Le Groupe ManoMano

Le groupe ManoMano

Les ManoMano sont une famille, un groupe, une bande qui s’amalgame à l’automne 1984 autour du noyau Luidgi, Beb et Jim Lalande, Christophe Lavirotte et Cyr Boitard, vite rejoints par Sebastian Birchler, Max Bolognesi, Beau Tardy, Bob Ildefonse et Vince…

Si depuis les années 1990, leur vie de groupe artistique est en sommeil, ils sont restés très liés et ont encore presque tout une pratique artistique importante… Ils se fédèrent autour d’une idée d’intervention plastique totale, en effet si certains sont peintres, les autres sont graphistes, cinéastes, photographes ou musiciens. Pour la plupart d'entre eux, les ManoMano sont issus de l'École nationale supérieure des arts décoratifs, leurs influences principales sont le pop art, The Velvet Underground, les surréalistes, le punk rock, et surtout visuellement les comics, le Cinéma expressionniste allemand et le futurisme russe des années 1930… Leur principe est d’intervenir tous sur les projets de chacun, de ce concept de base émerge des exécutions-ventes aux enchères de peintures, des installations, des affichages sauvages et surtout au fil du temps la réalisation de films expérimentaux, domaine qui va devenir leur marque de fabrique…

Sommaire

Une tentative nouvelle

Liés à la Figuration libre, Le groupe des ManoMano se retrouve autour de la réalisation du film sur les Frères Ripoulin par Luidgi, Beb Lalande et Jim Lalande membres à l’époque du projet Ripoulins… Là leurs chemin diverge d’avec les Frères Ripoulin : le groupe ManoMano s’amalgame à l’automne 1984 autour du noyau Luidgi, Beb et Jim Lalande, Christophe Lavirotte et Cyr Boitard, vite rejoints par Sebastian Birchler, Max Bolognesi, Beau Tardy et Bob Ildefonse…

Les ManoMano expérimentent alors l’idée d’exécution-vente aux enchères qu’ils pratiquent dans les bars au cours de soirées épiques durant l’année 1985. Le concept est proche de la performance : investir un lieu, une ville et réaliser en quelques jours une grande série de tableaux sur supports divers, bois, cartons ou toile, puis les vendre aux enchères aux cours de soirées animées dans les bars de nuit… Ils commencent à Paris mais pratiquent ensuite nombre d’exécution-ventes à Bordeaux, Rouen, Lyon, le Mans et Barcelone…

Vente aux enchères 01.jpg

Ces ventes sont souvent animées par des commissaires priseurs extraordinaires, Bob Ildefonse, le photographe du groupe, devenu géologue, Olivier Raoux, qui depuis fait une brillante carrière de chef décorateur de cinéma …

Commissaire bob.jpg

Une exposition du groupe est organisée au printemps 1985 à Rouen par la galerie Grindel spécialisée jusque-là dans l’école de Rouen et les post impressionnistes, cette exposition est un flop pour la galerie. Mais les ManoMano rebondissent, éditent “GASP" un magazine de comics et se retrouvent pour une série d’exécution-ventes dans les bars de Paris et Rouen, leur véritable élément!…

Gasp COVER.jpg

En parallèle le plus souvent possible entre deux exécution-ventes, ils organisent des affichages sauvages sur des panneaux publicitaires, technique qu’il avaient expérimenté avec les Ripoulin. Pour ces affichages ils invitent leurs proches, parmi eux : Sophie Dutertre, Raphael Gray, Patrick Platel…

Saint antoine 23.jpg

Le rock, la ville, la rue…

A l’automne 1985, à la suite l'invitation par Loïc Bocquien commissaire de l’exposition le rock, la ville, la rue, ils font une série d’interventions plastiques remarquées : Ils créent une installation : la ville des ManoMano… Ils transforment le chantier du centre ville en exposition de peintures et ils réalisent une série d’exécution-ventes dans les bars de nuit de la ville. Prestations appréciées par les Manceaux et les organisateurs de l’événement…

Ville le mans.jpg

“La Biennal“

Au cours de l’hiver 1985, ils sont invités à représenter la France à “La Biennal“, produccions cultural juvenils de l’Europa mediterrania de Barcelone Ils interviennent en direct dans la biennal et conçoivent une installation faite d’objets récupérés dans les rues de Barcelone, cette intervention est une réussite les gardiens veulent les expulser et virer ces saletés de l’emplacement réservé aux “artistes ManoMano“. L’intervention du commissaire de la biennal et la visite du maire de Barcelone mettent fin aux velléités destructrice des gardiens. Un succès à la manière des ManoMano, dilettante et créatifs…

Mano et Sophie Comtet à Barcelone.

Les films des ManoMano, expérimentation et rigolade

Les ManoMano se sont retrouvé autour d’un projet artistique global ou l’audiovisuel et la musique ont autant leur place que les arts plastiques.

