Les Douze Frères

Les Douze Frères
Conte populaire
Titre Les Douze Frères
Titre original Die zwölf Brüder
Folklore
Genre Conte merveilleux
Aarne-Thompson AT 451
Personnage(s)-type(s) Marâtre
Pays Allemagne
Région Hesse
Époque XIXe siècle
Version(s) littéraire(s)
Publié dans Frères Grimm, Kinder- und Hausmärchen, vol. 1 (1812)

Les Douze Frères (en allemand Die zwölf Brüder) est un conte populaire allemand qui figure parmi ceux recueillis par les frères Grimm dans le premier volume de Contes de l'enfance et du foyer (Kinder- und Hausmärchen, 1812, n° KHM 9).

Versions

Le conte est originaire de Zwehrn dans le nord de la Hesse, mais l'épisode où la fillette découvre qu'elle a douze frères en voyant les chemises vient d'un autre conte.

Un autre conte recueilli par les frères Grimm fort proche des Douze Frères est Les Six Frères Cygnes (KHM 49). On trouve des récits comparables en Italie (Les Sept Colombes dans le Pentamerone de Giambattista Basile, XVIIe siècle) et en Norvège (Les Trois Canards sauvages, inclus par Moe et Asbjørnsen dans leur Recueil de contes populaires norvégiens, 1841-1844)[1].

Résumé

Un roi et une reine ont douze enfants, tous des garçons. Le roi décide que, si le treizième enfant est une fille, les douze garçons devront mourir, en sorte que la richesse de la princesse soit grande et qu'elle hérite du royaume. Le roi fait fabriquer douze cercueils, remplis de copeaux et avec, dans chacun, un petit oreiller mortuaire ; ils sont placés dans une pièce dont la clef est confiée à la reine. Comme celle-ci se ronge de désespoir toute la journée, son plus jeune fils, appelé Benjamin d'après la Bible, lui demande ce qui la préoccupe. Après avoir hésité quelque temps, la mère finit par tout lui révéler.


Elle dit à son fils d'aller vivre un moment en compagnie de ses frères dans la forêt toute proche. Ils devront se relayer en haut d'un arbre pour surveiller le donjon du château. Si le treizième enfant est un garçon, elle y hissera un drapeau blanc, mais s'il s'agit d'une fille, le drapeau sera rouge, et les garçons devront fuir. Les fils suivent les instructions de la reine. Le onzième jour, c'est au tour de Benjamin de faire le guet, et c'est lui qui aperçoit enfin le drapeau, qui est rouge. Il avertit ses frères, qui se mettent en colère et promettent, pour se venger, de tuer toutes les filles qu'ils rencontreront désormais.

Les douze frères s'enfoncent au cœur de la forêt sombre et trouvent une petite maison enchantée. On décide que Benjamin restera à la maison pour s'occuper du ménage, tandis que ses frères partiront chercher de quoi manger. Ils prennent des lièvres, des chevreuils, des oiseaux, des pigeons, et tout ce qu'ils peuvent trouver comme nourriture. Ils vivent ainsi pendant dix ans.

Entre-temps, leur sœur a grandi. Elle a le cœur bon, est très belle et a une étoile d'or sur son front. Un jour de grande lessive, elle aperçoit douze petites chemises sur le séchoir et interroge sa mère à leur sujet. Sa mère lui raconte alors l'histoire de ses frères, condamnés à errer dans le monde, et elle lui montre les douze cercueils. La fillette décide de partir à la recherche de ses frères et emporte les douze chemises.

Le soir-même, elle arrive à la maisonnette enchantée, où elle rencontre Benjamin. Bientôt, frère et sœur se reconnaissent et, en larmes, tombent dans les bras l'un de l'autre. Benjamin, cependant, la prévient de la promesse que se sont faite les onze autres frères. La fillette accepte de mourir, si cela doit les délivrer tous. Benjamin, au lieu de cela, la cache sous un baquet et attend que les autres reviennent de la chasse. Quand ils arrivent, il leur dit qu'il en sait plus qu'eux, bien qu'il soit resté à la maison. Les autres veulent savoir de quoi il s'agit mais, avant de parler, Benjamin leur fait promettre de renoncer à tuer la première fille qu'ils rencontreront, ce qu'ils font. Leur sœur, alors, sort de sa cachette, et tous s'embrassent.

