Belém (PA)

Belém

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belém (homonymie).

1° 27′ 21″ S 48° 30′ 14″ W / -1.45583333, -48.5038889

Belém

La cathédrale de Belém - Belém
La cathédrale de Belém

Coat of arms Belem do Para Brazil.jpg
Blason de Belém
    Bandeira belem.jpg
Drapeau de Belém
Surnom : Cidade das mangueiras
Administration
Pays Région État Brésil Brésil Nord Pará Pará
Maire Duciomar Costa
jusqu'en 2008
Date de fondation 12 janvier 1616
Création de la municipalité {{{création}}}
Site officiel de Belém
Démographie
Population 1 408 847 hab. (IBGE 04/2007)
Aire urbaine hab.
Densité 1 322,9 hab./km²
Gentilé belenense
Langue(s) portugais
Géographie
Fuseau horaire UTC-3
Indicatif téléphonique 91
Code postal 66000-000
Superficie 1 065 km²
Altitude 10 m.
Latitude
Longitude
1° 27′ 21″ Sud
       48° 30′ 14″ Ouest
/ -1.45583333, -48.5038889
Localisation de Belém
Carte de Belém
Centres d'intérêts

Belém une ville brésilienne, capitale de l'État du Pará, au nord du pays.

Sommaire

Généralités

Plus grande ville de l'État, elle est aussi connue comme "Cité des Manguiers" (Cidade das Mangueiras en portugais), pour la quantité de ces arbres que l'on trouve dans ses rues. Belém est la porte d'entrée de la région amazonienne brésilienne. La ville est jumelée à Fort-de-France.

Belém est situé sur la rive du fleuve de l'Amazonie. Il n'y a pas de plage dans la ville elle-même, mais aux alentours beaucoup de plages et d'îles permettent la baignade.

Géographie

La ville se situe par une latitude de 01° 27' 21" sud et par une longitude de 48° 30' 14" ouest, à une altitude de 10 mètres.

Sa population était de 1 408 847 habitants au recensement de 2007[1]. La municipalité s'étend sur 1 065 km²[2].

Histoire

La région où se situe la ville actuelle de Belém était à l'origine peuplée par des indiens tupinamba.

Belém fut fondée le 12 janvier 1616 par le capitaine Francisco Caldeira Castelo Branco, envoyé par la couronne portugaise pour défendre le territoire contre les tentatives étrangères de conquêtes, notamment françaises, néerlandaises et anglaises. Il y érigea un fort, le Forte do Presépio, aussi appelé Forte do Castelo. La communauté qui s'implanta à proximité du fort fut initialement appelée Feliz Lusitânia. Elle fut par la suite successivement dénommée Santa Maria do Grão Pará, Santa Maria de Belém do Grão Pará jusqu'à l'appellation actuelle de Belém.

À cette période, à côté d'une activité de collectes de plantes appelées drogues du Sertão, l'économie était basée sur l'agriculture de subsistance complétée par de petites activités d'élevage et de pêche. Cette dernière était surtout pratiquée par de petits exploitants implantés sur les îles de Marajó et de Vigia.

Assez éloignée des centres décisionnels des régions Nordeste et Sudeste du pays, et entretenant des liens étroits avec la couronne portugaise, Belém ne reconnut l'indépendance du Brésil que le 15 août 1823, soit près d'un an après sa proclamation.

Entre les années 1835 et 1840, la commune fut le théâtre de la révolte du Révolte du Cabanagem qui est considérée comme la plus populaire de l'histoire du Brésil et la seule pendant laquelle la population déposa effectivement le gouvernement local. Belém reçu plus tard par Pierre II du Brésil le titre de commune impériale (Imperial Município en portugais).

Avec la croissance forte de la production de caoutchouc, extrait de l'hévéa commence pour la ville le cycle ou ère du caoutchouc entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, période à laquelle Belém acquis une grande importance commerciale. C'est de cette époque que datent des monuments comme le Palácio Lauro Sodré, le Colégio Gentil Bittencourt, le Teatro da Paz (1878) ou encore le Palácio Antônio Lemos et le marché du Ver-o-Peso.

Cette dynamique a également engendré une forte vague d'immigration en particulier d'origine portugaise, chinoise, française, japonaise et espagnole et d'autres minorités. Ces populations ont par exemple permis le développement agricole de la zone de Bragantina.

