Bergerac (Dordogne)

ï»ż
Bergerac (Dordogne)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergerac.

44° 51â€Č 07″ N 0° 28â€Č 59″ E / 44.85194444, 0.483055

Bergerac
Ruelle du vieux Bergerac
Ruelle du vieux Bergerac
Armoiries
DĂ©tail
Administration
Pays France
RĂ©gion Aquitaine
DĂ©partement Dordogne
(sous-préfecture)
Arrondissement Bergerac
(chef-lieu)
Canton chef-lieu de Bergerac-1 et Bergerac-2
Code commune 24037
Code postal 24100
Maire
Mandat en cours
Dominique Rousseau
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Bergerac Pourpre
Site web www.ville-bergerac.com
DĂ©mographie
Population 27 555 hab. (2008)
DensitĂ© 491 hab./kmÂČ
Aire urbaine 79 450 hab. (2008)
Gentilé Bergeracois, Bergeracoise
GĂ©ographie
CoordonnĂ©es 44° 51â€Č 07″ Nord
       0° 28â€Č 59″ Est
/ 44.85194444, 0.483055
Altitudes mini. 12 m — maxi. 146 m
Superficie 56,10 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bergerac (Brageirac en occitan[1]) est une commune française située dans le département de la Dordogne et la région Aquitaine.

Sommaire

GĂ©ographie

Situation

La ville est située dans le Périgord pourpre, sur la Dordogne.

La ville se trouve entre PĂ©rigueux (48 km), Agen (90 km), Bordeaux (93 km), et Cahors (110 km).

Carte de Bergerac levée entre 1762 et 1766 par Pezet et Dalier

Communes limitrophes

AccĂšs

Transports

Ferroviaires

La gare de Bergerac située sur la ligne ferroviaire reliant Bordeaux à Sarlat est desservie par le TER Aquitaine.

AĂ©riens

Article dĂ©taillĂ© : AĂ©roport de Bergerac.

L’aĂ©roport Bergerac-PĂ©rigord-Dordogne est reliĂ© actuellement Ă  plusieurs villes du Royaume-Uni, Ă  Paris, Ă  Rotterdam et Ă  Bruxelles-Charleroi essentiellement grĂące Ă  des compagnie low-cost.

Armoiries

Parti d’azur semĂ© de fleurs de lys d’or, et de gueules Ă  un dragon volant d’or lampassĂ© du champ posĂ© en pal.
La partie fleurs de Lys du blason reprĂ©sente la France, la partie dragon reprĂ©sente l’angleterre. En effet, français et anglais se partagĂšrent longtemps la ville. Le pont servait alors de frontiĂšre.

Histoire

  • 3 500 avant J.-C. : les vestiges (3 500-3 000 avant J.-C.) d’un village nĂ©olithique sont dĂ©couverts dans le quartier des Vaures Ă  Bergerac. Plus de vingt habitations sont mises Ă  jour, montrant des plans rectangulaires mais aux extrĂ©mitĂ©s convexes, longues de 15 Ă  25 m, larges de 4 Ă  5 m, reposant sur des fondations de bois dont seuls subsistent aujourd’hui les traces nĂ©gatives. Leurs toits, Ă  double pente, Ă©taient probablement rĂ©alisĂ©s en matĂ©riaux vĂ©gĂ©taux. On y trouve aussi un long four Ă  pierres chauffĂ©es de forme et de procĂ©dĂ© uniques pour l’époque, notamment en France. Sont Ă©galement prĂ©sents des prĂ©formes de haches et de haches polies, de grattoirs, de perçoirs, de couteaux, de pointes de flĂšches tranchantes rĂ©alisĂ©s dans le silex du Bergeracois, des fragments de cĂ©ramiques, des meules Ă  grains, des polissoirs et des outils en os[2].
  • 24 aoĂ»t 1345, au dĂ©but de la guerre de Cent Ans, la ville est prise d’assaut par le comte de Derby.
  • En 1565, Charles IX passe dans la ville lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagnĂ© de la Cour et des Grands du royaume[3].
  • 17 septembre 1577, au cours des guerres de Religion, une trĂȘve est signĂ©e Ă  Bergerac : la paix de Bergerac.
  • 16 juillet 1621, le Roi Louis XIII entre Ă  Bergerac et fait dĂ©molir les fortifications de la place de sĂ»retĂ© par les huguenots.
  • 1675, la rĂ©volte du papier timbrĂ©, rĂ©volte antifiscale du rĂšgne de Louis XIV, partie de Bordeaux, s’étend Ă  Bergerac qui connaĂźt deux jours d’émeutes les 3 et 4 mai[4]. Une troupe de cavalerie ramĂšne l’ordre, et quitte la ville Ă  la mi-mai.
  • 11 aoĂ»t 1685, les premiĂšres compagnies de dragons arrivent Ă  Bergerac pour convertir les huguenots.
  • 1794, les anciennes communes de La Conne, La Madeleine, Saint-Christophe-de-Monbazillac et Sainte-Foy-des-Vignes fusionnent avec Bergerac.

