Bergame

ÔĽŅ
Bergame
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bergamo.
Bergame
Image illustrative de l'article Bergame
Vue sur la ville
Blason
Administration
Nom italien Bergamo
Pays Drapeau d'Italie Italie
R√©gion Flag of Lombardy.svg Lombardie 
Province Bergame 
Code ISTAT 016024
Code postal 24100
Préfixe tel. 035
Maire Franco Tentorio (2009)
Site web www.comune.bergamo.it
Culture et démographie
Population 119 551 hab. (31-12-2010[1])
Densit√© 3 089 hab./km¬≤
Gentilé bergamaschi, en français les Bergamasques
F√™te patronale 26 ao√Ľt
Géographie
Coordonn√©es 45¬į 42‚Ä≤ 00‚Ä≥ N 9¬į 39‚Ä≤ 58‚Ä≥ E / 45.7, 9.66645¬į 42‚Ä≤ 00‚Ä≥ Nord
       9¬į 39‚Ä≤ 58‚Ä≥ Est
/ 45.7, 9.666
  
Altitude 249 m
Superficie 38,7 km²
Code cadastral A794
Voir la carte administrative
Bergame
Voir la carte topographique
Bergame

Bergame (Bergamo en italien-B√®rghem en bergamasque (bergam√†sch)) est une ville italienne, d'environ 119 000 habitants, capitale de la province du m√™me nom, situ√©e en Lombardie, r√©gion de la plaine du P√ī, √† environ 50 km au nord-est de Milan.

Selon la légende, la ville fut fondée par Cidno le neveu de Noé.

Elle est entour√©e d'une enceinte construite au XVIe si√®cle, longue de 5 kilom√®tres et perc√©e de quatre portes : Sant'Agostino, San Lorenzo, Sant'Alessandro et San Giacomo.

Sommaire

Géographie

Haut-Bergame

La ¬ę ville haute ¬Ľ (autrefois, simplement ¬ę la citt√† alta ¬Ľ) est une cit√© m√©di√©vale ceinte de remparts datant de la domination v√©nitienne, construite √† partir de 1561 dans le but de faire de la ville haute de Bergame une citadelle imprenable. Bergame est donc, avec Ferrare, Lucques et Grosseto, l'une des quatre cit√©s italiennes √† conserver des remparts demeur√©s intacts depuis des si√®cles.

Les monuments les plus visit√©s sont concentr√©s autour de la fontaine du Contarini : ce sont essentiellement le Palazzo della Ragione (palais de la Raison) et la tour Civique (dite ¬ę la grande cloche ¬Ľ), qui sonne encore 100 coups tous les soirs √† 22 heures, annon√ßant la fermeture nocturne du portone de l'enceinte. Juste en face se trouve le grand b√Ętiment blanc de la biblioth√®que Angelo Mai.

Du c√īt√© sud de l'ancienne place publique, on peut voir le Duomo et la chapelle de Colleoni, de l'architecte Giovanni Antonio Amadeo, avec le monument fun√®bre du condottiere Bartolomeo Colleoni, le baptist√®re et la basilique Santa Maria Maggiore. L'int√©rieur de cette √©glise de ville, et non de dioc√®se, porte des signes architecturaux des p√©riodes de l'histoire de la ville qui se sont succ√©d√© depuis sa construction. La conception des c√©l√®bres marqueteries polychromes, repr√©sentant des sc√®nes bibliques, est attribu√©e √† Lorenzo Lotto, tandis que l'imposant confessionnal baroque est l'Ňďuvre d'Andrea Fantoni. L'√©glise abrite le tombeau du musicien Gaetano Donizetti.

La via Colleoni relie l'ancienne place publique √† la place de la citadelle et constitue le cŇďur des commerces de la ville haute. Sur la place de la citadelle se trouvent le mus√©e civique arch√©ologique de Bergame et le mus√©e de sciences naturelles ¬ę Enrico Caffi ¬Ľ.

La ville haute possède encore un jardin botanique et une faculté de langues et de littératures étrangères dont le prestige est à l'échelle européenne.

La ville haute peut être atteinte à pied à travers les scorlazzini (escaliers), en voiture aux périodes et heures d'ouverture, ou bien mieux par le funiculaire.

Bas-Bergame

Le Bas Bergame ‚ÄĒ dans le pass√©, on disait √©galement ¬ę i borghi ¬Ľ ‚ÄĒ est centre de la commune, abritant la Pr√©fecture et le si√®ge de la province. En son centre se trouve la zone situ√©e entre Porta Nuova et le Sentierone ‚ÄĒ l'avenue d√©limit√©e par des arbres ‚ÄĒ pav√©e parce qu'au cours des si√®cles pass√©s c'√©tait l√† que se trouvait la station des carrosses.

