes qui lui apprirent le piano. De 1946 à 1951, Luciano Berio étudia au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan chez Giulio Cesare Paribeni (contrepoint) et Giorgio Federico Ghedini (composition). C'est à cette époque qu'il découvre les compositeurs modernes de la seconde école de Vienne (Arnold Schönberg, Alban Berg et Anton Webern), mais aussi Bartok, Stravinski, Paul Hindemith et Darius Milhaud.

Blessé à la main, il ne peut continuer ses études de piano et gagne sa vie comme accompagnateur de classes de chant. Il fait ainsi la connaissance de la soprano américaine Cathy Berberian qu'il épousa en 1950. Ils restèrent mariés jusqu'en 1964.

En 1951, il se rendit aux États-Unis à Tanglewood pour étudier chez Luigi Dallapiccola qui poussa son intérêt vers les principes du sérialisme. Il participa aux Ferienkurse für Neue Musik à Darmstadt où il fit la connaissance de Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, György Ligeti et Mauricio Kagel. Il commença à s’intéresser à la musique électronique et fonda en 1954 à Milan le « Studio di Fonologia Musicale » avec Bruno Maderna. Il y invita de nombreux compositeurs comme Henri Pousseur et John Cage. Entre autres, il devint éditeur d’une revue consacrée à la musique expérimentale, les Incontri Musicali.

En 1960, il retourna à Tanglewood et, à l'invitation de Darius Milhaud en 1962, il devint professeur au Mills College à Oakland, Californie. À partir de 1965, il enseigna à l'Université de Harvard et à la Juilliard School of Music où il fonda le Juilliard Ensemble qui se consacre à la musique contemporaine (New York, 1967). En 1966, il gagne le « Prix Italia » pour son œuvre Laborintus II. En 1968 sera présentée au public son œuvre la plus marquante, la Sinfonia.

En 1972, il retourna en Italie pour s'installer à Rome. De 1974 à 1980, il fut directeur du département d’acoustique de l’IRCAM à Paris. À Florence, il fonda, en 1987, le Tempo Reale, un centre de même orientation que l'IRCAM. De 1994 à 2000, il fut compositeur en résidence à Harvard. Il y composa jusqu’à la fin de sa vie.

Ses œuvres

Œuvres dramatiques

  • 1961 : Passagio
  • 1965 : Laborintus II
  • 1970 : Opera
  • 1978 : La vera storia
  • 1984 : Un re in ascolto

Œuvres orchestrales

  • 1949 : Concertino pour claviers, violons, violoncelle, harpe et cordes
  • 1954 : Nones
  • 1955 : Allelujah
  • 1958 : Divertimento, en collaboration avec Bruno Maderna
  • 1959 : Tempi concertati
  • 1959 : Chemins I
  • 1969 : Chemins II
  • 1974 : Points on the Curve to Find... pour piano et 20 instruments
  • 1975 : Chemins III
  • 1977 : Concerto pour deux pianos et orchestre et Concerto pour piano et orchestre
  • 1981 : Corale
  • 1997 : Alternatim double concerto pour clarinette et alto

Œuvres vocales

  • 1946 : Quatro canzoni populari pour piano et voix de femme
  • 1949 : Magnificat
  • 1952 : Opus number Zoo pour quintette à vent : flûte, hautbois, clarinette, basson et cor (texte de R. Levine récité par les instrumentistes)
  • 1960 : Circles pour voix de femme, harpe et deux percussionnistes
  • 1961 : Epiphanie
  • 1964 : Folk Songs (pour petite formation instrumentale et voix, dont deux sont des reprises de Jacob Niles)
  • 1966 : Sequenza III
  • 1968 : Sinfonia pour huit voix et instruments
  • 1969 : El mar la mar
  • 1974 : Cries of London pour six voix
  • 1976 : Cries of London version pour huit voix
  • 1975 : A-Ronne documentaire radiophonique pour cinq acteurs sur une poème de Daniele Sanguineti
  • 1976 : Coro pour 40 voix et instruments
  • 1992 : Epiphanies pour orchestre et voix de femmes
  • 1995 : Shofar pour chœur et orchestre