Climat

mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,3 1,4 3,3 5,6 9,5 12,9 14,3 14,1 10,6 8,3 4,2 1,8 7,3
Température moyenne (°C) 5,6 6,8 9,4 11,7 15,8 19,3 21,2 21 17,3 13,9 8,9 6 13,1
Température maximale moyenne (°C) 9,8 12,1 15,5 17,8 22,1 25,6 28 27,9 23,9 19,6 13,5 10,2 18,9
Précipitations (mm) 54,9 47,8 43,8 67,3 65,1 56,3 53,9 55,9 61,3 59,7 68,1 69,6 703,5
Record de froid (°C) -16,6 -10,9 -11,9 -4,2 -0,7 2,8 6,7 4,7 0,9 -5,4 -9,7 -12,3 -16,6
Record de chaleur (°C) 19 23,1 26,5 29,6 33,1 38,2 39,2 42,1 37,4 31,5 22,4 19,7 42,1
Source : Le climat Ă  Bergerac (en °C et mm, moyennes mensuelles 1981/2009 et records depuis 1981)[1] - MĂ©tĂ©o-France[5]


Vignoble

Vignoble de Bergerac

12 600 hectares pour 13 appellations et un vin de pays produisant 560 000 hectolitres par campagne. Le prix nĂ©gociant est de 730 euros le tonneau de 900 litres en rouge, un peu plus pour les blancs et le Monbazillac. 13 appellations d’origine contrĂŽlĂ©e (AOC) :

Jumelages

Administration

Liste des maires successifs
PĂ©riode IdentitĂ© Étiquette QualitĂ©
1967 1975 Louis Pimont SFIO ancien député
1975 1995 Michel Manet PS ancien sénateur
1995 mars 2008 Daniel Garrigue RPR[6] puis UMP Député
mars 2008 En cours Dominique Rousseau PS Directeur d’établissement social
Toutes les données ne sont pas encore connues.

DĂ©mographie

Bergerac

Évolution dĂ©mographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 11 720 8 544 8 665 8 044 8 557 9 285 10 102 9 873 10 402
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 10 875 12 116 12 123 11 699 13 120 15 042 14 353 14 735 15 642
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 15 936 15 623 16 162 17 041 16 593 17 520 18 902 22 525 23 622
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 25 185 27 165 27 764 26 832 26 899 26 071 27 716[7] 27 555[8] -
Notes, sources, ... De 1962 Ă  1999 : population sans doubles comptes ; Ă  partir de 2006 : population municipale lĂ©gale.
Sources : Ldh/EHESS/Cassini [9] jusqu'en 1962 puis Insee [10] de 1968 Ă  1999.

L'agglomération et l'aire urbaine de Bergerac

En 2010, l'unitĂ© urbaine de Bergerac (l'agglomĂ©ration) regroupe 22 communes[11] : Bergerac, Cours-de-Pile, Creysse, Le Fleix, La Force, Gardonne, Ginestet, Lamonzie-Saint-Martin, Lembras, Mouleydier, Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, Prigonrieux, Saint-Antoine-de-Breuilh, Saint-Germain-et-Mons, Saint-Laurent-des-Vignes, Saint-Nexans, Saint-Pierre-d'Eyraud, Saint-Sauveur, Pineuilh, Saint-Avit-Saint-Nazaire, Sainte-Foy-la-Grande et Saint-Philippe-du-Seignal. Ces quatre derniĂšres communes font partie du dĂ©partement de la Gironde.