Bergame poss√®de un a√©roport (code AITA : BGY).

Différentes vues de la ville

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire

Article d√©taill√© : Histoire de Bergame.

Chronologie

Avant Jésus-Christ

  • ~ 100.000 : premi√®re apparition des hommes dans les vall√©es bergamasques.
  • ~2500 : selon la l√©gende, le chef ligure Cydno fonde Barra (Bergame).
  • ~1200 : vraisemblablement la fondation de Barra par une tribu Ligure.
  • ~550 : premi√®re destruction de Barra par les Gaulois ¬ę Cenomane ¬Ľ, les conqu√©rants changent le nom de Barra en ¬ę B√®rghem ¬Ľ. En dialecte, la ville est ainsi nomm√©e.
  • ~428 : seconde destruction de Bergame par les Gaulois ¬ę Senoni ¬Ľ command√© par leur chef Brenno.
  • 196 : victoire des Romains sur les tribus gauloises, les Bergamasques deviennent sujets romains. B√®rghem devient Bergomum.
  • 49 : Jules C√©sar accorde la citoyennet√© romaine √† la ville.

Après Jésus-Christ

Cité des mille
  • 290 : martyre de saint Alexandre, patron de la ville.
  • 402 : Bergame est d√©truite par les Wisigoths conduits par Alaric Ier.
  • 450 : le ¬ę fl√©au de Dieu ¬Ľ Attila d√©truit la ville.
  • 455 : excursion des Vandales et des Alains.
  • 476 : les Byzantins occupent Bergomum. Mais pour peu de temps, car les Ostrogoths les battent et dominent la ville.
  • 569 : arriv√©e des Lombards.
  • 774 : victoire de Charlemagne sur les Lombards, il devient le ma√ģtre de Bergame.
  • 894 : saccage de Arnulf.
  • 904 : Adalbert est nomm√© √©v√™que-comte de Bergame.
  • 1098 : commencement de la p√©riode communale.
  • 1156 : Fr√©d√©ric Barberousse accorde √† Bergame de battre monnaie. Premi√®re bataille entre Bergame et Brescia.
  • 1167 : naissance de la Ligue Lombarde √† Pontida pr√®s de Bergame.
  • 1176 : d√©faite de Fr√©d√©ric Barberousse √† la bataille de Legnano.
  • 1183 : paix de Constance, l'empereur Fr√©d√©ric Barberousse est accueilli triomphalement √† Bergame.
  • 1191 : bataille entre Bergame et Brescia √† Cividate.
  • 1206 : commencement de lutte pour le pouvoir √† Bergame. Les nobles Suardi sont du c√īt√© guelfe contre les ¬ę populaires ¬Ľ guibelin.
  • 1264 : Filippo della Torre devient le premier maire de Bergame. La lutte continue entre les Colleoni (guelfes) et les Suardi (devenus gibelins).
  • 1295 : la famille de Suardi demande de l‚Äôaide √† Mathieu Ier Visconti, seigneur de Milan. Les Colleoni sont chass√©s de Bergame. Mais la lutte entre les diverses familles continue de plus belle.
  • 1331 : arriv√©e de Jean de Luxembourg, roi de Boh√™me et de Pologne.
  • 1332 : d√©but de la domination des Visconti, seigneurs de Milan.
  • 1395 : naissance de Bartolomeo Colleoni.
  • 1419 : arriv√©e de saint Bernardin de Sienne.
  • 1428 : Bergame passe sous la domination de la ¬ę S√©r√©nissime ¬Ľ Venise ¬Ľ
  • 1458 : Bartholom√© Colleoni nomm√© capitaine g√©n√©ral des troupes v√©nitiennes.
  • 1475 : mort de Bartolomeo Colleoni.
  • 1509 √† 1529 :Bergame devient champ de bataille entre Venise, la France et l'Espagne.
  • 1561 : commencement des murs v√©nitiens.
  • 1595 : Torquato Tasso originaire de Bergame, couronn√© po√®te √† Rome. Il a √©crit J√©rusalem lib√©r√©e.
  • 1630 : arriv√©e de la peste. La polenta fait aussi son apparition dans cette √©poque; elle deviendra le plat principal des paysans.
  • 1796 : les troupes r√©volutionnaires fran√ßaises arrivent √† Bergame. La domination v√©nitienne est finie.
  • 1797 : naissance de la r√©publique bergamasque le 13 mars et de Gaetano Donizetti le 29 novembre. Venise organise une contre-r√©volution avec l‚Äôappui fid√®le des habitants de Valle Imagna.
  • 1797 : apr√®s quelques mois, la ville entre dans la R√©publique cisalpine.
  • 1805 : la ville fait partie du Royaume d‚ÄôItalie.
  • 1815 : chute de Napol√©on, Bergame passe dans la domination autrichienne selon le trait√© de Vienne.
  • 1848 : ann√©e r√©volutionnaire. Les Bergamasques attaquent la caserne autrichienne. Visite de Giuseppe Garibaldi et de Giuseppe Mazzini. Retour des Autrichiens.
  • 1859 : Garibaldi lib√®re Bergame et entre dans le r√®gne d‚ÄôItalie.
  • 1860 : 180 Bergamasques participent √† l'exp√©dition des Mille. Il forme la 8e compagnie. Elle sera appel√©e par Garibaldi, la ¬ę compagnie de fers ¬Ľ. Aujourd‚Äôhui, Bergame est toujours appel√©e la ville dei Mille.
  • 1862 : la ville est √©quip√©e d'√©clairage √† gaz.
  • 1872 : la municipalit√© quitte la ville haute pour se transf√©rer dans la ville basse.
  • 1887 : r√©alisation du funiculaire qui relie la ville haute et basse.
  • 1889 : la ville est √©quip√©e d‚Äô√©clairage √† l'√©lectricit√©.
  • 1925 : construction de la premi√®re autoroute entre Milan et Bergame.
  • 1936 : mort du h√©ros Antoine Locatelli en √Čthiopie.
  • 1958 : Angelo Roncalli, premier bergamasque √©lu pontife. Il choisira de porter le nom de Jean XXIII.
  • 1962-1963 : l‚ÄôAtalanta, l‚Äô√©quipe de football de Bergame, gagne la Coupe d'Italie.
  • 1963 : mort du ¬ę bon pape ¬Ľ, Jean XXIII.
  • 1965-1976 : Felice Gimondi, cycliste bergamasque gagne trois tours d'Italie (1967,1969,1976) et 1 tour de France (1965).
  • 1977 : Giacomo Agostini prend sa retraite de motocycliste. Il aura gagn√© 15 championnats mondiaux de 350 cm¬≥ et 500 cm¬≥.

