Pino (pieve)

Pino (Pinu en corse) était une pieve de l'en « Deça des Monts », territoire équivalant au département de Haute-Corse d'aujourd'hui.

Sommaire

Géographie

Église San Raineru de Lunghignano du XIIe siècle

Pino était l'une des composantes de la Balagna, ancienne province génoise qui comprenait vers 1520, les pievi de Toani, Aregnu, Santo Andrea, Pino et Ulmia[1].

La pieve comptait à cette époque 1 250 habitants. Elle avait pour lieux habités :

  • Montemaggiore,
  • Cassano,
  • Longhignani.

Ces trois villages ont depuis fusionné en 1971-1972, pour former l'actuelle commune de Montegrosso.

  • Li Castiglioni, (Castiglione), village aujourd'hui rayé des cartes, est situé à un kilomètre à vol d'oiseau au nord-ouest de l'actuel village de Montemaggiore.
  • Profiume, le centre de la pieve. Profiume (ou Piufiume) sera abandonné au XVIIe siècle. Ruiné, il n'apparait plus sur les cartes.
  • Jargia, Gharghia hameau de Zilia
  • Zilia.

La pieve de Pino était enclavée entre la cité de Calvi à l'ouest, la pieve d'Aregnu au nord, la pieve de Santo Andrea à l'est, la pieve du Jussani au sud-est, et la pieve d'Olmia au sud.

Histoire

En août 1324, dans l'inféodation faite par l'Aragon à Enrico et Opicinello de Cinarca, l'expression podesteria di Balagna était employée[2].

En 1366 la podestérie de Balagna comprenait les mêmes pievi que cent ans plus tard en 1454 : Chiomi, Armito, Olmia, Pino, Sant' Andria, Tuani, Giussani et Ostriconi[3].

La pieve civile

Au début du XVIIIe siècle, la pieve de Pino sera redécoupée, comprenant seulement les villages de Calenzana, Moncale et Montemaggiore. Avant les événements qui, dès 1729, agitèrent cette région pendant la grande révolte des Corses contre Gênes, l’abbé Francesco Maria Accinelli avait dressé à la demande de Gênes une estimation des populations à partir des registres paroissiaux dont voici un extrait (texte en italien) : « Giurisditione di Calvi : ... II. Pieve di Pino : Moccale 249. Calenzana 1615. Monte maggiore 552. Presidio di Calvi, e suo Borgo 1062 »[4], soit une population de 2 416 habitants.

Après la cession de la Corse à la France, elle prend le nom de pieve de Monte Grosso qui devient, en 1790, le canton de Calenzana.

La pieve religieuse

Au début du XVIIIe siècle, la pieve de Pino relevait de l'évêché de Sagone. L'évêque de Sagone exerçait son autorité sur 10 pievi et 40 paroisses

« Il Vescovo di Sagone hà 500 ducati di redito che appena sono scudi 600 ò sia L.7000 circa, et hà la cura di 10 Pievi, cioè Pino, Olmi, in Balagna, Vico, Siasalogna, Paomia, Ginerca, Sorunzù, Crozini, e Sorunzù di sotto, cioè Sevinentro. Ciontiene la sua Diocesi 40 Parochie risiede il Vescovo al presente in Calvi in una pro-Cattedrale : cosi dichiarata da Papa urbano VIII. Porta la Cattedrale di Sagone il titolo di S.Gio : B.a. Le altre Parochie sono 55, parte nella Balagna e parte di là da monti in la Pieve di Vico, e confinanti di Celavo, e Cauro, et altre »[4].

La piévanie

Au XVe siècle le village de Profiume était le centre de la pieve de Pino. Abandonné au XVIIIe siècle, il n'en reste aujourd'hui que des pagliaghji (en français « paillers ») dans ce lieu appelé Alivetu comunu. Profiume se situait à l'ouest de Ghiarghia (Zilia), proche de la chapelle San Francescu.

L'église piévane était l'église San Lusoriu, martyr sarde décapité sous Dioclétien et fêté autrefois le 21 août. Abandonné au XVIIe siècle, ce lieu de culte qui date probablement du XIIe siècle, est encore fréquenté au XVIIIe siècle par les femmes du village qui y viennent vénérer la Vierge. Durant la 2e moitié du XVIIIe siècle, l'église romane est ruinée par les troupes françaises. Subsiste de nos jours son chœur dans le cimetière de Zilia. Son arca[5] était encore utilisée au XIXe siècle.

Notes et références

  1. CORSE : ELEMENTS POUR UN DICTIONNAIRE DES NOMS PROPRES
  2. M.G. Meloni, "La Corona d'Aragona e la Corsica…", op.cit. p.606, d'après ACA, Cancelleria, Papeles Para Incoporuar, caja 27, doc.97)
  3. U. Assereto, "Genova e la Corsica (1358-1378)", op.cit, puis G. Petti Balbi, ibid., pp.45-46
  4. a et b Francesco Maria ACCINELLI L’histoire de la Corse vue par un Génois du XVIIIe siècle - Transcription d’un manuscrit de Gênes - ADECEC Cervioni et l’Association FRANCISCORSA Bastia 1974
  5. L'arca est le nom corse de la fosse commune dans l'église

Voir aussi

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pino (pieve) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Barrettali (pieve) — Barrettali (Barrettali en corse) était une pieve de l ancienne province du Cap Corse, dans l île de Corse. Sommaire 1 Géographie 2 Histoire 3 Notes et références 4 …   Wikipédia en Français

  • Luri (pieve) — Luri (Luri en langue corse) était une pieve du fief seigneurial des Campo di Luri, puis celui des Da Mare de San Colombano di Rogliano qui devient au XVIe siècle la province génoise du Cap Corse Sommaire 1 Géographie 2 Histoire 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des pievi de Corse — La plus ancienne division administrative de Corse connue est la pieve, mot venant du latin plebs (peuple) qui désignait déjà, un siècle avant notre ère, une circonscription administrative établie par Rome. Au IIe siècle, Rome crée de… …   Wikipédia en Français

  • Zilia — 42° 31′ 52″ N 8° 54′ 06″ E / 42.5311111111, 8.90166666667 …   Wikipédia en Français

  • Calenzana — 42° 30′ 31″ N 8° 51′ 21″ E / 42.5086111111, 8.85583333333 …   Wikipédia en Français

  • Luri — Pour les articles homonymes, voir Luri (homonymie). 42° 53′ 51″ N 9° 24′ 21″ E …   Wikipédia en Français

  • Olmia — (Ulmia en corse) était une pieve de l en « Deça des Monts », territoire correspondant à peu de chose près à l actuel département de Haute Corse. Sommaire 1 Géographie 2 Histoire 3 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Anexo:Localidades de Italia — Lista de las comune de Italia: Comune Provincia Región Abano Terme Padua Véneto Abbadia Cerreto Lodi Lombardía Abbadia Lariana Lecco Lombardía …   Wikipedia Español

  • Canari (Haute-Corse) — Pour les articles homonymes, voir Canari (homonymie). 42° 50′ 47″ N 9° 19′ 51″ E …   Wikipédia en Français

  • Santo Andrea — (Sant Andria en corse) était une pieve de l en « Deça des Monts », territoire équivalant au département de Haute Corse d aujourd hui. Sommaire 1 Géographie 2 Histoire 3 Notes et références …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.