La fillette décide de vivre avec ses frères, aidant Benjamin aux tâches ménagères. Ils vivent heureux ensemble, jusqu'au jour où la petite, voulant faire un cadeau à ses frères, cueille douze lis dans le jardin. Aussitôt que les fleurs blanches sont cueillies, les douze garçons se transforment en corbeaux et s'envolent par-dessus la forêt. La maison et le jardin disparaissent également. La fillette se retrouve seule et, soudain, voit une vieille femme, qui vient vers elle et lui explique que les fleurs étaient ses frères et qu'à présent qu'elles sont cueillies, ils resteront corbeaux pour toujours. La fillette demande à la vieille s'il existe un moyen de délivrer ses frères et apprend que, si elle veut les revoir, elle doit se taire et ne pas rire durant sept années ; si elle parle ou rit, ses frères mourront. Elle part, trouve un arbre et monte à son sommet, décidée à garder le silence et son sérieux sept ans durant.

Un jour, un roi chasse dans la forêt avec son lévrier et découvre l'arbre et la jeune fille qui y vit perchée. Il la trouve belle, avec son étoile dorée sur le font et, aussitôt, la demande en mariage. Elle accepte. Il l'emmène sur son cheval jusqu'au château et fait d'elle sa reine. Après quelques années vécues dans le bonheur, la mère du roi, qui a pris en grippe sa bru, se met à la dénigrer et à la calomnier, disant que ce n'est qu'une vulgaire mendiante. Elle lui reproche de ne pas rire, car qui ne rit pas a mauvaise conscience. La marâtre se démène si bien et si longtemps qu'elle finit par convaincre son fils, et le roi condamne la reine au bûcher.

Le roi regarde, les yeux pleins de larmes, le bûcher que l'on dresse dans la cour du château. C'est alors, cependant, juste au moment où la reine est attachée au poteau du supplice et où, déjà, des flammes commencent à lécher ses vêtements, que prennent fin les sept années de malédiction. On voit arriver les douze corbeaux qui, en se posant sur le sol, retrouvent leur apparence humaine. Aussitôt, ils éteignent le feu et délivrent leur sœur, qui recouvre l'usage de la parole et peut ainsi par la suite s'expliquer devant le roi. Tous peuvent dès lors vivre ensemble heureux jusqu'à leur mort. Quant à la vilaine marâtre, elle est jugée et meurt après avoir été condamnée à être enfermée dans un tonneau rempli de serpents venimeux et d'huile bouillante.

Notes et références

  1. (en) "The Twelve Brothers", Notes (des frères Grimm), sur le site surlalune.com.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Douze Frères de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Contes De Cantorbéry — Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer Préface André Crépin G …   Wikipédia en Français

  • Les Contes de Cantorbéry — Les Contes de Canterbury Une illustration de l édition de Richard Pynson en 1492. Auteur Geoffrey Chaucer …   Wikipédia en Français

  • Douze études d'exécution transcendante — Douze études d’exécution transcendante S.139 Couverture de la première édition complète des Douze études d exécution transcendante par Breitkopf Härtel en 185 …   Wikipédia en Français

  • Douze etudes d'execution transcendante — Douze études d exécution transcendante Les Douze études d exécution transcendante font partie, avec la Sonate en si mineur, des œuvres majeures pour piano seul du compositeur hongrois Franz Liszt et comptent parmi les œuvres pianistiques les plus …   Wikipédia en Français

  • Douze études d'exécution transcendante (Liszt) — Douze études d exécution transcendante Les Douze études d exécution transcendante font partie, avec la Sonate en si mineur, des œuvres majeures pour piano seul du compositeur hongrois Franz Liszt et comptent parmi les œuvres pianistiques les plus …   Wikipédia en Français

  • Douze études d'exécution transcendante (Litz) — Douze études d exécution transcendante Les Douze études d exécution transcendante font partie, avec la Sonate en si mineur, des œuvres majeures pour piano seul du compositeur hongrois Franz Liszt et comptent parmi les œuvres pianistiques les plus …   Wikipédia en Français

  • Freres Montgolfier — Frères Montgolfier Joseph Montgolfier Étienne Montgolfie …   Wikipédia en Français

  • Frères Grimm (film) — Les Frères Grimm Les Frères Grimm (The Brothers Grimm) est un film américain réalisé par Terry Gilliam, sorti en 2005. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique du Film 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français

  • Les Freres Grimm — Les Frères Grimm Les Frères Grimm (The Brothers Grimm) est un film américain réalisé par Terry Gilliam, sorti en 2005. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique du Film 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français

  • Les Surfs — Naissance Tananarive,  Madagascar Genre musical Pop Ballade Années d activité 1963 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.