Elle s'Ă©tend d'est en ouest sur prĂšs de 35 kilomĂštres, le long de la Dordogne depuis Mouleydier jusqu'Ă  Saint-Antoine-de-Breuilh. Avec 63 405 habitants[12] en 2008, c'est la deuxiĂšme agglomĂ©ration de Dordogne aprĂšs celle de PĂ©rigueux.

L'aire urbaine, plus Ă©tendue, regroupe au total 67 communes[13] et 79 450 habitants en 2008[14].

Économie

Bergerac possĂšde une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne. Le dĂ©veloppement touristique constitue depuis plus de 10 ans une prioritĂ© avec l’émergence d’une vĂ©ritable destination : le Pays de Bergerac. La premiĂšre spĂ©cificitĂ© en est le tourisme viticole dont le vin de Monbazillac est le plus rĂ©putĂ©. Le patrimoine, la riviĂšre Dordogne et les activitĂ©s de pleine nature complĂštent une offre touristique trĂšs riche.

Les touristes étrangers sont en majorité des Anglais, des Hollandais et des Belges notamment grùce au développement de l'aéroport Bergerac Dordogne Périgord qui propose des liaisons quotidiennes vers la Grande-Bretagne, la Belgique et les Pays-Bas.

Lieux et monuments

  • MusĂ©e d’Anthropologie du Tabac (Machine de Dalloz)
  • MusĂ©e du Vin et de la Batellerie
  • ChĂąteau de Lespinassat, XVIIe siĂšcle XVIIIe siĂšcle XIXe siĂšcle, classĂ©
  • ChĂąteau de Mounet-Sully, XIXe siĂšcle, classĂ©
  • Le musĂ©e Costi du sculpteur Constantin Papachristopoulos
  • Temple protestant situĂ© au cƓur de la vieille ville, place Cayla, le grand temple de Bergerac est installĂ© dans l’ancienne Ă©glise des rĂ©collets. Culte chaque dimanche Ă  10 h 30. Concerts rĂ©guliers.
  • RĂ©collets Le CloĂźtre des RĂ©collets qui abrite la Maison des Vins de Bergerac
  • L'Ă©glise Notre-Dame a Ă©tĂ© construite par Paul Abadie entre 1852 et 1868.

Dans son palmarÚs 2010, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France[15] a attribué quatre fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris.

Personnalités liées à la commune

Sport

  • Aviron : avec le Sport Nautique
  • Ball-Trap : avec le Ball-Trap Club de Bergerac sur le stand de Tir de Faux-Canguilhem. L'activitĂ© de Ball-trap est en cours d'extinction Ă  Bergerac suite Ă  la fermeture administrative du stand de tir initiĂ© par la municipalitĂ© de Faux et la dĂ©cision de la municipalitĂ© de Bergerac de ne pas soutenir le projet de mise aux normes.
  • Basket-ball : avec l’USB Basket
  • Escalade, alpinisme, raquettes : avec l’Association Sportive de la Poudrerie de Bergerac
  • Escrime : avec l'association des Cadets de Bergerac
  • Football : avec le Bergerac Foot en CFA2
  • Gymnastique artistique fĂ©minine : avec le Stella (FSCF) et les Enfants de France (FFG)
  • Handball : avec le BHB en National 1 fĂ©minin
  • KaratĂ©: avec "OSKCB" (Ohshima Shotokan KaratĂ© Club Bergeracois)
  • Kendo : avec l’Association Go Shin No Yama
  • Natation : avec le Cercle des Nageurs Bergeracois (CNB)
  • PlongĂ©e sous marine : avec l’Association Cyrano PlongĂ©e Bergerac
  • Rugby : avec l’U.S. Bergerac en FĂ©dĂ©rale 3
  • Tennis : avec le Tennis Club de Bergerac (TCB)
  • Course Ă  pied et Marche Nordique : avec le Spiridon PĂ©rigord Pourpre
  • AĂŻkido, AthlĂ©tisme, Boxe Française, Boxe Anglaise, Gym Tonic, Handisport, Judo, Jujitsu, Racing Car, RandonnĂ©e PĂ©destre, Savate DĂ©fense, TaĂŻso, Tennis, Tir, Triathlon avec l’USB Omnisport[16]