Leur premier film est “Duel soul et tropicks“, court métrage de Luidgi, délire visuel sur un combat aérien au cour de la guerre du pacifique. Ce film est récompensé par le prix spécial Canal+ et le prix de l’humour du festival international de création vidéo de Montbéliard en 1986… Il sera diffusé sur Canal+.

L’année 1986 est le grand démarrage audiovisuel des ManoMano, ils réalisent une série de films sur lesquels ils interviennent tous :

“Un jour Robert Bonhour“, court métrage de Jim Lalande leur premier film en 16mm, les affres d’un jeune homme moderne à la poursuite de sa vie !…

“Toilette-Téléphone“, long métrage de Beb Lalande, l’arrivée en ville d’une jeune provinciale. Tournage très rock n’roll, on y découvre en action les ManoMano, leurs amis, les amis de leurs amis, etc… Ce film est tourné en 16 mm et pour la première fois avec une caméra vidéo Noir et blanc procédé qui sera repris sur plusieurs des films du groupe…

“Romandueltique“, court métrage de Luidgi, jeu formel autour d’un duel au sabre

“L’introverti“ court métrage de Cyr Boitard, un marin rentre chez lui et découvre que sa femme en aime un autre, tourné en noir et blanc… Un essai de narration novateur sur fond d’affaire Darrie Boutboul !…

Ils continuent de plus belle entre 1987 et 1989

“Ernst Philippulus Pintr“, court métrage de Luidgi, un peintre rentre dans ses tableaux pour sauver l’humanité… Tous est fait de la main des ManoMano avec l’aide de leurs proches, ils deviennent acteurs, décorateurs, musicien. la bande son est dirigée par Beau Tardy, le musicien-graphiste du groupe et est jouée par les Manomano. Ce film est une expérimentation totale, une fiction fracassée bien dans la manière des ManoMano…Il sera diffusé sur Canal+.

“Igor Bouvarine“, court métrage de Sébastian Birchler, une remake de la partie d’échec entre marcel Duchamp et Yves Tanguy dans Entre acte de René Clair…

“Aventures en ascenseur“, projet de programmes courts déjantés, tout ce qui peut se passer quand on prend un ascenseur. Ce projet trop novateur ou trop déjanté fut refusé par les chaine de télévision à l’époque !…

“Ostrova“, court métrage de Luidgi la réécriture à la manière ManoMano de L’ile du docteur Moreau de HG Wells, passé à la moulinette des effets spéciaux et du cinéma expressionniste. Le film est produit par Canal+et Ex-Nihilo et diffusé sur Canal+…

Depuis le début des années 1990, les ManoMano ont mis leurs activités en tant que groupe en sommeil.

Aujourd'hui…

Les années 1990 voient les membres du groupe s'attaquer à des projets professionnels plus personnels, sur lesquels ils se retrouvent souvent. Ils continuent tous une carrière de réalisateurs, de décorateurs de films, de pilote de ligne ou de restaurateurs…

Ils continuent pourtant d’être humainement très liés et ont encore tous une activité artistique personnelle… Un projet du groupe n’est donc pas impossible !…

Les ManoMano

  • Luidgi (Louis Jean Gorry alias Louis J. Gore, Lou gore)
  • Beb Lalande
  • Jim Lalande
  • Christophe Lavirotte
  • Cyr Boitard
  • Sebastian Birchler
  • Max Bolognesi
  • Jim Beau Tardy, la branche américaine des ManoMano
  • Bob Ildefonse (benoit Ildefonse), le photographe et géologue du groupe
  • Vince (Vincent Lefort)

Notes et références

  1. catalogue de "La Biennal", produccions cultural juvenils de l’Europa mediterrania, Barcelone, oct. 1985
  2. Duel soul et Tropicks diffusé sur Canal+, octobre 1987
  3. Ostrova diffusé sur Canal+, avril 1989
  4. "ManoMano, Bravo" Paris-Normandie édition du 16-05-1985
  5. "Manomano, sous le signe de la banane moucheté" Ouest-France, 20-10-1985
  6. "Manomano, portrait de l'artiste en commissaire priseur" Sud Ouest, 07-06-1986

Sources

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Groupe ManoMano de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lou gore — Louis Jean Gore, dit Lou Gore, est un réalisateur et artiste multisupports français. Repères biographiques Élève de l’ENSAD École nationale supérieure des arts décoratifs et membre fondateur du Groupe ManoMano, il passe de la bande dessinée… …   Wikipédia en Français

  • Figuration libre — Initiateur des principales manifestations artistiques réunissant les artistes fondateurs de la Figuration Libre, Hervé Perdriolle est considéré comme le promoteur de ce mouvement ainsi que Bernard Lamarche Vadel qui réunit les auteurs de la… …   Wikipédia en Français

  • Collectif d'artistes — Un collectif d artistes est une initiative qui est le résultat d un groupe d artistes travaillant ensemble, le plus souvent sous leur propre direction, vers des objectifs communs. Sommaire 1 Organisation 2 Quelques collectifs artistes 2.1 France… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.