Personnalités liées à Bergame

n√©es au XVe si√®cle
n√©es au XVIe si√®cle
n√©es au XVIIe si√®cle
  • Fra'Galgario n√© √† Bergame en 1655 - mort √† Bergame en 1747 (portraitiste)
  • Pietro Locatelli (Bergame, 3 septembre 1695 - Amsterdam, 30 mars 1764) √©tait un compositeur et violoniste virtuose.
n√©es au XVIIIe si√®cle
n√©es au XIXe si√®cle
n√©es au XXe si√®cle
  • Carla Cerati (1927-), √©crivain et photographe.
  • Felice Gimondi (1942-), coureur cycliste.
  • Alex Esposito (1975-), chanteur d'op√©ra - basse.

Monuments et patrimoine

  • Basilique Santa Maria Maggiore : commenc√©e au XIIe si√®cle, les travaux ont dur√© 500 ans.
  • Baptist√®re : construit en 1340 par Giovanni da Campione, il a un plan octogonal.
  • Chapelle Colleoni : construite par l'architecte Giovanni Antonio Amadeo sur la commande du c√©l√®bre condottiere Bartolomeo Colleoni, c'est un monument remarquable de la Renaissance lombarde.
  • Piazza Vecchia : elle fut d√©crite par l'architecte Le Corbusier comme la plus belle place d‚ÄôEurope.
  • Palais de la Raison : √©rig√© en XIIe si√®cle, il a √©t√© reconstruit par Pietro Isabello au XIIe si√®cle.
  • Campanone : tour m√©di√©vale d'une hauteur de 52 m√®tres, il a √©t√© construit au XIIe si√®cle et offre une vue imprenable sur la ville.
  • Porte Saint Giacomo : elle fut construite au XVIe si√®cle. C'est une des quatre portes par lesquelles on entrait dans la Ville haute. Le blason du L√©on de San Marco rappelle la domination v√©nitienne.
  • Th√©√Ętre Donizetti : il fut construit √† la fin du XVIIIe si√®cle en l'honneur du compositeur bergamasque Donizetti.
  • Mus√©e des Beaux-Arts et son √©cole, avec plus de 1 800 tableaux expos√©s.

Photographies de monuments

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Gastronomie

La Polenta de Pietro Falca dit Longhi

La configuration géographique de la région bergamasque a contribué à l'élaboration d'une gastronomie montagnarde qui se base principalement sur la polenta, les fromages et la viande.

La polenta, faite √† base de farine de ma√Įs bouillie, est le symbole de la cuisine bergamasque. La farine de ma√Įs doit cuire tr√®s longtemps dans un chaudron en cuivre et doit √™tre remu√©e en permanence durant sa cuisson √† l'aide d'un gros b√Ęton appel√© tarello. Avant que leur chasse soit interdite, le plat de f√™te traditionnel √©tait la polenta accompagn√©e de petits oiseaux sauvages. Pour la population la plus pauvre, la polenta √©tait accompagn√©e principalement de fromage et de beurre, c'est la polenta taragna.

