Ligne de Beillant à Angoulême

(Saintes - Angoulême)

Ligne
Beillant - Angoulême
Train Corail Angoulême-Royan en gare de Cognac en 2007
Train Corail Angoulême-Royan en gare de Cognac en 2007
Pays Drapeau de France France
Villes desservies Saintes, Cognac, Jarnac, Angoulême
Historique
Mise en service 1867
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 579 000
Longueur 65 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente ou rampe maximale 10 ‰
Nombre de voies Voie unique
Signalisation BM-VU SNCF
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TER, fret
Schéma de la ligne

La ligne Beillant - Angoulême est une ligne de chemin de fer qui relie Beillant à proximité de Saintes à Angoulême via Cognac et Jarnac, ouverte le 15 avril 1867.

Elle constitue la ligne 579 000 du réseau ferré national.

Sommaire

Histoire

Cette ligne faisait initialement partie, en 1854, d'un projet de liaison transversale est-ouest entre La Rochelle et Angoulême, puis Limoges, où l'on rejoindrait la ligne projetée de Bordeaux vers Lyon[2].

La ligne La Rochelle - Angoulême est déclarée d'utilité publique le 14 juin 1861[3].

En 1863, la concession est cédée à une société anonyme, la Compagnie des chemins de fer des Charentes, pour l'adjudication de la ligne entre Rochefort et Angoulême par Saintes (122 km), tandis que le tronçon La Rochelle - Rochefort est cédé à la compagnie d'Orléans.

La gare de Jarnac fait l'objet de discussions, et le tracé rive gauche de la Charente l'emporte, bien que la gare soit éloignée de la ville située rive droite. À Angoulême, la ligne rejoint dans un premier temps celle de Paris - Bordeaux par un embranchement aux Alliers[4],[5].

Le premier train circulera entre Rochefort et Saintes le 15 avril 1867, entre Saintes et Cognac le 31 mai, et entre Cognac et Angoulême le 16 octobre.

La ligne est inaugurée le 16 octobre 1867, sous la présidence du ministre des Travaux Publics qui reçoit déjà de nombreuses délégations de la Haute-Vienne demandant le prolongement de la ligne vers Limoges[2].

À Angoulême, les relations entre la Compagnie d'Orléans et la Compagnie des Charentes iront en se dégradant. Le partage de la gare devenu impossible obligera la percée d'un deuxième tunnel de 470 m sous la ville en 1875, ainsi que la contournement de la ville par le sud par une portion de 9 km, en même temps que la création d'une deuxième gare, la gare de l'État, située en face de celle de la Compagnie d'Orléans (ligne Paris-Bordeaux), appelée gare d'Orléans (la gare actuelle), en même temps que sera construit le prolongement de la ligne vers Limoges.

En 1878, la Compagnie des Charentes fait faillite et est rachetée par les l'État, qui échangera aussi d'autres lignes entre Bordeaux, La Rochelle, Angoulême, Poitiers et Limoges avec la Compagnie d'Orléans en 1883. Ainsi la ligne Saintes-Angoulême reste à l'État, alors que Angoulême-Limoges passe à la Compagnie d'Orléans.

En 1934, à Angoulême, le trafic voyageurs de la gare de l'État concernant Saintes est définitivement dévié vers la gare d'Orléans, et la portion au sud du plateau d'Angoulême n'est plus réservée qu'aux trains de marchandises[4].

En 1938, le réseau de l'État fusionne avec PO-Midi pour devenir la SNCF.

Trafic voyageurs

Utilisée pour le trafic régional entre Limoges, Angoulême, Saintes et Royan, elle est aussi actuellement empruntée pour le trafic voyageurs de Paris à Saintes et Royan, avec des voitures directes en juillet et août Intercités mises en place à raison d'un aller-retour quotidien[6].

Cette ligne représente en 2009 un trafic de 450 000 voyageurs par an. Du 6 septembre 2010 au 6 mai 2011, Réseau ferré de France procède à une rénovation importante de cette ligne par le changement des rails et du ballast et la modernisation de la signalisation. Le chantier d'un coût de 60 millions d'euros est financé par le conseil régional du Poitou-Charentes, les départements de Charente et Charente-Maritime, l'agglomération du Grand Angoulême et l'Europe[7].

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Bibliographie

Notes et références

  1. PK portail coté gare d'Angoulême
  2. a et b Henry Le Diraison et Yvette Renaud, Voyages en Charente au temps de la vapeur, Centre départemental de la documentation pédagogique de la Charente, coll. « Cultures et traditions charentaises », 2006, 304 p. (ISBN 2-903770-48-4) [présentation en ligne], p. 44-47 
  3. Bulletin législatif, 2e semestre 1861, no 953, p.233
  4. a et b Henry Le Diraison et Christian Genet, Les cinq gares d'Angoulême, coll. « Nos deux Charentes en cartes postales anciennes », 1986, 23 p., chap. 33 
  5. La jonction à Angoulême aux Alliers en 1870 sur Géoportail.
  6. Site SNCF
  7. Ph. D. P., « Pas de trains Saintes-Cognac », dans Sud Ouest, 5 septembre 2010 [texte intégral (page consultée le 5 septembre 2010)] 

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligne de Beillant à Angoulême de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligne de Limoges-Bénédictins à Angoulême — Autorail X 2800 au franchissement de la Vienne à Saint Junien 25 avril 2004 Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Beillant - Angoulême — Ligne (Saintes) Beillant Angoulême Pays  France Villes desservies Saintes, Cognac, Jarnac, Angoulême …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Chartres à Bordeaux-Saint-Jean — Ligne Paris Bordeaux de l État Chartres Bordeaux La gare de Courtalain Saint Pellerin vue depuis le Sud Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne de Châteauneuf-sur-Charente à Saint-Mariens — Ligne Châteauneuf sur Charente Saint Mariens Saint Yzan L ancienne voie à Chantillac, aménagée en piste cyclable Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Chartres - Bordeaux — Ligne Paris Bordeaux de l État Chartres Bordeaux La gare de Courtalain Saint Pellerin vue depuis le Sud Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Chartres - Niort — Ligne Chartres Bordeaux Ligne Paris Bordeaux de l État Chartres Bordeaux La gare de Courtalain Saint Pellerin vue depuis le Sud Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare d'Angoulême — Angoulême Localisation Pays   …   Wikipédia en Français

  • Gare de Beillant — Beillant Localisation Pays France Commune Saint Sever de Saintonge Village Beillant Adresse 17800 St Sever de Saintonge Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Liste des lignes de chemin de fer de France — Réseau ferroviaire français ouvert au transport de voyageurs. * Trait fin : voie unique / Trait large : 2 voies ou plus * Rouge : Lignes à grande vitesse, 25 kV 50 Hz * Orange : Lignes classiques en 25 kV 50 Hz * Vert :… …   Wikipédia en Français

  • Gare de Cognac — Cognac Localisation Pays  France …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.