ÉvĂ©nements

  • La Grappe de Cyrano (Ă©galement appelĂ©e Grappe Lazer), est une Ă©preuve d’enduro de niveau international sur deux jours. Elle part de Bergerac et y revient, se tenant depuis 1987 chaque annĂ©e, pendant un week-end de mars ou d’avril[17]
  • Les tables de Cyrano rassemblent au mois de juillet en plein air les amateurs de gastronomie locale et de musique de rue[18]
  • Foire-exposition tous les deux ans, les annĂ©es paires, en aoĂ»t-septembre
  • Le 10 juillet 2001, Bergerac a accueilli le concert d'Elton John au stade municipal Gaston Simounet Seule Ă©tape française de sa tournĂ©e mondiale, le concert rassembla environ 15 000 personnes.
  • La Botte de Cyrano, compĂ©tition d'escrime Ă  l'Ă©pĂ©e dans le centre historique de Bergerac, fin juin. (association: Les Cadets de Bergerac, club d'escrime)

Enseignement

Bergerac possĂšde de nombreux Ă©tablissements Ă©ducatifs : 15 Ă©coles (maternelles et Ă©lĂ©mentaires), 4 collĂšges, 2 lycĂ©es et 9 Ă©tablissements professionnels. En revanche, aucun Ă©tablissement Ă©ducatif d'enseignement supĂ©rieur ne se situe Ă  Bergerac.

Écoles

  • Gambetta (maternelle)
  • La Moulette (maternelle)
  • Pauline Kergomard (maternelle)
  • Suzanne Lacore (maternelle)
  • Alba (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)
  • Bout des Vergnes (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)
  • Edmond Rostand (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)
  • Le Taillis-Naillac (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)
  • RenĂ© Desmaison (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)
  • AndrĂ© Malraux (Ă©lĂ©mentaire)
  • Jean Moulin (Ă©lĂ©mentaire)
  • Romain Rolland (Ă©lĂ©mentaire)
  • Les Vaures (Ă©lĂ©mentaire)
  • École privĂ©e Sainte Marthe (anciennement MisĂ©ricorde) (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)
  • École privĂ©e FĂ©nelon-Guy (maternelle et Ă©lĂ©mentaire)

CollĂšges

  • EugĂšne Leroy
  • Henri IV
  • Jacques PrĂ©vert
  • CollĂšge privĂ© Sainte-Marthe-Saint-Front

Lycées

  • LycĂ©e Maine de Biran
  • LycĂ©e privĂ© Sainte-Marthe-Saint-Front

Établissements professionnels

  • Atelier PĂ©dagogique PersonnalisĂ© (APP)
  • Centre de formation d’apprentis du Grand Bergeracois des mĂ©tiers traditionnels et de la santĂ© (CFA)
  • Établissement privĂ© Association consulaire et interprofessionnelle de formation permanente (ACIFOP)
  • Établissement privĂ© Centre formation professionnelle sanitaire et sociale en cours d'emploi (CFPSSCE)
  • Établissement privĂ© de commerce et de gestion (EPSECO)
  • L.E.P agricole de la Brie
  • L.E.P de l’Alba
  • L.E.P Jean Capelle
  • L.E.P Sainte-Marthe-Saint-Front

Santé

Au sein de la commune, les habitants peuvent bĂ©nĂ©ficier de deux centres mĂ©dicaux principaux : le Centre Hospitalier Samuel Pozzi et la Clinique Pasteur.

Centre Hospitalier Samuel Pozzi

La capacité d'accueil de l'établissement est de 222 lits en hospitalisation complÚte et 13 places en hospitalisation de jour.

Les activitĂ©s principales sont[19] :

  • MaternitĂ©
  • Chirurgie ambulatoire
  • Urgence
  • MĂ©decine de la personne ĂągĂ©e

Les activitĂ©s spĂ©cifiques sont :

  • Urgences
  • Cardiologie rythmologique

Clinique Pasteur

La capacité d'accueil de l'établissement est de 96 lits en hospitalisation complÚte et 41 places en hospitalisation de jour.