Le district de la capitale avec comme centre Belém inclut également les communes (municípios) d'Acará, d'Ourém et de Guamá. Quinze freguesias complètent le découpage administratif de la ville.

Il est à noter qu'à cette période les populations indiennes prenaient directement part à l'économie locale mais était déjà concentrées dans des zones éloignées des centres urbains avant d'entrer en conflits pour de multiples raisons avec les populations coloniales.

Parallèlement le commerce des esclaves connu une forte croissante et on voit apparaître la figure du caboclo alors que le métissage se développe.

En 2009, Bélem accueille le Forum social mondial.

Climat

Le climat tropical de Belém est caractérisé par une température variant entre 24 °C à 35 °C au long de l'année. L'été y semble perpétuel, seulement entrecoupé par la saison des pluies au début de l'année.

Économie

Belém possède un aéroport (Vale de Caes, code AITA : BEL).

Jumelage

Liens externes

Références

État du Pará, Nord
Portal.svg Portail — Géographie, Histoire, Sport
Pará, Brésil Drapeau Pará Drapeau du Brésil
  • Portail du Brésil Portail du Brésil
  • Portail de l’Amazonie Portail de l’Amazonie
Ce document provient de « Bel%C3%A9m ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Belém (PA) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Bélem — Belém Pour les articles homonymes, voir Belém (homonymie). 1° 27′ 21″ S 48° 30′ 14″ W …   Wikipédia en Français

  • Belem — steht für: Belem (Schiff), ein französischer Windjammer Belém (der portugiesische Name von Betlehem) ist der Name folgender Orte: Belém (Alagoas), Gemeinde in Brasilien Belém (Pará), die Landeshauptstadt des brasilianischen Bundesstaates Pará… …   Deutsch Wikipedia

  • BELÉM — Ville du Brésil, capitale de l’État de Pará, Belém a eu au XXe siècle une croissance accélérée: elle, qui ne comptait que 96 000 habitants en 1900 et 200 000 en 1940, avait 400 000 habitants en 1960, 642 000 en 1970, 756 000 en 1980 et 1 246 000… …   Encyclopédie Universelle

  • Belém — Belem steht für: Belem (Schiff), ein französischer Windjammer Belém (der portugiesische Name von Betlehem) ist der Name folgender Orte: Belém (Brasilien), die Landeshauptstadt des brasilianischen Bundesstaates Pará Belém (Paraíba), eine Stadt im… …   Deutsch Wikipedia

  • Belem — can refer to: *The Belem (ship) , a three masted barque from France *Belem Vitor, Portuguese plastic artist.Belém is the Portuguese word for Bethlehem. This spelling may refer to: * Belém, capital city of the Brazilian state of Pará * Belém,… …   Wikipedia

  • Belém —   [be lɛ̃j],    1) westlicher Vorort von Lissabon, Portugal. Weltberühmt ist das Hieronymitenkloster (wahrscheinlich um 1502 72), ein Hauptwerk des Emanuelstils (nach Entwürfen von D. Boytac, 1517 22 unter Leitung von J. de Castilho erbaut) mit… …   Universal-Lexikon

  • Belém — es la capital del estado brasileño de Pará. * * * C. de Portugal, agregada a Lisboa. C. de Brasil, cap. del estado de Pará, en el delta del Amazonas; 1 235 625 h. Gran puerto fluvial. * * * Ciudad (pob., est. 2000: área metrop., 1.271.615 hab.)… …   Enciclopedia Universal

  • Belem — Belem, 1) Stadt u. Hauptort der brasilianischen Provinz Para, Sitz des Statthalters u. eines Bischofs, eines Seminars u. Collegiums; Handel mit Kaffee, Gummi etc.; 10,000 Ew.; 2) Stadttheil Lissabons, hat seinen Namen von der Kirche Nossa Senhora …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Belém — (spr. bĕläng), 1) Vorstadt von Lissabon (s. d.). – 2) B., vollständig Nossa Senhora de B., offizieller Name für die Hauptstadt des brasil. Staates Para (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Belem — (spr. läng), Vorstadt von Lissabon. – B., Stadt in Brasilien, s. Pará …   Kleines Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.