Le fromage le plus typique de Bergame vient de la vall√©e Brembana qui surplombe la ville. Son nom demeure le terme dialectal bergamasque Formai de mut qui signifie fromage des alpages. C'est un fromage de vache √† p√Ęte cuite d√©licieusement parfum√© qui peut √™tre consomm√© aussi bien tel quel que dans les pr√©parations culinaires bergamasques.

Le dessert traditionnel bergamasque se nomme Polenta e osei. C'est une g√©noise en forme de demi-sph√®re et color√©e en jaune pour imiter la belle couleur dor√©e de la polenta, et farcie de p√Ęte d'amande et de mousse au chocolat. On dispose sur le sommet de petits oiseaux en chocolat qui rappellent les oiseaux sauvages d'antan.

Administration

Liste des maires (sindaci) successifs
Période Identité Parti Qualité
1995-1999 Bruno Vicentini PPI  
1999-2004 Cesare Veneziani FI  
2004-2009 Roberto Bruni SDI  
2009- Franco Tentorio PDL  
Toutes les données ne nous sont pas encore connues.

Hameaux

  • Circoscrizione 1
Borgo Pignolo - Borgo Palazzo - Borgo San Lorenzo - Sant'Alessandro - Centro cittadino - Celadina - Viale Venezia - Malpensata - Boccaleone - Campagnola
  • Circoscrizione 2
Loreto - Longuelo - San Paolo - Santa Lucia - Colognola al Piano - San Tomaso de' Calvi - Villaggio degli Sposi - Carnovali - Grumello del Piano
  • Circoscrizione 3
Città Alta - Colli - Monterosso - Valtesse - Conca Fiorita - Borgo Santa Caterina - Redona

Communes limitrophes

Azzano San Paolo, Curno, Gorle, Lallio, Mozzo, Orio al Serio, Paladina, Ponteranica, Seriate, Sorisole, Stezzano, Torre Boldone, Treviolo, Valbrembo

Jumelage

La ville de Bergame est jumel√©e avec :

Citations

  • La ville est cit√©e dans la chanson de Diane Tell Si j'√©tais un homme :

¬ę Et, juste √† c√īt√© de Milan,/ Dans une ville qu'on appelle Bergame,/ Je te ferais construire une villa ¬Ľ

Notes et références

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Bergame de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bergame ‚ÄĒ ‚óŹ bergame nom f√©minin (de Bergame, nom propre) Tapisserie grossi√®re, faite de laine, de soie, de coton, de chanvre, de poil de ch√®vre ou de bŇďuf, utilis√©e autrefois dans l ameublement. Bergame v. d Italie (Lombardie); 120 510 hab.; ch. l. de prov ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • bergame ‚ÄĒ BERGAME. s. f. Sorte de tapisserie fort commune et de peu de valeur, nomm√©e ainsi, √† cause de la Ville de Bergame, d o√Ļ sont venues les premi√®res tapisseries de cette sorte. Il n y a dans sa chambre qu une simple tapisserie de Bergame. Il n y a… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie Fran√ßaise 1798

  • bergame ‚ÄĒ BERGAME. s. f. Sorte de tapisserie fort commune & de peu de prix, nomm√©e ainsi √† cause de la ville de Bergame, d o√Ļ sont venu√ęs les premieres tapisseries de cette sorte. Il n y a dans sa chambre qu une simple tapisserie de bergame. il n y a que… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Bergame ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Bergame Pa√≠s      Espa√Īa ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • BERGAME ‚ÄĒ s. f. Ancienne sorte de tapisserie fort commune et de peu de valeur, ainsi nomm√©e √† cause de la ville de Bergame, d o√Ļ sont venues les premi√®res tapisseries de ce genre. Il n y avait dans sa chambre qu une simple tapisserie de Bergame. Il n y… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bergame ‚ÄĒ (b√®r ga m ) s. f. Ancienne sorte de tapisserie fort commune. √ČTYMOLOGIE ¬†¬†¬†Bergame, ville d Italie o√Ļ se fabrique cette sorte de tapisserie ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • BERGAME ‚ÄĒ n. f. Ancienne sorte de tapisserie fort commune et de peu de valeur ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bergame (Volley-ball F√©minin) ‚ÄĒ Volley Bergame ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bergame (volley-ball feminin) ‚ÄĒ Bergame (volley ball f√©minin) Volley Bergame ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bergame (volley-ball f√©minin) ‚ÄĒ Volley Bergame ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.