Les activitĂ©s principales sont[20] :

  • Chirurgie
  • Soins de suite et de rĂ©adaptation
  • Hospitalisation Ă  domicile

Les ActivitĂ©s spĂ©cifiques sont :

  • Chirurgie ambulatoire

MĂ©dias

Presse Ă©crite

Radios

Les habitants de Bergerac peuvent Ă©couter trois radios locales :

Ils peuvent Ă©galement Ă©couter les radios nationales suivantes :

Galerie

Notes et références

  1. ↑ Le nom occitan des communes du PĂ©rigord sur le site du Conseil gĂ©nĂ©ral de la Dordogne
  2. ↑ Bergerac, premier village du NĂ©olithique du Sud-Ouest de la France. CommuniquĂ© de presse de l’INRAP. 22 novembre 2007.
  3. ↑ Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Club France Loisirs, 1980 (ISBN 978-2-7242-0785-9), p 258
  4. ↑ Charles Durand, « La rĂ©volte du papier timbrĂ© advenue Ă  Bergerac en 1675 Â», paru dans Bulletin de la sociĂ©tĂ© historique et archĂ©ologique du PĂ©rigord, tome XXI (1894), p. 389-404
  5. ↑ PremiĂšres fortes chaleurs de l'Ă©tĂ© sur le site de MĂ©tĂ©o-France. Mis en ligne le 28 juin 2011, consultĂ© le 28 juin 2011
  6. ↑ Fiche de Daniel Garrigue pour la pĂ©riode 1993-1997 sur le site de l'AssemblĂ©e nationale, consultĂ©e le 16 septembre 2011.
  7. ↑ Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. ConsultĂ© le 15 janvier 2011
  8. ↑ Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. ConsultĂ© le 15 janvier 2011
  9. ↑ Notice communale de Bergerac sur Ldh/EHESS/Cassini. ConsultĂ© le 15 janvier 2011
  10. ↑ Bergerac - Évolution et structure de la population sur Insee. ConsultĂ© le 15 janvier 2011
  11. ↑ Insee, unitĂ© urbaine 2010 de Bergerac, consultĂ© le 28 octobre 2011.
  12. ↑ Insee, unitĂ© urbaine de Bergerac, consultĂ© le 28 octobre 2011.
  13. ↑ Insee, zonage en aires urbaines 2010 de Bergerac, consultĂ© le 29 octobre 2011.
  14. ↑ Insee, aire urbaine de Bergerac, consultĂ© le 28 octobre 2011.
  15. ↑ Site des Villes et Villages Fleuris, consultĂ© le 4 fĂ©vrier 2011.
  16. ↑ Sections USB
  17. ↑ Site officiel de la Grappe de Cyrano
  18. ↑ Journal Sud Ouest, Ă©dition PĂ©rigueux du 11 juillet 2009
  19. ↑ Centre Hospitalier Samuel Pozzi sur site de la Haute AutoritĂ© de SantĂ©
  20. ↑ Clinique Pasteur sur site de la Haute AutoritĂ© de SantĂ©

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Étape prĂ©cĂ©dente
Lembras
PĂšlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
Coquille Saint-Jacques
Via Lemovicensis
Étape suivante
Saint-Laurent-des-Vignes

Liens externes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bergerac (Dordogne) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bergerac (Dordogne) — Bergerac 
   Deutsch Wikipedia

  • Bergerac, Dordogne — French commune nomcommune=Bergerac rĂ©gion=Aquitaine dĂ©partement=Dordogne arrondissement=Bergerac canton= insee=24037 cp=24100 maire=Daniel Garrigue mandat=2001 2008 intercomm=Bergerac Pourpre longitude=0.483055 latitude=44.859276 alt moy= 29 m… 
   Wikipedia

  • AĂ©roport Bergerac Dordogne PĂ©rigord — Code AITA Code OACI EGC LFBE 
   WikipĂ©dia en Français

  • Bergerac (commune) — Bergerac (Dordogne) Pour les articles homonymes, voir Bergerac. Bergerac Ruelle du vieux Bergerac 
   WikipĂ©dia en Français

  • Dordogne (DĂ©partement) — Pour les articles homonymes, voir Dordogne. Dordogne 
   WikipĂ©dia en Français

  • Dordogne (departement) — Dordogne (dĂ©partement) Pour les articles homonymes, voir Dordogne. Dordogne 
   WikipĂ©dia en Français

  • Dordogne (Departement) — Dordogne (24) Region 
   Deutsch Wikipedia

  • Dordogne (DĂ©partement) — Dordogne (24) Region 
   Deutsch Wikipedia

  • Bergerac — Bergerac 
   Deutsch Wikipedia

  • Bergerac Handball — GĂ©nĂ©ralitĂ©s 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.