Jean-Baptiste de Puisieux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puisieux.

Jean-Baptiste de Puisieux est un architecte français né vers 1679 et mort en 1776. Il fut le collaborateur de Jacques-Germain Soufflot, puis du neveu de celui-ci, François Soufflot le Romain.

Sommaire

Biographie

Jean-Baptiste de Puisieux était originaire des Ardennes. Il était doué pour toutes sortes de sciences mais sans fortune, et, vers 1730, il avait dû accepter la position d'intendant du vieux financier Antoine Crozat (1655-1738), marquis du Chatel, le « plus riche homme de Paris », selon Saint-Simon mais réputé d'un caractère difficile.

C'est parce que Mme Crozat, née Legendre, avait décidé de se lancer dans des spéculations immobilières qu'il apprit l'architecture afin de réviser les devis de l'architecte Pierre de Vigny et les mémoires des entrepreneurs. Grâce à un prêt des Crozat, il acquit en 1733 un modeste office d'expert-bourgeois.

Lorsque Jacques-Germain Soufflot engagea le chantier de l'église Sainte-Geneviève, Puisieux devint son vérificateur. En 1757, il établit le descriptif général de l'édifice. Même devenu très âgé, il continua à suivre les travaux auprès des collaborateurs de Soufflot, Maximilien Brébion et Jean-Baptiste Rondelet.

En 1756, quand Soufflot, architecte de Notre-Dame de Paris démolit pour les reconstruire la sacristie du Chapitre et lé trésor de l'évêque Maurice de Sully, Puisieux fit un relevé de ces bâtiments gothiques qui a été conservé parmi les minutes des experts des Bâtiments du Roi[1] et dont l'archiviste Adolphe Berty prit vers 1860 un calque à l'intention de Viollet-le-Duc, chargé de reconstruire les bâtiments de Soufflot, et qui l'a fait graver dans son Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, tome VIII, article « Sacristie ».

En 1757, Puisieux tenait une école d'architecture rue du Martroi à 12 livres par mois et donnait des leçons en ville à 24 livres[2]. Il publia en 1765 des Éléments de géométrie. « Il fréquentait la Cabale (sic), pratiquait la pharmacie et l'alchimie. D'une générosité légendaire parmi les habitants de la montagne Sainte-Geneviève, il y distribuait un collyre à ceux qui souffraient des yeux. Il a laissé une recette pour faire avec de l'étain de Cornouaille de l'argent. Puisieux ne devint jamais riche, mais il accéda aux plus hautes dignités de la franc-maçonnerie. En 1771, il présidait la Grande Loge de France comme doyen des vénérables de Paris. »[3]

Un Puisieux le Jeune a publié des Élévations de cheminées dans le goût antique, Plans et élévations de portes cochères, Autels.

Notes et références

  1. Arch. nat. Z1J 825
  2. De Jèze, État de Paris, Paris : Claude Hérissant, 1757, in-8°, 486 pp.
  3. Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, p. 420

Voir aussi

Sources

  • Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle, Paris, Éditions Mengès, 1995 (ISBN 2856203701)

Bibliographie

  • Abbé Bouilliot, Biographie ardennaise, 1830
  • P. Chevallier, Histoire de la franc-maçonnerie française, Paris, 1974
  • Michel Gallet, « L'Architecte Pierre de Vigny », Gazette des Beaux-Arts, 1973
  • Michel Gallet, in : Soufflot et son temps, Lyon, Paris, 1980



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Baptiste de Puisieux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Puisieux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Cet article possède un paronyme, voir : Puiseux. Puiseux peut faire référence à  …   Wikipédia en Français

  • 1776 en architecture — Années de l architecture : 1773 1774 1775 1776 1777 1778 1779 Décennies de l architecture : 1740 1750 1760 1770 1780 1790 1800 …   Wikipédia en Français

  • Denis Diderot — Denis Diderot …   Wikipédia en Français

  • Diderot — Denis Diderot Denis Diderot Diderot par Louis Michel van Loo, 1767. Activité(s) Écrivain, phil …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de l'Aisne — Cet article recense les monuments historiques de l Aisne, en France. Pour les monuments historiques de la commune de Laon, voir la liste des monuments historiques de Laon Pour les monuments historiques de la commune de Soissons, voir la liste des …   Wikipédia en Français

  • Liste der Ritter des Ordens vom Heiligen Geist — Diese Seite enthält eine Liste der Kommandeure, Offiziere und Ritter des Ordens vom Heiligen Geist. Inhaltsverzeichnis 1 Großmeister 2 Kanzler und Siegelbewahrer 3 Vogt und Zeremonienmeister 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Liste des chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit — Article principal : Ordre du Saint Esprit. Collier des chevaliers de l ordre du Saint Esprit …   Wikipédia en Français

  • Liste französischer Botschafter in Spanien — Liste ist nur zum Teil übersetzt, Interwikis, keine Verlinkung usw. Ambassadeur de France à Madrid Ernannt/Akkreditiert Posten verlassen Name Besonderheiten 1486 1486 De Clerieux; De Bouchage; De grammont ambassadeur; ambassadeur; ambassadeur[1] …   Deutsch Wikipedia

  • Liste Des Chevaliers De L'Ordre Du Saint-Esprit — Liste chronologique des chevaliers de l’ordre du Saint Esprit Sommaire 1 Sous Henri III 1.1 Première promotion (21 décembre 1578) 1.2 Seconde promotion (21 décembre 1579) …   Wikipédia en Français

  • Cronología del ballet cortesano francés (1573-1671) — Saltar a navegación, búsqueda El ballet cortesano es un género de ballet cuyo nacimiento se sitúa en la corte de Francia, a finales del siglo XVI, y que comprendía poesía, música vocal e instrumental, coreografía y escenografía. Se suelen… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.