Malombra

Malombra (titre original: Malombra) est un film italien réalisé par Mario Soldati en 1942, adapté d'un roman d'Antonio Fogazzaro, écrit en 1881. Carmine Gallone en avait effectué une première version cinématographique muette en 1916, avec Lyda Borelli, dans le rôle-titre.

Sommaire

Synopsis

  • Fin du XIXe siècle. Dans un château situé au bord d'un magnifique lac alpestre, la jeune et belle marquise Marina di Malombra, orpheline et désargentée, est élevée avec sévérité par son oncle, le comte Cesare d'Ormengo. Elle découvre dans sa chambre un manuscrit ayant appartenu à son ancêtre, la comtesse Cecilia, séquestrée par un mari jaloux. Arrive bientôt au palais, un jeune professeur, Corrado Silla, auteur anonyme d'un roman sur la réincarnation des âmes, qui assure les fonctions de secrétaire auprès du comte. Marina s'éprend de lui, mais Corrado, craignant de tomber amoureux à son tour, s'enfuit précipitamment du château. La lecture du roman et la présence du manuscrit finissent par hanter la marquise qui croit percevoir en son oncle la réincarnation de l'époux de Cecilia et en Corrado, celle de son amant. Malade, le comte Cesare décède. Au cours de la cérémonie funèbre, Marina di Malombra, en proie au délire, tue Corrado, revenu au palais. Elle s'embarque, ensuite, pour mourir dans le lac, comme l'avait fait la comtesse Cecilia des années auparavant.

Fiche technique

Distribution artistique

  • Isa Miranda: marquise Marina di Malombra
  • Andrea Checchi: Corrado Silla
  • Gualtiero Tumiati: comte Cesare d'Ormengo
  • Irasema Dilián: Edith Steinegge
  • Giacinto Molteni: Andrea Steinegge
  • Nino Crisman: Nepo Salvador
  • Ada Dondini: Fosca Salvador
  • Enzo Biliotti: commandant Vezza

Commentaire

  • Malombra fut le premier roman publié par Antonio Fogazzaro et sa deuxième adaptation à l'écran engendra ce qui constitue, sans doute, un des films les plus illustratifs du calligraphisme italien. "Ce mouvement, dans ce qu'il a de meilleur et de plus abouti, exprima une secrète hostilité envers la réalité sociale et politique ambiante, contre laquelle il tenta de prendre une sorte de revanche esthétique", rappelle fort opportunément Jacques Lourcelles. Les réalisateurs, initiateurs d'une telle tendance, tels Mario Soldati ou Renato Castellani, situèrent leurs œuvres dans le contexte du siècle antérieur. La plupart de leurs films décrivent des personnages repliés dans le souvenir et vivant dans la hantise du passé. L'héroïne de Malombra en est un exemple parfait. "Sa rêverie, ses fantasmes de réincarnation sont le produit de l'appauvrissement de son existence", juge Jacques Lourcelles. Elle est peinte, nous dit-il, "à un niveau psychanalytique et dans un climat d'intimité intense qui donnent au film sa modernité. Le réalisme et le fantastique s'y emmêlent dans une morbidité fascinante, dont le charme n'est pas près de s'éteindre." (in: Dictionnaire du cinéma, Robert Laffont) Les décors et les paysages grandioses, filmés au bord du lac de Côme et éclairés par Massimo Terzano, concourent a créer une semblable atmosphère. Mais pour l'apprécier convenablement, il faut apprendre à "supporter la lenteur suppliciante du rythme, ce temps figé, cette mort lente qui absorbent les personnages comme l'eau dormante où vont se noyer Cecilia, puis la marquise de Malombra", conclut Jacques Lourcelles. Alida Valli, déjà sollicitée pour Le Mariage de minuit (Piccolo mondo antico), fut pressentie pour le rôle principal. Indisponible, elle fut remplacée, au grand dam de Mario Soldati, par Isa Miranda qui trouva, cependant, dans cette incarnation la cristallisation de sa propre carrière et d'une époque du cinéma italien. Freddy Buache considère, pour sa part, que Mario Soldati dirige "Isa Miranda, en se souvenant des attitudes et de l'emphase que caractérisait, dans le cinéma italien muet, le jeu de la diva. D'où naît un frémissement romantique lisible dans l'architecture des images, dans les gros plans du visage de l'actrice et dans une symbolisation sentimentale des objets." (in: Le cinéma italien 1945-1990, L'Âge d'Homme)
  • Plusieurs participants au film parlent de leur travail sur Malombra, dans l'ouvrage de Francesco Savio: Cinecittà anni trenta (3 volumes, chez Bulzoni Editore, Rome, 1975).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Malombra de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Malombra — Directed by Carmine Gallone Written by Antonio Fogazzaro Starring Lyda Borelli Cinematography Giov …   Wikipedia

  • Malombra —    Drame de Mario Soldati, avec Isa Miranda (Marina di Malombra), Andrea Checchi (Corrado Silla), Irasema Dilian (Edith), Gualtiero Tumiati (César), Nino Crisman (Salvador).   Scénario: Mario Bonfantini, Renato Castellani, Ettore Margadonna, Tino …   Dictionnaire mondial des Films

  • malombra — pl.f. malombre …   Dizionario dei sinonimi e contrari

  • MALOMBRA Petrus — vide Petrus …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Pietro Malombra — (1556 1618) was a Italian painter of the late Renaissance, active in his natal city of Venice. He was an educated man who became chancellor of the republic. He befriended and learned painting from Giuseppe Porta. He often represented events of… …   Wikipedia

  • PETRUS Malombra — Pictor Venetus, literarum non rudis. Obiit A. C. 1618. Eques Rodolfius, Part. 2. vitae Pict …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Hantaoma — Pays d’origine Tarbes,  France Genre musical Folk Metal Occitan Années d activité Depuis 2004 …   Wikipédia en Français

  • Antonio Fogazzaro — Saltar a navegación, búsqueda …   Wikipedia Español

  • Black Widow Records — Infobox record label name = Black Widow Records image bg = parent = founded = 1990 founder = status = distributor = genre = Heavy metal Doom metal Hard rock country = Italy location = Genoa url = [http://www.blackwidow.it/ blackwidow.it] Black… …   Wikipedia

  • Fogazzaro — Antonio Fogazzaro. Antonio Fogazzaro (* 25. März 1842 in Vicenza; † 7. März 1911) war ein italienischer Schriftsteller und Dichter. Aus wohlhabender Familie stammend promovierte er 1864 in Turin in Rechtswissenschaft. In …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.