Musique instrumentale et de chambre

  • 1951 : Due pezzi pour violon et piano
  • 1956 : Quatuor à cordes
  • 1958 : Sequenza I pour flûte
  • 1963 : Sequenza II pour harpe
  • 1963 : Sincronie quintette à cordes
  • 1966 : Sequenza IV pour piano
  • 1966 : Sequenza V pour trombone
  • 1967 : Sequenza VI pour alto
  • 1967 : Differences pour 5 instruments et bande
  • 1969 : Sequenza VII pour hautbois
  • 1974 : Musica leggera, canone permoto contrario e al roverscio, con breve intermezzo pour flûte, alto et accompagnement de violoncelle
  • 1975 : Sequenza VIII pour violon
  • 1980 : Sequenza IXa pour clarinette
  • 1981 : Sequenza IXb pour saxophone alto
  • 1979-1983: 34 Duetti per due violini
  • 1984 : Sequenza X pour trompette
  • 1988 : Sequenza XI pour guitare
  • 1993 : Sequenza XII pour basson
  • 1995 : Sequenza VIIb pour saxophone soprano
  • 1996 : Sequenza XIII pour accordéon
  • 2002 : Sequenza XIV pour violoncelle
  • Les mots sont allés pour violoncelle

Musique pour bande

  • 1958 : Thema (Omaggio a Joyce)
  • 1960 : Momenti
  • 1961 : Visage avec la voix de Cathy Berberian
  • 1975 : Chants parallèles
  • 1980 : Accordo pour quatre groupe d'instruments à cent

et de nombreux arrangements et transcriptions.

Discographie sélective

  • Sequenzas I-XIII - Ensemble InterContemporain (1998, DGG 457 038-2)
  • Récital I for Cathy (1971), Folk songs (1964) - Cathy Berberian, London Sinfonietta, Juilliard Ensemble, Dir. Luciano Berio (1972, 1968, RCA 09026 62540 2)

Bibliographie

  • Ivanka Stoianova, Luciano Berio, Chemins en musique, La Revue musicale n° 375-377, 1985 

Liens externes

Précédé par Luciano Berio Suivi par
Peter Schreier
Prix Ernst von Siemens
1989
Hans Werner Henze
  • Portail de l’opéra Portail de l’opéra
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Luciano Berio ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Berio de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BERIO (L.) — BERIO LUCIANO (1925 ) Du trio de compositeurs italiens, chefs de file de la musique italienne après la Seconde Guerre mondiale (Bruno Maderna, 1920 1973; Luigi Nono, 1924 1990; et lui même, né en 1925), Berio est le seul à ne pas être vénitien:… …   Encyclopédie Universelle

  • Berio — Berio,   Luciano, italienischer Komponist und Dirigent, * Oneglia (heute Imperia) 24. 10. 1925; gründete nach Studien in Mailand (G. C. Paribeni, G. F. Ghedini) und Tanglewood, Massachusetts (L. Dallapiccola), 1954 mit B. Maderna das »Studio di… …   Universal-Lexikon

  • Berio — (Luciano) (né en 1925) compositeur italien. Formé aux techniques traditionnelles et sérielles, il s est orienté vers la musique électronique …   Encyclopédie Universelle

  • Berio — Luciano Berio (* 24. Oktober 1925 in Oneglia; † 27. Mai 2003 in Rom) war ein italienischer Komponist, bekannt für seine experimentellen Arbeiten und einer der Pioniere der elektronischen Musik. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Musik 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Berio — n. family name; Luciano Berio (1925 2003), Italian composer known for his avant garde style and use of unusual techniques …   English contemporary dictionary

  • berio — barberions bomberions courberions cuberions engloberions enroberions exhiberions galberions goberions herberions …   Dictionnaire des rimes

  • Berio — /ˈbɛərioʊ/ (say bairreeoh) noun Luciano /luˈtʃanoʊ/ (say looh chahnoh), 1925–2003, Italian modernist composer …   Australian English dictionary

  • Berio Futbol Taldea — Saltar a navegación, búsqueda Berio Nombre completo Berio Futbol Taldea Apodo(s) Beriyo Fundación 1998 …   Wikipedia Español

  • Berio, Luciano — born Oct. 24, 1925, Oneglia, Italy died May 27, 2003, Rome Italian composer. He was an important innovator in electronic music, the combining of live and taped music, aleatory music, graphic notation, musical collage using borrowed material, and… …   Universalium

  • Berio, Luciano — (1925–2003)    One of the most important contemporary composers, Luciano Berio was born in the province of Imperia (Liguria). His father was an accomplished musician, and Berio’s early training was at home. He completed his studies at Milan… …   Historical Dictionary of modern Italy


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.